AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ready ... go ! avec ryu tae oh. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 24 Aoû - 21:33
tenue (sans chemise) ☇ Le réveil sonne. La demoiselle râle un peu sous le manque de fatigue qui l’accable à cause de son insomnie passagère. Attrapant son téléphone, les yeux encore fermés, elle les ouvrit lentement, regardant l’heure. Sept heures. Bon. Une nuit de deux heures et demie, ce n’est pas beau ça ? Lâchant un petit soupire, elle perdit toute animosité lorsqu’elle vit son écran d’une manière plus convenablement. C’était une belle journée : son « premier » rendez-vous avec le second de cuisine. Enfin, rendez-vous assez spécial, atypique – mais pourquoi ne pas commencer les choses ainsi, cela changer des unions trop banale. Petite matinée sportive, voir pourquoi pas la journée, mais cela, tout dépendra de leur épuisement respectifs et du reste ! Sautant presque du lit, partant vite dans la salle de bain, elle sortit sous un petit quatre d’heure. Ah oui, Sayo n’était pas le genre de femme à passer trois plombes dans la salle de bain sous prétexte qu’elle était jolie. En serviette, attrapant ses vêtements – différents de d’habitude, il était vrai, elle y retourna rapidement en sortant, les cheveux attachés en queue de cheval. Si ses souvenirs étaient bons, Tae Oh ne l’avait jamais vu les cheveux relevés et qui est plus, que très peu maquillée voir pas du tout. Et si cela ne lui plaisait pas ? Ah ! Tais-toi Sayo, ce n’est pas le moment de stresser alors que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Descendant à l’étage, réajustant au passage son débardeur gris, elle alla directement voir ses « enfants ». Ils dormaient encore. Elle eut un petit sourire, doux, ouvrant la porte principale du vivarium. Là, direction la cuisine, elle prit de la salade, des tomates et autres verdures et remplaçant ceux de la veille au soir. Elle prit le bocal d’eau également et la changea, puis s’occupa enfin de la paille – le tout, sans bouger les grosses îles vivantes. Une fois cela terminé, elle les regarda une bonne minute, accroupie, ses bras entourant ses jambes, son menton posés sur ses derniers. Elle repensant à Koki qui avait mangé le pied du coréen… Quel boulet ! Sous un petit rictus, la professeur de sociologie se leva, ses mains au niveau de ses cuisses afin de s’aider un peu (il était tôt encore !) refermant l’enclos. Retournant dans la cuisine, elle prit son thé matinal (supportant mal la caféine suite à son hyperactivité déjà bien présente), mangeant également quelques fruits (son péché mignon) car elle allait bouger, énormément.

Huit heures. Ok, elle avait donné rendez-vous à Tae Oh au terrain vague vers neuf heures. Elle serait à l’heure… Mais il ne fallait pas trainer pour autant. Ils vivaient certes dans le même quartier, le terrain vague était à peu prêt au centre de leur chemin respectif. Elle avait l’habitude d’y aller avec Raphaël – tout deux pratiquant le tennis. Qu’est-ce qu’elle aimait ce sport. Rangeant tout ce qu’elle avait sortit, elle repartit à l’étage, direction salle de bain pour le brossage de dent (grande paranoïaque, elle le faisait minimum trois fois par jours). Tout propre, une dernière mèche de ses longs cheveux arrangé à la va vite, elle rejoignit enfin l’entrée de sa demeure. Là, elle attrapa son sac à dos habituel, qu’elle prenait lorsqu’elle sortait avec son meilleur ami le tatoué pour leur journée sport. C’était le cas aujourd’hui, mais pas avec l’étudiant. Lorsqu’elle le ferma, comme toujours, la seule chose qui dépassait était les bouts des manches des raquettes de tennis. Celle du badminton rentrait pile, et tout était parfait. Alors elle attrapa son téléphone. Huit heure vingt. Pile à l’heure. Attrapa ses clés, sa montre qu’elle accrocha à son poignet, elle enfila ses chaussures et hop, elle se retrouva vite dehors, son sac sur les épaules. Qu’elle aimait marcher comme ça, de bon matin, tranquillement. Tout était plus calme forcément car beaucoup étaient des « lèves tard » ; sauf bien entendu ceux qui travaillaient. Et par chance aujourd’hui elle avait eut le temps libre du second de cuisine. Elle s’en voulait un peu de le faire bouger alors qu’il aurait pu se reposer. Mais voilà, pour compenser tout cela, elle garderait son énergie, sa bonne humeur habituelle pour le coréen.

Traversant une dernière fois la route, elle arriva donc tranquillement au terrain vague. Elle était à l’heure ; ni en avance, ni en retard. Mais voilà que devant elle se présentait une silhouette qui lui était bien familière. Un large sourire illumina son doux visage et elle rejoignit Tae Oh. Ah, cela lui faisait bizarre de se présenter devant lui comme ça. En short (celui qu’elle préférait pour bouger), débardeur, pas maquillé, chaussures plates donc elle était petite, cheveux attachés et bien relevés… Ah ! Non, ne commence pas à stresser. Si tu l’aimes vraiment, finit les complexes ! Alors oui, elle resta simple. Une fois devant lui, son sourire se fit plus présent encore. Elle se mit sur la pointe des pieds, embrassant le coin de ses lèvres. L’embrasser véritablement ? Trop timide pour le faire d’elle-même. bonjour… - tu attends depuis longtemps ?

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 26 Aoû - 13:38
Tenue (deuxième sur la vidéo) ♨ Le réveil de son portable sonna. Il était l'heure de se lever. C'est encore les yeux clos que Tae Oh chercha son cellulaire pour glisser son doigt sur l'écran tactile afin de désactiver le réveil. Une fois cela fait, il s'étira de tout son long dans son lit deux place, avant de prendre son courage à deux pour se lever. Se mettant en position assise sur le bord du lit, il ouvrit péniblement les yeux tout en se grattant l'arrière de la tête dans le champ de bataille qu'était ses cheveux. Il renifla un coup, puis se leva et ouvrit les volets roulant. Ce matin, il n'avait pas le temps de flâner. Son premier rendez-vous avec Sayo allait commencé dans quelques heures, il fallait donc se grouiller, prendre une douche et un bon petit déjeuné pour éviter de faire un malaise pour ne pas avoir assez manger. Surtout que leur premier rendez-vous était assez spécial pour le coup. Un rendez-vous sportif. Il se leva de son lit pour se diriger directement vers la salle de bain. Bien qu'il allait reprendre une douche en rentrant chez lui, le coréen décida d'en prendre une dés ce matin, une bonne douche froide qui permettra de finaliser le réveil. Il ressortit de la salle de bain avec une simple serviette autour de la taille pour revenir dans sa chambre afin d'enfiler un jogging qu'il utilisait pour le sport, un t-shirt et une paire de chaussette. Enfilant le tout pour ensuite ramener la serviette pour l'étendre sur le petit séchoir à linge se trouvant dans le salon/salle à manger. Puis il se dirigea vers la cuisine où il prépara avant tout son café. Ahhhh sans son café matinal, Tae Oh avait beaucoup de mal à démarrer une journée. Le temps que ce dernier coule, il attrapa un plateau pour y poser un verre qu'il remplit de jus d'orange fraîchement pressée, il fit griller quelques toast, sortit le beurre avec un couteau et attendit. Le dos collé contre le rebord d'un meuble de cuisine, il bailla, puis il sortit son portable. Il avait encore bien une demi-heure avant de quitter son appartement et rejoindre sa belle au terrain vague où elle lui avait donné rendez-vous. Le bruit de son grille pain expulsant les toast, le sortit de ses pensées. Il les attrapa doucement, le faisant un peu jongler dans ses mains, car elles étaient encore très chaude. Son café était fini également. Il faut dire une machine nespresso c'est rapide. S'il devait faire un nouveau achat, Tae Oh comptait s'offrir une vrai machine à café à grain afin d'avoir vraiment le vrai plaisir de boire un bon café. Une fois tout cela près et sur le plateau, il se dirigea vers le salon, posant le plateau sur la table basse face au canapé où il posa son petit derrière et il alluma la télé.

Une fois le petit-déjeuné fini, il rapporta son plateau à la cuisine, fit la vaisselle, essuya et rangeant cette dernière. Il pris également une éponge pour nettoyer la table basse du salon et éteignit par la même occasion la télé qui ne marchait pour rien. Après avoir remit l'éponge à sa place, il retourna dans sa chambre pour faire son lit et prendre son portable. Il attrapa également sac à dos qu'une fois dans la cuisine, il remplit d'une grande bouteille d'eau, de deux pommes et d'un petit sachet qu'il mit dans la poche avant contenant un peu de sucre. Il mit également une petite trousse de secours médicale. Ne sais t'on jamais ce qu'il pouvait arriver au cours de la journée. Une fois paré, il se dirigea vers son hall d'entrée, ouvrant le placard pour prendre ses baskets de sport pour les enfiler et quitter son appartement en fermant bien à clef ce dernier. Il descendit les escaliers au lieu d'utiliser l’ascenseur et prit le chemin en direction du terrain vague. Comme toujours le coréen prenait de l'avance, il préférait arriver un quart d'heure en avance plutôt que pile poil à l'heure. Donc quand il arriva au point de rendez-vous, il fût le premier à être arrivé. Ce n'est pas grave, il allait devoir se montrer patient même s'il ne l'était pas. Il attrapa son portable envoyant un petit mot matinal à son bro comme toujours. Tae Oh ne passait pas un jour sans envoyé ne serait-ce qu'un message à son meilleur ami même s'ils se voyaient dans la journée. En vrai, ce n'est pas des autres filles que Sayo devrait être jalouse mais bien de Kang Jae, car la relation entre les deux hommes est vraiment spécial et indestructible. Bien que si on lui demandait de choisir entre les deux, le coréen ne prendrait aucun parti.

Rangeant son portable dans la poche de son jogging gris, il releva le nez et vu au loin la belle métisse dans une tenue très différente de celle qu'il avait pu avoir jusqu'à présent. Devant ses yeux, une Sayo au naturelle, ce qui n'était pas du tout déplaisant, elle était même très ravissante habillé simplement. Sourire collée sur les lèvres, des étoiles dans son regard amoureux, vraiment heureux de la voir. Il la suivit du regard, alors qu'une fois proche d'elle, elle vint lui déposer timidement aux coins des lèvres. Il sentit ses joues chauffer légèrement. C'était nouveau. Ça faisait longtemps qu'il n'était plus sortit avec quelqu'un. Il avait donc encore un peu de mal à s'habituer à nouveau à ce genre d'action.  « Hello... Non ça ne fait pas longtemps que je suis arrivé. » Il porta sa main sur le sommet de sa tête, la caressant doucement en prenant attention à ne pas la décoiffer.  « Ça fait bizarre de te voir à plat et non perchée sur des talons. » Oui, vraiment bizarre, car elle paraissait maintenant plus petite, mais c'était loin pour déplaire au coréen.  « Alors tu as prévu quoi au programme. Je suis motivé pour tout. » dit-il tout en sautant doucement sur chaque pied. Voir Sayo le motivait vraiment, cette journée il avait hâte qu'elle commence, mais il n'était pas pressé qu'elle se termine. Il passa rapidement ses mains dans sa nouvelle crinière rouge foncé qui n'était sûrement pas passée inaperçue aux yeux de la demoiselle. Est-ce que ça lui plaira ?

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 27 Aoû - 18:08
Apparemment non, il n’attendait pas depuis longtemps. La métisse avait eut peur. Faire poiroter, elle n’aimait pas ça. Alors en plus, si cela concernait Tae Oh, c’était bien pire. Sa main sur sa tête lui fit légèrement baisser le visage, un petit sourire timide sur les lèvres. Ah ! Quelle les aimait ses grandes mains. Mais voilà qu’il prêta attention à sa tenue ou plus précisément au fait qu’elle soit à plat. Déjà complexée par sa petite taille (un mètre soixante trois ce n’était pas glorieux), Sayo releva doucement le visage vers le second de cuisine. ça ne te plaît pas … ? Si la réponse était négative, plus jamais elle ne quitterait ses talons ! Le programme … ? Ah ! Oui ! Le sport ! La jeune femme avait déjà oublié, le coréen portait trop sur son attention. Mais voilà qu’il porta sa main à ses cheveux… Bordel de merde. La jeune femme n’avait pas fait attention au départ mais là… Elle resta bloquée quelques bonnes secondes. Non elle ne le dévisageait pas. Au contraire. Elle le trouvait juste magnifique… Alors déjà qu’elle l’idolâtré, maintenant, c’était pire ! si je peux me permettre… Elle marqua un blanc, parce qu’il était sincèrement le plus beau à ses yeux et ne plus le regarder était difficile, elle reprit doucement. t’es … t’es cheveux. – c’est magnifique. Comment ne pas craquer face à un homme comme ça ? Et voilà, sous une pulsion qu’elle ne pouvait pas garder plus longtemps pour elle, la jeune femme glissa ses fins doigts dans la tignasse rouge de Tae Oh. Elle aimait toucher les cheveux mais alors là, si ce monsieur lui laisser ce plaisir elle serait encore plus aux anges. Enfin là, elle ne lui laissa pas vraiment le choix, totalement obnubilée. Elle s’en rendit compte, rougissant de plus belle. pardon… Aller ! Un, deux, trois, respire ! Fermant légèrement les yeux, détournant son regard une seconde, elle reprit ses esprits en regardant de nouveau le jeune homme. tu es tellement beau. Voilà. Ca non plus elle ne pu s’empêcher de le dire, parce qu’elle le pensait tellement que ça aurait finit par sortir à un moment donné.

Soufflant doucement, se disant qu’il allait finir par la prendre pour une folle, elle le dépassa légèrement, prenant sa main avec les siennes, le tirant doucereusement afin qu’il la suive, face à lui, marchant donc à reculons. badminton, tennis, basket ? Voilà un peu tout ce qu’il était possible de faire pour l’instant et pour ce qui était du petit footing, se serait en dernier pour le retour. Du moins, elle ferait comme lui voudrait. Se remettant dans le bon sens, ne lâchant cependant pas le bout des doigts du coréen de sa main droite, ils arrivèrent donc sur le terrain de tennis. Habituée avec Raphaël, elle lâcha son prince charmant, posant son sac sur le côté du terrain, l’ouvrant. Elle sortit les deux raquettes, balles également, et s’étira. Elle ne comptait pas lui parler de son meilleur ami car les deux hommes se connaissaient et bien apparemment et cela la gênée plus qu’autre chose parce qu’il fallait l’avouer : en compagnie du tatoué, elle était plus que décontractée. Ils avaient même parfois des discussions douteuses ! Enfin bref, la brune se tourna doucement, face à Tae Oh. La tête très légèrement penchée sur le côté, un sourire angélique sur les lèvres, elle s’approcha de lui en lui embrassant cette fois-ci les lèvres. Ouais voilà, elle en avait eut envie mais cela ne dura pas car suite à cet acte purement amoureux, elle se décala pour rejoindre l’autre côté du terrain. Elle était petite certes, mais sportive tout au plus : adversaire de taille, elle était toujours prête pour courir !

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 1 Sep - 19:57
Tenue (deuxième sur la vidéo) ♨  « Oh que si ça me plaît. » En plus tout ce qui est petit est mignon. Puis Sayo n'était pas si petite que ça, elle devait avoir quelques centimètres de moins que lui. Tae Oh ne mesurait qu'un mètre soixante-dix-huit seulement. Ce n'était pas bien grand. La métisse devait être aux alentours des un mètre soixante-dix à vu de nez. Qu'elle ne soit pas perchée sur des hauts talons, lui donnait l'avantage d'être plus grand qu'elle et de donner l'impression d'être capable de la protéger, enfin c'est ce qu'il pensait. Sayo semblait avoir remarquer la nouvelle coupe du coréen dont elle demanda la permission d'observer et de toucher. Il la laissa filer ses doigts dans sa chevelure rouge, souriant tendrement. Il se pencha un peu afin de lui laisser plus la liberté de faire ce qu'elle veut de ses cheveux. Tae Oh n'était pas le genre de personne à péter un câble parce qu'on lui ébouriffait les cheveux ou même qu'on les touchait. Il s'en foutait royalement tant qu'on ne les coupait pas n'importe comment ou qu'on lui rasait la tête. Ça lui plaisait. Il se gratta la nuque tout souriant et se redressant. Oui il était heureux de savoir que sa nouvelle coupe lui faisait cet effet là. Son choix risqué avait donc porté ces fruits, bien qu'il l'avait fait avant tout pour lui et qu'il avait eu envie de tenter le changement. « Tu n'as pas à t'excuser. Tu peux les toucher autant que tu veux. » Oui ! Elle pouvait même le prendre pour une tête à coiffer si elle le souhaitait, il se laisserait faire docilement. « Je suis content que ça te plaise. C'est la première fois que je me teins les cheveux et j'avais un peu peur que ça fasse bizarre. » Il avait déjà vu des gens se teindre les cheveux en bleu cyan, en rose bonbon, en orange, même violet et franchement pour certains le rendus était vraiment ignoble.

Bon arrêtons de parler de ses cheveux et revenons au vif du sujet. Ils avaient rendez-vous pour une journée sportive et le cuisinier avait hâte de savoir ce que Sayo avait prévu comme sport. Il était apte et motiver pour tout type de sport. Bon peut-être pas la danse classique. Porter un tutu ne lui irait pas. Il sentit ses mains prendre la sienne, cela ne le gêna après tout c'est ce que faisait deux personnes en couple et puis la métisse le mettait facilement à l'aise. Alors il avait le choix entre basket, bad et tennis... Hmmm les trois le tentaient. Il lui était déjà arrivé de faire du basket avec ses amis, du tennis il en avait fait trois fois à tout casser dans sa vie et le bad également. « Tennis, ça te va ? Par contre tu as le matériel ? » Forcément qu'elle devait l'avoir, sinon elle n'aurait pas proposé de faire cela. Pour le coup son choix se portait sur le tennis même s'il n'en avait pas énormément fait dans sa vie. Il marcha en direction du terrain où ils allaient pouvoir s'affronter, mais il s'arrêta soudainement lorsque Sayo ne bougea plus. Ses yeux suivirent ses mouvements puis remontèrent doucement sur son visage. GOD ! Qu'est-ce que cette pouvait être magnifique, même plus. Lorsqu'elle l'embrassa, il cligna plusieurs fois des yeux surpris, Elle se décala et il l'entendit courir, il retroussa ses lèvres, souriant tout en baissant la tête tout en passant deux de ses doigts sur ses lèvres. Ah sérieux cette femme c'était quelque chose.

Tae Oh se retourna et il se mit à courir pour la rejoindre. Arrivé à son niveau, il lui lança un petit défis. « Le premier qui arrive au terrain de tennis, à le droit à un vœux, ça te va ? » Sayo était sportive et cela se voyait, c'est pourquoi Tae Oh ne comptait pas faire semblant de perdre. La métisse n'apprécierait sûrement pas. Bon, il ne se donnera pas non plus à cent pour cent. Soixante dix ça suffit. Il se mit donc à courir jusqu'au terrain de tennis. Arrivé, il se pencha, les deux mains sur son chaque cuisse et la tête baissé vers le bas. Il cracha l'air de ses poumons et regarda sa belle. Mine de rien, bien qu'elle ne fait qu'un mètre soixante-dix et des poussières, elle courrait vite. « Tu es rapide. » dit-il tout en souriant, se redressant les mains sur les hanches, penchant un peu son dos en arrière avant de se remettre droit et d'avancer vers elle.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 5 Sep - 18:35
Un pari donné de la part du coréen ? Et bien. Pourquoi pas ! Après tout, ce n’était que lui. Perdre ? Ah ! Sûrement pas. Ce n’est pas parce qu’elle l’aimait au plus haut point qu’elle ferait semblant sous prétexte que c’était un homme. Elle espérait également qu’il ferait de même mais n’en douta pas une seconde, finalement. D’accord ! Toujours enjouée, toujours ce même petit sourire accroché aux lèvres. La course fut courte en vue de leur rapidité. Ah. Elle avait perdue ! Le souffle court, elle se mit à rire en voyant la position de Tae Oh. Déjà fatigué ? Elle allait l’épuisé pour le reste de la journée ! Ca ne fait rien, pensa-t-elle, je le cajolerais ensuite. – Une excuse pour le bichonner ? Oui, mais chut. Lorsqu’il fit un commentaire sur sa rapidité, elle posa ses mains sur ses hanches. Visiblement pas assez. Mais je n’ai pas t’es grandes jambes ! Et oui. Un mètre soixante trois contre un mètre soixante-dix huit… Bref. Bonne joueuse, elle attrapa les raquettes dans son sac en lui en tendant une. Tu auras donc droit à une faveur. Un sourire sincère, elle attrapa ensuite le set de balle. Avant que son prince charmant ne la quitte pour rejoindre l’autre terrain, elle glissa sa main au niveau de son bras, sur ses muscles en tâtant légèrement. Ah. Ce n’est pas juste ça non plus ! Et oui, il devait avoir au moins le double de sa force, mais c’était un homme ; réfléchie Sayo, tu fais petite pousse à côté. Faisant une petite moue, elle se tourna afin de prendre sa place. Elle en avait l’habitude avec Raphaël, lui et sa montagne de muscle : il ne la ménageait jamais et c’est ce qui lui plaisait. Enfin, elle savait donc que les deux hommes se connaissaient et qu’est-ce qu’elle espérait ne jamais se retrouver tous les trois. Déjà parce qu’avec l’étudiant elle n’avait aucun complexe – vraiment aucun, et parlés crus (oui, c’était un peu abusif parfois) et en plus… Ah non. Ne pense pas au fait que Raphaël ai sûrement vu des côtés de Tae Oh que tu ne connais pas ! C’est trop gênant. S’installant tranquillement, s’étirant bien, craquant l’une de ses épaules sous une grimace, elle attendit que le cuistot soit également prêt. Levant sa raquette, son autre bras parfaitement tendu, elle engagea avec une certaine force. Tout était finalement dans le poignet quelque part bien que l’impact comptait également. Il allait la faire courir, elle le sentait ! Mais à quoi bon sortir faire une journée sportive si c’était rester planter sur un mètre carré ? Comme elle l’avait prévu, Tae oh avait beaucoup de force vis-à-vis d’elle mais ne se dégonfla pas pour autant. Elle était bien là, à jouer avec lui. C’était même très agréable. Combien de petit-ami accepterait de faire du sport comme ça pour premier rendez-vous ? Aucun sûrement, tous des flemmards. Sauf une exception, une perle qu’elle avait trouvé et qu’elle n’était pas prête de lâcher quitte à foutre le reste de sa vie en l’air. Elle avait conscience que de vouloir faire sa vie avec un homme dont le travail était imposant à tout niveau n’était pas une mince à faire mais elle s’en fichait. Sayo s’adapterait. Elle adapterait sa vie à celle de celui qu’elle aime, si bien entendu il l’accepte. Oui, il fallait être réaliste. Fonder une famille sous ces angles était également compliqué. Et alors ? Il suffit de le vouloir, pensa-t-elle. Comme lui disait son père « quand on veut, on peut. » Elle veut être avec lui, avoir une vie sensé avec lui – tout partager avec lui. Avoir des enfants ? C’était un peu tôt pour ça. Mais pourquoi pas. Elle en voulait de toute manière, quitte à les faire avec la personne que l’on aime le plus au monde, serait encore plus parfait. Alors voilà, aujourd’hui, elle devait sûrement être la femme la plus heureuse du monde et elle s’en venterait si elle pouvait le faire, le crier sur tous les toits si cela s’avèrerait nécessaire. Mais la jeune femme préférait garder ce bonheur pour elle parce qu’elle ne voyait plus que lui désormais. Son petit monde ce résumé à un simple prénom : Tae Oh.

Une balle arriva un peu trop rapidement, elle tendit le bras pour l’atteindre, mais non ! Ah ! Elle glissa un peu, se retrouvant finalement presque en grand écart : heureusement qu’elle était souple où elle serait morte ! Se retenant, toute droite, elle souffla un peu en se redressant. Elle avait eut chaud ! Trottinant doucement, elle alla récupérer la balle. Le match était finit … Et elle avait perdu ! Mais elle était morte et cela avait été plutôt serré finalement. Rejoignant Tae Oh, elle lui adressa un doux sourire. C’est que t’es hargneux toi ! Compliment parce qu’elle ne c’était jamais autant donné qu’avec lui (et Raphaël quand monsieur était en forme), un petit rire mignon, elle attrapa une petite serviette blanche dans l’une des poches de son sac. Sayo leva alors doucement son bras, tamponnant délicatement le front du second de cuisine, ainsi que le reste de son visage. Tout était fait avec une douceur déconcertante. Et puis ainsi, cela lui permettait d’admirer son visage et chacun de ses traits. D’ailleurs, cette pensée la fit largement sourire. Une fois finit, elle attrapa une bouteille d’eau fraiche. L’ouvrant, elle lui tendit. Oui, elle avait tout prévu et même encore dans ce genre de moment elle était attentionnée et faisait attention à tout. Et puis merde hein, elle était amoureuse. Puis, lorsqu’il prit la bouteille, sans savoir pourquoi, elle glissa son regard derrière lui. Ses yeux s’agrandirent. Evidemment, lorsque quelqu’un est surpris, l’autre est tenté de regarder. Alors, avant qu’il ne tourne la tête, elle se mit donc à l’endroit où elle regardait en levant les bras. Ne regarde pas ! Ouais sauf que ce n’est pas avec ta taille de trois pommes que tu vas cacher quoi que se soit. Sa bouille était affichée sur les immeubles, égérie de la marque japonaise de sa meilleure amie. (photo) Il fallait s’en douter, qu’elle serait vue partout… Mais en présence de Tae Oh, c’était très, très gênant. Et puis, que faire si cela ne lui plaisait pas ? Ah ! Trop de questions.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 12 Sep - 11:52
Tenue (deuxième sur la vidéo) ♨ La laisser gagner ? Tae Oh y pensait, mais il savait à quelle point cela pouvait être mal pris parfois. Il l'a déjà vécu une fois avec quelqu'un, c'est pourquoi il avait finalement décider de ne pas laisser une chance à sa petite-amie de gagner et puis franchement, s'il gagne il aurait le droit à un petit vœu, donc autant donner ce qu'il avait, sans pour autant se forcer non plus, enfin sauf si la jeune femme le dépassait bien entendu. Des jambes un peu plus grande, c'est sûrement pourquoi le coréen gagna, bien que sans mentir Sayo était très rapide, elle aurait très bien pu le battre. Tae était vraiment heureux que la demoiselle soit sa petite-amie, elle était belle avec une très belle personnalité et elle était sportive, un critère qui avait quand même son importance pour un sportif comme lui, même s'il n'avait pas toujours le temps d'en faire. Foutu métier qu'il aimait. La métisse sortit deux raquettes et prit celle qu'elle lui tendait. Il la testa en faisant attention à ce que Sayo ne soit pas dans le champs de frappe de la raquette. En main, elle était plutôt légère, il se sentait déjà à l'aise avec. Il avait hâte d'entamer cette partie. Avant qu'il ne rejoigne son côté, la jeune femme tâta ses bras. Il sourit amusé par sa réaction. C'est sûr il avait du muscle, mais ce n'était pas en allant à une salle de sport ou en ayant des altères qu'ils s'étaient forgés ceux-ci. Il la regarda, lui tirant la langue gentiment avant de venir déposer un doux baiser sur ses lèvres et lui dire avant de passer de l'autre côté.« Good luck. »

Chacun de l'autre côté du terrain, Tae Oh regarda sa belle avec le sourire. Passer une journée ailleurs que derrière les fourneaux étaient tout de même agréable et surtout en compagnie de celle qu'il aime. C'est Sayo qui engagea la partie. La balle arriva sur sa droite, c'est d'un élan rapide est bondissant que Tae frappa dans cette dernière sans vraiment mesurer sa force sur le coup pour la renvoyer à sa partenaire. Heureusement elle réussit à la frapper et la lui renvoyer. Ils échangèrent ainsi plusieurs frappes, mais l'une de ses frappes fut trop rapide et la jeune femme se retrouva dans une position loin d'être confortable. Inquiet, il se rapprocha du filet et lui demanda : « Ça va ? Je suis désolé. » Ouais, il se sentait quand même coupable, car c'était lui qui avait lancé cette maudite balle. Elle se redressa, elle semblait aller bien. Cela le rassura et il soupira soulagé. Il reprit place pour reprendre la partie. Match fini, il gagna encore. Il se gratta la nuque un peu gêné de ne pas la laisser gagner. Il se mit à rire face à sa remarque. Oui en sport il était hargneux, d'ailleurs qu'importe l'adversaire devant lui, il se donner à fond. C'est peut-être également pour ça qu'il avait du mal à se contenir pour elle. Il continua à sourire, la laissant essuyer sa sueur qui perlait sur son front et dans son cou. Franchement, avoir une femme qui s'occupe un peu de lui était très agréable. C'est là qu'il remarquait que la tendresse et la douceur de quelqu'un lui avait manqué. Il avait décidément trouvé la perle rare et il comptait bien la garder près de lui. S'imaginer un futur avec elle c'était un chouilla trop tôt, bien qu'il souhaiterait réellement qu'elle soit la bonne, celle avec qui il pourrait finir sa vie et fonder une famille.

« Merci » dit-il tout en buvant une bonne et grande gorgée d'eau. Tout en buvant, Tae put observer le visage surpris de sa belle. Qu'avait-elle vu pour qu'elle ait cet air ? Naturellement, il arrêta de boire pour regarder dans la direction où elle semblait avoir vu quelque chose, mais rapidement elle lui interdit de regarder. Les yeux rond et les sourcils haussés, il se demandait bien ce que c'était. Tout de suite, bien sûr il pensa à ce salopard qui aurait pu les suivre. « C'est ce Jun ?! » Elle passa derrière lui, lorsqu'il se retourna, il vit face à son visage deux bras qui essayait de camoufler tant bien que mal quelque chose. Bon étant plus grand, Tae Oh n'eut pas grand mal à voir ce qu'elle essayait de cacher. Il fût surpris et soulagé à la fois de savoir que ce n'était pas cette ordure. La surprise se lit sur son visage alors qu'il détailla l'affiche en taille XXL de sa petite-amie posant. Il était complètement hypnotiser et lorsqu'il reprit ses esprit, il la regarda tout en pointant l'affiche. « C'est toi ?! » Ses yeux la balayèrent de haut en bas, puis regarda à nouveau l'affiche. C'était bien elle, posant pour une marque dont il ne fit pas attention au non. Il siffla. En vrai, il ne savait pas comment réagir. Il n'était pas du tout au courant qu'en-dehors de prof, Sayo faisait aussi mannequin de pub. Ses yeux fixèrent naturellement ses cuisses dénudés, mais se surprenant, il dériva les yeux et il la regarda de manière assez perdu. « Tu es aussi mannequin ? » Qu'elle est un double métier, elle avait le droit. Tae Oh ne la jugerait pas là-dessus, en vrai il serait plutôt admiratif de voir qu'elle puisse cumuler deux jobs tout en sachant que enseignant n'était pas non plus un métier facile et cool comme bon nombre d'élève pourrait le croire. Elle devait sûrement passer des heures et des heures à corriger les atrocités ou les belles copies de ses chers élèves. « C'est récent ?! Tu ne m'en a jamais parlé ? » Bon il ne le prenait pas mal, même s'il était un peu vexé au fond qu'elle ne lui ait rien dit, après peut-être était-ce récent ce qui expliquerait pourquoi elle ne lui ait pas encore dit quoique ce soit. « En tout cas tu es très belle. Même plus. » Enfin quand est-ce qu'il ne la trouvait pas belle sa Sayo, hein ? Maquillé ou non, pour lui elle éblouissait toujours à telle point que ses yeux n'étaient que virés sur elle.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 26 Sep - 23:05
Merci maman, merci papa pour la petite taille fournit à la naissance. Elle ne put donc rien lui cacher et l’entendre demander si c’était son ex la surpris quelque peu parce qu’elle se retrouva rapidement derrière lui. Ce n’était pas un cuisinier pensa-t-elle, c’est un preux chevalier certes sans le cheval blanc. Un petit sourire amusé s’installa sur ses pulpes mais disparut bien rapidement lorsqu’elle vit son petit ami fixer l’afficher. Allait-il l’engueuler pour ne pas lui avoir dit ? Elle ne le blâmerait pas pour cela, après tout il ne serait pas en tord. « C’est toi ?! » Hochant simplement le visage, sans oser répondre de vive voix, elle l’observait seulement, essayant de discerner une moindre humeur sur ses traits. Mais voilà qu’il fixait l’afficher… Ou ses cuisses dénudées. La jeune femme se retint de rire, ne trouvant pas cela vulgaire dans le sens où c’était un homme et que de toute manière, elle préférait savoir que se soit lui qui regarde et fermer les yeux pour les autres car après tout, dans sa tête à la petite naine, ses cuisses étaient autant à elle, qu’à lui désormais. « Tu es aussi mannequin ? » Ce n’était pas non plus quelque chose dans quoi elle passait sa vie mais elle ne pouvait le nier.  Oui…  Un petit coup de stresse cependant. Et s’il n’était pas d’accord ? Malheureusement cette décision avait été prise avant qu’ils ne soient ensemble et elle n’y avait plus pensé jusqu’au jour j et Sayo l’avait fait pour sa meilleure amie et non pour son image : lui poser un lapin au dernier moment aurait été d’une impolitesse sans pareil. « C’est récent ?! Tu ne m’en a jamais parlé ?» Se pinçant légèrement les lèvres, la métisse souffla un peu, soulagée qu’il ne le prenne pas plus mal que ça, bien qu’elle s’en veuille. Oui, c’est récent. Si tu veux, ma meilleure amie est la représentante de cette marque au Japon et elle à quelques problèmes avec sa mère. Il lui fallait quelqu’un, du coup elle me l’a demandé et je ne pouvais pas lui dire non, sachant que si elle ne trouvait pas rapidement un mannequin japonais pour poser baaah… sa mère l’aurait sûrement renvoyé. Relevant doucement son visage vers lui, elle mordit légèrement sa lèvre inférieure. Je suis consciente du fait que j’aurais du t’en parler avant de faire quoi que se soit mais c’était déjà prévu et je n’y avais pas pensé… Marquant un petit blanc, elle reprit. Je suis désolée. Si ça te gêne, enfin si tu n’aimes pas ça – ce que je peux absolument comprendre, je ferais en sorte de ne pas y retourner ? Oui, prête à tout pour cet homme qui avait son cœur en main, Sayo serait même capable de laisser son monde de côté pour se consacrer à celui du cuisinier. Il fallait cependant l’avouer, durant de longues soirées à contempler son plafond sous une insomnie elle avait vue et revue toute possibilité lors d’une vie commune avec le coréen. Malgré le travail qu’il avait, le post et sa position, l’enseignante serait toujours présente et là à l’épauler. Ce n’était pas du genre à rentrer en solo pour faire sa petite vie sous prétexte qu’elle était seule parce que monsieur se donnait carrément à la tâche. Non. Elle, elle était plutôt du style à lui préparer un bon repas, l’attendre sur le canapé en corrigeant ses copies quitte à ne pas dormir. Jamais, Ô grand jamais elle ne se coucherait sans le voir. Elle l’admirait, à un point inimaginable, autant pour sa passion que pour sa patience et son métier en lui-même. « En tout cas tu es très belle. Même plus. » L’entendre lui dire ça en face à face, là, alors qu’il était juste à quelques centimètres, Sayo sentit ses joues prendre des couleurs alors elle posa ses mains sur ses dernières, à plat. Ne dis pas çaaaaaa. Gênée, même si au fond elle était heureuse parce que oui, savoir que son petit ami la trouvait belle la rassurée n’est-ce pas, la brune souffla un grand coup, fermant les yeux. C’est gênaaaant… ! Gonflant ses joues, elle ouvrit ses paupières lui adressant un grand et doux sourire. Là elle ouvrit un peu ses bras mais tel un koala, elle grimpa sur Tae Oh, ses fines jambes entourant les hanches de ce dernier. Ses bras autour de sa nuque, elle déposa un doux baiser sur sa joue, puis ses lèvres. Mais merci... Posant délicatement son front contre celui du plus âgé, elle était heureuse. Alors oui, petite pulsion folle mais il fallait s’y faire avec elle ! Merci pour tout. Un autre baiser volé sur les douces pulpes de son prince, elle murmura doucereusement contre celles-ci. Je t’aime…

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 17 Oct - 19:39
Tenue (deuxième sur la vidéo) ♨ Ebahit devant ce qu'il voyait. Une affiche XXL de sa belle dans une tenue qui dévoilait généreusement ses cuisses. Heureusement que ce qu'elle portait n'était pas plus court. Là, il ne l'aurait pas pris aussi si bien que maintenant. Enfin il faut dire qu'il était encore en état de choc, il ne s'attendait vraiment pas à cela. Tae Oh hocha de la tête tout en regardant sa petite-amie qui donna la raison de ce shoot. C'était donc pour aider une amie. Il sourit, il ne pouvait lui en vouloir après tout aider quelqu'un pour sauver cette personne des griffes d'une horrible mère, il savait ce que c'était pour avoir été lui-même aider quelqu'un. Ses yeux scrutaient à nouveau l'affiche. Il était comme hypnotiser par ce que dégageait la métisse, il était totalement sous le charme de la belle professeur.  « Ça ne me gêne pas. Tant qu'on ne te fait pas porter de quelque chose de plus court ou qu'on ne dévoile pas autant ta peau. » Ben quoi, il avait envie de garder Sayo pour lui tout seul et même si pour le moment il ne pensait pas à la mettre dans son lit, préférant prendre son temps, il voulait être le seul privilégié à voir son corps dénudé.  « Je vais pouvoir me vanter d'avoir une si belle petite-amie maintenant. » Petit sourire amusée. Oui il se sentait chanceux d'aimer Sayo et que cette dernière l'aime en retour. Elle était une magnifique femme et lui... Un homme comme les autres à son goût. Certes il était bel homme ça il ne le niait pas, mais par exemple comparé à Jae, il n'était pas non plus un putain de beau goss. Enfin c'était son avis personnel.

Il la complimenta. Elle était belle, même très belle. La voir aussi gênée par ce compliment l'amusa, elle était vraiment mignonne à agir ainsi.  « Gênant ? Pourquoi c'est la stricte vérité. » Le coréen la regarda gonfler des joues et venir lui attraper le coup, sautant agilement pour entourer ses jambes autour de ses hanches. Par réflexe, il la retint en la tenant bien par la taille, acceptant le doux baiser qu'elle lui donna. Leur front collés l'un à l'autre, leurs yeux plongèrent dans celui de l'autre, des regards amoureux qui exprimait parfaitement ce qu'ils ressentaient en ce moment-même. Les bras entourant sa fine taille pour bien la maintenir, son sourire s’agrandit à ses trois petits mots pourtant si significatif. Entendre quelqu'un dire qui nous aime est réellement un pur bonheur, Tae Oh sentait ainsi que les sentiments de sa belle était sincère.  « C'est moi qui devrait te remercier de m'aimer. » Il lui donna un tendre baiser tout en la serrant doucement.  « Je vous aime également beaucoup mademoiselle Yamada. » Toujours un peu plus chaque jours. Si ça continuait, le cuisinier allait réellement s'attacher à elle au point qu'il ne la laissera pas s'enfuir loin de lui. Il se mit à rire avant de l'embrasser sur le front et la lâcher doucement, la laissant descendre tout en glissant ses doigts entre ceux de la belle brune.  « Ahhh vous êtes foutues mademoiselle Yamada. Si vous continuez à faire battre mon cœur comme ça, je crois que je serais incapable de vivre sans vous. » Utiliser le vouvoiement était juste manière pour lui de plaisanter même si ses paroles étaient réellement sincère. Il dirigea la main qu'il tenait dans la sienne de la jeune femme jusqu'au niveau de son cœur pour plaquer la paume de celle-ci contre son torse habillé.  « Je te donnerais bien une chance de fuir, mais je crois que c'est déjà trop tard. » Il se mit à rire tout en regardant sa précieusement petite-amie. Bon traite de plaisanterie. Ne devait-il pas continuer à faire du sport ?  « Tu veux qu'on continue ? » Il n'était pas plus fatigué que cela, mais peut-être que Sayo un peu, lui ça ne le dérangeait pas de faire une pause tant qu'il était avec sa dulcinée, le reste n'avait pas d'importance.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 26 Oct - 22:11
« C'est moi qui devrait te remercier de m'aimer. » De ses yeux légèrement écarquillés, la demoiselle n'était pas sur ce point de vue. Il la rendait heureuse et sincèrement, elle n'aurait jamais cru pouvoir accorder sa confiance à un homme une seconde fois. Mais il ne fallait pas rester sur ses échec : philosophie que son cher et tendre père adoptif lui avait inculqué. D'ailleurs, en toute discrétion, elle lui en avait glissé quelques mots avant que son couple ne se forme. Ainsi, son père connaissait Tae oh... Sans forcément le connaître. Une petite chose bien tordue, mais le plus âgé avait aidé sa fille à s'en sortir et à ne pas devenir folle sous l'amour qu'elle portait pour le second de cuisine. « Je vous aime également beaucoup mademoiselle Yamada. » Le vouvoiement la fit sourire, ses doigts fins se filants doucereusement dans la nuque du jeune homme, le regardant amoureusement. Se laissant doucement glisser, ne détachant ses bras que lorsqu'elle eut ses deux pieds au sol, Sayo releva son visage vers son bien aimé à l'entente de sa voix. « Ahhh vous êtes foutues mademoiselle Yamada. Si vous continuez à faire battre mon cœur comme ça, je crois que je serais incapable de vivre sans vous. » Surprise de ses dires, aussi agréables qu'amusants, la jeune femme sentit au fond d'elle une vague de chaleur l'envahir. Il était adorable, mignon, parfait. Bref, en clair à cet instant précis, elle avait juste envie de l'embrasser et de lui dire ô combien elle était folle de lui. A la place, elle resta sage, un sourire adorable sur les lèvres qui prit un peu plus d'ampleur en sentant les doigts de sa moitié croiser les siens. Alors je serais honorée de partager votre vie. Amusée, sincère, elle suivit du regard sa main qui était guidée par celle du jeune homme, jusqu'à son torse où elle put sentir les battements de son cœur. « Je te donnerais bien une chance de fuir, mais je crois que c'est déjà trop tard. » Suivant les pulsations régulières, Sayo se mit à sourire bêtement tout en baissant légèrement son visage, totalement envoûtée par cet être. Je ne fuirais jamais. Elle souffla ses quelques mots, légers et faibles, alors qu'elle vint délicatement poser son visage sur le torse de son compagnon, gardant sa main dans la sienne. Il faudrait être stupide pour fuir l'homme parfait...

Se redressant doucement, se levant un peu afin de voler un énième baiser au cuisinier, elle se recula finalement en posant ses mains sur ses fines hanches. On va continuer. Mais avant, tu dois réfléchir à ton vœu. Tu as gagné. Bonne joueuse et absolument pas mauvaise perdante, elle était tout aussi curieuse au fond de savoir ce que son petit-amie pouvait lui demander. Elle avait toute confiance en lui, et qu'importe ce qu'était sa requête, elle lui serait accordée. Je pense que le badminton ne sera pas envisageable, le vent commence à se lever... Alors il nous reste le basket... ! Qu'il se prépare à mourir avec le ballon ! A force de jouer avec Raphaël, elle était devenue une pro ! Sortant de son sac le ballon, elle laissa ses affaires sur le côté contre le mur en rejoignant le terrain adéquat. Tu viens manger à la maison ce soir ? Se tournant vers Tae Oh tout en lui posant la question, elle fit une petite moue, comme pour l’inciter à ne pas refuser.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 30 Oct - 14:59
Tenue (deuxième sur la vidéo) ♨ En écoutant ses paroles, il sourit. L'homme parfait ? Lui, non il ne croyait pas. De tout façon un être parfait n'existe pas. Ils étaient qu'au début de leur relation, ils ne se connaissaient donc pas assez, ils ne connaissaient pas les défauts de l'autre encore bien, même si la jolie professeur avait pu en avoir un avant goût ce jour-là. Tae Oh était un être très jaloux, pas au point d'être possessif non plus, car il respectait la vie privé de sa moitié, mais quand un mec s'approchait un peu trop de sa copine avec des intentions très visibles, il ne pouvait s'empêcher de démarrer au quart du tour et devenait alors quelqu'un pouvant être assez méprisable par sa manière de parler. Une part de lui-même dont le coréen n'était pas du tout fier, car c'est comme ça que ces deux ex, s'il ne comptait pas sa meilleure amie, l'avaient quittés. « Tu sais je suis loin d'être aussi parfait que tu le crois. » La jeune femmes s'en rendra vite compte avec le temps. Cependant Tae Oh se promettait de faire des efforts, car il n'avait pas du tout envie que Sayo le quitte à cause de ses mauvais côtés.

Bon maintenant, il fallait reprendre leur activités. Sayo lui rappela qu'il avait un vœu à faire. Ah oui c'est vrai. Ça lui était presque passé. Que pouvait-il bien souhaiter ? Pour le moment, il ne savait pas, mais peut-être que plus tard il trouverait quelque chose. La suite. Du basket, sourire sur les lèvres, cela plaisait au coréen qui avait l'habitude d'en jouer, mais juste pour s'amuser. Même si entre mec, le jeu pouvait se montrer parfois un peu brusque, c'est pourquoi là il comptait faire attention. Il n'avait pas envie d'étaler sa partenaire après l'avoir poussé un peu trop fort sans faire gaffe. « Basket parfait ! » Il posa ses affaires vers celle de Sayo et la rejoignit tout souriant, les mains dans les poches tout en se dirigeant sur le terrain de basket. « Hmmmm... » dit-il d'un air faussement hésitant tout en regardant la moue adorable de sa petite-amie. « Comment je pourrais refuser ? » Oui, comment face à une telle moue, puis franchement c'était agréable que quelqu'un cuisine pour nous et puis manger à deux était plus agréable que manger chacun de son côté en regardant la télé pour compagnie. « Bien sûr que j'accepte. Je vais pouvoir goûter une nouvelle fois à ta délicieuse cuisine. » Ses papilles avaient encore le doux souvenir du repas que sa belle lui avait préparé alors qu'ils ne sortaient pas encore ensemble.

Il craqua ses doigts et se mit dos au panier en position défensive. « Je te laisse commencer. » Les femmes d'abord comme on disait. Petit sourire en coin, les mains hors des poches prêt à parer l'attaque de la métisse. Il étudia du regard ses mouvements et agissaient en conséquence, essayant de parer ses coups en levant les bras pour éviter que la balle puisse atteindre le panier. Puis quand ce fût son tour pour attaquer, il dribbla tout en avançant, se retournant quand la jeune femme tentait de lui attraper la balle, glissant quand c'était possible sur le côté pour sauter et essayer de mettre un panier. La balle en main, il la relança doucement à Sayo pour qu'elle attaque à nouveau et ceci ainsi de suite. Franchement, le coréen ne s'attendait pas à ce que ça soit aussi plaisant de faire du sport en compagnie de Sayo. Ce genre de rendez-vous, il était prêt à en refaire, mais pas que... Tsss... Des rendez-vous romantiques c'étaient bien aussi, non ? Partie finie, Tae Oh laissa ses fesses tomber sur le macadam quelques secondes avant de s'allonger en étoile sur ce dernier. « Tu as gagné ! » Il ferma les yeux, son front en sueur tout comme son t-shirt. Là, il ne dirait pas non à une petite douche. Cette sensation de suer n'était pas du tout plaisante, surtout après avoir fini de faire du sport. « Tu es douée en basket... Dit-moi tu as été joueuse dans ta jeunesse ? » dit-il amusé tout en ouvrant les yeux et regardant sa belle.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 18 Nov - 22:47
Sa moitié avait accepté de passer la soirée avec elle. Comment dire qu'elle était aux anges ? Lui souriant sincèrement, la jeune femme allait pour donner la balle au jeune homme mais finalement la garda sous sa phrase. Gonflant un peu ses joues, elle entama donc le jeu et par habitude de jouer avec son meilleur ami qui était un grand hargneux, elle avait certain réflexe de petite femme face à un homme grand, tel que sauter avant le lancer pour se trouver à la bonne hauteur lorsqu'elle est à mi-chemin. Chipant pas mal de balle de la sorte, elle avait une certaine facilité et une certaine agilité dans cette pratique : cela prouvait bien le nombre d'heure que les deux amis pouvaient passer ici. La fin arriva donc et malgré son souffle court et son mal aux jambes, la demoiselle se mit à rire en voyant le second de cuisine faire l'étoile de mer sur le sol. « Tu es douée en basket... Dit-moi tu as été joueuse dans ta jeunesse ? »  Elle fit un petit non de la tête. J'y joue souvent avec mon meilleur ami. Ni plus, ni moins : explication claire et précise. Retournant à son sac, attrapant une bouteille, elle prit une gorgée avant de l'apporter au mollusque brun, étendu là. Tiens. Lui souriant toujours autant, elle se redressa en détachant ses cheveux un peu en bataille sous les courses qu'elle venait d'entreprendre, les rattachant convenablement. Rangeant le tout, le sourire sur ses pulpes, elle s'étira doucement avant de rejoindre le coréen. Ouvrant l'une des poches sur le côté, elle sortit une clé, la tendant à son compagnon. Comme ça tu pourras rentrer quand tu veux. Lui souriant adorablement, elle se mit sur la pointe des pieds pour lui prendre ses lèvres des siennes, délicatement. Et tout à l'heure tu viens quand tu as envie. Pas d'heure précise, elle ferait en fonction de lui. Attrapant délicatement sa main, ou du moins le bout de ses doigts, elle prenait au départ le même chemin que lui pour rentrer, avant de le laisser à une bifurcation. A tout à l'heure. Sa joie intérieure, son bonheur se lisait sur son visage : elle ne pouvait cacher ce genre de chose. Embrassant le coin de ses lèvres, elle le laissa donc, rentrant tranquillement.

Passant la porte de son appartement, elle posa son sac à l'entrée en retirant ses chaussures, se dirigeant vers le vivarium de ses bébés. Attrapant l'un des deux mâles - en l’occurrence celui qui avait attaqué Tae Oh lors de sa première venue, elle le leva en l'air. Mon bébé si tu savais comme c'était parfait ! Il est parfait. Et puis c'était trop cool. L'abaissant à son niveau, elle posa ses fesses sur son canapé, le posant sur ses genoux. Il est beau. Gentil. Attentionné. Tu crois que le bon dieu il est enfin gentil avec moi ? Aaaaaaaah si seulement ! Caressant sa carapace, elle fit une petite moue. Tu crois pas qu'il est trop bon pour moi ? J'veux dire, j'peux lui poser problème. Elle faisait plutôt référence à sa maladie. Sujet de stresse absolu. Lâchant un soupire, elle le posa au sol en sortant le seconde, montant ensuite à l'étage pour aller directement dans la salle de bain.

tenue Traversant la pièce en sous vêtements elle se dirigea dans sa chambre en ouvrant son placard, fouillant à travers les nombreuses tenues s'y trouvant. Prenant un haut et une jupe, elle enfila le tout en attachant ses cheveux d'une manière plus convenable que précédemment. Se maquillant très légèrement, elle descendit tranquillement, allumant la télé vite fait sans forcément se focaliser dessus, simplement en bruit de fond, par habitude. Laissant ses reptiles gambader, elle les enjambés souvent, préférant rester avec elle alors qu'elle commençait à préparer le repas.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 5 Déc - 17:50
Nouvelle tenue Si Tae s'attendait à ça ? Non pas du tout. Il regarda sa belle qui lui vola un baiser. La belle métisse lui donnait un double de la clé de son appartement... Bien sûr qu'il était heureux, mais aussi très surpris, car c'est la jeune femme qui avait fait le premier pas. Lui, n'avait pas encore fait cette démarche de lui donner un double de ses clés. Encore fallait-il qu'il fasse un double, toutes celles qu'il avait eu étaient déjà toute distribuées, Jae en avait une naturellement, sa meilleure amie aussi, sa mère et sa petite sœur. « Merci mon amour. » Il déposa ses lèvres sur son front pour lui donner un doux baiser. Il la suivit et pendant qu'ils marchèrent sur le chemin du retour. « Je prend une douche, je m'habille et j'arrive. » Il sourit, laissant sa belle s'en allée, marchant à reculons jusqu'à ne plus la voir et il se tourna pour rentrer rapidement chez lui en courant.

Une fois chez lui, Tae Oh déposa ses affaires, rangeant ce qu'il devait ranger puis alla dans la salle de bain pour prendre une bonne douche pour détendre un peu ses muscles. Il ressortit, une serviette autour de la table et se dirigea vers sa chambre pour se changer. Une fois près, il regarda sa montre et alla s'asseoir quelques petites seconde sur le canapé. Il ne voulait pas non plus se pointer trop tôt, Sayo n'était peut-être pas tout à fait prête. Il prit son portable, vérifiant sa boîte mail, rien de très important mise à part toute une déferlante de pub en tout genre. Sélectionnant tout puis supprima le tout. Il se releva, retournant rapidement dans la salle de bain pour se coiffer simplement, mais faisant tout même attention minutieusement d'être beau pour sa petite-amie. Le coréen sortit, alla jusqu'au hall d'entrée où il enfila ses basket et quitta son appartement pour se diriger vers l'immeuble de sa belle.

Arrivée devant son immeuble, il prit l'ascenseur jusqu'au septième étage.et une fois devant la porte il sonna. Bien évidemment, il avait la clé de chez elle, d'ailleurs elle se trouvait avec le reste de son trousseau de clé, bien remplis d'ailleurs entre les clés du boulot, celle de Jae, de sa meilleure amie, celle de la maison de sa mère, du garage où il entrepose sa voiture et de sa voiture autant dire qu'il en avait pas mal. La porte s'ouvrit et il la regarda. Bon dieu qu'elle était belle. « Tu es magnifique. » lâcha-t-il tout en entrant, abandonnant ses chaussures sur le pas de la porte et avança en la dévorant des yeux tellement cette tenue lui allait bien. Puis ses yeux se rivèrent vers le sol, à la recherche des deux reptiles dont l'un avait attaqué son pied la première fois qu'il était venu ici. « Hmmmm... Ça sent bon tu prépares quoi ? » Il avança jusqu'à la cuisine où il se délectait déjà de la douce odeur qui en sortait. Il s'arrêta brusquement en voyant justement l'un des reptiles, n'arrivant pas encore à le différencier, il ne savait pas si c'était lui qui l'avait attaqué ou non le dernier coup. « La prochaine fois j'achète une bonne salade, peut-être qu'ils m'accepteront comme ça. » Il se mit à rire. Il avait réussi à avoir la maîtresse, mais maintenant il fallait se faire accepter par ses deux petits êtres précieux aux yeux de la métisse. 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 8 Jan - 15:30
Entendant toquer à sa porte, la demoiselle se tourna machinalement vers la porte d'entrée. Son regard se fila sur l'horloge de sa cuisine. Il avait pris son temps et c'était l'essentiel pour son bienêtre. Posant ses ustensiles sur le plan de travail, essuyant ses doigts par réflexes sur la serviette prévue à cet effet, Sayo partit en direction de l'entrée, enjambant l'un de ses enfants ! Ouvrant doucement, elle afficha un petit sourire en voyant son petit ami. Il était beau, comme toujours ; habillé simplement mais cela lui allait si bien. Tu es magnifique. Baissant légèrement le visage sous sa gêne, elle s'écarta de l'entrée pour le laisser pénétrer dans son appartement. Le remerciant cependant d'un sourire adorable et adorateur, elle le laissa faire sa vie : parce qu'il était après tout également chez lui, d'après elle. Retournant devant les fourneaux, la jeune femme détourna son regard sur le second de cuisine à sa voix. Hmmmm... Ça sent bon tu prépares quoi ? Des roulés de bœuf aux légumes et de l'Oyakdon. Pour le dessert tu verras. Lui tirant légèrement la langue, elle reprit ce qu'elle faisait, poussant délicatement du pied l'une de ses tortues qui se trouvait sur son passage.

La prochaine fois j'achète une bonne salade, peut-être qu'ils m'accepteront comme ça. Un petit rire lui échappa : elle posa alors sa main sur ses lèvres. Pas qu'elle se moquait mais cet épisode-ci, elle ne l'oublierait sûrement pas. Se tournant, le voyant bloqué devant le prénommé Junior, elle vint l'attraper. Ils t'aimeront j'en suis sûr ! - C'est lui qui t'a mangé. Ryuichi. Mais il ne répond qu'à Junior parce que c'est le prénom de mon père.  Lui souriant, elle lui tendit. Il ne te mangera que s'il est au sol. - Et puis pour les différencier, tu verras qu'il a une tache noir sur le commencement de sa carapace au niveau de sa tête, alors que Koki, le second, il n'en a pas. L'autre tu peux te balader il ne dira rien. S'il t'embête Ryu tu peux le mettre dans son vivarium, ce n'est pas un problème. Le laissant le prendre, elle se tourna en enjambant le dit Koki. Tu veux boire quelque chose ? Terminant l'un de ses plats, le laissant au chaud, elle reprit. Au faite. J'ai oublié de te dire tout à l'heure, Jae te passe le bonjour et s'excuse de ne pas pouvoir passer. Petite commission faite, sous réflexion, cela faisait vraiment bizarre de côtoyer le meilleur ami de son compagnon : d'un parce que, celui-là était bizarre et ne ressemblait en aucuns points à Tae Oh, et secondement, parce qu'elle avait l'impression de toujours avoir un malaise envers le surveillant car il savait des choses sur le coréen qu'elle ne voulait sûrement pas savoir maintenant!

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 19 Jan - 23:08
Nouvelle tenue Roulée de bœuf aux légumes et de l'oyakodon. Hmmm... Tae Oh en avait l'eau à la bouche rien que de sentir cette délicieuse odeur s'échapper de la cuisine. Que pouvait-il rêver de mieux qu'une jolie petite-amie cuisinant pour lui alors que lui-même cuisinait tous les jours. En vrai c'était assez reposant de se dire que quelqu'un cuisinait pour lui. Il ne pût s'empêcher de faire une petite remarque drôle en ce qui concernait ses deux petites tortues dont l'une avait voulu faire de ses pieds son festin. Il écouta attentivement Sayo quand il lui donna l'astuce pour faire la différence entre Ryuichi alias Junior et Koki. L'un avait une petite tâche noir, l'autre pas. Ok ! Il nota cela dans un recoin de son cerveau et observa la petite bête qu'elle lui passa. Il mit quelques secondes avant de comprendre comment tenir la tortue. Il la leva un pour la regarder face à face tandis que sa belle lui demanda ce qu'il voulait boire. « De l'eau me conviendra. » Vu l'heure boire autre chose tu allais éviter et si vous mangiez, un café ou même un thé ça serait pour plus tard. Souriant et posant Koki au sol, il se dirigea vers Sayo et appuya sa hanche sur l'un des meubles pour la regarder cuisinier. Rien à faire une femme qui cuisine était une femme ravissante. « Tsss... Il ne peut même pas m'envoyer un sms au lieu d'utiliser ma copine comme passeuse de messages. » Ouais pour le coup ça le vexait que son bro ne lui envoyait pas de message ou même un appel bref. Bon il savait qu'il était particulièrement occupé, mais quand même. Lui aussi l'était et il pensait tout de même à lui. Tsss... S'ils avaient été en couple, on pourrait croire que Tae Oh était plus en manque de lui que l'inverse. Il se rapprocha, passant derrière elle pour laisser ses bras entourer son ventre pour lui faire un câlin par derrière tout en posant son menton sur son épaule. « J'ai vraiment de la chance d'avoir une petite femme qui cuisine. Qui cuisine délicieusement bien. Tsss... Tu es meilleure que moi. » Un petit rire et il finit par la lâcher doucement et lentement avant de regarder le plat qu'elle préparait. « J'ai le droit de goûter avant ? » Goûter les plats pendant qu'ils étaient en train d'être préparer était quelque chose que Tae Oh faisait très souvent dans son métier avant de savoir s'ils étaient assez assaisonnées, bon et que les saveurs se mélangeaient harmonieusement.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 17:22
 

ready ... go ! avec ryu tae oh. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-