AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 » Qui a vu le grand méchant Ryû? C'est pas Mi, C'est pas Mi. | ft Mi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 12 Aoû - 0:08
qui a vu le grand méchant ryû? c'est pa mi
LE LOUP & L'AGNEAU


J’allais le prévenir. J’allais le faire, les mots commençaient à se former sur les creux de ma langue, on pourrait sortir le slow-motion pour vérification. Sur tout ce qu’on nous a dit avant d’arriver, peu est resté. Il faut dire, leur bla-bla sur les règles en forêt ma vite bassiné, je suis vite reparti dans un livre, je suis assez grande pour savoir qu’on ne doit pas laisser des déchets dans les bois. J’ai des décisions pas forcément très intelligente par moment, mais qu’on ne me prenne pas pour du jambon. Je mangerais bien du jambon.

Et de tout ce qu’on nous a dit, ou ce que j’ai imaginé entendre entre deux paragraphe, le fait de ramasser sans manger est une des premières règles que je me suis empressée de répéter en boucle avant de venir faire cueillette. Probablement parce que je sais que c’est une des erreurs que j’aurais pu commettre, mais je n’aurais pas imaginé Ryû tomber dedans aussi facilement. Non, il ne fait que les sentir, ou c’est ce que je croyais. Je commence à paniquer plus que nécessaire, « Non, non, non, recraches, recraches ! » beaucoup d’émotions pour une simple recherche de baie dans les bois, ma voix monte dans des aigus assez familier pour Ryû qui doit me voir paniquer environ une fois toute les trois minutes « Je vois surtout que tu risques une intoxication alimentaire, il faut aller dans un ruisseau ou chercher de l’eau au campement, mais je ne vais pas te laisser mourir sous mes jambes tu m’entends ?! »

Je n’ai pas réellement envie de descendre mais la proposition vient naturellement, « Si je descends, on trouvera plus vite le campement, et si je pars devant, non, il ne faut pas te laisser seul. » Je parle toute seule, c’est pas nouveau, mais ça m’aide à me concentrer. Il. Ne. Doit. Pas. Mourir. « Qu’est-ce que je vais faire sans toi ? » Parce que s’il meurt, je meurs aussi, ça va de soi. Et pas pour éviter la prison, non, et puis, chez qui je me retrouverais lorsque je ne voudrais pas aller enseigner, et chez qui j’irais me plaindre et dormir sans raison, et qui sera là pour me faire rire quand je suis juste la personne la plus embarrassante du monde, qui viendra me sauver ? Plus de Ryû, plus de prince charmant, plus de Mi. On pourrait en tirer un cercle vertueux dans l’autre sens : Ryû content, moi contente, ryû content. Faites le schéma dans votre tête et ajoutez les petites flèches et les petites couleurs si vous voulez.


electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 12 Aoû - 2:12
» Qui a vu le grand méchant Ryû? C'est pas Mi, C'est pas Mi.
—Ryû&MI—



"Ou: Quand Ryû décida qu'une princesse ne pouvait pas aller ceuillir les baies sans une bonne escorte. "




Oui bon, erreur tactique. J'aurais du faire autre chose que manger ces foutues baies et je crois que j'ai vraiment eu la pire idée du monde, à voir comment elle me dit de recracher. Ouais, bah... bah...

«  C'est trop tard, je les ai avalées. »

Imaginez, c'est du troène. Oh mon dieu j'espère que c'est pas ça, j'veux pas mourir à trente-et-un ans. J'suis encore trop beau pour ça, Arisu a besoin de moi, Mi a besoin de moi ! Je l'ai pas encore épousée, en plus. J'hésite à me faire vomir, sur le moment, mais je me dis que ça serait pas du tout élégant de faire ça maintenant. Y a Mi, tout ça, l'amour propre, tout ça. J'peux pas, non, je peux juste pas.

«   T'en fais pas, j'vais pas mourir. Au pire je serai un peu malade ; j'en ai mangé que deux trois ! » Oui, enfin... Enfin, voilà. Si j'agonise, elle sera à mon chevet jusqu'à ma guérison, pas vrai, hm ? «    T'en fais pas, t'en fais pas ! Au pire, j'en ai de l'eau. »

Oui, oui, je me répète, mais elle a l'air de pas vouloir comprendre qu'il ne va rien m'arriver.

«  J'peux pas mourir maintenant, j'ai encore trop de choses à faire dans ma vie. »

Par exemple, je dois rentrer et m'assurer que le monde ne s'est pas effondré en mon absence, je dois l'épouser, l'emmener à Vegas et l'épouser, genre, pour de vrai de vrai. Enfin, j'imagine qu'elle n'acceptera jamais, mais j'ai de l'espoir, il paraît que ça fait vivre... De toute façon, d'ici le moment où je ressentirai les effets de ce que je viens d'avaler, j'ai pas à m'en faire... Puis si ça tombe c'était parfaitement comestible.

«  Allez, on continue. » À s'éloigner du campement ? À aller vers l'inconnu ? Il y a quand même pas mal de possibilités, là, tout de suite. À faire le con, assurément.

Je ne lâche pas Mi, réfléchissant un peu à ce que je pourrais raconter pour meubler mais, sur l'instant, je préfère me contenter d'observer la nature et, bizarrement, j'trouve ça plus relaxant que je l'aurais pensé. C'est peut-être parce que Mi est là. J'en sais rien.

«  Faudra que tu descendes un peu de mes épaules après, j'commence à avoir un peu soif. »

Et je préfère mille fois éviter de la faire tomber en retirant mon sac à dos, vous voyez ? Puis bon, ça l'arrangera peut-être aussi, ça fait un moment que je marche maintenant.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 13 Aoû - 2:40
qui a vu le grand méchant ryû? c'est pa mi
LE LOUP & L'AGNEAU


C’était prévisible qu’il soit préparé malgré tout, je me suis encore inquiétée pour rien, pour du vent. Ryû ne va pas mourir, pourquoi cette pensée ne me rassure-t-elle pas ? Un soupçon d’angoisse persiste au creux de chacun de mes organes, des pulsations d’inquiétude qui n’arrivent pas à se calmer. J’essaye de faire comme si j’étais calme, le ton de ma voix est pourtant en train de crier le contraire, « M-mouais. Tu fais attention quand même »

Non, je n’arrive pas à comprendre qu’il ne va rien lui arriver, c’est écrit dans mon ADN qu’il faut que je m’inquiète. Vous savez que c’est en train de cogiter dans ma tête, que c’est ma faute s’il meurt ? Oui je vous l’ai déjà dit ? Et alors ?

« Et quoi comme chose à faire alors ? » voilà, penser à autre chose, ce ne sont que des baies, et si notre espèces a survécu jusqu’ici c’est pour une bonne raison. Ce genre de pourriture n’a pas su venir à bout de nous, Ryû, étant le super-héro qu’il est, arrivera donc à passer au-dessus. Super-héro de ville, me souffle-t-on à l’oreillette.

Je n’ai pas trop le choix, je ne suis pas le conducteur de notre bateau, je me laisse portée par ses épaules. Alors s’il décide de continuer, on continue, mais ça ne signifie pas que je ne vais pas ressasser des pensées contraires, sur le fait qu’on devrait le faire immédiatement amené à l’infirmier de rps par exemple. J’observe, j’observe mais rien. Le néant, décliné en cinquante nuances de vert. Sa voix me tire de mes pensées sur la relativité du vert dans cette forêt, mon corps entier semblait sur le qui-vive d’un quelconque signe de fatigue de sa part. Un quelconque signe de mort. Il va mourir.

« Pourquoi après ? Je descends maintenant et on fait une pause.. » et plus doucement, adressé à ma personne avec en co-destinataire ma personne, « ..dommage, c’était confortable » Mi autoritaire, Mi dictateur qui ordonne une pause, attention, bientôt le déluge. Je le regarde se dépatouiller avec son sac et sa bouteille d’eau tandis que je scrute le moindre de ses faits et gestes et qu’une fois qu’il a finit, « ça va, tu te sens bien ? » Je prends délicatement la bouteille d’eau, sans geste brusque, s’il devient effrayé tel un chat femelle sauvage, qu’il tombe dans les pommes. Je ne suis pas certaine d’être capable de le ramener au camp à bout de bras. Et je commence à boire à mon tour, je ne porte personne mais la soif me tenaillait aussi. La dernière fois que j’ai du boire de l’eau, cela devait être il y a deux jours, sans exagérer. J’oublie de nourrir mon chien mais j’oublie de me donner à boire aussi, mais qui y fait attention ?


electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 13 Aoû - 14:22
» Qui a vu le grand méchant Ryû? C'est pas Mi, C'est pas Mi.
—Ryû&MI—



"Ou: Quand Ryû décida qu'une princesse ne pouvait pas aller ceuillir les baies sans une bonne escorte. "




Mais oui, je fais attention. Elle me prend pour qui, je fais forcément attention, faut pas croire que je vais faire de la merde et mourir comme un plouc, hein. Heeeeeiiiin. Ce qui me préoccupe surtout, pour l'instant, et plus que ma propre santé, c'est le fait que Mi s'en fasse; faut pas, j'suis un héros, je vais rien à voir... Enfin j'aurais peut-être mal au bide pendant les prochains jours, mais c'est pas bien grave hein? Imaginez si c'est du poison. Je vais finir par me rendre malade tout seul à paniquer ainsi alors que j'ai même pas l'impression d'en avoir mangé beaucoup, là. C'est bon, je suis toujours debout et je suis pas malade. Par contre, je souris un peu plus quand elle me demande "quoi comme choses". Quoi comme choses? Hm.

« Hm... Plein de choses? Faut que je passe premier dans le classement des jeux où je suis, que je prépare mes cours pour la rentrée, que je devienne riche pour t'emmener à Vegas, tout ça. »

Oh, c'est bon, j'ai résisté à l'envie de lui dire que j'allais l'épouser. C'est bien, non? Vegas c'est une belle métaphore, je trouve. Avec un peu de chance, elle ne comprendra pas l'allusion. Pour être honnête, ça m'arrangerait beaucoup, parce que les mots ont un peu échappé à mon contrôle. À cette pensée, je retiens un léger ricanement, l'informant ensuite qu'il faudra qu'on s'arrête un peu  pour boire. Il fait quand même assez chaud sur cette putain d'île et j'aurais trop peur de mourir de déshydratation, maintenant que je suis en décompte des minutes qui me restent à vivre. Ahahah.

«   Ok, maintenant alors.   » Réponds-je en souriant un peu au commentaire suivant. Elle est sur mon dos, elle a cru que j'entendrais pas? De toute façon, elle remontera après.

Après l'avoir laissée descendre en m'accroupissant à nouveau, appuyant ma main contre le tronc d'un arbre pour qu'elle puisse descendre sans risquer de me faire perdre l'équilibre, je cherche la  bouteille que j'ai remplie un peu plus tôt dans la journée, avant de quitter le campement, puis je  lui tends, après avoir pris juste une gorgée.

« Ça va, ça va.   » Réponds-je en souriant un peu.

Oui, enfin... C'est la version officielle quoi; j'ai toujours ce goût horrible en bouche. Enfin, j'dis ça, mais c'est pas comme si j'étais à l'agonie. Je crois que c'est plus de l'inquiétude qu'autre chose, pas de souci! Tout va bien. J'meurs pas. Réfléchissant un peu, je regarde devant nous et m'adresse à Mi à nouveau.

«  On devrait aller voir par là, après, ça a l'air moins sombre. »

J'me sens un peu aventurier depuis que je suis ici, bizarrement. Enfin, aventurier. J'suis pas fait pour la chaleur et la nature, je pense.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 16 Aoû - 19:54
qui a vu le grand méchant ryû? c'est pa mi
LE LOUP & L'AGNEAU



C’est après avoir bu que je me rends compte de l’énormité de mon geste. Vous allez rire. Nous ne sommes pas dans un anime pourtant, je n’ai pas quinze ans et demi, Ryû n’est pas mon senpai ne m’accordant pas assez d’attention. C’est par moment Monsieur Ryû surtout quand il remets en place des élèves et que je reste sur le côté tétanisée me demandant s’il n’y va pas trop fort. J’ai bu dans la bouteille d’eau de Monsieur Ryû et ce immédiatement après lui. Mon cœur délusionnel me crie que c’est un baiser indirect et un manque de respect, je devrais impérativement m’excuser auprès de lui et sa famille. Et sa petite copine, ou son épouse, à trente et un ans, on a forcément quelqu’un je crois. Cette pensée ne m’avait jamais traversé l’esprit il faut dire, passant quelque temps dans son appart en cas de majeur gros soucis (où le besoin d’aller enseigner ne se fait pas ressentir), mais en y mettant un peu d’attention.. C’est vrai que je n’ai jamais vu de cadre de photo d’amoureux, ni de petits post-it tout mignon, des trucs de couple je crois. Beaucoup de je crois.

Enfin, j’essaye de ne pas montrer ma gêne, malgré mon envie de m’excuser. Et mes joues roses. Je rigole cependant en entendant sa proposition, explication en live et en direct « Je ne comptais absolument pas aller vers l’endroit sombre tu sais. » en réfléchissant légerement, « enfin, j’y serais allée si tu m’assommais et me traînais mais ne fais pas ça parce que si tu meurs personne ne sera là pour toi »

Est-ce qu’il y a une plage dans le coin ? On est sur une île, il me semble. Je fatigue et j’ai faim, mais ça n’alterne pas ma bonne humeur habituelle, et tandis qu’on reprend en marchant parce que j’insiste que je ne remonterais sur ses épaules que quand j’aurais la preuve formelle écrite qu’il va bien, « Pourquoi Las Vegas ? Tu sais très bien que les espaces avec plein de monde et moi.. Non, il faudrait qu’on aille dans un endroit tranquille, comme l’Islande ? » J’y ai fait des conférences durant un tour en Europe et c'était un des pays qui m'a le plus plu, et puis, si j’ai froid, il me tiendra chaud ?

Je tombe nez-à-nez avec ce qui me semble être une pêche, ce qui coupe court à toute autre divagation, et je ne vais pas laisser celle-ci être mangée par Ryû. Ni par moi, je vais juste la ramasser et.. Un énorme ver en sort alors que ma main s’approche dangereusement du fruit (pas) défendu. Un bond (et pas un Ryûbond) de recul et je me cramponne à Ryû, une expression de dégoût loin d’être feinte, « C-c-c’était pas Ivy »

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 16 Aoû - 23:35
» Qui a vu le grand méchant Ryû? C'est pas Mi, C'est pas Mi.
—Ryû&MI—



"Ou: Quand Ryû décida qu'une princesse ne pouvait pas aller ceuillir les baies sans une bonne escorte. "




Hm ? Elle ne comptait pas aller vers l'endroit sombre ? Qu'on se le dise, moi non plus. J'aurais trop peur qu'il arrive quelque chose, qu'il nous arrive quelque chose. Qu'il arrive quelque chose à Mi, pour être tout à fait exact, mais bon, c'est une autre histoire. Un sourire s'empare de mon visage aux propos de mon adorable voisine qui n'a visiblement pas décidé d'abandonner l'idée que je puisse mourir.

« Parce que t'occuperas de moi si je meurs ?  »

Non parce que si c'est ça, je peux faire semblant de mourir maintenant, tout de suite. Ah, cette attention whore que je peux être lorsque je veux ! En tous cas, ce foutu sourire ne me quitte plus maintenant. Si je meurs vraiment, par contre... putain j'dois arrêter de penser aux baies que je viens de manger. La pire idée de ma vie d'imbécile. Voilà. Dans tous les cas, je la traînerai pas vers l'endroit sombre. Le côté obscur de la force... C'est pas vraiment Mi, en fait. Et c'est encore trop dark pour moi, je pense.

Quelques instants plus tard, après que j'ai encore repris un peu d'eau, histoire de ne pas mourir – et en espérant sans doute réussir à faire passer ce goût horrible, hein – nous reprenons notre marche vers des ailleurs verdoyants, bien que Mi ne se laisse pas porter à nouveau et qu'elle ne lâche pas l'affaire alors que j'ai l'air parfaitement vivant, et sa question me fait sourire à nouveau.

«  On peut aller en Islande si tu veux, mais ça sera moins facile si on veut se marier.  » Dis comme ça, ça passe crème, nickel. PERFECT. «  Enfin, j''veux dire, si on part ensemble, faudra bien qu'on se marie un jour où l'autre. »

Oui, et un jour où l'autre, j'arrêterai d'être un imbécile et je me contenterai de ne pas agir comme un idiot. D'ailleurs, l'idiot que je suis comment à se dire qu'avoir croqué ces baies n'était pas une bonne idée. Si ce n'était pas tout simplement la pire. Heureusement, Mi trouve le moyen de me distraire de cette pensée sombre et douloureuse – un peu comme mon ventre, en venant s'agripper à moi.

«  Calme ! C'était juste un ver ! » Dis-je en riant un peu. « Enfin je crois. C'était rien de méchant.  »

Oui, parce que j'ai pas vraiment vu, mais ça n'avait pas l'air bien gros. Les lois de la nature, tout ça. J'adresse un large sourire à Mi en riant un peu, sans la lâcher. Par contre je crois que ça vaudrait mieux.

«  J'ai besoin de m'asseoir un peu. »

Fatigué ? Oui, voilà ! Je suis fatigué. Juste fatigué. Enfin, c'est ce que je dirai si on me demande ce qui ne va pas. J'ai trop chaud et je me sens vraiment pas bien, à vrai dire. Ça fait un petit moment qu'on marche, remarquez, depuis que j'ai goûté ces trucs à la con. Tristesse. Ça va sûrement passer, mais j'ai besoin de m'asseoir.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 27 Aoû - 5:48
qui a vu le grand méchant ryû? c'est pa mi
LE LOUP & L'AGNEAU


C’est une question débile, est-ce qu’il est sérieux ? Je pourrais faire une crise cardiaque à l’idée qu’il pourrait penser que je ne m’occuperais pas de lui s’il meurt, je pourrais faire une crise cardiaque pour tout et n’importe quoi simplement, mais là, particulièrement.

« Evidemment ! » je me retiens d’hurler et ne cache pas ma surprise mêlée de c’est-évident-ducon-pour-qui-tu-m’prends ?, puis me calmant un tant soit peu et revenant à la réalité des faits, « Enfin ça sera pas glorieux mais je serais là »

Aurais-je mieux fait de lâcher l’affaire, une voix crie dans ma tête qui oui, qu’il vaut mieux partir d’ici en courant et en mourant devant tant d’émotions d’un coup. Non mais, quelle idée lui aussi, je risque de mourir encore plus que lui. M’attendais-je à une telle réponse ? Absolument pas, c’est une réponse rangée dans la catégorie des phrases qui sont comme Voldemort, c’est-à-dire, celles-dont-on-ne-prononce-pas-le-nom. Mariage, en l’occurrence. Je manque de m’étouffer avec de l’air. Heureusement, je suis empêchée de toute réponse (quelqu’un a crié NON REPONDS en pleurant ou j’ai rêvé) par le préposé ver, qui mérite finalement une médaille. Médaille d’honneur, clés de la ville, tout ça.

Je dois être encore légèrement sonnée, en même temps qui ne l’est pas avec quelqu’un comme lui à vos côtés, sincèrement, j’aimerais être remboursée maintenant, puis je porterais plainte pour outrage à moi-même, intérêts et dommages, il ira en prison direct pour m’empêcher de vivre normalement, et réagis avec un temps de retard en le voyant dans un tel état.

A ce moment-ci, on peut dire que j’oublie les bêtises qui ont pu sortir de sa bouche, Ryû est amnistié. On peut dire ceci notamment en me regardant faire des « Ah » et autres « Ah, Ah, tu veux t’allonger ? Tu veux encore de l’eau ? Je- » illumination, pour faire garder les gens vivants, les pompiers leur parlent. Les infirmières parlent pendant les prises de sang. Je l’aide à s’asseoir contre un arbre, sans lâcher ses mains par la suite, « Ryû, reste vivant, on se mariera où tu veux si tu veux mais tu restes vivant tu m’entends ? Et puis ils ont des églises tu sais en Islande ? » Je serre par moments ses mains plus fort, geste très utile et très sauveur dans ce genre de situation, c’est bien connu. « Je devrais peut-être chercher quelqu’un », commence à faire quelques pas pour m’éloigner mais ne parvient pas à partir et reviens sur place. « Je t’ai dit que ça sera pas glorieux pourtant » Autre illumination, il doit avoir chaud, quand on a chaud on transpire (oui, professeur d’économie, doctorat, bac+2985), j'enlève doucement et sans geste brusque mon kimono court pour en faire une sorte de serviette éponge, et l'utiliser sur le malade.


electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 27 Aoû - 15:59
» Qui a vu le grand méchant Ryû? C'est pas Mi, C'est pas Mi.
—Ryû&MI—



"Ou: Quand Ryû décida qu'une princesse ne pouvait pas aller ceuillir les baies sans une bonne escorte. "




Quand je vous dis que Mi est quelqu'un d'adorable, je ne plaisante absolument pas. Regardez la, à me proposer de s'occuper de moi si je meurs. Dommage qu'on n'ait besoin de personne lorsque l'on est mort, parce que j'aurais clairement envie d'avoir quelqu'un comme elle à mes côtés. D'ailleurs, si elle pouvait être là quand je suis en vie aussi, ça serait encore mieux, mais il paraît qu'il ne faut jamais trop en demander, ça attire des ennuis plus qu'autre chose.

Je souris à sa réponse, puis me voilà en train de parler de mariage. Franchement, je doute que cela soit mon choix le plus judicieux depuis qu'on est là. Mi est un peu trop importante pour moi, je le sais depuis longtemps désormais, et j'agis comme un idiot envers elle, tout simplement parce que je suis incapable de faire autrement. J'vais tout foutre en l'air comme ça. Pourtant, dans le fond, je ne fais qu'agir comme je le fais d'habitude : sans réfléchir, en essayant de faire au mieux, même si j'ignore totalement dans quoi je m'embarque et quoi faire pour éviter les ennuis. C'est peut-être le problème. Sûrement. J'aurais du y penser avant de m'inscrire pour ce camp stupide, avant de m'attirer des ennuis.

Heureusement que ce très cher ver m'aura sauvé de la chute en détournant l'attention de Mi. Pile à l'heure, ce fourbe, j'aurais du lui donner un pourboire. Sauf que j'ai pas pris mon porte-feuille. Quel dommage. Au moins ça aura empêché Mi de rebondir sur cette magnifique déclaration que je n'avais pas l'intention de faire. Avec un peu de chance, elle croira que c'était une blague. Oui, voilà, une plaisanterie. Quel comique, Ryû. J'me ficherais des claques, bordel.

«  Juste m'asseoir, t'en fais pas. » Et sur ce, je vais vers un arbre, assisté par Mi qui semble ne pas vouloir me lâcher, ce qui m'arrache un sourire, surtout quand je l'entends. «  C'est bon Mi, j'vais pas mourir. »

Oui, au pire, il me reste quelques heures à vivre, le temps que ce soit passé totalement dans mon organisme. Ça doit quand même faire un moment qu'on marche, en fait. M'enfin ça va, j'suis pas à l'agonie non plus hein ! J'ai juste chaud et un peu la tête qui tourne. Rien d'alarmant. Je souris un peu et reprend, amusé.

«  J'ai dit que ça allait, t'en fais pas. » Pas besoin d'aide glorieuse, donc. «   Et remets ce truc, tu vas prendre froid. »

Bien sûr, prendre froid avec la température qu'il fait. Enfin, remarquez, c'est peut-être parce que j'ai froid moi-même que je lui dis ça. J'avais chaud il y a quelques secondes. Génial. Vous pensez que j'ai choppé la grippe ? À moins que ce soir la ménopause. À trente-et-un ans ? Oui, je sais que ce sont les femmes qui ont ça. Laissez-moi mourir en paix maintenant.

«   Tu iras chercher quelqu'un si je commence à convulser, d'accord ? » Et bêtement, je commence à ricaner. Ça m'amuserait pas vraiment, à vrai dire... «   Reste avec moi. »

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 12:33
 

» Qui a vu le grand méchant Ryû? C'est pas Mi, C'est pas Mi. | ft Mi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le Grand Méchant Loup. [Isy]
» Débat N°2 : Le plus grand méchant ?
» Qui craint le grand méchant loup ?
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» Quand le grand méchant loup s'invite à la fête
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum :: Les évents terminés-