AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Everybody stand up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 2 Sep - 2:36

Everybody stand up

madison & roy

La journée ne faisait que commencer, et que la journée s'annonçait bien pour Madison, aujourd'hui elle avait décidé d'aller rendre une petite visite à son ancien "colocataire", je le dis je le nomme, c'est le grand Roy auquel elle a décidé de rendre visite. Elle voulait voir ce qu'il donnait sur le terrain et l'embêter, s'amuser avec lui. Pourquoi pas pendant un de ces cours après tout ? Elle prenait ainsi sa voiture, quittant son chez soi pour aller dans un endroit inconnu qu'elle n'avait jamais fréquenté ; l'école Royal. Ou du moins, un des terrains de Royal. Elle arrivait assez rapidement au lieu désiré. Se garant sur une place de parking, elle sortit ensuite de sa voiture. Elle avait opté pour une tenue assez simple  afin de rentre visite au professeur de baseball. Elle savait qu'il faisait cours sur le terrain attribué pour le baseball, c'était en extérieur alors elle avait pas à chercher bien loin. Elle entrait assez facilement dans le centre attitré pour le sport qu'il y avait au sein de l'école Royal, c'était assez simple d'y rentrer, de toute manière on aurait pu la prendre pour une étudiante allant au cours de sport. Un sourire amusé affiché sur ses lèvres, elle se dirigea vers le terrain vague qui était fait pour le baseball.

Elle devait être en avance, car elle ne voyait pas le professeur qu'était Roy, alors elle décida de se mettre dans un endroit assez peu visible, en haut des tribunes en attendant que Roy arrive avec ses élèves pour son cours, sûrement. Elle attendit que quelques minutes avant de voir celui qu'elle connaissait se pointer pour faire cours, elle sourit alors malicieusement et d'un air légèrement amusé en le voyant, elle descendit alors des tribunes qu'il y avait avant de rejoindre tranquillement le terrain, marchant tranquillement en direction du groupe qu'il y avait autour de Roy, elle se mit sur le côté, laissant à Roy le plaisir de voir qu'elle était là. Elle lui sourit alors d'un air faussement innocent, il devait le savoir que cette visite n'avait en rien d'une visite toute innocente ou juste courtoise.

Après qu'il les envoya s'échauffer, Madison s'approcha de Roy à pas de velours comme un chat avant de se présenter devant lui en souriant légèrement. Debout dans lui, elle le salua avec l'aide de sa main avant de finalement prendre la parole. Elle ne se lassait pas d'embêter quelque peu ce bon vieux Roy qui savait qu'elle menait souvent les gens en bourrique juste pour s'amuser, sauf que Madison en jouait, le pauvre il était mal tombé avec elle.

- Salut Roy, ça faisait longtemps. Alors, tu fais cours ? Énonça-t-elle, sachant très bien la réponse. Cette question était tout simplement rhétorique.

DEV NERD GIRL


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 4 Sep - 10:17

Everybody stand up

madison & roy

Rien ne plus habituel que de commencer sa journée avec une bonne petite équipe de baseball. Ou plutôt des élèves. Mais aux yeux de Roy, c’était la même chose. Il préférait les voir comme un équipe plutôt que comme des étudiants parce que c’était ce qu’était ce sport non ? Il ne s’agissait pas d’une activité individuelle mais collective alors il préférait les voir comme un groupe. C’était évidemment quelque chose de positif. Son sac sur les épaules, le professeur se dirigea sur le terrain avant de saluer tout le monde d’un ton plutôt enjoué, comme il prenait toujours plaisir à faire. En premier lieu, il vérifia d’un regard que tous portaient enfin la tenue adapté pour le cours puis entama ses explications brièvement. Néanmoins, sans s’arrêter de parler, son attention fut détournée par une silhouette qui normalement n’aurait pas dû être là. Il l’avait aussitôt reconnu et plutôt qu’être déstabilisé, il lui avait répondu d’un sourire espiègle. Bien sûr que si elle lui rendait visite, ce n’était pas pour rien. Le jeune homme avait appris à la connaître avec le temps cependant si elle prenait la peine de se déplacer jusqu’ici, c’était qu’il devait lui manquer quand même. On n’allait pas le contrarier et le laissait croire cela si ça l’enchantait.

Tapant tout à coup dans ses mains, il envoya alors ses étudiants s’échauffer puis se tourna vers la jeune femme qui s’approchait de lui. Déjà qu’il y avait Euréka qui s’amusait à dérangeait son cours, si Madison s’y mettait aussi, le garçon n’était pas sorti de l’auberge. Le point positif, ça créait de l’ambiance. En quelque sorte. Probablement que Roy était encore resté un grand enfant à l’intérieur et qu’il s’amusait d’un rien. L’idiot. Et il l’était encore plus lorsqu’il entendit la question de sa vis-à-vis. Il se doutait qu’elle n’avait pas rétorqué cela par pure hasard et qu’elle avait du se rendre compte qu’évidemment qu’il était en train de donner un cours. Mais peu importait. L’esquisse sur ses lèvres se changea en une expression plus taquine, plus moqueuse et en même temps, l’enseignant haussa les épaules.

- Non, comme tu vois, là, je suis en train de me faire une partie de billard ! Déclara-t-il bêtement comme si ce qu’il disait était tout à fait logique.

Abruti jusqu’au bout, que voulez-vous ? Il lui sourit alors avant d’enchérir de plus bel :

- Qu’est-ce tu fais là ? Ne me dis pas une visite de routine, je n’y croirais pas un mot.

Ses sourcils s’étaient froncés sur ses mots alors qu’en vérité, Roy avait plus qu’une simple idée du pourquoi Madison était là.


DEV NERD GIRL


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 4 Sep - 18:55

Everybody stand up

madison & roy

LElle avait connu le professeur de sport il y a un petit moment déjà et elle savait comment il était. Il savait aussi comment Madison pouvait fonctionner dans ses techniques de manipulation ou d'embêtement avec quelqu'un. Il s'était sûrement vite rendu compte que Madison était pas juste là pour une visite de routine, pour juste lui dire bonjour car elle passait par là, non non. Madison était bien plus fourbe que ça, elle avait juste eu l'envie d'embêter ce fameux Roy en cette journée, c'est lui qui envoie ses élèves s'échauffer, ils se retrouvent ainsi seuls en tête à tête. Il répondit ainsi à sa question rhétorique avec amusement, répondant complètement à côté de la plaque avec amusement, comme s'il était vraiment entrain de faire ça. Madison le regarda avec un air légèrement perplexe et amusé à la fois, un sourire qui aurait pu se transformer en rire, ce fameux Roy toujours autant d'humour.

- Et même pas tu m'invites à faire une partie avec toi ? C'est un scandale que tu penses autant à toi ! C'est censé être mon rôle ça de penser qu'à moi, ohlala je suis choquée devant tant d'égoïsme de ta part Roy. Dit-elle avec humour, au moins elle avouait que d'habitude c'était elle qui pensait qu'à elle-même, narcissique qu'elle était ; se voir ou penser à elle, c'était son quotidien. Elle était rentré dans le jeu de Roy d'un air faussement innocent, ça l'amusait, il pouvait avoir beaucoup d'humour.

A sa question, Madison fit mine de n'écouter qu'à moitié et dirigea son regard alors vers les élèves qui étaient entrain de s'échauffer pour se préparer avant le cours que Roy allait donné. Enfin un cours, c'était du sport, donc c'était plutôt une séance. Prenant une mine faussement innocente en posant de nouveau son regard sur le professeur, elle fit une légère moue d'un air adorable avant d'hausser les épaules, faisant croire qu'elle savait pas ce qu'elle faisait ici. Pourtant, si elle le savait ce qu'elle faisait ici, c'était juste pour embêter ce petit Roy d'une quelconque manière. Puis elle vint tapoter son index sur la commisûre de ses lèvres en fermant un oeil, elle fit alors faussement mine de réfléchir plus sérieusement à sa question. Elle finit par croiser ses bras derrière son crâne en lui souriant.

- Moi ? Pourquoi ne pourrais-je pas venir faire une visite de routine à mon petit Roy ? Ne sois pas si parano, je vais pas te mettre un mouchoir de chloroforme sur la bouche dès que tu vas tourner le dos, c'est pas mon style. Affirma-t-elle avant d'ajouter d'une manière assez peu rassurante juste pour le taquiner. Quoi que...

Elle laissa alors échapper un léger rire sadique d'entre ses lèvres avant de secouer sa tête, il devait savoir pourquoi elle était là, mais autant s'amuser un peu avec lui, non ? Elle se dirigea ainsi en direction du matériel fait pour le cours, prenant une batte entre ses mains, elle la fit tourner sans difficulté entre ses doigts avant de l'arrêter et de poser la batte sur son épaule.

- Je me demande quelque chose, est-ce que tu sais vraiment jouer au baseball ? Demanda-t-elle avec une fausse innocence pour ainsi le provoquer légèrement avec un air de défi dans son regard.


DEV NERD GIRL


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 7 Sep - 10:19

Everybody stand up

madison & roy

Roy l’avait toujours trouvé un peu bizarre. Certes, il s’était fait avoir comme un bleu au début cependant à force de la côtoyer, il avait commencé à cerner le spécimen et de là, il s’était dit qu’elle était étrange. Il ne parvenait pas à saisir l’intérêt de ses actes et avec le temps, il avait fini par arrêter de chercher. Cela avait même fini par l’amuser et s’il s’en méfiait plus sérieusement désormais, cela n’empêchait pas qu’il n’était pas contre de supporter la compagnie de cette demoiselle. Il savait à quoi s’attendre avec elle à présent et même s’il espérait qu’elle change un jour, il ne se démenait pas dans ce sens là. C’était sa propre vie, il ne souhaitait pas s’en mêlé puis il en avait déjà assez avec ses étudiants, son fils, ses amis les plus proches pour s’investissait dans la vie des autres. Un jour ou l’autre, Madison changerait également néanmoins elle avait encore le temps et si elle appréciait son quotidien comme ça alors qu’il en soit ainsi. Lui n’avait pas pu en profiter lorsqu’il était plus jeune, il l’aurait bien voulu mais il avait d’autres responsabilités à s’occuper. Des responsabilités qu’il ne regrettait aucunement néanmoins le professeur avait conscience de ce par quoi il était passé à côté. C’était probablement la raison pour laquelle, il enviait quelque peu les jeunes et même son ancienne colocataire qui s’amusait d’un rien. Ca avait don de le faire sourire en retour, ce qui n’était pas mauvais du tout. Disons que quelque part ça mettait de l’ambiance et pimentait sa journée.

Dans tous les cas, Madison était réellement bizarre. Quel genre de personne pouvait penser vouloir faire une blague avec du chloroforme ? Il ne fallait pas être très net dans sa tête non ? Avait-elle déjà songé à voir un psy ? Pourquoi pas même se faire interner, qui savait, cela pourrait lui faire un bien fou. Mais, elle ne l’effrayait pas et il en avait d’ailleurs ri avec elle, montrant ainsi que ça ne le touchait pas le moins du monde. Si elle tentait de l’endormir avec ce produit chimique, il trouverait un moyen pour se venger. Pas besoin d’aller trop loin pour faire d’une vengeance la meilleure qu’il soit. Peut-être que Roy devrait déjà y réfléchir, ne serait-ce que par petite précaution au cas où sa camarade déraillait un tant soit peu.

Il voulut lui répondre d’ailleurs cependant ses pupilles s’arrondirent de surprise et d’effarement à la fois en la voyant toucher à une batte de baseball. Ca n’en avait pas l’air mais c’était fragile ces choses là et surtout très précieux. L’enseignait avait horreur qu’on néglige ces objets, qu’on n’y fasse pas attention et qu’on les casse. La sienne, personne n’avait le droit d’y toucher et il ne valait mieux pas tenter le diable si on ne désirait pas voir ce que c’était un Kasahara Roy véritablement en colère. Le défi qu’elle proposa le sortit immédiatement de ses rêveries et le jeune homme se mit aussitôt à froncer les sourcils. Non mais pour qui elle le prenait ? Pour un petit débutant. Il faisait du baseball depuis qu’il était tout petit... C’était à se demander s’il n’était pas né avec une batte entre les mains tant il était passionné celui-là.

- Tu plaisantes là, j’espère ? Dit-il d’un sourire en coin, Encore heureux que je sais jouer !

C’était plus que savoir jouer même. Il ne s’agissait pas d’une question de vantardise cependant il s’était entraîné dur afin de devenir professionnel, Roy connaissait ses capacités à un point qu’il savait également que s’il avait tenté, il aurait probablement été pris. Les circonstances de sa vie l’avait tourné sur une autre voie et si ça le rendait nostalgique parfois, il ne regrettait pas son choix.

- Tu sais... Je suis fan de ce sport depuis que je suis gosse alors si j’aurais honte, si je ne savais pas jouer. Et je ne serais pas là à enseigner non plus.

En cours, il n’avait pas souvent l’occasion de faire ses preuves cependant rien qu’en écoutant les conseils qu’il donnait, il était facile de s’apercevoir que des connaissances, il n’en manquait pas à ce niveau là.

- Pourquoi ? Tu veux que je te donne un cours particulier peut-être ? Repris le professeur d’un ton amusé alors que ses yeux étaient rivés sur ses élèves qui s’entraînaient.

Malgré tout, lorsqu’il songeait au déroulement de sa vie jusqu’ici, il peinait à réaliser qu’il avait déjà fait tout ce chemin et qu’au final, peu importait les impasses qu’il avait traversé, il s’en sortait plutôt bien.



DEV NERD GIRL


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 8 Sep - 4:13

Everybody stand up

madison & roy

Madison n'était pas normale du point de vue de la société, bien que beaucoup s'intéresse à son cas, elle n'en est pas moins dangereuse et étrange. Et surtout narcissique, ce qu'elle préférait c'était avoir toute l'attention sur sa propre personne tandis qu'elle fait vivre le chaos et le répand telle la fumée sur la ville. A quoi ça lui servait de faire tout ça ? Ca l'amusait en fait, il y avait beaucoup de choses qu'elle faisait et qui n'avait aucun intérêt bénéfique, tout ce que ça apportait c'était sûrement un peu plus de chaos dans ce monde, elle joue de ces choses bancales qu'il y a entre les humains, ce qui peut faire déclencher une bagarre, des guerres, de la haine ; du chaos à l'état pur. Elle n'avait pas de but précis à part le chaos, elle se disait de toute manière que rien ni personne ne pourrait la changer, selon elle en ce moment présent. De toute manière, bonne chance à celui qui arrivera à la faire décrocher son amour incroyable pour elle-même car c'est mal parti, elle s'aimait tant, elle ne voyait qu'elle et que pour elle. Elles auraient pu être deux dans le corps de Madison, une amourachée de l'autre, Madison était plus capable d'aimer une autre personne qu'elle-même. Et Madison, quoi qu'il arrive, qu'elle s'aime, qu'elle déteste ou non, en fait elle se soucie pas des conséquences, elle sait très bien qu'elle s'en sortira dans tous les cas, le plus important pour elle était de jouer, de bien jouer ses cartes. Si elle devait se qualifier dans un jeu de carte, elle serait soit l'as, soit le joker. Mais surtout le Joker, cette fameuse carte représentant un amusant bonhomme qui était fait pour amuser la galerie, mais qui peut sortir des situations bancales ou qui peut vous enfoncer encore plus.

Ne donnez jamais à un psychologue ou psychiatre cette chère Madison, elle serait capable de le rendre complètement fou, de lui faire perdre sa conscience, de lui faire revoir la notion de la vie et de lui en faire oublier ce qui est normalement bien, lui apprendre que le chaos c'est pas si mal que ça en fait. De toute manière, pour Madison, les humains se détruisaient entre eux, en se mentant, en étant stupide, c'était diverse. Les humains n'avaient pas besoin de Madison dans certains cas pour se détester ou s'entre-tuer, il suffisait qu'un n'accepte pas le choix de vie de l'autre et qu'il veuille lui en imposer un autre pour que ça pète. Madison, ça l'amusait d'engrainer ça quand elle en avait l'occasion, de toute façon, les personnes en général cachent tous quelque chose en eux, mais certains sont foncièrement bons. Madison le reconnaissait avec difficulté, mais parfois on pouvait tirer aucun mal de quelqu'un. Roy, était un peu trop gentil à son goût et il ne faisait quasiment rien de très mal depuis que Madison le connaissait. Elle avait pourtant essayé de le convertir, mais rien à faire il est trop bon, peut être un peu bête parfois, ça n'a pas empêché Madison de le faire tourner en bourrique. Disons que ça l'a consolé dans un sens.

Elle remarqua alors qu'il semblait troubler par le fait qu'elle prenne cette batte de baseball, pour Madison, ça n'avait pas la même importance que Roy, ça n'avait pas la même histoire, et puis les battes de baseball, honnêtement elle s'en était déjà servie, elle avait déjà vu des gens s'en servir pour battre un mort un homme qui n'avait pas payé ses dettes. Les joies de la mafia qui plaisaient à Madison. La plus jeune continuer de jouer avec cet objet entre ces mains délicates, elle y faisait quand même attention, de toute façon elle savait y faire, elle n'allait pas la casser, elle n'était pas maladroite de nature, donc c'était plutôt arrangeant. Puis elle mit au défi son professeur préféré, vous savez quoi ? Madison adore jouer, elle adore mettre au défi, embêter les gens, les voir repousser leurs limites. Et puis, Madison était du genre à provoquer son interlocuteur, qui qu'il soit. Elle avait voulu voir la réaction de Roy lorsqu'elle demanderait cette question faussement innocente destinée à réagir ce dernier. Pas manqué, Madison sourit un peu plus d'un air faussement innocent. Il lui affirma donc qu'il savait jouer, et il poursuivit en disant qu'il était fan de sport depuis qu'il était enfant, ah l'enfance, Madison se souvenait que son enfance avait été calme mais qu'elle n'avait pas réellement eu de passion comme Roy, la passion pour autre chose, ça lui échapper complètement. Mais Roy avait vraiment l'air d'être passionné par ce jeu qu'est le baseball, ce sport.

-  Question de routine, il y a des questions comme ça qui doivent être posés, je suis tombée sur des professeurs de sport qui l'étaient mais on ne les a jamais vu courir, certains faisaient que marcher et encore je suis gentille. J'étais sûrement plus endurante qu'eux.

Puis il finit par poser la question, cette fameuse question qui fit automatiquement rire Madison brièvement avant de pencher légèrement la tête sur le côté. Un cours particulier, allait-elle opter pour la carte de la débutante ou la carte du "je me débrouille avec une batte de baseball" ?  Bonne question, Madison aurait pu opter pour les deux, mais elle se demandait quelle option serait la plus amusante. Elle fit alors mine de réfléchir en fermant un oeil, puis elle reposa son regard sur Roy. Avoir toute l'attention pour elle, quoi de mieux pour cette narcissique imbue d'elle-même.

- Aaah, pourquoi pas ? J'ai toujours rêvé de t'avoir en professeur de sport ! Rétorqua-t-elle avec amusement.


DEV NERD GIRL


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 8 Sep - 9:40

Everybody stand up

madison & roy

Madison marquait un point. Lui aussi en avait connu des professeurs qui enseignaient et étaient essoufflés au moindre effort ou se faisait battre par leurs élèves. Au lycée principalement, Roy se souvenait très bien de Monsieur Kawashi qui se contentait uniquement de porter des joggings mais n’était pas fichu de servir une balle de volley correctement. Et encore, il n’y avait pas qu’au volley qu’il ne savait pas jouer mais il était gentil alors ses étudiants ne relevaient pas bien qu’ils s’amusaient à le taquiner parfois. Il trouvait toujours des excuses cependant tout le monde savait qu’en réalité, ce n’était probablement pas un métier que l’enseignant aurait voulu faire. On n’avait malheureusement toujours pas ce qu’on désirait dans la vie. A moins que l’homme se soit trompé dans sa voie. Il n’avait jamais cherché à comprendre et il était un peu tard à présent. Le fait était que lui ne se trouvait pas ici sans raison, qu’il savait réellement jouer au baseball et que par le passé, le nombre de championnats auxquels il avait participé ne se comptait plus. En guise de réponse, le professeur s’était contenté de sourire à son ancienne colocataire à sa remarque. Selon les enseignants, certains n’étaient pas trop difficile à battre et elle avait entièrement raison. Mais quand lui songeait à ses moments à l’école, il se disait qu’il s’agissait de bons souvenirs. Il y avait moins de contrainte qu’à cette époque. Certainement à cause du fait qu’ils étaient désormais des adultes, qu’ils avaient plus de responsabilité et ne pouvaient plus jouer aux idiots comme par le passé. En tout cas, pour sa part à lui. Pour cette jeune femme, il en doutait un peu plus.

Incapable de le retenir, le garçon s’était mis à rire franchement lorsque cette dernière accepta qu’il lui apprenne. Madison était réellement incorrigible et il savait que ce qu’elle racontait n’était pas vrai. Hors, est-ce que ça devait les empêcher de ne pas le faire ? Non. Peut-être que Roy était idiot lui aussi à rentrer dans ses bêtises.

- M’en voilà flatté, Dit-il faussement fière de cette rétorque, Tu aurais du me le dire que tu avais un petit penchant pour moi, ça aurait été plus vite.

En soit, il ne pensait pas ce qu’il déclarait et n’avait pas assez confiance en lui pour se permettre de croire ça. Seulement, il n’allait pas s’arrêter de vivre et de plaisanter sous prétexte que ce n’était pas vrai. Ils ne faisaient que se chercher, rien de plus. Amusé, le professeur n’avait pu s’empêcher de rigoler de plus bel alors que, s’excusant auprès de sa camarade, il frappa dans ses mains afin d’interpeller ses élèves puis se dirigea vers ces derniers. Sérieusement mais avec passion et sympathie, il leur expliqua la suite du déroulement du cours. Ils allaient faire un nouveau match et Roy n’attendit pas pour dicter les joueurs de chaque équipe. Tirant à pile ou face pour sélectionner qui commençait, la partie pu débuter ensuite. Sifflet en main, l’enseignant était retourné auprès de la demoiselle, non pas sans oublier de lui sourire.

- Si tu veux un cours particulier, navré mais tu vas devoir attendre, La taquina-t-il ensuite, Je suis en plein match.

Ca, on l’avait complètement remarqué. Encore plus lors qu’il n’hésita pas une seule seconde à siffler afin de signaler une faute et de s’exclamer auprès du lanceur qui avait véritablement fait n’importe quoi, manquant de frapper de plein fouet le batteur. Pour le coup, il avait du casser les oreilles de sa voisine, un « oups » faussement innocent s’étant enfui de ses lèvres lorsque le garçon s’en était rendu compte. Tant pis. De manière à éviter toute casse, Roy ordonna à l’élève qui lançait de permuter avec un autre, réfléchissant quant au fait qu’il devait impérativement donner quelques explications à cet étudiant. On pensait qu’être lanceur était facile néanmoins en réalité, selon l’enseignant, c’était probablement plus difficile que de tenir une batte entre ses mains et de frapper. Il ne s’agissait pas uniquement de lancer une balle, il fallait y mettre de la vitesse, de l’effet afin que l’adversaire ne la frôle même pas. Et c’était ce que ce garçon avait essayé de faire cependant il avait oublié une chose essentiel, il ne fallait pas être pressé et analyser avec attention le jeu de l’équipe en face. Roy le répétait souvent pourtant l’étudiant s’était simplement contenté de lancer la balle sans penser aux conséquences. Et il y avait eu faute.

- Tu veux aller jouer avec eux ? Demanda alors le jeune homme en riant doucement, Tu risques de t’ennuyer si tu restes là.

La connaissant, Madison trouverait assurément un moyen pour chasser cet ennuie mais puisqu’il n’était pas en mesure de lui offrir de cours particulier pour l’instant, elle pouvait très bien s’occuper autrement. Ah, ces jeunes. Incorrigibles. Vraiment.




DEV NERD GIRL


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 13 Sep - 0:34

Everybody stand up

madison & roy

Etait-elle réellement attiré par son ancien colocataire ? C'était une question à laquelle il y avait une réponse déjà toute trouvée ; non, elle ne l'était pas, il aurait fallu que ce cher Roy ressemble un peu plus à cette chère Madison pour qu'elle tombe sous son charme, et encore ça aurait pas été sûr qu'elle tombe sous son charme. Il aurait pu avoir le physique mais pas le mental adéquat, c'était compliqué d'imiter Madison selon elle, et c'était facile à comprendre pourquoi. Selon les dires de cette dernière, personne ne pouvait l'égaler, c'était le narcissisme et l'égocentrisme en personne, ça se sentait à plein nez. Alors à la rétorque de Roy, Madison fut légèrement amusée avant de rouler légèrement des yeux. Elle pensait que si Roy rentrait dans son jeu c'était simplement par amusement, mais il devait quand même se méfier de la brunette, elle n'était pas docile ni fragile. C'était même tout le contraire. Ce n'était qu'un test pour Madison, que Roy lui apprenne ou non réellement le baseball, ça lui était égal, c'était juste pour voir ce qu'il allait bien pouvoir répondre à cette dernière. Normalement, on fuyait le démon, on se mettait tous contre lui pour préparer quelque chose ou l'isoler, mais ce n'était pas le cas avec cette chère Madison, elle au contraire était un démon séduisant, ou plutôt qui savait bien cacher les apparences. Elle séduit avec son apparence mignonne puis elle peut devenir un démon du jour au lendemain avec vous, sans ou avec une raison. Tout dépendait de la journée, tout ce que voulait Madison c'était ni plus ni moins que le chaos, c'était simple. Il n'y avait pas de choses philosophiques ou autre derrière cette envie chaotique, c'était juste pour le chaos, on aurait pu la penser folle, mais elle était assez "saine", ou du moins elle savait encore se contrôler, c'est ce qui était étrange avec Madison, c'est qu'on ne sait jamais ce qu'il peut arriver avec elle. Rien ne sert de se battre avec ce qu'on est n'est-ce pas ? Et bien Madison appliquait ce conseil à la lettre sans se battre avec ce qu'elle était, il n'y avait pas plus naturel qu'elle, dans un sens.

Elle sourit alors d'un air innocent en penchant légèrement la tête sur le côté tout en regardant son voisin à côté d'elle. Vraiment Roy, il ne fallait pas jouer à ça avec elle, plus on jouait avec Madison, plus elle aimait ça. Alors, elle fit mine d'hausser les épaules avant de répondre à ce que lui disait ce cher professeur de baseball.

- Pour avoir un penchant pour toi, il faudrait que tu me ressembles un peu plus. Et tu en es assez loin, j'espère que tu n'es pas trop déçu.. Dit-elle d'un air innocent, mettant bien en avant son côté narcissique pour le coup, ça se voyait clairement qu'elle ne voyait qu'elle en guise "d'amoureux", Narcisse dans toute sa splendeur.

Elle savait pertinemment que Roy ne se trouvait pas le plus beau de la terre entière, elle était même au courant qu'il ne pouvait pas être aussi imbu de sa personne que la jeune brunette. Mais il aimait en plaisanter et faire "croire" le contraire, qu'il était quelqu'un de très confiant sur sa beauté extérieure. Mais bon, Madison admettait difficilement que Roy avait quelque chose au niveau de son caractère, ça lui plaisait pas forcément à elle, mais ça pouvait plaire à beaucoup. Madison observa alors le terrain vague, voyant les élèves se rapatrier vers leur cher professeur, c'est ainsi que Roy commença les explications quant au jeu qui allait se dérouler. Elle n'écouta pas vraiment ce que disait Roy, préférant exercer son attention autre part, elle regardait les alentours, se demandant ce qu'il y avait bien d'intéressant à faire ici à part jouer au baseball.  Elle reporta ainsi son attention sur le baseballeur devenu professeur qui lui disait que si elle voulait un cours particulier, il allait falloir attendre car il était en plein match. Soit, elle haussa les épaules en apprenant cette nouvelle. Puis après cette nouvelle fraîchement dite, il souffla dans son sifflet, Madison fut légèrement sonné à cause de la proximité entre le sifflet et son oreille mais rien de grave, elle tourna alors son regard vers le brun, le regardant faire son petit "oups", il ne fallait pas jouer à ce genre de choses avec Madison.

- Fais gaffe, si tu veux m'enlever l'ouïe sache que je le ferai avant toi si tu veux commencer maintenant, et je pourrai le faire de manière plus cruelle. Dit-elle en souriant légèrement.

Discrètement, elle prit la batte de baseball qu'elle avait dans ses mains précédemment et écrasa un pied de ce cher professeur, en faisant mine de rien, c'était encore gentil venant d'elle, elle n'y avait pas mis trop de force, elle sourit en regardant le match avant de remettre rapidement la batte sur son épaule, faisant comme s'il ne s'était rien passé, après tout personne n'avait vu ce qu'il s'était passé. Elle tira alors la langue à ce cher Roy. Par la suite, elle mit sa tête dans sa main en croisant les bras, elle regarda alors le match qui se déroulait devant ses yeux puis elle regarda Roy lorsqu'il lui posa cette question, franchement amusée, cette chère Madison haussa les sourcils en riant légèrement avant de rétorquer.

- Tu es sûr que tu veux leur donner une joueuse comme moi avec eux ? Tu as pas peur pour eux ? Demanda-t-elle d'un air ironique. Mais si tu y tiens, je peux très bien les traumatiser. Ajouta-t-elle en rattrapant la balle sortie du terrain, d'une main habile, elle fit sauter la balle dans sa main avant de leur relancer sans difficulté majeur.


DEV NERD GIRL


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 14 Sep - 17:14

Everybody stand up

madison & roy

Ca tombait bien, elle n’était pas son genre non plus. Mais Roy n’avait pas relevé, se contentant de sourire bêtement comme s’il était stupide et qu’il avait réellement cru que cette jeune femme était tombée sous son charme. Il n’allait pas mentir et dire que cette demoiselle avait un physique peu agréable à regarder néanmoins, elle n’était pas son genre. Que cela soit physiquement ou caractériellement parlant, elle n’avait rien qui attiré le professeur. Certainement que le jeune homme était compliqué dans ses choix cependant il n’y avait eu qu’une seule femme qui avait été capable de le faire fondre littéralement et elle était plus que particulière. Elle était spéciale et très belle. Très intelligente aussi. Leur passion à tous les deux étaient le total opposé cependant ils se complétaient. Il ne saurait exactement comment la décrire mais à l’époque, elle lui paraissait être parfaite sous tous les angles. Elle avait ses qualités, ses défauts, toutefois lui l’avait choisi pour tout ça et l’aimait telle qu’elle était. Malheureusement tout ne s’était pas terminé comme le garçon l’aurait souhaité cependant plus que le faire sombrer, ça l’avait renforcé sur de nombreux points et il n’en oubliait pas les merveilleux souvenirs passés à ses côtés. Autant dire que Madison en était loin. Probablement que si elle avait été moins narcissique, moins égoïste et moins manipulatrice, ça aurait pu changer la donne. Seulement comme on disait souvent, le physique ne faisait pas tout et si elle était jolie extérieurement, elle était loin de l’être de l’intérieur. De ce fait, si elle pensait le connaître avec ses sarcasmes, la jeune femme se trompait sur son compte. C’était vrai que Roy était avant tout une personne gentille, douce et incroyablement calme. Il s’amusait à se qualifier de « peace and love » parfois parce qu’il se débrouillait toujours à ne pas se mettre en colère, songeant que les conflits ne menaient pas à grand chose. Il n’était pas un adepte de cela et de ce fait, il était rarement énervé. Depuis qu’il avait rencontré cette demoiselle, elle ne l’avait jamais vu autrement que ce qu’il était à l’origine : une personne serviable, sympathique et à l’écoute. Malgré tout ce qui avait pu lui arriver, le professeur avait encore énormément de coeur pour autrui bien qu’il n’en restait pas moins quelqu’un de méfiant. Et s’il était tout le temps calme, il fallait tout autant s’en méfier. Ne dit-on pas « méfiez vous de l’eau qui dort » d’ailleurs ? Ce sont souvent les personnes les plus discrètes, celles qui s’en racontent le moins qui en ont plus dans le ventre que les autres. Et elle ne l’effrayait pas. Pas même quand elle appuya sa batte au niveau de son pied.

Le professeur était resté impassible à ce geste, ayant connu bien plus douloureux par le passé et montrer un quelconque signe de souffrance serait faire trop plaisir à cette demoiselle. Il s’était contenté de lui sourire naturellement avant de s’emparer de la batte qu’elle tenait pour la ranger dans le sac de sport. Cela ne se voyait pas, ne se ressentait pas non plus toutefois Roy était furieux. Il détestait ce genre d’attitude, cette manière de croire que tout lui était du, de croire qu’elle pouvait lui faire peur et que tout lui était permis. On pouvait s’amuser, ça ne le dérangeait pas, il était le premier à vouloir jouer cependant là-dedans aussi, il y avait des manières à adopter. Ce que Madison n’avait apparemment pas saisi et si elle espérait l’impressionner, ô, elle était loin de le connaître. Elle ne connaissait strictement rien de lui et elle n’était pas la seule à avoir un caractère bien à elle.

- Tu as raison, c’est mieux que tu restes là, Déclara l’enseignant posément, cette esquisse présente sur ses lèvres tandis qu’il observait ses élèves.

Le match se conclut alors plutôt rapidement et il donna de nouveaux exercices à ses étudiants, déclarant ensuite qu’il s’absentait mais qu’il gardait sur un oeil sur eux donc qu’il saurait si certains ne s’entraînaient pas. Les rires se faisaient entendre entre lui et les autres avant qu’il ne retourne auprès de la jeune femme qu’il attrapa subitement au niveau du bras, l’obligeant ainsi à le suivre. Ses doigts la tenaient fermement afin qu’elle ne s’échappe pas cependant l’expression sur le visage du garçon n’avait pas changé. Il semblait toujours aussi détendu, à croire qu’il pensait qu’une simple discussion pourrait servir à quelque chose. Sauf qu’avec des personnes comme elle, c’était assurément plus que des mots qu’il fallait pour la faire cesser ses conneries.

Ils s’étaient éloignés du terrain, dans un endroit plus reculé et si elle n’était pas une femme, Roy l’aurait sûrement giflé pour qu’elle arrête de jouer comme une fille pourri gâté. Enfin, il ignorait si c’était le bon mot pour définir l’attitude de cette demoiselle qui l’agaçait plus qu’il ne l’aurait cru jusque là. Au lieu de ça, il la plaqua brusquement contre le mur derrière elle, positionnant la paume de sa main près de la figure de sa vis-à-vis.

- On va cesser ce petit jeu maintenant, Dit-il d’un ton plus froid que précédemment.

La lueur au sein de ses pupilles étaient différentes aussi, plus intense et plus « noir » qu’elle ne l’avait jamais été auparavant. Une gentillesse peut cacher tant de choses... Et il fallait arrêter de croire que ce garçon était tout le temps aussi doux qu’un agneaux, qu’il était facile à berner et qu’il ne mordait pas.

- Tu veux me briser l’ouïe ? Vas-y fait donc. Et je te promets que ce n’est que ton ouïe que tu perdras. Tu te crois maligne avec ton côté « pseudo rebelle » ? Tu me fais plus pitié qu’autre chose, Madison.

Elle pouvait être gentille seulement Roy savait qu’elle n’était pas sincère et qu’elle ne l’avait certainement jamais été. Ca l’avait amusé jusqu’ici mais il avait également ses limites et plus qu’être impressionné par son attitude, cette jeune femme lui faisait réellement de la peine. C’était triste quelque part de n’aimer que soi-même et de ne pas être fichu d’apprécier quelqu’un comme il se doit. Elle devait être terriblement seul bien qu’elle ne s’en apercevait pas. Si elle avait tant que ça envie de lui faire du mal, elle pouvait toujours essayer, il n’avait pas peur. Mais qu’elle ne croit pas que le garçon resterait là sans rien faire. Il n’était pas ce genre d’individu qui se laissait battre sans agir. Juste qu’il avait sa propre manière et elle pouvait être bien plus douloureuse que ce que cette demoiselle imaginait.

Ses phalanges redressèrent alors le menton de son ancienne colocataire tandis que ses yeux impassibles se noyèrent au creux des siens.

- Va t’en maintenant. Quitte ce terrain avant que je ne t’oblige à le faire moi-même. Et je ne te le répèterais deux fois.

Elle l’avait réellement énervé et il n’avait pas envie de se la coltiner pour le reste de son cours. Si Madison refusait de l’écouter, qu’elle voulait continuer à jouer à ses gamineries qu’elle essaie un peu et là, il se mettrait sérieusement en colère pour de bon.

Se décalant alors, de son bras, il lui avait indexé la sortie en même temps que les paroles qu’il avait prononcé. Réellement, cette fille mériterait sûrement plus que des claques.





DEV NERD GIRL


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 10:43
 

Everybody stand up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Stand] Fruti Apple ~
» [Stand] Salon de thé
» I will stand by your side... [ pv ]
» [Stand] Stand Informatique
» isveig Ϫ and the only solution was to stand and fight.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-