AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 à l'aventure –

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 23 Juin - 0:09
Tenue Minoru courait, avec son sac plus gros que lui sur le dos, un sac de couchage sous le bras, les cheveux encore trempés et le t-shirt à l'envers. Il le remarqua lorsqu'il baissa les yeux, apercevant l'étiquette qui se trouvait juste sous son nez. C'est que, d'habitude, il n'arrivait jamais en retard. Il préférait même avoir de l'avance. Mais là, il avait simplement essayé d'esquiver cette sortie. Il ne voulait pas y aller. Sa mère l'avait obligé. Pour son bien, qu'elle disait. Quel bien ? Pensa-t-il en montant dans le bus. Il ne comprenait pas. Elle connaissait ses problèmes. Il peinait encore à aller vers les autres. Il restait plutôt dans son coin ou bien subissait les moqueries. Du coup, il appréhendait cette aventure qui paraissait exciter toutes les autres personnes autour de lui. Comment allait-il survivre ? Il ne supportait pas les contacts humains mais on lui demandait de partager une tente avec un inconnu. Et tout ce monde autour de lui, tout le temps, aucun répit. L'enfer. Heureusement, il avait embarqué quelques livres pour lui faire de la compagnie. Il se voyait déjà s'isoler sur un arbre pour les éviter. Comme s'il n'en prenait pas assez pour sa pomme sur le campus faudrait qu'en plus on puisse le cogner pendant des 'fausses' vacances. Il se dégotta donc une place près de la fenêtre, déposa ses affaires à côté de lui pour dissuader quiconque songerait à s'y installer et dégaina un bouquin.

Dès son premier pas sur le campement, il grimaça. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Il hésitait réellement à se rouler en boule dans un coin et à plus bouger. Les binômes se formaient déjà. Minoru consulta sa liste pour connaître le sien. Il ne voyait pas du tout qui ça pouvait bien être. Bon, au moins il ne s'agissait pas d'une de ces brutes qui le martyrisaient. « Tomiji, Tomiji, Tomiji. » Il répétait son prénom en chuchotant tout en passant au milieu des gens. Comme s'il allait l'entendre comme ça. Il soupira. Devait-il demander à quelqu'un ? Il ignorait à qui. Il recommença donc sa petite incantation mais se mit cette fois-ci à chanter. Tomiji, ça sonnait vachement bien en chanson. Puis d'un coup, quelqu'un se retourna sur son passage. « C'est toi Tomiji ? » Il pencha sa tête sur le côté. « Parce que je suis Minoru et je sais pas qui t'es donc si c'est toi faut me dire que c'est toi. On doit partager la même tente et tout. Enfin, on est en binôme tu vois. Mais si ça se trouve, t'es pas Tomiji. Si ça se trouve Tomiji se cache dans les bois avec les écureuils et les papillons. » Il plissa les yeux, l'air très sérieux. Minoru croyait dur comme fer aux histoires qu'il racontaient et ne comprenait pas qu'on puisse moquer de lui pour ça.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 23 Juin - 20:18
Sa tenue - Des vacances gratuites, rien de tel pour que le lycéen fasse ses bagages en quatrièmes vitesse, emballant toute sorte de vêtements, incapable de discerner les utiles des inutiles. Enfin un peu d'air frais, un temps passé à l'extérieur, et ca dans un cadre magnifique. Il en rêvait d'avance. Le sac à dos sur les épaules, vêtements sur le dos, baskets chaussées, il rejoignit l'ensemble de ses camarades de classes dont il connaissait le noms afin de ne pas se retrouver tout seul dans un coin. Le temps lui manqua pour saluer tout le monde et se contenta d'un geste de la tête ainsi qu'un sourire. Les binôme furent annoncés de façon rapide, par l'intermédiaire de documents affichés. Tomiji s'en approcha comme il le pouvait, préférant la méthode accroupie avec passage au niveau des jambes des premiers arrivés plutôt que de jouer des coudes comme les grosses brutes qui se trouvaient derrière lui. Finalement, il prit connaissance du nom qui partagerait la même tente que lui légèrement sceptique. Son nom ne lui disait rien du tout ce qui ne l'empêchait pas de sourire. Puisqu'il possédait l'information qu'il désirait, Tomiji ne resta pas longtemps à son emplacement sous peine de gêner les autres curieux. Cependant, il fut surpris lorsqu'un inconnu approcha de façon original. Le moins qu'il puisse dire c'était que ca promettait de gros fou rires à l'avenir. "C'est bien moi. Tu vas devoir me supporter le temps du séjour." et sans même réclamer son avis, ses deux s'emparèrent des siennes les secouant de bas en haut. "Enchanté de te connaître Minoru, je suis sur qu'on va former une super team tous les deux mais je n'ai pas d'écueil ni de papillons en stock." Pas besoin de lui demander son nom après tout, ces informations lui furent données au moment même où son binôme s'était présenté à lui. Rester immobile n'allait surement pas les aider à se construire leur petit coin nocturne. Mieux valait se dépêcher pour trouver les bonnes places avant que d'autres ne rappliquent en vitesse. Aussi, il lâcha l'une de ses mains mais se servit de l'autre pour l'emmener un peu plus loin et au pas de course en plus. "Ca va être drôle !" Oh ca oui, ca risquait d'être épique, surtout l'expression sur son visage au moment d'apercevoir leur nouveau "nid". "C'est même pas une tente dépliable en deux secondes ?"L'ancêtre de la tente les attendait ........

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 23 Juin - 22:37
Tenue Le supporter ? Il ne pensait pas si bien dire. Surtout avec un premier échange aussi, disons, tactile ? Le jeune étudiant en littérature sursauta presque quand Tomiji lui attrapa les mains. Il songea même à reculer, enfin, à fuir en fait. Mais comme il se voyait mal partir seul à l'aventure dans la forêt, il se résigna à prendre sur lui. De toute manière, il n'avait pas le choix. Ils allaient partager la même tente, dormir côte à côte et passer beaucoup de temps ensemble, cela demandait donc des efforts surhumains de sa part. Pourquoi était-il monté dans ce bus ? Il aurait pu faire semblant de le rater. Non, voilà qu'un inconnu le secouait. « J-je... E-ench... » Rien à faire, perturbé, il ne parvenait même plus à parler. Il ne pensait qu'à ses mains dans les siennes. Et quand il le tira, son rythme cardiaque s’accéléra. Bingo, il paniquait. Alors quand il le lâcha enfin, il recula de plusieurs pas pour prendre ses distances. Son regard un peu humide s'ancra aux siens et il secoua doucement la tête. « Faut pas me toucher. » Un avertissement, une consigne ou un conseil, les trois en même temps sûrement. Mais Tomiji ne pouvait pas deviner que Minoru était un jeune homme très compliqué. Finalement, il s'agenouilla devant le matériel qu'on leur offrait pour les vacances. Il chercha le plan qu'il retourna dans tous les sens. Il osa lever les yeux vers Tomiji lorsque celui-ci reprit la parole. Il espérait ne pas avoir jeté un froid entre eux. Ça serait bête de partir sur de mauvaises bases. Surtout qu'il lui paraissait gentil et loin d'être une brute qui pourrait le martyriser, un bon point. « C'est quoi un tente dépliable en deux secondes ? » Forcément, quand on a vécu dix ans dans une cave on ne peut pas connaître ce genre de choses. Il tendit le plan à Tomiji et prit un piquet en main à la place. « Je crois qu'il faut planter ça d'abord ? Héééééé ! Tu trouves pas que ça ressemble à une épée ~ » Il la pointa sur son binôme manquant d'ailleurs de l’assommer. Puis il se releva et effectua plusieurs mouvements dignes d'un chevalier tout en faisant des bruits avec sa bouche. Pas sur qu'ils réussissent à dormir sous une tente cette nuit, à moins qu'on vienne à leur secours.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 24 Juin - 21:52
Sa tenue - A peine l'avait il lâché qu'une succession de geste défensif suivirent. A croire qu'il venait de commettre un acte irréparable dès le début de la rencontre. "Touché ? Oh désolé désolé. Promis ca ne se reproduira plus" ses mains se secouaient face à lui comme pour mimer un non répétitif. Ses yeux s'étaient fermées aussi vite, les plissant par la même occasion de peur d'avoir réaliser un acte traumatisant. A chacun ses phobies. Le petit Tomiji n'allait pas le juger plus vite que l'éclair alors qu'il venait tout juste de faire sa connaissance. Fort heureusement, l'atmosphère se détendit rapidement grace à cette fameuse tente à l'ancienne à monter; Ca ne devait pas être bien compliqué, seulement long et laborieux. Mais puisque les travaux manuel étaient loin de lui faire peur et d'autant plus qu'il adorait bricoler et aider son prochain, en guise d'idée, il possédait de la ressource dans la méthode survie en zone hostile. Une question subsistait toujours." Il existe une marque de tente supeeeeer efficace. A peine sortie de son sac et hop, elle se déplie toute seule pour former notre nid à nous sauf que nous avons actuellement des piquets, deux marteaux, deux barres en fer qui, je suppose vont tenir la structure de la tente comme deux poutres qui maintiendraient un plafond et une grande toile." Son visage s'inclina légèrement sur le côté pour l'observer joué comme un enfant avec un objet qui pouvait s'avérer dangereux. Peu commode ce petit blondinet mais il possédait cette innocence qui le protégeait, tant et si bien qu'il n'osa rien dire et s'affaira à la tâche. Le plan était déplié afin de pouvoir en prendre connaissance. Dans un premier temps, il positionna la toile de tente à plat avec les repliés. Il s'empara d'une des barres qu'il positionna au centre d'un des côtés pour la surélever. Son corps servait de soutient à cette structure incomplète, le temps pour lui de planter les premier piquets dans la terre. "Ce matin, un lapin..." ses lèvres sifflotaient des airs rustiques pour donner le ton du séjour tendis que ses bras continuait leur besogne. Plus vite cette histoire serait terminée plus vite ils pourraient ranger leurs affaires en lieu sur. Mais en attendant, plutôt que le silence ou les fausses notes qu'il pouvait alignées, Tomiji préféra débuter la conversation pour apprendre à le connaître. "Tu dois être étudiant non ? Est ce que tu as déjà fait du camping en plein air ? Ou c'est la première fois ?"

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 25 Juin - 0:17
Tenue Minoru écoutait les explications du blondinet en affichant un air des plus perplexes. Alors comme ça, il existait un tente qui se monterait toute seule. Il peinait à y croire. Il se demandait qui avait bien pu inventer une telle chose et surtout comment l'idée lui était venue. C'est pas tous les jours qu'on se dit : tiens, et si je créais une tente qui se déplie en deux secondes. « Donc celle-la elle se monte pas toute seule ? » Perspicace, bravo Minoru. Il attrapa un des piquets et l'analysa sous toutes ses coutures. « Mais tu sais monter une tente toi ? » Il manqua une nouvelle fois de le cogner en prenant dans son autre main une des barres de fer. Mais le piquet lui paraissait plus intéressant, cela ressemblait à une épée, en plus petit. Il trouvait ça presque mignon. Il se glissa dans la peau d'un chevalier et accompagna sa petite comédie de quelques bruitages. Son petit jeu l'amusa quelques secondes puis il réalisa qu'il venait d'abandonner Tomiji. Il faisait un bien mauvais binôme. Il se rapprocha pour l'observer et se pencha en avant, les mains derrière le dos, comme un enfant. « Est-ce que tu veux que je t'aide ? » Il n'y connaissait rien mais il était prêt à apprendre. Puis quatre bras valaient mieux que deux, même s'il ne s'agissait que de bras pas très musclés. Mais Tomiji le perdit en se mettant à chanter, une chanson qu'il connaissait en plus, aussitôt Minoru poussa la chansonnette -lui qui adorait chanter- « … a tué un chasseur tuluuuu !» Et il prit le plan entre ses mains pour tenter de servir à quelque chose. « Oui, en littérature. Et toi ? » Quand à s'il avait déjà fait du camping, hm, est-ce que dormir dans une cave sur un matelas ça comptait ? De toute manière, il ne risquait pas de lui en parler. Alors il secoua la tête pour lui répondre. « Jamais, c'est la première fois. Tu en as déjà fait ? Tu te débrouilles bien. » Il désigna la tente avec son menton. Il avait presque fini de la monter et tout seul en plus.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Juin - 22:08
Sa tenue - Ah la vie sauvage ! Elle comportait son lot de surprise journalier. Tomiji se sentait à l'aise avec ce type de nouveauté vu qu'il doit survivre avec peu de moyen et d'argent si bien qu'il a appris à être débrouillard, sans demander l'aide d'un spécialiste pour réparer une fuite d'eau, tondre le jardin, jouer les cuisiner novice. Tant qu'il pouvait avoir à minimum un plan pour l'aider, il était prêt à y passer le temps qu'il fallait afin de monter la tente. Et s'il n'était pas des plus rapide vu qu'il doutait parfois sur la position de certain piquet, il devenait beaucoup plus concentré lorsqu'il les plantait dans le sol et vérifiait qu'ils tenaient en place. Le fait de devoir les y déloger à la fin du séjour, ne lui traversait pas encore à l'esprit. Une ombre l'interpella au dessus de lui ce qui le fit s'arrêter dans son élan, tenant fermement les outils qu'il avait à sa disposition. "Si tu veux m'aider, est ce que tu peux tenir la grande barre métallique qui soutient la tente ? Ca m'aiderait à avancer un peu plus vite." Car rester collé le dos contre cette barre pour la maintenir en place le temps de planter les autres piquets n'étaient pas des plus agréable. "Oh un étudiant en littérature. Un écrivain en herbe ? Je vais bientôt pouvoir lire tes merveilleuses aventures ?" Ses yeux s'écarquillaient, par habitude il voyait plus de filles être intéressées par les lettres plutôt que les hommes mais bon nombre de grands écrivains étaient masculins. "A moins que tu ne souhaite devenir scénariste de drama ou film ? Je suis en dernière année au lycée et ensuite ... je ne sais pas encore mais j'ai le temps." Ah les problèmes d'argents parfois, ca permettait de le rendre autonome et courageux dans l'adversité. "Ce n'est rien, je suis mon instinct. Tu voudrais peut être essayé d'ailleurs ?" Il ne restait plus deux ou trois piquets à planter. Il leva donc le marteaux et les autres outils dans la direction de Minoru, tout en lui offrant un sourire réconfortant. "Tu peux y arriver."

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 2 Juil - 15:56
Tenue Il ne pouvait tout de même pas le laisser faire tout le sale boulot. Même s'il n'y connaissait rien, Minoru tenait à aider son binôme. Puis, c'était l'occasion ou jamais d'apprendre. La grande barre métallique ? Il la chercha quelques secondes et dès que son regard se posa dessus, effectua un petit salut militaire. « A vos ordres, chef ! » Bizarrement, il ne se sentait pas trop mal à l'aise avec ce Tomiji. Pour le moment tout se passait bien en tout cas. Hormis le petit accident du début, ils s'entendaient même à merveille. Minoru ne se méfiait pas une seule seconde de lui et ne pensait donc pas à prendre ses distances ou même à le rejeter. Une petite voix lui murmurait que c'était un mec bien et qu'il ne risquait rien à ses côtés. Il se sentit rougir quand il lui parla de lire ses travaux. Minoru ne laissait personne en prendre connaissance. Il les postait sur son site grâce à un pseudonyme, et cela lui demandait déjà beaucoup de courage. Tandis qu'il tenait fermement la barre entre ses doigts, il baissa donc la tête pour tenter de dissimuler la couleur de ses joues. « Oh non, ce n'est pas assez intéressant, je t'assure. » Trop modeste. Minoru pensait sincèrement que ses écrits ne valaient pas le détour. Pourtant, il ne recevait que des compliments et son blog gagnait chaque jour de nouveaux visiteurs mais surtout de nouveaux fans. Lycéen ? Minoru fit la moue. Alors il était le plus âgé ? Bon, pas de beaucoup sûrement mais ça lui faisait bizarre. Il sentit soudain le poids de la responsabilité. C'était à lui de veiller sur Tomiji pendant ce séjour. Il serra le poings comme s'il cherchait toute la puissance nécessaire à cette tâche en lui. « Puisque je suis le plus grand, je vais veiller sur toi mon petit Tomiji. » Clairement, il n'existait rien de moins crédible qu'un type comme Minoru prêt à défendre quelqu'un d'autre. Il ne savait déjà pas prendre soin de lui-même. « Tu ne sais pas ce que tu aimerais faire ? Tu n'as pas de passion ? » Si Minoru avait naturellement décidé de s'orienter en fac de littérature c'était seulement parce qu'il aimait lire. Et il ne voyait pas vraiment ce qu'il aurait pu faire d'autre. Il prit les outils nécessaires pour planter les piquets. Il était temps de participer un peu plus. D'une main, il maintenait le piquet au sol et de l'autre il brandit le marteau. Un premier coup. Il ne s'enfonça pas beaucoup. Il tapa alors un peu plus fort et voyant que ça fonctionnait mieux continua ainsi. « C'est pas si compliqué finalement. » Il était fier de lui. Pour pas grand chose certes, mais fier quand même. Il planta donc les deux derniers. Mais lorsqu'il s'attaqua au troisième, un moment d'inattention lui valut de se prendre un coup de marteau sur le doigt. « AÏEUH ! » Aussitôt, il lâcha tout ce qu'il tenait pour serrer fort sa main qui souffrait. Les larmes lui montaient déjà aux yeux, tel un gosse. Il remarqua alors qu'il saignait un peu et que son ongle s'était sûrement cassé à cause du choc. Une grimace se dessina sur son visage alors qu'il devenait de plus en plus pâle.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 4 Juil - 20:23
Sa tenue - L'idée de lire ses ouvrages provenaient surtout d'une envie d'en apprendre un peu plus sur sa passion qu'était l'écriture, non pas qu'il en soit friand - surtout qu'un livre il faut d'abord l'acheter pour pouvoir le lire, à moins qu'il ne soit disponible à la bibliothèque - mais il trouverait sans doute quelques informations dissimulées dans le texte comme les plus grands auteurs. A moins qu'il n'idéalisait un peu trop la fonction d'écrivain ou de journaliste. "Ah mais si, je fait pas ton timide." La toile de tente ne resta pas bien longtemps à sa place puisqu'il venait tout juste de l'écarter afin d'observer son binôme avec les joues rosées; Ce qu'il trouvait absolument adorable. Par contre dans son cas, le futur semblait floue. Que pouvait il bien faire sans un diplôme en poche ? Il se voyait déjà arrêter les études lorsqu'il aura décrocher son diplôme de fin de lycée mais il n'avait pas l'argent pour se payer des études universitaires. Il se voyait bien comme employé dans le bâtiment, à porter des poutres, des sacs de plâtre, faire la penture, aider les personnes les plus âgées dans des travaux rapide d'entretien mais ce n'était pas une passion en soit, juste un job à temps plein qui lui permettrait de survivre dans la jungle qu'était sa vie. Son état pensif fut rapidement balayé par une remarque amusante. Il arrivait difficilement à croire que ce petit binôme adorable puisse effectivement jouer les brutes sanguinaires en cas de besoin, ce qui le fit rire de façon incontrôlé. " Ne te force pas, nous allons formé un duo fun" Enfin pour le moment, le plus important restait de planter cette fichue tente. Il ne leur restait plus énormément de chemin à parcourir pour arriver à leurs fins. Seulement, un seconde suffit à ce qu'un marteau ne dérive sous les yeux ébahit du lycéen. Il arracha aussitôt un morceau de son tee shirt pour l'enrouler sur le doigt blessé en attendant de trouver une trousse de secours digne de ce nom. Il n'avait pas pensé à en amener une. Ce n'était clairement pas dans ses préoccupations au moment où il fit son sac. ses deux mains se collèrent ensuite sur ses joues, relevant son visage vers lui pour s'assurer que tout allait bien mais la couleur de sa peau déclinait à mesure que les secondes s'écoulaient. "Ca va aller ok ?" Ses yeux ne quittaient pas les siens tout en conservant son air paniqué. Il n'avait pas le nécessaire avec lui là tout de suite. "Est ce que tu as des bandages, de l'alcool, de quoi te faire un pansement propre dans tes affaires ?" Il avait clairement oublier le "il ne faut pas me toucher". C'était une situation d'urgence.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 6 Juil - 16:07
Tenue Puisqu'il se sentait investi d'une toute nouvelle mission, celle de veiller sur Tomiji, Minoru décida de se lancer et de lui aussi se salir un peu. Il ne pouvait pas le laisser monter cette tente tout seul. S'armant des outils que son binôme lui tendait, il commença à donner de petits coups de marteaux sur le piquet. Mais bien vite, gagné par une confiance inconnue, il ne resta pas longtemps concentré. Et grâce à sa maladresse légendaire, il s'écrasa le doigt. Rien d'inhabituel quand on le connaissait. Minoru se cognait partout et tombait sans cesse. Il collectionnait les hématomes. Mais là, ça faisait un peu plus mal que de simplement se prendre le coin d'une table. Le sang coulait le long de son index et son visage se décomposait. Il perdait toutes ses couleurs. Cela ne s'arrangea pas quand Tomiji réagit vivement -mais intelligemment- en déchirant son t-shirt pour lui faire un bandage. Le contact avec le garçon le gêna. Voilà, il voulait faire les choses biens mais se retrouvait une fois de plus à n'être qu'un boulet. « Pardon. » Chouina-t-il quand il lui demanda si ça allait. Ses yeux humides menaçaient à tout moment de laisser échapper quelques larmes. Il renifla bruyamment. Ses mains sur ses joues en revanche le rassurèrent. Comme si cet élan si naturel et si tendre le touchait. Cela ne lui inspirait aucune méfiance mais plutôt de la reconnaissance. Il tendit son bras pour tirer sur la bretelle de son gros sac à dos et ainsi le rapprocher d'eux. « Je crois que ma mère a préparé une trousse de soins. » En fait, il en était même sur. Elle tenait beaucoup trop à son bébé qu'elle venait de retrouver seulement quelques années plus tôt. Et puis, sa trousse contenait également ses anti-dépresseurs ainsi que ses somnifères. Tomiji risquait de tomber dessus mais pour le moment Minoru s'en fichait et voulait juste qu'il lui mette un pansement autour de son 'gros bobo'.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 6 Juil - 21:01
Sa tenue - Tomiji ne savait pas comment réagir face à l'incident qui venait de se produire sous ses yeux. L'instant d'avant tout se passait bien et maintenant, une blessure de guerre venait gâcher le tableau qui se déroulait devant lui. Affolé, sa première réaction fut de trouver un moyen rapide de compresser la plaie pour éviter le débordement de sang. Il avait également tête le besoin de lever le bras vers le haut pour arrêter l'écoulement. Aussi, après s'être occupé du bandage de fortune et avoir observé son visage pour s'assurer qu'il n'allait pas faire un malaise, Tomiji glissa sa main au niveau de son coude pour le pousser à le surélever. "Est ce que tu peux lever ton bras vraiment haut ? Ca va arrêter le sang." et puisqu'il eut la confirmation qu'une trousse de soin se trouvait surement dans son sac à dos, le blondinet afficha un sourire réconfortant auprès du malade. Ses doigts pincèrent la glissière afin d'ouvrir le dit morceau de tissu et en découvrir une petite pochette avec le nécessaire de soin vital. Il était donc venu préparé ce qui n'était pas son cas. Heureusement d'ailleurs ? Aidé de ses pieds, il se révéla sans toucher les mains au sol. Et faute d'eau propre à disposition, il laissa plusieurs centilitre d'alcool se répandre sur ses deux paumes, l'une après l'autre pour les désinfecter avant de traiter véritablement la plaie Ceci étant fait, le bandage de fortune fut dénoué pour en libéré le doigt blessé. Aoutch, ce n'était pas très jolie à voir mais le saignement semblait s'être arrêté. "C'est presque fini." Le lycéen s'empara d'une gaze imbibée d'alcool, d'un scotch transparent adapté à la peau et d'un ciseau. Il s'occupa du pansement avec beaucoup d'attention pour protéger le tout et éviter l'infection. Après tout, dans la nature sauvage, les risques se multipliaient. Il prendrait soin de prévenir un professeur dans quelques minutes afin de rapporter son état. "Et voilà c'est fini, tout beau tout propre. Mais interdiction de toucher un marteau ok ?" S'il avait su que leur aventure débuterait de cette façon, il ne l'aurait jamais laissé prendre l'outil pour planter les derniers piquets. Tomiji se sentait responsable de ce qui venait de se produire laissant tout de même son visage souriant intacte. Il avait juste ce remord de ne pas avoir suivi son instinct et finalisé le montage de la tente par ses propres moyens pour ne mettre personne d'autre en danger. "Je reviens tout de suite, ne bouge pas." Comme prévu, le blondinet s'éclipsa une dizaine de minutes, le temps de trouver un adulte et lui faire part de ce qui s'était produit. Les remarques qui lui furent faites suffirent à le rendre quelque peu anxieux. S'il n'avait pas de fièvre alors pas d'infection sinon, direction l'hôpital le plus proche. Avec cette nouvelle donnée entre les mains, Tomiji se dirigea de nouveau vers son chez lui construit à la va vite et récupérer Minoru. "Je suis de retour et prêt à jouer les protecteurs."

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 9 Juil - 23:28
Tenue Minoru secoua vivement la tête de bas en haut. Il ignorait totalement ce qu'il devait faire dans une telle situation alors il buvait les paroles du blondinet sans se poser trop de questions. Il leva le bras aussi haut que possible. Il n'avait pas l'air très malin comme ça. D'ailleurs, les gens qui passaient devant eux les regardaient bizarrement. Cela ne dérangeait pas Minoru qui avait l'habitude qu'on le prenne pour une bête de foire mais il se sentit coupable d'infliger ça à Tomiji. Il s'en voulait tellement qu'il ne pensait plus tellement à la douleur. Il ravala ses larmes pour éviter de leur donner encore plus matière à se moquer de lui. Il n'avait pas tellement envie que celui qu'il considérait comme un ami potentiel apprenne la manière dont on le traitait. Il pourrait avoir envie de faire pareil, de suivre le mouvement de groupe ou au contraire de le fuir. Il le laissa s'occuper de lui tout en observant attentivement chacun de ses gestes. « On dirait que tu as l'habitude de soigner des blessures. » Les siennes ou celles des autres ? Minoru pensa qu'une seule question suffisait et referma la bouche pour éviter d'en poser d'autres. Il observa ensuite son nouveau et beau bandage sous tous les angles. Il avait encore un peu mal mais c'était supportable et pas grand chose face à ce que son tortionnaire avait pu lui faire par le passé. Il se mordit doucement la lèvre, gêné. Ils se connaissaient à peine mais il lui portait déjà secours. Et surtout, il se comportait déjà comme un boulet pour lui. Il n'avait pas envie de tenir ce rôle là une fois encore. Il en avait d'ailleurs assez d'être toujours la demoiselle en détresse. Cela le fatiguait d'être un poids pour les autres. Malgré tout, il était reconnaissant parce que Tomiji s'était bien occupé de lui. « Oui, pardon. » Souffla-t-il en baissant les yeux. Quel imbécile. Tel un gamin qu'on aurait puni, Minoru s'accroupit et serra ses jambes contre son torse en attendant que Tomiji revienne. Il n'osait plus bouger de peur d'empirer les choses. Pourtant, il aurait adoré l'aider. Être comme les autres. Évidemment, l'une des grosses brutes qui passait son temps à le martyriser ne rata pas cette occasion pour le bousculer. Minoru s'écrasa par terre et se releva bien vite en voyant Tomiji revenir. Il épousseta son pantalon un peu sale et garda la tête baissée n'osant toujours pas le regarder. « Pas besoin. Je vais me protéger tout seul. Tu n'as pas à faire ça. » Son ton, un peu plus sec qu'avant, trahissait son agacement mais aussi le fait qu'il se sente piqué de devoir remettre son sort entre les mains de quelqu'un de plus jeune que lui. Il devrait jouer le rôle du protecteur et pas l'inverse. Malheureusement, c'était assez mal parti.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 12 Juil - 21:23
Sa tenue - Etre serviable faisait partie de ses qualités. Plus que de travailler pour aider sa famille à rembourser ses dettes, il voulait être utile aux autres, se serrer les coudes dans les mauvais moment, être un soutient stable et fiable pour ses proches. En atteignant le bas de la chaine alimentaire, il avait apprit à se débrouiller avec de faibles moyens,comme par exemple demander des outils à des voisins plutôt que de les acheter pour un chantier d'une journée ou deux et en contre partie, il les aidait à faire leur course ou bien réaliser quelques travaux mineurs chez eux. Du donnant, donnant, ca l'aidait à survivre. Son visage mimait un non en tournant de droite à gauche face à sa demande. "Je ne suis pas si doué, en réalité je le fais surtout pour moi." Ses bras tremblaient déjà d'avoir vu ce sang s'écouler le long de son bras. Il avait tellement peur du sang, mais vraiment. C'était une phobie inexplicable pour un lycéen qui s'entrainait au taekwondo et donc habitué aux blessures. Bien que ces dernières étaient surtout des bleus plus que des blessures ouvertes. Alors s'il trouvait le moyen le plus rapide d'éviter que le sang ne dégouline ou de le cacher par une épais bandage, tout se passerait pour le mieux dans le meilleur des monde. Mais là, tout de suite maintenant, il avait besoin d'air, et justement, il était temps de partir à la recherche d'un adulte responsable pour noter l'accident qui eut lieu près de leur tente. Lorsqu'il revint aux abords de la tente, il ne s'attendait pas à voir Minoru au sol. Il s'approcha alors de nouveau de sa personne pour s'assurer que tout allait bien mais son ton trahissait clairement ce qu'il pensait. Un instant de réflexion n'était pas de trop dans cette situation. Et si face à n'importe quelle autre personne, sa main se serait postée sur son épaule pour le réconforter, il préféra les paroles. "Aller Minoru, à deux nous sommes plus fort non ?" mais il n'avait pas la moindre idée de la situation actuelle ni des gros durs qui maltraitaient son binôme pour cause d'agissements différents. Un grondement finit par attirer son attention. Son regard se porta sur le ciel, noircit par des nuages mécontents. Les premières gouttes tombèrent sur le bout de son nez avant qu'un rythme plus important n'oblige Tomiji à se protéger de sa veste qu'il vint placer au dessus de tête. "Oh ca tombe fort ? On ferait mieux de se trouver un abri rapidement."

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 13 Juil - 15:48
Tenue Il pencha la tête sur le côté à sa réponse. Le faire pour lui ? Alors il devait avoir l'habitude. Cela signifiait donc qu'il se blessait assez souvent. Est-ce qu'il se battait souvent ? Peut être était-il juste très maladroit. Ou alors il pratiquait un sport violent. Mais à en juger par ses tremblements, la vue du sang ne le rassurait pas. Minoru lui sourit à la fois pour le remercier mais de manière aussi à lui donner un peu de courage. Avant, enfermé dans cette affreuse cave, il collectionnait les blessures. Si au début son kidnappeur ne l'avait pas touché, il avait passé les dernières années de son enfermement à encaisser les coups. Voilà pourquoi il ne prenait pas la peine de se défendre. Il supportait bien la douleur et de toute manière faisait rarement le poids. Cela ne l'empêchait pas de pleurnicher à chaque fois. Il renifla encore et essuya ses larmes avec le revers de sa manche. « Pourquoi tu as l'habitude de te soigner ? » Demanda-t-il un peu curieux. Cela ne lui suffisait pas de s'imaginer les raisons. Il avait envie d'apprendre à connaître le garçon avec lequel il allait partager sa tente. Enfin soigné, il analysa son bandage sous tous les angles en attendant que son partenaire revienne. Les grosses brutes sans cervelles qui adoraient le martyriser en profitèrent pour lui rappeler qu'il ne se trouvait pas à l'abri. Minoru grimaça, dire qu'ils pensaient ne pas les voir ici. Il aurait dû s'en douter pourtant. Dès que Tomiji revint, il tenta de faire comme s'il ne s'était rien passé. S'il apprenait maintenant qu'on le considérait comme une victime, il prenait le risque de perdre la possibilité de s'en faire un ami. Et de ça, il était persuadé. « J'imagine. » Mais il pensait plutôt qu'il n'apportait pas la moindre puissance supplémentaire à leur duo. Il poussa un long soupir et fronça le bout de son nez lorsqu'il y sentit une goutte. Alors seulement il leva les yeux au ciel et ouvrit la bouche surpris. En quelques minutes le ciel tout bleu s'était assombri. Et dire qu'ils n'avaient pas encore réussi à monter la tente. « On devrait essayer de terminer de monter notre tente. Avant que tout soit trempé. » Et aussitôt, malgré le fait qu'il soit blessé. Il se remit à la tâche pour essayer de mettre sur pieds leur abri le plus vite possible.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 14 Juil - 16:20
Sa tenue - "Non c'est juste que j'ai peur du sang." Et dire qu'il avait réussit à l'avouer de but en blanc sans laisser plané le doute autour de son comportement étrange. La majorité du temps, ses blessures étaient traités par les autres parce qu'il était bien impossible pour lui de s'approcher de la blessure ouverte de près au risque de tourner de l'œil avant de l'avoir désinfecté. Ce qu'il venait d'accomplir relevait de l'exploit puisque sans avoir à fermer les yeux ni même tourner son visage dans une direction opposé, il avait réussit à se concentrer sur l'objectif à savoir traiter la blessure de Minoru afin d'éviter l'infection avant de partir voir un adulte. Rien que ce geste eut pour effet de le vider complètement de son énergie. Ses jambes avaient bien du mal à le porter d'un endroit à l'autre mais puisque cela relevait de l'urgence, les forces furent puisées dans ses réserves tout en maintenant un visage souriant qui se voulait réconfortant. Le ton de son binôme semblait pourtant peu avenant. L'un de ses sourcils s'arqua sans pour autant poser de questions. Ils n'étaient pas suffisamment proche pour ca. Il fut sortit de sa réflexion lorsque les premières gouttes d'eau d'un orage approchant, vint se poser sur son nez puis son épaisse crinière blonde. Son visage fit un signe de haut en bas pour dire oui à sa proposition. Leur tente n'était pas encore finalisée, la faute à l'absence d'expérience en la matière et à une blessure sur le chantier. Pour éviter qu'un autre malheur arrive, Tomiji poussa légèrement son binôme sur le côté pour prendre sa place. "Tu es blessé, il faut prendre soin de toi." Il s'empara alors du marteau pour planter les derniers piquets dans le sol avec toute la force disponible. Ses bras tremblaient déjà parce qu'il n'avait plus vraiment l'énergie pour réaliser cette tâche . Cependant, il était hors de question de bouger de cette place tant que l'ouvrage n'était pas finalisé. "Rentre à l'intérieur, je te suis de près." Il ajouta un clin d'oeil dans sa direction tout en tapotant sur la tête de ses petites choses métalliques. Mine de rien, le temps s'assombrissait rapidement. Les autres membres de cette aventures, s'étaient déjà presque tous réfugiés dans leurs tente ou sous un abri en dur. Encore deux ou trois coups et ce serait bon.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 19 Juil - 14:37
Tenue « J'avais remarqué. » Cela se voyait sur le visage décomposé de son binome. Malgré tout, il prenait sur lui pour le soigner. Cette attention toucha le plus âgé. Il n'avait pas vraiment l'habitude qu'on s'occupe de lui. Il y avait bien Ji Hyuk mais sinon ses frères ne s'intéressaient pas tellement à sa petite personne. Après ces événements, ainsi que la piqûre de rappel de la part de ses bourreaux, le ciel se mit à les menacer. Le bleu laissa place à un gris foncé. La brise se transforma en un vent plus violent. Des grondements les avertirent de l'orage à venir. Pour éviter qu'ils ne se retrouvent trempés, eux et leurs affaires d'ailleurs, il valait mieux qu'ils terminent avant tout de monter leur tente. Du moins, Minoru pensait que c'était la chose la plus intelligente à faire. Ils n'avaient pas d'autre solution pour se mettre à l'abri. Mais quand il se remit à la tâche, Tomiji le poussa doucement sur le côté le mettant sur la touche. « M-mais... » Il voulait quand même l'aider. Il n'allait pas se mettre à l'abri et le laisser sous la pluie comme ça. Il resta les bras ballants un petit moment sans savoir quoi répondre. On le traitait encore une fois comme un enfant, comme une petite chose fragile. Il gonfla les joues, bien décidé à se rendre utile. Plutôt que de se faufiler sous la tente, il sortit de son gros sac une veste. Il l'enfila mais la laissa ouverte pour pouvoir ensuite tendre son bras autour de Tomiji et l’abriter ainsi en restant accroupi à ses côtés. Il lui adressa un petit sourire bienveillant. Le travail terminé, ils se glissèrent en même temps sous la tente, enfin à l'abri. La pluie battait fort contre les parois et le vent secouait la toile. Minoru se dépêcha d'attirer toutes leurs affaires à l'intérieur et dégaina ensuite une serviette de son sac qu'il posa sur la tête du lycée. « C'est moi l'aîné, je dois m'occuper de toi. » Et il commença à lui sécher les cheveux avec un énergie en affichant un air amusé.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 20 Juil - 21:20
Sa tenue - Personne n'avait pris le temps de regarder la météo pour prévenir l'ensemble des occupants de ces lieux ? Les nuages grossissaient à vu d'œil, tendis qu'au loin, une couleur grise foncée venait d'apparaitre ainsi que quelques stries claires et lumineuses qui n'annonçaient rien de bon. Le vent se levait si vite que son délai d'action se raccourcissait. A croire qu'il n'arriverait pas à finir à temps de réaliser son oeuvre pour conférer à son "nouvel ami", un lieu sécurisant et bien réalisé. Il tapotait si vite, que par moment, le marteau glissait sur le côté. Et puisqu'il n'avait d'autres choix, ses deux mains tenaient fermement le manche de l'outil pour taper plus vite et plus fort, quite à rater la cible à plusieurs reprise.'eau qui ruisselait, commençait à le tremper de tout son long, habillé simplement d'un tee-shirt et d'une salopette en jean qui prenait de l'ampleur. Sa chevelure par contre, s'affaissait de plus en plus, dissimulant ses yeux déjà bien affaiblit par l'obscurité naissante. Les gouttelettes n'arrangeaient pas les choses puisqu'elles faisaient glisser les deux outils lorsqu'ils se trouvaient en collision l'un avec l'autre. Et puis, sans prévenir il sentit une ambiance plus sec, l'absence de cette eau glaciale qui prenait plaisir à se venger. Son visage s'était tourné par automatisme dans la direction de son sauveur, affichant un sourire bienveillant à son égard. "Merci Minoru." Sans tarder d'avantage, le bruit du métal se fit entendre plus fortement pour donner les derniers coups à ses pics, cherchant à les planter fortement dans le sol afin que la tente puisse tenir le choc d'une tempête ennuyeuse. Une fois finit, il fit signe à Minoru afin qu'ils puissent rentrer à l'intérieur. Il laissa le plus grand s'y installer en premier puis s'engouffra derrière lui tout en fermant leur nouvelle "maison" dès que sa silhouette finit son entrée. Tomiji délaissa ses outils sur le coté pour s'installer à l'entrée de peur de mouiller l'ensemble de ses affaires. Entre le vent, l'eau froide et la température qui venait de chuter d'au moins dix degrés, ses mains vinrent frotter sa peau énergiquement pour rechercher la chaleur qui lui manquait. Ses lèvres bleutées trahissaient son état de combat contre le froid. Il fut néanmoins surprise de sentir une serviette s'agiter sur sa tignasse blonde. " Je n'ai pas l'habitude que l'on s'occupe de moi, d'habitude c'est plutôt l'inverse et je dois dire, que c'est plutôt agréable." Le frottement lui donnait un peu de chaleur tout en évitant que l'eau ne continue à ruisseler sur sa peau froide. Il laissa sa main se poser sur son épaule pour le remercier incapable de savoir si c'était suffisant où s'il devait faire plus en contrepartie de sa gentillesse. "Si tu pouvais te tourner deux minutes, je vais changer mes vêtements." Il ne voulait pas l'ennuyer d'avantage mais s'il restait comme ca, cette nuit, la fièvre monterait pour le laisser inerte. Il chercha un instant du regard, le sac qui contenait ses affaires et lorsqu'il parvint à le trouver dans ce qui s'appelait leur "lieu de vie" ou plutôt bordel désorganisé, il en extirpa un jogging et un pull ainsi qu'une nouvelle paire de chaussure et un boxer. Oui la totale de quoi se demander s'il ne serait pas préférable de se rendre dans les toilettes communes pour se changer au risque de se mouiller de nouveau ou de ne pas pouvoir rentrer dans cette tente.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 23 Juil - 14:50
Tenue Il se tenait à ses côtés, les bras suffisamment écartés pour les protéger tous les deux et le regardait terminer de monter leur tente. Il culpabilisait assez de ne pas pouvoir l'aider. À défaut, il le protégeait de la pluie du mieux qu'il pouvait. Il bougeait souvent pour essayer de mieux le couvrir. Mais avec le vent qui soufflait de plus en plus fort, ils prenaient de toute façon une bonne douche. Minoru esquissa un faible sourire lorsqu'il le remercia se disant qu'il ne faisait pas grand chose. Il avait la sensation de déjà être un poids pour son binôme et quelque chose lui disait que ça ne risquait pas de s'améliorer. Ils finirent par se mettre à l'abri tous les deux et Minoru ne laissa pas le temps à Tomiji de s'installer. Il dégaina aussitôt une serviette pour essuyer ses cheveux complètement trempés. Il ne faudrait pas qu'il tombe malade par sa faute. S'il ne s'était pas blessé ils auraient terminés de monter la tente avant l'orage. Comme le tissus faisait barrière entre leurs peaux, cela ne dérangea pas tellement le plus âgé. Il passa même le coin sur son visage le tamponnant pour éponger l'eau. En revanche, quand il sentit sa main sur son épaule. Il sursauta légèrement et se recula après quelques secondes. Mal à l'aise. Même s'il s'habituait à cette proximité avec Tomiji, certains réflexes dominaient encore. « Je... hm... c'est rien. Je veux dire... C'est ma faute si on a pu se mettre à l'abri à temps. » Déstabilisé. Il baissa les yeux et passa à son tour la serviette sur son visage. Il était un peu mouillé mais ça n'était pas grand chose face à Tomiji. Quand il lui demande de se tourner pour qu'il puisse se changer, ses joues virèrent instantanément au rouge. Il ouvrit grand les yeux et hocha vivement la tête en pivotant. Mince, il allait vraiment se déshabiller juste à côté de lui ? Minoru se pinça les lèvres sentant les battements de son cœur s'accélérer. Il espérait vraiment que le soleil allait revenir lui évitant d'autres moments gênants de ce type.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 25 Juil - 20:00
Sa tenue - L'humidité continuait à monter dans l'atmosphère. La tempête refusait de se calmer et au contraire, démontrait avec véhémence, toute sa puissance et sa colère en une seule fois. Le lycéen venait d'en faire les frais à la suite d'une installation de dernière minutes. Et même s'il regagnait la tente entouré d'un  adorable binôme qui lui prêtait sa sa veste en guise de capuche humaine, il reçu tout de même une quantité d'eau non négligeable. Entre cette eau et le vent qui soufflait fortement dans un air glacial, Tomiji ne mit pas bien longtemps avant que ses lèvres ne bleuissent sous l'effet du froid. Il tentait de se réchauffer avec les moyens du bord. Aucun feu ne pourrait être créé en de pareilles situation, ils n'avaient pas non de radiateur portatif en cette saison et il n'allait pas non plus rester sous sa couette, à tremper son propre sac de couchage au risque de tomber malade avant la fin de la journée. Par habitude de se rapprocher des autres, il avait seulement souhaité lui accorder un geste de sympathie après s'être fait dorloter sous une serviette pour sécher ses cheveux. Il se sentait comme à la maison aux petits soins de sa mère mais le geste de recule de con colocataire, finit par lui rappeler sa demande de ne pas le toucher. "Désolé Minoru ! Je ne vais plus le faire enfin essayer de ne plus le faire. Ha ha les habitudes ne sont pas si faciles à changer" Et ce n'était pas peu dire mais il ferait un effort pour ne plus que sa se produise et éviter ce type de malaise. En attendant, il réclama un peu d'intimité pour pouvoir se changer. Ses nouveaux vêtements en mains, il alla se glisser au fond de leur tente et commença à faire glisser sur le sol, ses vêtements humidifié. Il en profita également pour sécher son corps au passage, à l'aide d'une serviette avant d'y poser les nouveaux vêtements. Pour éviter que cette situation ne devienne quelque chose de gênant, il tentait de s'activer rapidement à la tâche. "J'ai presque fini" Son pantalon fut boutonné, ses nouvelle chaussettes mises en place et chaussures montante au pieds pour éviter que l'eau ne s'engouffre une nouvelle fois. Les laissés pour comptes furent empilés en attendant qu'une éclaircie lui permette de faire sécher le tout. "C'est tout bon."

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 28 Juil - 11:58
Tenue Minoru refusait normalement de se rendre à des événements de ce genre. C'est pourquoi, pendant ses quelques années au lycée, il n'avait jamais été aux sorties proposées. Se tenir avec les autres dans un cadre inconnu le forçait à quitter sa zone de confort et l'effrayait. Si sa mère ne l'avait pas forcé à se rendre à ce camping, jamais il n'y serait allé. Elle jugeait important qu'il commence à se comporte comme n'importe quel garçon de son âge et pensait qu'il fallait le bousculer un peu pour lui permettre d'avancer. Alors même si elle allait stresser pour son bébé pendant ce temps, elle avait tenu à l'envoyer avec les autres étudiants. Minoru s'estimait chanceux d'être tombé sur un binôme comme Tomiji. Il semblait honnête et avec un bon cœur. La preuve, il n'avait pas hésité à le soigner malgré sa peur du sang. Il trouvait ça très courageux lui qui détestait faire face à ses démons. Il essayait du coup de prendre soin de lui à son tour en lui séchant les cheveux à l'aide d'une de ses serviettes. Mais la cohabitation dans un espace aussi restreint allait rapidement devenir compliqué pour un jeune homme apeuré par tout contact physique. Il soupira doucement, touché par la volonté de Tomiji. « C'est pas grave, je vais faire des efforts aussi. » Pourquoi les autres devraient toujours s'adapter à lui ? N'était-ce pas à lui justement de s'adapter aux autres ? Mais il trouvait ça tellement compliqué. Dès que Tomiji lui parla de se changer, la gêne le gagna. Pourtant, il savait qu'il n'y avait pas vraiment de quoi. Comme autrefois, quand dans les vestiaires tous les garçons se changeaient ensemble après les cours de sport, il se sentait bizarre. La nudité des autres le perturbait pour une raison qu'il ne parvenait pas à comprendre.Même lorsqu'il lui annonça avoir terminé, Minoru resta le dos tourné encore quelques instants, par sécurité. Il pivota enfin en s'éclaircissant la gorge et prit soin de garder ses distances. « Tu crois que l'orage va durer longtemps ? » Demanda-t-il pour tenter d’évincer cette impression de mal aise entre eux.  Et puis aussi parce qu'il commençait à grelotter de froid tellement la différence de température le prenait par surprise. « On va peut être mourir de froid. » Il ouvrit grand les yeux en fixant le sol. Après tout, ce n'était pas leur misérable tente qui allait les aider à rester au chaud. Il avait lu une fois qu'il n'existait rien de mieux que la chaleur humaine. Malheureusement c'était inconcevable pour lui de se coller à Tomiji. Ah, il regrettait cette aventure. Son imagination se mettait déjà en marche pour imaginer les pires scénarios possibles. « Ou alors de faim. » Et quand il commençait, il partait en général très loin. « On peut être frappé par la foudre... Des monstres pourraient nous dévorer. » Minoru aimait inventer des histoires. Alors forcément, il débordait d'idées. Parfois des idées un peu plus loufoques que d'autres. « Et si y avait des sauvages ? Genre comme des indiens. Ils vont venir nous kidnapper pendant notre sommeil pour ensuite nous dévorer. » Et il se mit à agiter ses bras dans tous les sens pour expliquer sa théorie. Voilà pourquoi tout le monde se moquait de lui. Parce qu'il partait dans ce qu'ils appelaient 'des délires'. On le trouvait ridicule et parfois même pitoyable. Il réalisa que Tomiji allait le prendre pour un fou et ramena ses jambes contre lui pour poser sa tête sur ses genoux. « Pardon. » Murmura-t-il d'une toute petite voix comme s'il venait de faire une grosse bêtise. Il ressemblait à un enfant qu'on s'apprêterait à punir.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 1 Aoû - 20:55
Sa tenue -Les dernières pièces de tissues venaient recouvrir sa peau pour la réchauffer. Entre la baisse de température et l'intempérie qui venait tout juste de noyer ses précédents vêtements, Tomiji tentait tant bien que mal de procéder de façon organisée. En premier, finir sa tâche et ranger ses vêtements noyés par la pluie loin de ses affaires sèches mais aussi loin de son sac de couchage pour être sur de dormir "au sec". C'était primordial pour garder la santé le temps du séjour surtout si dès le premier jour, les évènements tournaient au vinaigre. Au pire, il passerait la nuit à observer son compagnon de route pour prendre soin de luit. De toute manière son insomnie l'empêchait d'avoir une bonne nuit de sommeil chaque soir, se contenant de deux ou trois heures de sommeil tout au plus qu'il saurait sacrifier dans les cas de force majeur. En attendant, il délaissait son côté désordonné au profit d'un rangement efficace avant de se retourner vers Minoru qui lui faisait face. Pourtant, il sentait ce regard fuyant qui l'interrogeait sur leur proximité. Le blond appréciait les rapprochements, les nouvelles connaissances, l'apprentissage au profit de la discussion mais à la simple approche, il se sentait l'ennemi de l'étudiant, masqué par des excuses qui le mettaient de plus en plus mal à l'aise. Pourtant, son sourire resta sur ses lèvres, à la fois rassurant et limitant au maximum une ambiance lourde qui ne ferait que renforcer le sentiment d'insécurité. "Je crois que nous en avons pour un bon moment vu comme ca tombe à l'extérieur. Est ce que tu as froid ?" Il s'était avancé aux abords de la tente, attrapant la fermeture éclair pour l'ouvrir sur cinq centimètres tout au plus et trouver le moyen d'observer ce qui se passait à l'extérieur. Les trombe d'eau ne cessaient de tomber tendis que d'autres visages apuraient trottinaient en plein air pour trouver un abri extérieur quand d'autres, restaient, comme eux, à l'intérieur de leur havre de paix un petit peu trop étroit. Tomiji referma la toile avant de s'installer, les pieds croisés devant lui et souffler l'air qui souhaitait s'échapper de sa cage thoracique. Sa main droite tapota le sol à ses côtés pour lui proposer de venir s'installer juste à côté de lui puisqu'il connaissait sa phobie. Il ne voulait pas le presser ni même lui imposer sa présence mais s'il avait froid, il pouvait toujours lui offrir un câlin pour le rassurer et le réchauffer par la même occasion. D'ailleurs, il releva ses bras vers lui, mimant la place qu'il devait utiliser à bon escient. "Si tu as froid, je peux aider." Et ce n'était pas une proposition indecente de toute façon, dans l'esprit innocent de Tomiji, rien d'autres ne pourrait avoir lieu sous cette tente. L'esprit imaginatif de son binôme le marquait tout de même ne sachant pas s'il devait le croire sur parole ou si ses suggestions tentaient de le faire rire. Il préféra opter pour la seconde version de l'histoire, appuyant l'une de ses mains sur son estomac, l'autre fut placée devant ses lèvres, étouffant alors un éclat de rire incontrôlable qui se transforma rapidement en un fou rire générale. "Ah ah tu m'as bien eu. Des montres ? Des indigènes cannibales ? Tu n'as jamais pensé à faire des livres ou devenir scénariste ?" Il reprit toutefois son sérieux. "Non non ne t'inquiète pas nous ne risquons rien sous cette toile. Si nous sortons, nous allons de nouveau être noyés et de ce que j'ai pu voir, nous n'avons vraiment pas d'autres endroits où nous abriter et puis je suis ceinture noire de taekwondo, qu'ils viennent pour voir ce que je peux leur faire." Tout en restant assis, car bien décidé à le faire venir juste à côté de lui, Tomiji mima avec ses mains, des gestes reconnus dans les films du genre action pour démontrer la maitrise d'un art martial. "Et je suis sur que tu sais te défendre. A deux on sera plus fort."

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 9 Aoû - 15:58
Tenue Minoru ne se comportait pas comme les autres. Il ne se fondait pas dans la masse. Il restait sur la défensive tout le temps. Trop méfiant, il voyait le mal chez tout le monde. Il les tenait donc à distance autant que possible. Il se sentait à l'abri de cette manière et personne ne pouvait l'atteindre ou le blesser. C'est pourquoi l'idée de rester coincé un moment sous cette tente avec Tomiji ne l'enchantait pas vraiment. Bien sur, il ne lui paraissait pas méchant. Au contraire, il venait en plus de le soigner. Tomiji devait donc être quelqu'un de gentil mais il se disait qu'il pouvait encore changer. Que peut être que s'il se mettait à le trouver bizarre, il allait changer de comportement avec lui. Alors malgré ça, il restait le plus loin possible de lui. « J'ai un peu froid, oui. » Se contenta-t-il de dire en se recroquevillant sur lui-même. Difficile de se réchauffer sans une bonne douche bien chaude. Puis ses cheveux comme ceux de Tomiji étaient encore un peu humides. Et s'ils tombaient malades tous les deux ? Ah, qu'est-ce qu'il s'en voudrait. Le lycée lui proposa une place à ses côtés pour qu'ils se tiennent chauds respectivement. Mais même si cela partait d'un bon sentiment. Il n'était pas sûr de pouvoir faire ça. Alors il secoua la tête. « Non, désolé. Je... je peux pas. » Il espérait que Tomiji saisirait la nuance. Ce n'était pas qu'il n'en avait pas envie mais simplement qu'il ignorait s'il supporterait cette proximité. Minoru ne parlait pas beaucoup. Enfin, en temps normal. Car lorsqu'on le lançait, cela devenait en revanche difficile de l'arrêter. Et c'est ce qui se passa ensuite. Alors qu'il réfléchissait, il se mit à déballer tout ce qui lui passait par la tête et commença à partir dans son grand délire, énumérant les différentes façons dont ils pourraient mourir. Bingo, jackpot, bref, ce que vous voulez. Tomiji risquait de le regarder de travers maintenant. Alors il baissa les yeux en se pinçant les lèvres, s'attendant à l'entendre se moquer. D'ailleurs, il se mit à rire. Minoru se renfrogna. Un peu vexé et apeuré. Peut être que Tomiji était comme les autres ? Puis il le surprit. Au lieu de le rabaisser, il chercha à le rassurer. Minoru ouvrit d'ailleurs les yeux en grand. C'était si rare. Et puis, il était impressionné surtout. « Ceinture noire de taekwondo ? Tu dois être suuuuper fort. » Il siffla et déplia ses jambes, soudainement plus à l'aise. « Moi j'ai pas beaucoup de force. Tu crois que tu pourrais m'apprendre ? » Cela l'aiderait peut être à tenir certains de ses bourreaux à distance. Sa curiosité piqué, il se rapprocha de Tomiji sans s'en rendre compte. Jusqu'à venir s'assoir à la place qu'il lui réservait depuis avant. Quand sa peau toucha maladroitement celle de son binôme. Il sursauta. « Mais t'es gelé ! Attends, attends, bouge pas. » Il se pencha en avant pour atteindre ses affaires ainsi que son sac de couchage et tira le tout vers lui. Il sortit d'abord une couverture en polaire qu'il enroula soigneusement tout autour de Tomiji puis ouvrit sac de couchage qu'il plaça sur ses jambes et les siennes. « J'espère que tu ne vas pas tomber malade. » Murmura-t-il d'une toute petite voix et en retroussant la lèvre avec un air de chien battu.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 3:50
 

à l'aventure –

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partons à l'aventure !
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» Event RP "aventure"
» Le début d'un grande aventure...
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum :: Les évents terminés-