AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Chéri fais-moi peur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 25 Juin - 23:14



Chéri fais-moi peur...
Takanori & Shiro


Tenue ✘ Du camping… Quelle idée avait-il eut d'accepter ce voyage? Pas que la forêt le dérange ou qu'il soit véritablement accro à son confort, non. C'était juste qu'il n'avait encore jamais vraiment fait de camping sauvage avec la tente, le feu de camp, la chasse et tout le tralala. Mais il trouverait sans doute ça amusant, puis l'expérience du camp survie était plutôt sympa. Puis les binômes venaient juste d'être annoncés et il se retrouvait avec Takanori. Même s'ils s'étaient un peu rapproché depuis que le tatoueur avait son numéro de téléphone et qu'ils avaient décidé de montrer un groupe avec Akira et Saru, ils n'étaient pas encore aussi proches qu'il l'avait espéré. Ces "vacances" seraient peut-être l'occasion rêvée de mettre le grappin sur le mec le plus sexy de sa promotion.

Un sac à dos négligemment posé sur son épaule, contenant juste quelques vêtements –rien de trop extravaguant – et le strict nécessaire pour sa bonne hygiène, auquel était accroché un autre sac contenant son sac de couchage ainsi qu'un oreiller, il partit à la recherche du chanteur, non sans avoir récupéré au passage leur tente qu'ils devraient monter. Heureusement pour lui, Taka était facilement reconnaissable au milieu des autres "campeurs". « Hey… Te voilà forcé de me supporter jusqu'à ce qu'on rentre à Tokyo. » Le bandé adressa un vague sourire au blond, ou ce qui s'en rapprochait le plus selon lui parce qu'il était un peu crispé. Ce n'était pas tous les jours qu'il se retrouvait au beau milieu de nulle part, avec celui qui hantait ses pensées jour et nuit. Et en plus, il allait passer un certain nombre de nuit allongé à quelques centimètres de lui.

L'espace d'un instant Shiro eut envie de prier Bouddha, espérant qu'il n'allait pas lui sauter dessus en pleine nuit ou se rendre ridicule. Bouddha seul savait ce qu'il serait capable de faire s'il rêvait de son ami comme il le faisait presque chaque nuit, lorsqu'il était chez lui. « J'ai récupéré la tente. Tu m'aides à la monter ? » Sans vraiment lui laisser le temps de répondre, le bassiste partit à la recherche d'un endroit libre et pas trop éloigné des autres, il avait entendu certaines personnes parler de sanglier. Mais pas trop près non plus, qu'ils puissent avoir un peu d'intimité tout de même au cas ou… Au cas ou quoi ? C'était justement ça la question. Qu'attendait-il qu'il se passe ?

Posant son sac au sol, il entreprit de sortir la tente, à moitié perdu dans les méandres de son imagination où Takanori régnait en seul maître. Hé oui pas facile de comprendre le bandé. Un coup il soufflait le chaud et l'instant d'après il fuyait.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Juin - 18:39



Chéri fais-moi peur...


Avec Yamaha Toshiro

Durant tout le trajet Takanori pesta de rage contre lui-même intérieurement. Il s’en voulait de ne pas avoir pu connaître son binôme, il n’avait pas fait attention que les groupes avaient été donné, il ne savait donc pas avec qui il allait partager sa tente et ses vacances par la même occasion. Il regarda le paysage forestier défiler par la vitre du véhicule. Ça lui faisait du bien de se retrouver dans un espace vert, il aimait bien s’éloigner de la ville pour être en parfaite harmonie avec la nature. Ca le relaxait grandement et lui permettait de méditer un peu dans un endroit calme ou la nature règne en maître. Le chanteur fut couper dans ses songes par une légère secousse lui faisant tourner la tête vers l’avant du bus. Ils avaient l’air d’être arrivés. Le tatoueur récupéra donc son sac et descendit du bus pour prendre sa valise dans la soute à bagage en essayant de ne pas se faire bousculer par les autres qui faisaient la même chose. Une fois ses affaires en main il suivit les quelques personnes qui se réunissait au milieu des bois encadrés par quelques professeurs.

Les yeux du chanteur regardait la foule s’agiter autour de lui et les gens rire et s’amuser à plusieurs ou à deux. Il pinça ses lèvres un moment serrant la poignée de sa valise dans sa main. Il soupira regardant autour de lui espérant voir une personne seul. Il ne savait pas du tout avec qui il devrait aller et ça le stressait pas mal de ne pas avoir de binôme au finale. Il aurait dû être plus attentif c’était bien fait pour lui. Une autre demoiselle cherchait parmi la foule et le blond se demandait si ce n’était pas avec elle qu’il devait être. Finalement une autre fille alla dans sa direction pour la serrer dans ses bras. Le chanteur soupira mais en même temps il était soulager de ne pas avoir à être avec une fille. Ca l’aurait mis bien trop mal à l’aise. C’est alors qu’une voix familière le sortit de ses songes et ses iris azurs se posèrent sur Toshiro qui venait d’arriver. Le blond n’arrivait pas à croire que c’était lui son binôme, le fantasme de toutes ses nuits, le seul homme qu’il regarde et espère depuis deux ans. Son cœur fit un bond dans sa poitrine et il se secoua pour ne pas rester immobile et rendit un léger sourire au bandé.

« Alors comme ça c’est avec toi que je vais passer les vacances ? » Demanda le chanteur encore un peu sous le choc de la nouvelle. « Tu devras aussi me supporter, alors prépare-toi. » Sourit le plus petit tout en remettant son sac sur son épaule et en prenant la direction de la forêt aux cotés de Toshiro.

Mais maintenant qu’il y réfléchissait il allait dormir juste à côté de lui. Si ce n’est pas coller à lui selon la taille de la tente … Rien qu’à cette pensé son corps s’engourdit se disant qu’il n’allait pas tenir le coup sans rien faire pendant tout le séjour … Surtout si le crêté avait le malheur de s’endormir avant lui, il ne promettait pas de ne pas toucher ses cheveux ou son visage ou peut être plus … Il regarda discrètement l’autre blond un moment se disant que d’un autre coté il rêvait de le voir dormir. S’il pouvait passer toute la nuit à l’observer dormir tout en veillant sur lui … Le blond en sourit un peu et reposa ses yeux sur le sol se sentant un peu plus léger. Ils arrivèrent à un bon emplacement pas trop éloigné des autres mais assez pour avoir un peu d’intimité. Cela rendait les choses encore plus intenses pour le tatoueur qui se disait que les nuits allaient être difficiles … Le crêté lui demanda de l’aider à monter la tente et le chanteur resta un moment bloquer en regardant le bandé.

« Tu sais monter une tente toi ? » Demanda le blond avant de sourire un peu. Il aimait bien le taquiner, c’est sûr qu’il allait faire que ça dans l’espoir de pouvoir se rapprocher de lui durant le séjour. « Tu auras forcément besoin de moi ! » Il n’avait jamais réussi à monter une tente seul dans sa vie … A chaque fois qu’il campait dans son jardin étant jeune avec son frère aîné c’est toujours lui qui montait la tente. Il l’avait vue faire mais il ne promettait rien du résultat …

Le chanteur posa ses affaires dans un coin et prit le plan de la tente entre ses doigts réfléchissant à comment la monter. Il tourna la feuille en tous sens trouvant les dessins juste impossible à décrypté. Cependant il était sous le regard de l’homme qui l’intriguait tant depuis deux ans et il ne voulait pas passé pour un abruti. Il finit par rouler la feuille en boule et la jeter derrière son épaule. « Pas besoin de ça, on va se débrouiller. » Finit-il par dire en se mettant à croupis près du matériel. Il regarda chaque partie de la tente se demandant à quoi servait certaines choses … Merde il n’était pas rendus à faire le malin comme ça … Ça lui apprendra à faire le pan devant Shiro … Le blond attrapa une des baguettes formant le squelette de la tente entre ses doigts et commença à les assembler les unes entre les autres. « Si tu veux mon avis c’est comme ça que ça se passe avec ces … bâtons ? » Il ne savait pas trop comment appeler ça mais peu importe ! « Il faudrait que tu déplie la bâche de la tente en attendant. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 10 Juil - 17:35



Chéri fais-moi peur...
Takanori & Shiro

Tenue ✘ « Te supporter ne sera pas réellement un problème… T'es pas vraiment le genre de mec hyper difficile. » Il lui adressa un petit sourire qui en disait long sur ce qu'il pensait, lui lançant par la même occasion un regard appuyé.

Le séjour risquait d'être sportif entre eux s'ils se cherchaient constamment comme c'était le cas à Tokyo. Et la cohabitation sous la tente promettait d'être une véritable partie de plaisir, dans tous les sens du terme, du moins s'ils arrivaient un pas l'un vers l'autre, parce que ce n'était pas franchement gagné pour le moment. Mais nul doute que le séjour les rapprocherait considérablement et qu'à leur retour en ville, ils ne seraient plus tout à fait les mêmes. Cependant, le plus difficile restait à faire: monter la tente, s'ils ne voulaient pas dormir à la belle étoile. Et ça, c'était un véritable défi parce que Shiro, n'avait jamais monté de tente de toute sa vie. Ce serait donc une première pour lui, mais il ne doutait pas un instant qu'avec l'aide de Takanori, il y arriverait. Mais peut-être devrait-il être moins confiant.

« Monter une tente ? Non, j'ai jamais essayé… Mes parents ne sont pas très portés sur le camping et je n'ai jamais vraiment eu l'occasion d'en faire. Mais il n'est jamais trop tard pour s'y mettre, non ? » Waaww c'était sans aucun doute la plus longue phrase qu'il lui ai sortie d'un coup et aussi celle qui contenait le plus d'information sur lui. Parler de lui n'avait jamais été une chose qu'il aimait beaucoup, peut-être parce qu'on s'intéressait généralement plus à sa famille qu'à lui réellement. Avoir un nom connu n'était pas forcément une bonne chose. Soit on s'intéressait à la renommée de sa famille, soit on venait lui parler mécanique. Il avait beau adorer les motos, c'était bien le dernier sujet de conversation qu'il voulait avoir avec de parfait inconnu. Alors, il se la jouait asocial au mauvais caractère, ce qui collait assez bien avec son look. La plupart du temps ça fonctionnait et on lui fichait la paix. « Oh ouais, c'est clair que je vais trop avoir besoin de tes lumières pour me guider… » Si le ton était relativement neutre, il y perçait tout de même une pointe d'amusement, accentué par la lueur malicieuse de ses iris. Oh oui, le séjour risquait d'être amusant.

Posant ses affaires près de celle du chanteur, il ôta également sa veste – histoire d'être plus à l'aise – avant de rejoindre le blond qui avait déjà plongé le nez dans ce qui semblait être un plan pour les aider à monter ce qui leur servirait de maison pour les prochains jours. Mais en voyant Taka le tourner dans un sens, puis dans l'autre avant de le tourner encore une fois, le bassiste ne put s'empêcher de sourire, limite de rire. L'objet de ses pensées n'avait pas l'air d'y comprendre grand-chose, nuls doutes que la simple tâche de monter la tente serait plus ardue qu'il ne l'avait imaginé. Et comme pour lui donner raison, le plan fini roulé en boule à quelques mètres derrière eux. Là, Toshiro se permit de rire franchement. Chose qui n'arrivait que trop rarement. Mais Takanori lui donnait envie de sourire et de rire plus souvent. « Alors Einstein… Les plans c'est pas ton fort, hein ? » À vrai dire, le montage de tente complet ne semblait pas être un jeu d'enfant pour lui, à voir la tête qu'il tirait devant les diverses pièces au sol. Et à le voir emboîter les baguettes les unes avec les autres, le bandé su qu'il avait vu juste. Décidément, ça allait être marrant.

Néanmoins, il fit ce que lui demandait Takanori et déroula sans trop de problèmes la bâche de la tente, lançant de temps à autre un regard en direction du blond qui cherchait toujours à assembler les baguettes les unes aux autres. C'était assez comique de le voir se démener pour lui prouver qu'il était capable de le faire, alors qu'il était clair pour Shiro que le montage de tente n'était pas son point fort. Mais ça, il se gardait bien de l'avouer. Puis il trouvait ça mignon de le voir se pavaner devant lui tel un paon faisant la roue.

Le laissant à ses veines tentatives, il alla récupérer le plan et les instructions, lissant la boulette de papier pour lui redonner sa forme d'origine. Il jeta un rapide coup d'œil pour voir a quoi devait ressembler la dite tente  avant de poser le papier sur leur affaire et de se glisser furtivement dans le dos de Taka, qui semblait absorbé pas sa tâche. « Hummm, si tu veux mon avis… Ça va de l'autre côté ça. » Souffla-t-il a quelques centimètres de son oreille, les yeux rivés sur la pièce que le chanteur avait en main. « Ça ressemble un peu à un puzzle, ce truc. La Royal devrait penser à investir dans des tentes qui se déplient toutes seules. »
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 13 Juil - 21:53



Chéri fais-moi peur...


Avec Yamaha Toshiro

Ça se voyait que Toshiro ne le connaissait pas vraiment dans sa vie de tous les jours ! Il est vrai que comme ça à l’école, Takanori était plutôt un type sérieux et discret mais heureusement qu’il n’était pas en colocation, sinon ils se seraient tous tirés au bout d’une semaine ! Il a son caractère dirons-nous mais essaye de ne pas trop le montrer en présence de gens. Ce n’était pas une partie de lui qu’il appréciait … Et surtout aux yeux du bassiste, il ne voulait en aucun cas que cette facette de lui ressorte. Il ferait son possible pour tenter de se rapprocher du cœur du bandé à sa manière. Le séjour allait être épique et rien que le fait de s’imaginer passé plusieurs jours auprès du bassiste lui faisait drôle. Cela l’angoissait un peu d’un côté mais s’il pouvait en profiter pour faire quelques pas dans sa direction. Pour le moment le réel défi était de monter cette tente sans l’aide de plan. Cela pourrait montrer au crêté qu’il était plutôt fort et efficace pour se débrouiller. Cependant le montage de tente ne faisait pas partie de ses qualités c’est ça le souci …

Le bandé lui appris que c’est bien la première fois qu’il allait camper. Takanori l’avais déjà fait par nécessité dans son passé mais préférait oublier cette partie sombre de son histoire. Il décida de se concentré sur sa tâche mais ne put s’empêcher de lorgner sur le blond près de lui. Il fallait dire que Toshiro à lui tout seul était une source de distraction. Ce dernier lui annonça qu’en effet il aurait besoin de son aide pour monter correctement cette tente. Ça allait être bien plus compliqué que prévus, Takanori avait même décidé de se débarrassé du plan. Tout ça en essayant de paraitre assuré, mais à voir l’autre étudiant retirer sa veste cela lui fit perdre un peu de son attention durant quelques minutes. Le chanteur se donna une gifle intérieure pour rester concentré sur ce qu’il faisait. S’il s’imaginait déjà comment ça allait se passer une fois dans la tente, il fallait déjà qu’ils parviennent à la monter. Mais au moment où le tatoueur jeta le plan avant de l’avoir grossièrement rouler en boule, le bassiste se mit à rire. L’attention du Japonais se tourna alors en direction de Toshiro le questionnant du regard. Il lui lança une petite plaisanterie et suite à ça le jeune étudiant fronça les sourcils tout en attrapant les baguettes.

« Arrête de te moquer je sais parfaitement ce que je fais ! » Annonça Takanori qui mentait tellement bien qu’il avait même faillis réussir à se convaincre tout seul ! « Puis les plans ne servent à rien, ça iras plus vite sans. » Ajouta le blond qui pensait que faire à sa façon était la solution. « Tu t’en sors pas mieux je te signale … » Lui lança le chanteur en regardant le bassiste avec un sourire moqueur.

Le tatoueur décida de se concentrer pour monter quelque chose qui ressemblerait un peu plus à une tente plutôt qu’assembler des Mikado les uns aux autres. L’étudiant n’était même pas sûr de ce qu’il faisait au final, s’il voulait essayer d’impressionné le bassiste c’était sans doute raté … Le blond jeta un coup d’œil à l’objet de ses pensées et ce dernier dépliait la bâche comme il le lui avait demandé. Ouais pour l’instant il ne rencontrait aucun obstacle en comparaison de Takanori mais ça n’allait pas tarder !! Mais à part d’emboîter des bâtons les uns aux autres, il ne faisait rien de bien utile … Il regarda alors son travail et souffla un peu en voyant que ça ne rimait à rien de faire ça. Il commençait un peu à bouillir en voyant ce qu’il avait fait. Il profita que le bandé aille récupérer le plan pour lancer les baguettes qu’il tenait plus loin.

Décidément ils dormiraient dehors ce soir. Ce montage de tente stupide commençait à le courir. Il reprit néanmoins un morceau et tenta de faire un assemblage correct et utile pour une fois. Mais pas moyen les baguettes ne voulaient pas l’écouter ! Mais tellement dans ce qu’il faisait il n’entendit pas le crêté arriver derrière lui et eus un léger sursaut en entendant sa voix aussi proche de lui. Il fallait dire qu’il était un tantinet cardiaque et cela ne l’aidait pas vraiment. Seulement il resta figé le cœur battant en écoutant les paroles de Toshiro puis posa ses yeux sur les baguettes entre ses mains. Le fait que le bassiste soit aussi proche le perturbait mais en même temps le mettait dans un drôle d’état. Sincèrement s’ils devaient être aussi proches dans la tente il lui sauterait sûrement dessus … Mais en attendant le crêté se foutait bien de lui et il avait raison à en voir le travail merdique qu’il faisait … Shiro s’en serait bien mieux sortie sans lui et juste avec le plan.

« Mais je savais très bien que ça se mettait pas comme ça ! » répliqua le blond en essayant de trouver un autre moyen de les assemblées. « De toute façon je suis beaucoup trop dépassé pour ces conneries … » Ajouta le blond en posant les baguettes au sol sous l’agacement. Le chanteur tourna légèrement le visage en direction du bandé et il n’avait pas calculé combien leurs visages étaient proches l’un de l’autre … « Mais si une illumination t’es passé par l’esprit, je suis ouvert à toutes suggestions … » Dit-il avec un sourire en coin également. Puis le bassiste enchaîna sur le fait que le montage de cette tente était interminable et qu’ils auraient mieux fait de prendre une tente qui se déplie seule. « Oui dans un sens pour la monter c’est bien. Mais pour la remettre dans le tube c’est une autre histoire ! On aurait galéré de la même manière. » Avoua enfin le chanteur. « Tu sais quoi ? On va faire à ma façon ! »

Le tatoueur se redressa et attrapa la bâche et en profita pour planter les piquets maintenant ainsi la tente au sol. Il éloigna les baguettes et attrapa une corde qui trainait dans le kit de construction. Il se chargea de donner une bonne forme à la bâche et passa les cordages à travers. Il n’était pas sûr que ça marche mais il devait tenter. Une fois toutes les cordes passé il en jeta une en l’air passant par-dessus une des branches d’un arbre alentour. Il rattrapa l’autre côté et tira afin que la tente tienne grâce à ces cordages. Il fit ensuite un nœud pour faire tenir le tout et fit en sorte que la corde soit tendue. La tente ainsi maintenus au sol par les piquets et en haut par la corde. Takanori lâcha le tout et regarda son travail plutôt satisfait. Certes leur tente n’était pas parfaite mais au moins ça tenait.

« Et voilà le travail ! Je te l’avais dit qu’on n’avait pas besoin de tout ça. » Annonça le blond en désignant les baguettes au sol. Mais à peine il eut terminé sa phrase que le nœud lâcha et la bâche retomba au sol s’aplatissant doucement les faisant revenir au point de départ. Le chanteur serra les dents en voyant ça et cela n’arrangeait pas son agacement. « Mais aussi ils pourraient faire un effort, comment on peut faire avec un matériel aussi pourris ! » S’énerva le blond en croisant les bras et en appuyant son dos contre le tronc de l’arbre derrière lui. « Je vais craquer, j’en ai marre de cette tente qui nous troll depuis tout à l’heure … On est bien partis pour dormir dehors. » Annonça le blond en soupirant tout en regardant la bâche avec agacement.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 1 Aoû - 15:47



Chéri fais-moi peur...
Takanori & Shiro


Tenue ✘ « Je ne me moque pas… Je ne me le permettrais jamais voyons. » Enfin, peut être un peu tout de même. Mais c'était plutôt amusant de voir Takanori se démener pour montrer la tente, emboîtant ensemble ici et là les différentes baguettes sans toutefois avoir un résulta positif. De son côté, Shiro n'avait rencontré aucun problème  pour étendre la bâche. En même temps, ça n'avait rien de compliqué. Il fallait juste la déplier. Non, franchement rien de compliqué par rapport au blond, qui avait hérité de la noble tâche de construire le squelette de la tente. Peut-être qu'ils auraient mieux fait d'échanger

Quoique, même après avoir ramassé le plan que le chanteur avait envoyé promener un peu plutôt, le bassiste ne trouvait pas ça forcément plus facile. Il lui fallu plusieurs longues minutes pour comprendre le système d’emboîtement des baguettes. Le plan dans une main, il s'était glissé dans le dos de Takanori, se collant presque à celui-ci pour jeter un coup d'œil par-dessus son épaule. Et même s'il donna l'impression d'être concentré sur ce qu'il y avait à faire, la présence plus que proche du tatoueur affolait son cœur. Peut-être qu'il aurait mieux fait de rester un peu éloigné. Être limite collé à lui, son bas-ventre contre ses fesses, lui donnait soudainement chaud. Mais s'éloigner de lui comme s'il venait de se brûler ne ferait que créer des interrogations qu'il ne voulait pas susciter chez son "ami". Il fit donc semblant d'être totalement absorbé par la tente, comme si Taka lui était indifférent alors que la simple proximité de son intimité si proche de sa virilité le faisait frémir. Tout comme la peau douce et tendre de son cou à quelques centimètres de ses lèvres alors qu'il se penchait pour parler à son oreille. Pour peu, il aurait pu lui sauter dessus à l'instant, s'il n'y avait pas eu tant de monde autour d'eux.

« Je ne doute pas de toi. » susurra-t-il avec un sourire sans pour autant s'éloigner de lui. Cette proximité, bien que tentatrice, était agréable. « Je suis sûr que tu vas finir par y arriver. Perso, je ferais pire que toi. » Le bandé lança un nouveau regard au plan alors que le capitaine du club de musique reposait les baguettes avant de tourner la tête vers lui. Shiro eut un moment de bug en réalisant que leurs lèvres n'étaient qu'à deux ou trois centimètres, si bien qu'il pouvait sentir le souffle chaud du blond sur ses propres lèvres. S'ils l'avaient voulu, elles auraient pu se sceller en une fraction de seconde, mais aucun des deux ne semblait enclin à bouger, sans doute trop surpris. L'espace d'un instant, il eut envie que Takanori comble la distance, mais finalement il détourna légèrement la tête un sourire aux lèvres, lui proposant de tester s'il avait une meilleure idée. Encore un peu sonné par ce qui avait failli se produire, le musicien fit semblant de pester un peu sur la tente lui aussi, s'éloignant légèrement du blond. « Hm. Oui, c'était vrai que ça aurait aussi été compliqué, mais au moins on aurait été au sec le temps du séjour. »

Un vague regard sur les nuages gris qui s'amoncelaient au-dessus de leur tête ne laissait que peu de doute sur le très prochain changement de temps. Seulement si la pluie qui allait tomber d'ici peu, l'ennuyait, il reporta son attention sur le chanteur, bien décidé à monter leurs tente d'une manière ou d'une autre. Amusé, Shiro le regarda faire et réussir assez rapidement à monter la tente. Au final, il n'avait pas tord, le plan ne leur servait à rien. Ils se débrouillaient bien sans. Bon, leur tente n'avait rien à voir avec celles des autres ou encore avec celle du plan, mais au moins ils auraient un toit. C'était mieux que rien. Enfin, jusqu'au moment où le nœud céda et que la pseudo tente s'effondra comme un soufflé sorti trop vite du four. Le bassiste assista, stupéfait, à la chute du château de carte et à l'énervement du tatoueur. Takanori qui s'énerve… C'était un spectacle qui valait le coup d'œil, si bien que sa dernière réflexion lui arracha un rire franc, qui tenait plus du fou-rire que du petit rire. Et pour couronner le tout, de grosses gouttes d'eau froide se mirent à tomber, trempant doucement son t-shirt. Devant toute cette malchance, son rire redoubla et il lui fallu plusieurs minutes pour réussir à se calmer. Son t-shirt le collant comme une seconde peau, il rejeta en arrière ses mèches décoloré et humide.

« Aller, on va encore essayer et à deux, cette fois… On ne peut pas rester sous la pluie comme ça. » Quoique la pluie ne l'ait jamais dérangé, mais avoir un endroit au sec serait sympa quand même. Tout ce qu'il fallait c'était réussir à faire tenir cette corde de malheur. Peut-être qu'elle tiendrait avec un nœud marin. Un de ces huit interminable qui était difficile de détacher. Il se souvenait en avoir vu dans un livre. En réfléchissant un peu, il se souviendrait comment faire. Attrapant la corde, il la fit repasser par-dessus la branche avant de tirer dessus pour tendre à nouveau la bâche.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 3 Aoû - 18:30



Chéri fais-moi peur...


Avec Yamaha Toshiro

Cette proximité entre eux avait de quoi les déstabilisé tous les deux et Takanori ne s’était pas vraiment remit de ça … Il lui fallut plusieurs minutes pour retrouver un rythme cardiaque normal. Ce sentiment qu’il avait en lui vis-à-vis du bassiste était si fort qu’il se demandait comment il a pu résister à lui sauter dessus. Ses lèvres qui avaient étaient pourtant si proches des siennes, un seul mouvement aurait suffi pour y goûter … Mais malheureusement la peur d’un refus ainsi que les circonstances ne le permettait pas. Malgré le fait qu’ils aient choisis un emplacement plutôt à l’abri des regards, ne voulait pas dire qu’il n’y avait personne pour rôder autour. Et en plus ils étaient dehors, n’importe qui pourrait jeter un œil par ici … Takanori était un peu déçus de ne pas avoir saisis sa chance à ce moment-là. Mais peut être que plus tard ils pourraient enfin être seul et bien loin de toute civilisation … Une sensation lui donnait envie d’avancer le temps pour se retrouver seul dans cette tente, juste avec lui, mais en même temps la crainte était bien présente aussi. Mais avant de songer à ça il fallait peut être la faire tenir debout cette tente !

Qu’est-ce qu’elle pouvait lui mettre les nerfs à vif ! Il n’était pas le genre de personne à s’énerver en publique. Il fallait avouer que Takanori avait son caractère et qui lui arrivait souvent de s’énerver, mais jamais en présence d’une personne. Et Toshiro était bien la dernière devant laquelle il voulait péter un câble … Cependant il n’avait pas pu s’en empêcher à la vue du nœud qui c’était défait sous ses yeux avant que la tente ne retombe au sol comme s’il n’avait rien fait depuis le début … Au final il avait perdus du temps, temps qu’il aurait pu passer tranquillement avec le bassiste, et en plus les nuages gris au-dessus de leurs têtes annonçaient qu’un orage n’allait pas tarder à éclater … C’était bien son jour tiens … Voilà pour quelle raison il c’était énerver. Il avait peur d’avoir choqué Toshiro à la suite de ça ou de l’avoir fait fuir, mais ce dernier paraissait plus amusé qu’autre chose. Et amusé et un faible mot lorsque le bandé éclata en un fou-rire non contrôlé. Le blond leva soudainement les yeux vers lui, les bras toujours croisés contre son torse.

« Qu’est-ce que j’ai dit de si marrant ? » Demanda le chanteur quelque peu vexé de l’effet qu’il avait produit. Lui qui voulait se rendre tout sauf ridicule, il avait gagné la médaille d’or. Soudain la pluie commença à tomber d’un seul coup faisant redoubler les rires de son ami. « Quelle poisse, il manquait plus que ça ! » S’énerva Takanori en essayant de s’abriter sous l’arbre où il se trouvait. « Et je peux savoir ce qui te fait rire comme ça ? Il n’y a rien de … »

Mais le chanteur s’arrêta bien rapidement en voyant les vêtements trempé de son partenaire d’aventure. Ce tee-shirt qui lui collait tellement à la peau sculptait chaque détail de son corps laissant le plus petit sans voix. Il cessa de parler et oublia presque le fait qu’ils n’avaient toujours pas de tente pour s’abriter. Sa colère c’était envolé aussi vite qu’elle était venue et cette simple vue suffit pour le déstabilisé. Son cœur était déjà entiché de l’étudiant depuis bien longtemps mais le fait d’être un peu plus proche de lui et que cela fasse deux ans qu’ils ne se sont pas réellement parlés, redoublait les sentiments du plus jeune pour le bandé. Ce dernier se calma peu à peu avant de déclarer qu’ils réessayent ensemble cette fois. Pour la première fois depuis longtemps un sourire s’installa sur les lèvres du tatoueur. Il opina de la tête de manière positive tout en se dirigeant vers la tente à présent au sol pour la redresser tandis que Toshiro s’occupait de la corde. Le chanteur s’approcha du bandé afin de tirer sur la corde avec lui, afin que la tente puisse tenir en place. Il tourna les yeux dans sa direction, la corde en main puis eut un léger sourire avant de se concentrer à nouveau sur sa tâche. Après ce petit effort il laissa Toshiro terminer le travail en ce qui concerne le nœud. C’est en combinant leur effort que le résultat fut excellent en voyant enfin une tente debout et solidement attaché.

« Personnellement je vais à l’intérieur, j’espère que la pluie va bientôt cesser ! » Annonça le chanteur avant de rentrer directement dans la tente, testant ainsi sa solidité.

Elle tenait parfaitement bien en place, même s’ils étaient un peu trempés tous les deux, au moins ils avaient un endroit où dormir. Une chance que les bagages soit protégés par la végétation des arbres. Ils avaient bien choisis leur arbre ! Une fois dans la tente, le chanteur attrapa sa veste pour se la mettre sur les épaules, espérant que cela puisse le réchauffer. Le jeune homme tremblait sous le froid et resserra son vêtement autour de lui. Il secoua quelque peu la tête pour faire tomber les gouttes de pluies encore accrochées à ses cheveux et qui perlaient doucement autour de son visage. Il leva les yeux vers l’entrée ne tardant pas à voir la silhouette de son ami s’approcher. Il faudrait être suicidaire pour rester sous une pluie pareille !


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 29 Aoû - 12:24



Chéri fais-moi peur...
Takanori & Shiro

Tenue ✘ Cette proximité était à la fois terriblement tentatrice et salvatrice. C'était agréable de sentir Takanori près de lui. Ça faisait deux ans déjà qu'ils se tournaient autour sans jamais rien tenter et Shiro commençait à en avoir réellement marre de ce jeu du chat et de la souris, qui s'était imposé entre eux. Plus le temps passait et plus il ressentait l'envie de se déclarer. Pas le genre de petite déclaration qui pouvait passé presque inaperçues… Non, il avait envie de ses lèvres contre les siennes. Les avoir perçues si proches des siennes un peu plutôt lui laissait un goût amer, comme s'ils avaient tous deux loupé une véritable chance. Mais il comptait bien se rattraper. Ce voyage était l'occasion de faire prendre à leur relation – ou plutôt non-relation – un virage à 180 degré. Le bandé se jura qu'avant la fin de leur séjour, il se passerait quelques choses entre eux. Vivre ensemble dans un espace réduit comme leur future tente les aiderait forcément à se rapprocher… Ou Shiro finirait par craquer à un moment ou à un autre. Le sentir à ses côté durant la nuit allait à coup sur le rendre dingue. Et la tension sexuelle qui était parfois clairement palpable entre eux ne l'aiderait pas à se contrôler. Non, il risquait à tous moment de lui sauter dessus pour le violer à l'abri de leur tente.

Quoique le moment n'était peut-être pas le mieux choisit. Face au destin qui semblait prendre un malin plaisir à leur mettre des bâtons dans les roues, le décoloré ne pu s'empêcher de rire. Un rire clair, franc et incontrôlable… Aux antipodes du caractère calme et posé qu'il affichait d'ordinaire. Takanori, même s'il n'était pas vraiment responsable de son fou rire, était le premier à le faire rire comme ça. Seul son frère aîné parvenait de temps à autre à lui tirer un sourire sincère. Hormis ça, il ne riait pas, ne souriait pas. Non, parce que les sourire de façade qu'il servait parfois lors des dîners importants, n'avaient rien de naturel et de sincère. C'était forcé, juste pour faire bonne figure. Takanori avait de quoi être fière de lui. Plus que peu nombreux étaient les gens qui pouvaient se vanter d'avoir réussi à le faire rire ou sourire. Et pourtant, devant l'air vexé qu'il abordait, Shiro se dit qu'au final, rire n'était peut-être pas la meilleure chose qu'il ait faite.

« T'as rien dit… Ce n'est pas toi, je te rassure. »  Oui, bon, ça ne le rassurerait peut-être pas tant que ça en faite. A tous les coups, il allait s'imaginer qu'il se fichait de lui, mais ce n'était pas le cas. « C'est… tout ça. » Soudainement redevenu calme, il désigna la tente qui était lamentablement échouée au sol avant de montrer le ciel grisonnant au dessus de leurs têtes et les trombes d'eau qui se déversaient à présent sur eux, trempant leurs vêtements, humidifiant au possible leurs cheveux. Shiro n'avait rien contre la pluie, du moins quand il était à Tokyo, qu'il avait la possibilité de se sécher les cheveux et qu'il ne risquait pas de tomber malade. Pas qu'il ait plus de chance de l'être ici, parce qu'il était de constitution plutôt solide et de ce fait il ne tombait pas malade souvent, même si ça lui arrivait de temps en temps… Après tout il était humain, lui aussi.

Avec l'aide du tatoueur, il réussi tout de même à monter un semble de tente convenable, veillant à bien attacher le tout pour ne pas revivre l'expérience du château de carte qui s'effondre. En suivant le procédé du chanteur, ils leur fallu une grosse dizaine de minutes pour réussir à tout mettre correctement et à peine la tente fut-elle montée que Taka s'y réfugia pour échapper à la pluie et au vent qui commençait doucement à se lever. Le bassiste se retrouva seul quelques-uns dehors et l'espace d'un instant, il contempla la dite tente, se demandant s'il devait le suivre ou pas. Mais vu que la pluie ne semblait pas vouloir s'arrêter, il dû admettre qu'il serait mieux à l'intérieur. Récupérant ses affaires, il entra à la suite de Takanori qui était assit dans un coin, sa veste sur les épaules, grelottant. « Tu devrais te changer si tu veux pas attraper la crève. » Ceci dit, il posa ses sacs, avant d'ouvrir l'un d'eux pour en sortir une serviette de bain, pour sécher au maximum ses cheveux. C'était pas le moment de tomber malade. Une fois ces mèches décoloré relativement sèches, il décida d'agir sans vraiment réfléchir. Se laisser porter par ses envies étaient peut-être ce qu'il y avait de mieux à faire pour que les choses bougent entre eux. Rapidement Shiro vint prendre place derrière Taka et sans lui demander son avis, il entreprit de sécher ses mèches blondes.

Il avait toujours aimé les cheveux du chanteur et il prenait plaisir à les sentir sous ses doigts. Bien qu'ils soient humides, ils étaient souples et doux. Nuls doutes qu'il devait en prendre soin. Le voyant trembler et resserrer sa veste autour de lui, il fronçât les sourcils. « Si tu veux, y a un sweat à capuche dans mon sac. Il sera peut-être un peu plus chaud que ta veste. »
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 31 Aoû - 17:00



Chéri fais-moi peur...


Avec Yamaha Toshiro

Le petit blond venait de piquer une belle crise maison, le genre qu’il n’aurait jamais fait en publique. Parce que Takanori le cache bien mais il s’énerve assez rapidement et assez facilement. Il sait juste se contrôler lorsqu’il est en publique mais là c’était trop pour lui. Le pire c’est de voir la réaction de celui qui attire son attention depuis deux ans. L’homme qui le met dans tous ses états et qui sait comment bouleverser son cœur. Ce dernier avait ri aux éclats et à voir cette réaction le jeune chanteur ne savait pas trop où se placer, soit il se moquait de lui pour son échec cuisant, soit il avait trouvé sa réaction à mourir de rire. Quoi qu’il en soit ça avait suffi à calmer tout de suite le tatoueur qui ne voulait pas se rendre ridicule devant lui. Son but était de se rapprocher de lui, de passer du bon temps et aussi d’essayer de le faire tomber sous le charme. Et à en voir ça, il était sans doute sur la mauvaise voie. Le chanteur fit une moue honteuse avant de se frotter l’arrière de la nuque. Surtout lorsque le bassiste lui en expliqua la raison. Il fut quelque peu soulager de voir que ce n’était pas totalement sa faute mais plutôt la situation dans laquelle ils étaient tous les deux. C’était un peu rassurant pour le blond mais aussi quelque peu gênant. Quoi qu’il en soit, le voir rire et sourire de cette manière avait détendu le chanteur. Il était encore plus beau lorsqu’il riait …

Mais finalement tous deux réussirent fixer la tente en travaillant ensemble et Takanori n’était pas dessus du résultat. Il était finalement content de ce qu’ils avaient pu accomplir. Cependant la pluie battait de plus en plus fort et le chanteur commençait à greloter légèrement de froid. C’est pour cette raison qu’il annonça au musicien qu’il allait sous la tente pour se réfugier et échapper à cette pluie torrentielle. Puis il pourrait tester la solidité de la tente de cette manière ! A sa grande surprise, Shiro rentra à sa suite avec toutes ses affaires en mains. Takanori avait fait de même, inutile de trempé toutes ses affaires elles seraient mieux à l’abri dans la tente. Puis cela lui servit à attraper une veste au passage pour se la mettre sur le dos. S’il savait que c’était Koh Lanta ici il aurait sans doute prévus un peu plus pour que ce genre d’incident n’arrive pas. Le chanteur regarda le bassiste s’installer ne le lâchant pas des yeux. Rien qu’assis tous les deux la tente était plutôt étroite, il n’imaginait même pas le résultat en étant allongé … Mais au moins, le tatoueur pouvait l’observer de plus près, voir les détails de son visage et les gouttes de pluies ruisselants sur son visage. Il était magnifique il n’y avait pas d’autres termes … Cependant le chanteur sortit de sa rêverie lorsque le bassiste lui conseilla de se changer s’il ne voulait pas attraper froid. Se changer ? Comme ça devant lui ? Il n’oserait pas …

« Non ne t’inquiète pas, ça va finir par sécher. » Annonça le chanteur tout en resserrant sa veste autour de lui. « Mais toi en revanche si tu veux te changer, tu peux. » Lui fit-il remarqué faisant passer cela plus comme une invitation qu’un désir. Oui il aimerait bien voir Toshiro sous son plus beau jour, c’est-à-dire avec les vêtements en moins … Il secoua un peu la tête comme pour chasser cette image de son esprit, ce ne serait pas le moment de lui sauter dessus sous l’emprise d’un manque de contrôle de soi.

Le blond pinça ses lèvres et regarda le moindre geste de la part du musicien. Il le regarda sécher et éponger l’eau de ses vêtements et de ses cheveux. Ce n’était pas vraiment un spectacle hors du commun mais pour Takanori chaque gestes de la part du bandé était important à regarder. Ça valait le coup d’œil et même s’il avait l’air stupide à donner de l’importance pour si peu, il voulait profiter de chaque instant. C’est alors que la décision du bassiste surpris Takanori qui ne s’attendait pas à un tel geste de sa part. Il resta quelques instants déboussolés par le fait qu’il prenne place derrière lui pour lui sécher les cheveux. Le blond se laissa faire néanmoins et fut secouer par un frisson assez fort lorsqu’il sentit les doigts de Shiro dans ses cheveux. Même s’il avait peur de l’admettre, cette sensation était plutôt agréable et le blond profitait beaucoup de ce moment. Il enfouit le bas de son visage jusqu’à son nez dans sa veste essayant de ressentir chaque mouvement du bandé. Ce dernier le sortit un peu de sa transe en lui annonçant qu’il pouvait prendre un sweat dans ses affaires. Cela fit sourire le chanteur qui retira sa veste de ses lèvres pour pouvoir parler.

« Merci, je veux bien, mais je te l’emprunterais après. » Petite remarque cacher pour lui dire qu’il préférait attendre un peu que Shiro en ait terminé avec ses mèches humides pour le faire. Il voulait lui glisser un petit message, lui faire comprendre qu’il appréciait son geste et qui lui en était très reconnaissant. « Heureusement que tu es là je serais mort de froid sinon. » Plaisanta le blond. Ce dernier se détendit quelque peu et senti le froid disparaitre peu à peu pour être remplacer par une chaleur salvatrice. Il était beaucoup moins trempé qu’en entrant et tout ça grâce aux soins de son beau bassiste. Il le laissa finir et tourna le visage dans sa direction en constatent qu’ils étaient comme tout à l’heure, très proche l’un de l’autre. Takanori se laissa porter par l’instant et laissa ses lèvres à une distance très rapprochés de celle du bandé. « Tu te débrouille bien, la prochaine fois tu devrais me coiffer toi-même, je suis sûr que ça tu ferais des miracles … » Annonça le blond tout en sentant le souffle de Shiro se mêler au sien. L’une de ses mains se posa malencontreusement sur le genou du musicien mais il ne la retira pas, perdu dans ses iris et dans l’intensité du moment. Il se tourna quelque peu afin d’être plus en face de lui, cherchant au fond de son cœur la force de tenter l’impossible.


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 9:09
 

Chéri fais-moi peur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]
» Fais-moi peur ... ¶ feat.mary
» [event nuit] Fais-moi peur si tu peux ! [Bonnie Flinfletcher/assassin]
» Fais-moi peur, maisonette! è.é
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum :: Les évents terminés-