AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 1. Joys of roommate ∞ Dae Bak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 16 Sep - 14:09
« Un thé au citron, c’est noté  » Un thé au citron ? Mais j’avais demandé à la bergamote. Un thé Earl Grey quoi… Qui n’avait pas ça à la maison ? J’en avais acheté la dernière fois… Est-ce que je devais contester ? J’avais l’impression, que je devais juste me taire. Je n’étais pas en position de parler de toute façon. Elle était aussi vicieuse qu’un serpent. Elle était même démoniaque en clair. Je l’avais bien vu pendant que j’étais perché à crever dans cette fenêtre. Je l’avais mal éduqué, j’aurai dû mieux m’en occuper quand nous étions en Corée. Elle n’aurait pas fait ça peut-être. Enfin bref, je restais sur le canapé, en ne disant rien. C’était préférable. Pour moi. Pas pour elle. Soupirant je demandais s’il y avait quelque chose à manger, parce que j’avais la dalle, tout ça m’avait creusé la dent. « Le frigo est vide surtout, il ne reste que des canettes d’alcool qui datent de je-ne-sais-quand. À ta place, je ne tenterai pas le diable  » J’avais envie de pleurer. Pourquoi ? Pourquoi ? Oui pourquoi il n’y avait rien à manger, hein ? Elle avait tout mangé, comme d’habitude. Et si je ne faisais pas les courses, et ben elle ne les faisait pas. Voilà. Je vivais avec une adolescente ma parole, pas avec une adulte. Enfin, au vu de son âge c’était un bébé pour moi. En attendant, mon ventre criait famine. La laissant revenir vers moi, je pris la tasse une fois posée pour en boire une gorgée. Rien que de sentir le liquide couler le long de mon œsophage je me sentais mieux. Le regard tourné vers la télévision, je la regardais faire. « Je ferais les courses, as-tu besoin d’ingrédients en particulier ? » Oh. Elle allait faire les courses. Le sourire revint sur mon visage tout à coup. « Chocolat. Thé Earl Grey. Sirops de citron, Perrier. Oui Perrier, pas d’autres marques je ne les aime pas. J’ai besoin de poudre de piment, de radis noir, d’oignons, de pomme de terre, de sucre en poudre, de farine, de poireaux, choux chinois, porc, bœuf, volailles, Bref, il me faut de tout. Ça peut plus durer. Je vais cuisiner et congeler des plats. » Parce que j’en avais marre de me retrouver, souvent, sans avoir rien à manger dans la maison quand je pétais la dalle. De toute façon, c’était toujours comme ça. Me redressant pour m’assoir, j’avalais le thé d’une traite avant de soupirer. « Ton thé était délicieux, merci. » Dis-je en me levant pour laver rapidement la tasse et la mettre à sécher sur l’évier. « Jo Ah. » dis-je doucement en me tournant vers elle. « Libère ton week-end, l’entrainement commence dès cette semaine. » Dis-je en la regardant longuement.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 22 Sep - 17:51
 
 
Loft de Dae Bak & Jo Ah,
un samedi du mois de février.  
 

Mémorisant mentale la liste des courses à faire, la jeune femme continua à zapper les chaînes télévisées. Elle en avait pour longtemps, vu qu’ils avaient la tnt, le choix ne manquait absolument pas.  Elle l’écoutait, d’une oreille juste légèrement distraite avec un air désintéressé. « Ton thé était délicieux, merci. » Elle ria, il devait vraiment avoir l’habitude de la voir lui désobéir constamment. Parfois, elle se disait qu’était bien tombée. Rencontrer Dae Bak, pas seulement qu’ici mais depuis le pays natal, était vraiment une chance, un cadeau du ciel. Il l’avait rencontré lorsqu’elle était au plus bas, et maintenant, il la gardait toujours dans ses pattes. Elle savait qu’elle avait des défauts à corriger, des caprices à refreiner, mais elle n’en faisait rien et lui faisait avec. Un jour, elle lui repaierait tout ça, mais pour le moment, être gâtée, elle aimait ça. Terriblement.

« Il nous faut aussi un sac de riz, des pâtes, des chips et des kinder buenos » renchérit-elle en lui lançant un sourire taquin. Elle mangeait mal, on le lui disait souvent mais elle ne pouvait rien y faire. Lorsqu’elle bossait à l’office, la pause déjeuner lui permettait souvent de s’avancer sur son travail, de rattraper les gaucheries des autres. Alors, au lieu de perdre une heure et demie à manger, elle mangeait en vingt minutes et elle reprenait le travail. « Tu vas me laisser porter seule vingt kilos de riz, sans côté le reste ? » Elle eut alors cette expression de chat potté, tentant de gagner ses faveurs. Oui, elle voulait faire les courses. Oui, elle était feignante d’y aller seule. Les gens y allaient souvent en tandem et même en famille, et elle, au milieu de ses gens, elle se sentait seule au point qu’elle les maudissait silencieusement.  La demoiselle était une vraie profiteuse professionnelle. Dès qu’elle le pouvait, elle aimait faire appel à lui. Des caprices, elle en avait tellement qu’un rayon de supermarché ne suffirait pas à les stocker.

« Jo Ah. » Elle lève les yeux, il se tenait debout près de l’évier, dans la cuisine, à une dizaine de pas d’elle, elle qui était à moitié allongée sur le canapé. Elle n’aimait pas vraiment lorsqu’il l’appelait ainsi. Cet air sérieux ne lui sied absolument pas. « Libère ton week-end, l’entrainement commence dès cette semaine. » Elle se redresse et lui pose alors la question essentielle. « Ce week-end ou celui de la semaine prochaine car si c’est celui de cette semaine, pour ta gouverne, il vient tout juste de commencer et ce depuis presque deux heures » lui répondit-elle d’une voix enjouée voire moqueuse. La soirée avait été si longue qu’elle avait même débordée sur le jour suivant. L’idée de devoir se lever dans les heures qui suivent lui grisa un peu son expression. Si elle pouvait faire la grasse matinée, cela ne la gênait pas, mais devoir se lever dans quatre heure, c’était profaner sa fin de semaine. Le connaissant, elle était certaine qu’il allait proposer un horaire aux aurores juste pour l’ennuyer. Lui, avait certes l’habitude de dormir peu à cause du rythme soutenu des tournages mais elle, c’était une véritable marmotte le week-end en particulier. « Va falloir nous coucher, pas trop peur des fantômes ? »



Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 24 Sep - 14:47
« Il nous faut aussi un sac de riz, des pâtes, des chips et des kinder buenos » Pourquoi ça ne m’étonnait même pas ? Elle mangeait plus souvent des conneries que des choses saines. Mais bon, pouvais-je lui en vouloir ? Du tout, elle faisait ce qu’elle voulait de toute façon. Et de parler bouffe, franchement ça me donnait envie de manger encore plus. Et je ne pouvais pas manger, puisqu’il n’y avait plus rien. « Tu vas me laisser porter seule vingt kilos de riz, sans côté le reste ? » Tournant un vague regard vers elle, je compris très bien là où elle voulait en venir. Elle voulait que je vienne faire les courses avec elle. Elle ne voulait pas tout porter toute seule. Mais je la connaissais aussi très bien, car si je venais j’allais devoir tout porter pendant qu’elle ne porterait rien. Je connaissais la bête à force. Depuis le temps. Ce n’était pas notre première collocation. « Hum. Je viendrai si je suis disponible. » Dis-je en me levant pour aller ranger la tasse de thé. Les mains sous l’eau, je réfléchissais quelques instants dans le silence, enfin, le silence coupé par la télévision qu’elle avait allumé puis me tournait vers elle, dos à l’évier. Je lui fis par que l’entrainement commencerait le week-end prochain. « Ce week-end ou celui de la semaine prochaine car si c’est celui de cette semaine, pour ta gouverne, il vient tout juste de commencer et ce depuis presque deux heures » Riant en la voyant si enjouée, je croisais les bras sur mon torse sans la quitter du regard. On pourrait croire à une fille innocente et pure en la voyant réagir ainsi et pourtant, c’était une canaille et une survolté. On ne pouvait pas l’arrêter. Cette fille était une pile sur patte. Mais ça, peu de monde le savait et surtout… Fallait vivre avec elle pour voir réellement son vrai caractère. Ce n’était pas facile tous les jours. « Va falloir nous coucher, pas trop peur des fantômes ? » Haussant un sourcil, je secouais la tête avant de me décoller du meuble et sortir de la cuisine. Eteignant la lumière au passage, je m’approchais d’elle, me penchant à quelques centimètres de son visage la fixant droit dans les yeux. Tournant le visage sans la quitter du regard j’attrapais d’un coup ses deux joues et les pinçais avant de tourner son visage. « Je n’ai pas peur des fantômes, parle pour toi petite fille. » Dis-je en lâchant ses joues avant de lui donner une pichenette sur le front. « On commencera tout à l’heure si t’es en état. A l’heure du que tu veux. Pas trop tôt. J’ai besoin de sommeil, cette soirée m’a définitivement défoncé. » Dis-je en touchant mon torse. Lui faisant signe de la main bonne nuit, je filais dans ma chambre pour me coucher.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 17:12
 

1. Joys of roommate ∞ Dae Bak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» __Appartement Jessy Joys
» ⅲ — NOS PARTENAIRES
» Joys of Love [Malo]
» ✈ looking for a roommate ?
» some people may not take the roommate contract seriously ✱ andriam
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-