AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ne me résistes pas ~ ft. Mahlon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 25 Juin - 15:19

   
Ne me résistes pas
Mahlon & Kun
Je n'avais peu d'amis et pourtant le peu avec qui j'étais, était suffisant pour sortir et commencer sa vie de jeune lycéen débauché. Je ne fume pas... et seul l'alcool pouvait me divertir si on peut dire cela. Quant à mes amis, ils fumaient n'importe quoi, tabac ou drogue... de quoi bien abîmer votre santé. Je me contenterais donc de les suivre dans cette fête bourrait à craquer de filles. Je n'allais pas non plus draguer et coucher avec n'importe qui, je n'étais pas comme ça. Enfin sauf si une charmante personne au charme irrésistible faisait son apparition. Je n'ai jamais eu de relations sérieuses alors pourquoi refuser un plan ? Mais je n'étais pas le genre à penser à cela directement. Tout ce que je désirais à l'heure actuelle, c'était de profiter du moment présent et éviter de yeuter mon téléphone à tout bout de champ, surtout que mon meilleur ami ne répondait à aucun de mes sms. D'ailleurs, où était-il ? Je ne l'avais pas vue depuis bien longtemps. Yataaa parfois il pouvais être soulant. Ai-je fait quelque chose de travers ? Bon j'abandonnais l'idée de lui envoyer un texto, car oui, je commençais à tapoter un petit message rempli d'amour "ironie" comme j'avais l'habitude de faire.

Finalement je rangeais le portable dans la poche et enchaînais avec la 5ème bière. On était déjà bien entamé avec mes collègues de soirée qu'on ne savait plus vraiment à combien de bouteilles on était. Donc la 5ème c'était approximatif. En tout cas la bière faisait son effet, je me sentais soudainement euphorique, qu'il m'en fallait plus pour me libérer complétement. L'un de mes amis le comprit très vite qu'il venait à commander un rail de shooters. Ohla n'était-ce pas de trop ? Je réfléchissais deux secondes avant de me lancer dans cette aventure inondait d'alcool. Or mon cerveau me poussait plutôt à me noyer dans chaque shooter qu'à me stopper. De plus, je possédais l'âme d'un joueur alors quand l'un de mes amis me lança un défi sur la quantité absorbée, je ne pouvais vraiment pas refuser !

Voilà comment on se retrouve tous dans un fou rire incontrôlable avec tous ces cadavres de verre. On a vraiment fait fort... L'ambiance était chaude et non ce n'est pas le fait que des nanas se sont jointes à nous, mais plutôt à mon degré d'alcool qui baignait dans mon sang. Par conséquent, il fallait que je sorte immédiatement de cette pièce. Je ne tenais même plus debout qu'on venait de suite à ma rescousse. -Jihoooooonie ! Haha, je t'aime portes moi pleaseeeee.... Marmonnais-je. Cependant ce dernier refusa et mis l'un de mes bras sur ses épaules. Je pouvais le comprendre... qui voudrait d'un mec ivre mort sur son dos ? Bon je n'étais pas non à sèche, juste comment dire noyé dans la joie et la gaieté ? Merde... si Mahlon était là, je lui aurais volontiers sauté dessus. Tiens... je venais même à songer à lui que j'effaçais ce sourire crétin de mes lèvres. Disons que je n'étais pas fier de l'avoir prévenu. Merde tant pis, de toute manière il était déjà temps que je calme mes ardeurs dans un pieu. C'est donc accompagné de mon ami, qu'on commençait à prendre l'escalier de la demeure afin de trouver une chambre où pioncer sans cette musique grave assourdissante !
   

   
Emi Burton

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 25 Juin - 21:23

Ne me résistes pas ~
 

Tenue. Depuis quand Mahlon ne fait pas attention à son portable ? Depuis qu'il a apprit à dormir le soir. En fait, il n'avait pas eu faim et pour mieux sauter le repas, il avait pensé qu'une sieste s'en chargerait. Quand il ouvrit les yeux, il remarqua qu'il faisait bien sombre. Il s'était endormie et il faisait encore jour, là, il faisait nuit noire. Il se leva de son lit et, à tâtons, chercha ses pas sans se prendre ou se cogner à quoi que ce soit. Il devait déjà vérifier l'heure alors, une fois la lumière allumé, il pu trouver son portable et s'apercevoir qu'il n'était pas si tard que ça mais, qu'en plus, il avait zappé grand nombre de sms. Pourquoi autant en une soirée ? Kun ? Ses sourcils se froncèrent. A chaque fois qu'il voyait ce nom, il se sentait irrité, sans savoir pourquoi. Pourtant, il s'agissait de son meilleur ami. Ce dernier semblait être de sortie et une autre de leur connaissance le lui avait confirmé dans un autre texto. Bon dieu, s'il pensait qu'il allait sortir et se saouler c'était raté. Il se laissa tomber sur son lit et observa le plafond. Longuement. Assez pour que ses pensées ne divaguent. Et si Kun était saoul ? Et s'il était même drogué ? Et s'il faisait des choses regrettable sans qu'il ne soit là pour rattraper le coup ? Ses lèvres se pincèrent et il se leva illico presto, enfilant rapidement des autres vêtements pour sortir en trombe. Il ne pouvait pas le laisser seul comme ça, qui sait ce qu'il aurait dans la tête ce morveux ?

Il ne lui a pas fallut longtemps pour arriver devant le night club. Il sortit de sa voiture et glissa les clés dans sa poche, sortant son portable pour téléphoner à Kun qui... ne répondait pas, évidemment, à quoi pouvait-il s'attendre d'autre ? Un juron lui échappa, râlant contre cette tête blonde. Il allait le trouver comment maintenant ? Il entra dans le Night Club et balaya la salle du regard. Salle bondé, il ne pouvait même pas apercevoir le fond. « Si j'te trouve, t'es mort. » siffla t-il entre sa mâchoire serrée. Et là. Sur l'escalier. Qui donc grimpait au bras d'un homme ? Kun. Il aurait du s'en douter. Sans même qu'il n'ai eu le temps de dire ou de penser quoi que ce soit, il avait grimpé les marches quatre à quatre et s'était emparé du bras de Kun, le faisant chuter contre lui, l'arrachant de l'étreinte de l'autre. « J'm'occupe de lui. » Un regard noir suffisait à ce que l'autre ne lui réponde pas et acquiesce. Mahlon ne souhaitait même pas savoir ce qu'il allait faire dans cet étage, sachant que les chambres n'y étaient pas là par hasard même si certain pensait sans doute que ça pouvait servir à désaouler, mais c'était franchement innocent comme pensée. Un soupir las passa la barrière de ses lèvres. Il coinça le menton de Kun entre son pouce et son index et lui tourna la tête dans sa direction. « Je t'ai déjà dit d'insister quand je ne réponds pas au téléphone. Tu pouvais pas juste le faire ? » Et comment avait-il pu boire autant, sérieusement ? Il le porta presque pour redescendre les marches, sortir de la boite de nuit et le pousser dans sa voiture, sur le siège passager. Il monta à sa place et démarra pour conduire jusqu'à un endroit un peu plus calme et moins bondé. Il valait mieux éviter la population de la nuit, si des flics les arrêtait, ils étaient bons pour avoir un avertissement vu qu'ils étaient étudiants.

Il stoppa le moteur et soupira en laissant tomber son crane sur le moelleux de son repose-tête. « Comment tu peux suivre autant les imbéciles qui te disent de boire ? T'es vraiment un mouton... » Il tourna son regard sur Kun et le dévisagea un moment. Il était bon pour le ramener discrètement, si encore il le pouvait, jusqu'à sa chambre et, surtout, à le faire dormir. Ça ne serait sans doute pas difficile vu son état... D'accord, ça leur était déjà arrivé de se mettre minable mais ils étaient tout les deux. Savoir que Kun pouvait faire la même chose avec d'autres amis étaient, pour lui, intolérable. C'était pas nouveau, Mahlon n'aimait pas le savoir avec d'autre, encore moins qu'il l'oublie, qu'il ne le regarde pas ou qu'il ne pense pas à lui. Jaloux et possessif, fallait qu'il se rentre dans le crâne, ce blond, qu'il ne pouvait plus faire un pas sans Mahlon. C'était comme ça. Pas autrement.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Juin - 9:39

 
Ne me résistes pas
Mahlon & Kun
Je n'ai pas vraiment compris ce qu'il venait de se passer. J'étais avec mon ami, accroché à ses épaules et voilà que désormais mon visage se tenait à peine à quelques centimètres de celui de Mahlon. Tiens d'ailleurs, que faisait-il ici ? Je ne lui avais pourtant pas envoyé de message... Je ne réfléchissais vraiment pas à la question, disons que je n'étais pas apte. J'étais même super content de le voir ici que mon sourire s'étendait sur plusieurs mètres. - Oha...yooo ! Le saluais avec un regard si désireux. Oui bon sang, il suffisait que je croise le regard de Mahlon pour que je fonde comme une bonne vieille tablette de chocolat. Ohayo ? Je divaguais en plus, on était le soir non ? Ou alors on était déjà au petit matin. Pas vraiment le temps de me questionner sur le sujet, Mahlon me prit avec lui, contre son corps bien chaud. Chaud... Oui tellement chaud que j'ai envie de m'y blottir. J'étais si bien, qu'il m'était impossible de me concentrer sur les paroles de mon meilleur ami si sexy à souhait.

Me voilà désormais dans sa voiture. Attendez... Il est vraiment venu me chercher ? Je fronçais les sourcils suite à ce questionnement. Comment savait-il que je traînais ici ? Encore le voir par coïncidence ok, mais pour qu'il se pointe chez mon ami avec sa voiture... Enfin bref, on ne va pas non plus épiloguer sur le sujet, Mahlon était désormais avec moi et c'était le principal. Même si je n'ose l'avouer, j'adore sa présence, tellement, que cela peut en devenir obsessionnel. Mahlon finissait par démarrer sa voiture ce qui me rendait légèrement mélancolique puisque je savais pertinemment qu'il allait me ramener au dortoir. Or je refuse ! Je ne me sentais pas capable de pointer mon nez d'ivrogne dans la chambre et puis, je me voyais déjà à expliquer mon état d'ivresse à Tomiji alors que je déteste rendre des comptes. De plus, cela faisait presque une éternité que je n'avais pas vu mon meilleur ami. Donc merde à la fin, je ne vais pas le laisser faire. Ce fut même un grand soulagement lorsque Mahlon arrêta la voiture. Un sourire taquin balaya mes lèvres, mais que d'une courte durée, car son regard en disait long sur sa façon de penser. Bon très bien, il n'avait pas tort. Mes amis m'avaient bien poussé jusqu'à cette petite fête et j'ai accepté sans rechigner, mais il m'arrive de temps en temps de m'amuser aussi non ? La réflexion de Mahlon m’agaçait un peu. Cependant, je le pardonnais et puis, je pouvais entendre la pointe de jalousie dans sa voix que cela me faisait rire. - Haha.... rigolais-je en pointant mon doigt sur sa joue. - Mahlon... je te promets que la prochaine fois, je m'amuserais avec toi ! Ajoutais-je en me mordant sensuellement la lèvre inférieure. Était-ce un sous-entendu ? Et bien oui, car putain, je me retiens à lui céder mon corps dans cette voiture, surtout que j'avais extrêmement chaud. Je ne m'attardais donc pas à déboutonner ma chemise en poussant un long soupire. - J'ai chaud putain.... Marmonnais-je. Je finis par le dernier bouton tout en déposant mes yeux enivrés par la luxure dans ceux de mon meilleur ami. J'étais vraiment loin d'imaginer à quel point l'alcool réveillait mes plus grandes envies. Cela m'amusait et je ne pouvais guère le cacher.

Je posais ensuite ma tête sur l'épaule de mon meilleur ami et relevais délicatement la tête afin de lui déposer un bisou sur la joue. - Conduis moi chez toi Mahlon... ou alors je retourne à cette fête et je demande à mon ami de me baiser si fort, que je ne pourrais plus marcher le lendemain ! Lui susurrais-je à l'oreille. J'émis un petit rire suite à ma provocation. J'étais extrêmement curieux de savoir jusqu'où Mahlon pouvait retenir son sang froid. Réellement, je ne savais pas ce qu'il clochait entre nous, mais quelques fois, je pouvais ressentir des ondes de jalousies de la part de mon meilleur ami et sans rien vous cacher, j'adorais cela. Me voilà donc impatient du déroulement des évènements de cette soirée qui venait vraiment de commencer.
 

 
Emi Burton

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Juin - 14:25

Ne me résistes pas ~
 

Tenue. Encore heureux qu'une des connaissances de Kun avait prit le temps de le prévenir. Mahlon bouillonnait intérieurement. Kun était trop crédule, il suivait ses amis dans toutes les galères sans lui demander de venir. Pourtant, c'est pas faute de lui avoir demandé de le prévenir à chacune de ses sorties, non ? Un tantinet trop possessif, Kun était le genre de mec que Mahlon ne voulait pas voir avec d'autres personnes. Il était un des amis à qui il tenait beaucoup trop. Peut-être jamais n'avait-il été aussi proche de quelqu'un, jamais il n'aurait emprisonner une personne par jalousie, il ne pensait même pas que ce genre de chose pouvait exister chez lui. Pourtant c'était bien le cas. Et il se refusait de le savoir ailleurs qu'avec lui. Alors même s'il avait voulu resté tranquille, il n'avait pas pu se résoudre à le laisser dans l'inconnu et était venu rapidement pour le sortir de là. En fait, Kun était sa propriété, personne ne pourrait prétendre être son ami plus que lui l'était. Quand Mahlon croisa son regard il fut à la fois surpris et bien content qu'il l'observe de cette façon. Comme s'il était aussi content de le voir ou peut-être... désireux de le voir. Mais l'alcool devait sûrement l'aider pour l'observer de cette manière. Mahlon ne prétendrait pas à voix haute qu'il était heureux de le sentir s'appuyer contre lui. Il le traîna alors à l'extérieur, le balançant dans sa voiture comme s'il le kidnappait ouvertement. En fait, c'est ce qu'il faisait.

« Je te demande pas de t'amuser avec moi. Juste que quand t'a envie de sortir, appel-moi. Faut que je te mette une laisse ou quoi ? » L'idée était tentante. Kun, avec une laisse et un collier en cuir. Son regard fiévreux, la bouche entrouverte et... Mahlon, reprends-toi ! Il secoua la tête et démarra, faisant crisser les pneux sur le bitume avant de filer dans un endroit bien plus tranquille, loin de ses amis. En parfait égoïste qu'il était, il s'en fichait de séparer Kun de ses copains. Comment pouvait-il être dans un lieu alors qu'il était un lycéen ? Franchement... Kun aurait bien besoin d'être encadré. Par Mahlon, bien entendu. Pas sûr que ça soit mieux... La voiture à l'arrêt, Kun commençait à avoir un comportement étrange. Il avait l'habitude de ça, mais pas comme ça, dans un endroit clos, pas dans une voiture au milieu de nul part. Mahlon tourna son regard vers lui et son regard tomba sur ses clavicules découvertes. Clavicules bien dessiner, qui semblait l'hypnotiser, le pousser à la faute. Ses lèvres se pincèrent, sa langue jouant contre ses dents, ses doigts tremblaient sur son volant. Peu à peu, la chemise s'ouvrait, laissant apparaître le torse frêle à la peau blanche du plus jeune. Ses mains serrèrent son volant si fort que la jointure de ses doigts en devint blanche. Kun... sais-tu dans quel merdier tu te fous ? Voilà les pensées du brésilien qui eut peine à détourner les yeux sur le pare-brise. « Te fous pas de ma gueule. T'as chaud à cause de l'alcool, ça ne t'autorise pas à te foutre à poil dans ma voiture. »

Un soupir las passa la barrière de ses lèvres. Il se mordit la langue ensuite, son regard assombrit fixant son rétroviseur, observant les lieux déserts. Il pourrait très bien être un vrai psychopathe et le tuer avant de l'enterrer. Kun savait au moins qu'être seul pouvait être dangereux ? Comment lui faire comprendre qu'il devait être dépendant de lui pour éviter ça ? Interrompu dans ses pensées par la tête du plus jeune venu se poser sur son épaule, il tourna légèrement la tête. Mais ses paroles eurent l'effet d'une bombe. Il savait pourtant... il savait que ses propos pouvaient le mettre hors de lui. Il passa son bras autour des épaules de Kun et sa main agrippèrent ses cheveux, les tirant vers l'arrière.  « Qui pourrait vouloir te sauter Kun ? T'es trop bourré, tu servirais à rien. » Il ne relâcha pas ses cheveux, les tirant même avec un peu plus de force pour le repousser sur son siège, de sorte à ce qu'il ne le colle pas d'aussi près. Chez lui ? Kun devait être vraiment bourré pour ne plus se rappeler que Mahlon n'avait pas de chez lui. Foutu dehors par ses parents, ils devaient se loger à l'école. Mais pas de panique, il y avait toujours le second plan. Le squatte qu'il avait avec ses potes, sortes de petit atelier qu'ils occupaient à leurs heures perdues. Sachant l'heure, il devait être désert. Mahlon relâcha les mèches blondes de son ami non sans frôler sa nuque du bout de ses doigts. Il remit le contact et conduit jusqu'à l'atelier.

L'endroit ne payait pas de mine. C'était vraiment en bordel mais ce n'était pas ça qu'on regardait en premier. C'était surtout les innombrables toiles peintes ci et là. Il agrippa Kun, le tirant hors de la voiture pour le faire entrer après avoir composé le code qui servait à ouvrir la porte. Il se dirigea jusqu'au canapé et y déposa Kun, tirant sur sa chemise pour la lui enlever, ça lui servait à rien de toute façon et ça permettrait à Mahlon de pouvoir regarder encore ces clavicules. Il pouvait toujours se rincer l'oeil, non ? « Je t'interdis de sortir d'ici sans mon accord. M'oblige pas à t'y enfermer. » Au cas où lui viendrait l'idée de retourner à cette fête comme il l'avait dit...


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 29 Juin - 11:13

 
Ne me résistes pas
Mahlon & Kun
Aish j'étais déçu. Extrêmement déçu que Mahlon ne réagisse pas à toute mes provocations. Il se contentait juste de me gronder d'agir si armement envers moi. D'un côté, c'était compréhensible, j'agissais comme un con. Je pouvais ressentir toute la colère de mon meilleur-ami quand il agrippa soudainement mes cheveux ce qui m’extirpait un gémissement face à la douleur. Merde, il abuse un peu-là, depuis quand il s'en prend à ma sublime chevelure. Mahlon poussait même le bouchon en me faisant la remarque que je n'étais baisable. Or, c'était totalement faux ! Je possédais un corps qui pouvait en faire baver plus d'un. Si je souhaitais autant m'amuser ce soir sans la présence Mahlon, je serais sorti de sa voiture et retourner à cette satanée fête me faire un mec ou deux. Cependant, mon cœur me disait d'en rester aux côtés de mon meilleur-ami. Je soupirais donc à l'échec, mais je n'abandonnais pas l'idée de séduire Mahlon. D'ailleurs, je me vois bien le lendemain avec la gueule de bois et le grand regret d'avoir agi comme une chienne en chaleur. Enfin bref, je voulais jouer ce soir et personne n'allait m'empêcher. Certes, l'alcool était le coupable dans l'histoire, mais j'étais encore conscient de mes faits et gestes. Je croisais mes bras et fronçais les sourcils dû au comportement de Mahlon. Je venais même à pousser son bras afin qu'il laisse mes cheveux tranquille. Mon regard se porta ensuite sur ce qu'il passait à l'extérieur de la voiture. Je ne désirais en aucun cas apporter mon attention sur mon meilleur-ami. Il était fort désagréable et de ce fait, j'allais lui rendre la monnaie de sa pièce.

On finit par arriver à un endroit qui m'était familier. Il est vrai... J'avais oublié que Mahlon ne possédait pas d'appartement et c'est donc dans ce squat qu'il venait se reposer et s'isoler. Il avait tout simplement raison... Je vivais au dortoir et je ne possédais aucun endroit où je pouvais être seul. Bon, j'avais encore ma chambre chez mon père, mais rendre visite au vieux, c'est dire au-revoir à la solitude puisqu'il désirait que je le suive partout. C'est avec l'aide Mahlon que je pouvais poser un pied par terre, mais surtout monter ses foutus escaliers. J'aurais pu très bien le faire tout seul, mais avoir mon meilleur-ami si prêt de moi me permettait de profiter un peu plus de lui. Il me fit ensuite allonger sur un canapé après m'avoir retiré la chemise, ce qui me fit évidemment sourire. Cherchait-il à me faire passer un message-là ? Je le regardais toujours autant avec cette luxure. De plus, il ne souhaitait pas que je parte une nouvelle fois à cette fête. Pour tout avouer ça m'arrangeait. Dorénavant, j'espérais que Mahlon puisse rester avec moi et surtout qu'on profite en quelque sorte de nos retrouvailles.

Une idée saugrenue me venait en tête. J'avais horriblement chaud et je souhaitais plus que tout que Mahlon reste à mes côtés ce soir. C'est donc sans comprendre la raison ou plutôt laisser mon corps agir à la place de mon cerveau, que je me relevais pour entourer le cou de mon meilleur ami avec les bras. - Mahlonnnn... Lui susurrais-je aux lèvres. Mon regard plantait droit dans celui de mon meilleur-ami. Bon sang il était si ténébreux, si profond, que je pouvais facilement m'y noyer. L'alcool, plus le côté si sexy de Mahlon ne m'aidaient guère à garder mes esprits au frais et en plus de cela, ça commencer grave à travailler dans mon boxer qu'il m'était primordial de calmer tout ça. - Aides-moi... Annonçais-je en lui faisant la moue. - J'ai besoin que tu me soulages ! Lui avouais-je sans aucune retenu. Autant jouer la carte de la franchise et puis, il pouvait très bien faire cela pour son meilleur ami non ? Je continuais donc à le regarder avec une telle intensité dans les yeux, qu'il n'allait pas refuser, du moins, j'espère.

 

 
Emi Burton

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 29 Juin - 18:18

Ne me résistes pas ~
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 30 Juin - 10:27

Ne me résistes pas
Mahlon & Kun
Je ne savais pas vraiment si j'étais lucide ou non. Je savais ce que je faisais, mais d'un côté, je planais ou plutôt devrais-je dire "rêver", car Mahlon ne bougeait pas d'un pouce malgré toutes les provocations que je venais de lui lancer. C'était amusant et pourtant, en y réfléchissant bien, je le désirais sérieusement. Je n'ose pas compter mes nombreux rêves où je partage avec mon meilleur ami plus que de simples bisous et autres gestes d'affections. Je me réveille avec cette chose embarrassante dans le pantalon, c'était frustrant. Profiter dans mes rêves des lèvres si envieuses de mon meilleur-ami ça aussi, c'était frustrant... D'ailleurs, ses paroles aussi provocantes que les miennes me réveillaient de mes songes, mais aussi grâce à ses parcelles alléchantes si près des miennes. Sérieusement, c'est un appel au viol ! De plus, il ne me facilitait pas la tâche avec ses gestes tendres, ses mains sur mes hanches et maintenant son bras qui me pousse à coller son corps contre le mien. Comment le regretter après ? S'il savait à quel point il me rendait toute chose, donc le tuer n'était pas vraiment dans mes cordes.

Je souriais face à son petit jeu et fus agréablement surpris lorsqu'il continua sur sa lancée. Je me laissais alors faire quand il me tourna la tête afin de m'accorder un moment de délice. Un frêle gémissement franchissait la barrière de mes lèvres, Mahlon faisait un travail divin sur mes clavicules jusqu'au lobe de mon oreille. Je fermais donc les paupières pour apprécier davantage, mais ce ne fut que d'une courte durée puisqu'il venait d'attirer toute mon attention. Je rigolais face à ses paroles. - Combien ? Beaucoup trop que j'en oublie même de compter... Mais ils ne correspondaient à mes attentes... Tu es doué Mahlon... L'informais-je. Aurais-je décelé une once de jalousie ? Il est vrai que je fréquentais des personnes quel que soit leur sexe afin de profiter au minimum de ma jeunesse. Cependant, Mahlon avait bien raison... Qui peut vraiment m'octroyer un tel délice ? Était-ce parce que mon meilleur ami m'attirer tant ? Mon cœur ratait même des bonds à cause de sa déclaration, mais j'avais à peine le temps de m'en remettre que Mahlon m'incitait à m'asseoir de nouveau sur son divan. Je ne comprenais pas très bien ses gestes, ses mains posées sur mes cuisses. Je le regardais curieusement et silencieusement avant qu'il décide de prendre une fois de plus la parole. Je lui souriais encore sans détacher mon regard du sien. J'étais à la fois heureux et anxieux d'apprendre qu'il acceptait ma demande en faisant sauter mon bouton. Mon cœur s'affola et je venais à me demander si c'était vraiment une bonne idée... Et si je me mettais à paniquer ? C'était bien la première fois qu'on agissait ainsi l'un envers l'autre. Bon d'accords, on se provoquait sans cesse. Cependant, qui aurait cru que cette soirée allait être le déclencheur des évènements ?




Emi Burton

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 30 Juin - 13:35

Ne me résistes pas ~
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 2 Juil - 11:30

Ne me résistes pas
Mahlon & Kun



Emi Burton

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 2 Juil - 18:16

Ne me résistes pas ~
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 15 Juil - 12:02

Ne me résistes pas
Mahlon & Kun



Emi Burton

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 17 Juil - 9:34

Ne me résistes pas ~

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 20 Juil - 9:16

Ne me résistes pas
Mahlon & Kun



Emi Burton

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 22 Juil - 14:24

Ne me résistes pas ~

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 3 Aoû - 16:24

Ne me résistes pas
Mahlon & Kun



Emi Burton

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 27 Aoû - 0:54

Ne me résistes pas ~

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 16 Sep - 14:52

Ne me résistes pas
Mahlon & Kun



Emi Burton

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 1 Oct - 14:08

Ne me résistes pas ~
 

Tenue.Comment en étaient-ils venus jusque là ? Eux, si amis, si... il n'y avait rien qui présageait, qu'un jour, ils puissent dépasser les limites que l'amitié imposait. Même Mahlon n'aurait jamais pu imaginer ou deviner qu'ils auraient pu faire ça. Ici. Alors que Kun était sous l'emprise même de l'alcool. Pourtant, ils l'avaient fait, ils avaient osé – même si ça n'était que par des caresses – à pratiquer un certain acte sexuel mutuellement. Mahlon pouvait juste se dire qu'ils s'étaient juste soulagés mutuellement, que ça n'était pas si grave que ça mais en fin de compte, c'était grave. Une amitié saine, jusque là, ne pouvait pas déraper du jour au lendemain sans un élément déclencheur. Il savait qu'il aurait du le repousser, lui dire que, finalement, ça n'était pas une brillante idée, que tout les deux ils ne pouvaient pas faire ce genre de chose mais au fond, il n'avait pas voulu l'éloigner et l'avait délibérément laissé faire au point de le pousser à la faute également. Qui avait commencé en fait ? Est-ce que c'était Kun ou lui ? Dans tous les cas, ils étaient à ce stade de sex friend sans se l'avouer. Qu'ils le veuillent ou non, ils ne pourraient peut-être pas oublier ça. Est-ce qu'ils étaient sensés oublier d'ailleurs ?

Mahlon ouvrit finalement les yeux et ne pu que subir le regard de Kun sur le sien. Sûrement. Oui, il avait raison, c'était sûrement une erreur ou une connerie qu'ils avaient fait et qu'ils ne devraient potentiellement pas refaire. C'était toute fois le schéma qu'ils devraient suivre. Se tenir à carreau à l'avenir et éviter de boire de l'alcool jusqu'à faire des choses incompréhensibles. Il soupira à sa question et évita soigneusement d'y répondre en se redressant, le faisant donc se redresser par la même occasion. Assit, Kun également assit sur ses cuisses. « La question est qu'il ne faut plus que tu boives autant d'alcool. Soit raisonnable Kun. » Il imaginait que s'il pouvait faire ce qu'il avait fait avec lui, il pourrait très bien le faire avec n'importe qui, n'importe où. Imaginer Kun entre les bras d'un parfait inconnu dans une chambre d’hôtel à se faire malmener sexuellement parce qu'il serait incapable de se défendre parce qu'il serait saoul... n'était pas vraiment agréable à imaginer. Il glissa ses doigts sur la taille de Kun qu'il caressa un instant avant de le faire se relever, se levant à son tour pour remettre ses vêtements en ordre et, ainsi, se rhabiller. « Tu devrais dormir un peu si tu veux éviter d'avoir un trop gros mal de crâne. J'dois avoir de l'aspirine dans le coin t'en prendra un demain matin. » Il slaloma entre quelques tableaux et en poussa certain sur le côté, contre les murs. Ceux-là étaient sec et était libre d'être vendu ou accroché sur un mur. Pour l'heure... peut-être pourrait-il profiter du sommeil de Kun pour le dessiner et avoir ce souvenir-là rien que pour lui, en secret ?

Il se mordit la lèvre et prit une toile blanche qu'il posa sur le chevalet et prépara quelques matériaux indispensable à la peinture. Il posa son regard sur Kun et lui fit signe de s'allonger, l'obligeant presque à devoir s'endormir malgré tout. Comment ça sera demain matin ? Est-ce que Kun aura vraiment oublier ou est-ce que, comme lui, il gardera ce précieux moment dans un coin secret de son esprit ?

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 12:28
 

Ne me résistes pas ~ ft. Mahlon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Orpheo
» Résistes, prouve que tu existes [Livre II - Terminé]
» [Classe: Kinésistes]
» Kwon Mahlon
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-