AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 welcome in my world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Yanagi Emrys
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 694 Yen (¥) : 204 Avatar : park jae hyeong (day6) Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : vingt quatre ans Date de naissance : 15/09/1992 Astrologie : born ♒ {vierge} × 猴 {singe} Métier : chanteur/rappeur à A.E Année : sixième année. Résidant à : la famille Yanagi vit à Bunkyo, mais je loge dans un bus réaménagé en une sorte d'appartement, à Bunkyo. Planning :





invitez kaori à sortir pour étouffer les doutes de son frère faire attention à toru cacher que je ne suis pas emrys et que je loge dans un bus réaménagé en appartement connaître un peu mieux les autres idoles de l'agence me documenter sur les amis d'emrys, ça craint de ne pas savoir au moins ça







Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation : fiche de présentationfiche de lien






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 23 Aoû - 16:24
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
Face au miroir, je regarde ce reflet qui renvoie une image confiante, sûr d'elle. Ce soir, je sors. La danse ne va pas rester au placard comme quand je sors avec des amis pour boire un verre ou s'amuser d'un rien. Ce soir, je vais à une battle de danse. J'y pense depuis notre dernière discussion avec Maylie, quand je lui ai parlé de nos petits « combat » de rue à la sexy dance, guidé par la musique d'une radio sans fil ou d'un portable sauvage. Je voudrais réellement lui montrer cet univers, qu'elle admire de ses propres yeux la magie de mon monde. Dire qu'à une époque, je n'aurai même pas pensé ainsi, ni à lui faire voir, ni à lui proposer quoi que ce soit. J'ai dû prendre des bonnes résolutions en signant mon contrat avec Hazel. D'ailleurs, nos entraînements sont de plus en plus difficile, surtout quand le classique m'échappe et me prend parfois la tête. Tant que je ne tente pas un porté en pleine battle, tout va bien. En attendant, j'attrape mon téléphone pour prévenir ma camarade, un sourire aux lèvres. C'est étrange comme les choses changent, à croire que Maylie a surpassé la place de tout mes amis. « Rejoins-moi à la boutique de souvenir « memorie » à Shinjuku, je t'attends là-bas. » Mon message envoyé, je termine de me préparer en lançant un clin d'oeil à mon reflet, comme si j'allais plaire à qui que ce soit en sortant cette nuit. De toute façon, je vais bientôt être décoiffé ou salis, pas la peine d'en faire trois tonnes.

Baskets aux pieds, portable et monnaie en poche, casque sur la tête, je n'informe personne de mon départ puisque mes parents ne sont pas là ce soir. Ma jeep m'attends dans la fraîcheur de cette fin de saison écrasante, tandis que je vais chauffer le siège et allumer le moteur. Même à cette heure-ci, les routes sont bien animées et encombrées, pourtant je ne met pas bien longtemps avant d'arriver à Shinjunku et trouver une place suffisamment large pour me garer. évidement, ce n'est pas le plus proche de la boutique indiquée, mais je fais les quelques mètres à pied pour m'y rendre et l'attendre. C'était comme convenu, à l'avance. Je préfère être sur les lieux pour la voir arriver, portable à la main si jamais elle essaye de me joindre. Depuis la dernière fois dans la ruelle, je crains toujours qu'un autre salaud se risque à lui faire du mal, veillant au grain. Si quelqu'un doit encore la malmener, il aura affaire avec moi. Je suis résistant, comme je répète si souvent pour me donner cette image rassurante et forte à la fois. Résistant, et sûrement impardonnable.

Les minutes s'écoulent avant que je ne textote la demoiselle, lui indiquant qu'elle n'a que cinq minutes pour arriver, bien que je l'aperçois au loin. C'est marrant d'être en avance et de regarder l'autre se dépêcher, souriant davantage en fonction qu'elle approche de moi. Une fois à ma hauteur, je lui montre mon écran de téléphone allumé sur l'heure, plaisantant comme un abruti. « à deux minutes près, tu serais verbalisée. » J'ai mon humour bien à moi, rangeant rapidement mon combiné dans ma poche. « Tu es prête pour affronter la rue ? Mes potes nous attendent déjà sur place. Ce n'est pas loin, suis-moi. » Après tout, je ne voulais pas l'accueillir avec une bande de débile capable de la siffler ou de se moquer, ils en seraient capable. Au moins, je peux la guider au calme, marchant à notre rythme pour rejoindre un vieux parking abandonné et barricadé. Entre nous, on nomme cet endroit « the hell paradise ». Bienvenue en enfer, Maylie.
code by lizzou × gifs by tumblr


⊹⊹ you don't know me ⊹⊹
you want a perfect picture to believe in. then you can't be looking for me then. i don't need to live by your rules. you don't control me.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 23 Aoû - 18:01
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
  tenue (avec un short en dessous) > Je suis un savant mélange de peur, d'excitation, d'appréhension et de surexcitation -je sais, je l'ai déjà dit. De la peur parce que je m'apprête à rencontrer Yukine entouré de tous ses amis, et quoi qu'on dise, je sais bien que je ne correspond à leur vision d'une fille « sexy et cool ». Quand on était au foyer avec Charlie, à l'époque où j'ai commencé à danser, je m'éloignais de plus en plus de ce monde brutal mais coloré, pour rentrer dans un univers plus doux, mais strict et blanc également, à sa façon. J'entendais parfois leurs rires étouffés dans les couloirs, et je sais que si mon frère n'était Charlie Matsuno je m'en serais prise plein la gueule. Je vais rentrer dans un cercle social qui ne correspond pas à ma catégorie, et heureusement que Yukine m'accompagne parce que je n'en aurais pas été capable seule. De l'excitation parce que je m'apprête à découvrir un monde que je connais mal, très mal, qui chez moi est une source de clichés divers. Mais je dois dire qu'en regardant Sexy Dance la dernière fois, j'ai eu envie d'en apprendre plus, de voir de mes propres yeux ce que c'était, des « battles ». Et bien sûr de l'appréhension ; je me connais. Ces mouvements, je ne m'apprête pas à les découvrir -pas tous-, mais à les re-découvrir. Charlie hantera chacun de mes regards sur leurs pas. Dans les même rues où il avait prit l'habitude de faire des freestyles. Encore une fois, je sais que Yukine sera là, et je vais m'accrocher à lui comme à une bouée de sauvetage. J'enfile un short et t-shirt, une chemise géante qui cache un peu plus mes jambes, et une paire de baskets noires. Je passe brièvement ma main dans mes cheveux et soupire face à mon miroir. Je met mes lunettes au cas-où. Après tout, il m'a vue plus de fois avec que sans ; si on oublie la nuit de la dernière fois. C'est une sorte de barrière, un moyen de me couper des autres. J'ai besoin de me protéger un peu, ce soir, ça va être riche en émotions...

Je réponds un rapide « J'arrive » à Yukine, et fourre mon portable dans ma poche avant de sortir en trombe. Ce n'est qu'au milieu de mes escaliers que je rebrousse chemin pour retourner dans mon appartement chercher un élastique pour les cheveux. J'ai un réflexe bizarre, mais je les attache souvent, ça m'aide à déstresser. Cette boutique n'est pas si loin de chez moi, mais je me doute qu'il doit déjà y être. Je cours comme je n'ai jamais couru, déjà essoufflée quand je sors de mon immeuble ; sept étages, c'est pas rien. Mon cœur bat très vite à cause de l'effort, et je malmène mes jambes, déjà tendues à cause de l'entraînement. Je sens mon portable vibrer dans ma poche mais ne prend pas la peine de regarder ; je sais que c'est lui. Il est là-bas, accoudé à sa jeep, le sourire aux lèvres. Je lui offre un sourire tout aussi rayonnant en arrivant, posant mes mains sur mes genoux pour reprendre ma respiration. « Arrête, il me restait deux minutes? Aaaah je me suis tuée à me dépêcher pour rien ! », blaguais-je en souriant de plus belle. Quand il évoque la rue et ses potes, je frissonne simplement et le suis, en hochant vaguement la tête. La peur s'insuffle dans mes veines, mais je la contiens. Ce n'est pas grave, Yukine est là, tout va bien. Nos pas nous mènent près d'un parking désaffecté et visiblement aménagé. Je ne connais pas ce coin de Tokyo, mais je suis sûre que Charlie passait des nuits entières là-bas. J'observe avec insistance ce que m'entoure, tentant de penser à autre chose. Ça a un vrai charme, c'est même mieux que dans Sexy Dance. « C'est, hum... joli? », tentais-je pour cacher ma gêne avant d'éclater de rire. Un rire un peu nerveux aussi, je l'avoue.

Je n'ai le temps de rien que déjà un groupe de personnes se jettent sur nous, s'exclamant tout un tas de trucs sur Yukine et son retard apparent. Je détourne le regard vers les épaules de Yukine, essayant de ne pas me remettre à fixer le sol. « Ouah, c'est du lourd ! Tu la sors d'où ta princesse, là? Elle est célibataire? T'es célibataire, bébé? », il avait dit cette dernière phrase en se tournant vers moi, allant jusqu'à poser son bras autour de mon épaule. Il n'avait pas l'air bien méchant, mais je ne pus m'empêcher de rougir face à sa question. Ça ne sautait pas aux yeux? « Alors, on est venue se dévergonder loin de chez papa-maman? », continue t-il, tout sourire. Mon cœur se serre, mais je ne laisse rien transparaître. Je tente juste de sourire, incapable de parler.
code by lizzou × gifs by tumblr

Yanagi Emrys
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 694 Yen (¥) : 204 Avatar : park jae hyeong (day6) Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : vingt quatre ans Date de naissance : 15/09/1992 Astrologie : born ♒ {vierge} × 猴 {singe} Métier : chanteur/rappeur à A.E Année : sixième année. Résidant à : la famille Yanagi vit à Bunkyo, mais je loge dans un bus réaménagé en une sorte d'appartement, à Bunkyo. Planning :





invitez kaori à sortir pour étouffer les doutes de son frère faire attention à toru cacher que je ne suis pas emrys et que je loge dans un bus réaménagé en appartement connaître un peu mieux les autres idoles de l'agence me documenter sur les amis d'emrys, ça craint de ne pas savoir au moins ça







Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation : fiche de présentationfiche de lien






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 24 Aoû - 14:50
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
Maylie pourrait prendre son temps puisque je n'ai fixé aucune heure à notre rendez-vous. J'avais juste dit « le soir » comme si ça pouvait être à n'importe quel moment, tant qu'elle fait attention à son portable et à mes sms. Quand je l'ai prévenu de mon départ et de notre lieu de rendez-vous, sa réponse m'a confirmé qu'elle avait bien reçu et donc, qu'elle était en connaissance de cause. Plus rapide qu'elle et déjà sur le chemin, je l'attends devant la fameuse boutique de souvenir où je suis déjà passé et repassé sans jamais m'y arrêter. Je connais sa vitrine dans le moindre détail, des sacs accrochés en hauteur jusqu'aux tasses disposés au devant, en passant par des tee-shirts pliés dans un coin. Même l'enseigne reste gravé dans ma rétine, signe que j'ai souvent donné rendez-vous à mes potes ici, par question de simplicité. C'est la boutique qu'on repère de loin, celle qui n'échappe à personne dans ce quartier, surtout parce qu'elle est bourrée d'occidentaux, de touriste aux nombreuses origines. Je fais courir la demoiselle, lui envoyant un nouveau texto pour la presser un peu plus alors que je peux attendre quelques minutes de plus. Au loin, je la vois arriver en courant, essoufflée de sa petite course précipitée. Quant à moi, je souris, montrant bien que ça m'amuse comme petit jeu.

« Deux minutes de gagnés pour le prochain rendez-vous. » Dis-je en pouffant, comme si nous étions possiblement en couple ou proche de l'être, avec des rendez-vous notés dans nos agendas. « Pour rien ? Plus vite tu es là, plus vite nous pourrons y aller. » Un sourire énigmatique se peint sur mon visage et je me décolle de mon appuie en m'étirant rapidement. Mes potes nous attendent déjà sur place, sûrement surexcités de voir la fameuse « danseuse étoile » que j'évoque plus souvent que je ne voudrais. C'est Aniki qui m'avait fait découvert cet endroit, comme pour Maylie, il voulait me montrer ces choses qui l'on fait vivre jusqu'à son dernier souffle. Je garde une bonne image de ce lieu, même après la mort de Charlie. Le cadenas n'est qu'un leur, il y a un passage facilement ouvrable à côté des chaînes et planches qui barricadent l'entrée. « Plus joli que chez moi ? » Ironisais-je en m'approchant du passage secret pour l'ouvrir et faire signe à Maylie de me suivre, sourire aux lèvres. Prenant le passage, nous entrons de l'autre côté des barrières, tombant limite sur un autre monde. Il suffit de faire quelques pas, de s'avancer dans la pénombre et d'entrer dans le parking sous-terrain pour arriver à une nouvelle ambiance de fête, animée et fêtarde.

à peine un pied dans l'espace sans dessus-dessous que mes potes me tombent dessus, toujours prêt à se plaindre, avant de voir Maylie proche de moi et de s'emporter. Je m'en doutais, roulant des yeux avant de m'imposer devant la demoiselle comme pour la protéger, repoussant donc l'autre garçon. « Pas touche, les moustiques. Elle est avec moi, alors regardez ailleurs. » C'est à moitié vrai, si on ne creuse pas mes paroles en profondeur. Ils râlent, soupirent, avant de sortir un truc du genre « Fallait s'en douter, il parle souvent d'elle. » Merci, fallait justement qu'elle le sache. « Je vous préviens, on parle pas mal à Maylie, okay les gars ? Elle n'est pas là pour faire comme les autres, juste pour regarder. » Je les pousse un peu pour qu'ils arrêtent de faire les gorilles, riant quand même à leurs faces hilarantes, tandis qu'ils se moquent ouvertement de moi. J'avais oublié ce soucis avec sa famille, reprenant en coupant leurs mimiques de gosse. « Ah, et sérieux, taisez-vous. On est pas là pour parler famille. Qui est-ce qui mène ? » Le temps qu'ils me répondent, je me tourne vers Maylie. « ça va, tu gères ? »

code by lizzou × gifs by tumblr


⊹⊹ you don't know me ⊹⊹
you want a perfect picture to believe in. then you can't be looking for me then. i don't need to live by your rules. you don't control me.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 24 Aoû - 17:35
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
tenue (avec un short en dessous) > Me voir arriver en courant n'a pas l'air de lui déplaire, et ce grand sourire sur son visage me met de bonne humeur instantanément. Le prochain rendez-vous? Il a l'intention de m'inviter une nouvelle fois quelque part? Attendez, attendez... c'est un rendez-vous, là? Je rougis, et tente de répliquer quelque chose de sarcastique, même si rien ne vient vraiment. « Pfff.. », lâchais-je en lui poussant vaguement l'épaule, détournant le regard vers l'extérieur pour ne pas lui montrer ma gêne. Je le suis, de plus en plus intriguée par ce lieu mystérieux vers lequel il m’emmène. Je connais les coins malfamés de Shinjuku, et j'ai vu Sexy Dance, mais cet endroit reste une énigme. Arrivés devant, je m'attends à la voir sortir une clé pour ouvrir le cadenas qui bloque la porte, mais il prend une sorte de passage plus accessible, quoi que caché. Si je ne l'avais pas su, jamais je n'aurais pu rentrer ici. Je ne cache pas mon air surprit, et comment le lieu, le qualifiant de « joli ». Yukine me demande si c'est plus joli que chez lui, et je rougis en pensant à la nuit que l'on a passé ensembles. On a dormi dans le même lit quand même, j'ai utilisé sa salle de bain, et après avoir fait un cauchemar, il m'a réconfortée. C'était comme un passage de ma vie coupé des autres, dans un monde doux et rassurant. Je ne sais que répondre, et lâche finalement en rigolant : « On va dire que ça se vaut ! ». Je continue de le suivre jusqu'à un parking en sous-sol, rempli de musique, de personnes alcoolisées qui hurlent entre elles et de danseurs déchaînés. Je souris, conquise. Ça a son charme, même si c'est très éloigné de ce que je fréquente habituellement. Je me tiens à ma salle de répétitions et aux parcs pour se promener, je suis pas une « fille de la nuit », bien au contraire. Yukine doit s'en douter, et je le rassure largement en me tournant vers lui pour lui sourire.

Pas le temps de parler que déjà une horde de garçons se sont jetés sur nous, commentant Yukine sur son retard, l'embrouillant presque en riant. Dès qu'ils se tournent vers moi, je deviens le sujet principal d'attention ; et j'ai horreur de ça. Je rougis simplement face à leurs remarques, ne sachant que répondre à cette drague à peine masquée. Mais le dos de mon accompagnateur, ce dos que je connais si bien désormais, se dresse devant pour, une nouvelle fois, me tirer d'affaire. Je ne tique même pas sur son « elle est avec moi », et le double sens que l'on pourrait y voir. Je suis trop naïve, sûrement. Ils sifflent de mécontentement, pas vraiment étonnés, avant de faire une remarque qui me fait louper un battement. Il parle souvent de moi? Yukine? J'ouvre de gros yeux vers lui, très très surprise. Je veux dire, j'ai déjà parlé de lui à Amy, mais je suis une fille, et je dois dire que c'est un gros changement dans ma vie que de le connaître. Alors que lui... J'imaginais pas qu'il irait à parler de moi, ni même m'évoquerait dans une seule conversation. Alors là... souvent en plus. Je ne peux m'empêcher de sourire doucement, gardant cette information dans un coin de ma tête. Il les menace, le demandant de ne pas me parler mal, et je le laisse faire, tentant de rester toute petite. Je n'ai jamais vu Yukine rire comme ça, et le voir avec ses amis, ça me fait chaud au cœur. Il a l'air heureux, insouciant. Il se reprend en les réprimandant pour l'évocation de ma famille. Le fait même qu'il réagisse comme ça me rend toute chose. Qu'est-ce qu'il m'arrive, là? Son air inquiet qui se retourne vers moi après avoir fait diversion, c'est la même chose. « Très bien. », lançais-je en souriant à nouveau. Et c'est vrai. Je me sens bien, très bien même. Un peu gênée, mais heureuse d'être ici, encore plus excitée qu'avant.

On se rapproche du centre, observant deux duo fille/garçon de danseurs, se « battre » pour obtenir l'approbation du public. Je ne peux m'empêcher de me comparer aux deux jeunes femmes, habillées de façon provocante mais pas vulgaires pour autant ; elles sont très belles, et illuminent la piste de danse, autant l'une que l'autre. Elles s'amusent, improvisent, répliquent, de façon à prouver qu'elles dansent mieux l'un que l'autre. Je suis subjuguée, et un peu envieuse, je dois dire. Je brille comme ça, moi aussi? L'une d'elle est déclarée vainqueur avec son partenaire masculin, et je la vois tourner le regard vers nous avant de se jeter sur Yukine. « Yukiiiiiii ! J'ai cru que t'allais jamais arriver ! T'a vu ça comme on les as démontés? », s'exclame t-elle, les bras pendus au cou de mon guide, tapant dans la main de l'homme qui l'accompagnait quand il passe pour saluer le reste du groupe. Je fronce les sourcils mais me ravise. Elle danse bien, vraiment très bien, déjà pour ça je me sens petite, mais là voilà parler à Yukine à deux centimètres de son visage, et c'est encore pire. Ils sont ensembles? Ils ont l'air en tout cas. Il m'a déjà dit qu'il n'avait pas de copine, mais c'était il y a quelques jours, alors je me dis que ça a peut-être changé entre temps. Je retourne à regarder mes pieds, me disant que je l'ai bien mérité, quand on me tend une canette de bière. Je me tourne vers le possesseur de cette main et revoit le gars de tout à l'heure qui me chuchote à la l'oreille : « Ils sont mignons, hein? ». En hochant la tête, je me sens si mal que je trinque avec lui, et vide le contenu de la canette aussitôt, m'essuyant la bouche du revers de la main. Il rit face à mon « enthousiasme », et me la reprend des mains vivement quand Yukine revient vers nous.
code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 

Yanagi Emrys
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 694 Yen (¥) : 204 Avatar : park jae hyeong (day6) Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : vingt quatre ans Date de naissance : 15/09/1992 Astrologie : born ♒ {vierge} × 猴 {singe} Métier : chanteur/rappeur à A.E Année : sixième année. Résidant à : la famille Yanagi vit à Bunkyo, mais je loge dans un bus réaménagé en une sorte d'appartement, à Bunkyo. Planning :





invitez kaori à sortir pour étouffer les doutes de son frère faire attention à toru cacher que je ne suis pas emrys et que je loge dans un bus réaménagé en appartement connaître un peu mieux les autres idoles de l'agence me documenter sur les amis d'emrys, ça craint de ne pas savoir au moins ça







Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation : fiche de présentationfiche de lien






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 25 Aoû - 3:45
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE

Maylie en perd ses mots, c'est amusant. Sur cette bonne note, je l'entraîne vers l'endroit où se déroule les battle, le présentant rapidement sans vraiment m'attarder, avant de lui montrer le passage secret pour s'y infiltrer. Le cadenas permet de repousser les curieux, même si certains tentent de grimper jusqu'en haut. à cause de cela, ils ont accrochés des barbelés en hauteur pour les dissuader et ça semble bien fonctionné malgré les nombreuses tentatives en vain. The hell paradise a son charme, dirons-nous. à ses mots, je la taquine encore en parlant de ma maison, avant de l'apercevoir rougir et de sourire faiblement. « Je te crois. » Me contentais-je de dire en hochant doucement la tête. ça se vaut, effectivement. L'ambiance en sous-sol n'est pas la même qu'à l'extérieur, avec les enceintes dispersées de part et d'autre de l'immense espace, ses néons et spots qui éclairent la foule en se mêlant parfaitement à la musique entraînante. Les gens dansaient sans retenue, se bousculant parfois entre eux sans trouver cela dérangeant. Mes yeux se baladent sur la masse, amusé par ce que je vois. ça m'avait manqué depuis le temps que je n'ai pas eu l'occasion de remettre les pieds ici à cause de mes entraînements. Mes potes viennent directement à nous, brisant cette observation en nous envahissant de parole ennuyeuse. Bon sang, ils n'en loupent pas une pour l'ouvrir, eux. Je prend directement la défense de Maylie en m'imposant à eux, les empêchant de la toucher davantage ou d'être trop indiscret. Je ne veux pas qu'ils la draguent, sans réellement savoir pourquoi. Juste, c'est moi qui l'ait emmené ici, c'est moi qui m'occupe d'elle. à la remarque de mon pote, je le fusille du regard en marquant de le taper sur la tête. Maintenant elle sait que je parle souvent d'elle avec eux, parfois même sans m'en rendre compte. Je suis maudis.

Mes yeux ne croisent pas les siens alors qu'elle me fixe d'une façon étonnée, peut-être même choquée. Oui, j'ai souvent parlé d'elle, d'abord en mal parce qu'elle m'énervait vraiment, puis en belle, parce que j'avais appris à la connaître. Mes amis ont vu l'évolution avec le temps et maintenant, ils ne se gênent pas pour me narguer avec, devant la concernée en plus. Ils ne perdent rien pour attendre, qu'ils en soient sûr. D'ailleurs, je les informe d'être sympathique et respectueux avec Maylie, sinon ils vont prendre cher plus tard. Aucun ne proteste, même s'ils râlent gentiment pour la forme, parlant toujours de trop. Pareil pour la famille, ce n'est pas à ramener ici, au the hell paradise. Ici, on parle danse, boisson, rencontre, pas famille. Les choses sont mises au clair et je questionne ensuite Maylie pour savoir si tout va bien. Apparemment oui. Je souris vite-fait, l'examinant d'un rapide coup d'oeil sans rien dire de plus. Après cela, nous nous approchons du centre, voyant déjà deux duo s'affronter sur une musique plutôt violente mais motivante. ça me donne envie de m'imposer à mon tour, mais je ne peux pas tirer Maylie au centre de l'attention, alors qu'elle ne sait pas danser sur du hip-hop. une prochaine fois, peut-être qu'on pourra faire équipe et partager nos savoirs pour un excellent résultat, comme dans ce film. En attendant, je viens de me faire attaquer par une folle.

« Cherry, lâche-moi un peu! » M'agaçais-je en sentant ses bras autour de mon cou et la jeune fille proche de moi. C'est l'une des meilleures danseuses et aussi l'une des filles qui traînent avec nous, avec la bande. Cherry est envahissante, parlant de sa victoire comme si c'était le sujet important de la soirée. Je l'écoute en essayant de la décoller de moi, mains sur ses hanches. Je ne fais pas trop attention, habitué à l'avoir toujours scotché à moi. Quand ce n'est pas dans mes bras, elle s'installe sur mes genoux en me prenant sur sa chaise, en mode « je roucoule comme une tourterelle ». J'ai été claire avec Maylie, je n'ai pas de petite copine. Pas le temps, pas l'envie. Le temps de me débarrasser de cette sangsue en faisant bien comprendre que j'ai une invitée avec moi, et je retourne vers Maylie, une trace de rouge à lèvre sur la joue. Ce n'est pas le détail qui me saute aux yeux -surtout que je ne le vois pas- par contre, le visage rouge et les pétillants de May, oui. Qu'est-ce qu'elle a ? « ça ne va pas ? Tu ne vas pas pleurer, hein ? » Je crains toujours qu'elle se mette à chialer depuis la dernière fois chez moi. Du coin de l'oeil, je vois l'autre rire en jetant quelque chose dans l'une des poubelles improvisées. Qu'est-ce qu'il a fait ? Je m'approche de maylie, à quelques centimètres de visage pour sentir le parfum de la boisson. « Ne me dis pas qu'il ta refilé de l'alcool ?! » M'offusquais-je en me redressant d'un coup, mes mains sur les épaules de Maylie et mes yeux ancrés aux siennes. Elle plaisante, hein ? J'avais bien dit qu'elle n'était pas comme les autres, mais manquait plus qu'elle boive.
code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 


⊹⊹ you don't know me ⊹⊹
you want a perfect picture to believe in. then you can't be looking for me then. i don't need to live by your rules. you don't control me.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 25 Aoû - 15:51
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
  tenue (avec un short en dessous) > Je crois que plus encore que j'en ai conscience, j'adore voir Yukine courir à mon secours. En fait, plus ça va, et plus je me rend compte que j'aime beaucoup de choses chez lui. Des amis, j'en ai ; quelques uns, mais ce sont de bons amis. J'adore plusieurs choses chez eux, mais pas de cette façon là. J'adore l'enthousiasme d'Amy, par exemple. Avec Yukine, c'est différent. J'aime la façon dont ses cheveux tombent sur son visage, j'aime son rire, son dos, ses bras, sa façon de se la jouer « mec cool », son air rassurant aussi. J'aime qu'il se comporte avec moi comme il se comporterai avec une amie, pas comme avec une orpheline pauvre qui se ballade en tutu. J'aime le timbre de sa voix, ses mains, la façon dont ses lèvres s'étirent quand il sourit. C'est étrange, mais j'ai tendance à remarquer ce genre de détails chez lui, alors que je ne le fais pas chez tout le monde. Chez personne, en fait. J'ai une confiance aveugle en lui, désormais. Il aurait pu m’amener dans une maison close sous n'importe quel prétexte, je serais venue. Une fois entrés, et après qu'il ai remis les pendules à l'heure avec ses potes, nous nous dirigeâmes vers le centre de la piste, là où une battle se déroulait. Je ne remarque pas l'air envieux de Yukine, trop concentrée sur la danse qu'effectuent deux duos. Ouah. Je suis bluffée. Le groupe qui se débrouillait le mieux selon moi remporte la manche, et à ma grande surprise la fille que j'admirais se jette sur mon guide. Aie. Je viens de perdre un bout de mon cœur, je crois. Pourquoi je me sens mal comme ça, à le savoir proches l'un de l'autre? Il fait ce qu'il veut, nous ne sommes qu'amis

Je baisse la tête vers mes pieds, ne sachant que faire et ne pouvant les regarder plus longtemps. Il vient de mettre ses mains sur ses hanches, et ça devenait insupportable comme vision. Je souffle pour contrôler mon cœur et les larmes qui menaçaient de couler. Non, là, non. Maylie tu n'a pas le droit. J'accepte l'alcool que l'on me tend, chose que je ne fais jamais normalement. Mais je suis comme dans un état second, là. Je vide la canette et l'on me la reprend des mains quand Don Juan revient vers nous. Je le toise, remarquant aisément la trace de rouge à lèvres sur sa joue. Aie. Nouveau morceau de cœur qui se brise. Il s'approche de moi, l'air inquiet. Je secoue la tête négativement pour lui dire que je ne vais pas pleurer. Je ravale mes larmes avec difficulté, me rapprochant lentement de lui. Ma main prend appui sur sa mâchoire et j'essuie à l'aide de mon pouce la trace rouge vif sur sa peau. Mes mains sont froides et sa peau est brûlante au contraire. Nous sommes proches l'un de l'autre, et je sens mes muscles se détendre ; la bière, je suppose, doit beaucoup jouer. Je continue de le fixer quand il me demande si j'ai bu de l'alcool. Je me décale vivement, reprenant mes esprits pour lâcher, l'air presque mauvais : « Même si c'était le cas, j'ai pas de compte à te rendre à ce niveau-là. ». Et sur ces mots, je m'enfonce dans la foule, parvenant à le semer. J'ai envie de boire encore, je me sens si détendue que la douleur s'estompe vite. Je cherche des yeux le garçon qui m'a servie tout à l'heure, et oh miracle, le trouve une nouvelle fois. Il discute avec une autre fille, la danseuse adverse de miss rouge à lèvres. « Donne-moi encore à boire. », demandais-je aussitôt, ne réagissant pas à son rire. La jeune fille prend la parole après avoir levé les yeux au ciel : « Tu es l'amie de Yukine, c'est ça? La danseuse étoile? ». Elle a l'air enthousiaste, et je ne parviens pas à comprendre si c'est positif ou négatif, j'ai l'esprit trop embrumé. « Suis-moi. » ; et c'est ce que je fais.

Une dizaine de minutes plus tard, je reviens dans le parking sous-terrain, habillée et maquillée par les soins de ma « nouvelle amie ». Le gars dont j'ignore toujours le nom lui a parlé de ma tête face à Cherry (miss rouge à lèvres) tout à l'heure, et selon elle, le meilleur moyen pour rendre la pareille, c'est de la rendre jalouse ; elle ou Yukine, d'ailleurs. J'ai bu quelque chose qui ressemblait à de la vodka si j'en crois l'inscription sur la bouteille, et je me sens revivre. Je n'ai jamais prit la peine de me maquiller de cette façon, mais ça donne une assurance dingue ; je vois bien les regards tournés vers moi. Je cherche mon ami du regard, mais trouve Cherry à la place, qui l'air faussement inquiet me demande où j'étais. Je lui fais une pichenette sur le front, et encore aujourd'hui je ne sais pas pourquoi j'ai fais ça. « Yukiii », m'exclamais-je, sarcastique, quand je le vois s'approcher de moi. Je croise les bras en le laissant venir à moi. La soirée ne fait que commencer.
code by lizzou × gifs by tumblr

Yanagi Emrys
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 694 Yen (¥) : 204 Avatar : park jae hyeong (day6) Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : vingt quatre ans Date de naissance : 15/09/1992 Astrologie : born ♒ {vierge} × 猴 {singe} Métier : chanteur/rappeur à A.E Année : sixième année. Résidant à : la famille Yanagi vit à Bunkyo, mais je loge dans un bus réaménagé en une sorte d'appartement, à Bunkyo. Planning :





invitez kaori à sortir pour étouffer les doutes de son frère faire attention à toru cacher que je ne suis pas emrys et que je loge dans un bus réaménagé en appartement connaître un peu mieux les autres idoles de l'agence me documenter sur les amis d'emrys, ça craint de ne pas savoir au moins ça







Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation : fiche de présentationfiche de lien






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 26 Aoû - 0:26
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
Les battles me manquent depuis que je passe mon temps à m'entraîner avec Hazel pour son show. Ici, ils n'ont plus trop l'habitude de me voir, ni même de se battre contre moi. Sinon ils prendraient cher, haha. C'est plaisant de faire découvrir une nouvelle chose à Maylie, de lui montrer l'endroit où j'ai vécu le plus de bonne chose. Pourquoi est-ce que j'aime autant lui montrer des choses qui me plaisent à ce point ? à croire que je veux initier la belle à mon monde, pour qu'elle se rende compte dans quoi je vis, ou vivais plutôt. Parce que plus les jours avancent, plus je décroche pour un univers plus professionnel. Je ne pourrais jamais abandonner la rue, mais je ne peux pas non plus y consacrer autant de temps qu'auparavant. Les autres en sont conscient, autant qu'ils en savent sur la demoiselle m'accompagnant. J'ai dû parler de son talent en danse classique, comme quoi j'avais horreur de ses mouvements trop lent et gnangnan, avant d'avouer qu'elle était gracieuse et belle, avec un fond de musique enivrant et... Ouais ouais, j'ai dit tout ça à mes potes qui m'ont charriés comme quoi « mon coeur s'ouvrait enfin à l'amour »... Je vous jure, j'ai usé de la force pour les faire taire, ce jour-là. Je ne suis pas amoureux de Maylie, n'importe quoi. Bref. Le meilleur duo remporte la victoire et la fille du couple se jette aussitôt sur moi. J'ai dû lui manquer depuis le temps, à la cherry du groupe. Elle est enthousiaste et joyeuse, un peu trop tactile aussi alors que je voudrais m'en dépêtrer en vitesse. Quel pot de colle, une vraie moule accrochée à son rocher.

à peine revenu vers Maylie que son état a changé... En pire. Je connais ce visage rouge et ces yeux scintillant... Va-t-elle pleurer ? Pourquoi ? Qu'est-ce qui s'est passé pour qu'elle soit dans cet état triste ? Triste, non. Je remarque rapidement le sourire de l'autre idiot, dragueur à deux yens qui sirote sa bière avec un clin d'oeil dans ma direction. L'enfoiré. Il a refilé de l'alcool à Maylie. Elle n'est pas triste, mademoiselle est saoule. C'est étonné que je vois ma camarade se rapprocher de moi pour caresser ma joue, ou plutôt essuyer la trace de rouge à lèvre. Bon sang, j'ai sentis un truc pas net à l'intérieur de moi, un battement de coeur incontrôlé, incompréhensible. Je me reprends aussitôt pour la disputer un peu, à cause de la boisson. Quoi ? Pourquoi elle me parle comme ça ? J'ai fait un truc de travers pour qu'elle soit aussi indélicate ? Puis elle se barre, merde. Je la perds de vue, jusqu'à la perde complètement et carrément. Bon sang, où est-ce qu'elle a filé cette... Cette... Aish! Je râle tout seul, repoussant un pote qui venait me parler de je ne sais quoi et je m'en fiche. Maylie a disparut, alors que j'avais promis de veiller sur elle, de la protéger. Je suis irrité, préoccupé et franchement agacé par ce revirement de situation.

Maylie va me donner des cheveux blancs. Je perds un temps fou à parcourir la foule, interrompu toute les cinq minutes par des personnes qui m'adressent la parole. Ils me connaissent, parce que ce sont des habitués qui m'ont déjà vu concourir par le passé, quelques semaines plus tôt. Les nerfs à vifs, je m'excuse simplement pour continuer ma route, tournant en rond comme un lion en cage. D'ailleurs, j'ai une rage similaire à sa faim, après des journées sans bouffer un repas correcte. Maylie, tu ne perds rien pour attendre. Quelques longues minutes après et je retrouve sa silhouette de loin, m'approchant à grand pas tandis qu'elle brise aussi la distance de son côté. C'est quoi cette voix, cette façon de me surnommer ? Et cette tenue !? « Mais qu'est-ce que tu fous, May! Je te cherche depuis tout à l'heure... Et c'est quoi tout ça ? » Dis-je en la regardant rapidement, le visage étrangement rose. Cherry en profite pour s'approcher, passer ses bras autour de nos cous -ou épaule, vu la différence de taille-. « Mes bébés! Pourquoi vous ne danserez pas l'un contre l'autre ? Miss star contre mister ice! » Yuki, neige, ice, glace. Jeu de mot pourri. Un petit coup de pression dans notre dos et Cherry nous pousse vers le centre de la piste, la foule s'écartant sur notre passage. Merde... Je n'ai pas envie d'affronter Maylie sur un domaine commun. « Tu me fais faire n'importe quoi. » Grognais-je à Maylie en serrant les dents, incapable de faire demi-tour à présent.


code by lizzou × gifs by tumblr


⊹⊹ you don't know me ⊹⊹
you want a perfect picture to believe in. then you can't be looking for me then. i don't need to live by your rules. you don't control me.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 26 Aoû - 11:36
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
  tenue (avec un short en dessous) > Sans que je ne puisse l'expliquer, je déteste la voir s'approcher de lui. Je la déteste de poser ses mains sur son cou, et je le déteste de mettre ses mains sur ses hanches. Dans cette position, on dirait vraiment qu'ils sont en couple, ou du moins en phase de le devenir. J'ai déjà vu un film à la télé qu'on a au dortoir sur deux amis qui couchent ensembles et se mettent en couple à la fin. Est-ce que c'est leur cas? Est-ce qu'ils couchent ensembles entre amis. Ouch, cette pression sur mon cœur s'augmente à cette pensée. Pourquoi je suis comme ça? C'est sa vie, il fait ce qu'il veut. On va dire que c'est parce que je ne le croyais pas comme ça, et que ça me déçoit, hum? Je baisse les yeux pour ne pas en voir plus, et me met à boire de l'alcool sans savoir pourquoi. J'ai naïvement pensé que ça me permettrait de profiter de la soirée, encore plus je veux dire. Je crois que je l'ai fait par dépit aussi, pour me prouver des choses à moi-même. Je n'ai pas besoin de lui, je fais ce que je veux. En le voyant revenir avec sa trace de rouge à lèvre, je ne peux m'empêcher de m'approcher pour l'effacer avec la pulpe de mon pouce. Un frisson m'échappe à ce contact entre nos deux peaux, dont la température est sensiblement différente. Je le regarde, les yeux brillants, l'alcool commençant à faire effet. J'avais envie de l'embrasser, là tout de suite. Je n'ai jamais embrassé de garçons de ma vie, tout simplement parce que je n'en ai jamais eu envie ; mais là, pour la première fois, je sens mon épiderme fourmiller, et je regarde ses lèvres avec un peu trop d'insistance. Je fronça les sourcils quand il me parle de l'alcool que j'ai du boire. Oh, ça se voit tant que ça? Je m'écarte rapidement, comme si cette simple phrase m'avait tirée de ma transe. Je n'ai pas envie de l'embrasser, je le déteste d'avoir posé les mains sur cette gourde. Je tourne les talons après lui avoir répondu avec véhémence, le cœur en miette.

J'ai retrouvé le gars de tout à l'heure, et une amie à lui m'a persuadée -c'était très facile étant donné mon état- d'enfiler des fringues à elle et de charger un peu plus mon maquillage. Selon elle, Cherry sera folle si je reste avec Yukine dans cette accoutrement. Tous mes muscles sont engourdis, et l'alcool que je bois en plus n'arrange rien. Je ne suis pas capable de réfléchir correctement, de me préoccuper de l'avis de Yukine sur la question. Que dira t-il en me voyant dans cette tenue? Je chasse toutes ces idées de ma tête et reviens dans le sous-sol sans un véritable plan en tête. Putain qu'est-ce qu'il me prend d'agir comme ça avec Cherry puis avec Yukine? J'ai l'impression d'être une autre personne, confiante et sûre d'elle. Je lâche un simple soupir face aux questions inquiètes de mon camarade. Puis cette pute s'en mêle -mon dieu, j'ai vraiment pensé ça?-, et nous pousse vers le centre de la scène pour que nous nous affrontions. Mon cœur loupe un battement. Merde merde merde merde merde merde. C'était pas dans le plan ça. Je sais, y avait pas de plan, mais quand même. Je suis désemparée, mais je tente de ne pas le montrer. Allez Maylie, ce n'est pas si dur. Je repense aux mouvements que j'ai vu dans Sexy Dance, à mes connaissances en danse classique, à ce que j'ai pu voir tout à l'heure. Suivre la musique, rouler des hanches, maîtriser parfaitement son corps. Provoquer l'envie et l'admiration. Je crois que je serais capable de ne pas me ridiculiser, mais face à Yukine je n'ai aucune chance. Et là, tout le monde nous regarde, les lumières sont dirigées vers nous. Je baisse les yeux vers le sol, un peu honteuse en entendant la phrase de Yukine. Il a raison, je suis entrain de tout gâcher.

Quand la musique s'enclenche, mon cœur bat à tout rompre. Je reprend un regard confiant. Au pire, quoi, je me ridiculise? Je les connais pas ces gens, ils sont rien pour moi. Sauf celui contre lequel je m'apprête à danser. De la danse classique, j'ai la souplesse, l'agilité. Il me manque le rythme, et l'attitude « sexy » on va dire. Je repense aux paroles d'Hazel. Arrête de réfléchir, laisse parler tes sentiments. Je laisse la colère monter en moi, la tristesse aussi, et ce que je ne parviens pas encore à qualifier comme de la jalousie. Sans plier mes jambes, je laisse mes mains glisser le long de mon corps, descendant mon buste pour mieux le remonter. D'un mouvement de tête, je relève mes cheveux comme ce que j'ai déjà pu voir dans un clip. Je laisse mon corps suivre la musique, essayant de donner l'illusion que je le contrôle avec mes mains. Bon, y a encore du travail, mais pour une première, c'est pas mal. Ne. Pas. Réfléchir. Je me tourne en même temps que je met mes hanches en mouvement, lascivement. Comme en danse classique, je ne perd pas des yeux le public ; à savoir Yukine. Tout le long, je garde mon regard planté dans le sien. Faire des sauts ou tourner avec ces talons, c'est compliqué. Je les retire vivement, encouragée par la foule ; de loin, on doit avoir l'impression que je fais un strip-tease, non? Je ne peux me mettre sur les pointes sans chaussons, mais je me hisse sur mes pieds tout de même, comme tout le monde peut le faire. Je tourne à nouveau, reprenant un mouvement d'un chorégraphie que je connais bien pour l'avoir répétée au lycée, balançant mon corps vers l'arrière, avant de descendre en me recroquevillant. Je laisse une jambe partir, parfaitement droite, sur le sol. Ouah, c'est plus excitant que ce que je croyais. Je m'amuse vraiment là, à modeler des mouvements connus en fonction de la musique. Je fais presque un grand écart, mais le stoppe pour resauter sur mes pieds. Hé ouais, on fait des trucs comme ça en classique. Je m'approche de Yukine, et me retourne pour frôler son corps du mien, une main dans son cou. Je glisse une jambe sur sa hanche, et tourne en passant sous son bras, comme si son corps était une barre de métal, caressant son torse de ma main, avant de lui faire face à nouveau, derrière lui cette fois. Essoufflée, je le toise le sourire aux lèvres, impatiente de le voir danser à nouveau, comme cette fameuse fois au studio. Pour la première fois de ma vie, et malgré la pression, j'en ai rien à foutre de l'avis des autres tellement je me suis éclatée à danser comme ça.
code by lizzou × gifs by tumblr

Yanagi Emrys
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 694 Yen (¥) : 204 Avatar : park jae hyeong (day6) Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : vingt quatre ans Date de naissance : 15/09/1992 Astrologie : born ♒ {vierge} × 猴 {singe} Métier : chanteur/rappeur à A.E Année : sixième année. Résidant à : la famille Yanagi vit à Bunkyo, mais je loge dans un bus réaménagé en une sorte d'appartement, à Bunkyo. Planning :





invitez kaori à sortir pour étouffer les doutes de son frère faire attention à toru cacher que je ne suis pas emrys et que je loge dans un bus réaménagé en appartement connaître un peu mieux les autres idoles de l'agence me documenter sur les amis d'emrys, ça craint de ne pas savoir au moins ça







Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation : fiche de présentationfiche de lien






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 26 Aoû - 20:29
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
C'est toujours le même qui met son grain de sel là où il ne faut pas, bien évidement. Celui qui vient de donner de l'alcool à Maylie sans que je puisse faire quoi que ce soit à cause de Cherry. Ils sont de mèche ou quoi ? Genre, pour me pourrir la soirée ou se venger de mes absences ? Toshio doit bien rire, avec sa canette de bière au bord des lèvres, ces dernières étirés par un sourire amusé. En fait, il veut sa dose de connerie ou que je lui mette mon poing dans la tronche. Je ne sais même pas pourquoi je m'énerve autant.  Maylie est adulte, elle peut boire si cela l'enchante, sauf qu'elle n'est pas habituée à tout ça. Elle ne connait pas le monde de la rue comme moi je la connais. Quand une fille se laisse aller à la boisson, le résultat n'est jamais bon. Heureusement je suis là, je peux la surveiller et éviter que des lourdingues s'en prennent à elle en profitant de sa faiblesse pour l'attirer dans un coin sombre, à l'abri des regards. Maylie ne sait rien de cet univers, elle ignore le nombre de fille qui ont souffert à cause de tout ça, et moi ... ça m'emmerde. Elle n'est pas consciente, sûrement déjà atteinte par l'alcool. Son pouce glisse sur ma joue et je ne comprends pas de suite où elle veut en venir. C'est seulement en voyant la  lueur pétillante dans ses yeux que je réalise la raison. Elle est déjà bien alcoolisé, qu'importe la dose. Si elle n'est pas adepte de la boisson, elle peut se bourrer avec un verre seulement. J'ignore si elle a eu le temps de vraiment profiter de ma courte absence, mais le peu qu'elle a ingurgité est déjà largement suffisant. Elle s'enfuit malgré mes paroles et je la perds rapidement de vue.

Je n'aurais jamais cru que la foule que j'adorais jusqu'à peu soit un vrai calvaire pour retrouver quelqu'un. Je passe partout, mais aucune trace de Maylie. Combien de minute se sont écoulé avant que je ne parvienne à tomber sur la demoiselle ? Beaucoup trop, d'après son accoutrement. Où a-t-elle trouvé les vêtements ? Qui l'a maquillé ? Je devrais avoir des soupçons, mais dans l'immédiat, j'ai surtout envie de m'énerver contre elle. Ce n'est pas raisonnable qu'elle se lâche ainsi, qu'elle n'en fasse qu'à sa tête, mais surtout qu'elle ne m'écoute pas quand je lui parle. Je ne dis pas ça pour l'embêter, ni pour lui pourrir sa sortie. Juste... Que j'ai raison. Tout peut arriver dans un endroit pareil. Ce n'est pas parce que j'y ai passé des années ici que c'est sécurisé, loin de là. Cherry revient en force, proposant une idée qui me déplaît dès la première seconde, mais c'est trop tard pour dire non. Elle nous pousse vers l'avant, déclarant les jeux ouverts. Comment ne pas lui rejeter la faute dessus quand je gérais tout auparavant, avant qu'elle ne touche à cette bière ? Cherry a tout gâché, Toshio a tout gâché et Maylie continue de tout gâcher. Je lâche un gros soupir en voyant les lumières focaliser sur nous, autant que les regards de la foule qui se braque au centre de cette tempête musicale et agitée. Ils ont de quoi faire, pourquoi les interdire d’applaudir, de siffler ou de crier ? Mon regard est amer, et dirigé vers Maylie.

La musique change pour donner le départ, mais  je ne bouge pas de suite, regardant Maylie débuté dans des mouvements que je ne lui ai jamais vu. La seule fois où je l'ai observé dansé, c'était moins sexy, moins provoquant, plus doux et innocent. J'ai l'impression d'être en face d'une autre Maylie, une version plus diabolique de la vraie et je me laisse tenter malgré moi. Je repense à mes entraînements avec Hazel, cette symbiose entre classique et hip-hop, les portés aussi. La professeur enseigne principalement la danse classique, elle m'a initié à quelques pas de duo avec une partenaire féminine, mêlant force et douceur comme l'eau et le feu. Mes yeux détailles les courbes et la tenue de Maylie, sans me rendre compte que je suis envoûtée par ses déhanchés légers ou par ses mains qui relèvent ses cheveux jusque là en cascade sur ses frêles épaules. Ses chaussures disparaissent de ses pieds et je lui trouve un charme fou à danser pied nu. Bon sang, ça devient n'importe quoi dans ma tête... Encore, le pire arrive. Maylie arrange ses pas de danse classique en fonction de la musique plus electro et pop, ce qui donne un atout à sa danse hors du commun d'après les spectateurs. J'en reste sur le cul, carrément. Jusqu'à qu'elle s'approche de moi et frôle mon corps, jouant des techniques sensuelles pour prendre le dessus, un fin sourire s'étirant sur mes lèvres. Où est-ce qu'elle a apprit tout ça, hein ? Sexy dance, peut-être ? Mes yeux ne suivent pas toujours son corps, mais je peux sentir ses mains et sa peau frôlée la mienne dans un touché frissonnant. Son tour touche à sa fin et j'en profite pour attraper sa main, la tirer vers moi en enroulant doucement mon bras autour d'elle puis la repousser habilement façon toupie. ça me permet de récupérer une bonne partie du plateau, commençant soft avec des mouvements de bras compliqué à suivre, l'un passant par dessus pour se croiser par dessus, se défaire, se refaire et ainsi de suite jusqu'à embrouiller la foule. à bonne distance d'elle, je fais genre de courir au ralentis dans sa direction avant de plonger vers le sol et faire une pirouette en me rattrapant sur mes coudes, prenant ensuite l'équilibre de mes mains pour tenir à l'envers dans un geste plutôt sauvage. Pour seule réception, je bascule mon corps vers l'arrière et enchaîne sur une sorte de salto pour retrouver ma place à l'écart, loin d'elle. Si Maylie est sexy, je suis bestial. Dans le publique, j'entends Cherry gueuler avec enthousiasme, mais aussi tout les autres autour de nous. Amusé, j'imite un peu Maylie mais en plus masculin, déhanchant mon corps tel un serpent, mes bras suivant le mouvement jusqu'à me stopper brusquement, mes jambes flanchant pour laisser mes mains revenir au sol et soutenir mon corps en suspens, tournant ainsi comme une tortue sur sa carapace, mon dos frottant le sol, puis mon épaule et je reviens sur mes paumes en imitant des pompes à une main. Dans un saut, je reviens sur mes jambes en lâchant un soupir, fier comme un coq.
code by lizzou × gifs by tumblr


⊹⊹ you don't know me ⊹⊹
you want a perfect picture to believe in. then you can't be looking for me then. i don't need to live by your rules. you don't control me.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 26 Aoû - 23:23
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
tenue (avec un short en dessous) > En règle générale, je suis pas le genre de filles qui réclame le centre de l'attention, vous vous en doutez. Moi je suis la fille timide, celle qui se cache au fond de la classe, que les garçons n'approchent pas parce qu'elle fait peur, et que les filles se plaisent à « relooker ». Oui, voilà, ça c'est moi. La fille mystérieuse dont personne ne sait d'où elle vient, l'étrangère avec son double nom bizarre, l'orpheline dont personne ne veut. Après Charlie, après Mei, après Amy, j'avais désormais Yukine. Qui ne me juge pas, qui me traite comme tout le monde, qui me rassure sans se moquer de mes peurs. L'air de rien, en quelques jours, il est devenu important ; très important. Je commence à me dire que je suis entrain de tomber malade, tellement je me sens naturelle et simple avec lui, tellement mon cœur bat à chacun de ses mouvements vers moi, tellement je désire l'avoir à mes côté un peu plus. Alors quand une fille comme Cherry me fait comprendre sans un mot qu'elle a déjà mit le grappin dessus, et que vu qu'elle montre plus ses fesses que moi, elle gagnera forcément ; parce que oui, ça doit être un jeu, quand on voit la façon dont elle jubile à nous jeter dans la fausse aux lions. Elle est exactement tout ce que je ne suis pas ; tout ce que j'envie et que je redoute à la fois. Elle a l'air excentrique, elle est douée et ne doute pas d'elle même, elle s'habille comme elle veut, parle comme elle veut, traîne avec qui elle veut. Je manque de spontanéité comparé à elle. Et je crois qu'au delà de cette histoire avec Yukine, je lui en veux parce que je ne suis pas comme elle. Pourtant, habillée ainsi, saoule comme je suis, j'ai l'impression de m'en rapprocher un peu. C'est comme si je dévoilais au monde entier une nouvelle facette de moi que je suis entrain de découvrir en même temps. C'est grisant, et ça fait peur à la fois.

Le feu et la glace, exactement comme lui et moi. Alors que je suis habituée au calme d'une salle d'entraînement, à des mouvements précis sur des musiques précises, Yukine préfère un sous-sol bruyant, où les rythmes se mélangent, et où il improvise lui même ses pas. Je ne veux pas me battre contre lui. C'est plus une bataille contre Cherry pour lui montrer qu'elle ne sait pas à qui elle à faire. Mais pour quoi, au final...? La reconnaissance? Non, j'en ai rien à battre de ces gens. Yukine? Ça n'est pas un objet, on ne peut pas le posséder. D'une certaine façon, je lui montre à lui aussi que je peux être désirable. Je me laisse aller à la musique, laissant mon corps gracile trouver lui-même ce qui lui va. Mes hanches tournent, ensorcellent l'assemblée. Mes mains glissent sur le tissus noir transparent de ma tenue. J'enlève même mes talons pour avoir une meilleure disponibilité de mes jambes. Je mélange ce que j'ai vu à ce que j'ai appris, transforme les pas pour les rendre plus lascifs. Quand je termine, près de Yukine, après avoir frôlé son torse de cette façon si... provocante? Je m'arrête, souriante comme je le suis rarement, encore plus touché de voir un sourire sur son visage à lui. Est-ce que ça veut dire qu'il a aimé? Je me laisse attraper, lâchant un soupir suave en sentant son bras autour de moi. Il me fait tourner rapidement ensuite, et j'éclate de rire. C'est bon, c'est à lui. Mon bat d'appréhension de le revoir à l'oeuvre. Il a tellement de... technique? Il est rapide puis soudain ralenti comme si on avait mit sur pause, mais dans la vraie vie. Je met ma main sur ma bouche en le voyant partir vers le sol ; j'ai vraiment cru qu'il était tombé, tellement il en était proche. Il s'éloigne de moi, se rapproche, repart, occupant tout l'espace dans un mélange de brutalité et de grâce. Il connaît son sujet, c'est comme si son adrénaline se diffusait dans mon corps à moi. Je jette un regard assassin à Cherry qui hurle, puis me reporte vers lui, restant pour ma part silencieuse ; on doit voir l'admiration sur mon visage, non? Je le trouve si beau là, dans son élément, à s'amuser jusqu'à en perdre haleine. Il se défoule, c'est vraiment ça. Je rigole à nouveau en le voyant reproduire le même schéma que le mien, avant de repartir vers le sol, sur lequel il roule sans vraiment le toucher, avant de sauter pour remonter sur ses pieds. Il me fixe, visiblement très fier de lui. « Si j'avais des muscles, je serais capable de le faire aussi, hein. », lançais-je, plus amusée qu'autre chose, les bras toujours croisés.

« J'ai oublié de te proposer Dirty Dancing, la dernière fois. », chuchotais-je à son oreille, comme si c'était un secret. Ouais, bon, je dois être un peu bourrée, parce que là je raconte de la merde. « On le regardera, hein? », c'est une déclaration de paix, quelque part, même si je n'arrive pas à le formuler comme tel. Nous sommes très proches l'un de l'autre, et je vois bien les regards impatients sur nous. Depuis le départ, et à part pour l'intervention de Miss rouge à lèvres, c'est comme si on était seuls. On ne se quittait pas du regard, pas un instant. Mes mains sont sur ses épaules, et je suis presque sur la pointe des pieds pour avoir voulu lui murmurer à l'oreille il y a quelques secondes. Mes lèvres frôlent presque les siennes ; j'ai chaud, affreusement chaud, et pourtant je meurs d'envie de danser encore. « On y va ensemble, cette fois-ci? », sous-entendu, plus de combats, mais bien de l'entraide ; on est tous les deux dans le même sac, là. Je lui parle toujours de façon à ce que seul lui puisse l'entendre, et laisse ma main dériver vers l'intérieur de son bras, caressant un instant sa paume avant de poser le membre en question sur ma hanche, juste en face. Je courbe parfaitement mon dos, très bas, tournant lentement vers le bras qui me tient pour me relever ; mes cheveux partent dans tous les sens. Je souris à Yukine avant de me défaire de l'étreinte que je venais de provoquer, sous les encouragements vifs des spectateurs. Je colle mon dos au sien, et glisse du haut vers le bas, esquissant des mouvements de hanches à nouveau ; j'adore faire ça. Je me retourne à nouveau, de façon à être face à son dos, mes mains, glissant sur son torse au rythme de la musique, plus lascive que tout à l'heure. Une de mes jambes se relève façon « danseuse étoile » avant de s'accrocher de façon plus sexy à ses hanches à lui. Je crois que niveau chaleur, on est bons pour ce soir. J'attend avec impatience de voir comment il va conclure ce « duo » que je tente de mettre en place. Je n'ai jamais été aussi excitée de toute ma vie, je crois.
code by lizzou × gifs by tumblr

Yanagi Emrys
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 694 Yen (¥) : 204 Avatar : park jae hyeong (day6) Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : vingt quatre ans Date de naissance : 15/09/1992 Astrologie : born ♒ {vierge} × 猴 {singe} Métier : chanteur/rappeur à A.E Année : sixième année. Résidant à : la famille Yanagi vit à Bunkyo, mais je loge dans un bus réaménagé en une sorte d'appartement, à Bunkyo. Planning :





invitez kaori à sortir pour étouffer les doutes de son frère faire attention à toru cacher que je ne suis pas emrys et que je loge dans un bus réaménagé en appartement connaître un peu mieux les autres idoles de l'agence me documenter sur les amis d'emrys, ça craint de ne pas savoir au moins ça







Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation : fiche de présentationfiche de lien






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 29 Aoû - 1:11
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
Maylie est dangereusement époustouflante dans cette tenue. Je le vois autours de moi qu'elle plait en étant dans le rôle d'une autre, pourtant ce n'est pas la Maylie que je connais. Ce n'est pas cette danseuse étoile qui passe son temps à lisser son juste-corps quand quelque chose la dérange, ou qui rougit facilement en baissant son visage pour cacher la couleur cramoisie. Ce n'est pas la gamine qui chouine après un mauvais cauchemar ou celle qui se réjouit de regarder un film sur la danse, allongé sur mon lit. Cette Maylie est différente, peut-être un peu trop dévastatrice à mon goût. Entendre la foule siffler sans connaitre la raison, c'est angoissant. Ne pense-t-elle pas à la dernière fois dans la ruelle, quand cet homme a voulu lui faire du mal ? Je ne pense qu'à son bien, mais elle n'a pas l'air de s'en rendre vraiment compte. Maintenant il est trop tard pour nous, au devant de la scène, nous ne pouvons qu'accepter le défi et donner ce que veut le publique. à savoir, une battle de danse, fille contre garçon, hip-hop contre classique. Pourquoi Cherry a-t-elle pensé à cela ? Qu'est-ce que ça lui apporte de nous balancer sur un ring, l'un contre l'autre. J'observe ma concurrente, mais je ne vois presque aucune ressemblance avec l'être fragile et timide que j'ai connu jusqu'à présent. Elle me fait penser à un cygne, avec cette apparence de pureté et pourtant si dangereux quand ils attaquent. D'ailleurs, c'est bien ce qu'elle fait dès que la musique résonne dans le parking. La battle commence, le ying contre le yang.

La princesse commence bien avec son mouvement gracile et ses déhanchés sensuels, glissant avec douceur sur une musique de sauvage. Elle m'étonne de seconde en seconde, moi qui la croyait plutôt coincé et pas sûre d'elle. Voilà qu'elle me montre une face cachée, un revirement de situation inattendu et je me laisse facilement prendre au jeu. Malgré moi, je la regarde faire son show, me tourner autour et terminer par m'affronter du regard tandis que je souris, conquis. D'accord, elle marque un point en dévoilant cette facette, mais ce n'est pas pour autant que je la préfère à la véritable Maylie. Il n'y a pas d'égale, ce serait comme aimer un reflet dans un miroir, ce n'est pas la bonne personne. C'est à mon tour, et je profite de sa proximité pour l'attraper et la faire tourner sur elle-même comme une toupie, l'éloignant préférablement de moi. La suite n'est qu'un enchaînement de souplesse et de force, mêlant mon équilibre à ma condition physique. Je prend toujours du temps à la musculation et cela doit se voir à ma façon de danser, de supporter mon poids même d'une seule main. Mon corps est en parfaite harmonie avec moi-même, suivant l'amusement qui se dégage de cet univers fascinant. Je n'ai ni limite, ni maître. Je suis fait pour n'en faire qu'à ma tête, laissant la musique me guider dans des mouvements violents et des pas sauvages, jusqu'à me redresser sur mes deux jambes et lancer un regard de conquérant à ma rivale du moment. Sa phrase me fait doucement rire, glissant mon avant-bras sur mon front pour en retirer la sueur perlant doucement. « Tu pourrais apprendre, toi aussi. » Glissais-je avec subtilité, un sourire en coin.

Dirty dancing ? Ah, je l'ai vu. Sa façon de le chuchoter à me oreille me fait frémir, et je cherche son regard pour faire passer le courant dans un nouveau contact visuel. « Si tu veux. » Mais je me reprend bien vite en attrapant habilement son bras. « à condition que tu arrêtes de boire. » Sinon je vais vraiment m'énerver et mettre des interdits. Pour les autres, la foule, nous devons paraître intime dans cette position-là, à discuter proche l'un de l'autre. Cette distance ne me fait pas peur, ni même de sentir son souffle chaud sur la peau de mon visage, ou sur mes lèvres étirées en cet éternel sourire. « Tu veux tenter le diable ce soir, May. » Parce qu'il n'est pas aisé de mêler deux styles bien différent, malgré mon apprentissage avec Hazel. Sa façon de procéder, ma main la soutenant et son dos se voûtant vers l'arrière... ça me fait penser à mes entraînements avec la professeur, me donnant une impression de déjà vu mais de connaissance. Il ne m'est pas difficile de suivre son mouvement, de m'accorder à ses gestes sans pour autant m'imposer dans son déroulement. La musique a changé depuis, donnant un air chaud et presque érotique à la scène, ses mains se baladant sur mon torse tandis que je me mord la lèvre. ça bat rapidement à l'intérieur et je crains qu'elle puisse s'en rendre compte. Un jambe sur mes hanches, je sais qu'elle attends la suite, que je réagisse. Suivant son rythme, j'attrape ses mains pour les défaire de mon torse et me permettre de tourner face à elle, sans lâcher ses poignets. Je m'en sers pour la faire pivoter dos à moi, me penchant pour saisir sa cuisse. « Laisses-toi porter. » Soufflais-je à son oreille, attendant deux secondes qu'elle se fasse légère pour déposer mes mains sur chacune de ses cuisses, faire basculer son corps vers le siens et la soulever pour qu'elle passe par dessus mon épaule et se réceptionne dans mon dos. Avant de remettre mon torse fasse à ses omoplates, mes mains sur les siennes pour la refaire tourner sur elle-même, tirant doucement sur ses bras pour qu'elle courbe le dos et tienne au creux de mon bras, nos regards plongés l'un dans l'autre. Je sais pas comment j'ai fait tout ça... Peut-être l'adrénaline et le rythme ?


code by lizzou × gifs by tumblr


⊹⊹ you don't know me ⊹⊹
you want a perfect picture to believe in. then you can't be looking for me then. i don't need to live by your rules. you don't control me.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 29 Aoû - 20:16
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
tenue (avec un short en dessous) > Est-ce que c'est vraiment une « battle » au sens strict du terme? Je ne danse pas pour gagner, je danse pour lui prouver que moi aussi, je peux être attirante et sensuelle, comme Cherry. Pourtant, je n'aurais jamais fait si j'avais été dans mon état normal. Sobre, je serais partie en pleurant de la piste de danse. J'étais effrayée et stressée au départ, mais l'alcool donne ce genre de courage. Je prend de l'assurance, et le regard de Yukine sur mes courbes ne fait que m'aider. Je suis prise, depuis tout à l'heure, d'une irrépressible envie de le garder pour moi. Je le laisse danser à son tour, occuper la scène à sa manière. Il est en harmonie totale avec lui-même. Il s'amuse autant qu'il ne maîtrise. Où a-t-il apprit tout ça? Ici, avec ces gens? Est-ce que Charlie savait faire ce truc avec son bras, lui aussi? Je me laisse aller à l'admiration de son talent, totalement prise. Il danse vraiment vraiment vraiment bien. Si au contraire je me cache derrière ces vêtements, cette danse, ce maquillage, j'ai l'impression qu'il se révèle. Il montre le vrai lui, ce qui le caractérise, ce à quoi il veut consacrer sa vie. Il est magnifique, dans ce mélange de bestialité, d'animosité et de justesse dans chacun de ses pas. Il semble fort, imbattable. Mon cœur s'accélère en le voyant à l'oeuvre. Est-ce que c'est normal de ressentir tout ça? Est-ce que les gens ressentent ça aussi quand je danse sur du Chopin? J'espère. Je me demande ce qu'Hazel aurait dit de mon petit manège de tout à l'heure. J'en veux presque à la foule qui elle aussi peut profiter de ce spectacle époustouflant. Il semble si fier de son effet, sourire en coin, quand il me fait face à nouveau. Si il savait dans quel état je suis, ce que je pense, il s'en vanterait pendant au moins trois mois. Je le remet doucement à sa place avec une phrase plus humoriste que provocatrice. « J'attends que ça. », lançais-je pour lui répondre, avant d'ajouter : « Seulement si tu portes un justaucorps pour les cours. ». J'éclate ensuite de rire, essayant de ne pas l'imaginer dans cet accoutrement. Je vois déjà la grimace qu'il va tirer.

Comme un drapeau blanc, j'agite la possibilité d'un nouveau film, Dirty Dancing. Je regrette un peu mon comportement, alors j'essaie de me montrer plus subtile que tout à l'heure. La proximité ne me gêne pas comme elle le devrait. Je suis encore trop alcoolisée pour me rendre vraiment compte de la façon dont j'agis depuis une demi-heure. Je vais avoir honte demain matin, tellement honte. Je préfère ne pas y penser, attendant simplement sa réponse. Il accepte, et je lui offre un grand sourire, rassurée. Je me reprends quand j'entends sa condition. « Promis. », murmurais-je en embrassant la commissure de ses lèvres, sans appuyer plus que ça ; comme si j'avais voulu seller cette promesse avec ce contact. Je lui propose de danser à mes côtés plutôt que contre moi, et sa phrase me fait éclater de rire. « Seulement si le diable, c'est toi. », susurrais-je, plus pour moi que pour vraiment lui répondre. Je n'ai plus aucune limite, je suis vraiment une autre personne, très éloignée la petite fille sage qui aime le rose pâle et les tutus. Je commence à danser sans lui laisser le temps de réfléchir plus que ça. Nos gestes s'harmonisent merveilleusement, il me suit sans problèmes. Je glisse derrière lui et touche son torse de mes mains, allant jusqu'à placer ma jambe sur une de ses hanches. Qu'est-ce que je fais? J'en ai aucune idée. Est-ce que c'est son cœur que je sens, ou le mien qui bat trop fort dans mes mains? Sûrement un peu des deux. J'ai de plus en plus chaud, et le regarde, rouge quand il se retourne vers moi. Je frissonne face à sa prise sur mes poignets. Je me laisse faire, incapable de faire autre chose. Mes yeux se ferment en l'entendant me chuchoter à l'oreille. Oh, c'est ça que ça fait de sentir le souffle de quelqu'un sur son oreille? C'est pour ça qu'ils font toujours ça dans les films. Je suis fébrile, comme si je sentais toute les sensations plus fortes. J'hoche la tête et l'aide à me donner de l'impulsion pour me soulever. Je me mords l'intérieur de la joue pour ne pas soupirer de satisfaction devant tout le monde quand ses mains touchent mes cuisses. Je serais vraiment capable de pousser de tels sons? La vraie Maylie reprend bien vite ses droits, et je rougis encore plus quand il me pose sur le sol. Je suis si perturbée par tout ça que je ne réalise même pas quelle figure l'on vient de réaliser. Je le laisse me guide, me tourne ou me courbe à nouveau en fonction de ce que ses bras m'ordonnent de faire. Je le fixe, et ses yeux dans les miens, c'est comme s'il pouvait lire tout ce qu'il se passait dans ma tête. Les regards sont toujours tournés vers nous, et je me redresse, gênée au possible. Ma main s'agrippe à son avant-bras ; j'ai les jambes en compote, et je ne comprends pas pourquoi. Je pose ma tête contre son torse, comme j'ai pris l'habitude de le faire à chaque fois que je me repose sur lui. C'est un moyen de cacher mon visage en restant près de lui. Je sens son cœur qui fend sa poitrine, mais me convainc que c'est à cause de l'effort. « C'est fini, là? », demandais-je d'une petite voix. Je ne sais pas trop quand on peut dire qu'une battle se termine, surtout dans notre cas ; c'est un peu « spécial » ce que l'on vient de faire, ça rentre pas trop dans les clous, je pense..

Les cris et les sifflements me donnent raison. C'est fini, chapitre clos, et l'on ne m'y reprendra plus. Danser avec lui, c'était génial, ça j'adorerais le refaire, mais je ne toucherais plus jamais à de l'alcool, c'est trop bizarre. Tout tangue autour de moi, et je relève la tête pour lui demander : « On peut aller... prendre l'air? ». On se fraie un chemin à travers la foule, et je regarde le sol, me concentrant pour rester stable et ne pas rentrer dans quelqu'un. Dommage, j'ai loupé la tête de Cherry. Mais là, ça n'a plus trop d'importance, faut juste que je respire. Yukine m'accompagne, et je laisse la brise fraîche du soir me souffler dessus. Mon dieu, ça fait trop de bien. Pas le temps de respirer plus que j'entends mon nom avec prononcé par quelqu'un derrière moi. « Maylie? C'est toi? », je me retourne et détaille la silhouette qui me fait face. « Stan? », c'était l'un des potes de mon frère. En vérité, il ne s'appelle pas Stan, mais il aurait préféré être américain, alors tout le monde l'appelle comme ça. Je ne sais pas trop si je dois rire ou pleurer, voir son visage après tant d'années me rend toute chose. « Ouah, je me demandais si c'était bien toi sur la piste tout à l'heure ! Tu as grandi dis donc, tu es devenue plus... », je le vois se mordre la lèvre et je comprends qu'il ne veut pas dire le mot qui lui vient à l'esprit. Je me suis clairement comportée comme une chaudasse, faut dire. « Enfin bref, tu as arrêté le ballet? Qu'est-ce que tu fais ici? ». Ouais, le contraste doit être fort entre la petite fille timide qui dansait en chaussons et mon moi d'il y a quelques secondes. « Non, non, pas du tout, je... J'accompagnais Yukine, c'est tout. Je danse toujours du classique, là c'était... exceptionnel. ». Un long flot de souvenirs me parvient en regardant son visage. Je le revois avec Charlie, au foyer, rire et jouer aux cartes pour passer le temps. « Oh, vous vous connaissez? Je savais pas ! Yah, sale gosse, t'aurait pu me dire que tu voyais la sœur de Charlie en douce! ». Stan blague, mais mon cœur s'arrête de battre. Les larmes emplissent aussitôt mes yeux sans que je ne comprenne vraiment pourquoi, et je me tiens au mur pour ne pas m'effondrer. Depuis tout ce temps... Yukine connaissait Charlie?
code by lizzou × gifs by tumblr

Yanagi Emrys
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 694 Yen (¥) : 204 Avatar : park jae hyeong (day6) Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : vingt quatre ans Date de naissance : 15/09/1992 Astrologie : born ♒ {vierge} × 猴 {singe} Métier : chanteur/rappeur à A.E Année : sixième année. Résidant à : la famille Yanagi vit à Bunkyo, mais je loge dans un bus réaménagé en une sorte d'appartement, à Bunkyo. Planning :





invitez kaori à sortir pour étouffer les doutes de son frère faire attention à toru cacher que je ne suis pas emrys et que je loge dans un bus réaménagé en appartement connaître un peu mieux les autres idoles de l'agence me documenter sur les amis d'emrys, ça craint de ne pas savoir au moins ça







Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation : fiche de présentationfiche de lien






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 31 Aoû - 21:06
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
Je ne suis pas né dans la danse, mais j'ai grandis dans un milieu plutôt hostile en traînant dans les coins malfamés de la ville. Ce n'était pas une question de reconnaissance, ni une recherche de personnalité.. J'étais juste intrigué par les endroits loin du rêve fortuné que pouvait avoir mes parents avec leur boulot. C'est ainsi que j'ai appris la danse, bercé entre amitié et confiance, parfois mêlé à la violence de cette jeunesse en perdition. Si aujourd'hui je danse avec fluidité et rage, c'est simplement parce que mon maître était un vrai chef dans ce domaine, il m'a tout expliqué, tout bien appris. Certains pas, je les ai découvert plus tard, quelques uns en cours avec un véritable professeur de danse, mais malgré tout, ma motivation se ramène au monde de la rue, celui que je fais découvrir à Maylie en ce moment même. La battle entre nous n'était pas prévu, je ne l'avais pas noté au programme mais même si elle est alcoolisée, cette expérience avec elle n'est pas si mauvaise, même plutôt intéressante. Le combat prend fin et on trouve le moyen de se complimenter l'un l'autre, avant de proposer un apprentissage. Elle peut le faire, ça ne doit pas être plus compliqué que sa danse des cygnes. Bon, pour le justaucorps, elle oublie de suite. « Rêve pas trop quand même. » Dis-je d'une manière moqueuse et faussement hautain, loin de l'idée du vainqueur modeste ou honnête. La hache de guerre est plantée, nous arrêtons de nous chamailler pour x ou y raison, même si son comportement reste une source de conflit intérieur chez moi. D'abord elle se montre proche, après tactile et maintenant carrément entreprenante. Ce baiser, même innocent et en coin de bouche, reste un geste déplacé et pleins de réflexion. Pourquoi faire ça ? Je ne suis pas bourré moi, j'assimile le moindre de ses faits et gestes. Sans y penser, j'accepte de faire un duo avec elle contre un autre couple de l'immense pièce.

« Ne te plains pas après. » Murmurais-je sans la lâcher des yeux, ne sachant même pas si j'étais sérieux ou plaisantin. Maylie lance le départ en commençant par quelques pas de danse, tournant autour de moi avant de jouer sur la proximité de nos corps. Devrais-je lui rappeler demain jusqu'à où elle est allée ? Pour le moment, je profite de cette atmosphère sensuelle et entraînante pour guider la danse avec mon peu de connaissance en la matière. Je pourrais remercier Hazel et les sexy dance plus tard, à présent en face à face avec la princesse des cygnes. Mon coeur bat autant que le siens, mais je préfère faire la sourde oreille pour l'observer en silence, uniquement troublé par la musique qui se déverse autour de nous et nous envahit rapidement. Maylie doit juste me faire entièrement confiance pour que moi-même, je puisse avoir confiance en elle. Si je la sens assurée, le contact sera plus simple et moins stressant. Mon corps s'allie au siens, mes mains guidant gracieusement les mouvements pour donner un effet harmonieux à nos enchaînements. Je ne me pensais pas capable d'une telle chose, prit par l'adrénaline qui se dégage de la situation. Maylie ne proteste pas, suivant fébrilement mon mouvement sans broncher. Je parviens à un petit résultat surprenant, le coeur battant à tout rompre et son visage proche de mon torse. Je souffle pour calmer les pulsations de mon organe, encore sous le choc des événements. Moi qui est le classique en horreur depuis ma naissance, je parviens quand même à faire un presque-duo avec une danseuse étoile -même bourrée et super sexy-. Fini ? Je baisse mes yeux vers la demoiselle collé contre moi et tente de sourire. « Ouais, ça ira. » Articulais-je doucement, toujours en reprenant ma respiration. On aura testé nos compatibilités, mais pas besoin de s'éterniser trois siècle dessus pour se prouver quoi que ce soit. Je décide de m'arrêter là, ne poursuivant pas la battle comme ça devrait être prévu. Au final, ça ressemble surtout à une démonstration, plutôt qu'un combat. De toute façon, la foule est conquise par notre duo, et ça c'est déjà pas mal.

Prendre l'air, c'est une bonne idée. Je n'ai rien contre ça, hochant simplement la tête pour accepter, puis me frayer un chemin à travers la foule agitée, remontant vers la surface sans trop de problème. Le temps n'a pas changé, puisqu'il fait nuit noire, mais la fraîcheur de cette heure tardive permet à mes poumons de s'alléger un peu. C'était étrange en dessous, quand j'ai dansé avec Maylie. J'ai la sensation de découvrir une autre facette de moi, et franchement ça m'effraie un peu. Moi qui n'est peur de rien, je pourrais craindre ma propre  personnalité. Une voix inconnue parviens à nos oreilles et je suis plutôt surpris d'entendre la prénom de ma camarade. Qui peut bien la connaitre ici ? Je suis encore plus étonné en voyant ce garçon... Il me dit quelque chose, c'est effrayant. Quant à son regard, je lui encastrerais bien les yeux pour qu'il cesse son geste, ravalement de façade comprise. Finalement, ils se tapent la discute et j'observe sans parler, attendant le moment propice pour l'ouvrir. Stan, j'aurai dû me douter que c'était lui. Je ne l'ai pas vu depuis un petit moment, à cause de mes études et parce que... Parce que Charlie n'était plus là. C'est étrange de le voir parler avec Maylie, l'exemple même de la fille loin d'un tel monde. Aurais-je loupé un truc en cours de route ? Je ne sais plus quoi penser. La soeur de Charlie ? La quoi de qui ? Je fais des gros yeux, mi-choqué, mi-abasourdit. C'est... La soeur de Charlie ? De ce Charlie là ? « Je ne savais pas... » C'est la seule chose que je trouve à dire, tournant mes yeux vers Maylie qui en perds son équilibre. Je me précipite vers elle pour la retenir, inquiet mais très surpris aussi. « Hey! ça va ?  » Est-ce dû à l'alcool ou au fait qu'elle soit aussi brusqué que moi d'apprendre une telle chose ? C'est la soeur de Charlie, de Aniki.


code by lizzou × gifs by tumblr


⊹⊹ you don't know me ⊹⊹
you want a perfect picture to believe in. then you can't be looking for me then. i don't need to live by your rules. you don't control me.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 5 Sep - 20:38
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
tenue (avec un short en dessous) > J'éclate de rire à sa réponse. « Rêve pas trop quand même ». C'était même pas une proposition ou une suggestion, je sais pertinemment qu'il ne va pas se mettre en justaucorps pour me faire plaisir. Je dois dire que l'idée de l'avoir comme prof de hip-hop ne me gêne pas le moins du monde. Enfin, c'est peut-être surtout l'alcool qui parle ; demain je vais être tellement gênée de toute cette soirée que je vais renier tout ce qu'il s'y est passé. Surtout ça. Surtout ce petit baiser incongru au coin de lèvres, qui a fait battre mon cœur un peu trop fort. Je viens de danser devant tout le monde de façon si suggestive, rien que pour lui plaire. J'ai osé le toucher, le frôler, le provoquer en le regardant dans els yeux. Et ça, maintenant...? Je n'ai jamais embrassé de garçon de toute ma vie, mais c'est le premier qui me donne envie de le faire. Qu'est-ce que ça veut dire? Est-ce que c'est vraiment l'alcool qui parle pour moi, ou je me trouve cette excuse pour faire ce dont j'ai vraiment envie? Je chasse toute ces idées de ma tête. Un duo. C'est ce que je viens de lui proposer, après avoir lamentablement évoqué une nouvelle « soirée film ». Je sais pas bien à quoi je pense, on va dire que c'est l'adrénaline. Je commence, jouant sur les pas, les regards, les touchés, à nouveau plongée dans cette sorte de transe qui m'animait tout à l'heure. Il m'accompagne ensuite, mêlant ses gestes aux miens. Je le laisse me guider comme il le veux, mélangeant mon assurance à ma capacité naturelle à me laisser faire. C'est vraiment étrange ce soir, on découvre de nouvelles facettes l'un de l'autre, des choses que l'on ne soupçonnait pas ; enfin, surtout dans mon cas. Je veux dire, j'ai rencontré la bande de copains de Yukine, découvert son univers, mais ça n'est rien comparé à mon comportement actuel. Quelque part, avec le support des films Sexy Dance pour laisser filer mon imagination, je voyais à peu près comment se déroulait une battle de danse ; mais jamais il n'aurait pensé que je réagirais ainsi à l'alcool, j'en suis sûre.

Je suis persuadée que nous sommes magnifiques. Je danse pour lui, là. Et il danse pour moi. Nous sommes en osmose totale, dans un superbe enchaînement, parfaitement coordonné, ou presque. Mais même les défauts de nos gestes arrivent à rester harmonieux. Comment est-ce qu'on peut réussir à être en lien à ce point là, sans avoir jamais dansé en couple? Je lui fais tellement confiance, qu'il arrive à prendre de l'assurance, et je crois que ça nous sert vraiment. Je me sens bien, à ma place. Je n'ai pas peur comme tout à l'heure de me ridiculiser. On est à deux. Mon cœur bat très fort, il palpite à mes oreilles. Tout s'arrête enfin, comme si d'un commun accord nos mouvements avaient décidés de se stopper. Je pose ma tête sur son torse, tentant vainement de reprendre ma respiration. Je lui demande si s'est terminé, un peu hésitante. Il sourit vaguement et m'affirme que ça se termine. Tant mieux. J'ai un peu la tête qui tourne, je pense que l'effort mêlé à l'alcool n'aide pas. Je crois que normalement, l'on aurait dû continuer un peu, mais je ne m'en sens pas capable. Comme toujours, il comprend sans poser plus de questions. J'adore ça, chez lui. Nous sortons du centre de la piste, et je lui demande si l'on peut aller prendre l'air. J'ai vraiment besoin de ça, avant de m'écrouler devant tout le monde. Je ne suis vraiment pas dans mon état normal ; d'habitude j'attend qu'on me le propose, je ne demande pas par moi-même. Ce sont des petites choses, mais mon état d'ébriété change ça chez moi. A peine la fraîcheur du soir frôle ma peau, que déjà j'entend mon nom, provenant d'une voix malheureusement connue. Stan. L'ami de Charlie. Yukine doit se demander qui c'est, et pourquoi il me connait. Rien que de penser à mon mensonge, mes jambes se transforment en compote. J'aurais du lui avouer tout ça avant. J'échange quelques mots avec Stan, avant qu'il se s'adresse à Yukine pour lui dire que je suis la sœur de Charlie. A voir la tête qu'il tire, je comprends ; il le connaît. Ça explique tout. Les mouvements similaires dans la salle de danse, le comportement qui s'en rapprochait parfois... Alors il sait qu'il est mort. Je suis si différente de mon grand frère, ça doit lui faire un choc. A moi aussi. S'il le connaît, s'il appréciait Charlie, alors il doit être attristé par sa disparition. Il ne sait pas que c'est de ma faute, que tout est de ma faute. Mes yeux s'emplissent de larmes en même temps que mes pensées s'embrouillent. Je me sens mal, très mal. J'ai la nausée. Le sol tangue et je me rattrape sur le mur d'en face pour ne pas m'écrouler. Il me rattrape, et s'inquiète. Encore. Tout le monde s'inquiète toujours pour moi. Alors que je suis une personne horrible.

Je sanglote sans pouvoir me retenir, agrippant à ses manches pour ne pas tomber. « Je suis tellement, tellement, tellement désolée, Yukine... ». Je me sers de mes paumes pour effacer les perles salées qui roulent sur mes joues, mais rien n'y fait. Je suis inconsolable. C'est comme si toute la douleur que je retenais ces derniers temps explosait d'un coup. Je me sens comme un petite fille. Le spectacle se répète. Moi qui pleure dans ses bras, comme cette fameuse nuit dans cette ruelle. « C'est ma faute... Tout est de ma faute... Je l'ai tué... Tu dois me détester, tu vas me détester, je suis sûre que tu me déteste... ». Je dois avoir l'air d'une folle. Si je n'ai pas pu revoir les amis de Yukine, si je me suis enfuie de l'enterrement avant que tout le monde ne me fasse leurs condoléances, c'est à cause de ça. La culpabilité. Je préfère partir plutôt que de leur dire que c'est à cause de moi qu'il avait des dettes, et que donc il s'est fait battre à mort. A cause de la danse. De ma danse. Comment est-ce que j'ai pu continuer à danser après ça? Reprendre mes chaussons? Accepter d'entrer à Royal? Je suis un monstre. « Pardon... je t'assure que je ne savais pas... Quand je suis rentrée, il n'était plus là... C'est à cause de moi, les dettes... Je ne sais pas ce que je fais ici... Mon dieu, lâche-moi, je ne mérite même pas de pleurer dans tes bras... ». Stan a fuit la scène, mais je ne m'en suis même pas rendue compte. Mon flot de larmes ne tari pas, tout comme mes paroles. Je devrais partir, mais je suis une lâche. « Je t'en supplie, pardonne-moi.. ». Je n'arrive pas à le regarder, je fixe le tissus de son t-shirt, troublé par mes pleurs. J'ai désespérément besoin de lui.
code by lizzou × gifs by tumblr

Yanagi Emrys
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 694 Yen (¥) : 204 Avatar : park jae hyeong (day6) Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : vingt quatre ans Date de naissance : 15/09/1992 Astrologie : born ♒ {vierge} × 猴 {singe} Métier : chanteur/rappeur à A.E Année : sixième année. Résidant à : la famille Yanagi vit à Bunkyo, mais je loge dans un bus réaménagé en une sorte d'appartement, à Bunkyo. Planning :





invitez kaori à sortir pour étouffer les doutes de son frère faire attention à toru cacher que je ne suis pas emrys et que je loge dans un bus réaménagé en appartement connaître un peu mieux les autres idoles de l'agence me documenter sur les amis d'emrys, ça craint de ne pas savoir au moins ça







Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation : fiche de présentationfiche de lien






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 7 Sep - 0:39
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE

La soirée avant bien débuté, comme toute soirée en générale, mais au bout d'une petite demi-heure, plus rien ne va correctement. L'arrivée de Cherry, le comportement de Maylie, les plaisanteries de la bande, l'alcool qui circule puis ce duo. Comment décrire cette entente entre Maylie et moi durant les quelques minutes où nous nous sommes fait confiance l'un l'autre ? Il n'y a aucun mot pour cela, mais j'ai réellement aimé danser avec elle, la portée dans des gestes doux et calculés avant d'entendre la foule hurler et en redemander. Nous faisons l'affiche de cette soirée, autant le dire carrément. Certains applaudissent ou sifflent, réclamant une suite qui ne viendra jamais, parce que Maylie ne semble pas prête à poursuivre. Insister ne ferait rien de bon et moi-même je n'en reviens pas d'être aller jusque là avec elle. Nous sommes plutôt complice, bien que la boisson guide la demoiselle dans ses intentions, et peut-être même ses pensées. Qui sait, demain elle ne se souviendra sûrement de rien ou elle sera redevenu la jeune ballerine timide et pas sûre d'elle. Je l'apprécie aussi, autant l'une que l'autre, puis ça reste Maylie de toute façon. Y a pas à dire, j'adore cette fille qu'importe ce qu'elle fait et cela risque de devenir dangereux entre nous deux. N'imposant aucun rythme à celle-ci, je lui accorde une fin sans protester, plutôt ravi de quitter la scène et les regards pour s'éloigner un peu de tout ça. J'adore, mais il y a toujours une fin à toute bonne chose. Vu l'état de la miss, je préfère l'écouter et la faire sortir d'ici, pour prendre l'air ou pour n'importe quoi d'autre. De toute façon, elle sait que je suis à son écoute, que cela me plaise ou un peu moins.

Dehors, l'air frais est bénéfique autant pour elle que pour moi. Je me sens revivre l'espace de deux trois minutes, avant qu'un importun vienne nous déranger. Sur le coup, je ne l'ai pas reconnu mais à force de l'écouter parler ou de le fixer, je revois ce jeune homme qui traînait souvent avec Charlie, l'un de ses amis. Comment ai-je pu le zapper ? Il parle mais sur le coup, j'ai l'impression de ne rien comprendre à son charabia. D'après lui, Maylie n'est pas inconnu à ses yeux... Pire encore, il l'a connait sûrement mieux que moi ou plus longtemps que moi. ça m'agace, savoir qu'ils ont pu se parler dans un passé similaire, c'est frustrant. C'est... La soeur de Charlie ? Depuis le temps que je le connais, il ne m'a jamais présenté sa fameuse soeur dont j'ignorais tout d'elle. Alors, son frère est décédé ? La dernière fois qu'elle m'a parlé de lui, il semblait bien vivant et plutôt en meilleur forme que la réalité. ça ne me vexe pas, je suis trop perdu pour comprendre tout cela. La soeur de Charlie, le gars qui m'a tout appris sur la danse de rue, qui m'a donné l'envie de me battre pour me faire une place dans ce monde, et voilà son double au féminin. Je devrais amer face à cette nouvelle, mais je dirais plutôt que je ressens une certaine fascination. Sa soeur ne lui ressemble en quasiment rien, à part pour une histoire de danse mais même là, c'est l'opposé. J'adorais tellement Charlie, comme pourrais-je haïr sa petite soeur ? Impossible, et son état m'inquiète aussitôt qu'elle flanche.

Pourquoi s'excuser ? Je fais en sorte de la tenir, mes mains sous ses bras tandis qu'elle s'accroche à mes manches, la regardant sans parler pour le moment. Elle fond en larme sous mes yeux, essuyant frénétiquement ses joues pendant que je l'observe s'excuser en silence, mais toujours sans parvenir à remettre le puzzle en ordre. Pourquoi serait-ce de sa faute ? « Maylie, calme toi. » Soufflais-je en ramenant une main vers elle pour la laisser glisser contre sa chevelure, ne voulant pas non plus la couper dans son élan. Elle m'apprend des choses que j'ignorais totalement sur mon ami, tel que les dettes. Il ne m'a jamais parlé de tout cela, puis il a disparut du jour au lendemain en laissant un énorme vide. « Maylie, ce n'est pas de ta faute... Je ne t'en veux pas. » Je m'en persuade autant que je cherche à la convaincre, elle paraît à bout et cela m'énerve de ne pas réussir à sécher ses larmes. Sans réfléchir, ma main se ramène dans sa nuque et je la tire vers moi en me penchant légèrement pour que nos lèvres se rencontrent dans une douce harmonie au goût salé. Décidément, j'agis comme un mec bourré qui ne sait pas trop ce qu'il fait ou... Peut-être que si, je sais. Séparant nos bouches après ce léger contact et ce chaste baiser, je plonge mon regard dans celui embué de larme de Maylie. « Je ne comprends rien si tu pleures, raconte moi calmement. » Mais je ne risque pas de la détester pour autant, qu'importe son histoire. Elle... Elle est beaucoup trop ancré dans ma vie pour que je puisse la faire sortir. De toute façon, je ne le veux même pas.  


code by lizzou × gifs by tumblr


⊹⊹ you don't know me ⊹⊹
you want a perfect picture to believe in. then you can't be looking for me then. i don't need to live by your rules. you don't control me.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 12 Sep - 15:46
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
tenue (avec un short en dessous) > Comment décrire cette sensation? J'en sais rien. C'est tellement nouveau que ça me fait peur. J'aurais pu rester à danser avec lui longtemps encore si je n'avais pas un taux aussi élevé d'alcool dans le sang, et si la foule n'observait pas le moindre de nos faits et gestes. J'avais l'impression que c'étaient des voyeurs, qui me coupaient pendant une scène... intime? C'était presque ça. Ce qui se déroulait entre nous, là tout de suite, on était les seuls à pouvoir le comprendre. Je ne voulais pas le partager avec un public, pas maintenant. Et puis ma tête tournait, un peu trop ; un mouvement de plus et je me serais retrouvée sur le sol. Pourtant, mes yeux brillent d'une nouvelle nuance quand je le regarde. J'ai besoin de savoir qu'il est là, qu'il ne me laissera pas toute seule. C'est différent de ma relation fraternelle avec Charlie. J'ai des papillons dans le ventre quand Yukine me regarde en souriant. Il m'écoute et m'accompagne sans broncher vers l'extérieur. L'air frais s'engouffre dans mes poumons, et je ferme les yeux en savourant cette douce sensation, qui apaise le feu de ma peau. C'était trop beau pour finir comme ça, sur une bonne note. La voix de Stan qui retenti derrière moi me glace le sang. Je devrais être heureuse de le voir là, mais son visage me rappelle la mort de mon frère, alors même que j'oubliais cette douleur avec mon partenaire du soir. Comme une malédiction qui revient vous hanter sans cesse. Je suis troublée par cette rencontre, je culpabilise de mon comportement ; j'ai complètement coupé les ponts avec les amis de Charlie, même avec ceux qui étaient gentils avec moi, comme Stan. Je ne supportais pas de les voir, je ne voulait voir personne. J'étais devenue une loque avant de choisir de reprendre ma vie en main. Et là, le voilà devant moi, à parler, parler, parler, mêlant mon futur et mon passé avec une grande maladresse. Je prend le risque de regarder Yukine quand il parle de Charlie plus franchement, et la surprise qui transperce son regard ; la douleur aussi ; me brise le cœur. Je lui ai menti en disant que mon frère était vivant, et il le connaît en plus. Le sol tangue un peu plus et je fonds en larmes ; des larmes que je pensais avoir effacées pour toujours de mon esprit.

Je me sens tellement, tellement, tellement coupable. Je m'accroche à lui, comme je le fais toujours quand il est dans les parages, et m'excuse sans m'arrêter de pleurer. Je ne veux pas le perdre, je ne veux pas qu'il me déteste comme je me déteste. Je ne veux pas qu'il me laisse toute seule, j'ai trop besoin de sa présence comme ça. En quelques semaines, il est devenu indispensable, et j'ai du mal à comprendre les tourments de mon cœur. Dans ma tête, mon discours est très clair, mais j'ai du mal à m'exprimer normalement. Tout ce que je veux, c'est qu'il me laisse rester avec lui comme la dernière fois. Même si je suis un monstre, même si je ne mérite pas autant d'attention. J'ai égoïstement besoin de son regard, de son sourire, de ses mains qui caressent mes joues. Il me demande de me calmer après m'avoir écoutée déblatérer sur tout ça. Je me pince les lèvres et ose enfin plonger mes yeux dans les siens. Sa main glisse dans mes cheveux, et je le laisse faire, obnubilée par sa voix douce et rassurante. Il ne m'en veux pas. Yukine ne m'en veut pas. J'ai beau me dire qu'il ne sait pas tout, qu'il ne sait pas pourquoi c'est de ma faute, une vague de chaleur empli mon cœur. Mes larmes coulent sans que je ne puisse les stopper, mais mon flot de parole s'est tari. Il appuie sur ma nuque et dépose doucement ses lèvres sur les miennes. Étrangement, toutes mes pensées disparaissent, ma douleur s'apaise. Je ne comprends même pas que l'on est entrain de s'embrasser, comme dans les films, parce que c'est différent dans ma tête. Une preuve. Je ne saisi pas bien ce qu'il est entrain de se passer. C'est mon premier baiser pourtant ; je suis tellement heureuse de me dire que c'est lui qui me l'a donné. Il se décale ensuite, restant tout de même proche de ma personne et me demande de tout lui expliquer plus calmement. Ma phase d'hystérie est passée, et mon souffle a reprit un rythme normal. S'il avait été là à la mort de Charlie, je ne serait certainement jamais rentrée en dépression comme je l'ai fait.

J'essuie mes larmes, et expire comme pour évacuer les dernière traces de stress. « Depuis que je suis née, c'est ma seule famille. Il a toujours fait attention à moi, à ce que je ne manque de rien. Il est parti au Japon pour mon équilibre, en soi rester a Seattle ne lui posait pas de problèmes. », c'est comme si maintenant, à tête reposée, je comprenais des choses sur ma vie, des choses qui m'avaient toujours échappées. Je n'ai jamais parlé de ça, à personne ; Mei connaît vaguement mon histoire familiale, mais pas dans les détails. Hazel sait que je suis orpheline, mais pareil, elle n'en sait pas tellement sur Charlie. Je garde mes yeux dans les siens, et tripote nerveusement avec sa manche. « J'ai découvert la danse classique, quelques temps après, et sans que je n'ai eu besoin de lui demander, il m'avait inscrite dans un cours ; il comprenait tout sans que je ne dise rien. Enfant déjà, j'étais pas tellement bavarde. », je rougis légèrement, en me disant que Yukine m'avait toujours plus ou moins vue sous un jour différent, à des moments où je m'exprimais de façon automatique. Il a cet effet là sur moi. Il me dévoile. « Quand j'étais au lycée, j'ai découvert des lettres d'impayés sous son lit, en faisant le ménage. Des fois, il s'engueulait devant l'immeuble avec des types étranges. J'ai comprit qu'il ne pouvait subvenir à nos besoins sans emprunter de l'argent. On avait des dettes, et mes cours de danse ne devaient pas aider. Je l'a déjà supplié de me désinscrire, je me sentais tellement coupable... mais il n'a jamais voulu. J'aimais trop ça, et il le savait. ». Je sens mes yeux se remplir de larmes à nouveau, mais me concentre sur ma respiration pour ne pas sangloter à nouveau. « C'est ces types là qui l'ont tabassé, j'en suis sûre... Il est mort à cause de moi, parce qu'il se sentait obligé de me payer des cours... C'est de ma faute si il est partit, quoi que tu dises... » ; et, à nouveau, je me niche sur son torse, entourant sa taille de mes bras. Je ne pleure pas pour autant, mais j'ai le cœur gros. Et sa chaleur m'aide à me détacher de toute ces pensées négatives.
code by lizzou × gifs by tumblr

Yanagi Emrys
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 694 Yen (¥) : 204 Avatar : park jae hyeong (day6) Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : vingt quatre ans Date de naissance : 15/09/1992 Astrologie : born ♒ {vierge} × 猴 {singe} Métier : chanteur/rappeur à A.E Année : sixième année. Résidant à : la famille Yanagi vit à Bunkyo, mais je loge dans un bus réaménagé en une sorte d'appartement, à Bunkyo. Planning :





invitez kaori à sortir pour étouffer les doutes de son frère faire attention à toru cacher que je ne suis pas emrys et que je loge dans un bus réaménagé en appartement connaître un peu mieux les autres idoles de l'agence me documenter sur les amis d'emrys, ça craint de ne pas savoir au moins ça







Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation : fiche de présentationfiche de lien






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 13 Sep - 21:56
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE

Charlie fut une grande partie de ma rébellion, de ma crise d'adolescence mais c'est aussi lui qui m'a donné envie de danser, d'être le meilleur dans ce domaine, autant qu'il m'a fait apprécier ce monde rythmé et animé au son d'une musique pop ou d'un genre nouveau, moderne, récent. Charlie, c'était le déclic de ma vie, autant un ami qu'un grand frère, un mentor ou un sempai. Quand il est mort, ça n'a pas été la meilleure nouvelle de mon existence,  pire encore... J'ai d'abord cru à une blague, sans réaliser la vérité, puis j'ai dû y faire étrangement face et accepter ce fait déplorable et déprimant. C'est la vie, non ? Chacun meurt un jour ou l'autre, même s'il était trop jeune, trop gentil... Dans le fond, non, c'était carrément injuste pour lui. Maintenant que je sais pour sa soeur, que je comprend qui est Maylie pour Charlie ou juste en apprenant la vérité... ça fait mal. Parce qu'il ne méritait pas de perdre tout ça, elle ne méritait pas de voir son frère s'en aller dans un endroit difficile d'atteinte, impossible à rejoindre. Nous avons tous été triste pour lui, surtout en sachant que c'était la fin de notre amitié, de nos liens qu'importe lesquels. Je comprends que Maylie soit triste, dévastée d'en entendre encore parler et je compatis au malheur qui doit s'abattre sur ses épaules dès l'instant où ce Stan ouvre la bouche. Pourquoi faut-il qu'il ramène ce sujet là sur le tapis ? Elle n'avait vraiment pas besoin de ça, surtout pas quand elle se met à pleurer à torrent, perdant presque l'équilibre. Que ferait-elle si je n'étais pas là ? Peut-être qu'elle n'aurait jamais relié son frère à moi, qu'elle n'aurait jamais compris tout ça et moi non plus.

Maylie s'accroche à moi et je m'empresse de la retenir, prouvant ma présence et mon attention. Je ne suis plus le sale type des premiers jours, celui qui crachait son venin sur elle sans penser aux conséquences. Aujourd'hui, j'ai un nouveau regard sur ma cadette, un regard que je ne pensais pas avoir envers elle. Qu'est-ce que je ressens pour Maylie ? La question est là, dans un coin de ma tête, mais pour le moment je préfère la garder à cet endroit du temps qu'elle se sentes mal et coupable. Charlie n'est pas mort par sa faute, je n'aime pas l'idée qu'elle se reproche une telle chose alors que ce n'est pas le cas. Elle ne l'a pas poussé d'une falaise, ni poignardé et encore moins incité à quoi que ce soit. Charlie faisait ça pour elle, parce qu'il l'aimait comme un frère aime sa soeur. Elle n'a pas le droit de culpabiliser, ni de se jeter la faute dessus sans penser à tout ce qu'il a pu faire pour elle jusqu'à son décès. Certes, je ne connais pas totalement son histoire mais ça ne change pas ma vision des choses. Maylie n'a pas à se sentir coupable de quoi que ce soit, et j'aimerais réellement qu'elle se calme. Pour cela, je commence par essuyer ses larmes en caressant ses joues, voyant que ça ne suffit pas à son chagrin, je dépose carrément mes lèvres sur les siennes. Une sorte de réconfort, un « ça va aller » chaleureux et légèrement hors du temps, même moi je ne saisis pas de suite ce que je fais, prenant le temps de calmer ce flot de négativité. Je veux savoir, comprendre, mais plus sereinement. Finalement, Maylie sèche ses larmes en prenant sur elle, calmant ce sentiment horrible qui doit la malmener depuis plusieurs minutes. Je l'écoute, elle peut tout me dire.

j'avais déjà compris que les parents de Maylie n'étaient plus là, qu'elle vivait sans eux et que son lien avec son frère était fort, bien plus fort que n'importe qui, pourtant j'en ignore encore pas mal. Elle m'apprend des trucs que je ne savais pas, la raison qui l'a poussé jusqu'au Japon avec Charlie. C'est plus clair pour moi, bien que je ne me sois pas vraiment posé des questions sur son cas, pas jusqu'à maintenant. Charlie était le frère parfait, si je comprend bien. Il a donné à Maylie des choses que personne ne pouvait lui apporter... Alors où est-ce que ça cloche justement ? Je vois. Tout devient plus compréhensible quand elle me parle des lettres, des dettes et du poids des cours de danse. Elle est stupide et je ne me prive pas de lui dire. « Idiote. » Je vous jure, elle a une vue sur le monde bien différent de tous. Ma main revient dans ses cheveux et je la décoiffe brusquement, un sourire tendre revenant sur mes lèvres. Je passe mon bras autour de ses épaules quand elle m'enlace, levant les yeux au ciel. « Tu devrais te mettre à la place de Charlie. Il a fait ça pour toi, parce qu'il tenait à toi. » à sa place, j'aurai fait autant pour ma petite soeur, quitte à avoir des ennuies aussi grave que les siens. « J'aurai fait pareil pour ma petite soeur, je présume. Tu étais la seule chose pour lui, ça devait être son petit bonheur de te faire plaisir, tu ne penses pas ? Les dettes... Peut-être qu'il s'imaginait les régler un jour, sans encombre. » Supposons que ce soit le cas, Charlie n'avait pas prévu de terminer comme ça, elle n'a pas à s'en vouloir. « ça ne devait sûrement pas se passer comme ça, May. Ces sales types étaient un imprévu dans son plan, quelque chose qui n'aurait pas dû être là. » Je souffle, elle ne risque pas de changer d'avis et je ne peux pas la forcer non plus. « Tu veux rentrer ? Ou on traîne un peu dehors avant ? » Histoire de se changer les idées, de penser à autre chose que Charlie et sa mort. Moi aussi ça m'affecte, parce que je n'ai jamais rien sur de ses soucis, que je n'ai pas pu l'aider alors que je croule sous l'argent... J'aurai pu le sauver d'une façon ou d'une autre, Maylie avec.


code by lizzou × gifs by tumblr


⊹⊹ you don't know me ⊹⊹
you want a perfect picture to believe in. then you can't be looking for me then. i don't need to live by your rules. you don't control me.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 3 Oct - 23:46
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
tenue (avec un short en dessous) > La seule chose que je trouve à faire quand je comprends qui était Yukine pour Charlie, c'est pleurer. Quand Charlie est mort, je suis devenue une loque ; c'est vraiment le bon mot. Il a emporté avec lui tous mes rêves, tous mes espoirs, toutes mes pensées positives. Je n'avais jamais existé sans sa présence à mes côtés, je dépendais totalement de lui. Je me suis retrouvée avec une multitude de problèmes sur les épaules ; seule. Je pense que si Yukine ne m'a pas présentée à ses amis de la « rue », c'est justement pour ne pas que les gens à qui il a emprunté de l'argent me retrouvent. Je connaissait Stan d'avant notre emménagement à Shinjuku, il le connaît depuis notre arrivée au Japon. Je pense que c'est pour ça que je n'ai jamais rencontré Yukine. J'ignore encore quelle importance mon frère à eu dans l'existence de ce dernier, mais pourtant même sans ça je ne peux m'empêcher de me sentir coupable. Il est devenu si important dans ma vie que cette boucle, ce lien qui nous relie finalement me pèse beaucoup. Je ne veux pas qu'il me déteste, bien au contraire. Et j'ai comme l'impression de lui donner des raisons de le faire. Je continue de pleurer sans pouvoir m'arrêter, et parle, mêlant des mots qui ne vont pas ensembles. Je ne sais même pas comment me justifier, je me sens si mal. Le flot des souvenirs comme il ne l'avait encore jamais fait, et le regard inquiet de Yukine me serre le cœur. Ce baiser, ses lèvres sur les miennes... Je ne cherche pas à comprendre pourquoi il a fait ça, mais toutes mes pensées s'évanouissent, et je finis par me concentrer sur sa voix et lui répondre, plus calmement.

Il ne me coupe pas, sauf pour me traiter d'idiote, et je rougis aussitôt. A-t-il vraiment saisi la gravité de cette histoire? Je pense que oui, mais je suis trop surprise par sa réaction pour réagir réellement. Il me décoiffe, et le sourire sur ses lèvres augmente mon rythme cardiaque. Je ne réfléchis plus et passe mes bras autour de lui, en le serrant légèrement. Je suis soulagée à un point, vous n'imaginez pas. Pas de haine, pas de dégoût ou je sais pas trop quoi d'autre dans son regard. Il est... comme d'habitude. Il me rend mon étreinte, et je ferme les yeux pour peser ses mots dans mon esprit. Il me chuchote toutes ses choses que j'ai toujours voulu entendre, avec tellement de tact, comme s'il comprenait exactement mon état d'esprit. Je crois que je vais un peu loin, là, mais je me sens tellement bien que je divague. Disons que même si je me sens mieux, je garde ce sentiment d'insécurité et de culpabilité qui surgit quand la mort de Charlie me réapparaît en pleine tête. Je relève la tête à sa question, beaucoup plus légère. Je ne réponds pas tout de suite, et mes mains dans son dos glissent sur son torse puis vers sa nuque. Je tripote la base de ses cheveux, les masses doucement, machinalement. Rentrer ou traîner encore? Je suis éreintée et en même temps j'ai l'impression qu'une nouvelle énergie vient de me submerger. Je fixe la courbe de sa mâchoire, alors que mes mains continuent de jouer avec ses mèches et le col de son t-shirt. Mes yeux papillonnent ensuite, et je plonge mon regard de le sien. Je viens vraiment de le toucher aussi longuement? C'était bizarre ce que je viens de faire non? Est-ce que c'est l'alcool qui me rend comme ça? J'ai l'impression de désaouler pourtant. Je rougis et bafouille vaguement : « On peut marcher un peu? ».

J'observe la nuit autour de nous, les étoiles, le bruissements des feuilles. J'imprime dans ma rétine cet instant, priant pour que tout me revienne demain matin, malgré l'alcool. Silencieux, Yukine marche à mes côtés. J'ai très envie de briser le silence, mais ce qui me brûle les lèvres est un peu trop désobligeant... « Je crois que je déteste Cherry. Je t'en supplie, dis-moi que tu ne sors pas avec elle. »... tant pis, c'est sorti tout seul. Je me mords la lèvre, et m'interdis fortement de le regarder. Je dois prétexter un truc, vite, n'importe quoi. « C'est l'alcool qui me fait dire tout ce qui me passe par la tête. », lançais-je d'une petite voix, avant qu'il ne réplique quoi que ça soit. Il va se moquer de moi, je suis tellement pas crédible. Rien qu'à ma gêne de tout à l'heure et à mes joues roses, il a du devenir que je commençais à redevenir la Maylie de d'habitude. Mais, rien que ce soir, on peut faire comme si c'était faux, comme si j'étais encore bourrée, et que l'on pouvait parler à cœur ouvert. Je frissonne à cause du vent frais, et lui demande : « Tu as faim? Je peux nous préparer quelque chose, mon appartement n'est plus très loin. Je t'assure que je suis bonne cuisinière. ». Je lui souris chaleureusement. La dernière fois, je voulais qu'il reste avec moi parce que j'étais effrayée. Cette fois-ci, je veux juste qu'il ne me quitte pas, pour que cette soirée s'allonge un peu plus, inlassablement.
code by lizzou × gifs by tumblr

Yanagi Emrys
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 694 Yen (¥) : 204 Avatar : park jae hyeong (day6) Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : vingt quatre ans Date de naissance : 15/09/1992 Astrologie : born ♒ {vierge} × 猴 {singe} Métier : chanteur/rappeur à A.E Année : sixième année. Résidant à : la famille Yanagi vit à Bunkyo, mais je loge dans un bus réaménagé en une sorte d'appartement, à Bunkyo. Planning :





invitez kaori à sortir pour étouffer les doutes de son frère faire attention à toru cacher que je ne suis pas emrys et que je loge dans un bus réaménagé en appartement connaître un peu mieux les autres idoles de l'agence me documenter sur les amis d'emrys, ça craint de ne pas savoir au moins ça







Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation : fiche de présentationfiche de lien






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 4 Oct - 10:59
WELCOME IN MY WORLD × ft. YUKINE & MAYLIE
Voir Maylie dans cet état m'a fait mal au coeur, je dois bien l'avouer. Elle a rarement pleuré autant devant moi, même quand j'ai été mauvais et méchant, elle a tenu bon sans chouiner. Aujourd'hui, c'est moi qui la console et tente d'être positif à sa place. C'est difficile, surtout après autant d'année à culpabiliser ou à voir cette histoire d'un mauvais oeil. Je ne suis pas le mieux placer pour faire la morale, mais je ne peux pas non plus fermer les yeux sur son problème. Plus ça va, plus elle verse des litres de larme. Du coup, je suis bien obligé d'agir en conséquence, quitte à capturer rapidement ses lèvres dans un geste doux pour calmer ses sanglots et capter son attention. ça fonctionne! Maylie sèche doucement ses pleures et porte ses yeux sur moi, beaucoup moins peiné que précédemment. Je sais bien qu'elle gardera ce sentiment négatif en elle, mais je sais aussi que je tenterais par tout les moyens de le changer en quelque chose d'acceptable. Elle n'a pas à s'en vouloir, voilà mon point de vue. Je l'écoute attentivement sans lui couper la parole une seule fois, attendant la fin pour juger par moi-même. D'accord, son frère a déplacé des montagnes pour elle et c'est cela qui a dû l'écraser par inadvertance, mais Charlie ne pensait sûrement pas que cela se retourne contre lui et finisse par le tuer. Je comprends qu'elle s'en veuille pour avoir inconsciemment abusé de sa gentillesse, mais je ne vois pas cela de cette manière. Charlie l'aimait, il voulait le meilleur pour elle, quitte à mourir pour son bonheur.

Calée dans mes bras, je souris doucement en la gardant contre moi, attendrit par son comportement enfantin. Je n'ai quasiment jamais remonté le moral à quelqu'un, mais je suis content d'y parvenir avec elle. Maylie ne risque de se sentir mieux dans l'immédiat, mais j'ai espoir qu'elle réussisse à force d'essayer. En attendant, je lui pose une simple question pour savoir la suite du programme. Rentrer ou continuer. Ce n'est pas bien difficile, à elle de savoir ce qu'elle veut dans l'immédiat. Ses doigts dans ma nuque, je garde mes yeux ancrés sur elle tandis qu'elle m'observe en silence. Sûrement réfléchit-elle sur mon interrogation, pesant le pour et le contre. Quant à moi, j'attends tout simplement sa réponse en suivant le cheminement de ses doigts contre la base de mes cheveux. Les autres vont sûrement nous prendre pour ce qu'on est pas, genre un couple, mais je m'en fiche tant qu'elle arrête de pleurer et se sent légèrement mieux. Au son de sa voix, j'hoche doucement la tête pour approuver, un sourire naissant au coin de mes lèvres. « ça marche, viens. » J'en profite pour attraper l'une de ses mains et la garder entre la mienne, changeant nos positions pour être l'un à côté de l'autre et marcher dans la rue silencieuse.

Cherry ? Je ris doucement à sa phrase, regardant devant moi en lui répondant. « T'inquiète pas, c'est juste une très bonne amie. » Qu'elle se rassure, nous ne sortons pas ensemble. « Elle sort déjà avec quelqu'un, tu sais celui qui t'a donné l'alcool ? » Surprenant, non ? Mais ils ont un comportement qui se mari à merveille. L'alcool ? Ah bon ? J'hausse les épaules, amusé par sa façon de voir la chose. « Tu n'as pas à te trouver d'excuse, ce n'est pas bien grave tu sais ? » Sûr, je la préfère au naturel mais même dans cet état, elle est adorable et j'ai toujours envie de la protéger. C'est fou comme notre relation a évolué depuis la dernière fois, depuis ce jour dans la salle de danse. « Vraiment ? Je serais ravi de voir ton appartement et de goûter un de tes plats. » Ce serait une première fois, autant profiter. Un sourire sur le visage, je le tourne vers elle pour la regarder sans hésitation. ça ne me dérange pas de traîner un peu chez elle, de passer du temps avec Maylie, même si j'en passe de plus en plus. « Je te suis. Tu connais mieux le chemin que moi. » Dis-je pour qu'elle indique la route jusqu'à son appartement, gardant mes doigts liés aux siens au cas où.

code by lizzou × gifs by tumblr


⊹⊹ you don't know me ⊹⊹
you want a perfect picture to believe in. then you can't be looking for me then. i don't need to live by your rules. you don't control me.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 12:50
 

welcome in my world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-