AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Mes mains dessinent dans le soir la forme d'un espoir qui ressemble à ton corps ღ YuJin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Mai - 3:07
Scénario Inventé
Nom  Han
Prénom(s) Yu Jin
âge 26 ans
Date de naissance 17 Octobre 1988
Ville de naissance chungcheong
origine Sud-Coréen
groupe Citoyens
Avez-vous fréquenté RPS? Non
sexualité Bisexuel, même s'il est avant tout Sehensexuel
situation En couple avec Sehen et irrémédiablement amoureux, mais chutt, c'est top secret.
Qualités amical – sociable – chaleureux – déterminé – responsable – professionnel – passionné – débrouillard – persévérant – humble – bon cuisinier – souriant – spontané – sociable – dynamique – attentionné – sensible – généreux – créatif – curieux – tactile – bon vivant – bavard – protecteur
Défauts Parfois un peu gamin – impudique – impulsif – impatient – bagarreur – Sang  chaud – rebelle – indépendant – ambitieux pour lui, mais surtout pour les autres – vulnérable – matérialiste – gourmand – a besoin de se sentir aimé – bordélique – nerveux – sévère – colérique – émotif – strict – borné – manipulateur pour ce qui est de négocier les contrats, c'est un vrai requin – possessif – un brin jaloux – dépensier mais c'est surtout pour faire plaisir aux gens qu'il aime – chamailleur – collant – sans gêne – hypocrite avec ceux qu'il n'aime vraiment pas – fataliste – angoissé même s'il tente de le garder pour lui
Couleur préférée  Noir, blanc, bleu et rouge
Boisson favorite  Le café & le Bordeaux
Permis de conduire  Oui
revenus et/ou métier   agent artistique à la angel entertainment, manager de sehen & des colorful diamonds
S'il y a bien une chose dont Yu Jin ne se sépare jamais – hormis son téléphone bien sûr – c'est son mp3. La musique c'est primordial dans sa vie et pas seulement parce qu'il est Agent artistique dans l'une des meilleures agences du pays. Non, on dit que la musique apaise les maux. C'est plutôt vrai pour lui, la musique à un effet relaxant sur son caractère parfois un peu trop volcanique.
C'est un très grand amateur de musique anglaise. On retrouve parmi sa playlist de vieux groupes comme Nirvana, Pink Floyd, The Rolling Stones, AFI, The Doors, de vieux chanteur tel Jimi Hendrix ou Led Zeplin mais aussi des groupes plus récents comme Coldplay, Within Tempation, RazorLight, the subways ou Nightwish… Mais il lui arrive aussi d'écouter de la musique moins "occidentale".
Aussi, il ne l'avouera peut être jamais, mais il a tous les albums de ses protégés sur son mp3. De un parce qu'il est fier comme un paon et ensuite parce qu'il trouve que ça sonne bien… Mais c'est logique vu qu'il les manage. S'il n'aimait pas ce qu'ils faisaient, il ne se serait pas tant démener pour les propulser au devant la scène. Ceci dit, il aime écouter la voix de Sehen quand ils ne sont pas ensemble, ça l'aide à tenir pendant ces interminables journées où il n'a qu'une envie : celle de le retrouver au plus vite.
Il a une plume noire, irisée de très légers reflets rougeoyants, tatouée au creux des reins. Pour beaucoup ce n'est qu'un tatouage comme un autre, mais il a de nombreuses significations pour lui. Elle représente à la fois son envol, sa liberté et en même temps, il se plaît à penser que c'est une plume de phénix, de par ses reflets. Elle symbolise pour lui l'amour – ce que personne ne saurait imaginer aux premiers regards –  qui comme le phénix, ne meurt jamais vraiment. Même lorsqu'il semble s'essoufflé, il finit toujours par renaître plus ardent. Il se l'est fait tatouer un peu après sa séparation avec Sehen, comme un hommage aux plus beaux moments de sa vie, une promesse silencieuse de l'aimer à jamais malgré tout.
Bien qu'il ne cuisine plus autant qu'il le voudrait à cause de son boulot, Yu Jin est un véritable cordon bleu. Ce qui jure assez avec son apparence physique. Malgré tout, il lui arrive de temps en temps de mitonner de bons petits plats quand il en a le temps. Cependant, ce qui lui plaît le plus, ça reste la pâtisserie. Il en fait depuis qu'il est jeune et d'après les dires de son entourage, il fait d'excellentes tartes aux pommes, même s'il doute un peu de la sincérité de son entourage… ou du moins de leur objectivité.
Depuis qu'il a quitté sa campagne, alors qu'il était jeune, il dort très mal. Pendant tout un temps, il prenait des somnifères mais, il a finalement décidé d'arrêter parce que ça lui donnait une humeur de chien et qu'il n'avait pas franchement envie de sauter à la gorge de tous ceux qui lui adressait la parole. De ce fait, il ne dort vraiment que trois ou quatre heures maximum par nuit. Il consacre le reste de son temps nocturne à des "activités plus agréables", à jouer de la batterie, à lire ou simplement à attendre que le jour se lève...
Yu Jin adore le vin, surtout le Bordeaux. Il aime en siroter un verre ou deux le soir, parfois même la bouteille complète. Bien que depuis sa rencontre avec Ihn Ja, le fils de Sehen, il tend à contrôler son penchant pour le divin breuvage. Il ne faudrait pas qu'il donne un mauvais exemple au deuxième homme de sa vie.
Si son bureau est parfaitement rangé, que ses papiers sont parfaitement classés et qu'il serait très simple pour n'importe qui d'y retrouver une chose ou l'autre, même en son absence, c'est loin d'être pareil chez lui. Il n'y a strictement aucune organisation dans ses affaires personnelles. Yu Jin est même franchement bordélique et lui-même à parfois du mal à retrouver ce qu'il cherche. Un chat y perdrait ses jeunes sans soucis.
Après plusieurs années d'attente, il s'est finalement offert la voiture de ses rêves: une Ferrari 599 GTB Fiorano d'un profond noir mat. En fait, il a mis pas moins de cinq ans pour réunir assez d'argent. Autant dire qu'il en prend le plus grand soin. C'est son bébé alors il ne faut pas qu'il y ait la moindre égratignure sur la peinture, sinon il est capable de se montrer assez violent.
Yu Jin possède une belle batterie, offerte par l'un de ses amis. Et bien qu'il ne soit pas un grand musicien, il sait en jouer. Ça le détend et lui permet d'extérioriser sa colère. Quand il sent qu'il est sur le point de perdre pied, il s'enferme avec l'instrument et laisse couler sa rage. C'est mieux que d'écraser son poing sur le nez de tous ceux qui le font chier.
Il porte sans cesse une vieille veste en cuir marron. Enfin, elle n'a de vieille que son âge réel parce qu'elle est en parfait état, comme s'il l'avait acheté la veille. Et pour cause, il adore cette veste et en prend le plus grand soin. C'est en quelques sortes un porte bonheur.

C'est ta vie, ta story, ton destin.
«  L'homme seul est l'auteur de sa propre histoire »
Cinq heures et trente-sept minutes. C'était l'heure qu'indiquait le réveil, de ses néons d'un rouge profond, lorsque Yu Jin avait ouvert les yeux encore embrumé de sommeil. Une fois de plus, il avait à peine dormi un peu plus de trois heures. Une courte nuit, trop comme toujours, mais après tant d'année il s'y était habitué. Une tasse de café ou deux au petit-déjeuner et la fatigue disparaîtrait aussi vite qu'elle était venue. Pour l'heure, il avait encore quelques longues minutes avant de se lever. Dehors, le ciel commençait à peine à se teinter d'un doux rose mordoré et les quelques oiseaux qui avaient réussi à s'adapter à la ville n'avaient pas encore commencé à chanter. Sans compter que le corps agréablement chaud et totalement nu de Sehen, tendrement lové contre lui après leur nuit d'ardente passion, ne lui donnait pas vraiment envie de bouger. La tête confortablement installée sur sa poitrine, un bras possessif enroulé autour de sa taille, il dormait d'un sommeil tellement paisible… À mille lieux de toutes les préoccupations que sa vie d'idole internationale, de père et de petit ami pouvaient lui apporter. Un léger sourire aux lèvres, il laissa son regard vagabonder dans la semi-obscurité de leur chambre… Leur chambre. Un terme simple et sans prétention qui l'emplissait d'une joie qu'il ne se rappelait pas avoir connue un jour, pas à ce niveau.

Officiellement ils n'étaient que colocataires, le manager s'étant installé chez son "protéger" afin de pouvoir mieux servir ses intérêts. Personne en dehors d'Ihn Ja et sa mère ne savait que ce qui les liait était plus profond que le contrat qu'ils avaient signé. Cette nouvelle relation cachée pouvait parfois être un peu pesante, elle leur interdisait de faire toutes ces petites choses que les couples aimaient tant faire: un dîner aux chandelles dans un bon restaurant le soir de la Saint-Valentin, se balader main dans la main en pleine rue, s'embrasser, … Non il fallait toujours garder une certaine distance en public, préserver les apparences, sans quoi la vie de Sehen deviendrait un véritable enfer. Et c'était juste hors de question qu'il soit la cible de la presse à scandale et qu'il soit poursuivit par une horde de journalistes avides. Non, il devait déjà supporter le brassage médiatique que sa carrière lui imposait à longueur de temps, pas la peine d'en rajouter. Puis la Angel serait également une victime collatérale, tout comme Ihn Ja, sa mère et les Colorful Diamonds, dont il était également le manager. De leur discrétion dépendait le bien-être de beaucoup de gens. Heureusement, dans l'intimité de leur foyer – et parfois dans de rares endroits publics, à la dérobée de tous – ils pouvaient se permettre de s'aimer sans crainte. Puis ça ajoutait un peu de piquant à leur relation, mais c'était agréable de se retrouver après une journée de dur labeur, de partager des moments simples: une discussion autour du repas, un câlin devant un film, des chamailleries, une étreinte sulfureuse dans la salle de bain, une nuit torride et des tonnes de promesses susurrées. Non, même en cherchant bien, il ne se rappelait pas avoir été aussi heureux un jour. Il y avait eu des moments heureux, oui, mais rien en comparaison avec ceux-ci.

C'est par un matin calme d'automne, alors que le soleil nimbait la province de Chungcheong, ses vallées, ses pleines et embrassait les feuillages rougeoyants de ses arbres, qu'il était venu au monde dans la petite ferme de ses parents, qui n'avaient malheureusement pas les moyens d'aller à l'hôpital. Ce fut donc seulement aidé de la sage-femme du petit village de fermier où ils vivaient, que sa mère lui donna la vie. Et tout de suite, il avait été le rayon de soleil de leur triste et misérable vie, leur donnant envie de devenir meilleurs, de travailler dur pour lui offrir une vie décente. Mais le petit garçon qu'il était n'avait pas besoin de tout ça, tout ce dont il avait besoin c'était de l'amour inconditionnel de ses parents. C'est pour ça qu'il grandit sans le moindre souci, sans faire le moindre caprice. Il était simplement heureux et le sourire qu'il offrait au monde le prouvait sans nul doute possible. Personne n'aurait pu trouver un enfant plus heureux que lui de passer du temps dans une vieille ferme à moitié délabrée, entourée de champs que ses parents cultivaient, de poules, de moutons et de vaches. Non. Il aimait tout simplement ça.

Curieux, il suivait sa mère dans le poulailler pour ramasser les œufs de poule et de canard qui servaient en grande partie à concocter de bons petits plats, ceux dont ils ne se servaient pas étaient vendus. Il accompagnait également sa mère traire les vaches, profitant parfois du bon lait chaud avant même d'avoir regagné la maison, petit glouton qu'il était. Encore petit, il aidait déjà sa mère à confectionner les repas, ne commençant que par des petites tâches simples : laver les légumes, apporter les épices à sa mère, remuer le contenu des casseroles sous son regard vigilant. En grandissant, les tâches s'étaient faites plus nombreuses mais c'était avec un entrain peu commun et son éternel sourire qu'il les accomplissait sans rechigner. Et bientôt, il s'était mis à accompagner son père aux champs, apprenant, malgré ses jeunes mains, à travailler la terre au rythme des saisons. La peau tanné par les longues heures qu'il passait au soleil, alors que loin de là certains enfants passaient des heures sur leurs consoles ou devant la télé, il nourrissait les poules et les canards, ramassait les carottes et choux en chantonnant des airs qu'il avait entendus sur la vieille et seule radio que ses parents avaient, encordait les meules de foin ou préparait de délicieuses tartes avec les pommes du vergé. Le soir, lorsqu'il avait fini ses nombreuses corvées, il se posait à la table et écoutait avec attention sa mère lui faire la classe, apprenant à lire, à écrire et à calculer comme tous les enfants de son âge.

C'était une vie bénie, même s'ils n'étaient pas très riches, cela lui importait peu. Il était juste content de pouvoir aider ses parents à la ferme. Mais rapidement les ennuies financier avaient pointé le bout de leur nez. Avec la mondialisation et la modernisation tant en terme d'outillage que de technique, les temps se faisaient durs pour les petits producteurs indépendants. Plus d'une fois il surprit sa mère en pleure, en proie au découragement et l'abattement. Heureusement, à force de sourires et de travail acharnés, ils avaient fini par remonter doucement la pente, mais juste assez pour pouvoir survivre. Et bientôt il avait été décidé que la famille quitterait le village pour la ville, où son père espérait trouver plus facilement du travail. La nouvelle avait tout d'abord rebuté Yu Jin, qui n'avait pas franchement envie de quitter ses champs et tous ces animaux qui lui étaient si familiers, mais il fallait avouer que pour ses onze ans, la ville était pleine de promesses et d'aventures inédites.

Séoul c'était toutefois révélée bien différente de ce qu'il avait imaginé. Il n'y avait, pour ainsi dire, aucune verdure. Peut-être un petit coin d'herbe ici où là avec un arbre ou deux, mais aucune pleine herbeuse qui se couvrait de fleur en été. Non !! Juste de grands buildings d'un gris monotone qui se confondaient avec le ciel les jours de pluie. Aucune saveur, aucune couleur si ce n'était celles des panneaux publicitaires qui tournaient en boucle pour attirer les consommateurs. Et les gens… Si nombreux et tellement pressés, dans leurs petits mondes si futiles, si loin du véritables sens de la vie. Il avait eu du mal à se faire à son nouveau chez lui et avait plus d'une fois regretter sa campagne. Au collège, tout était tellement compliqué pour lui, les cours où il était plus que largement en retard sur le programme vu que jusque là c'était sa mère qui lui faisait la classe, les relations avec les autres pour qui il n'était qu'un campagnard idiot et niais du fait de son constant sourire. Sourire qui disparut bien vite au fil des semaines, alors qu'il se décourageait d'arriver un jour à se faire des amis où à rattraper son retard. Malgré tout, il tentait de s'accrocher, parce que cette nouvelle vie semblait plaire à ses parents et qu'il avait peur de les décevoir, de ne pas être ce fils qu'il désirait tant, de ne plus être cette enfant dont ils étaient si fiers mais à qui ils montraient finalement si peu leurs véritables sentiments. Au fond, il avait juste besoin d'être rassuré, parce qu'il se retrouvait loin de tout ce qu'il avait connu. Depuis son inscription à l'école, il dormait mal, faisait des cauchemars, se sentait poursuivi, limite persécuté et la boule d'angoisse au creux de son estomac se faisait plus grosse à chaque jour qui passait.

Les jours s'écoulaient, devenant des semaines, puis des mois et le jeune Yu Jin changeait. Le petit garçon si souriant et si plein d'amour avait finalement laissé place à un adolescent mal dans sa peau, ne se sentant à place nulle part, devenu insolent et rebelle. Ses parents ne le comprenaient plus, ne le reconnaissaient plus. Et embourbé dans son mal-être, il ne faisait rien pour arranger les choses. À vrai dire c'était même tout le contraire. Après ne nombreux mois à tenter de rattraper le niveau de ses camarades, bien supérieur au sien, il avait fini par abandonner, séchant les cours, pour fréquenter les mauvaises personnes et le mauvais quartiers, ne se présentant en cours qu'une fois toutes les semaines dans le meilleur des cas. Et lorsqu'il s'y présentait, il était si désagréable que ça finissait souvent dans le bureau du proviseur avec un blâme en plus d'une belle lèvre fendue d'où s'échappait un filet de sang. Mais il n'était pas aussi idiot qu'on pouvait le penser. Se doutant que de telles choses finiraient sans aucun doute par arriver, il avait fourni un mauvais numéro de téléphone. Ainsi, malgré ses bêtises, ses parents n'avaient pas été avertis. Malheureusement pour lui la combine avait rapidement été découverte et à force de se retrouver chez le proviseur, les blâmes s'étaient rapidement transformés en exclusion, comme dans les deux établissements qu'il avait fréquentés par la suite. Dire que ses parents avaient été furieux aurait été en dessous de tout. Il finit malgré tout par réussir, dieu seul sait comment, à se retrouver au lycée, non sans quelques menacent de l'envoyer en pension à l'autre bout du pays s'il ne calmait pas son sale caractère et son comportement plus qu'inacceptable.

Se retrouver seul, abandonné, c'était réellement la seule chose qui lui faisait peur. Pendant presque un mois il était allé en cours tous les jours, mais une fois encore, il avait fini par décrocher, même s'il s'évertuait à rester le plus discret possible. Il tentait par tous les moyens de réprimer son caractère ombrageux, de se tenir éloigner des bagarres, allant jusqu'à faire claquer des élastiques sur la peau de ses poignets. Il tenta même de coucher sur papier son mal-être. Cependant, il était facile de se laisser aller à la peur et au désespoir. C'est sans aucun doute ce qui l'avait poussé à boire et à finir sa soirée entourée de cinq gars dans une ruelle, à éclater le visage d'une petite frappe du lycée voisin contre un mur de brique. Il allait lui asséner un nouveau coup lorsque son regard avait croisé celui d'un ados qui passait par là. Le regard innocent et un peu fuyant d'un gars qu'il se rappelait avoir déjà croisé dans son lycée. Et comme si cette simple présence lui revoyait au visage l'erreur qu'il venait de commettre, il s'était senti coupable comme un enfant pris en faute. C'est peut-être ça qui l'avait empêché de se défendre alors que le petit groupe s'en donnait à cœur joie sur lui. À moins qu'il n'espérait faire ainsi amande honorable. Toujours est-il que les hématomes et les contusions n'avaient rien enlevé à sa culpabilité. Sans compter qu'était venu s'ajouter à ça l'angoisse. L'angoisse d'être dénoncé et que cela revienne aux oreilles de ses parents. Même si le fossé entre eux était grand, il n'avait pas envie d'être envoyé loin d'eux, de se retrouver seul dans un endroit inconnu. Depuis son arrivée à Séoul, l'inconnu avait tendance à l'angoisser.

Au début il avait tenté de se comporter le plus normalement possible, mais l'angoisse aidant, il s'était mis en tête de retrouver le fameux garçon pour le supplier de ne rien dire. Cependant, une fois qu'il avait réussi à mettre la main dessus à la cantine du Lycée, tout ce qu'il avait pu faire c'était de le menacer de lui faire la peau s'il l'ouvrait un peu trop sur ce qu'il avait vu. Après cette entrevue plutôt brève, il avait continué à garder un œil sur lui pour s'assurer qu'il tenait sa langue, le suivant où qu'il aille. Un jour le dénommé Sehen en eut un peu marre et contre toute attente, le lui fit savoir en lui hurlant dessus. Ce qui aurait normalement du énerver Yu Jin, avait plutôt fait naître chez lui une sorte de respect. Devant son air de racaille les gens avaient peur et personne n'osait lui adresser la parole, pourtant il n'avait pas hésité à le faire et pour le remettre à sa place qui plus est. C'est ça qui avait été à l'origine du changement de regard qu'il posait sur le garçon. Si à la base il le surveillait comme on surveille un ennemi potentiel, il avait finalement eu envie d'en apprendre plus sur lui, de se lier d'amitié avec lui. Bon sa manière de l'aborder n'avait pas été franchement originale et les débuts avaient été plutôt houleux, mais une amitié sincère avait finalement pris racine.

Au cours des longs mois qui avaient suivi, Sehen avait réussi à briser la carapace qu'il s'était construite, faisant réapparaître le paysan souriant et agréable qu'il était étant plus jeune. Il lui avait fait découvrir  des tas de choses et comme un enfant curieux, Yu Jin s'était émerveillé de toutes ces choses qu'il avait ratées toutes ces années à jouer les gros durs. Les relations avec ses parents s'étaient améliorées et il avait même réussi à se faire d'autre ami, même s'il restait néanmoins très attaché à celui qu'il considérait dès lors comme son meilleur ami. Il plaisantait, riait, conversait sur tous les sujets, s'intéressait à tout et tout le monde, sortait souvent, parfois en laissant Sehen derrière lui. Mais tout lui paraissait tellement beau, tellement attrayant, qu'il ne voyait pas la distance qui s'imposait doucement entre eux. Il finit pourtant par remarquer la pointe de douleur dans les iris de son ami lorsqu'il posait les yeux sur lui. Mais il ne comprenait pas pourquoi il semblait souffrir de le voir prendre son envol. Ni pourquoi il semblait si peut enthousiaste. Après tout, quand Yu Jin lui avait demandé pour être son ami, il n'avait pas franchement eut l'air heureux. Cependant, il finit par comprendre, avec un peu de temps, que Sehen supportait mal de le voir s'éloigner de lui pour aller vers d'autres. Hé bien qu'il n'en ait rien dit, il avait été flatté par l'élan de possessivité de son ami. C'était agréable, si bien qu'il en avait un peu jouer, sans toutefois être bien méchant. Du moins, il le pensait. Après tout comment aurait-il pu imaginer les sentiments qui rongeaient son ami ?

Tout allait pour le mieux entre Sehen et lui, enfin, jusqu'à ce jour fatidique au beau milieu de leur seconde année. Ils avaient cours de math, un cours que Yu Jin n'aimait pas particulièrement, mais depuis le début de leur amitié, il faisait un effort pour suivre les cours, faire ses devoirs, rattraper tout ce retard qu'il avait accumulé toutes ses années. Et il fallait avouer que ça n'allait pas si mal que ça. Ses notes n'étaient pas fameuses, mais elles étaient dans la moyenne. Ils étaient directement allés s'installer à leurs places sans faire plus attention que ça au silence qui s'était fait à leur entrée. Ou du moins, il n'y avait pas prêté attention parce que Sehen oui. Il lui avait fallu plusieurs minutes pour se rendre compte que l'attention de son ami était retenue par le tableau, plus particulièrement par la déclaration d'amour qui y était inscrite à l'attention de Yu Jin, entouré de petits cœurs avec pour seule signature un numéro de téléphone. Il était sur le point de s'esclaffer devant ce qu'il prenait pour une plaisanterie quand Sehen avait quitté la salle, sans un regard pour personne, même pour lui. Ça avait été la totale incompréhension pour lui qui s'était presque aussitôt abandonné. Il avait bien tenté de lui parler juste après l'incident, de comprendre ce qu'il avait fait de mal, de savoir le pourquoi du comment, mais Sehen était resté sourd et muet. Pire encore, la distance qu'il avait si souvent tenté de supprimer entre eux, il l'imposait de lui-même au paysan.

Les heures et les jours s'étaient égrainé avec une lenteur affligeante, le genre qui aurait rendu fou le plus sain d'esprit des hommes, alors que sa joie de vivre s'effaçait un peu plus chaque jour. Au début, il s'était dit que Sehen avait juste besoin de temps, mais il avait été forcé d'admettre que son ami, s'il pouvait toujours le nommer ainsi, ne comptait pas revenir vers lui tout de suite. Plusieurs fois il avait eu envie de le prendre à part, de laisser sa colère et sa douleur se déverser de la plaie béante qu'il avait au cœur. Mais à la dernière minute il changeait d'avis, refusant de s'imposer à nouveau dans sa vie, alors qu'il ne semblait plus en avoir envie. Yu Jin prit sur lui, faisant bonne figure devant ses autres amis, mais continuer à sourire alors que dans l'intimité de sa chambre il n'en menait pas large, ça lui pesait. Tant va la cruche à l'eau, qu'un jour elle se casse. Ce jour fini par arriver. À la sortie d'un cours, il avait agrippé le bras de Sehen pour le mener dans un coin plus tranquille du couloir et l'avait planqué contre le mur, comme il le faisait encore quelques mois avant avec ceux qui lui cherchaient des noises. Ainsi coincé entre lui et le mur, son ami, parce qu'il l'était toujours à ses yeux peut-être même plus encore, ne pouvait lui échapper. Et là, contre toute attente, alors qu'il s'apprêtait à déverser sur lui sa colère, son incompréhension, les paroles s'étaient mises à coulées dans un flot continu, sans trop savoir ce qu'il lui racontait. Mais tout ce qu'il savait c'était qu'il ne voulait plus de cette distance, plus jamais. Sans lui, il n'y arrivait pas, c'était trop difficile de rester ainsi éloigner. Il lui manquait terriblement et c'était juste l'horreur de le voir sans pouvoir le toucher et lui parler.

« Tu es amoureux de moi, idiot ! » C'était Sehen qui avait réussi à mettre le doigt sur ce qu'il ressentait exactement. Il fallait avouer qu'il n'avait pas vraiment eu le temps d'expérimenter ce genre de sentiments. La colère, la rage, la tristesse, la joie, le bien-être.... Tous des sentiments qu'il avait déjà eus l'occasion de ressentir, mais l'amour lui était encore inconnu. Mais c'était rapidement devenu chose faite. En moins de temps qu'il n'en fallait pour dire Corée du Sud, ils étaient en couple et Sehen lui faisait découvrir, une fois encore, toutes ces choses qu'il avait si longtemps ratées. C'était néanmoins très étrange de "sortir" avec celui qu'il avait toujours considéré comme son meilleur ami. Alors qu'il n'avait jamais été timide, il se retrouvait face à son petit ami sans savoir quoi dire ou quoi faire, totalement désarmé. Les contacts physiques qui ne lui avaient jamais posé problème étaient plus timides... Oui, les débuts avaient été plutôt difficile, mais Sehen était quelqu'un de fantastique et il savait parfaitement le mettre en confiance, lui qui avait longtemps agit comme une brute sans cervelle. Au final, ils filaient le parfait amour. Cet amour dont on parlait dans les livres, celui qu'on écrivait avec un grand A, qui semblait donner des ailes et qui rendait aveugle. Ils n'avaient pas besoin de mots, d'un simple regard ils se comprenaient, ils savaient. Yu Jin n'aurait jamais cru pouvoir être si heureux un jour, même leurs parents semblaient plutôt bien prendre la chose, même s'ils s'évertuaient à faire comme s'ils n'avaient rien remarqué.

Avec la fin du lycée les questions existentielles étaient arrivées. Yu Jin n'avait strictement aucune idée de ce qu'il voulait faire de sa vie. Pendant longtemps il avait cru reprendre un jour la ferme de son père, mais leur départ pour Séoul avait un peu tout chamboulé. Par la suite, il avait cru que sa vie se résumerait seulement à faire coulé le sang. Il avait vaguement envisagé un avenir dans la Boxe, mais le doux regard de Sehen avait semé la zizanie dans toutes ses certitudes, avaient ébranlé ce cœur qu'il pensait devenu dur comme la pierre... Sehen lui n'avait pas ce problème. Il savait depuis toujours ce qu'il voulait faire. La scène était son plus grand rêve et Yu Jin l'y encourageait de toutes ses forces, sans se douter un instant que ces instants de bonheurs seraient les derniers avant longtemps. Il avait été si heureux et si fier quand son petit ami était devenu trainee dans une célèbre agence coréenne. C'était le premier pas vers la célébrité, vers ce destin qu'il appelait à lui de toutes ses forces. De son côté, l'ex-paysan ne savait pas vraiment. Travailler ou continuer ses études... L'école n'avait jamais été son fort, même si ses dernières années lui avaient prouvée qu'avec de la patience et de la détermination, il était lui aussi capable d'y arriver. Malgré tout, il hésitait sincèrement. Toutes ces années, ses parents avaient mis de l'argent de côté en vue de son entrée à l'université et il se voyait mal leur dire qu'ils avaient fait tout ça pour rien. Puis il avait déjà moins de temps pour voir Sehen qui était souvent occupé à l'agence. L'université l'empêcherait de le voir encore plus et il n'était pas certain que ça en valait la peine.

Cependant, comme les bonnes choses ne duraient jamais bien longtemps, l'agence avait fait une proposition à Sehen. On lui avait proposé d'intégrer une grande école, l'une des meilleurs dans le domaine, où il pourrait apprendre avec les plus grands. Le genre d'opportunité qui ne se refusait pas si on voulait vraiment percer dans le monde du showbiz. Il fallait qu'il accepte, même si Yu Jin savait d'avance que ce serait extrêmement difficile. À vrai dire, aucun d'eux deux n'avaient envie d'être séparé de l'autre et Tokyo n'était pas vraiment la ville à côté. Mais la carrière de Sehen était en jeu, il ne pouvait décemment pas décider d'être égoïste et de le garder juste pour lui, pas plus qu'il ne pouvait l'accompagner. Forcément ils allaient en souffrir. Les seuls contacts qu'ils auraient, seraient les réseaux sociaux et le téléphone. Est-ce que leur couple tiendrait malgré tout ? Il en doutait sérieusement. Et que se passerait-il si une fois là-bas, il rencontrait quelqu'un ? Il ne pouvait pas attendre que Sehen lui soit fidèle alors qu'ils étaient séparés par des milliers de kilomètres et cela durant des mois, des années sans doute. Désespérer à l'idée de l'immense distance qui allait s'imposer à eux, une seule solution lui semblait envisageable, bien que ce soit la chose la plus difficile qu'il aurait à faire dans toute sa vie. À côté de ça, les bagarres du début du Lycée ressemblaient à des jeux d'enfants. C'est la mort dans l'âme, qu'il avait mis fin à sa relation avec le seul et unique amour de sa vie. Dire que cela avait été difficile fut un véritable euphémisme. Il se demandait encore comment il avait réussi à le regarder dans les yeux, en lui annonçant qu'il lui rendait sa liberté, qu'il ne voulait tout arrêter et toutes ses horribles choses qu'il avait dites, pour le faire partir sans aucun regret. Comment avait-il pu résister aux larmes qui menaçaient à chaque seconde d'inonder son visage alors que celui de son ex-petit ami était ravagé de perles salés. La seule chose qui l'avait aidé à tenir était la certitude que Sehen referait sa vie rapidement loin de lui. Un garçon magnifique comme lui, avec un cœur si pur et généreux ne pourraient pas rester seul bien longtemps. Et aussi la foi qu'il avait en lui. Il le savait capable de réaliser ses rêves.

Il avait eu beaucoup de mal à se remettre de cette rupture. Durant des jours et des semaines, il avait attendu, espérant presque voir Sehen réapparaître le sourire aux lèvres, comme si tout cela n'était un affreux cauchemar. Cependant, après trois semaines de totale déprime, il avait été forcé d'admettre que leur histoire était bel et bien terminée, même s'il ne cesserait jamais de l'aimer. Il fallait qu'il recommence à vivre, sans quoi ses parents allaient vraiment se poser des questions. Si ce n'était pas déjà le cas. Pour tenter d'oublier, il devait garder son esprit le plus occupé possible, sans quoi, son esprit s'aventurait outre-mer. Il se demandait parfois ce que faisait Sehen, s'il s'était acclimaté aux japonais, si la colère avait déjà remplacé la douleur dans son cœur. Pour éviter de trop penser, Yu Jin s'était finalement inscrit à l'université de Séoul, en gestion et management. S'il s'était fait des amis, il ne s'était plus jamais attaché à personne comme il l'avait fait avec lui. Tout comme il n'avait jamais plus offert son cœur, même s'il avait eu quelques histoires sans lendemains. Exclusivement féminines, parce qu'il était tout simplement incapable de laisser un autre homme le toucher. Ça lui rappelait trop Sehen, sa peau chaude contre la sienne, ses mains sur lui, la caresse de son souffle, la saveur de ses baisers,... Des mois, des années après, son visage le hantait encore comme au premier jour. Il ne se passait pas une journée sans qu'il pense à lui, qu'il regrette de l'avoir laissé partir de cette manière. Avec le recule, il s'était rendu compte que rompre avec lui avait été la pire erreur de sa vie. Qu'il avait gâché leur histoire, qu'il avait souillé de sa lâcheté leur bonheur commun et bafoué leur amour. Parce que oui, il avait simplement été trop lâche. Une fois encore, il avait joué les gamins capricieux. Ces gamins qui, puisqu'ils ne pouvaient pas avoir ce qu'il voulait comme ils le désiraient, refusaient tout le reste rageusement. Un gamin, voilà ce qu'il était.

Après trois années de dure labeur, de travail acharné, Yu Jin fini second de sa promo. Nul doute que si les choses avaient été différentes, Sehen serait fier de lui. Mais la réalité était là, c'était avant tout grâce à lui que le jeune diplômé était celui qu'il était aujourd'hui. C'était lui qui lui avait donné la force de s'accrocher et encore lui qui, malgré son absence, l'avait poussé à donner le meilleur de lui-même, à se dépasser. Pendant trois longues années il s'était répété "Sehen voudrait que tu le fasses" ou "il serait fier". Malgré leur rupture et la distance, tant physique que psychique, qui les séparait, il restait indéniablement le centre de l'univers de Yu Jin qui ne rêvait que de pouvoir réparer son erreur. Parce que la vie sans lui ne valait pas la peine d'être vécue. Ce n'était même pas vivre. Non depuis trois ans, il ne faisait que survivre avec un trou béant dans la poitrine, parce qu'en quittant Séoul, Sehen avait emporté avec lui son cœur. Il lui appartenait depuis le premier jour et peu importe ce qui devrait arriver dans le futur, il serait toujours à lui.

C'était dans l'espoir de le retrouver et d'arranger les choses, même s'il avait peu de certitude d'y parvenir, qu'il avait sauté dans le premier avion pour Tokyo sous le regard larmoyant de sa mère, ses quelques économies dans la poche de son jeans. Même s'il n'était pas certain de le retrouver, il se devait d'essayer. Il avait fait l'erreur une fois de le laisser partir, il ne pouvait pas recommencer. Il devait le retrouver, peu importe ce que ça lui en coûterait. Il devait lui dire, qu'il l'aimait, qu'il n'avait jamais cessé de penser à lui, que personne n'avait jamais pris sa place et qu'il s'était comporté comme un parfait idiot, qu'il regrettait plus que tout ses paroles, qu'il avait besoin de lui pour vivre.

À Tokyo, les choses s'étaient révélées plus difficiles qu'il ne l'avait pensé. Si la langue ne lui posait pas vraiment de soucis, en trois ans d'université il avait eu le temps de prendre des cours de japonais, il ne pouvait pas débarquer à la Royal Private School pour exiger l'adresse de l'un de leurs anciens élèves. Non, il se serait vite retrouvé la gueule dehors, peut-être même chez les flics et depuis quelques problèmes pendant son adolescence, il préférait éviter la police. Il lui avait donc fallu faire preuve de patience. Il s'était installé dans une petite pension et avait chez du travail dans les agences d'idoles, c'était là qu'il avait le plus de chance d'avoir des nouvelles de Sehen. Même si au final, il n'eut pas besoin de ça pour avoir de ses nouvelles: Sehen était connu au Japon. C'était l'une des étoiles montantes de la Angel Entertainment, l'une des meilleures agences de toute l'Asie. Et justement, ils recrutaient. Yu Jin avait aussitôt postulé. Ses bonnes notes, ainsi que les recommandations de la SM, où il avait effectué un stage d'un an, avaient retenu l'attention des recruteurs et après un rapide entretient, il avait été engagé comme manager. Au départ, il s'était fait la main avec des petits groupes qui débutaient et quand on l'avait jugé suffisamment apte, on lui avait proposé de devenir le manager de l'un de leur protéger favori : Sehen.

Autant dire que le premier contact avait été plutôt froid et très professionnel, mais Yu Jin ne s'attendait pas à ce que Sehen lui tombe dans les bras et encore moins à ce qu'il lui pardonne. Les débuts de leur nouvelle coopération avaient été tendus au possible, mais chacun faisait son boulot correctement, ce qui allégeait déjà un peu l'ambiance. Et avec le temps, les choses s'étaient naturellement améliorées entre eux, leur faisant presque retrouver cette complicité qui les avait si longtemps liés. Une chose en entraînant une autre, l'amour qui ne les avait vraiment quittés avait refait surface. Cependant, il leur fallait se montrer prudent. Sehen n'était plus juste Sehen, il était devenu Sehen, l'idole adulé par de nombreux asiatique et poursuivi par les médias. De son côté, Yu Jin était devenu son manager et les relations manager/idole n'étaient pas spécialement très recommandées, ni bien vues. Il leur avait donc fallu cacher leur relation naissante. C'était plus ou moi à cette période que Yu Jin avait appris l'existence d'Ihn Ja. Alors que le Royal Shit allait dévoiler l'info sur son blog, il l'avait payé pour qu'il garde ça pour lui, même si ça ne lui faisait absolument pas plaisir que cette poubelle de potins croustillants ait un moyen de pression sur son petit-ami... Mais il n'avait malheureusement pas eu le choix. Si la nouvelle l'avait laissé sans voix, il ne pouvait pas en vouloir à Sehen. Après tout c'était lui qui avait rompu et à l'époque, il avait espéré que son protégé retrouve l'amour.

Et Yu Jin fini par emménager chez Sehen. Officiellement, c'était pour des raisons de pragmatismes et pouvoir mieux prendre soin de l'idole. Officieusement, c'était un engagement concret dans leur nouvelle relation. Puis ils avaient besoin d'un endroit à eux, où ils pouvaient s'aimer ouvertement et faire des projets, rêver à leur futur commun. Malgré ça, il avait encore fallu plusieurs mois à Sehen pour trouver la force d'avouer à Yu Jin l'existence d'Ihn Ja. Lors qu'il lui avait avoué être au courant pour le petit garçon, les choses s'étaient un peu emballées, mais tout avait fini par rentrer dans l'ordre. Yu Jin, qui n'avait aucun a priori vis-à-vis du fils de son petit-ami fut plus que ravi de faire sa connaissance, même s'il était un peu angoissé. Cependant, il avait tout de suite été conquis par le petit bonhomme totalement adorable et à l'intelligence aussi vive que celle de son père. C'était entouré des deux hommes de sa vie qu'il s'était mis à envisager son avenir sous un angle certes nouveau, mais des plus agréables.


Reportant son attention sur l'objet de tous ses désirs, qui dormait tendrement collé contre lui, ses iris se teintèrent de tendresse alors qu'elle se posait sur le visage du bel endormi. Il était divinement beau. Presque aussitôt Yu Jin ressentit une vague d'amour tel qu'il en avait peu connu jusque là. D'une main légère, il caressa du bout des doigts la joue de son petit-ami qu'il aimait plus que tout. Oui, il l'aimait, c'était un fait certain comme le soleil appartenant au jour et la lune à la nuit. Une telle évidence qu'il se demandait encore comment il avait pu penser à rompre avec lui un jour et comment il avait pu trouver la force de le laisser partir... Parce qu'il ne faisait plus nul doute pour lui qu'il ne pourrait plus jamais être loin de lui. Non. Sehen lui était vital, autant que l'oxygène qu'il respirait. Il était tout simplement son cœur.

Igarashi Nai
I am the strawberry fonda
Pseudo : Miki Mes messages : 7662 Yen (¥) : 86 Avatar : Lee Hyun woo Schizophrène? : Kellian feat Xiao Kyann feat Taehyung Shion feat Hoshi Ayden feat Tao London feat Zelo Ryoma feat Taemin Dakota feat Mark haru feat ravi Phoenix feat Joshua taiga feat GD Shinya feat Junhyung Zero feat Jimin Candy feat Momo Hyoga feat jin Sasuke feat Bobby Hinata feat Suwoong Inaho feat Junior Dewei feat Baekhyun Dan feat Yongguk.


Age : 22 ans Date de naissance : 18/12/1993 Astrologie : Sagitaire Métier : Il travaille là où on a besoin de lui, cinéma, restaurant, fastfoot, il se diversifie, mais ce qu'il préfère s'est entrainer l'équipe junior du quartier, le foot c'est sa passion après tout. Année : quatrème année Résidant à : il vit dans une grande maison a vingt minutes de l'école dans Shibuya. Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc at sagittis erat. Nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. Curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. Proin non quam id justo vestibulum




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc at sagittis erat. Nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. Curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. Proin non quam id justo vestibulum




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc at sagittis erat. Nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. Curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. Proin non quam id justo vestibulum
Navigation : fiche + liens + rps
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 25 Mai - 3:17
:-03-: :-01-: :-031-: :-040-: :-043-: :-022-: :-047-: :-049-: :-067-: :-0128-: :-0126-: :-0121-: :-0136-: :-0140-: :-016-: :0220: :0190: :0261: :0251: :-033-: :0246: :0238: :0225: :0223: :0268: :0252: :0224: :-039-: :-042-: :-087-: :-078-: :-088-: :-082-: :-094-: :-092-: :-0158-: :-086-: :0187: :-012-: :-026-: :-048-: :-074-: :-077-: :0192: :-096-: :-0115-: :-0116-: :-0147-: :-0138-: :-0130-: :-0167-: :0256: :0254: :0273: :-03-: :-031-: :-040-: :-049-: :-067-: :-0126-: :-0121-: :-0136-: :-0140-: :-0128-: :-083-: :-0146-: :0188: :0224: :-087-: :-088-: :-082-: :0198: :0230:

Voilà! xD
Je suis assez explicite? éè ♥♥
Courage pour ta fiche, je t'attends pour faire des bébés (a) :-0141-: :-0141-: :-0141-: :-0140-: & forcement je t'aime (a) merci de prendre Yu Jin ! :-0126-:


You raise me up: To more than I can be.
Dans les profondeurs de mes yeux déchirés, il y a ton visage qui ne change pas. "Vers où continue le monde ? " Des mots de ce jour où tout a cessé.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Mai - 3:37
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAhhhhh que d'amour !!! xDD
Pour être explicite, c'est explicite je confirme *w*
Mais moi aussi j'ai de l'amour a revendre ♥
:-016-: :-01-: :-06-: :-022-: :-031-: :-040-: :-043-: :-047-: :-049-: :-067-: :-081-: :-0128-: :-0136-: :-0126-: :-0141-: :0188: :0190: :0220: :0261: :0246: :0224: :-039-: :-042-: :-088-: :-087-: :0235: :-086-: :0268: :-026-: :-048-: :-073-: :-074-: :0192: :0255: :0256: :0198: :-033-: :0251: :0238:  :-016-: :-01-: :-06-: :-022-: :-031-: :-040-: :-043-: :-047-: :-049-: :-067-: :-081-: :-0128-: :-0136-: :-0126-: :-0141-: :0188: :0190: :0220: :0261: :0246: :0224: :-039-: :-042-: :-088-: :-087-: :0235: :-086-: :0268: :-026-: :-048-: :-073-: :-074-: :0192: :0255: :0256: :0198: :-033-: :0251: :0238:  :-016-: :-01-: :-06-: :-022-: :-031-: :-040-: :-043-: :-047-: :-049-: :-067-: :-081-: :-0128-: :-0136-: :-0126-: :-0141-: :0188: :0190: :0220: :0261: :0246: :0224: :-039-: :-042-: :-088-: :-087-: :0235: :-086-: :0268: :-026-: :-048-: :-073-: :-074-: :0192: :0255: :0256: :0198: :-033-: :0251: :0238:  :-016-: :-01-: :-06-: :-022-: :-031-: :-040-: :-043-: :-047-: :-049-: :-067-: :-081-: :-0128-: :-0136-: :-0126-: :-0141-: :0188: :0190: :0220: :0261: :0246: :0224: :-039-: :-042-: :-088-: :-087-: :0235: :-086-: :0268: :-026-: :-048-: :-073-: :-074-: :0192: :0255: :0256: :0198: :-033-: :0251: :0238:
Je me dépêche de finir ma fiche et ensuite je te lâche plus :-042-:  :-0141-: :-0128-: Moi aussi je t'aime (aa) & dis pas merci, ça me fait plaisir ♥

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Mai - 8:48
Je viens par ici pour laisser ma marque :-03-:
rhaa que c'est beau l'amuuuur :-01-:
Non mais en plus tu deviens notre (ton) manager :-0136-:
viens ici que je te fasse un bisous ..... sur la joue bien sur !
rebienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuue miss
excellent choix de personnage prédéfini et puis tu fais une heureuse en reprenant son pairing
Je te souhaite bon courage pour ta fiche :-0146-:

Kwon Ji Hyuk
Secrétaire du conseil des élèves
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 4919 Yen (¥) : 226 Avatar : jeon jungkook (bts) Schizophrène? :

siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Ahn Reagan ft. yugyeom Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)

Age : vingt ans Date de naissance : 24/12/1995 Astrologie : born ♑ {capricorne} × 猪 {cochon} « Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option » Métier : a été caisier dans un konbini, serveur dans un restaurant & homme à tout faire -surtout tondre la pelouse, sortir des chiens ou faire un brin de ménage chez les gens du voisinage -. actuellement barman dans un club, depuis pas très très longtemps. nouvellement viré et sans emploi. Année : première année Résidant à : shibuya dans une belle maison avec mon copain ♥ Planning :



Racheter de la nourriture pour Ben & Nuts, mes chiens. éviter le voisin à tout prix! Ce mec connait quasiment toute ma vie... Même les choses à ne pas révéler. En apprendre plus sur Kyann, finalement. être un bon capitaine de club me morfondre dans un coin maintenant que j'ai été viré...





Ne pas refaire boire mon petit copain sous risque de le perdre totalement dans les méandres de sa débilité profonde. vivre ma vie avec mon copain ♥ trouver la maison de nos rêves changer de cursus pour l'art participer à des auditions à angel entertainement. faire retrouver la mémoire à kyann crever les pneus du vélo à kyota
Navigation :

please, don't judge me. i won't judge you.



take me as who i am, not who i was, i promise i'll be the one that you can trust. + good for you (rp) + question please (ask)


« Tu ne peux rien à tes origines, mais tu peux choisir ce que tu laisseras en héritage. »



« butterfly, please don't fly away. »



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 25 Mai - 12:36
Un autre PV de prit ! Génial :-094-:
Mais tu as combien de compte maintenant ? XD /sort/
Je te resouhaite la bienvenue ! & courage pour cette fiche ♥



know you love me, so that i love you. always i’ll be there for you by your side. don’t worry bout a thing my love.
thank you so much

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Mai - 18:42
Merci May
Ouais t'as vu ça... Je vais mourir d'amour si Miki continue :-016-: :-0128-:
Ouais, je vais jouer les schizo quand on va faire des rp avec CD/YuJin
:-042-:
Dans l'histoire tout le monde est content :-074-:
Merrrccciiii :-0141-:


Haha, toujours cinq Jiji
J'ai juste changer de personnage.
Mais c'est vrai que comme c'est déjà la troisième fiche que je fais en deux semaine, ça porte a confusion. J'avoue.
Puis j'avais envie de me faire plaisir et de faire plaisir à Miki aussi :-0141-:
Enfin bref, merci merci.

J'ai fureter un peu partout, ancienne fiche de YuJin, fiche de Sehen, fiche du poste vacant, fiche de lien de Sehen, donc je pense avoir suffisamment de donné pour pouvoir faire mon histoire correctement. Je bosse dessus dans la soirée et je vous montre ça après :-031-: :-022-: :-040-: :-047-: :-049-: :-0141-: :0188: :-0136-: :-0128-: :0190: :-016-:

Igarashi Nai
I am the strawberry fonda
Pseudo : Miki Mes messages : 7662 Yen (¥) : 86 Avatar : Lee Hyun woo Schizophrène? : Kellian feat Xiao Kyann feat Taehyung Shion feat Hoshi Ayden feat Tao London feat Zelo Ryoma feat Taemin Dakota feat Mark haru feat ravi Phoenix feat Joshua taiga feat GD Shinya feat Junhyung Zero feat Jimin Candy feat Momo Hyoga feat jin Sasuke feat Bobby Hinata feat Suwoong Inaho feat Junior Dewei feat Baekhyun Dan feat Yongguk.


Age : 22 ans Date de naissance : 18/12/1993 Astrologie : Sagitaire Métier : Il travaille là où on a besoin de lui, cinéma, restaurant, fastfoot, il se diversifie, mais ce qu'il préfère s'est entrainer l'équipe junior du quartier, le foot c'est sa passion après tout. Année : quatrème année Résidant à : il vit dans une grande maison a vingt minutes de l'école dans Shibuya. Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc at sagittis erat. Nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. Curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. Proin non quam id justo vestibulum




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc at sagittis erat. Nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. Curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. Proin non quam id justo vestibulum




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc at sagittis erat. Nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. Curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. Proin non quam id justo vestibulum
Navigation : fiche + liens + rps
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 30 Mai - 4:10
J'adooooore, j'aime, j'adore! ;w;
J'aime tout les détails! & comment tu écris! j'ai hâte qu'on commence a rp! :-031-: :-040-: :-043-: :-03-:
En tout cas tu gères! (a) je te valide sans problème forcément! :0252: :0268:

:-033-:

   
Hey te voilà validé mon enfant!
   Bienvenue sur Royal Private Schools te voilà validé! Surtout amuse toi parmi nous sans te prendre la tête! Et maintenant que tu as fait le plus "chiant" participe au forum pour des moments agréable, foufous et funny garantit! =3 Voici quelques trucs qu'il te faudra faire rapidement pour être totalement complet! Déjà première chose remplir ton profil (très important!), ta fiche de relation (obligatoire bien sûr), ton Espace multimédia (Facultatif, si tu en demande un il faut le remplir!) . Pense a te Recenser et a demander un rp . Le flood! t'ouvres également ses portes, alors rejoint nous~~♥ Puis n'hésite pas à faire le tour du forum et nous dire si tu as des questions.


You raise me up: To more than I can be.
Dans les profondeurs de mes yeux déchirés, il y a ton visage qui ne change pas. "Vers où continue le monde ? " Des mots de ce jour où tout a cessé.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 15:31
 

Mes mains dessinent dans le soir la forme d'un espoir qui ressemble à ton corps ღ YuJin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]
» ~~Nos belles promesses envolées
» « Dans le soir s'envole mon infortune. »
» 06. You and I were meant to be
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum :: Les fiches perso/lien/rp-