AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 un peu plus de piment dans leurs vies (feat. han yeo jin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 29 Aoû - 20:44

UN PEU PLUS DE PIMENT

Strange things conspire when one tries to cheat fate Δ  Rick Riordan






Mei n'est pas difficile, elle aime tous les jours de la semaine du lundi au dimanche. Elle n'a pas le temps de s'ennuyer ; ça aussi c'est un luxe qu'elle ne peut pas se permettre. Bien trop au-dessus de ses moyens. Mais il faut avouer qu'elle a un faible pour le weekend ; c'est le moment des récompenses pour les personnes qui se sont mal conduit. D'un geste bref, elle incline ses lunettes de soleil pour pouvoir regarder la scène de ses propre yeux. Oh, elle ne comprendra décidément jamais ces personnes qui vont jouer aux scrabbles ailleurs alors qu'ils ont déjà une partie en cours avec leurs copine. Un soupir quitte ses lèvres alors qu'elle secoue doucement la tête sans pour autant détourner son regard et parler dans le talkie-walkie ;


Mei - Georgia, ici Ginette, vous me recevez ? Elle ajoute dans un soupir Décidément les gentlemans sont vraiment une oeuvre d'art en voie de disparition... Mettons un peu plus de piment dans leurs vie



C'est vraiment tout Mei, de parler à travers un talkie-walkie alors que la personne se trouve juste à côté d'elle. Toutes les deux plongées dans l'obscurité, elles regardent la scène qui se déroule juste la rue d'à côté. Elles ont en effet ramené du piment. Mei lui passe ses jumelles avant d'arranger ses mèches grise, toutes les deux déguisées en vieilles dames. Il y a vraiment des personnes formidables en arts, elles peuvent vous donner soixante années de plus avec quelques petits coups de pinceaux.


Mei - Ils ne vont pas tarder à se rendre au restaurant, on devrait prendre de l'avance


Elle dit en marchant vers le restaurant avec sa canne. Le club de théâtre lui en a apprit des choses, et ils doivent être content d'avoir recueilli une personne aussi folle que Mei. Elles n'ont pas atteint le restaurant qu'elles voient le faux couple marcher derrière elles. Elle se tourne alors en lançant d'une voix qui correspond à son image ;


Mei - Ooooh ! 'Gia ce couple n'est t-il pas adorable ? Dîtes moi les enfants... Vous saurez où ce trouve ce restaurant ? Elle montre le bout de papier d'une main faussement tremblante Oh ! Vous allez ici aussi ! Tu entend 'Gia, ils vont au même endroit ! Elle dit d'un enthousiasme débordant


N'avez vous jamais entendu vos parents vous dire de ne pas parler à des inconnues ?


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 30 Aoû - 10:21
un peu plus de piment dans leurs vies


 
feat : Mei & Yeo Jin

Déguisée comme une personne âgée, j’ai du mal à garder mon sérieux. Je sais pourtant que c’est pour la bonne cause et qu’il n’y a rien de drôle dans la situation, mais tout de même, jamais de ma vie j’aurai imaginé qu’un jour je porterai de tels vêtements et très bien confectionnés en plus de cela. Je suis véritablement surprise de voir à quel point le déguisement est parfait, je ressemble à une vraie grand-mère. Si une personne me reconnait dans la rue, c’est qu’elle a de très bons yeux ou alors qu’elle voit à travers les vêtements et le maquillage, mais je doute que l’on puisse me reconnaître. Plongée dans mes pensées, je sursaute lorsque j’entends une voix qui résonne dans le talkie-walkie que je tiens fermement dans mes mains. « Ginette, ici Gerogia, je vous reçois 5 sur 5 . . . Prête pour la mission partenaire ? » dis-je en lançant un regard  à ma partenaire se tenant juste à côté de moi. Je sais pertinemment que c’est totalement débile de parler dans un talkie-walkie alors que la personne se trouve juste à côté, mais cela donne un côté plus « mission impossible » et j’aime bien. Je fais un sourire sadique à Mei lui faisant comprendre que la mission peut débuter, « allons-y Ginette ! ». Je détache mon regard du sien et détourne celui-ci vers les proies qui arrivent peu à peu vers la cible. Je sens une forme d’adrénaline me parcourir le corps, la mission peut commencer  et je promets de mener à bien cette mission. Je ne veux pas échouer ! De toute manière, nous n’avons jamais encore échoué.

Avançant prudemment vers les proies, je tente du mieux que je peux de marcher doucement, telle une personne âgée. Ce n’est pas facile mais je me suis entrainée pendant plusieurs heures donc au final, c’est beaucoup plus simple qu’au commencement. Je me retiens de rire lorsque j’entends Mei prendre sa voix de grand-mère. Elle sait très bien jouer le jeu, mais à force, je ne devrai plus être surprise. Entrant dans la peau de mon personnage, je finis moi aussi par jouer au jeu, « Oh mais que c’est merveilleux ! Est-ce que ça ne vous dérange pas de nous accompagner mes petits ? Avec notre âge, nous risquons de vite oublier ! Ça serait très gentil de votre part » dis-je avec un regard insistant. De toute manière, ils ne peuvent pas refuser après tout, nous sommes de veilles personnes. Ne pouvant refuser, le couple accepte et finisse par nous guider jusqu’au restaurant. Mission 1 accomplie, place à la suivante qui est d’essayer de faire plus ample connaissance pour pouvoir s’asseoir avec eux, sur la même table.

« Omo, mais que vous êtes jeunes, que vous formez un très beau couple, ça me donne envie de rajeunir ! » dis-je en prenant une voix toute émoustillée. « Vous devriez faire attention jeune fille, je suis certaine que ce jeune homme doit avoir beaucoup de femmes après lui, il est tellement beau » dis-je avec un grand sourire qui au fond, est sadique et ironique. « Vous me faites penser à mes petits enfants . . . oh qu’ils me manquent ! Ils ne te manquent pas toi tes petits enfants Ginette ? ». Je tente d’être profondément attristée. « Si seulement ils étaient là, nous aurions pu manger ensemble . . . », je pousse un long soupir de désespoir. Toujours sensibilisé l’adversaire si on veut l’avoir plus facilement.


fiche by mad shout.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 30 Aoû - 16:23

UN PEU PLUS DE PIMENT

Strange things conspire when one tries to cheat fate Δ  Rick Riordan







Tout se déroule très bien, un faible sourire se dessine sur les lèvres de la jeune femme. Ô, club de théâtre, que serait Mei sans toi ? On sait déjà tous que Mei est un peu excentrique sur les bords -une façon de dire beaucoup- mais avec le club les choses ne se sont pas améliorées au contraire. Marchant lentement avec sa canne, elle finit par passer son bras sous celui du jeune homme qui lui propose. Les étudiants en arts n'ont pas fait les choses par hasards et n'ont pas négligés les détails. Les mains de Mei sont elles aussi vieilles qu'elle prétend l'être. Un rire lui échappe alors qu'elle lance ;


Mei - Oh voyons Georgia ! Un jeune homme aussi adorable que lui ?


Si seulement c'était vrai, malheureurement, elle les a déjà vu dans la voiture il y a une vingtaine de minutes ; et tout ce que ses yeux ont pu voir n'ont rien à voir avec l'innocence. Un soupir teinté de tristesse s'échappe de ses lèvres alors qu'elle hoche doucement la tête en répondant ;


Mei - Oh Dieu qu'ils me manquent... Sayuri est en couple maintenant, depuis je ne la vois plus du tout...


Homme - Sa-Sayuri ?


Mei - Oui ! C'est un joli prénom n'est-ce pas ?


C'est aussi le prénom de sa copine. Un énième soupir quitte ses lèvres alors qu'elle rajoute rapidement ;


Mei - Aigo aigo... Les dîners sont tellement plus animés avec eux... Mes précieux petits enfants...

Femme - Si vous voulez vous pouvez rester un peu avec nous ?

Homme - Qu-

Mei - Oh ! Tu entends 'Gia ? Ils nous invitent à rester avec eux ! Oh vous êtes vraiment adorables les enfants~ Vous savez, de nos jours il n'y en a plus beaucoup des comme vous ! Raconte leurs 'Gia, comment on prenait soin de nos aînés avant !


Elles commencent à se rapprocher du restaurant en question, lentement mais surement.


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 6 Sep - 21:51
un peu plus de piment dans leurs vies


 
feat : Mei & Yeo Jin

J’esquisse un petit sourire lorsque Mei parle d’un soi-disant adorable jeune homme. Toutes les deux nous savons très bien que la vérité est très loin d’être celle-ci et que cet homme est loin d’être adorable. Derrière ce masque de petit ami parfait se cache un véritable Don Juan. Personne ne sait son jeu, tout le monde est aveuglé par ce masque qu’il porte à la perfection. Lui aussi, il a certainement pris des cours de théâtre pour cacher si bien sa véritable nature et jouer un personnage totalement différent. Il y a des personnes comme ça qui parviennent réellement à me surprendre, mais ce n’est pas toujours positif. Dans son cas à lui, ce n’est pas positif, dans le cas de Mei, c’est positif.

« Oh mais oui ! Sayuri ! Il faudrait qu’elle vienne me voir avec son petit ami, que je puisse voir à quoi il ressemble, elle n’en dit que des bonnes choses ! Et j’espère que c’est le cas et puis,  c’est une fille qui a du mérite. De toute manière si elle se trouve en compagnie d’un mauvais garçon, on le saura de suite, n’est-ce pas Ginette ? ». J’ai presque envie de dire toute la vérité, de préciser que le petit ami de la jeune fille c’est lui, sauf qu’il se trouve actuellement avec une autre fille, qui est loin d’être cette Sayuri en question, que je ne connais pas personnellement mais je sais par quoi elle passe indirectement et sans même s’en rendre compte. Mais la vérité va finir par éclater au grand jour, et les pêcheurs vont être punis pour leurs pêchés. Bien sûr, le jeune homme ne sait pas du tout à quoi s’attendre et puis des filles ayant le même prénom que celui d’une de ses petites amies, il peut y en avoir plusieurs, surtout ici, même si j’ai senti une certaine crainte émanant de lui à l’évocation d ce prénom.

Je jubile à l’intérieur de moi et lance un regard victorieux à Mei quand la jeune fille nous propose de manger avec nous. « Omo omo ! Que vous êtes gentils ! ça nous fait plaisir de pouvoir manger avec vous, ça va nous rappeler nos petits amis, j’en ai presque les larmes aux yeux ». Bien sûr je n’insiste  pas pour savoir s’ils sont sûrs, autant accepter de suite la perche tendue. « Auparavant, c’était les jeunes uniquement qui payés et les personnes âgées avaient le droit de manger ce qu’elles désiraient, qu’importe le prix, ça ne comptait pas, car il faut toujours prendre soin de ses aïeux, mais bien sûr, nous n’allons pas vous imposer ça quand même » dis-je avec un petit éclat dans les yeux espérant qu’ils disent le contraire. « Oh mais non, ne vous inquiétez pas, c’est normal de payer pour vous et puis, on vous invite, considérez nous comme vos petits-enfants, je suis sûre qu’ils auraient tout fait pour vous ». Je fais un grand sourire à la jeune fille, heureuse qu’elle parle ainsi. Elle non plus elle ne mérite pas d’être avec un charlatan, il faut lui ouvrir les yeux, qu’elle soit horrifiée par lui et que lui comprenne sa bêtise. La vengeance peut réellement démarrer. « Tu entends ça Ginette, on pourra manger ce qu’on voudra ! On en a de la chance ». Le jeune homme me regarde, un air faussement enjoué, « ah oui ça pour avoir de la chance, vous en avez, pas tout le monde n’en a ». Il insinue quoi ? Qu’il n’en a pas peut-être ? Il en a . . . mais plus pour très longtemps. Nous entrons enfin dans le restaurant et nous nous mettons sur la plus belle table. « Oh que c’est chic » et que c’est très cher aussi !



fiche by mad shout.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 17 Sep - 20:20

UN PEU PLUS DE PIMENT

Strange things conspire when one tries to cheat fate Δ  Rick Riordan






Impossible de savoir ce qu'il y a dans la tête de ces deux folles avant de les voir agir. Le karma n'a pas de menu, il vous sert ce que vous méritez après tout ; Yeo Jin et Mei sont devenue des expertes à propos de ces choses là. Et c'est si au départ c'était si difficile pour Mei de ne pas rire maintenant c'est devenu une espèce de passe-temps nécessaire. Il y a trop de personnes malveillantes sur Tokyo pour passer à côté de tout ce travail.


Mei - Je suis connectée à ma petite Sayuri elle dit en hochant doucement la tête. Une connexion 8g ! C'est bien 8g 'Gia non ? Ah la technologie de nos jours... Elle dit avec un faible rire



Un soupir quitte ses lèvres alors qu'elle regarde son amie. Bien entendu, l'expression de son visage est toujours aussi contrôlée. Un sourire presque attendri alors qu'au fond, elle pourrait éclater de rire à cause de tout ça. Passant la main dans ses cheveux elle lance ;


Mei - Oh vous êtes tellement gentils... Elle dit en tapotant l'épaule du jeune homme.


Elle a envie de le taper plus fort mais elle ne doit pas laisser ses émotions remonter à la surface pour le moment. Elle culpabilise cela dit ; car elle ne peut pas se permettre tout ça. Elle n'aime pas non plus que les gens lui paient les choses, elle préfère se débrouiller seule. Quand ils finissent par s'asseoir, elle jette un regard à Yeo Jin pour que celle-ci comprenne le message ; signal numéro un ;


Mei - Aigo... Est-ce qu'on peut changer de places ? Mon dos me fait mal sur ces sièges...


C'est surtout pour pouvoir fuir rapidement oui. Elle prend place à côté de Yeo Jin. C'est après avoir commandé qu'elle commence à attirer leurs attention ;


Mei - Oh... Ce tableau est vraiment magnifique, regardez ! Elle pointe le tableau au fond de la pièce et hoche la tête pour dire à son amie de verser le piment dans le plat du jeune homme.


Quand il entame son plat, il ne lui faut pas plus de vingt secondes pour qu'il commence à s'agiter. Il se précipite alors sans un mot vers les toilettes pour les hommes. Elle sait que le temps est compté alors elle commence à tout expliquer à la jeune femme. Forcément, elle ne la croit pas du premier coup, alors elle lui montre une photo avant de passer un coup de fil et lui tendre le téléphone ; Sayuri à l'appareil... Tout ça lui fait un de ces chocs, mais quand le jeune homme revient, elle garde un air neutre. Mais les jeunes femmes savent bien qu'elle va le tuer. Faut t-il rester ? Faut t-il partir ?


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 19 Sep - 8:57
un peu plus de piment dans leurs vies


 
feat : Mei & Yeo Jin

« Oh mais non ma petite Ginette, je crois que c’est quelque chose comme la . . . 4G ! Mais je ne suis pas sûre, tu sais, la technologie, ça avance tellement vite, je n’ai pas le même rythme » dis-je en prenant un air désemparé, comme si la technologie dépassée les limites de mes capacités. Jouer la comédie c’est vraiment tout un art du langage et de la gestuel et de l’expression aussi. Par la suite, les choses s’enchainent et nous finissons tous dans le même restaurant pour mettre en même temps notre plan à exécution. Dans ce métier, il ne faut pas trainer, plus les choses sont faites rapidement, mieux c’est et puis, plus vite, nous aurons la possibilité d’enchainer avec un autre cas. Malheureusement, il ne faut pas chômer dans ce métier. Certes ce n’est pas un véritable métier, mais c’est une sorte de passe-temps, une partie cruciale de la vie. Bien sûr, en agissant telles des justicières nous ne faisons pas que des heureux, mais au moins il y a des personnes comme nous pour permettre d’avoir un minimum d’équilibre.

Pour en revenir aux moutons, après installation à la table, immédiatement après, je reçois le signal de Mei pour me prévenir que le plan se met en route. « Aigo ! Ma pauvre Ginette, tu devrais aller voir un spécialiste du dos, ça ne va pas du tout, mais pas du tout ». Approche donc mon amie, que nous puissions rapidement fuir lorsque le feu s’emparera de cette table ! Je n’ose même pas imaginer la tête du jeune homme lorsqu’il va découvrir toute la supercherie, j’espère être présente à ce moment-là, pour savourer la douceur de la victoire. Après avoir pris nos places respectives, Mei détourne l’attention du jeune couple et surtout du jeune homme pour que je puisse, discrètement, verser le piment dans l’assiette du jeune homme. Quelques secondes après sa tête rougie au point qu’il s’en va rapidement vers les toilettes, semblant avec un problème. Au fond de moi, je ris de ce tour de passe-passe assez fourbe, je dois l’avouer. Je laisse alors à Mei l’opportunité de commencer les explications vis-à-vis de la jeune femme qui semble au début croire à une blague, mais très vite elle se rend compte que la vérité est bien celle que nous venons de lui exposer. Je sais à quel point ça peut être dur de se retrouver face à une telle réalité, et que la plupart refoule ce genre de situation. Je suis passée par une étape presque similaire moi aussi, je sais donc à quel point cela peut être blessant. Cependant, au retour du jeune homme, la jeune femme semble garder tout son calme, voir même, le prend plutôt bien. Je ne sais pas si avec Mei nous devons fuir ou alors soutenir la scène ou je ne sais quoi d’autre encore. Je lance un regard à Mei pour savoir ce que nous devons faire, mais avant même que je ne reçoive une quelconque réponse, la jeune femme se met soudainement à lui balancer les choses présentes sur la table, mettant très certainement tout sa force là-dedans. Je reste donc là, impuissante, à regarder cette scène ridicule. Bien sûr, le jeune homme tente de la convaincre qu’il est le saint esprit incarné, qu’il n’a rien fait de mal, que tout est mensonge, que c’est un coup monté, que c’est par esprit de jalousie et tout le blabla habituel d’un homme pris sur le fait. Comprenant rapidement que nous sommes celles qui ont déclenché la scène, il finit par prendre brusquement Mei par le bras et la secoue tout en la menaçant. « YAH ! » dis-je en donnant un coup de pied dans les parties intimes de ce très cher jeune homme, « prends tes responsabilités mon pauvre ! On t’a jamais dit de tromper ta copine et puis il faut bien qu’il y ait justice dans ce monde, donc sache que si tu fais encore une chose de travers, on sera toujours là pour la remettre sur le bon chemin, donc fais TRES attention à toi, on t’a à l’œil ! Et ça sert à rien de nous rechercher ou de vouloir te venger, tu n’es pas assez . . . bien placé pour avoir une quelconque emprise sur nous ! Maintenant, paye pour ce que tu as fait ! » Dis-je en versant un verre d’eau sur sa tête. Avant  même qu’il ne puisse répliquer, je prends Mei par la main et l’entraîne à l’extérieur avant que les choses ne dérapent, sait-on jamais !


fiche by mad shout.


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 16:22
 

un peu plus de piment dans leurs vies (feat. han yeo jin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP Solo] Mettre un peu de Piment dans sa vie... !
» De la crème de whisky dans leurs filets de pêche...
» Résumé du 3ème cours (pour les premières années)
» Nobles amis ♔ partenaires particuliers
» 04. This is how I roll.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-