AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Et s'ils nous avaient filé des tentes qui tiennent le coup ? - ft. Ori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : Helly Mes messages : 98 Yen (¥) : 30 Avatar : Yamashita Tomohisa Schizophrène? : / Age : 25 ans Date de naissance : 23/03/1990 Métier : host Résidant à : un petit studio un peu miteux non loin de son boulot Navigation : .
# Voulez-vous me connaître ?
# Venez faire partie de mes amis
# Contactez-moi sur mon phone
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 28 Juil - 1:45
Tenue ✘  Mais pourquoi avais-je accepté de venir ici avec cet imbécile de client ? Ce lâche qui m’avait abandonné en pleine nature à peine arrivé ? Ah oui… il avait payé une assez forte somme au patron pour que j’aille avec lui… Je n’avais donc pas eu le choix. Mais si j’avais su… Pourtant ce client semblait assez sympa les fois où on s’était vus au club, et mignon en plus… Mais un peu trop matérialiste. Paniquer à peine arrivé parce qu’il n’y a pas de prise pour recharger son téléphone, parce qu’il n’y a pas sa douche aux jets super-massant, ni le confort de son appartement de luxe. Pourtant ils l’avaient dit que ce serait un séjour en mode survie, sans électricité ni le confort dont la jeunesse dorée a l’habitude aujourd’hui.

Il m’avait tout de même un peu aidé à monter la tente, mais quand un morceau lui avait échappé et l’avait un peu éraflé la main, il avait tout laissé tombé et s’était enfuit pour retourner à la civilisation. Et moi j’étais resté là. La plupart des autres dans le campement étaient des élèves de RPS, mon ancienne école, mais à présent je n’avais plus aucun lien avec cet établissement… Difficile de se mêler à eux, même si j’essayais de participer pour faire ou trouver à manger… Mais le reste du temps, j’avais vraiment du mal à me mêler à eux, restant surtout seul dans ma tente.

Mais à présent, une tempête faisait rage sur le campement, et comme par hasard, ma tente n’avait pas résisté. La moitié s’était effondré sur moi, les bouts montés à la va-vite par mon imbécile de client probablement. J’essayais de la réparer, mais seul contre le vent, j’avais de grandes difficultés et mes nerfs étaient mis à rude épreuve. Au bout d’un bon moment, à force de m’acharner contre cette satanée tente qui ne voulait pas rester debout, je balançais avec rage le piquet que j’avais en main avant de donner un grand coup dans ce qu’il restait de la tente en hurlant ma rage.

« Rhaaaaaa saloperie de tente de m**** !! Même pas capable de résister à une petite bourrasque ! Tssss !! Pi l’autre là… Si il revient je le scalpe !! »

Résigné et surtout las, je m’asseyais à l’entrée de la tente, dans cette partie qui tenait encore un peu debout mais qui était tout de même au sec…

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 29 Juil - 11:32
☼tenue☼ J'avais été rappelée par l'école! Oui, ils avaient finalement une place pour moi dans leur folle aventure de survie dans la forêt ! L'idée m'excitait tellement! Bien plus que de crâmer sur la plage comme une pimbêche, bien plus que de visiter des monuments inutilement. Je ne tenais plus en place après cette appel et je me sentais redevenir la Ori aventurière que j'étais, étant petite. Mon sac s'était fait à vitesse grand V, et je m'étais réveillée bien trop tôt le matin du départ. J'arrivai un peu après la guerre puisque j'étais du coup, une remplaçante, mais malgré tout je restais tranquille en me demandant quelles têtes je pouvais bien croiser sur le terrain. Qui avait eu le courage de partir en excursion vers l'inconnu où confort et technologie ne sont pas de la partie? J'étais si pressée, si curieuse.

  Alors voilà que je fut arrivé. Je me tenais droite, plantée sous la pluie, puis j'avais froid, très froid. Peut-être est-ce mon arrivée soudaine dans la forêt qui n'a pas plu, mais le sort à voulu que j'arrive au beau milieu d'une tempête. Du coup, y'avais pas foule dehors -il devaient être tous sous leurs tentes- . D'ailleurs il y'en avait pas mal, de tentes. Mais laquelle était la mienne ? On m'avait confié un binôme du nom de Sasazaki Niko. Il n'était pas élève, il n'était pas non plus enseignant d'après mes sources. C'était bizarre ça, de faire cohabiter une jeune étudiante avec un homme ne faisant pas même parti de l'école. Mais c'était de ma faute, je n'aurais pas dû tarder pendant les inscriptions. J'essayais alors de ne pas y penser, me disant que c'était une grande chance d'être là, entre les arbres, les tentes, les réchauds et... la pluie. Après tout c'était mon rêve de gamine de partir à l'aventure. J'étais à présent face à ce rêve, c'était alors le moment où jamais. J’avançai à pas franc vers le milieu de la zone, là où il y avait le plus de tentes, histoire de me renseigner, de trouver ce fameux homme qui serait mon acolyte dans cette survie. C'est alors qu'une voix masculine m’interpella. Quelqu'un semblait s'énerver. Je me retournait suivant mon ouïe. La situation -assez comique- était la suivante : un homme (plutôt pas mal) étant en train de s'énerver sur une tente n'ayant pas l'air très en forme. Ouais, elle était prête à s'écrouler en fait. La dernière phrase de cette personne était effrayante mais je lâchais un petit rire au loin en voyant le spectacle qui s'offrait à moi. Alors je m'avançais, décidée à aider le pauvre homme. Je m'approchai donc doucement après que ce dernier se soit assis dans ce qui restait de son habitation. « Besoin d'aide ? » Lâchais-je finalement. D'après son humeur j'allais sûrement me faire recalée, mais j'avais au moins personne à qui demander des renseignements. 

Pseudo : Helly Mes messages : 98 Yen (¥) : 30 Avatar : Yamashita Tomohisa Schizophrène? : / Age : 25 ans Date de naissance : 23/03/1990 Métier : host Résidant à : un petit studio un peu miteux non loin de son boulot Navigation : .
# Voulez-vous me connaître ?
# Venez faire partie de mes amis
# Contactez-moi sur mon phone
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 21 Aoû - 17:23
Pourquoi… Mais Pourquoi j’avais suivi cet imbécile qui m’avait emmené dans ce trou paumé ? Bon ok je n’avais pas vraiment eu le choix, mon patron m’avait bien fait comprendre que je ne pouvais refuser, le client avait payé une belle petite somme pour pouvoir m’emmener à cette petite escapade. Putain de gosse de riche, né avec une cuillère en argent dans la bouche et qui pensait surement qu’il pouvait avoir tout ce qu’il voulait. En soupirant, je pensais douloureusement qu’avant j’étais comme lui, avant… Dans une autre vie… Si lointaine de celle-ci…

« Non mais c’est quoi ce temps pourrave ? » Grognais-je.

En plus d’avoir été jeté et abandonné sans aucune forme de procès, ni même de remords de la part de mon imbécile de client, le temps semblait se liguer pour me pourrir ma journée. Assis dans l’entrée de ma tente, je soupirais, las. Mon abris s’était à moitié écroulé, mais heureusement, la toile ne s’était pas déchirée, mes affaires étaient alors encore au sec pour l’instant, mais impossible de pouvoir s’allonger dedans sans avoir la toile collée à la peau. Pfff… Mais de quoi me plaignais-je ? Pendant un an j’avais vécu dans des conditions pires que celles-ci dans la rue.

Je ronchonnais encore, évacuant ma frustration et ma colère en maudissant le fameux client sur une dizaine de générations, lorsque j’entendis une voix non loin de moi. Avec le vent de la tempête et le bruit des goutes sur la toile, je me demandais si j’avais bien entendu. Qui viendrait me voir pour papoter alors qu’ils étaient tous en groupes bien au chaud dans leurs tentes bien montées ? Surtout avec moi qui n’avais aucun lien avec eux ? Je devais avoir halluciné, mais je remarquais alors la demoiselle plantée devant moi. Elle allait finir par ressembler à un chien mouillé sous cette pluie. J’avais presque pitié d’elle, la laissant se mettre à l’abri de la pluie, mais l’espace disponible qu’il restait dans ma tente était si réduite que nous n’aurions pas pu tenir à deux dedans.

Prenant mon paquet de cigarettes dans ma poche, je grognais un « Qu’est-ce tu veux ? » à l’importune. Une cigarette portée à mes lèvres, j’essayais de l’allumer, en vain, elle était trempée. Les autres semblaient être dans le même état, elles avaient pris l’eau lorsque j’avais essayé de réparer la tente sous la pluie. Soufflant de frustration, je me passais la main sur le visage pour essayer de reprendre contenance avant de jeter la cigarette inutilisable au loin, réprimant un frisson de froid, il faut dire que mes fringues étaient, eux aussi, trempés.

« Tu cherches quelque chose ? »

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 21 Aoû - 21:52
J’avais bien fait de prendre une veste à capuche inconsciemment. Bon, avec mon short, j’avais les jambes trempes, mais les bras et cheveux étaient sauvés. La pluie ne me dérangeait pas tant que ça, mais je commençais vraiment à grelotterd, ayant même des frissons par ci-par là.
Je ne sais dans quoi je m’embarquais en allant voir cet homme à la forte voix. Mais j’étais assez perdue. Pouvais-je dire que l’organisation laissait à désiré ou étais-ce juste ma punition pour avoir manqué le " premier train " ? Quoique soit la raison, ce qui fut certain, c’est qu’il me fallait de l’aide, et un abri aussi. C’est pourquoi je n’avais pas hésité une seconde à aller vers cette personne en chemise à carreau. J’eus donc droit à un « Qu’est-ce tu veux ? » électrique en guise de premier échange. Alors je gardais mon optimisme, ma bonne humeur, tout ce qui rendrait l’atmosphère meilleure. Cet homme devait passer un dur moment, c’est ce que je me disais.
Je suivis du regard l’objet sortant de la bouche de cet inconnu, qui volait au travers des gouttes de pluie avant de s'écraser sur l'herbe trempe. Suite à sa deuxième interrogation, je me décidais : « Je cherche un Sasazaki Niko, c’est mon binôme pour ce voyage, vous connaissez ? » Je portai toute attention vers cet interlocuteur. Puis ma bouche se mit en O. Oui, je pensais avoir compris. Un homme plus âgé, n’étant ni professeur ni élève, et plus encore, se trouvant seul à faire tenir un abris refusant de coopérer; oui, ce portrait m'avais l'air assez correspondant à cet homme là… alors, n’étais-ce pas… ?



Pseudo : Helly Mes messages : 98 Yen (¥) : 30 Avatar : Yamashita Tomohisa Schizophrène? : / Age : 25 ans Date de naissance : 23/03/1990 Métier : host Résidant à : un petit studio un peu miteux non loin de son boulot Navigation : .
# Voulez-vous me connaître ?
# Venez faire partie de mes amis
# Contactez-moi sur mon phone
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 30 Aoû - 22:39
Moi qui pensais passer le reste du séjour seul, apparemment je m’étais trompé. Cette demoiselle semblait être mon nouveau binome. Peut-etre allait-elle être plus agréable que l’autre ? Enfin au moins je ne me retrouvais pas seul, perdu au milieu de cette forêt hostile. En soupirant, et malgré la pluie drue qui s’abattait sur nous, je me relevais pour lui faire face. D’une voix un peu bougonne, je lui répondis, mais d’un ton moins énervé qu’auparavant.

« C’est moi Sasazaki Niko…. Mais appelle moi juste Nao… J’aime pas mon vrai nom… » J’inclinais un peu la tête avant de me redresser. « Bienvenue dans ce petit paradis… enfin, si ça arrive à tenir debout… » complétais-je en montrant la tente à moitié effondrée…

Soupirant une nouvelle fois, j’essaie de trouver comment remonter cet abris afin qu’il résiste aux bourrasques de la tempête. Apparemment je ne devais pas être bien doué vu que ça n’a tenu que quelques secondes. Je me retournais vers ma colocataire forcée avant de lui demander.

« Excuse-moi… Désolé c’est quoi ton nom déjà ? » Je continuais une fois qu’elle m’eut répondu. « Tu pourrais venir m’aider ? Sinon je sens qu’on va passer la nuit à la belle étoile… sous la pluie… C’est une perspective que ne m’enchante guère… »

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 18:19
 

Et s'ils nous avaient filé des tentes qui tiennent le coup ? - ft. Ori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Appel aux dons pour couvrir les frais de vétérinaire - Filém
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Malhonnêteté: Des tentes gratuites vendues
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum :: Les évents terminés-