AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Street Food (PV Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 16 Aoû - 11:36
Je venais de passer une journée assez intensive. Entre le job de secrétaire ou je devais suivre l’autre comme un chien partout, et mon job de cascadeur, j’étais totalement épuisé. Je venais de tourner une scène pour un film, et la cascade avait été sacrément difficile. Difficile au point où je m’étais pas mal amoché en glissant du toit de la maison. J’avais l’épaule en feu, mais ça passerait. Et rien de tel que d’aller prendre un peu l’air. Si je rentrais à la maison maintenant, je savais pertinemment que Jo Ah allait me faire un foin pour pas grand-chose et m’obliger à faire la vaisselle en prime. Cette femme était totalement démoniaque, et je me demandais pourquoi tel un sadomasochiste j’avais accepté de faire de la cohabitation une seconde fois avec elle. Surement parce que c’était plaisant dans le fond, et ça me permettait d’avoir un peu d’ambiance à la maison. Enfin, la Corée me manquait, c’était mieux. Peut-être parce que nous étions plus jeunes à l’époque, les temps changeaient. C’était la vie. M’installant sur un tabouret en plastique, je posais mes coudes sur la table face à moi et demandais à la tantine de m’apporter à manger. Rien de tel qu’un streetfood. Et si ceux de Corée me manquaient, j’avais tout de même de la chance de pouvoir en avoir ici au Japon. La bouffe Coréenne me manquait. Soupirant, j’attrapais mon verre et me servit avant de boire cul sec. Il n’y avait pas grand monde ce soir, du moins dans ce coin de rue, quelques tables prisent, mais pas mal de libre. Ça ne devait pas être facile tous les jours pour ces commerçants. Je passais mes mains sur mon visage avant de prendre les baguettes et manger tranquillement en regardant les gens passer. J’étais seul, et ça devait faire pitié, surtout que tout le monde était accompagné, mais je m’en foutais. Mieux valait être seul que mal accompagné non ? Enfin, je ne disais pas non à de la bonne compagnie. Tant que ça pouvait rattraper cette journée de merde. J’étais même prêt à accepter une personne de mon soit disant fanclub. Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu l’autre folle hystérique. Je n’étais qu’un cascadeur doubleur et j’avais mon petit fanclub, comme quoi, il en fallait peu dans ce monde de fou.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 28 Aoû - 0:16
La journée avait été ennuyante, bien plus qu’à l’accoutumée. À croire que les petits voleurs de sac à main, les tagueurs de voiture ou même les pervers un peu trop avenants avaient pris un jour de congé. Aemi n’avait reçu que deux seules plaintes aujourd’hui ; un vieil homme qui était persuadé qu’on lui avait volé les clés de sa voiture, alors qu’elles étaient juste tombées sous celle-ci et une jeune femme d’une trentaine qui était persuadée d’être suivie par un enfant voulant des sucettes. Une journée excitante, effectivement. Et forcément, son patron s’y était mêlé aussi, lui mettant la main aux fesses lorsqu’elle avait le malheur de s’approcher trop près de lui. Tout le monde tenait trop à son boulot mal payé pour dire quoi que ce soit, et Aemi n’avait d’autre choix que de se laisser faire. Mais maintenant, elle était sortie de ce bureau qui sentait la puanteur et l’ennui d’une telle journée. Aemi était fatiguée de cette journée à rien faire, et rentrer tout de suite chez elle où elle retrouverait son petit frère et sa nièce ne lui donnait pas envie. Pas qu’elle ne voulait pas les voir, au contraire. Ils étaient sa seule famille, et elle en était dingue. La nuit tombait doucement sur la capitale nipponne. Aemi chercha du coin du regard un café où elle pourrait se poser, mais tout ce qui se trouva dans son champ de vision fut un streetfood. Elle s’approcha, et chercha rapidement une place du regard. Toutes les tables n’étaient pas occupées, et elle s’assit rapidement, appelant la tantine pour avoir une bouteille d’alcool, et un petit truc à manger. Elle n’avait pas spécialement faim, mais ça ne lui ferait pas de mal de manger un peu, ça faisait trois jours qu’elle esquivait le déjeuner. Elle tourna la tête, regardant par dessus son épaule pour regarder les autres tables prises. La plupart était par deux, ou par trois, et elle était seule. Ça devait bien être triste à voir de l’extérieur, une jeune femme qui mangeait toute seule. Et Aemi elle-même n’aimait pas être seule. Alors, elle osa se lever et s’approcher de la table en face d’elle, à trois mètres de la sienne —non que ça la dérangeait vraiment, elle n’était pas du genre timide. « Excusez-moi, ça vous dérange si je m’installe avec vous ? On est tout seul, autant passer la soirée ensemble, non ? » Elle lui fit un sourire, se montrant assez chaleureuse pour faire bonne impression. Lui aussi était seul, et il n’avait pas l’air bien méchant, peut-être qu’il accepterait de manger et boire avec elle.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 28 Aoû - 22:00
La solitude n’était pas quelque chose que j’appréhendais, bien au contraire, je savais la supporter et j’étais très bien seul par moment, mis il y avait ce genre de moment, ou on avait besoin de quelqu’un à un instant donné. Pas qu’on en ait marre de la solitude, mais, disons que parler, se confier et tout ça, avait du bien. On savait tous d’ailleurs, que se confier à de parfaits inconnus étaient une des meilleurs thérapies du monde. Pourquoi ? Car justement c’était un inconnu. On ne le connaissait pas, il nous connaissait pas, personne ne se jugerait, préférant écouter l’autre et donner des conseils et ainsi de suite. C’était comme ça depuis la nuit des temps. Et depuis l’ère d’internet il y avait de plus en plus de monde qui appliquait cette méthode. Aujourd’hui, j’étais seul, je me sentais foutrement seul même. J’étais assez là, comme un pauvre type, je mangeais et je buvais, je buvais beaucoup surtout et je manquais de contact. J’aurai voulu quelqu’un en face de moi, juste pour discuter, juste voir une nouvelle tête, pouvoir parler de choses différentes du quotidien. Ce n’était pourtant pas difficile non ? Mais il n’y avait personne. Et je n’allais pas arrêter quelqu’un dans la rue là, en lui demandant de s’assoir et de manger avec moi, ça faisait tout de même pitié. Soupirant, j’attrapais la bouteille et me servit un verre avant de le boire cul sec. Je soufflais un bon coup et fit claquer mes baguettes sur la table avant de me servir, le regard dans le vide. Trop de choses en tête. Après plusieurs minutes, je vis la lumière s’estomper et une ombre s’approcher de moi. Je relevais la tête pour voir une fille aux cheveux assez long, nos regards se croisant alors. « Excusez-moi, ça vous dérange si je m’installe avec vous ? On est tout seul, autant passer la soirée ensemble, non ? » Comme si elle avait lu dans mes pensées, je souris faiblement tout en posant mes baguettes sur la table. « Ça ne me dérange pas, installez-vous. » Dis-je content de ne plus être seul. Si quelqu’un pouvait lire dans mes pensées, il penserait que j’étais fou et faisais pitié. Sans plus tarder, je fis signe à la tantine d’amener plus de chose. « Je m’appelle Dae Bak. Et vous ? » L’avantage de vivre au Japon maintenant, c’est que personne ou très peu, riaient de mon prénom. DaeBak. Fallait le porter, mais bon, c’était mon faux prénom alors bon.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 2 Sep - 9:40
Aemi ne savait pas ce qu’il lui avait pris d’être venu voir cet étranger. Enfin, le fait qu’il soit un étranger ne la dérangeait pas. C’était plus le fait que ce soit un homme. Elle qui était intimidée et nerveuse en face d’un homme. Dans le fond, elle priait pour qu’il lui dise non, qu’il préférait rester seul. Aemi était surement trop intrépide, et elle ne réfléchissait jamais à ce qu’elle disait. Mais le jeune homme accepta, et Aemi cacha sa soudaine nervosité sous un sourire tremblotant. Elle se retourna vers sa table, prenant dans une main son assiette de brochettes, et dans l’autre la bouteille d’alcool avec le shooter. Elle s’installa sur la table qu’elle partageait désormais avec le jeune homme, qui ne tarda pas à se présenter. « Oh, vous n’êtes pas japonais ? » Le prénom n’avait aucune consonance japonaise, et Aemi n’avait pas quitté depuis longtemps le Japon pour savoir d’où ça venait. « Ah, ça se voit un peu à votre tête, je n’avais pas remarqué avant. Vous venez d’où ? » dit-elle en le scrutant légèrement. Elle se rendit compte de son geste et se redressa sur son tabouret, secouant les mains devant elle. « Ne le prenait pas, einh ? C’était pas méchant ce que je voulais dire. » Elle baissa quelque peu la tête, honteuse. Elle était assise ici depuis à peine une minute qu’elle faisait déjà des gaffes et qu’elle parlait trop. « Je m’appelle Aemi, dites moi si je suis trop bruyante, je ne me contrôle pas vraiment quand je parle. » Elle prit entre ses doigts une petite brochette de poisson et la porta à sa bouche, y croquant un petit morceau du bout de ses dents. Aemi parlait trop, et pour dire des bêtises qui plus est, alors le seul moyen qu’elle trouvait pour s’en empêcher était de manger, même si elle n’avait pas si faim que ça. Elle redressa la tête, attrapant la bouteille de soju et en proposa à Daebak. Une fois les deux shooter servis, elle le porta dans les airs en faisant attention à ne pas en renverser. « À notre rencontre d’un soir alors. » Et elle porta le verre à ses lèvres, avalant le contenu d’une traite. Une grimace se forma l’espace d’un instant sur son visage, et un soupir de satisfaction s’échappa de sa bouche.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 13 Sep - 12:25
« Oh, vous n’êtes pas japonais ? » Et non, je n’étais pas japonais. J’étais de l’autre côté de la mer. « Ah, ça se voit un peu à votre tête, je n’avais pas remarqué avant. Vous venez d’où ?  » Haussant un sourcil, je la regardais avant de sourire. Je n’avais pas une tête de coréen ? Une tête passe partout ? Pourtant je trouvais que les Japonais et les Coréens étaient très différents sur pas mal de chose, comme les Chinois. Mais de nos jours avec les mariages internationaux, c’était un peu plus dur en effet. « Ne le prenait pas, einh ? Ce n’était pas méchant ce que je voulais dire. » Je ne le prenais pas mal. Je n’étais pas raciste ou bien même trop fier sur mes origines ou que sais-je encore. Ce n’était pas un souci qu’on me prenne pour un Japonais. « Je m’appelle Aemi, dites moi si je suis trop bruyante, je ne me contrôle pas vraiment quand je parle.  » Elle me faisait sourire. Cette fille était mignonne je trouve. Sans attendre quoi que ce soit, elle prit la bouteille pour remplir nos deux verres, sans un mot je la laissais faire avant de sourire. « À notre rencontre d’un soir alors. » Levant mon verre à mon tour, je le bus cul sec avant de le reposer. Ça faisait du bien. « A notre rencontre alors. » Dis-je en prenant mes baguettes pour manger. Ça faisait du bien après le verre. « Je ne t’en veux pas tu sais. Je suis coréen en fait. Je ne viens pas de très loin du coup. Mais j’ai vécu en Amérique pratiquement toute ma jeunesse. » Dis-je en posant mon coude sur la table pour me tenir la tête. « Et j’aime les filles bruyantes. Alors ne t’inquiète pas. D’ailleurs, je me permets de te tutoyer tu sembles plus jeune que moi. Mais tu peux me tutoyer aussi. J’ai grandi en Amérique alors tu sais… » J’étais très ouvert de ce niveau-là. Je n’étais pas frigide sur les règles du respect. Un tutoiement ne me dérangeait pas. Enfin, tout dépendait de la personne aussi. « Alors Aemi, que fais-tu ici ce soir ? » Demandai-je en relevant le regard vers elle.

Spoiler:
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 27 Sep - 12:19
« À notre rencontre alors. » Si c’était possible, un autre sourire se forma sur son visage déjà un peu trop illuminé. Peut-être que c’est lui, pensait-elle. Ou peut-être que je commence à m’améliorer. Discrètement, elle toucha du bout des doigts sa joue droite, s’assurant qu’elle ne brûlait pas de rougeurs mais bien de l’alcool qui courait dans ses veines. Et elle soupira de soulagement. Habituellement, elle s’humiliait devant les hommes, et ceux-ci s’en allait au bout de deux minutes, la trouvant soit godiche, soit immature. Mais il restait là, assis en face d’elle, à manger. Alors, elle le suivit dans son geste et attrapa ses baguettes à son tour, enfournant la nourriture dans sa bouche. « Je ne t’en veux pas tu sais. Je suis coréen en fait. Je ne viens pas de très loin du coup. Mais j’ai vécu en Amérique pratiquement toute ma jeunesse. » Aemi releva le regard de son assiette, une expression étonnée et admirative sur son visage. « Tu vivais aux États-Unis ? » Sa voix s’éleva dans les airs, un peu plus fort qu’il ne l’aurait fallu, et elle baissa la tête honteuse de s’être emportée et d’avoir attiré l’attention de quelques personnes, murmurant un faible « désolée ». « Et j’aime les filles bruyantes. Alors ne t’inquiète pas. D’ailleurs, je me permets de te tutoyer tu sembles plus jeune que moi. Mais tu peux me tutoyer aussi. J’ai grandi en Amérique alors tu sais… » Un sourire timide prit à nouveau place sur son visage alors qu’elle levait doucement les yeux vers lui. Elle hocha la tête. « Oui, je suis surement plus jeune que toi. » Se rendant compte de ce qu’elle venait de dire, elle agita ses mains devant elle en signe de négation. « Enfin, c’que j’veux dire, c’est que je suis jeune, pas que t’as l’air vieux, parce que t’as pas l’air vieux, enfin, tu es plus vieux que moi assurément, mais… » Elle se stoppa dans son élan. « Désolée, je m’emporte pour pas grand chose. » dit-elle avec une mine confuse. Elle se resservit à nouveau un verre, soupirant. Elle se sentait idiote. « Alors Aemi, que fais-tu ici ce soir ? » Elle se pinça les lèvres, repensant à sa journée de travail et à ce qui l’attendait lorsqu’elle rentrerait chez elle. « Oh, rien de spécial. Juste, me détendre avant de rentrer à la maison après le travail, je suppose. T’sais, oublier un peu. » Elle secoua la tête de manière à dire que ça n’avait pas d’importance, un air insouciant sur le visage. « Et toi ? »

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 16 Oct - 12:13
« Tu vivais aux États-Unis ? » JE me mis à rire faiblement en la voyant s’excuser d’avoir parlé fort. Elle était mignonne cette petite. « Parle fort, on s’en fout, s’ils ne sont pas contents, qu’ils aillent ailleurs. » Puis on était dans la rue, c’était une ambiance conviviale, si ça plaisait pas autant ne pas venir manger ou boire ici. « Oui, je suis surement plus jeune que toi.  Enfin, c’que j’veux dire, c’est que je suis jeune, pas que t’as l’air vieux, parce que t’as pas l’air vieux, enfin, tu es plus vieux que moi assurément, mais…  Désolée, je m’emporte pour pas grand-chose.  » Je la regardais d’un air taquin avant de rire à nouveau. Elle était définitivement mignonne. C’était plaisant et rafraichissant de pouvoir papoter avec ce genre de personne. Même si elle me rappelait un peu ç sa façon Joah qui était aussi un peu de ce style-là. « J’ai vingt-neuf ans. Bientôt la trentaine, rien que d’y penser ça me déprime un peu en fait. »Dis-je en prenant mon verre pour le boire et le remplir à nouveau. Comme un signe de consolation. « Et toi ? Tu dois avoir vingt ans ? Vingt-quatre ? Ni plus ni moins. »Dis-je en la regardant longuement. Elle avait ce petit visage de poupon innocent. Même si dans le fond, j’en savais rien moi, de si elle était innocente ou pas. « Oh, rien de spécial. Juste, me détendre avant de rentrer à la maison après le travail, je suppose. T’sais, oublier un peu. Et toi ? » Posant mon coude sur la table, je la fixais avant d’hocher la tête. « Pareil. Petit moment de repos entre le travail et le retour à la maison. Si encore je vivais seul, je serais rentré directement chez moi. Mais j’ai une colocataire… Hyperactive, nerveuse, folle à lier, et totalement délurée, qui ne s’arrête jamais. Je n’ai pas encore trouvé le bouton off. Le calme ça fait tellement du bien. » Dis-je en soupirant faiblement. Mais même si Joah était totalement folle, j’appréciais sa compagnie. Ça m’évitait d’être seul et de me couper plus ou moins du monde. « Et toi ? Tu vis seule ? Ou pas ? » Demandai-je en me redressant. « D’ailleurs, sans indiscrétion, que fais-tu comme travail ? » J’attrapais mes baguette pour me remettre à manger.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 17:23
 

Street Food (PV Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» CNN: Food prices rising across the world
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-