AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Great time with video games (osaka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 19 Aoû - 0:40

Great time with video games

Madison, Madison, elle est frivole Madison, frivole mais attachante pour une raison x, on se souvient d'elle, et elle se souvient de vous dans la plupart des cas. Surtout si vous avez été une bonne compagnie. Mais là n'était pas vraiment le sujet, quoi que si en fait, un peu. Aujourd'hui, elle allait aller à un de ses endroits préférés ; un salon de "gaming" où elle allait pouvoir jouer aux jeux vidéos, ce qu'elle pouvait adorer ça la brunette. Elle avait pu rencontrer plusieurs têtes lors de ces conventions, si on pouvait croiser Madison de bonne humeur, c'était bien à cet endroit ; on ne se doute pas que derrière ce sourire adorable et mignon ; elle est vraiment un diablotin en herbe. Et devinez quoi ? Aujourd'hui, elle doit se rendre à Osaka pour aller à un nouveau salon de jeux vidéos où elle a été invité, elle a pas hésité, elle a voulu y aller. En bonne gameuse qu'elle est, elle ne pouvait pas refuser. Alors elle s'empressa de prendre un vol pour Osaka, ça coûtait moins cher qu'un train, et c'était bien moins long pour le trajet. Alors une fois arrivée à Osaka, elle avait réservé un hôtel assez prêt du salon où elle allait pouvoir jouer aux jeux vidéos et battre les autres ; en parfaite compétitrice qu'elle était. Cette éternelle narcissique, avant de partir à la convention fit son rituel de la parfaite Narcisse, se regarder pendant plusieurs minutes dans le miroir ; un vrai cas celle la, je vous jure. Elle s'aimait tellement que ça en devenait presque aberrant, mais bon, elle jouait bien son rôle de Narcisse contemporaine. Elle prit son Polaroïd de compétition de couleur blanche avant de prendre une photo qui sortait directement après, elle la regardait, satisfaite, elle la mettait dans un de ses bagages.

Enfin fini ce rituel, elle pris un sac histoire de mettre son Polaroïd, et diverses affaires utiles comme l'argent, etc. Puis elle se dirigea en direction du salon, bien apprêtée et surtout décontracté, elle allait pas mettre une robe de soirée pour un salon. Elle marcha quelques minutes avant d'arriver au salon, il était assez peuplé, rien que la file d'attente dehors, c'était incroyable le monde qu'il y avait juste pour un petit salon à Osaka. Elle passait devant eux, on dit merci qui ? Merci le pass VIP, bah oui voyons. Elle se présentait devant la personne qui s'assurait de la sécurité et qui vérifiait les badges puis elle rentra dans l'endroit qui gardait le salon. Elle passa son regard sur le salon avec un fin sourire affiché sur les lèvres, elle allait pouvoir joué, avec son boulot elle n'avait pas eu trop le temps en ce moment. Elle regarda l'heure affichée sur son portable. 14:30 Elle avait un tournoi à quinze heures, contre d'autres joueurs, elle allait aller s'assurer où était le stand, il aurait été dommage qu'elle arrive en retard. Alors elle se promena dans le salon sans prise de tête, beaucoup d'hommes tournaient leurs têtes vers elle, étant donné que c'était une fille, il était encore rare de voir des filles pour certains gamers. Avec un fond sadique, elle leur souria d'un air séducteur, leur promettant des merveilles, mais ils n'auraient rien. Pauvres petits bouts, ils ont l'air si naïf, elle résista à la tentation de jouer avec eux ; pour le moment. Puisqu'elle n'avait pas le temps.

Elle arriva ainsi devant le stand où le tournoi allait se dérouler. Tandis qu'elle regardait le programme des joueurs, elle reconnut une voix qu'elle avait déjà entendu, une voix masculine. Elle tourna alors son regard vers la personne, elle le fixa, elle l'avait déjà vu quelque part ; elle le savait. Ryû ! Oui, elle l'avait déjà rencontré à d'autres salons de gaming, elle se souvenait de sa tête et de son ambition pour gagner. Ca l'amusait de le voir, elle aurait pu presque croire qu'il la suivait en mode stalker, quoi que, d'après Madison ça aurait pas été étonnant, elle est si belle. Chut Madison.. disait le peu de conscience qui lui restait. Elle lui sourit alors en le regardant.

- Hey ! Mais tu es partout toi en fait, déjà au dernier salon, on s'était pas croisé ? Avoue tu me suis parce que tu m'aimes trop, pas besoin de le cacher. Disait-elle avec amusement avant d'ajouter. En plus je crois qu'on va participer au même tournoi à ce que j'ai vu. Si je gagne, j'exige que tu me payes à manger ! Mais dis moi... On dirait qu'il y a quelque chose de changer chez toi, je rêve ou c'est vrai ?

© one more time.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 21 Aoû - 16:22
VIP. Very Impressive Person. Eh oui, c'est de moi qu'on parle. Oui, enfin, c'est ce que j'aime me dire, parce que je sais que niveau impressionnant, on repassera. Après, j'ai toujours aimé faire partie de ces personnes particulières que l'on invite pour une raison ou pour une autre, alors être convié à un salon de gaming, vous imaginez bien que c'est le genre de choses qui me met d'excellente humeur. En plus, vous n'imaginez pas à quel point j'ai besoin de me détendre ces derniers temps. J'ai récupéré l'usage de mon bras, j'ai des soucis jusqu'au dessus de la tête, que ça soit au niveau professionnel ou sentimental et, comme si ce n'était pas suffisant, Arisu est toujours malade. Non, franchement, ce vétérinaire en mousse ira se faire voir la prochaine fois qu'il osera prescrire une dose de cheval à mon bébé d'amour; ce chat mérite plus d'attention que ça!

Pour rendre l'histoire encore plus belle, permettez-moi d'ajouter que ce salon se situe non pas à Tokyo, mais à Osaka. Mon berceau, l'endroit où je suis né, où mes parents ont vu leur amour naître et fleurir, l'endroit où j'ai vécu toute mon enfance, le début de mon adolescence. Ah, que de souvenirs! Je me souviens d'y être retourné un moment, mais c'est généralement parce que j'ai des problèmes. Ici, ça sera différent! J'y retourne pour une bonne raison, parce que j'aime cette ville, parce que ce salon m'intéresse, et surtout parce que m'éloigner de Tokyo est sans doute la meilleure idée que je puisse avoir pour éviter que ma vie ne devienne un véritable cauchemar. Tokyo, capitale de mes deux, je te promets que je reviendrai pour te montrer que je suis un homme, un vrai.

Tout ça pour dire que j'ai pris l'avion - j'avais pas envie d'me casser le cul en voiture, putain, j'me serais certainement perdu avant d'arriver en ville, vu mon poissouvoir incroyable - et je suis arrivé à Osaka dans la matinée pour pouvoir retrouver un peu les lieux et réaliser à quel point, oui, cette ville m'a manqué. Quand je rejoins le salon, je n'ai qu'à montrer mon pass et à entrer. Bon, les gens qui m'ont invité sont pas là, mais c'est pas grave! Au pire ils auront eu la grippe, mal aux dents, leur chat aura décidé d'avoir la coulante le matin même et aura ruiné leurs affaires, mais c'est pas grave! De toute façon, c'est pas comme si j'étais pas déjà au courant que je porte la poisse. Enfin soit, me voilà seul à attendre qu'on me prévienne des raisons du lapin qu'on vient de me poser, espérant quand même que c'est pas quelque chose de dramatique, genre la fin du rouleau de papier wc qui n'aura pas été remplacé et qui aura donné lieu à une attente interminable. C'est ça, la vérité de la vie; c'est toujours quand on en a le moins besoin qu'on se retrouve dans une situation de merde.

Comme je n'ai pas que ça à faire et que leurs problèmes attendront bien s'ils ne veulent pas me tenir au courant, je vais me renseigner sur le programme du salon. Tournoi à quinze heures? J'en suis, et plutôt deux fois qu'une! Je m'informe auprès du mec du stand une fois que je l'ai rejoint, puis je m'intéresse aux autres participants en essaynt de voir un peu qui je risque d'affronter - la taca taca taque tique du gamer - jusqu'au moment où un visage familier entre dans mon champ de vision.

« Si, il me semble! J'y peux rien, j'ai toujours eu un petit côté stalker. » Un large sourire s'étire sur mon visage alors que j'entends sa proposition. « Deal! Mais si je gagne c'est toi qui régale. Prépare ton argent, tu vas en avoir besoin. »

Sur la fin, j'avoue que je me demande de quoi elle parle. Si ça se voit que je suis fatigué? Sans doute. Peut-être que ça se voit aussi que mon bras en a pris un coup récemment? J'en sais rien. De toute façon, c'est pas comme si elle avait précisé de quoi elle parlait.

« Tu rêves pas, j'suis plus beau que la dernière fois. »

Oh c'est bon. Vous devriez avoir l'habitude.

« C'est Madison, c'est ça? » M'assuré-je au bout d'un moment, car me tromper aurait quand même été vraiment bête.

Dans un sens, je suis plutôt heureux de la voir là. On ne se connaît qu'au travers de nos rencontres dans ces salons, mais j'dois dire que ça me permet d'être un peu moins seul ici. De quoi me changer les idées, comme je l'espérais! C'est vraiment parfait.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 22 Aoû - 17:37

Great time with video games

Les salons de jeux vidéos, les conventions et tout ce qui tourne autour du jeux vidéos l'avaient aidé à faire des rencontres diverses et variées, certains la respectaient, d'autres ne l'aimaient pas, d'autres la craignaient, c'était assez varié, et ça plaisait à Madison, surtout quand on essayait de la détester, parce qu'au fond elle était persuadé qu'on l'aimait, puis détester une personne était souvent synonyme que l'on apporte de l'attention à la personne en question, alors Madison ne pouvait qu'en être comblée. Parmi ses rencontres positives, il y avait eu Ryû qu'elle croisait au moins à chaque convention où elle allait, donc son visage lui était forcément familier, il était plutôt cool à sa façon, mais bon rien d'extraordinaire non plus d'après Madison, car d'après elle, personne ne peut la surpasser. L'égocentrisme, le narcissisme, quel beau mélange pour une femme. Elle lui sourit automatiquement alors qu'elle voit son sourire s'agrandir, amusée, elle accepte le "défi" en quelque sorte. Elle aime ça relever des défis, et encore plus les gagner. Léger côté stalker entendit-elle ? Si une personne arrivait en cet instant, il aurait pris peut être peur pour Madison étant donné qu'une personne qui dit ça, n'est sûrement pas très bien dans sa tête, mais bon Madison savait que c'était de la dérision, c'était simplement des coïncidences, ou simplement le fait qu'ils aimaient assister à des conventions de jeux vidéos.

Elle pensait que ce salon serait une bonne chose pour s'amuser et prendre du bon temps, en plus elle était à Osaka alors autant en profiter pour découvrir un peu tout ça. Peut-être que Ryû était du coin, peut-être qu'il n'était que de passage, ou peut-être qu'il connaissait cette ville, elle n'en savait rien. C'était un réel mystère. Elle lui demanderait sûrement après le tournoi.

- Je savais bien que tu pouvais pas te passer de moi ! Dit-elle dans un premier temps avant d'ajouter. C'est ce qu'on dit, c'est ce qu'on dit, mais c'est surtout toi qui va sortir la money, show me the money guy !

A sa réponse, elle fit mine de rouler des yeux avant de secouer la tête, puis elle posa son regard sur le bras anciennement endommagé de Ryû, elle avait fait médecine, alors le corps humain à force, elle connaissait, elle repérait rapidement lorsque quelqu'un avait été blessé physiquement. Puis elle reposa son regard sur le visage Ryû d'un air faussement innocent, comme si ça l'amusait que l'homme en face d'elle ait dû se péter le bras par on ne sait quelle façon, quelle femme étrange. On aurait pu la confondre avec un personnage de manga qui se voit amusé par la situation, et qui se faisait ironique.

- Ce n'est pas ce dont je parlais. Rétorqua-t-elle de façon taquine pour embêter le plus vieux avec un air faussement angélique. Je parlais de ton bras, on dirait qu'il vient de reprendre ses utilisations car avant il était au repos, car il ne pouvait rien faire. On dirait que tu as vécu des aventures depuis la dernière fois. Et oui, moi c'est bien Madison ; Ryû.

Le ton de sa voix à la fin de sa phrase aurait pu donner froid dans le dos, vu qu'elle l'avait dit calmement et doucement, Madison était mignonne et adorable, mais il fallait se méfier de ce petit côté angélique, il était par dessus un côté démoniaque des plus terribles. Mais bon, cela peu de personne était au courant qu'elle cachait ça, enfin cacher était un bien grand mot, juste quand on accusait Madison de mauvaises choses, on ne croyait pas la personne, car Madison paraissait bien trop mignonne pour être diabolique, elle savait cacher son jeu mine de rien. Elle regarda ainsi de nouveau le tableau des tournois qui allaient se dérouler avant de reposer son regard sur Ryû.

- Je joue à 15 h normalement ! Et toi tu commences quand normalement ? Je crois qu'ils ont aussi prévu d'annoncer la sortie de plusieurs jeux pour la rentrée, je me demande si on pourra les tester en avant première.

Le bruit d'une voix dans plusieurs hauts parleurs résonnait dans la salle, elle nous annonçait que le tournoi allait bientôt commencer et de se tenir prêt pour ne rien rater, impatiente et joueuse, Madison voulait voir ce qui l'attendait avec ce tournoi.

- On va bientôt pouvoir commencer, j'ai hâte de te mettre la pâté de ta vie. Oublie pas notre pari. Rappela-t-elle avec un air joueur et amusé.

Le côté joueur et combatif de Madison ressortait en cet instant, elle était déterminée à gagner, elle se faisait légèrement provocatrice pour s'amuser. Elle ne prenait pas grand chose au sérieux, alors autant jouer.

© one more time.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 24 Aoû - 21:14
Les jeux vidéos et les conventions, c'est mon monde. J'veux dire, ça se voit pas forcément, mais je pourrais passer des heures sur ma console, à passer les niveaux, relever les défis, lancer des challenges à ceux qui semblent trop peureux pour les relever, ou aux plus téméraires dans l'espoir de les voir se prendre la rame de leur vie. Dans mon jeune temps, je passais même mon temps à développer de petits jeux tous simples. Certes, à l'heure actuelle, ces jeux sont devenu bien plus complexes mais, franchement, ce n'est plus aussi jouissif que ça a pu l'être quand j'étais ado prépubère. Pourquoi? Tout simplement parce que je ne dispose plus d'assez de temps pour m'adonner à cette passion et, triste réalité, parce que personne ne jouera jamais à ces jeux. Tout ça parce que je ne suis que le professeur d'informatique d'une école de poules aux oeufs d'or. Tout ça parce que personne n'en a rien à foutre de ma gueule et de tout ce qui peut m'arriver ces derniers temps. Non, franchement, quelqu'un s'y intéresse? J'veux dire, à part moi et Royal Shit, puisque ça semble être son seul passe-temps.

Heureusement, je vaux mieux que ça et j'ai mieux à faire que pourrir la vie des autres en publiant des tweets sans intérêt - franchement, qui s'y intéresse? Personne! (Si la direction de l'université tombe sur eux, t'auras l'air bien moins malin, mon grand...) Puis bon, c'est pas comme si j'étais allé crier sur tous les toits que j'avais mis Yun Hua enceinte. Puis maintenant, c'est terminé! Elle me l'a dit elle-même! Oh, vraiment, je croyais que j'étais venu pour me détendre, me changer les idées, ne plus penser à tout ça... C'est vraiment le moment de penser à Yun Hua? J'aurai tout le reste de ma vie pour repasser cet épisode débile en mémoire alors, franchement, je devrais profiter de l'endroit où je suis actuellement sans me préoccuper de ce gros aléa de ma vie.

« On verra, on verra! » Reprends-je en riant un peu.

Évidemment, je n'ai pas envie de raconter à tout le monde que je me suis courageusement brisé le bras en chutant d'un arbre. Enfin, parce que quelqu'un a provoqué ma chute d'un arbre, plutôt. Non, franchement, après mon ex, Yun Hua et ce fou furieux, il y a encore beaucoup de monde qui m'a sur sa liste noire? Si c'est le cas j'aimerais beaucoup être prévenu, histoire d'avoir une chance de survivre jusqu'à mes quarantes ans, quitte à le faire seul avec mon chat et ses croquettes. Je souris un peu aux propos qu'elle tient en réponse à mon affirmation humoristique. Oui, mon bras. Oh, franchement, j'peux arrêter de rencontrer des cyborgs qui lisent en moi comme dans un livre ouvert, un jour? Pas aujourd'hui? Tant pis.

« Oui, je l'ai cassé. » Avoué-je, un peu embêté. « Un accident, ça arrive. »

Sur ce, je hausse les épaules, heureux de ne pas m'être trompé de prénom. De manière générale, je les retiens plutôt bien, mais un défaut peut toujours arriver, pas vrai? En plus, ce n'est pas comme si je rencontrais énormément de monde ces derniers temps, hein. En fait, j'ai l'impression de n'avoir jamais fait autant de nouvelles connaissances qu'au cours des derniers mois, en oubliant les étudiants. C'est quand même fou.

« 15h30. » Dis-je en soupirant un peu. « Il y a pas mal d'inscrits visiblement, alors ils ont du répartir ça par tranches, j'imagine. »

J'espère quand même être bien classé, voire finir en finale, si c'est possible. Oh, et tant qu'à faire, la gagner aussi! Si je gagne, Madi me paiera le repas et je serai le plus heureux des hommes. Eh oui.

« C'est vrai que ça serait top. Après j'imagine qu'il doit y avoir des conditions pour ça. »

Oui, parce qu'autrement tout le monde se jèterait sur l'occasion et ça deviendrait un terrible bordel. Ingérable. Je souris un peu à cette pensée, puis je reprends espoir en me disant qu'avec un peu de chance, ils me prendront parce que je suis beau. Je lève un peu les yeux quand une voix indique que le tournoi va commencer et, adressant un clin d'oeil à la demoiselle, je ne peux m'empêcher de répondre.

« T'en fais pas, j'y manquerai pas. Allez, bonne chance! »

Et en attendant que ça soit mon tour, je vais sagement observer la compétition, histoire de voir un peu à qui je vais avoir à faire. Quitte à jouer, autant bien le faire, non? De toute façon, c'est la meilleure chose que je puisse faire actuellement.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 2 Sep - 0:05

Great time with video games

Ce bon vieux Ryû avait amusé Madison lors de leur première rencontre, c'était un peu l'aîné qui la faisait rire en rentrant parfois dans son jeu et ses défis. Ils s'étaient rencontrés à une convention du même type que celle-ci. Ce qu'elle ignorait en réalité c'est qu'il vivait dans la même ville mais ne s'était jamais croisé auparavant, c'est fou quand on se dit qu'ils sont dans la même ville, mais Tokyo est assez grand alors c'est peut-être assez normal de pas pouvoir se croiser dans une aussi grande ville. Dans une convention de ce type, ils avaient plus de probabilités de se croiser et de se voir, et certainement converser. Elle prenait quand même de son temps pour les jeux vidéos et ces conventions. Certains avaient cette peur de pas pouvoir tout gérer, mais ce n'était pas le cas de cette dernière.

Il lui disait on verra, en le prenant à la rigolade, elle haussa alors les sourcils avec amusement avant de remarquer qu'il avait eu semble-t-il quelque chose à son bras, ça ne pouvait pas lui échapper, elle avait fait médecine, et avait eu son diplôme dans ce domaine. Les blessures physiques elle pouvait les remarquer aisément même si elles étaient passées, il restait toujours une trace qu'elle remarquait facilement. C'était pas forcément parce qu'elle connaissait Ryû, c'était plus par expérience et par vécu. Quand elle apprit qu'il l'avait cassé par un accident, elle ignorait que c'était son frère qui était l'auteur de ce fameux accident, de toute manière, son frère faisait ce qu'il voulait tant que ça n'empiétait pas dans ses affaires. Mais elle ignorait que Ryû connaissait Dakota et inversement. Alors, elle n'allait pas lui sortir par on ne sait quel miracle que c'était quelqu'un qui lui avait fait ça, à cette nouvelle elle pencha alors la tête sur le côté en faisant une légère moue.

- Si j'avais pas fait médecine j'aurai même pas remarqué ! Heureusement que tu es de nouveau d'attaque pour la convention, ça aurait été bête que tu la loupes.

Elle lui avait demandé à quelle heure il passait, il lui apprit donc que son heure de départ était 15h30, elle hocha la tête en faisant comprendre qu'elle avait compris. Elle n'allait donc pas concourir contre Ryû pour commencer, peut-être plus tard dans la journée qui sait ? Elle enchaîna sur le fait qu'ils allaient sûrement annoncer la sortie de nouveaux jeux et elle demanda s'ils pourraient les tester, elle croisa ainsi les bras sur sa poitrine en écoutant la réponse du plus vieux.

- Oui, il y a déjà beaucoup de monde qui est venu pour cette convention. Peut-être un peu plus que d'habitude. J'ai hâte de voir ce qu'ils vont nous annoncer. Si on peut jouer, je te prends en coéquipier.

Après tout, pourquoi pas prendre ce bon vieux Ryû en compagnon de jeu ? Ca pourrait être fun de faire équipe avec lui, pour voir quelle stratégie il élaborerait pour qu'ils gagnent en équipe. Ca devait forcément faire un bon duo. A sa rétorque, elle lui fit un clin d'oeil en lui faisant un signe de la main.

- Bonne chance à toi aussi, fais attention à tes rhumatismes mon vieux. Rétorqua-t-elle pour le taquiner avant de tirer légèrement la langue.

Elle disparût d'un coup par la suite pour aller s'installer à la place qui lui était attribuer pour jouer. Elle étira ainsi ses bras vers le plafond, elle sourit d'un air mauvais avant de se mettre en condition pour jouer. Son adversaire avait l'air quelque peu débutant, ça devait être ses premières parties, Madison va-t-elle être mauvaise en ce jour et faire sa petite diablesse ? Pas manquer, elle va jouer avec lui, elle lui fait espérer qu'il pourra gagner, elle le voit dans son jeu, mais Madison sait déjà qu'elle va lui affliger un coup fatal qu'il n'aura pas prévu. Avant sa petite fourberie, elle lança un sourire innocent et mignon qui était tout le contraire de ce qu'elle était en ce moment avant de mettre le joueur hors compétition, elle mit ainsi ses mains sous son menton, avec cet air toujours faussement innocent, contente d'avoir gagné aussi facilement, elle s'était déjà bien amusée. Elle attendit ainsi son prochain adversaire.

© one more time.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 7 Sep - 12:40
Oui, bon, j'ai eu le bras cassé à cause d'un imbécile heureux il n'y a pas si longtemps que ça et j'ai du passer un moment à ne rien faire parce que j'étais pas foutu de bouger. Heureusement que c'est passé parce que je crois que j'aurais pas supporté une semaine de plus à ne rien faire à cause d'une blessure aussi stupide que celle-là. D'un autre côté, je devrais peut-être m'inquiéter de savoir qui est le débile qui a osé me le casser, ce bras, parce que si nos chemins se croisent à nouveau je n'aurai peut-être pas l'occasion de l'éviter. Si j'avais ne serait-ce qu'une idée du lien que ce gamin a avec Madison, j'imagine que mon comportement serait diamétralement opposé à cette sympathique que j'éprouve envers elle. Au lieu de ça, je souris un peu à son commentaire, tout à fait d'accord avec ce qu'elle avance : ça aurait clairement été dommage! Imaginez ma tristesse si j'avais été incapable de venir visiter ce salon, hein? J'aurais simplement pu pleurer dans les poils de mon chat en lui répétant à quel point il était le seul être qui m'aimait sur Terre parce que le reste des gens passaient leur temps à m'en foutre plein la gueule. En bonne victime, évidemment. Mais de toute façon je suis plus fort que ça.

« C'est clair! Mais bon, ça va, j'ai survécu. » Réponds-je en haussant les épaules.

Un peu plus tard, il est question du moment où on devra jouer, et également du test d'un jeu qui aura lieu un peu plus tard. J'ai envie d'y participer, j'imagine même pas les choses autrement, mais il est clair qu'il y a foule dans ce salon et que je n'aurai pas forcément l'occasion d'y trouver ma place. Oh et puis, rien à faire, j'suis Katsura Ryû, je joue des coudes et j'aurai forcément ma place. S'il faut, je peux même tenter un sourire de lover à la personne qui gérera le stand, si c'est une femme. Eh oui, on n'y croirait pas comme ça, mais il y a plus de femmes qu'on peut le penser dans ce domaine et parmi les passionnés... Pas des moindres, d'ailleurs, si vous voulez mon avis. J'serais tellement malheureux s'il n'y avait que les hommes pour s'intéresser à l'informatique. Quoi? J'vais pas matter des mecs, quand même, vous êtes pétés? C'est juste dommage que Mi n'ait pas l'air de s'y connaître plus que ça en la matière. D'un autre côté, ça veut aussi dire que je pourrais l'aider si elle en éprouvait le besoin un jour ou l'autre. C'est plutôt cool du coup, même si mon dernier cours particulier c'est assez mal passé. Pardonnez l'euphémisme.

« Sans problème, j'suis certain qu'on ferait une bonne équipe. » Après tout, n'étaient-ils pas de bon joueurs tous les deux? « Mais avant je dois te montrer qui est le chef. »

Eh oui, le chef, le mâle alpha de la bande, le number one et tutti quanti que personne ne peut égaler et qui rivalise avec tout le monde tant au niveau du talent que de la beauté. Vous trouvez pas que j'ai l'air vachement cool comme ça? Il paraît qu'il faut partir positif pour être un vainqueur et, même si j'ai clairement l'impression d'être un perdant depuis quelques temps, je fais des efforts pour garder la tête haute et arrêter de jouer aux imbéciles. Parce qu'il faut! Il faut que j'arrête de faire n'importe quoi et que je reprenne ma vie en main. Yun Hua a décidé de faire partir le bébé, elle a décidé que je dois crever tout seul. C'est son problème et, dans un sens, un défi à relever. Qu'on ne vienne pas dire que je suis un lâche qui abandonne. C'est fini tout ça. Enfin, je crois.

Levant les yeux au ciel à sa mention des rhumatismes, je laisse échapper un rire avant de me placer pour regarder le début du tournoi, attendant mon tour pour jouer. Il me suffit d'observer la manière dont jouent les uns et les autres, histoire de savoir à peu près contre qui je risque de jouer dans les manches supérieures si j'y parviens. Certains sont bien nuls en tout cas, mais pas Madison, comme j'aurais pu m'y attendre. D'ailleurs je ne manque pas d'applaudir quand d'autres le font suite à sa victoire. J'crois que j'ai toujours eu une grande admiration pour les femmes qui jouent aussi. Doucement, comme mon tour arrive, je me prépare à affronter mon propre adversaire, un gars que j'ai déjà du affronter plusieurs fois mais dont je n'ai jamais retenu le nom. Allez savoir pourquoi. Sans doute parce qu'il était nul, chose que je constate quelques minutes plus tard, lorsque je parviens à le vaincre sans trop de difficultés. Les débuts de tournoi sont toujours un peu chiants. Il faut dire que c'est en général là que se fait le tri entre les bons joueurs et les novices qui voulaient tenter leur chance pour le fun. Comme il y a encore deux groupes du premier tour qui doivent passer, puis une interruption, je rejoins Madison quand j'ai terminé de jouer.

« On va boire un truc en attendant la reprise ? »

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 13 Sep - 1:21

Great time with video games

S'il n'avait pas été rétabli sûrement que Madison aurait vu sa convention autrement ou non,  est-ce que Ryû changeait quelque chose à cette convention ? Oui sûrement étant donné qu'il était un très bon joueur face aux participants qu'il pouvait y avoir dans cette convention. Ca allait être facile pour lui d'éliminer des participants, il n'y avait pas de peine à se faire pour cela, elle pensait que même avec un bras il aurait pu les battre sans forcer ; de toute manière c'était pas bien compliqué de voir qui était novice et qui ne l'était pas dans ce genre de convention. Certains viennent défier juste pour le plaisir, d'autres pour la gloire et d'autres pour tester et encore d'autres pour une raison inconnue. Ryû semblait relativiser sur sa situation, Madison hocha la tête à sa réflexion, oui c'était vrai il avait pu survivre à ça, tant mieux. Ca aurait été quand même bête pour lui de mourir d'un bras cassé quand même, même si c'était quand même impossible de mourir d'un bras cassé, sauf s'il y avait une blessure infectée, et encore, c'était soignable aujourd'hui. Elle rit légèrement en imaginant ce pauvre Ryû en guerrier tentant de survivre avec son bras dans le plâtre, il fallait bien des gens comme ça après tout.

Madison avait entendu dire qu'il y aura des tests de jeux durant la convention, une conférence sur des sorties de jeux auquel ils pourraient éventuellement jouer, ce serait bien quand Madison y songea. Et puis si ils pouvaient profiter de leurs statuts de VIP pour la journée, autant le faire à fond. Il faudrait sûrement demander une place, il allait sûrement falloir corrompre, comme ça pouvait faire frémir cette chère Madison en y pensant, la corruption, la manipulation c'était ce qu'elle aimait. Au plus petit degré comme au plus grand, c'était quelque chose qu'elle appréciait. Et si ça pouvait créer le chaos, elle aimait encore plus, mais elle allait éviter le chaos pour aujourd'hui, elle avait trouvé le moyen de se défouler sur les pauvres joueurs de jeux vidéos qui avaient décidé de l'affronter durant un combat en ligne. Plus le monde de l'électronique et les jeux vidéos évoluaient plus il y avait un large panel qui s'intéressait à ce milieu, que ce soit femme ou homme, ils semblaient tous s'intéresser à des jeux. Ce genre de convention pouvait réunir pas mal de monde, c'était bien pour faire des rencontres de tout type.  Alors après la proposition qu'elle avait fait à Ryû, il répondit d'une manière assez drôle, il voulut montrer que c'était lui le "chef" si on faisait équipe, à cette rétorque dont Madison se doutait pas, elle laissa un rire s'échapper d'entre ses lèvres. Ryû avait beau être un peu plus vieux qu'elle, elle aurait peut-être dû le respecter et lui laisser être le chef, elle ne l'entendait pas de cette oreille la petite. Elle regarda alors son aîné après avoir bien rigolé, qu'est ce qu'il pouvait être marrant ce Ryû aux yeux de Madison.

- J'attends encore ce jour pour que tu me montres que tu es le chef mon cher Ryû. Ironisa-t-elle en souriant. Et n'oublie pas que la vraie chef ici c'est moi, il va falloir me passer sur le corps si tu veux devenir le number one. Ajouta-t-elle avec une certaine prétention, c'était vraiment une égocentrique narcissique cette brunette, aucun doute là dessus. Mais tu restes cool quand même, donc on va te pardonner l'oubli que c'est moi la chef ! C'est cadeau.

Elle laissa alors ce cher Ryû pour aller commencer sa première partie, c'est ainsi qu'elle gagna sans peine contre son premier adversaire, ça n'avait pas été compliqué pour elle, elle était quand même satisfaite d'avoir gagné, les gens l'applaudissaient devant sa victoire, elle sourit en se penchant légèrement pour les "remercier" même si elle trouvait ça normal, elle aimait être adulée et avoir l'attention rien que pour elle, elle était incorrigible sur ce point. elle alla ainsi rejoindre un endroit tranquille, voyant au loin que c'était au tour de Ryû de jouer, elle sourit en voyant l'adversaire de Ryû, elle l'avait déjà vu combattre Ryû plusieurs fois à l'occasion d'autres conventions, mais à chaque fois ce dernier se faisait battre par ce cher Ryû, c'était pas surprenant, il semblait utilisé toujours les mêmes techniques pour tenter de gagner, mais c'était peine perdue on dirait étant donné que Ryû l'avait percé à jour plus d'une fois. Il le bat sans difficulté en quelques minutes, il aura pas trop fait duré le suspense, elle applaudit alors son cher compagnon de jeu avec d'autres  pour le féliciter sur sa réussite. Il la rejoint ainsi après avoir terminé, il lui proposa d'aller boire un truc avant la reprise, elle accepta alors en hochant la tête avant de se lever.

- Allons y, j'avais soif en plus. Rétorqua-t-elle avant de prendre la direction d'un stand qui faisait des boissons et des snacks en tout genre.

Elle marchait en direction de ce fameux stand qui offrait des rafraîchissements et d'autres choses à manger pour remettre sur pieds les différentes personnes dans la convention, joueur comme simple visiteur. Ça offrait une belle clientèle diverse et variée, enfant, adolescent, homme, femme.  Elle était au côté de Ryû en marchant avant de tourner sa tête vers lui.

- Sinon comment ça se passe dans ta vie à part ce bras ? Demanda-t-elle en arrivant devant le snack.

Elle regarda ainsi les choix proposés par le snack, faisant mine de réfléchir pour ce qu'elle allait prendre, elle s'adressa presque directement après quelques secondes de réflexion à un des gérant qui semblait tenir le stand.

- Je voudrais un Dr Pepper s'il vous plait. Demanda-t-elle, autant rester à sa boisson préférée, on ne changeait pas une équipe qui gagne.


© one more time.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 27 Sep - 15:16
J’ai bien fait de venir ici. Après ma fracture du bras et cette incapacité à faire mon job correctement, il n’y a rien de plus agréable que sortir voir du monde et, surtout, jouer à des jeux vidéo dans un salon comme celui-ci. C’est une chose que j’ai toujours adorée, en particulier quand j’ai l’occasion de croiser des visages familiers et de discuter avec eux un peu. Encore plus lorsque je peux participer à une compétition où je suis certain, ou presque, du surclasser la plupart des joueurs. Ce n’est pas ma faute si je passe certaines nuits à jouer, pour ensuite dormir un peu et partir donner mes cours à ces idiots, pas vrai ? J’ai toujours adoré ce genre de petits divertissements et, même si certains plaideraient sans hésiter l’addiction, je n’ai pas vraiment de problème avec ça ; oui, je suis addict, je passe des heures devant mes écrans, quels qu’ils soient, et je supporte très mal de me retrouver sans internet, mais je suis capable de survivre, non ? Quoiqu’ils pensent, ça ne m’atteint pas. Une petite crise de nerfs n’a jamais tué personne, encore moins quand elle a lieu pour une bonne raison, pas vrai ?

T’façon, c’est pas comme si les gens pouvaient me changer, et ils sont bien obligés de m’accepter avec mes qualités et mes vices. Oui, j’en ai plein, je fume, je bois, j’aime le sexe et le respect n’est pas ma plus grande passion. Quel dommage ! Et en plus de tout ça il faut que je sois accro aux jeux vidéo, si c’est pas de la tristesse ! Allez, on va pas se mentir, en vérité je trouve ça super cool de pouvoir passer des heures devant ma console ; c’est pas comme le tabac qui va me refiler le cancer ou l’alcool qui va me niquer les neurones. Vous mentez pas, vous le savez aussi bien que moi, même si certains prétendent que les jeux vidéo rendent violent. J’suis persuadé que je peux l’être même sans manette, eh oui. D’ailleurs je pense que certains devraient le comprendre avant de me chercher des noises, mais il paraît que ma carrure ne dissuade pas grand-monde. Allez, de toute façon, ça change pas ma vie dans l’immédiat, si on oublie ce mec qui m’a cassé le bras.

Au moins, derrière l’écran, on s’en fout pas mal de savoir que je fais un mètre soixante-dix et que je pèse une cinquantaine de kilos. Franchement, vous vous en souciez quand vous jouez face à un Scorpion ou un personnage du genre ? La manette pourrait encore être entre les mains d’une gamine de sept ans que ça ne changerait strictement rien, elle pourrait balancer un rugbyman aux ordures sans aucun problème, avec un peu de talent. Je crois que c’est l’aspect qui m’a toujours plu dans l’informatique et les jeux vidéo : ça importe de savoir si tu es fort ou pas, tu peux parfaitement devenir le maître de la situation si tu gères les choses correctement. On devient roi en quelques secondes, pour résumer.

« Mais oui, bien sûr. » Je hausse les sourcils, amusé par ses propos, avant d’en rire un peu. «  J’te passe dessus quand tu veux, mais pas pour la victoire. »

La perche était trop évidente pour ne pas être saisie, n’est-ce pas ? Je fais partie de ces gars qui n’ont aucune limite lorsqu’il s’agit de répartie, et je n’ai pas hésité une seule seconde à réagir à cette occasion évidente de dire n’importe quoi. De toute façon, ce n’est pas comme si c‘était étrange venant de moi ; en plus, ça ne fait que confirmer que je ne suis pas gay et que je voue un culte aux poitrines. Je hausse les épaules après quelques secondes, estimant qu’elle peut se croire chef si elle le souhaite, je reste chef à mes yeux. Je suis le mâle alpha, même si je joue aux bêtas. D’ailleurs, je devrais être alpha-testeur.

Après nos premières parties respectives, je retrouve ma charmante camarade de jeu pour profiter un peu de ce temps que l’on a à tuer avant  de recommencer une partie. C’est l’inconvénient des compétitions de ce genre : pas assez de machines, donc plusieurs manches, donc beaucoup de temps à perdre. C’est pour ça que j’adore ne pas être seul dans ce genre de situation. Comme Madison approuve mon idée, je la suis en direction d’un stand, écoutant sa question avant de m’adresser également à l’un des gérant pour lui demander une portion de takoyakis (clichés, mais tellement bons lorsqu’on n’en a plus mangé depuis longtemps), et un soda. J’enfonce ensuite les mains au fond de mes poches, à la recherche d’argent pour payer ma part, évidemment,  et quand j’ai trouvé, je relève les yeux vers Madison.

« Ça se passe bien, enfin ça pourrait être pire. » Sur le coup, je n’ai pas envie de me plaindre, même si je sais que c’est un peu la merde. «  J’suis parti en camping cet été, c’était la première fois.  »  

Il ne nous faut pas longtemps pour obtenir ce que l’on a commandé, heureusement, alors je me saisis du petit ravier où sont disposées les petites boules de pâte.

« T’en veux ? »

Je saisis également la bouteille que je cale sous mon bras avant de tendre l’argent au marchand, me tournant ensuite vers la foule, à la recherche d’un endroit où l’on pourrait s’asseoir pour éviter de discuter comme deux imbéciles au milieu de tout.

hrp: désolé du temps que j'ai mis à réponse ><

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 9:27
 

Great time with video games (osaka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It's just about video games • |
» Playing pool and wild darts, Video games.
» AILEEN ➺ go play a video games.
» Video games ruined my life. Good thing i have two more.(James)
» MARIUS ✘ video games
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-