AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Get lost ! Go jump in a lake • |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 10 Aoû - 22:09




Get lost ! Go jump in a lake



— Euréka & Roy  —

Un coup d’oeil à sa montre et le jeune homme finit de ranger des affaires dans la réserve avant de quitter le terrain de baseball. Son cours venait tout juste de se terminer et il était plutôt fier de ses élèves. Tous s’y investissaient vraiment et il n’avait pas à se plaindre à ce niveau-là. Bien sûr il y en avait toujours qui avait des difficultés cependant on ne pouvait pas les juger et les mettre de côté pour cela. Roy n’était pas comme cela puis si cela ne plaisait pas à certain, il ne se gênait pas de les recadrer sans prendre des pincettes. Malheureusement ce n’était pas toujours aussi simple car il y avait souvent des élèves perturbateurs, ces élèves qui sont là uniquement avec l’argent de papa et maman, qui ne savent pas ce qu’ils veulent faire à l’avenir et qui trouvaient ça drôle de faire du baseball. Sauf qu’il ne s’agissait pas seulement d’un sport où il fallait frapper une balle avec une main. En regardant à la télévision, ça semblait facile néanmoins on ne devait pas un professionnel juste en claquant des doigts ou avec une cuillère en argent dans la bouche. S’ils avaient peur de se salir, qu’ils rentrent chez eux et ne viennent pas déranger son cours qui le passionnait tant mais en passionnait d’autres également. On pouvait le provoquait autant de fois qu’on le souhaitait, Roy avait du répondant et ce n’était pas ces minots qui l’effrayaient.

Le sourire aux lèvres, il entra ensuite dans l’enceinte du bâtiment pour rejoindre la salle des enseignants. Son bentô se trouvait là-bas et s’il ne voulait rater la pause déjeuner, il était préférable d’y passer. Le sport, ça creusait. Enfin, avec lui, il n’avait pas besoin de faire du sport pour manger de toute manière. Il avait tout le temps faim si bien que s’il le pouvait, il passerait sa journée à goûter à différents plats. Un ventre sur patte, cette expression lui allait plutôt bien même si à sa carrure, on aurait du mal à l’imaginer. Tout en marchant, ses réflexions dévièrent machinalement vers son fils et il se demandait si celui-ci allait bien. Il espérait qu’il ne s’était pas encore battu à l’école... Ce n’était pas la première fois que sa maîtresse l’appelait pour dire qu’Haru avait frappé un de ses camarades de classe néanmoins, quand Roy essayait de savoir, de le comprendre, le petit se renfermait. Ca aussi, il devait s’en occuper et prendre rendez-vous avec Mme Watanabe pour discuter à ce propos. Il connaissait son enfant mieux que personne - encore heureux, c’était lui qui l’avait fait - et jusqu’ici, ce dernier n’avait jamais eu d’attitude violente avec ses copains. Quelque chose clochait forcément n’est-ce pas ?

Perdu dans ses pensées, la tête baissée, le professeur ne regardait pas vraiment autour de lui et n’avait pas remarqué qu’ils se rapprochaient de plus en plus de la salle en question. Sauf qu’on le répétait assez souvent, il fallait toujours poser ses yeux devant soi, ça évitait les casses. Et il ne l’avait pas vu. Cette étudiante qui marchait en sens inverse et qui par la même occasion lui rentrait dedans. Oui, c’était elle qui lui était rentré dedans, pas le contraire. D’ailleurs c’était la première fois qu’il la voyait ici. Après c’était lui le stalker, le pervers, l’abruti mais en attendant, c’était elle qui avait tenté de rentrer à l’intérieur alors que les élèves n’avaient pas l’autorisation d’entrer dans cette pièce.

Certes, comprendre ce que songeait ce garçon était un peu confus et en y réfléchissant, c’était plutôt normal. Pour comprendre, il fallait faire quelques retours en arrière. Ils semblaient qu’en effet, ils vivaient dans le même quartier au vue du nombre de fois où il l’avait croisé dans le métro le matin. La première rencontre avait été une catastrophe. Un quiproquo, elle l’avait giflé, traité de pervers et lui, au lieu de tenter de s’expliquer n’avait fait qu’hausser le ton un peu plus à chaque seconde qui s’évanouissait. Autant dire que lorsqu’ils s’étaient croisés de nouveau, ce n’était pas l’électricité qui manquait entre ces deux-là. Les sourcils froncés, sans prendre la peine de s’excuser, Roy n’avait cessé de la dévisager.

- On ne t’a jamais dit que la salle des professeurs étaient interdites aux étudiants, Déclara-t-il d’un ton neutre alors que ça aurait du lui paraître logique.

Mais à croire que ce n’était pas le cas pour tout le monde et que cette demoiselle était vraisemblablement trop bête pour le comprendre. Et le respect dans tout ça ? Pour le coup, Roy n’en avait que faire du respect. Est-ce qu’elle l’avait respecté elle quant elle l’avait giflé sans savoir ce qu’il en était en réalité ? Non. Alors il n’avait rien à se reprocher.


© me'ow

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 11 Aoû - 13:57
Get lost ! Go jump in a lake !
Eureka  & Roy.

✻✻✻

Le réveil qui sonnait indiquait à Eureka qu'il fallait qu'elle s'arrache à son monde imaginaire. Les encore fermer, elle cherchait le responsable du boucan qui résonnait dans ses tympans, après avoir mit la main sur son réveil et le stopper, elle ouvrit lentement les yeux. Observant comme tout les matins le plafond blanc, il lui fallait au moins cinq bonnes minutes pour reprendre conscience et accepter que la nuit était terminée. Et comme chaque matin, elle repensait toujours à la même chose, sa naissance, son existence ,pourquoi les Neo l'avait adopté. Si ils n'étaient pas venus ce fameux jours, elle aurait peut être eux d'autres parents, si elle était née ailleurs qu'à Kyoto, et si elle avait été un garçon. Bref après ses éternelles questions sur le pourquoi du comment de son existence, Eureka sortit du lit, allant directement à la salle de bain ou elle passa encore une bonne demi heure. Il fallait qu'elle prenne soin de sa peau, alors comme chaque matin elle ce badigeonnait d'au moins trois ou quatre crème de jour différente le visage, une qui avait effet bonne mine, l'autre une hydratation intense sans oublié effet liftant c'est pas parce qu'elle avait seulement vingt-cinq ans qu'elle ne devait pas déjà songer à ses rides, parce oui la vieillesse ça sonne à la porte sans prévenir, comme ça, d'un coup et elle n'avait aucune envie d'être ridées et toute molle. Elle serait une mamie dynamique et pleine de vie, c'est ce qu'elle c'était promis. Elle n'oubliait pas non plus le traitement de son corps, une bonne douche avec un gel douche bio, pour éviter d'agresser sa peau et elle ce mit de la crème pour le corps très nourrissante à la senteur lavande. Elle ce sentait aussi fleurissante qu'une fleur. L'étape du maquillage était tout aussi cruciale, elle devait paraitre belle, jeune, sexy sans trop en faire. Une fois qu'elle ait mit en valeurs son visage, elle ce dirigea vers sa penderie et là encore, elle en avait pour des plombes avant de trouver la tenue du jour. Accros aux tendances actuelles, non absolument pas, même à vingt-cinq ans une femme pouvait paraitre jeune. Elle enfila une petite robe aux imprimés fleurit, mettant une veste en jeans, une paire de ballerine bordeaux. Elle laissa ses cheveux bouclés naturellement, ce qui était une particularité physique et qui pouvait confirmés qu'elle n'était pas tout à fait japonaise à 100 %. Elle ne ce priva pas non plus de nourrir son ventre, déjeuner léger, brossage de dents ensuite et hop elle était fin prêt à en faire baver de toutes les couleurs aux élèves de RPS.

Elle ce mit en chemin, prenant le métro comme à son habitude, écouteur dans les oreilles elle ce relaxait tranquillement sur un air des Wonder girls, groupe coréen qu'elle affectionnait particulièrement. La musique était assez forte et elle ne pouvait pas s'empêcher de taper le rythme avec sa jambe, heureusement pour elle le métro ce matin était calme, aucun pervers à l'horizon, l'autre jours elle avait été victime d' harcèlement. Un pauvre type lui avait passé une main aux fesses pendant que le wagon était blindé, comme ci Eureka n'allait pas remarqué. Elle avait peut être l'air d'une fille nunuche ou naive c'était tout le contraire quand on la provoquait on pouvait voir en elle une sorte de petite tigresse, elle s'était d'ailleurs retourné très vite et sa main avait claqué sur la joue du bonhomme, au lieu de s'excuser il s'était contenté de lui gueulé dessus. Et elle s'était encore plus énerver après lui. Elle devait depuis supporter sa vue dans le métro en silence, quel imbécile. Une fois sortie du métro, elle arrivait enfin dans l'enceinte de l'établissement des élèves la saluèrent dans la cours intérieur et elle fit de même, bien sûr qu'elle avait encore ses écouteurs dans les oreilles, elle marchait rapidement dans les couloirs, bien décidé à prendre un café dans la salle des profs avant de s'installer dans sa classe. Elle marchait tellement vite, son attention ce porta sur un sms qu'elle venait de recevoir d'une de ses amies, souriant elle commençait à rédiger une réponse, mais elle cogna contre quelque chose, elle retira ses écouteurs, posant son regard sur la chose, non le gars qui venait de lui rentrer dedans. Encore lui, décidément il avait le chic pour l'énerver, les fesses et maintenant le corps entier, c'était vraiment un pervers ce gars. Pas d'excuse sérieusement ? Il méritait encore une giffle pensait Eureka. Une étudiante, Eureka le regarda de bas en haut avant de secouer de prendre un air plutôt amusée. " Oui c'est bien vrai, alors que fais tu ici ? Tu devrais t'excuser." Elle remit son sac sur son épaule qui était tombé parterre lors du choc. Elle le poussa ensuite gentiment, quoi qu'elle aurait du le cogner contre le mur pour la façon dont il avait parler. Après ça elle ce permit de rentrer dans la salle des profs sans encombre. Elle ce retourna face à lui. " Et pour info je suis prof, alors du balai et va en classe les cours vont bientôt commencer. "





















✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 11 Aoû - 20:47




Get lost ! Go jump in a lake



— Euréka & Roy  —

Elle avait vraiment de la chance d’être une femme sinon Roy l’aurait probablement déjà claqué depuis longtemps. C’était plus fort que lui, cette fille l’insupportait. Se croyait-elle tout permis avec ses grands airs ? Elle songeait aussi réellement que tout le monde avait envie de la tripoter - oui, il en était encore resté à cette histoire de métro - et maintenant, elle se moquait de lui. Cela lui plaisait moyennement si bien qu’il ne put s’empêcher de faire claquer sa langue à son palet. Il était impulsif, c’était un trait de sa personnalité que le jeune homme avait encore du mal à contrôler et il aurait certainement du s’excuser ce jour là, lui dire qu’il s’agissait d’un quiproquo et qu’il n’avait pas volontairement touché ses fesses. Si vraiment il avait envie de se faire plaisir, il n’avait pas besoin d’utiliser des manières aussi lâches pour avoir ce qu’il désirait. Seulement, il refusait de donner raison à cette femme, il refusait de s’abaisser devant elle alors qu’au bout du compte, elle l’avait jugé et attaqué sans connaître le fin mot de l’histoire. Bien sûr qu’il était agacé. Encore plus agacé de la retrouver là et qu’elle se paie sa tête.

Fronçant les sourcils, Roy s’était retenu de ne pas s’exciter puis lui répondre à nouveau. Sa bouche s’était légèrement entrouverte avant de se refermer aussitôt. Ce n’était ni le moment ni l’endroit de se disputer ici, surtout avec une étudiante. Il risquerait d’avoir des problèmes après. Pourtant, il mourrait d’envie de lui dire de lui parler autrement, qu’il n’était pas un chien et qu’il n’avait nullement l’intention, encore moins le besoin de s’excuser, face à cette folle. Lorsqu’elle déclara être également professeur, le garçon en fut étonné mais ne le montra pas plus que ça. Au contraire, il s’était juste contenté de la détailler de haut en bas en se demandant si elle était sérieuse. Dans ce cas, il plaignait ses élèves. Les pauvres... Cela ne devait pas être la joie tous les jours avec une enseignante comme elle. Elle frappait dés qu’un étudiant avait ses yeux rivés vers ses seins peut-être ? Elle semblait avoir une trop grande estime d’elle-même que qui savait de quoi elle serait capable.

Déjà qu’elle le provoquait, il n’était pas sorti de l’auberge. Mais, il n’avait pas dit son dernier mot. Pas du tout. Un sourire en coin et le garçon s’approcha de sa, vraisemblablement, collègue avant d’élancer vivement ses doigts contre son front en guise de pichenette.

- J’ai pas besoin d’ordre d’une femme pour me dire ce que je dois faire, Déclara-t-il tout en claquant la porte derrière lui.

Ses yeux vaquèrent machinalement dans la pièce et il ne put que constater que pour le moment, ils étaient les deux seuls arrivés. Du moins, les deux seuls présents dans la pièce. Ca allait, elle ne risquait pas d’être effrayé ? Après tout la voilà retrouvé face à un pervers sanguinaire.

- Comment t’as fait pour devenir prof ? Non parce qu’il en faut pour engager quelqu’un comme toi.

En soit, il ne la connaissait pas certes néanmoins au vue de comment elle démarrait au quart de tour, c’était à se poser des questions non ? Sans la moindre gêne, il la décala d’un revers de bras afin de la devancer et d’aller poser son sac sur son bureau attitré. Non, Roy n’avait pas l’intention de rétorquer qu’il était également professeur, elle n’avait pas besoin de le savoir. Il n’avait que faire de ce qu’elle pouvait penser. Un coup d’oeil à son emploi du temps et le jeune homme replaça son sac de sport sur les épaules avant de faire face à sa nouvelle collègue. Elle était forcément nouvelle puisqu’il travaillait ici depuis des années maintenant et il ne l’avait jamais vu.

- J’espère pour tes élèves que tu n’es pas autant stressée que tu ne l’es dans ta vie privé sinon je les plains.

Les réflexions, il ne pouvait s’empêcher de les balancer. Ca sortait tout seul de sa bouche sans qu’il ne parvienne à retenir quoi que ce soit.

© me'ow

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 12 Aoû - 21:45
Get lost ! Go jump in a lake !
Eureka  & Roy.

✻✻✻

Décidément Eureka avait commencé sa journée du mauvais pied, elle savait bien qu'elle n'aurait pas du venir à pied, elle aurait du prendre sa voiture et ce garer sur le parking qui ce trouvait de l'autre côté du campus, ainsi elle n'aurait pas eu à subir encore la vue plus que dérangeante de ce gars. Un idiot, pervers, macho et avec un langue bien pendu. Elle le regardait de haut en bas, certes il était plutôt mignon dans son genre quand il fermait la bouche, mais dès que sa voix résonnait dans les tympans d'Eureka elle ne pouvait s'empêcher d'avoir envie de lui flanqué une gifle ou alors le besoin d'en rajouter des tonnes sur ses remarques, elle ne pouvait pas ce le voir. Les premières impressions sont souvent celles qui restent et malheureusement pour lui il ne lui avait montré que le mauvais côté de sa personne, elle n'osait même pas l'imaginer avoir de la compassion ou alors être quelqu'un d'agréable et poli. Non ça sonnait tellement faux, pourquoi fallait t'il que sa journée soit gâché comme ça. Elle le regardait faire, venait t'il de la poussé à son tour, sérieusement ? Bon plus de doute possible, là pour le coup elle ne ce montrerait en aucun cas gentil. Elle passa une main sur sa jupe pour la défroisser et constata qu'il s'installait à un bureau des profs, ook d'accord. Elle l'avait juger trop vite, c'était pas un étudient mais bien un prof. Elle plaignait alors ses élèves à lui.


Elle restait silencieuse fasse à ses remarques, répondre en lui donnant raison c'était lui donner de l'importance et il n'en avait pas à ses yeux. Elle ce plaça ensuite face à lui, parce que non seulement ils étaient collègues, ils vivaient près l'un de l'autre mais en plus leurs bureaux étaient face à face, le hasard ou la poisse. Elle aurait préféré encore faire face au prof de technologie des lycéens celui qui avait une mauvaise haleine, au moins lui il ne l'ennuyait pas et ne faisait pas des remarques déplacer ou encore blessante. Elle sortie ses affaires, plaçant ses pochettes dans un ordres précis, elle avait tout de même pas mal de classe à géré, on lui avait confier la gardes de 5 classes. Du travail, voilà ce pourquoi elle était là. Elle était plutôt concentré sur ses fiches, mais elle fut bien vite rattraper par la réalité.  Elle frotta son front qui avait accueillit quelques secondes auparavant les doigts de son "collègue", elle grimaça avant de prendre du désinfectant et de s'en mettre sur le front. "Eurk.."  Elle le regarda ensuite dans les yeux, pour qu'il puisse bien voir ce qu'elle venait de faire, du respect ? Non plus question de respect, rien du tout niet, never. Elle ce redressa allant tout de même chercher son café du matin, elle mit en route la cafetière et fit son petit rituelle, prenant un gobelet en plastique, elle déposa deux sucre au fond de celui-ci, avant de discrètement mettre un petit parapluie en papier rose, vous savez les objets qui décorent les verres à cocktails, Eureka en avait toujours sur elle, elle aimait bien en disposer un peu partout dans ses verres, ça rendait ceci plus joyeux et ça lui donnait le sourire. Elle avait pas mal de toc, mais après tout qui n'en avait pas. Une fois le café prêt elle ce servit généreusement, avant de touiller le café avec le bout du parapluie, comme ça pas besoin d'utiliser une cuillère en plastique et comme ça la planète nous dit merci. C'était pour ce donner bonne conscience d'avoir d'étrange, manie.


Et puis finalement elle leva les yeux au ciel, ce disant que c'était bien trop beau pour lui de le laisser terminer le "match" en beauté, elle devait lui répondre et lui faire comprendre qu'on ne plaisantait pas avec une fille comme elle, car après tout il ne connaissait rien de sa vie, il ignorait sans doute ce qu'elle avait du endurer dans sa vie, tout ce qui l'avait rendue plus forte et adulte. Il devait savoir qu'elle n'était pas le genre de fille à ce laisser faire, ou encore à ne pas broncher, elle était bien trop indépendante pour ça, encore heureux. Manquait plus qu'elle soit devenue soumise. Elle inspira doucement en fermant les yeux, avant de boire une gorgée du café, qui bien sûr la réveillait. Elle ce sentait prête à répondre. " Tu tiens des propos misogyne.. Je vois, non seulement tu touche les femmes dans le métro, mais en plus tu les fais passer pour des objets ou des être inférieur. Et en plus de ça la politesse tu ne semble pas connaitre ça. Décidément, je plains moi aussi tes élèves. Oui je suis peut être stressée, nerveuse mais si je le suis c'est pour que mes élèves soient les meilleurs. " Elle s'arrête en profitant pour avaler une autre gorgée de sa boisson avant d'ajouter. " En ce qui concerne ma vie privé, elle va très bien rassure toi. Quand à toi, si tu éprouve le besoin de tripoter des culs paye toi un film porno." Elle n'en revenait pas de dire ça, venant d'elle qui avait pourtant bosser dans des production érotiques pendant quelques années, savait t'il pour elle, est ce que au moins il savait comment elle avait obtenu le job. Elle s'avança avant de ce rassoir , posant le gobelet sur la table, de façon tout à fait très sérieuse elle ancra son regard dans celui de son collègue. " Tu ne sais pas ? C'est simple pourtant, j'ai du faire une gâterie au directeur. Toi aussi je suppose, ce qui expliquerait aussi ta présence ici non ? " Elle ce mit à rigoler avant de taper sur la table. Elle reprit son sérieux juste après. " J'ai obtenu ce job comme tout le monde, en passant un entretient, mon profil intéressait ainsi que mon parcours assez ...comment dire original. Bon, je n'ai pas envie de faire la guerre parce que c'est des bêtises d'adolescent et je pense que nous valons mieux que ça, alors je te propose de faire en sorte de bien s'entendre." Elle tendit sa main à contre coeur , mais c'était sans doute la seule solution pour avoir la paix au moins au travail, il le fallait sinon elle savait que ça allait mettre la mauvaise ambiance dans le groupe. " Et au passage, je suis Neo Eureka, j'enseigne le Cinéma. "



















✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 13 Aoû - 10:36




Get lost ! Go jump in a lake



— Euréka & Roy  —

C’était plus fort que lui, il ne parvenait pas à apprécier cette fille. Elle était bizarre et rien que la voir l’agaçait. Elle ne pouvait s’empêcher de répondre à ses remarques et plus que le vexait, le blessait ou autre, Roy en était particulièrement irrité. Parce que cette jeune femme critiquait mais au bout du compte, elle ne savait rien. Elle jugeait et restait coincé sur ses principes. Peut-être que si leur première rencontre s’était mieux déroulée, ils n’en seraient pas là aujourd’hui à se lancer des piques à tout bout de champs. Néanmoins, pas de chance pour cette demoiselle, Roy était du genre rancunier. Pas en rapport à ses mots qu’elle s’amusait à lui balancer mais en rapport à son jugement sur sa personne qui avait été causée par un quiproquo. Certes le professeur n’avait pas aidé à arranger son cas cependant si elle ne l’avait pas giflé, qu’elle ne s’était pas excitée contre lui, il aurait sûrement fait un effort. Des pervers dans les métros il y en avait des tas et il détestait qu’on le compare à ces gens là parce que sérieusement, il avait d’autres choses en tête qu’utiliser des tactiques aussi stupides juste par pur plaisir. C’était tellement malsain.

Roy s’était contenté de l’ignorer, ses yeux rivés sur son emploi du temps alors qu’il avait fini par s’assoir et sourire discrètement en la voyant se mettre du désinfectant. Ca ne l’atteignait pas. Au contraire, une telle attitude lui donnait envie de lui donner une nouvelle pichenette sur le front seulement il s’en abstiendrait. Plus il resterait loin de cette enseignante, mieux ça serait. Hors, elle avait choisi de ne pas en rester là, commençant à déblatérer un nombre incalculable de paroles et ça l’avait réellement irrité. Car elle parlait de politesses néanmoins était-elle bien placée pour parler ? Pourquoi devrait-il être poli envers elle ? Tout d’abord, il n’avait jamais considéré les femmes comme des objets, encore moins inférieur à lui. Qu’elle ne prenne pas son cas pour une généralité. Ce n’était pas parce qu’il s’adressait à elle de la sorte que le jeune homme le faisait avec les autres. Encore une fois, elle le jugeait sans le connaître. Tout le long de sa tirade, il resta là à l’écouter sans la regarder pour autant, sans afficher la moindre expression ou d’agacement non plus. On disait souvent que l’indifférence pouvait faire plus de mal parfois bien que Roy se doutait qu’il ne saurait pas jouer aux ignorants trop longtemps. Elle l’exaspérait trop pour qu’il se taise et ne lui réponde pas à ses rétorques.

Ses pupilles fixaient cette main qu’elle lui tendait avant de se rabaisser sur les papiers qui se trouvaient devant ses yeux. Ce serait trop facile de faire la paix ainsi. Des adolescents ? Disait-elle. Peut-être et pour le coup, le garçon s’en fichait royalement.

- Déjà, on va mettre les choses au clair, Déclara ce dernier en l’observant de nouveau, sans serrer ses doigts pour autant, Si j’avais vraiment envie de tripoter des « culs », cela ne serait pas les tiennes que j’irais touché.

Soyons réalistes. Elle était mince comme un clou. Qui aurait envie de ploter des fesses comme les siennes ? Il n’y pouvait rien lui si elle avait, apparemment, une trop grande confiance en elle sur son physique et son corps.

- Et en toute honnêteté, j’ai d’autres choses en tête que de m’amuser à jouer au pervers dans le métro mais soit. Si ça te fait plaisir de penser ça, fait donc. Cela ne changera pas grand chose à ma vie.

Sur ses dires, le garçon écrivit quelques notes sur un papier, préparant plus ou moins un plan pour son premier cour et finit par se lever.

- Ne t’en fait pas, je ferais en sorte qu’on s’entende bien.

Son sourire sonnait pourtant tellement faux cependant il avait l’intention de faire des efforts puisque, heureusement, il était encore capable de faire la différence entre le professionnel et le privé. Toutefois, il valait mieux qu’Euréka ne le cherche pas trop car à ce moment là, l’enseignant ne répondrait certainement pas de ses actes.

- Kasahara Roy, Se présenta-t-il ensuite d'un ton impartial, la regardant dans les yeux avant de s’incliner légèrement, Professeur de baseball. Pas besoin de faire de gâterie au directeur, ça se choisit au talent.

Certes, il se rendait compte lui-même que rétorquer de tels propos pouvaient paraître vantards et narcissiques cependant s’il existait un domaine dans lequel Roy ne doutait pas de ses capacités, c’était bien celui-là. Après tout, s’il l’avait réellement voulu, il aurait pu passer pro’, il avait juste choisi de ne pas tenter sa chance. Il y avait d’autres responsabilités beaucoup plus importantes dans sa vie. Une personne en particulier pour qui il donnerait tout.


© me'ow

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 13 Aoû - 13:26
Get lost ! Go jump in a lake !
Eureka & Roy.

✻✻✻

Elle recula sa main en observant, ok il était vraiment plus bête que ce qu'elle s'était fait comme idée. Elle reposa sa main tranquillement sur son gobelet toujours en sirotant son café du matin. Elle l'écoutait attentivement, tripoter des culs, mais bon sang ce qu'il pouvait être vulgaire, ils étaient tout de même dans une école pourquoi devait t'il parler ainsi, n'avait t'il pas eu d'éducation, elle secoua la tête avant de sourire à ses propos. " Tant mieux alors, parce que rassure je n'ai aucune envie de me faire tripoter par quelqu'un comme toi. " Eureka avait mit en place mainte et mainte régime pour avoir ce corps, certes elle n'était pas comme ses ex collègues qui abordaient toutes une plastiques plutôt généreuse, non Eureka n'avait pas envie d'avoir des obus en guise de seins et puis quoi encore elle ne voulait pas qu'on la prenne pour une vache avec des mamelles prête à retirer le lait. Eurk, la voilà qui commençait à imaginer des trucs bizarres, parce que oui Eureka avait une mémoire plutôt visuel et donc elle ce souvenait parfaitement des seins de l'un de ses collègues avec qui elle avait du jouer une scène de lesbienne, c'était d'ailleurs son seul film où elle avait tourné avec une fille, l'idée ne l'avait pas forcément surprise et puis elle s'entendait bien avec Yuna, elle avait du tripoter pendant une bonne journée ses seins et son derrière et oui c'était le cas de le dire elle s'était placé en tant que garçon, alors elle comprenait tout à fait où ce gars voulait en venir en lui faisant comprendre qu'elle était trop plate. C'était la vérité et elle n'allait pas le nier, mais après tout c'est ce qui rendait son corps si intéressant, elle tenait souvent des rôles à doubles jeux, tantôt elle paraissait innocente et ce montrait coquine, tantôt on faisait en sorte qu'elle fasse coquine et que au final elle subisse un peu. Bon c'est vrai le porno ça avait fait partie de sa vie, n'empêche elle aurait mérité une médaille de reconnaissance, après tout ce n'était pas facile de devoir ce balader à poil toute la journée devant toute une équipe de tournage, surtout quand on devait faire et refaire les prises parce que ça ne fonctionnait pas. Le pire c'était qu'elle était bien payés, mais pas autant que toutes ces starlettes du cinéma qui ne méritait pas forcément leurs titres, elle pensait à cet acteur très en vogue en ce moment. Akuma Sei, il avait étudié ici et malheureusement pour elle leurs chemin ne s'était jamais croiser, quel dommage parce qu'elle aurait bien aimé le voir une fois... De plus elle regardait ses films et en effet il jouait pas mal mais elle était persuadé qu'elle pouvait encore mieux faire, le dépasser, c'était son but personnel. Sachant que pour le moment elle n'avait encore jamais décrocher une audition, que les gens la trouvait mignonne, qu'elle jouait bien mais qu'elle n'était pas indispensable et pourtant le porno lui donnait cette phase qu'elle cherchait tant. Etre indispensable, c'était certainement la chose qui comptait le plus à ses yeux, d'un point de vue pro bien sûr. Elle n'était pas indispensable pour son ex fiancé la preuve il l'avait trompé, ni même pour ses amis qui l'avaient tous snober quand elle était monter sur Tokyo et qu'elle faisait du x. Au final les gens étaient tous des hypocrites et elle devait garder son calme et avancer toute seule. Alors finalement les remarques de cet homme le l'atteignait pas, ça lui faisait encore plus prendre conscience que le reste du monde était tout aussi pourris.

" Très bien alors, je te fais confiance. " Oui voilà, au moins elle savait qu'en classe elle pourrait souffler et espérer un jour qu'on lui dise qu'elle avait fait du bon travail, qu'on remarquait ses compétences. Eureka était une grande complexer et elle ce sentait toujours inférieur et à part, peut être parce qu'elle ne savait pas pourquoi elle avait vue le jour ou encore pourquoi on l'avait lâchement abandonné à sa naissance. Elle n'avait jamais combler ce vide et cette sensation, même si à l'heure d'aujourd'hui elle avait tout pour être heureuse, un job plutôt cool, une famille qui l'aime et la chance de vivre dans la capitale japonaise, concernant l'amour c'était encore à voir, les gars sur qui elle était tombé étaient tous des enflures de première catégorie ou alors des con fini, un peu comme son collègue, elle venait de le placer dans cette catégorie pour le moment. Parce qu'elle n'était pas rancunière et qu'elle admettait parfois faire des erreurs, comme tout le monde à vrai dire. Alors pour le moment Mr Kasahara était un con fini, à voir si il allait remonter la pente et ce mettre à être sympathique, vu comme c'était partie elle en doutait fortement mais comme on dit y a que les cons qui changent pas d'avis, à voir si lui en était un. " Oh tu es prof de baseball, mon père suis l'équipe de Kyoto, il n'a jamais manqué aucun de leurs matchs. J'imagine que tu dois les connaitre. " Elle souriait, et c'était sincère, elle adorait le baseball et elle ce souvenait de ces journées passé avec son père devant la télévision et regarder leurs équipe disputer des matchs, c'était vraiment trop bien, des souvenirs d'enfant qu'elle n'avait jamais oublié. Puis la limonade fraiche qui accompagnait chaque match, elle avait envie d'une limonade d'un coup, par chance la salle des prof avait un distributeur de boisson et oui encore soif. Elle fini son café et alla ce chercher une limonade, peut importe l'heure elle s'en fichait royalement, elle ouvrit la canette et par manque de bol, elle en mit de partout, un peu sur ses chaussures, sur le sol de la salle des profs et peut être un peu sur le sac de Roy, aish. Elle prit une serviette en papier et estompa d'abord le sol. Pourvu qu'il ne remarque pas que son sac ait été touché, oh et puis c'est bon ça ce lave. Discrètement elle attrapa le fameux sac, Roy semblait concentré et elle ce mit à le nettoyer. Oh et puis c'était le karma après tout il avait été puni pour avoir oser être irritable et un véritable chieur avec elle, alors pas de peine, si il gueule encore une fois elle lui balancera le reste de la canette sur son sac.





















✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 13 Aoû - 22:35




Get lost ! Go jump in a lake



— Euréka & Roy  —

A l’origine, Roy pesait ses mots. Il n’était pas du genre à être facilement vulgaire mais il n’avait pu s’empêcher de reprendre les dires de sa collègues. Elle l’avait énervé de ne pas chercher à le comprendre. Et elle l’énervait encore plus de continuer à lui répondre. Si elle se croyait maligne, elle était loin du compte. Qu’est-ce qu’elle voulait dire par « quelqu’un comme toi » ? Elle ne le connaissait pas. Mais soit, le professeur n’avait pas relevé. Comme Euréka l’avait dit, ils n’étaient pas des adolescents alors il ne lui donnerait pas ce plaisir de lui répondre encore à ses remarques déplacés. Après tout, ne dit-on pas qu’il valait mieux répondre aux imbéciles par le silence ? C’était son cas. Il s’était donc tu, se concentrant dans son travail, ses sourcils se fronçant par moment alors que malheureusement, croquis/dessin, ce n’était pas trop son truc. Il faisait le minimum, répartissant les rôles des élèves sur le terrain, ce qui n’était pas une tâche facile. Plusieurs avaient envie d’avoir la place du lanceur et peu voulait celle du receveur. Roy avait pourtant beau expliqué que chaque attribut avait son importance dans un match, cela ne fonctionnait pas. Quelque part il comprenait car lui-même détestait la place de receveur. Il se préférait sur la base centrale à déstabiliser son adversaire avec ses différentes balles qu’il balançait. Néanmoins, il adorait également sentir ce bois qui frémissait sous ses doigts crispés à sa batte, prêt à frapper et pourquoi pas tenter le home-run. Le mieux était la sensation de la terre battue sous ses pieds quand il s’élançait pour atteindre la prochaine base et que les encourageaient du public ne faisait que le pousser à réussir ses objectifs. Ca lui manquait parfois cependant à présent il ressentait autre chose lorsqu’il voyait ses étudiants être à une place où il avait plus ou moins été par le passé. Il pouvait comprendre ce qu’avait éprouvé son coach à l’école et la fierté qu’avait ce dernier lorsqu’ils avaient disputé un beau match, sans l’avoir gagné pour autant. Cette époque lui paraissait si loin à présent... Il n’était encore qu’un adolescent et malgré ça, des matchs, des championnats, ils en avaient vécu des tas, allant même jusqu’à la finale du Kōshien qu’ils n’avaient pu remporter.

Perdu dans ses rêveries, le garçon releva subitement ses yeux lorsque la demoiselle aborda justement un tel sujet. Mauvaise idée, il était trop passionné de sport que s’il ne se retenait pas, il pourrait en parler pendant des heures. Il connaissait toutes les équipes du Japon, même celles de la Major League mais il suivait principalement les matchs des Yomiuri Giants ainsi que ceux des Yankees de New York. L’Amérique, ça avait le don de le faire rêver cependant le garçon préférait ne pas trop y songer. S’il ne pouvait pas passer professionnel, il aurait encore plus du mal à se retrouver en Major League néanmoins on ne pouvait pas effacer les vieux rêves d’enfance n’est-ce pas ?

Roy n’avait pas voulu répondre à la jeune femme, pas par manque de respect mais parce qu’il ne souhaitait pas se lancer dans une conversation sans fin. Là, pour le coup, Euréka aurait eu de quoi le trouvait lourd et ennuyant. En guise de réponse, il s’était contenté de lui sourire sincèrement dans un haussement d’épaule avant de retourner dans sa tâche. Un long silence naquit entre eux mais sa collègue finit par le couper dans sa concentration à cause de l’agitation qu’elle faisait. Un sourcil se arqua lorsqu’il la vit en train de nettoyer vraisemblablement son sac et au vue de l’état de son verre à moitié vide, il comprit bien vite ce qui était arrivé.

- Tu vas réellement me l’abîmer si tu continues à frotter comme ça, Déclara Roy d’un ton légèrement taquin avant de se lever pour reprendre son bien, Ce n’est pas grave ne t’inquiète pas. J’y passerais un coup en rentrant.

Il n’allait pas mourir pour une misérable tâche. Que cela soit maintenant ou auparavant, il avait déjà l’habitude de se salir plusieurs fois. Il ne pratiquerait pas un tel sport si la saleté l’horripilait si fortement après tout. Calmement, il reposa le sac près de lui avant de se replonger dans son travail qu’il termina quelques minutes plus tard.

- Tu bois toujours autant ?

En quoi ça te regarde ? Il y a deux secondes tu lui envoyais des piques à tout bout de champs et maintenant ça y est, vous êtes devenus potes ? Non. Absolument pas. Mais il avait promis de faire des efforts et même si sa question était quelque peu stupide, au moins Roy lui avait parlé sans l’agresser.



© me'ow

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 14 Aoû - 15:22
Get lost ! Go jump in a lake !
Eureka & Roy.

✻✻✻

Eureka ce sentait comme une parfaite gamine, à force de frotter le sac allait bientôt tomber en ruine...Quoi qu'il devait certainement l'être à la base, sans oublier la discrétion qu'elle avait eu en frottant résultat Roy s'en était aperçut, mais qu'elle idiote pensait t'elle. Remarque ça pouvait faire oublier une demi seconde qu'ils étaient sur le point de s'entretuer quelques minutes auparavant donc finalement la limonade ça avait du bon ! " Je suis vraiment désolé pour le sac.... Je vais te le nettoyer, laisse moi le garder et je te le rends demain ? Ma machine à laver enlève très bien les tâches tu sais ? " C'était la seule solution pour qu'elle ce sente en quelques sortes moins coupable de cet acte quelque peu révélateur. Après tout, elle avait l'habitude de faire des gaffes, mais ça c'était quand son taux de stresse était très élevé et oui aujourd'hui il l'était. Sans doute parce que c'était bientôt l'heure des cours et qu'elle n'avait absolument pas fait aucune fiche, ou qu'elle avait croisé cet homme inconnu qui était devenu subitement son voisin de table pour finir par être un collègue fort agréable... Ironique bien sûr, elle sentait que sa journée ne pouvait pas être pire que ça, mis elle avait encore l'espoir d'avoir une bonne surprise aujourd'hui, baliverne elle savait que la poisse la suivait de près en ce moment. De très près, de tellement près qu'il ne manquait plus qu'un élève lui fasse une remarque sur son ancien métier et la elle exploserait. Elle venait enfin de lâcher ce pauvre sac où les mailles du tissu étaient vraiment abimé, elle ce redressa en regardant son "collègue" avant d'hocher vivement la tête. Une question un peu bête, mais Eureka semblait comprendre ses attentions, il essayait de détendre l’atmosphère, un bon point, il n'était pas si stupide que ça, quoi qu'il valait mieux rester sur ses gardes.


Elle soupirait avant de passer une mèche de cheveux derrière son oreille en répondant à la question. " Oui, je bois beaucoup, mais pas de la limonade, là c'était une envie soudaine et non je ne suis pas enceinte. Je précise parce qu'on m'a déjà fait la remarque sur ce point." Elle plissait fortement les yeux avant de tapoter son ventre, heureusement qu'elle n'était pas enceinte, le pauvre gosse aurait eu une vie mouvementé et elle n'était pas certaine que son enfant soit heureux d'apprendre plus tard qu'elle était actrice porno et pire encore, si jamais son enfant était un garçon peut être qu'il serait tombé sur l'une de ses vidéos dans le but de .... Ah non c'était trop dégoutant, qu'elle grimaçait maintenant toute seule, avant de revenir à elle, elle devait cessé de pensé à des trucs aussi trash cela pouvait déteindre sur son boulot, d'ailleurs c'était bientôt l'heure pensait t'elle. Elle ramassa toutes ses affaires sur son bureau en les calant rapidement dans son sac de cours et s'étira. " Bon, je dois aller en cours, laisse le sac ici hein. Je te le rapporte après tout c'est de ma faute si il est tâché et je doute fort que cela soit agréable d'avoir un sac qui colle aux vêtements." Elle marcha en direction de la porte de sortie, après tout elle était bien venue ici pour travailler non, ses élèves devaient certainement l'attendre à l'heure qu'il est.




















✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 14 Aoû - 18:26




Get lost ! Go jump in a lake



— Euréka & Roy  —

Roy ignorait quoi songer à propos de cette femme qui lui faisait face. D’un naturel méfiant, il n’était pas prêt à lui pardonner si rapidement mais il acceptait de faire des efforts pour le travail. Peut-être qu’avec le temps ça irait mieux et sa collègue se rendrait compte que le jeune homme n’était pas ce pervers qu’elle s’était imaginé. Il avait sérieusement d’autres choses à penser qu’à aller tripoter des fesses bien que lorsqu’il songeait, ça aurait pu coller au personnage puisqu’il n’avait pas eu de longues relations depuis cinq ans. Mais il ne cherchait pas à se caser, il ne cherchait pas à draguer et fricoter avec les femmes non plus. Peut-être qu’on le prendrait pour un fou s’il l’avouait à voix haute néanmoins Roy n’en avait que faire, il avait son fils et ça lui suffisait amplement. Il refusait de lui imposer quelqu’un dans sa vie et qu’Haru finisse par être malheureux si son père changeait de maman tout le temps. Evidemment cela ne devait pas être difficile pour l’enfant de vivre dans un endroit sans présence féminine et le professeur ne pourrait jamais remplacer une mère mais il ne voulait pas n’importe qui pour son fils.

Un sourire vint tracer ses lèvres lorsque la demoiselle répondit tout de même à sa question idiote et la remarque sur le fait qu’elle n’était pas enceinte l’avait sincèrement amusé. Jamais il n’aurait pensé ça et il ne se serait pas permis de l’interroger sur le sujet de toute manière. Lui-même ne parlait pas beaucoup de son fils et rares étaient les personnes travaillant avec lui à être au courant. Il ne s’en cachait pas cependant il préférait que seuls ses amis les plus proches le sachent. Méfiant jusqu’au bout. Mais cette jeune femme le laissait quelque peu perplexe, il avait du mal à la cerner si bien qu’il n’avait pu s’empêcher de froncer les sourcils lorsqu’elle insista pour son sac. Il n’était pas question qu’il le laisse. Il avait des tas d’affaires à l’intérieur et puis comme il l’avait dit, ce n’était pas si dramatique. Il avait déjà connu pire.

- J’en ai besoin, S’expliqua calmement l’enseignant en se levant à son tour, Mais ne t’inquiète pas, je ne vais pas en faire un drame. Et je n’ai pas peur de me salir non plus. J’y passerais un coup en rentrant, je connais toutes les tactiques !

Une vrai fée du logis celui-là. En réalité, il n’avait pas vraiment le choix avec un garçon à la maison qui rentrait pratiquement tout le temps avec des tâches de partout sur ses vêtements. Roy lui esquissa un simple sourire sur ses lèvres avant de se saisir de son sac et de la devancer pour sortir en premier de la salle. On ne disait pas « les femmes, d’abord » ? Certes, cependant plus que pour la provoquer, il avait envie de l’embêter. Il lui fit un signe de main en guise de salue pour s’avancer ensuite dans le couloir. Un rire s’échappa de ses lèvres quant un de ses élèves vint se mettre à sa hauteur et entourant son bras autour du cou de ce dernier, le professeur le charria comme il avait l’habitude de le faire avec la plupart. Roy a toujours été plutôt proche de ses étudiants, certainement que la matière qu’il enseignait aidait beaucoup toutefois il n’aimait pas les mettre dans une atmosphère emplis de tensions et stressantes. Bien sûr, il ne pouvait pas se permettre d’agir avec tous comme il le faisait en cet instant car il y avait toujours des exceptions et des éléments perturbateurs. Heureusement, il savait toujours plus ou moins les canaliser mais il avait fallu à certains temps avant que le garçon trouve une bonne façon d’enseigner.

Quelques minutes plus tard, les voilà enfin tous sur le terrain, Roy répartissant les rôles ainsi que le déroulement du cours de la matinée. C’était parti pour une nouvelle journée mais ça ne le dérangeait pas le moins du monde. Au contraire.




© me'ow

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 21 Aoû - 13:27
Get lost ! Go jump in a lake !
Eureka & Roy.

✻✻✻

Eureka pensait qu'elle allait enfin être tranquille et finalement non.. Roy la devança au moment où elle s'apprêtait à passer la porte, non mais sérieusement.. Elle plissait les traits de son visage avant de s'écrier. " Hey !!! " Elle ce frottait le bras, parce que oui douée comme elle l'était elle venait de ce cogner contre la porte.. La délicatesse à l'état pure.. Ahlalala.. Armé de son sac sur son épaule elle décidait donc d'aller en cours après tout, il fallait bien qu'elle enseigne c'était tout de même son but premier dans la vie, du moins en terme de profession, elle déambulait dans les couloirs tout en fixant le jeune étudiant agrippé au cou de Roy, décidément y avait des gens qui ne manquait pas de toupet pensait t'elle. Aucun de ses élèves ne feraient ça en même temps elle les faisait tellement flipper. Elle était dur dans ses propos mais elle leurs devait bien ça, sinon il finirait comme elle... Elle n'était pas l'exemple à suivre et elle ce rendait bien compte que si il y avait eu quelqu'un pour lui donner des bons conseils, pour lui enseigner l'art de la scène, alors elle n'aurait certainement pas été enseignante, mais plutôt à la place de Sei. Elle vomissait presque dès qu'elle entendait son prénom, elle avait horreur de lui. Peut être parce qu'elle était terriblement jalouse de son succès. Une fois en classe elle déposait ses affaires sur le bureau avant de taper fort avec sa main. Son regard balayait toute la classe et les élèves étaient silencieux. Le calme régnait, ça faisait du bien parfois. Elle regardait par la fenêtre la classe de Roy, décidément ce gars était de partout...vraiment de partout... Un peut trop de partout d'ailleurs.

Comme c'était un cours de sport forcément il faisait du bruit entre le bruit du sifflet, ceux des joueurs qui établissaient un plan d'attaque pour gagner la partie, un cours de sport ce n'est jamais silencieux. Et quand juste en haut de ce cours vous avez un cours théorique sur l'histoire du cinéma dans les moindres détails, avec une prof égale à une folle furieuse. Enfin ça dépendait des jours, parfois elle ce montrait fortement amicale avec ses élèves, parfois elle restait froide et distante, aujourd'hui c'était le cas. Elle pouvait entendre les braillements des joueurs, ce qui la faisait soupirer. Jusqu'au moment où elle ouvrit la fenêtre. " Hé moins de bruit y en a qui bosse ici !! " Elle regardait Roy avant de lui tirer la langue, non elle n'était pas vraiment en colère, disons juste qu'elle faisait exprès de l'embêter en plein milieu de son cours, comme pour ce venger de l'incident de la porte. " Et dis à tes élèves de mettre des shorts moins moulants, ça perturbe les puceaux de ma classe !! " Oui, oui, elle était vraiment d'humeur taquine.



















✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 26 Aoû - 14:02




Get lost ! Go jump in a lake



— Euréka & Roy  —

A présent sur le terrain, le jeune homme expliquait avec sérieux le déroulement du cours, n’oubliant pas de réprimander encore les élèves qui n’adoptaient pas la tenue réglementaire que lui-même demandait pour son cours. Il avait été clair sur ce point, c’était le dernier avertissement car selon lui, le baseball n’était pas un sport qu’on devait prendre à la légère et tous ceux qui n’étaient là uniquement pour la forme, ils pouvaient s’en aller immédiatement s’ils le désiraient. Rien ne les retenait et surtout pas Roy. Pour aujourd’hui, il avait choisi de les ignorer parce que ça ne servait à rien de perdre du temps à les confronter mais la prochaine fois, comme il l’avait déclaré, il n’hésiterait pas une seule seconde à renvoyer ces éléments perturbateurs de son cours. En premier lieu, il avait décidé de mettre en place quelques exercices d’échauffements et pendant que les étudiants courraient, s’entraînaient, il les observait avec attention. Parfois, il suffisait d’un mouvement pour définir l’aptitude d’une personne et le professeur se fixait beaucoup là-dessus, tentant de découvrir ce qui collerait mieux à chacun et dans quelle domaine devait-il les pousser à travailler plus à cause des difficultés. Tout le monde à des facilités quelque part et moins dans d’autres. Cela ne signifie pas qu’il faut rester figé sur le domaine où on a justement le plus de facilités. Développer ses capacités était tout aussi important et Roy refusait de passer à côté de ce type d’enseignement. Chaque jour sa méthode de faire était différente néanmoins s’il y avait une chose qui ne changeait pas chez lui était son attitude qu’il adoptait envers ses élèves. Il savait être stricte lorsqu’il le fallait mais il savait également s’amuser, rire et plaisanter avec eux quand le temps leur permettait. Un cours de sport est censé être dynamique et non pas tyrannique. De toute manière, les classes avec des professeurs qui sont constamment basé sur l’autorité ne motivent pas plus que cela à apprendre. Il se souvenait encore de cette enseignante en mathématique au lycée, qu’est-ce qu’il avait pu la détester ? Elle ne souriait jamais et se prenait la tête pour un rien. Mais selon le garçon, tous les professeurs de mathématiques doivent être ainsi. Il ne se rappelait pas d’avoir déjà eu quelqu’un de normal dans cette matière.

Très vite, ses étudiants se mirent en place et ils commencèrent un petit match d’entraînement. Concentré, Roy ne les quittait pas des yeux, sifflant dés qu’un émettait une faute ou se retrouvait à sortir de terrain pour ne pas avoir atteint la base à temps. La bouche entrouverte, il voulut exclamer quelque chose mais ne fut coupé dans son élan par une voix qui venait du haut. Une voix qui, à force, était loin de lui être méconnu et à la vue de la demoiselle, le professeur constata ne pas s’être trompé. Euréka semblait prendre un malin plaisir à le chercher et plutôt que répondre de suite, il se contenta d’effectuer un sourire amusé face à ses remarques. Il était d’accord avec elle pour les shorts moulant - pas pour les mêmes raisons certes - cependant il s’abstiendrait de lui déclarer qu’en réalité, il leur avait déjà dit. On ne porte pas de short au baseball. Peu importait s’il faisait chaud ou non, il est facile de se blesser en se jetant sur la terre battue et ses filles qui se croyaient tout permis l’agaçait réellement. En tant qu’enseignant, le jeune homme se devait de rester correcte donc il ne pouvait pas s’emporter comme il le ferait contre quelqu’un d’autre habituellement.

- Pour prendre la peine de m’adresser la parole, je vois que ça bosse très dur, en effet ! S’écria Roy à son tour d’une voix taquine, Je suis désolé d’importuner votre altesse ! Malheureusement, on n’a pas le choix, c’est la vie.

Tapant dans ses mains pour faire taire les étudiants qui en avaient profité pour discuter, il déclara de reprendre l’entraînement. Ainsi, il ignora pleinement Euréka qu’il dérangeait soit disant et se remis à fond dans sa leçon du jour, ne se gênant pas pour crier et siffler lorsque la situation le demandait. Il ne se gênait pas de rigoler avec ses élèves non plus et la bonne entente entre eux se ressentait, si bien qu’en félicitant un, Roy lui avait ébouriffé amicalement les cheveux, content de voir que celui-ci s’améliorait. A la fin du cours, pendant que les autres s’en étaient allés dans les vestiaires, il avait à nouveau pris ces étudiants qui perturbaient la classe à part pour les « gronder » et surtout les mettre en garde du dernier avertissement qu’il leur offrait.

Une fois tous partis, le garçon commença à ranger le peu d’affaire qu’il restait avant de jeter un coup d’oeil à sa montre. Ils avaient beau avoir plus de trois heures de cours au matin, il ne les voyait pas défiler et il avait encore un peu de temps devant lui avant la pause déjeuner. Finalement, après quelques instants de réflexion, il se saisit de sa propre batte, effectuant plusieurs mouvements dans le vide tandis qu’il s’échauffait. Il était doué, il le savait. Et par moment, quoi qu’il puisse rétorquer à voix haute, Roy regrettait quelque peu de ne pas avoir choisi l’option de passer pro’. Evidemment, s’il commençait à songer à ce qu’il préférait entre le baseball et son fils, le choix était vite fait. Néanmoins, au début, ce n’était pas à cause d’Haru s’il avait opté pour la voie de l’enseignement plutôt qu’une autre. L’arrivée de son fils était ce qui l’avait convaincu d’avoir fait le bon choix. En tant que professionnel, il n’aurait jamais pu s’occuper de lui comme aujourd’hui, il n’aurait pas été autant présent et serait sûrement passé à côté d’un tas de choses. Cependant il y avait des moments où Roy se disait qu’il aurait peut-être été capable de gérer les deux... C’était bien d’apprendre aux autres mais ne plus être sur un terrain lui manquait parfois.

Avec toujours cet air sérieux sur le visage, le jeune homme décida finalement de s’entraîner un peu plus, activant la machine qui lui enverrait des balles à répétition. Il n’en rata pas une bien que certaines furent plus difficiles à envoyer au loin que d’autres, il les toucha tout de même. Ce n’était qu’une trentaine de minutes plus tard que le professeur se motiva à cesser, essuyant d’un revers de bras la sueur qui s’écoulait sur son front. Mine de rien, jouer ainsi faisait également beaucoup de bien et le garçon lui-même se sentait revigorer. Tout en s’approchant du banc où son sac s’y trouvait, il tirait sur son tee-shirt qui collait légèrement sa peau puis finit par ranger sa batte. Ensuite, à l’aide de ses doigts sur le haut de son vêtement, il retira ce dernier qu’il plaça avec le reste puis s’en alla ensuite s’asperger le visage d’eau fraîche aux lavabos situés quelques mètres plus loin. En revenant, il s’assura de n’avoir rien oublié puis ses pupilles s’égarèrent machinalement vers le haut où l’enseignant avait cette impression d’être observé. Bêtement, il agita vivement sa main à Euréka en guise de « coucou » et après s’être séché avec une serviette propre, il enfila enfin un tee-shirt de rechange.

- Tu vas manger ? S’exclama Roy de plus bel, son sac posé sur les épaules tandis qu’il ne quittait pas la classe de la demoiselle des yeux, Comme je suis gentil, je t’invite !

On y croyait à ce mensonge ? Depuis quand on payait aux réfectoires ? Ah, sacré bonhomme. Celui-là racontait toujours n’importe quoi surtout qu’il n’avait aucune raison de lui proposer de déjeuner ensemble. Peut-être que quelque part au fond de lui, il avait envie de l’embêter mais pas uniquement... Juste que cette femme réalise son erreur et voit qu’il n’était pas celui qu’elle se persuadait qu’il était depuis le début.



© me'ow

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 10 Sep - 20:43
Get lost ! Go jump in a lake !
Eureka & Roy.

✻✻✻

Du haut de sa fenêtre Eureka pouvait observer le prof de sport donner son cours, comme elle n'avait pas dit son dernier mot elle s'amusait à le taquiner. Et le pire c'est qu'il répondait à ses provocations, il était encore plus naïf que ce qu'elle n'avait imaginé. Il mordait à l'hameçon et c'était terriblement plaisant. Elle en riait joyeusement, mais elle fut bien vite rattraper par la réalité quand ses élèves ce mirent à discuter. Elle fronçait alors les sourcils en criant comme quoi pour cette lecture du texte il ne fallait pas lever la voix. Elle fermait ensuite la fenêtre pour reprendre son cours, après tout elle n'était pas payée à ne rien faire et en plus elle avait bien mieux à faire que de mater ce prof tout à fait charmant il fallait le reconnaitre. Le reste de la matinée ce déroulait dans le calme le plus total. Eureka était complètement désespérée en voyant que certains de ses élèves étaient nuls.... Non mais y avait une limite à tout franchement, ils étudiaient pour la plupart depuis environs un ou deux ans. Et ils osaient ce présenter devant elle et de faire quasiment de la merde ? Est ce que c'était à cause de sa réputation d'actrice du x ? Elle n'avait pas choisit de base cette voie là. On l'avait poussé à faire ce choix et elle s'était prise au jeu, et surtout à cause des sommes d'argent qu'elle ramassait. Elle aurait pu ce faire refaire les seins, mais elle ne voulait pas céder à cette caricature de la femme frivole et sexy sans cervelle. Elle s'asseyait donc sur sa chaise, les jambes croisées, elle soupirait fortement, ils venaient de la pousser à bout. Il fallait remettre les pendules à l'heure, et Eureka n'aimait pas jouer la police encore moins devoir être méchante. Mais là. Elle leurs donnait alors un devoir supplémentaire à faire, une sorte d'étude du cinéma, rejouer à la perfection une scène d'un film mythique et d'y ajouter sa propre vision, c'était en quelque sorte comme reprendre un classique et en changer le sens. C'est grâce à ce genre d'exercice qu'elle pourrait ce rendre compte du potentiel de ses élèves, si ils en avaient. La matinée ce terminait enfin. Elle foutu presque dehors tout ses élèves, parce qu'elle était terriblement déçue. Elle rangeait ses affaires et s'approchait alors de la fenêtre comme pour vérifié si Roy était encore dans les parages. Elle avait du bol, il était encore présent, elle l'observait tranquillement, c'est vrai que quand il ne l'ouvrait pas il avait vraiment la classe.

Eureka ce surprenait à mater le beau Roy, elle fut sortit de sa rêverie quand sa cible lui fit un signe. Curieuse elle ouvrait la fenêtre. " Logiquement oui je vais manger.. Oh mais c'est gentil et inattendu de ta part. Tu vas me laisser partager ta table sans faire d'histoire ? Il neige ? " Elle ricanait, avant de crier un peu plus fort. " Dans 5 minutes devant la cafétéria et ne soit pas en retard !!! " Elle refermait alors la fenêtre, prit son sac et ce dirigeait d'un pas presser vers la cafétéria, on aurait dit une véritable lycéenne. Elle avait même une autre expression, elle faisait moins sadique et moins chieuse que ce matin. Une fois devant la porte elle attendit que Roy ce montre et tout les deux ce dirigèrent alors dans la cafétéria. Eureka prit son plateau avec soin, choisissant des aliments saints pour son corps et pas trop gras. C'était pour ce donner bonne conscience, elle savait très bien que ce soir elle allait ce rué sur un bon burger devant la télé à boire de la bière. Mais ça c'était son petit secret. Une fois le plateau bien garnis les deux professeur allèrent s'asseoir à une table, une fois installer et les baguettes en main Eureka commençait à manger. " Bon appétit !! Alors ton cours c'était comment ? "


















✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 24 Sep - 16:18




Get lost ! Go jump in a lake



— Euréka & Roy  —

Ils devaient ressembler à deux idiots ces deux là à discuter à une telle distance, encore plus pour se raconter des bêtises. Hors, vraisemblablement ça n’avait pas l’air de les déranger tant que ça et Roy lui-même s’en amusait d’ailleurs. Elle voulait le provoquer, il lui rendait bien. Euréka avait été celle qui l’avait cherché en premier en le prenant pour un pervers. Elle n’avait même pas cherché à le comprendre et lui plutôt que s’expliquer, d’un naturel impulsif, s’était emporté. Il fallait dire que se faire traiter de pervers n’était pas ce qu’il y avait de plus flatteur. Et s’il n’en disait rien à présent, le jeune homme se souvenait très bien de comment sa collègue le voyait, il n’aimait pas ça. Il n’était pas ce genre d’énergumène stupide et il avait tellement de choses à penser, autre que d’aller mettre les mains aux fesses des femmes. Dans un faible soupir, il dressa ses yeux vers le ciel lorsque la demoiselle jugea préciser qu’il n’avait pas l’intention de faire d’histoire. Il était tout de même celui qui faisait des efforts, qui tentait durement de prouver sa bonne foi et de montrer qu’il n’était pas ce garçon qu’elle imaginait. Il n’invitait pas tous les jours, qu’Euréka soit touché par ses actes. Il n’en avait rien dit et à peine fut-elle parti que l’enseignant prenait son temps pour ranger le reste, finir de se débarbouiller également. Elle avait dit cinq minutes ? Et bien, il arriverait au bout de dix. Roy n’était pas le genre qui appréciait suivre les ordres bien que là il l’admettait, c’était plus pour taquiner mais pour ne pas lui donner raison également.

La rejoignant enfin, il lui avait simplement souri amusé avant de se saisir à son tour d’un plateau et de le remplir autant qu’il pouvait. Il avait faim et aurait pu manger un ogre si on lui en avait offert la possibilité. A sa carrure ça ne se voyait pas tellement, on pouvait même penser qu’il ne devait pas avoir un très grand appétit et pourtant, Roy était exactement le genre d’individu qui mangeait pour quatre. En cet instant, il paraissait être le contraire de sa camarade qui avait choisi avec soin ses aliments. Lui, il prenait tout sans se poser de question. Enfin assis à table, le professeur commença à piocher dans son plat avant de lever son visage vers son interlocutrice. C’était tellement bizarre... Le matin même ils se criaient presque dessus et là, ils jouaient aux bons collègues ? Waouh. Impressionnant.

- Je suis plus un pervers maintenant ? Ne put s’empêcher d’ironiser l’enseignant d’un sourire en coin, Non parce que ce matin c’était à se demander si on n’allait pas se taper dessus et là, c’est un peu le monde à l’envers.

Même s’il taquinait, il se posait réellement la question. N’attendant pas de réponse cependant, il lui sourit après avoir pris une pincé de nouille.

- Mais sinon mon cours était bien. Comme toujours en général. J’adore le baseball alors ça ne peut que bien se passer !

Il adorait réellement son métier et il s’arrangeait toujours à faire que ses cours soient dynamiques, intéressants aussi. Il n’avait pas envie que ses étudiants le trouvent ennuyants, probablement la raison pour laquelle Roy n’adoptait pas tout le temps l’attitude d’un professeur mais plus celle de quelqu’un de normal, un simple joueur. Ou un capitaine.

- Et toi ?



© me'ow

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 15:30
 

Get lost ! Go jump in a lake • |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Get lost ! Go jump in a lake • |
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-