AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 i think tonight, it's gonna be alright

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 26 Avr - 10:15
tenue > Depuis le temps que j'attendais ça! Sortir en boîte avec Ji-Hyun, c'est le pied. C'est genre mieux que de sortir en boîte avec n'importe qui. On rigole tellement qu'on oublie parfois de respirer. On se hurle des choses sur le cul de la blonde devant nous, ou les épaules du gars qui vient de passer. Les gens nous regardent, et on s'en fout. On boit jusqu'à pas d'heures, on refait le monde, on s'agrippe aux bancs pour ne pas sortir quand c'est l'heure de la fermeture. On y rentre à 23 heures, et on y sort à 7 heures, quand on doit aller en cours l'heure d'après. On chante dans la rue, on s'en fout, rien n'a d'importance, mais chaque moment est précieux. Je crois que c'est grâce à cette complicité qu'on a commencé à sortir ensembles, y a un certain temps. Ji-Hyun, c'est moi en fille, en fait. J'ai l'impression qu'elle réagit, pense, fait, rit comme moi, et aux mêmes choses que moi. C'est mon double à RPS, et c'est une relation incroyable tant elle est fusionnelle. Je pense que c'est aussi ça qui a commencé à nous nuire ; on était trop pareils. Et j'étais en pleins dans ma période alcoolisée, si je puis dire, et elle est partie. On a finalement reparlé depuis, et décidé de rester de très bons amis, sans aller plus loin. Elle suit mes déboires amoureux, et je suis les siens, sans une once de jalousie ; et je le pense pour de vrai.

Alors quand elle m'a proposé une sortie aujourd'hui, j'étais juste obligé d'accepter. Parce que la pression était forte ses derniers temps, avec l'approche de la fin de l'année, on avait des tonnes et des tonnes de championnats à préparer, dans chaque discipline que j'avais choisit. J'avais juste besoin de décompresser. Surtout que ma tête était remplie d'Il Nam, des nuits que nous passions ensembles, des questions qui se bousculaient. Penser à lui me donne chaud, j'ai souvent envie de le prendre dans mes bras, besoin presque de savoir qu'il n'est pas loin. Et ça, pour un hétéro, c'est mal de le penser. Surtout quand on sait que ma mère me tanne de plus en plus pour que je ramène une fille à la maison... Je ne sais pas quoi faire, quoi lui dire ; quoi penser, vis-à-vis de tout ça. Je ne sais même plus ce que je suis. Un petit retour aux sources avec ma meilleure amie, ça va me faire du bien, je le sens.

Je m'étais habillé plutôt décontracté pour l'occasion, et j'attendais en ce moment Ji-Hyun à l'entrée de la boîte en question. J'étais, encore une fois, arrivée en avance ; mais je savais qu'elle serait à l'heure, comme toujours. J'observais les alentours, les filles en mini-jupes qui rentraient, et les gars déjà bourrés qui parlaient trop fort dans une rue voisine. Un coup d’œil à ma montre, et à peine eu-je le temps de relever la tête qu'elle était déjà là, habillée en princesse, comme d'habitude ; bon évidemment, une princesse moderne, hein. « Alors beauté céleste, tu me fais l'honneur de t'offrir à boire? », demandais-je en parodiant un mauvais dragueur, avant d'éclater de rire, et de lui tendre malgré tout mon bras pour rentrer.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 8 Mai - 2:11



i think tonight, it's gonna

be alright




Come on baby boy !



Ft. Jung Shôta




Tenue ▬ Ce soir c’est samedi soir, et qui dit samedi soir chez Ji-Hyun dit fiesta toute la nuit et même le matin s’il le faut. Pourquoi pas même après que tout le monde soit levé aussi ! Car il faut le savoir avec la brune c’est la fête tous les soirs, n’importe où et n’importe quand, mais le samedi soir c’était sacré c’est là où on s’éclatait le plus ! Alors le lieu était forcément la boîte de nuit et la personne qui l’accompagnait ne pouvait être personne d’autre que Shôta. Il s’agissait de son ex, ils sont sortis ensemble un moment jusqu’à ce qu’ils décident de mettre fin à leur couple. A dire vrai Ji-Hyun voyait que ça n’allait pas et qu’il avait un grave problème avec l’alcool. Elle aussi en avait un mais c’est justement à cause de lui qu’elle buvait de plus en plus et pour sa sécurité Shôta à décider que c’était mieux qu’ils se séparent. Car en effet, la brune buvait beaucoup déjà avant mais depuis qu’elle est sortie avec lui elle enchaîne les verres en soirée et depuis elle n’a jamais pu ralentir. Et vu que les soirées alcoolisés c’est son quotidien … Cela va s’en dire qu’elle passe son temps à ça … Mais s’il y a bien une personne avec laquelle elle est énormément fusionnelle, c’est bien Shôta ! Elle se retrouvait beaucoup à travers lui et c’était un peu comme son jumeau en fait. Comme s’ils avaient été siamois dans une autre vie ! Lorsque l’un pense une chose l’autre le pense en même temps. Pas besoin de parler avec eux ils se comprennent par télépathie tellement ils sont proches !

Et s’il y a bien une personne avec qui faire la fête c’est bien lui ! Il adorait ça autant qu’elle et ne disait jamais non à des soirées déjantés et alcoolisés ! C’est d’ailleurs elle qui lui a demandé de venir et elle savait qu’il ne refusait jamais ses sorties. Elle n’allait pas aller en boîte toute seule ! Et même s’il y avait bien d’autres personnes qui seraient venus, elle voulait impérativement que ce soit Shôta et personne d’autre ! Hors de question de laisser une telle soirée passer à la trappe ! Et elle l’avait prévenus au téléphone voir même harceler qu’il n’avait pas le choix que de venir où elle viendrait elle-même chez lui pour le traîner ! La brune avait décidé de s’habiller chic tout en restant dans le thème boîte de nuit. Une robe et des escarpins feraient l’affaire ! Une magnifique robe qu’elle s’était acheté il y a peu pour les différentes soirées qu’elle ferait. Pour la coiffure elle n’était pas bien compliquée ! Elle décida de laisser ses cheveux détacher et ondulés retomber sur son épaule. Cela ferait très bien et de toute manière en sortant elle serait décoiffée à quoi ça servait de faire une jolie coiffure ?

Une fois habillée elle sortit dans les rues de Tokyo en direction du quartier très prisé par les jeunes. Elle avait pris assez de monnaie pour payer l’entrée mais surtout les consommations ! D’ailleurs elle espère qu’ils feraient un prix pour les demoiselles ce soir, elle s’en réjouissait ! Ji-Hyun serait à l’heure pour une fois ! En ce qui concerne les soirées elle n’est jamais à la bourre, il n’y a que pour les cours. Ben oui parce que c’est moins drôle évidement. Elle parvint enfin à la rue où son ami lui avait donné rendez-vous et l’aperçu au loin magnifiquement vêtus. Il regardait sa montre et cela voulait dire qu’il attendait déjà depuis un certain temps. Aïe … La jeune fille tenta d’accélérer le pas malgré ses talons et parvint assez rapidement à lui pouvant plus amplement détailler sa tenue qui le mettait vraiment en valeur. Elle afficha un grand sourire lorsqu’elle fut enfin arrivée à sa hauteur. Son ami fut le premier à parler et la Coréenne ne put s’empêcher d’éclater de rire en prenant son bras.

▬ "Bien sûr beau mâle, si juste après tu m’offre une danse." Continua-t-elle dans ce jeu d’imitation tout en riant un peu. Elle le regarda de haut en bas tout en avançant vers la file d’attente menant à l’entrée de la boîte. "Tu es resplendissant j’aime beaucoup ta chemise !" Avoua-t-elle en la regardant sous toutes les coutures.

La brune avait pour habitude de ne pas vraiment faire attention à la manière dont s’habillait les gens. Mais Shôta ayant exactement les mêmes goûts qu’elle, il n’y avait aucune de ses tenues qu’elle n’aimait pas et ne pouvait pas s’empêcher de faire un commentaire dessus à chaque fois surtout dans ce cadre-là ! Les deux amis firent la queue comme tous les autres qui attendaient d’entrer en boîte. D’ici on pouvait déjà entendre la musique retentir et la demoiselle bougea un peu la tête au rythme de la musique qu’elle avait hâte d’entendre encore plus. L’étudiante avançait aux côtés du brun tout en sortant sa monnaie connaissant parfaitement le prix d’entrée. Il y avait tellement de monde qu’ils avaient bien le temps de discuter un peu.

▬ "Alors qu’est-ce que tu as fait cette semaine qu’on n’a pas beaucoup pus se voir !" Demanda-t-elle curieuse de connaître la réponse. Elle aimait connaître les aventures de son ami et de plus il avait toujours quelque chose d’intéressant à lui dire.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 9 Mai - 20:49
tenue > L'un des plus grands regrets de ma vie, ça doit être d'avoir poussé Ji-Hyun dans l'alcool. ça me dégoûte. Ça me dégoûte, parce que moi je suis tombé dedans pour les mauvaises raisons, et dans une mauvaise période de ma vie ; qui n'était pas vraiment révolue, mais ça, c'était une autre histoire. Je crois qu'on ne devient jamais alcoolique ou drogué pour les bonnes raisons, parce que c'est mal, et que rien ne justifie ça. Pour subir les côtés dangereux de l'alcools h24, je sais que c'est pas la plus belle chose sur Terre. Et ça m'a fait peur de voir Ji-Hyun boire. Parce que je savais, j'étais persuadé que c'était de ma faute. Je le suis toujours, d'ailleurs. On sort toujours en boîte tous les deux, et on se met minable. Mais au moins, je sais que chez elle, elle continue pas. Moi, si. Quand on était ensemble, c'était plus destructeur qu'autre chose. On se criait dessus pour rien, avant de se dire qu'on s'aimait. Et c'était pas sain, tout ça. On a arrêté, c'est mieux comme ça, fin de l'histoire. Elle est restée une amie proche, celle à qui je peux tout confier, parce qu'elle sait tout sur tout quand ça me concerne. C'est mon cas avec elle aussi. Y a pas de tabous entre nous. On se le dit quand ça va, même si c'est nous que ça concerne personnellement. C'est l'avantage.

Un rire m'échappe en l'entendant me répondre. Sérieux, on est bêtes quand on s'y met, tous les deux. On dit n'importe quoi, et l'alcool, ça aide pas. La soirée vient de commencer, et déjà on fait les pitres dans l'entrée de la boîte. La robe et les talons qu'elle portaient m'ont tout de suite fait pensé à une princesse ; alors pour ne rien changer, quand je pense quelque chose, je lui dit, et c'est ce que j'ai fait. Son beau mâle, c'était déjà trop ; j'ai mal au ventre à force de rire. Je me calme en l'entendant me complimenter sur ma tenue, avant de répliquer : « Elle te plaît? Je l'ai aspergée de phéromones pour pouvoir attirer les filles plus facilement ~ », je hausse mes sourcils, l'air dragueur, avant de me reprendre : « Plus sérieusement, j'adore tes talons! Tu sais déjà que je trouves que ça te va bien, mais eux ils sont vraiment très beaux! ». je lui souris sincèrement. En vrai, si jamais on trouve l'un ou l'autre ridicule, on se gênera pas non plus pour lui faire savoir, hein. On a établi cette franchise entre nous, qui rend tout quiproquo impossible. C'est très agréable.

On avance dans la file avant de payer notre place ; on a tellement l'habitude de se retrouver ici, qu'on connaît même le videur, c'est dire. Des fois, je trouve ça grave, mais au fond je m'en fous, je crois. Je sors ma monnaie en même temps qu'elle ; y a foule en face de nous, je crois qu'on peux se poser et prendre le thé pour attendre, limite. Je souris à cette pensée, et me tourne vers Ji-Hyun qaund elle me questionne sur ma semaine. C'est vrai qu'on avait pas eu trop le temps de se voir, et que du coup il lui manquait pleins de potins. Enfin, c'est un bien grand mot... « Je me suis entraîné, beaucoup, beaucoup... J'ai une compet' bientôt, donc je dois être en forme, tu vois? Mais j'ai reçu un texto de Ji Hyuk, tu sais le petit gars qui me prend pour son esclave à cause de... », je rougis en me remémorant l'origine de notre rencontre avant de reprendre, « ... tu sais, on a couché ensemble, et donc il voulait en parler... sa condition pour se taire, c'était de me prendre pour esclave... ». Je souris ensuite, et avorte la question de Ji-Hyun, son indignation aussi, que je sens venir déjà : « Il est super cool, en fait. Je sais pas si c'est le bon adjectif, mais on se ressembles... je sais pas pourquoi il veut me voir, mais on a rendez-vous demain. Ça avait l'air important... ». Il Nam me vient en tête, mais je décide de garder ça pour plus tard dans la soirée, quand j'aurais plus les idée trop claires. Là, j'étais pas disposé, encore. « Et toi? Raconte, j'ai envie de savoir ~ », demandais-je en lui souriant, gardant mon bras placé pour sa main qui me tenait.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Mai - 21:32



i think tonight, it's gonna

be alright




Come on baby boy !



Ft. Jung Shôta




Tenue ▬ Ce qui a de plus drôle lorsque la jeune fille sort en soirée avec Shôta c’est qu’ils font les imbéciles autant l’un que l’autre. C’est assez drôle de les voir ainsi plaisanter ensemble. Puis ça fait plaisir aussi de voir à quel point ils sont restés soudés malgré leur rupture. Ils ont su garder une bonne entente malgré tout c’est ça le plus beau. De plus cela les rend encore plus proches et ils peuvent se permettre des délires que d’autres n’auraient pas. Quand il y en a un qui s’y met l’autre suit c’est obligé. Et ça peut aller très loin ! Quand une personne les côtois les deux en même temps il pourrait dire qu’ils sont frère et sœur ! Puis dire aussi qu’ils sont perdus dans toutes leurs conneries ! Puis suite à ça la jeune fille n’a pas pu s’empêcher de complimenter la chemise de son ami. Il est vrai qu’il avait de très bons goûts et que la brune aimait beaucoup tout ce qu’il portait à l’ordinaire alors pourquoi ça changerais surtout en soirée ! Le jeune homme fit alors une réplique qui fit rire la demoiselle. Cette dernière se mit à renifler la chemise de son ami puis leva la tête en la secouant un peu de gauche à droite.

▬ "La seule chose que je sens c’est le déodorant que t’as l’habitude de te mettre." Répondit-elle en riant légèrement. "Mais t’as pas besoin de phéromone pour attirer les gazelles tu le sais très bien !" Dit-elle en lui donnant de légers coups de coude tout en souriant doucement. C’est alors que son meilleur ami complimenta ses talons, elle baissa les yeux et leva une jambe derrière elle en la reposant. Puis elle planta son regard dans celui du jeune homme. "Merci beaucoup, contente qu’il te plaise ! C’est pour paraître plus grande tu comprends, ça cache mon mètre soixante !" Répondit-elle sur le ton de la plaisanterie.

Au moins avec Shôta elle savait qu’ils pouvaient tout se dire ! Ca faisait vraiment du bien de pouvoir se confier sans crainte à une personne et même quand il y a quelque chose de négatif à dire ils ne se gênent pas et ne le prennent pas mal ! Il n’y a aucun mal entendus entre eux et ce qui est bien c’est que chacun peut vraiment dire ce qu’il pense. C’est pour cette raison que la demoiselle est très à l’aise lorsqu’elle est avec lui. Pas de taboue c’est super agréable. La demoiselle tenta de voir devant elle espérant que la file avançait parce que depuis tout à l’heure elle avait l’impression de faire du surplace. Elle n’allait plus retenir la bête en elle très longtemps, quand elle voulait danser et s’amuser elle avait pas mal de temps à attendre. Elle se voyait déjà sauter et danser sur la piste de danse aux côtés de son meilleur ami. Enfin ils arrivent devant le videur et la demoiselle paye en même temps que son ami. Ji-Hyun en profite pour saluer le videur qu’elle commence à connaître depuis le temps. Elle et Shôta sont des habituer ils connaissent même les barmans à force !

Mais pas moyen d’aller plus loin rien que les escaliers sont bondés ! Ce qui est bien c’est de là on peut entendre un peu plus la musique que dehors. Ji-Hyun se mis à un peu danser tout en regardant son ami depuis qu’elle lui avait demandé de ses nouvelles. En plus de vouloir savoir s’il allait bien elle voulait vraiment connaître les tous derniers ragots. Elle tenait beaucoup à son meilleur ami et s’informer de sa vie faisait partie des choses qui lui faisait plaisir. Il lui parla de sa compétition et la demoiselle sourit en se rappelant qu’elle en avait une de danse de prévus. Mais elle aurait tout le temps de s’entraîner avec ses amis du club de danse, là n’était pas le problème ! Puis il enchaîna sur cet homme dont il lui avait déjà parlé et le sourire de la demoiselle s’élargit toujours plus à mesure qu’il en parlait. Il fit une pause dans la phrase et la demoiselle rit légèrement puis le regarda.

▬ "T’es pas rendus mon pauvre !" Dit-elle en souriant de cette situation. Elle connaissait son meilleur ami et elle se doutait bien qu’il n’y avait que lui pour se mettre dans de telles situations. "Et alors tu as enfin l’étincelle magique pour lui ? Tu sais, l’étincelle d’amour et de passion ?" Demanda-t-elle en tapotant son ventre de son doigt d’un air taquin. Lorsqu’il parla alors du rendez-vous du lendemain avec lui la demoiselle sembla encore plus ravie de ça. "Ah mais c’est génial !! Promet moi de me tenir au courant je veux savoir ce qui se passe !" Dit-elle enthousiaste. "Puis c’est quand que vous allez vous mettre ensemble officiellement j’attends que ça moi ! Ça crève les yeux que tu baves dessus !" Dit-elle en riant.

Elle passait déjà une bonne soirée en sa compagnie et elle pourrait lui poser des questions pendant des heures et lui en parler sans cesse. C’était une chose qu’elle aimait faire se renseigner surtout lorsqu’il s’agissait de son meilleur ami. Puis la file avança un peu plus et la musique était maintenant plus proche. La demoiselle bougeait légèrement les hanches, déjà super motivé à aller danser malgré qu’ils soient encore dans le couloir. C’est alors que le jeune homme lui retourna la question à son sujet. La brune tourna le visage dans sa direction avant de baisser légèrement les yeux en souriant. Elle sembla prendre une légère inspiration puis leva les yeux vers le jeune homme.

▬ "Il y a des trucs que je n’ai pas trop envie de dire … Tu sais les aventures d’un soir à cause de l’alcool, des mecs qui abuse de moi quand je suis bourré mais que je me laisse faire et que je participe à des trucs bizarre, la plupart des choses je les oublies le lendemain mais mon quotidien n’est remplis que de ça …" Avoua la brune qui ne voulait rien cacher à son meilleur ami. Elle n’était pas très fière d’elle mais sous emprise de l’alcool lorsqu’elle boit énormément elle peut facilement passer pour une prostitué et cette situation la tourmente pas mal … "Tant que je suis célibataire ce n’est pas le problème pour les autres mais bon …" C’est sûr que tant qu’elle ne serait pas casé celle-là elle n’aurait pas finis les soirées et donc l’alcool et les conneries ! La jeune fille soupira en se pinçant les lèvres décidant de changer de sujet. "Mais bon après tout c’est pas un drame. Je t’avais dit que j’ai retrouvé ma meilleure amie d’enfance récemment ? Tu sais Hae Rin. Eh bien je revis depuis que je la revois et puis on est très proches toutes les deux, encore plus qu’avant ça me fait plaisir !" La jeune femme eut un léger sourire avant de lever les yeux vers les deux personnes devant eux qui entrèrent enfin dans la boîte. "Cool c’est à nous ! Viens !!" Dit-elle en lui tirant le bras.

Elle se dirigea vers les vestiaires où elle confia sa veste à la femme de l’accueil et récupéra le ticket pour venir la chercher plus tard. Elle se tourna en direction de son ami afin qu’il en fasse de même pour ses affaires. Plus l’instant approchait et plus l’adrénaline s’emparait de la demoiselle. Elle avait une envie folle de rejoindre la piste de danse. A peine Shôta eut terminé qu’elle reprit son bras avec un grand sourire tout en se dirigeant à ses côtés vers la piste de danse. La musique était tellement forte qu’elle dût se pencher à son oreille et crier pour qu’il l’entende.

▬ "Tu veux qu’on prenne un ou deux petits verres avant d’aller danser ?!" Proposa la jeune femme avant de regarder son ami en attendant sa réponse.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 6 Juin - 10:24
tenue > On dit que quand deux exs arrivent à rester amis, c'est soit parce qu'ils n'ont jamais été amoureux, soit parce qu'ils le sont toujours. Je pense que c'est faux, sincèrement, totalement, inévitablement (et d'autres mots en « -ent ») faux. Tout simplement parce qu'avec le nombre d'exs que j'ai, si je devais être encore amoureux d'elles, je crois que j'aurais pas fini ; et je peux vous affirmer que je les aimées. Toutes. Presque. Mais certaines étaient des erreurs. Et Ji-Hyun n'en faisait pas partie. Je l'aimais, il n'y avait aucun doutes là-dessus. Cette époque était révolue, certes, mais nous gardons tout de même un bon souvenir l'un de l'autre. La preuve est là ; on se retrouve encore à deux pour faire des soirées arrosées au possible et très (trop) mouvementées. Avec les gueules de bois que je me tape, je sais en général que j'ai bien profité. Je crois que le fait que l'on soit sorti ensembles il y a quelques temps, ça nous a en fait fait du bien, dans le sens où on se comprend. Je la connais par cœur, et c'est réciproque. De vrais jumeaux, je vous assure. C'est incroyable, et c'est la seule avec qui je suis comme ça, je crois. Elle me fait me dépenser à fond, elle relève une certaine facette de moi. J'ignore encore aujourd'hui comment elle fait.

Si je vous dit que juste après avoir dit ça, j'étais persuadé qu'elle allait me renifler, vous me croirez? Comme ma sœur, je vous dit. Elle rigole en répondant à mon exclamation, et j'éclate de rire à sa suite. Elle me donne un coup de coude complice en me disant que je n'avais pas besoin de phéromones pour « attirer les gazelles » ; et j'en ris de plus belles. « Des fois, je t'assure que je me pose la question ! ». Shôta et son éternelle confiance en lui. Tss. J'avais un véritable souci avec ça. Même en faisant du mannequinat, même en alignant les copines, même en sentant le regard des autres sur mon passage, je doutais toujours. Je ne me trouvais pas « beau ». Pas vraiment. Je ne rentrais pas dans mes propres critères. Et le désert qu'était ma vie sentimentales ces derniers temps n'était pas pour me rassurer. Ji-hyun connaissait mon manque de confiance en moi ; elle avait déjà passé de longs moments à me rassurer, logs moments qui à force, avaient fini par payer. Mais ce n'était toujours pas ça. En attendant, je la complimentais sur ses chaussures, tout sourire, la laissant rire d'elle-même et de sa taille, avant de frotter sa tête affectueusement pour lui dire : « ça fait partie de ton charme, et tu le sais très bien ~ ». Je la trouvais mignonne, vraiment. Elle était forte et douce à la fois ; le genre de personne sensible, mais qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Et j'admirais cela, je dois l'avouer.

Parce qu'elle connaissait tout de moi, tout. Mes qualités comme mes défauts. Pas seulement ce que je montrais ou se que je m'autorisais à montrer ; tout. Absolument tout. Après réflexion, c'est peut-être pour ça aussi que notre relation n'a pu évoluer, à l'époque, que vers la rupture. On en savait trop, l'un sur l'autre. Plus de surprises, on savait d'avance comment l'autre allait réagir. S'en était presque flippant. On s'aimait tellement... Je crois que pour notre santé mentale à tous les deux, il fallait mieux en rester là. Et puis, je me sentais si coupable de l'avoir fait plonger dans l'alcool... Je tourne doucement la tête vers elle, et la regarde un instant, mélancolique, alors qu'elle cherche du regard la fin de la file. Là, vous voyez, elle s'impatiente. C'est trop long, il faut qu'elle danse maintenant. Je souris à cette pensée, ne connaissant que trop bien son caractère enfantin et impétueux par instants. Vraiment, elle est trop mignonne, je vous assure. Elle arrive à balayer d'un seul coup mes pensées noires. Nous arrivons enfin près du videur ; un ami, désormais ; et payons nos entrées avant de nous avancer plus loin, à l'intérieur de la discothèque.

De vraies commères, ces deux-là. Pour ça, il ne fallait jamais nous laisser ensemble, c'était sûr! On refaisait le monde à deux, on connaissait nos vies respectives sur le bout des doigts, on se tenait informés dès qu'une nouvelle pointait le bout de son nez. Bien qu'obligés d'attendre face aux escaliers bondés, Ji-Hyun en profite pour me demander des nouvelles donc. Instinctivement, Ji Hyuk me vient à l'esprit. Je dois le voir le lendemain, et je fais un topo à Ji-Hyun sur la situation actuelle et mes inquiétudes. Je la regarde en rougissant alors qu'elle me donne son avis sur les choses. Mon dieu, Ji Hyuk et moi?! Jamais! Elle m'embête, me taquine en jouant avec mon ventre alors que je rougis de plus belle. L'étincelle de l'amour? De PASSION?! Se mettre ensembles officiellement?? Oh putain, oh putain, oh putain! Tout rouge de honte et de gêne, je lui déclare : « Ecoute, je... Non! Jamais! Ji-Hyun, il ne se passera jamais, absolument jamais rien entre Ji Hyuk et moi, je t'assure! ». Comment argumenter pour lui faire comprendre? Dès qu'elle a une idée en tête, c'est comme moi, elle est têtue! « Raaah, me regarde pas comme ça ~ On en parlera tout à l'heure, mais pour le moment je t'assure que Ji Hyuk est absolument pas « supposé » dans ma tête! Il est... tellement immature, c'est un gosse! J'aurais l'impression d'être... d'être... ». Je m'arrête quelques instants pour réfléchir avant de dire : « Je sais pas, moi, un pédophile ! Non, non, je t'assure, il se passera rien, vraiment, vraiment! ». Je la fixe, prouvant avec mes yeux qu'aucun trouble ne subsistait dans mon regard. J'étais on ne peut plus sérieux.

Rien que dans le couloir, elle s'enjaillait déjà sur la musique que l'on entendait au loin. Je passais mon bras autour de ses épaules : un geste amical qu'il nous arrivait souvent de faire. Je souriais d'avance quand à la soirée qui s'annonçait pour nous. J'avais, je dois le dire, une certaine hâte ; comme elle, je commençais à danser, à mouvoir mon corps au rythme de la musique. Je n'oubliais pas notre conversation, et lui retournais la question, souhaitant également savoir ce qu'il y avait de nouveau  dans sa vie ses derniers temps. Je notais son trouble, dans son regard, sa voix ; allait-elle bien, vraiment? Soucieux, je la toisais et la laissais me répondre, sans rien dire pour la couper. L'alcool, encore. Toujours le même fautif. Moi, aussi. C'était de ma faute si elle avait plongé en plein dedans. Je baissais les yeux et la laissais me parler d'elle. Pas de tabous, j'étais prêt à tout entendre, quoi qu'elle ai à me dire. C'est sûr qu'elle était encore célibataire, mais ce n'était pas une situation enviable. Je vivais ça aussi, en quelque sorte. Il m'arrivait de déraper, surtout avec des garçons. Je n'en étais pas fier. Mais moi, personne n'abusait de moi. Je fronçais les sourcils, et lui répondis, caressant doucement ses cheveux avec ma main, histoire de la calmer un peu : « Ji-Hyun... Je suis vraiment désolé, je suis pas totalement... « innocent », là-dedans... C'est ma faute si tu bois autant... », je me mordis la lèvre et relevait la tête vers lui : « Si jamais tu retrouves les gars qui t'ont fait ça, que t'a besoin de gros bras pour leur péter la gueule, je suis là, hein. ». Je lui souriais faiblement, essayant de minimiser la situation en riant un peu. Je sais pas si c'est une bonne idée ; j'ai pas encore bu, et j'ai déjà l'esprit embrouillé.

Ce fut (enfin) notre tour, et tandis que je donnais ma veste à la dame de l'accueil. Je souriais de nouveau en la voyant s'agiter d'impatience. Nous allâmes danser immédiatement après, et malgré le rythme haché et particulièrement puissant de la musique, j'entendis sa question, presque hurlée à mon oreille : « Oui! Carrément! », lui répondis-je, bien que sachant que nous concernant, ce n'était pas la meilleure idée de tous les temps. J'attrapais sa main et commandait un mojito fraise au bar, lui demandant directement après : « Tu veux boire quoi? ». Ma voix était très forte, même si la musique était plus éloignée de nous que tout à l'heure. J'attendais nos commandes en regardant Ji-Hyun, souriant, lui demandant soudainement : « Alors, une cible pour ce soir? ». ça faisait partie de nos habitudes, de s'arranger des coups l'un avec l'autre. Je regardais autour de nous, tentant de trouver un garçon qui potentiellement pourrait lui plaire.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 15 Juin - 23:46



i think tonight, it's gonna

be alright




Come on baby boy !



Ft. Jung Shôta




Tenue ▬ Il n’y avait pas une minute où ils ne riaient pas tous les deux. Ji-Hyun ne saurait montrer combien elle est heureuse de connaître Shôta. C’était devenu la personne indispensable à sa vie et même après leur rupture ça n’a jamais changé. Au contraire leur lien semble plus fort et plus solide même après qu’ils aient rompus.  La brune ne saurait dire à quel point elle serait perdus sans lui, puis il lui redonnait le sourire même quand ça n’allait pas, elle faisait en sorte de toujours être joyeuse et souriante afin qu’il passe lui aussi de bons moments. C’est simple, lorsqu’ils étaient tous les deux ils laissaient leurs soucis de côté pour s’amuser ensemble et oublier les problèmes. Et lorsque l’un d’eux n’allait pas l’autre était là pour l’aider et lui faire oublier ses blessures. Il n’y a pas plus fort comme lien d’amitié et si elle ne l’avait pas aujourd’hui la brune serait totalement déboussolée ! Ce n’est pas seulement son ex il s’agit avant tout de son confident, meilleur ami et frère de cœur. Elle aime autant qu’une personne de sa famille et elle ne pourrait jamais s’en séparer. La demoiselle riait au éclat à la suite de son meilleur ami puis ce dernier se mit à se rabaisser ce qu’elle n’aimait pas du tout ! Son ami était vraiment parfait et il n’avait pas à se sous-estimé comme ça. La demoiselle prit un air faussement en colère et croisa les bras de manière strict.

▬ "Je t’interdis de dire ça !" Dit-elle avant de taper gentiment l’arrière de la tête du brun. "Tu es vraiment l’homme dont rêvent toutes les nanas ok ? Et je suis sûr que ce soir t’en auras au moins cinq pour le prix d’une !" Dit-elle en parlant un petit peu fort. La jeune fille regarda autour d’elle et pas mal de personnes les fixaient notamment des demoiselles. Cela fit rire Ji-Hyun qui regarda son ami. "Tu vois t’as déjà un ticket avec toutes celles-là." Chuchota-t-elle en plaisantant. C’est alors que le jeune homme frotta la tête de la Coréenne tout en lui disant que sa taille faisait son charme. Cela la fit sourire puis elle planta ses yeux dans les siens. "Heureusement que je suis petite alors !" Dit-elle tout en riant gaiment.

La jeune fille ne comptait plus le temps qu’ils ont passés dans cette file d’attente préférant de loin parler potins et ragot. Et elle avoue qu’écouter ceux de son meilleur ami l’intéressait pas mal ! Ça lui permettait d’en connaitre plus sur son ami et de pouvoir lui apporter son aide en cas de besoin. Il savait qu’elle serait toujours là pour lui et qu’il pouvait lui parler en toute liberté. D’ailleurs cette petite histoire avec Ji-Hyuk l’intriguait tout particulièrement et plus elle en apprenait, plus elle voulait en savoir ! C’est simple quand ça parle de sexe Ji-Hyun est heureuse ! Il poursuivit alors et plus il parlait plus la demoiselle lui faisait des regards lourds de sous-entendus. Son sourire s’élargissait et ses sourcils s’élevaient et s’abaissait comme pour signaler qu’il y avait bel et bien quelque chose derrière cette petite relation. La jeune fille le laissa terminer avant d’exploser de rire.

▬ "Bien, bien il n’y a rien et il n’y aura rien entre vous …" Dit-elle en essayant de reprendre son sérieux malgré le tique nerveux de ses lèvres signifiant qu’elle allait de nouveau rire. Et d’ailleurs c’est ce qu’il se passa. Lorsqu’elle eus terminé elle planta ses yeux noisettes dans ceux de son ami. "C’est évident qu’il va se passer quelque chose entre vous ça crève les yeux !" La jeune fille se calma peu à peu reprenant un air sérieux et presque professionnel. Elle hocha la tête et fit semblant de remettre des lunettes invisible sur son nez. "Et sinon il baise bien ?" Demanda-t-elle en toute indiscrétion et d’un air tellement sérieux qu’elle serait parfaite dans un film ! Elle ne tint cependant pas longtemps et se mit elle aussi à rire. Elle et le sexe, une grande histoire d’amour. Si un sujet n’en parle pas avec Ji-Hyun on y revenait forcément !

Elle n’en avait que faire que d’autres gens les écoutes autour, elle voulait passer un bon moment avec son meilleur ami et c’est un peu comme s’ils étaient seuls tous les deux et qu’il n’y avait personne autour. Lorsqu’elle sentit un bras entouré ses épaules elle tourna les yeux vers le brun en souriant. La demoiselle n’hésita pas à passer un bras autour de sa taille par la suite comme ils avaient l’habitude de le faire lorsqu’ils étaient cotes à côtes. C’était un geste devenus naturel avec le temps et la brune trouvait même ça indispensable. Elle avait ses petites habitudes avec Shôta et elle ne se privait pas de faire comme d’habitude. En le voyant danser lui aussi, la brune se mit à bouger les hanches tout en levant l’un de ses bras emporté par la musique. Un petit moment de folie qu’ils aiment partager et dont la jeune femme ne se lasserait jamais. Elle se mit même à sauter et à bouger la tête au bout d’un moment puis s’arrêta en souriant. Elle avait la pêche habituellement mais quand elle était avec son frère de cœur elle pétait la forme !

Mais au fil de la conversation la jeune femme avait perdu un peu de sa joie de vivre. En effet il s’agissait d’un sujet qui lui faisait particulièrement mal. A force de jouer avec les hommes on finit par se brûler. Sentimentalement elle n’a jamais fait aucun mal à aucun garçons, mais certain cherchait juste une femme pour soulager leur libido. Et quand Ji-Hyun joue sur cette pente elle tombe de haut à chaque fois … La dernière fois par exemple elle s’est fait violer ! Ou presque du moins heureusement que quelqu’un était venue la tirer d’affaire mais c’était bien fait pour elle après tout elle l’avait cherché. La jeune fille expliqua alors à son grand frère la situation baissant un peu les yeux. Si elle n’avait peur de rien d’habitude et qu’elle était courageuse, en ce qui concerne les hommes il est vrai qu’elle a assez honte de ce dont elle est capable de faire … Cependant lorsqu’elle eut terminé le brune prit une mèche de ses cheveux lui faisant planter son regard dans le sien. Elle ne le lâchait pas des yeux et sa présence et ce contact visuelle la rassurait grandement. Mais quand il se mit à faire des excuses la jeune femme fit des signes négatifs de la tête commençant à regretter qu’il s’en veuille encore pour ça.

▬ "Ce n’est en rien de ta faute Shô’ …" Dit-elle en frottant affectivement son épaule. "Tu as été l’un des facteurs mais même si tu n’avais pas fait tout ça je me serais quand même mise à boire beaucoup …" Avoua la brune sans lâcher son regard. La jeune fille fit une pause pour écouter la suite de ses paroles puis se mit à sourire doucement à sa phrase. Son front vint se coller au sien l’espace d’un instant puis elle redressa la tête pour le regarder en face. "Bien entendus que je pensais tout de suite à toi mon héro !" Dit-elle sur le ton de la plaisanterie. "Le soir où c’est arrivé je comptais t’appeler pour te prévenir mais je n’ai pas eus le temps de taper ton numéro …" Elle se rappelle encore de la panique qui l’a envahi à ce moment-là. Shôta était le premier qu’elle comptait appeler mais malheureusement il était déjà trop tard. "Je sais que tu serais venus à mon secours en fendant le ciel et que tu lui aurais régler son compte à ce mec …" Dit-elle tout bas en souriant un peu plus. Des moments de complicités de la sorte ils en ont toujours eus et n’ont pas perdus l’habitude depuis leur rupture. Même si on pourrait penser qu’ils sont ensemble pour les regards extérieurs, tous les deux se considérait comme des amis ou mieux des frères et sœurs. Ils n’avaient juste pas perdus de leur complicité c’est tout mais il n’y avait rien entre eux à part de l’amitié immense qu’ils se portent l’un pour l’autre. Ji-Hyun appréciait ces moments tranquilles et complices entre eux puis ça lui redonnait le sourire à chaque fois.

Ce fut enfin leur tour de passé et toute cette excitation lui fit oublier ses tracas et elle s’empressa de tenir Shôta par la main pour l’emmener au bar. Une habitude qu’ils ont de commencer la soirée en buvant. Après tout on ne change pas une équipe qui gagne ! La brune prit place sur un tabouret et le  regarda en faire de même. Elle posa ses avant-bras sur le comptoir du bar et le laissa commander en premier. Elle connaissait presque par cœur ses goûts et savait à chaque fois ce qu’il allait prendre. Ou du moins elle le devinait. Un grand sourire s’installa sur ses lèvres lorsqu’il eut annoncé sa commande. Il se tourna dans sa direction et lui demanda ce qu’elle souhaitait. Comme d’habitude elle n’y avait pas réfléchis. Et comme d’habitude ça allait durer trente plombe, elle allait hésiter, changer plusieurs fois avant de se décider ! Elle lui fit le fameux regard qui voulais dire je n’ai pas vraiment réfléchis avant de rire.

▬ "Alors," Commença-t-elle comme pour marquer le début d’une phrase interminable. "Je serais bien tenté par votre punch ananas-coco mais je n’aime pas la noix de coco … » Heureusement que le barman la connaissait depuis parce qu’il aurait vite perdus patience avec elle ! "Je sais le Blue Lagoon il me tente bien la couleur est jolie." Finit-elle. Puis lorsque le barman allait se tourner elle le rappela à l’ordre. "Ah non, non en fait je préfère de la Manzana. Non … Finalement laissez le Blue Lagoon ça ira très bien !" Le barman la regarda avec insistance puis elle sourit un peu plus. "Oui, oui c’est sûr je ne change plus promis !" La brune reposa ses yeux sur son ami toujours avec un sourire amusé. "La prochaine fois tu m’envoie un message pour me rappeler de réfléchir à ce que je vais boire."

Le barman repartit préparer leur boisson et la demoiselle commençait déjà à bouger au rythme de la musique. Rien que tout ce bon son lui donnait envie d’aller se déhancher sur la piste de danse. Elle jeta un coup d’œil à la piste pour regarder les gens qui s’y trémoussaient déjà. La brune se tourna en direction de son meilleur ami lorsque celui-ci lui demanda qui était la cible de la jeune fille ce soir. Elle jeta un coup d’œil attentif sur la piste et ses yeux se posèrent sur un jeune homme dont les formes lui plaisaient parfaitement.

▬ "Lui, il a une belle paire de fesses." Dit-elle en montrant discrètement à Shôta. Mais lorsqu’elle vit son visage elle changea rapidement d’avis. "Ah non pas lui en fait …" Pire qu’avec les boissons parfois ! Puis ses yeux trouvèrent leur bonheur et des paillettes venaient se former dans ses pupilles en voyant le bel homme sur la piste tel un prince. Puis il avait la carrure parfaite pour Ji-Hyun qui aimait bien les hommes musclé juste comme il faut. "Lui. » Dit-elle sûr d’elle. "Ouais lui ! Et si un autre croise mon chemin je tente le lot de deux !" La demoiselle sourit un peu plus et se tourna face à son meilleur ami. "Et toi ? Une petite proie pour ce soir ? Autant fille que garçon hein." Dit-elle en haussant et en abaissant ses sourcils.  

Le barman ramena bientôt leurs boissons et la demoiselle le remercia d’un sourire approchant son verre d’elle tout en jetant des coups d’œil vers son frère. Elle continuait de le fixer avec ce sourire en coin montrant son amusement et surtout son impatience. Elle avait hâte de voir qui serait sa cible ce soir et s’il s’agissait d’un homme elle n’aurait que plus envie de suivre les événements de près !

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 30 Juin - 19:46
tenue > Ji-Hyun avait exactement le même effet sur moi qu'anti-dépresseurs, ou que de vitamines. Elle était rafraîchissante, joyeuse, positive. Autant vous dire qu'avec la merde qui restait en permanence dans ma tête, j'avais bien besoin de décompresser parfois. Elle était, est, et restera cette personne là. Le fait que l'on ai été ensemble n'avait pas eu d'impact sur notre relation, si ce n'est de la rendre plus « saine ». En couple, tous les deux, on était désespérants, on s'aimait trop vite et mal. J'ai appris de mes erreurs grâce à elle. On ne se qualifiait presque plus d' « exs petits-amis », on était amis, meilleurs amis, duo de choc fait pour être ensemble, mais sans aller plus loin. Ji-Hyun, c'était ma sœur en faite ; celle avec qui j'aurais pu être élevée sans problèmes. Et justement, en tant que personne qui sait tout de moi, je lui fais confiance, absolument confiance ; plus qu'a moi-même. J'ai un peu de mal avec mon apparence. Ne croyez pas que sous prétexte que je suis mannequin, je m'aime, je me trouve irrésistible ; loin de là. Je suis même surprit d'avoir pu sortir avec une fille belle et drôle comme elle.

D'ailleurs, mon amie s'empresse de me contredire, de me forcer à retirer ce que je venais de dire. Selon elle, je suis « l'homme dont rêve toutes les nanas ». Genre. Elles ont pas l'air d'être au courant, ces filles, justement. Son exagération me fait sourire ; c'est tout elle, ça. Ça me fait plaisir de la retrouver entièrement, telle qu'elle est normalement. S'il y a bien une chose que notre rupture n'a pas changé, c'est bien notre complicité. Elle alla jusqu'à faire exprès d'hausser le ton pour forcer les filles à me reluquer. Je baisse la tête, un peu honteux ; j'ai pas encore assez bu pour me croire Dom Juan. Pour le moment, mon petit côté timide reprend ses droits. Quand le sujet dérive sur sa taille, je me permet de lui dire que c'est ça qui fait son charme ; et c'est vrai, je le pense sincèrement. Elle rigole joyeusement à ma réponse, et nous reprîmes notre attente interminable là où nous l'avions laissée.

Je savais que mes petits potins allaient lui plaire. Quand c'était ragot et que ça me concernait, Ji-Hyun sautait sur l'occasion ; remarquez, j'ai rien à dire, je suis pareil avec elle. Et même si je la connais, et que je sais qu'elle va mal interpréter tout ce que je vais lui dire, ne pas lui dire serait encore pire. Je sentais bien ses petits yeux de fouine posés sur moi. Je la suivis sans problèmes en éclatant de rire après elle malgré tout. J'avais eu beau me défendre du mieux que je pouvais, rien à faire, elle persistait à penser qu'il se tramait quelque chose entre Ji Hyuk et moi. Chose totalement fausse quand on sait que depuis que je le connais, j'ai passé mon temps à avoir regretté d'avoir couché avec lui. Je le revoyais venir, son nouveau sourire qui se faisait violence pour ne pas pointer trop vite le bout de son nez. Son air sérieux, je savais pertinemment qu'il allait partir aussi sec. La question tant attendue arriva enfin : si Ji Hyuk baisait bien? « Yah! Ji-Hyuuun! Je m'en souviens paaaas! Et de toute façon, je veux pas m'en souvenir, alors laisse tomber! Je t'assure qu'il n'y a rien! ». Qu'elle ne veuille pas me croire sur ce point, je ne savais pas quoi en penser. Je m'évertuais depuis tout à l'heure à lui faire comprendre le contraire sans succès. Oui, Ji-Hyun pouvait se montrer têtue. Très têtue.

Comme deux amis, sans aucune arrière pensée, on restait proches, on dansait sans s'inquiéter des regards dans notre dos. On n'en avait rien à faire, absolument rien. Ce qui comptait, c'était notre monde, à nous, nous deux. Le passé, l'hier, le lendemain, la suite, on s'en fichait. La vie était belle là, maintenant, tout de suite. On en profitait pendant que c'était encore le cas. Et quand les choses se désagrègeront, on rêvera à de meilleurs jours, l'un à côté de l'autre. Les choses resteront comme ça, ou alors elles changeront ; mais dans tous les cas, on ne regrettera rien, on aimera tout de nous, nos blessures et nos cicatrices, nos sourires et nos souvenirs pleins la tête. Alors j'accompagnais mon amie dans ses mouvements, comme toujours dans des moments comme celui-là.

Parce que oui, les choses n'étaient pas toujours rose ; la preuve en images. Ji-Hyun venait de m'avouer s'être faite violer après chauffé un gars sous le coup de l'alcool. Je ne pouvais pas être comme elle et penser qu'elle avait mérité une pareille situation. Quand elle parlait de choses pareilles, je me sentais coupable, tellement coupable si vous saviez... Son addiction à l'alcool c'était ma faute, simplement ma faute. Je l'avais entraînée dans ma chute ; et maintenant, elle comme moi, on avait un peu de mal à se relever. Je me trouvais mal face à sa confidence ; en lui répondant, je baissais la tête, honteux de mon propre comportement d'à l'époque. Elle fit tout pour me rassurer avec ses mots, mais je savais, je savais que c'était moi le problème dans cette histoire. Elle me regardait, avec ses yeux rassurants et doux, me signifiant autant par ses mots que par son regard que je n'avais pas à m'en faire. Quelque part ça me faisait encore plus mal de la voir essayer de me réconforter alors qu'elle souffrait à cet instant. Ça aussi, c'était typique ; toujours sa faute, jamais celle des autres, elle était somme toute trop gentille. Je lui signifiais que dans une situation pareille, elle n'avait pas à hésiter si elle voulait m’appeler, j’accourrerais dans la seconde. Je le pense sincèrement, et je le ferais ; je sais qu'elle le sait. Ça me touche d'autant plus qu'elle ai pensé à moi en premier. À l'entente de ces mots, je la pris dans mes bras, ému et touché à sa place de ce qui avait faillit arriver. Elle souriait doucement, et je fis de même. « Si tu le sais, alors tant mieux. Ne l'oublie pas. Je serais plus rapide que la lumière. Je me pointerais en serviette si ça se passe pendant ma douche. T'en dis quoi? », je me décalais, espérant la faire rire avec ma blague mal maîtrisée. Bah, elle connaissait mon humour merdique, elle avait l'habitude. À nous voir ainsi agir l'un envers l'autre, on pourrait presque croire que l'on est ensemble, et notre proximité n'arrange rien. L'amitié restait pourtant le puissant moteur de notre relation.

Enfiiiiiiiin la fête, la foule, le bar, l'alcool à flot, les jolies filles, les soirées sans lendemain et les conquêtes faciles ! On était d'accord, Ji-Hyun et moi, pour boire un verre avant de partir s'enjailler sur la piste. Si je prenais sensiblement toujours la même chose, changeant parfois en fonction de mon humeur, avec Ji-Hyun, c'était une autre paire de manches ! La connaissant par cœur, je savais qu'elle allait mettre un moment à se décider, et allait piquer une gorgée dans mon verre même une fois servie. C'était comme notre tradition, et le barman avait l'habitude, désormais. Une nouvelle fois, elle éclata de rire, avant de commencer le long flot de parole qui défilait en même temps que ses pensées, et je la fixais, attendrit. Après un moment de réflexion, elle se laissa tenter par un Blue Lagoon, sous le regard amusé du barman, qui semblait lui dire « sûre? ».

La musique n'était pas vraiment importante au fond ; du rythme suffisait pour nous laisser entraîner par nos hanches et nos bras. Pendant la préparation de nos boissons, elle commença à observer le « gibier » de ce soir, nos proies pour un moment. Remarquant l'insistance dans son regard, je lui demandais la cause de ce regard de braise. Elle me répondit après un moment de réflexion, et je suivais son regard pour savoir de qui elle parlait. Je rigolais en la voyant changer d'avis juste derrière ; j'approuvais, son visage était en effet peu ragoûtant. Toujours baraqué, elle m'en pointa un nouveau. Tout à fait son style, pas tellement étonnant. Un sourire étira mes lèvres : « Exactement ton type! Tu reste fidèle à toi-même, ma Ji-Hyun ~ ».

A mon tour. Son commentaire me fit rougir aussitôt. J'allais me contenter de filles ce soir, je savais d'expérience qu'avec les garçons, je risquais plus de moi-même. J'étais censé être hétéro, après tout. Et tout les Ji Hyuk ou Il Nam de la Terre ne pouvais rien y changer. Du moins, c'est ce que je pensais à ce moment de ma vie. Nos boissons qui arrivaient me coupèrent dans ma recherche intensive de la perle rare. D'un hochement de tête, je remerciais le serveur et payait nos consommations dans la foulée. Mon regard scinda la foule et remarqua une brune aux cheveux longs, de taille moyenne, et avec des hanches à tomber par terre. « Elle, celle en robe jeune moulante. Sans hésitations. T'a vu ses hanches?! Ouah. », admiratif, j'attendais le commentaire joyeux de mon amie, et bu une gorgée d'alcool. J'adorais sentir lentement l'adrénaline monter en moi. Déjà, l'appréhension heureuse de la soirée entamée prenait possession de moi. Avec Ji-Hyun à mes côtés, ça ne pouvait être que magique.

love:
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 1 Aoû - 16:16



i think tonight, it's gonna

be alright




Come on baby boy !



Ft. Jung Shôta




Tenue ▬ Il n’y avait pas photo, de ces deux-là, Ji-Hyun était sans conteste la plus folle des deux ! Ou du moins elle osait plus de chose que son meilleur ami. Elle l’avait vu la gêne dans le regard de Shôta lorsque des femmes se sont tournés dans sa direction. La demoiselle savait que son meilleur ami était parfaitement capable de séduire et de plaire à pas mal de jeunes femmes. La brune avait le chic pour parler sans mal de choses taboue. On ne peut pas dire qu’il y est beaucoup de chose qui la mette mal à l’aise. Bien entendus quand les sentiments s’en mêlent, il se pourrait bien qu’elle ait un petit côté timide. Mais elle ne le montrera pas ou du moins elle essayera. Il lui est plusieurs fois arrivé de rougir à certaines déclarations sincères d’hommes qui avaient un penchant pour elle. Et même si c’est du côté du sentiment amoureux qu’elle peut être facilement impressionnable, le reste ne la gêne pas le moins du monde. D’ailleurs elle continua sur sa lancée lorsqu’elle demanda à son ami si ce Ji-Hyuk faisait bien l’amour. Son ami se sentit tout de suite mal à l’aise en lui répondant qu’il ne se rappelait plus.

▬ "Ouais c’est ça !" S’empressa la brune avec un large sourire. "Fait pas genre tu ne veux pas me le dire avoue !" Dit-elle avec un sourire remplis de malice. Elle aimait bien le taquiner et durant la soirée ce ne serait pas étonnant que ça revienne sur le tapis cette histoire !

Cela se voyait que le jeune homme avait des remords lorsque la demoiselle parlait de l’alcool. A chaque fois qu’elle était en soirée elle ne pouvait pas s’en empêcher. Même si son meilleur ami avait accéléré les choses, elle aurait finis par se rendre accroc toute seule. Mais dans un sens la brune se disait que c’était mieux ainsi. Car en accompagnant son ex petit ami dans sa chute alcoolique, elle était ainsi toujours à ses côtés dans les pires moments. Elle l’accompagnait et le soutenait de cette manière et c’est ce qui a sans doute pus empêcher un destin bien plus funeste pour Shôta. Elle a toujours tout fais pour ne pas qu’il commette de grave erreur et le voir en pleine forme aujourd’hui la rassurait grandement. Elle se disait à chaque fois que si elle ne l’avait pas suivi à l’époque les choses auraient sans doute été plus catastrophiques encore.

Lorsque Shôta la prit dans ses bras, presque au même instant la brune allait en faire de même se serrant contre son meilleur ami. Savoir qu’elle aurait toujours une personne qui compte énormément pour elle à ses côtés lui faisait du bien. Depuis qu’elle est arrivée ici elle n’avait plus personne, ni famille, ni ami. Le fait que Shôta soit à ses côtés c’est le plus beau cadeau qu’elle puisse avoir et elle ne souhaitait pas plus. En repensant à toutes ses épreuves et toujours dans ses bras, sa vision se troubla de larme qu’elle ravala bien rapidement ne souhaitant pas craquer à un tel moment. Heureusement que son ami avait lancé une telle bêtise pour la faire rire.

▬ "Mon preux chevalier en serviette de bain ! J’aime assez bien l’idée !" Dit-elle en riant tout en se reculant légèrement pour regarder son ami dans les yeux. Elle renifla légèrement mais à part ça rien ne pouvait la trahir. "Aller aussi loin pour moi, t’es un amour !" Dit-elle en souriant de plus belle. C’était la personne en laquelle elle avait le plus confiance ici. Si elle pouvait compter sur quelqu’un les yeux fermés ce serait lui sans aucune hésitation.

Après un petit moment les deux compagnons parvinrent enfin à atteindre le bar sans trop d’encombre. Mais connaissant Ji-Hyun ils n’étaient pas encore prêts d’être servis ! La demoiselle avait toujours du mal à se décider sur quelle boisson prendre et son choix ne se fit qu’une bonne dizaine de minute plus tard. Mais au final elle allait quand même boire dans le verre de Shôta comme elle le faisait toujours. A chaque fois c’était soit disant pour goûter mais elle buvait de bonnes gorgées ! Shôta étant habitué il ne pouvait même plus rien lui dire et à chaque fois cela amusait beaucoup la brune. Puis la soirée s’en suivis avec un petit jeu dont ils avaient l’habitude tous les deux, choisir leur cible de la soirée. Elle changeait pas mal d’avis mais c’était toujours le même style de gars sur lesquels elle craquait.

Mais un peu comme une habitude, elle demanda l’avis de son meilleur ami. C’était une coutume pour elle de demander le point de vue de Shôta. Si elle n’avait pas son autorisation en quelque sorte, dans ce cas elle changerait de proie. Mais sa réponse la fit grandement sourire, elle choisissait toujours le même style et à la réplique de son meilleur ami, la danseuse tourna les yeux vers lui.

▬ "C’est vrai tout à fais mon style ! Après j’aurais juste à tester si le fessier est aussi ferme qu’il en a l’air et on est bon !" Annonça la jeune femme en éclatant de rire. Les boissons ne tardèrent pas à arrivées et la brune but immédiatement une gorgée de la sienne. Son meilleur ami avait l’air d’avoir mis le grappin sur une demoiselle et Ji-Hyun scruta la foule pour tenter de retrouver la proie que visait Shôta. "Laquelle ? Ah elle là ?" Demanda la jeune fille en montrant ladite demoiselle d’un signe de tête. "Je confirme c’est tous ce que tu aimes !" Dit-elle en buvant une autre gorgée avant de reposer son verre. "Et pas que les hanches, t’as vu sa poitrine ?! J’avoue qu’elle est bonne, t’as fait le bon choix !" Dit-elle en tapotant doucement l’épaule de son ami.

La jeune fille était hétéro mais il lui arrivait par moment de trouver certaine fille belle ou bien faites. Mais elle aimait bien trop les hommes pour les laisser de côté. Maintenant tous deux était prêt pour une soirée des plus endiablés. La jeune femme se tourna face au comptoir pour y poser ses coudes tout en gardant en vue le jeune homme qu’elle avait aperçus. Ji-Hyun zieuta le verre de son ami puis lui fit un léger sourire. Elle approcha un peu sa tête pour la poser sur son épaule tout en rapprochant sa main du verre de Shôta.

▬ "Je peux goûter ?" Demanda-t-elle en désignant du doigt sa boisson. Il était habitué depuis et elle le savait dans son regard qu’il s’attendait à ce qu’elle pose la question à un moment ou à un autre. Une fois qu’elle eut son accord elle le remercia et but une ou deux gorgée avant de lui rendre son verre. "Très bon choix ! Ce n’est pas mauvais en fait ! Bon aller, en piste ?" Proposa la jeune fille un peu plus dans l’ambiance pour aller se déhancher sur le dancefloor.



Spoiler:
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 29 Aoû - 20:01
tenue > Je crois que c'est à cause de l'éducation de ma mère, ce côté « mec gêné pour pas grand chose ». Bah oui, des années après ma première fois, ma première cuite, après avoir testé de nombreuses choses en matière de sexe, d'amour, de tout ce qui s'y rapporte, je continuais d'être un peu timide sur les bords. C'était dans mon caractère, tout simplement. Ji-Hyun était plus ouverte, expressive, enthousiaste à que moi à plusieurs niveaux. On pourrait penser que ça me gêne, mais au contraire, ça me plaît beaucoup. Je ne choisis pas mes amis parce qu'ils me ressemblent, hein. Je préfère les gens originaux qui se démarquent ; et ma meilleure amie rentrait totalement dans le rôle. J'aimais sa manière de parler fort de tout ce qui lui plaisait, son rire, sa joie de vivre. C'est ce qui m'avait plu dès le départ, quand je l'avais rencontrée. Je rougis un peu plus quand elle évoque les compétences sexuelles de Ji Hyuk. Mon dieu, mon dieu. « Je te jure, sur la tête de ma mère ! Je me souviens de rien, j'étais déchiré comme jamais, un vrai trou noir. Promis, je t'aurais raconté sinon, tu me connais. ». Je peux être « gêné », ou « timide », ou ce que vous voulez, en général avec Ji-Hyun j'arrivais plutôt bien à me lâcher. Evidemment, je lui aurais pas raconté les détails dans une boîte de nuit bondée. Dans ma voiture, plutôt ; elle m'aurait posé des questions indiscrètes en riant pendant que moi je tenterais de me concentrer sur la route. Je souris à cette pensée, sachant très bien que c'était son genre.

Je détestais parler alcool avec Ji-Hyun. J'avais tellement bu avec elle, que je l'avais entraînée en enfer avec moi. Je me sentais coupable, j'avais l'impression d'être un monstre. C'est une des raisons de notre rupture. J'ai eu du mal à le regarder dans les yeux après avoir comprit qu'elle plongeait dans l'alcoolisme comme moi. Après, on avait vécu tout ça ensembles. C'est pour ça que personne ne me connais mieux qu'elle. Parce qu'on s'est vus mutuellement dans les pires situations comme dans les meilleures. J'accepte tous ces côtés, et elle accepte tous les miens ; mieux encore que ma mère c'est vous dire à quel point on est proches. Je jure de ne jamais la laisser seule. D'être toujours là pour elle, n'importe où, n'importe quand. Je pourrais casser la gueule du monde entier pour la sauver, remuer ciel et terre, et je le pense vraiment. Je sens qu'elle se laisse aller dans mes bras, et je caresse ses cheveux pour lui dire que c'est bon. J'essaie d'être rassurant, tout en ne pouvant m'empêcher de m'en vouloir. Cette merde avec ce type ne serait arrivée si elle ne m'avait rencontrée. Mais bon, avec des « si », on referait le monde comme on dit.

J'essaie de détendre l'atmosphère et de lui rendre le sourire en lui soumettant une image mentale peut flatteuse pour moi, en serviette de bain, les cheveux trempés et la gueule enfarinée. Elle se recule pour mieux rire, et je la regarde avec tendresse. C'est mieux comme ça. La voir sourire et plaisanter, c'est toujours mieux, hein. « Je sais, je sais. Tu peux m'appeler « maître » si tu veux. », je prend un air narcissique avant d'éclater de rire. J'avais déjà plus ris en une soirée qu'en deux semaines de temps... c'est vous dire « l'effet Ji-Hyun », hein.

Une fois rentrés, nous nous dirigeâmes vers le bar pour commander. Je savais ce que j'allais prendre, mais évidemment elle mis un temps fou avant de se décider. Je savais d'avance ce qu'elle allait faire, c'était le même scénario à chaque fois. Elle allait changer dix fois d'avis avant de commander quelque chose pour essayer, et de finalement piocher dans mon verre. Je trouvais ça à le fois drôle et mignon. Ça faisait partie de nos habitudes, quelque part. Ji-Hyun se composait de tous ces petits détails qui la caractérisait, et elle était parfait tel quel. La commande finalement fignolée, l choix d'une proie pour ce soir était lancé. L'alcool, oui, mais le sexe maintenant. A force de sortir tous les deux, on connaissait nos goûts respectifs. Si elle me demandait mon avis sur un mec, alors je ne pouvais moi aussi m'empêcher de lui demander son avis sur les filles. Jamais, au grand jamais je ne pourrais sortir avec quelqu'un qui ne plairait pas à Ji-Hyun ; j'avais déjà quitté une de mes copines qu'elle avait trouvée désobligeante. De la même façon, dès qu'elle se trouvait quelqu'un, j'avais un droit de veto. Je suis même sûr qu'elle arrive à lire sur mon visage quand je trouve une de ses conquêtes particulièrement horrible, ou l'inverse, justement. L'essentiel, c'est qu'elle soit heureuse, et j'ai une idée précise de quel genre de gars elle a besoin. Je crois que c'est pareil pour elle. C'est ce que font les meilleurs amis ; ils se soucient du bien-être de l'autre.

Sa remarque concernant le fessier d'un mec qui venait de passer me fit éclater de rire, tout comme elle. « J'irais pas le tester pour toi, mais je veux un compte rendu ! », m'exclamais-je en attrapant mon verre pour prendre une gorgée. Ah, c'était mieux. Frais, mais qui laissait malgré tout cette traînée brûlante au fond de ma gorge. Un soupir de satisfaction m'échappa. Je lui désignais ensuite une jolie jeune femme que je venais de repérer. Ji-Hyun était toujours très franche, et utilisait un vocabulaire qui ne laissait pas de place au doute. « Ah ouais, t'a raison. », dis-je en tournant la tête pour mieux observer sa poitrine, moulée dans une belle robe noire. « Elle fait un peu bimbo, mais bon. Ça ira pour ce soir. », affirmais-je en souriant. Je suivis ensuite le regard de mon amie sur mon verre, sa tête de chien battu, et son mouvement pour se poser sur mon épaule, tout en s'approchant dangereusement de mon verre. Un petit rire m'échappa. Elle savait y faire. « Va-y. », dis-je en poussant le verre en sa direction. « c'est délicieux, tu veux dire ! », répliquais-je à sa remarque, avant de me laisser entraîner vers la piste. « Je te suis. »

La musique résonnait dans toute la boîte, qui se remplissait de plus en plus. Commander à boire va devenir impossible dans quelque minutes, heureusement qu'on a prit le temps de le faire plus tôt, pensais-je. « M'accorderez-vous cette danse? », lançais-je en me penchant pour embrasser le dos de sa main. Je savais que ça allait la faire rire. Ma main dériva ensuite pour se poser sur une de ses hanches, alors que moi-même je débutais des mouvements en rythme avec la musique. Aaah, l'alcool commençais à faire effet. Mes muscles se détendaient, mon cerveau se déconnectait lentement, et mes pieds bougeaient tout seul. Je n'étais pas ivre, juste un peu « pompette » comme on dit. Mais c'était bon ; trop bon pour que j'envisage sérieusement d'arrêter, et malgré toute les merdes que ça provoquait. Je déboutonnais un peu plus ma chemise ; c'était mieux comme ça. La foule devenait une masse qui changeait de couleur en fonction des lumières, et je laissais le rythme m'emplir. J'aimais sortir en boîte avec des gens de confiance, comme Ji-Hyun, parce que je m'accordais le droit de me laisser aller. J'avais confiance en elle, je savais qu'elle ne me ferait pas de crasses, qu'elle s'occuperait de moi si je divaguais trop. Et en retour, elle pouvait compter sur moi, aveuglément. Le garçon qu'elle avait vu tout à l'heure s'approchait de nous, et je posais ma main sur son épaule pour lui dire à l'oreille : « Elle est pas sexy, ma sœur? ». Sous-entendu ; fonce mec. Je me décalais face à son rire pour le laisser s'approcher de Ji-Hyun. C'était notre truc, ça. S'arranger des coups vite fait, s'inventer des vies ; se faire passer pour frères et sœurs par exemple. Je lui lançais un regard lourds de sous-entendus. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, avant d'être mon ex, c'est ma meilleure amie. Donc ça me pose pas le moindre soucis du monde la voir fricoter avec d'autres gars, je n'ai plus aucun sentiment autre qu'amical pour elle. C'est un peu comme ma sœur, vraiment.

Spoiler:
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 10 Sep - 22:22



i think tonight, it's gonna

be alright




Come on baby boy !



Ft. Jung Shôta




Tenue ▬ S’il y a bien une chose que Ji-Hyun adorait avec son meilleur ami, c’est lorsqu’il était gêné, et bien qu’il n’ait aucun souvenir de la soirée passée avec ce Ji-Hyuk, il paraissait vraiment embarrassé de ce qu’il avait pu faire avec. C’est pour cette raison que la brune ne creusa pas plus sur le sujet et décida de se taire. Mais elle continuera de le cuisiner un peu plus tard, histoire de lui faire cracher le morceau sur les brides de souvenirs qu’il pouvait avoir. Il devait au moins se souvenir de quelques détails marquants tout de même, non ? Pour ce qui est du sujet de l’alcool Ji-Hyun n’aimait pas que Shôta s’en veuille pour ça, elle l’aurait tout de même fait quoi qu’il arrive. La demoiselle ne put s’empêcher de sourire à la phrase de son ami tout en le dévisageant de manière douce.

▬ "Je te nommerais comme tu le souhaite, pour moi tu es mon ange gardien." Dit-elle avec un grand sourire sincère.

Même s’il le savait parfaitement ce qu’elle pensait de lui elle aimait lui rappeler et lui montrer que même après leur rupture il était vraiment très cher à ses yeux et dans son cœur. La file finit tout de même par se vider jusqu’à cela arrive à leur tour. Ils décidèrent d’aller s’installer au bar histoire de prendre un peu de carburant pour ce qui allait suivre. C’était leur manière de fonctionner, sans ça ils ne pourraient pas passer une bonne soirée. C’est comme essayer de faire marcher un téléphone portable sans l’avoir recharger depuis un moment. Tout en savourant le verre il était normal que les deux amis profitent de la vue qu’ils avaient pour choisir une cible pour ce soir. C’était un moment important car malgré le fait qu’ils soient des ex tous les deux, l’un et l’autre devait être d’accord sur la proie à choisir, autant pour l’un que pour l’autre c’était primordial ! La demoiselle n’hésita pas à choisir le sien et à la remarque de Shôta la jeune femme tourna son visage dans sa direction en souriant, amusée.

▬ "Oh dommage, un plan à trois ça ne te tente pas ?" Demanda la demoiselle sur un ton ironique. "Personnellement c’est très loin de me déranger !" Dit-elle en souriant. "Plus on est de fous plus on rit, ce n’est pas vrai ?" Elle éclata de rire à sa remarque et dirigea son regard à nouveau sur la piste de danse. Ce fut au tour de son ami de choisir et Ji-Hyun l’y aida bien en donnant son avis. Son meilleur ami parut hésiter sur la demoiselle avant d’affirmer que pour un soir c’était bon. "C’est vrai qu’elle a un trop gros fessier à mon goût … Mais si c’est que pour la baise c’est le choix parfait !" Dit-elle en tapant amicalement le dos de son ami. Crue, voilà comment étaient les paroles de Ji-Hyun lorsqu’elle commençait à boire. Elle l’était à l’ordinaire mais quand elle buvait ça commençait un peu à lui monter à la tête.

Comme à chaque fois la demoiselle tentait son regard de cocker pour faire craquer Shôta afin qu’il lui laisse boire un peu de sa boisson. Le jeune homme en rit et lui donna la permission ensuite. Si elle avait le feu vert elle n’allait certainement pas s’en priver ! Elle prit le verre entre ses doigts et se mit à boire quelques gorgées à la paille tout en reposant le verre en face de son ami. Après avoir donné son impression la demoiselle se leva prête à aller danser. Elle avait pris le carburant nécessaire pour se lâcher, plus rien ne pouvait l’arrêter. Elle passa devant et guida son meilleur ami parmi la foule essayant de se frayer un chemin parmi cette dernière. Elle parvint dans un coin libre, même s’il était restreint il y avait la place pour deux. La brune posa son regard sur son meilleur ami qui parvint à sa hauteur juste en face d’elle. C’est alors que le jeune homme se saisit de sa main pour lui en embrasser le dos. Elle le regarda faire en riant tout en jouant ensuite la femme à deux doigts du malaise. Elle s’aéra de son autre main pour accompagner ce petit jeu de rôle.

▬ "Oh mon dieu, mais bien sûr que j’accepte de danser avec toi mon beau !" Dit-elle avant de rire encore une fois. Elle le laissa poser une main sur sa hanche tandis que ses bras fins entourèrent le cou du jeune homme. La musique battait le rythme tellement fort que la brune se sentait dans son élément. Elle se mit à danser tout en faisant des mouvements de bassin tel qu’elle le faisait lorsqu’elle était au club de danse. L’alcool commençait à doucement lui monter à la tête et elle sut à ce moment-là que partie comme ça rien ne pouvait s’arrêter en si bon chemin. Elle adorait passer du temps avec son meilleur ami et ce genre d’instant où les deux laissent leur problèmes de côté pour s’amuser était le meilleur, car ils profitaient vraiment de leur soirée.

La demoiselle regarda autour d’elle voyant des visages de temps à autres, des demoiselles remuer leurs hanches comme elle ou des hommes venir se coller à la gente féminine. Une soirée telle qu’elle les aime. En tournant le regard vers son meilleur ami elle put s’apercevoir qu’il avait une main sur l’épaule du garçon qu’elle avait repérée un peu plus tôt. Elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’il était en train de lui dire mais en le voyant s’éloigner pour laisser la place au jeune homme un sourire illumina son visage. Elle regarda en direction de Shôta et lui envoya un baiser en guise de remerciement pour son geste puis pointa du doigt la jeune femme qu’il avait aperçu. Cette dernière paraissait le fixer sans relâche. Ji-Hyun lui fit un clin d’œil tandis qu’elle vint se coller au corps du garçon qu’elle avait vu il y a peu. La danse était bien plus endiablée désormais et la brune mettait tous ses atouts en avant pour essayer d’avoir un ticket avec le beau jeune homme. Lorsqu’elle tourna la tête son meilleur ami était juste derrière elle de dos. Elle en sourit et se pencha à son oreille.

▬ "Je ne sais pas ce que tu lui as dit mais t’es un amour !" Le remercia-t-elle. La danseuse put remarquer qu’il était en compagnie de la jeune femme qu’il avait visé au début de la soirée ce qui la fit sourire. "Si toi tu veux un compte rendus moi aussi ! Je veux savoir si elle est si bonne qu’elle en a l’air." Dit-elle avant de rire à son oreille et se tourner à nouveau en direction de l’inconnu pour continuer son petit numéro.


Spoiler:
 

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 23:17
 

i think tonight, it's gonna be alright

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» lisbeth - music makes me believe i'm gonna be alright.
» + everything's gonna be alright (candy)
» but i keep cruisin', can't stop, won't stop movin', it's like i got this music, in my mind sayin, "it's gonna be alright" + charlie
» Tonight gonna be a good night [Nicho]
» How do you rate President Obama's speech tonight?
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-