AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Let's play the game

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 6 Sep - 0:26
LET'S PLAY THE GAME
Madison & YunHua


Tenue C'était fini les vacances, bientôt place au cours, au reprise des affaires, du moins pour certains c'était déjà le cas. En tout cas pour Madison, tout allait bien pour elle, ses affaires marchaient parfaitement, elle était toujours aussi narcissique, et elle était toujours aussi peu intéressée par les autres quand il était question d'amour ou d'amitié. Les liens humains ne sont pas utiles à part pour des besoins à son sens, si une personne ne lui sert pas ou ne la divertit pas alors elle la jette  comme si ce n'était rien. Après tout ce n'est qu'un être humain il s'en remettra. Mais là n'était pas la question de si Madison avait changé ou non, aujourd'hui était une toute autre activité qui allait l'occuper en cette journée. Elle avait prévu d'aller à la salle d'arcade pour jouer un peu qu'avec son ordinateur ou des gens, tout simplement, mais si elle savait ce qui l'attendait, elle en serait fortement ravie et amusée. Elle ne va pas tarder à savoir ce qui va lui tomber dessus, comme une pomme tombant sur la tête de Newton qui découvrit ainsi la gravité, Madison allait tomber sur quelque chose ou plutôt quelqu'un qui allait pas lui faire découvrir quelque chose mais plutôt réveiller quelque chose.

Madison quitta ainsi le centre commercial de là où elle était afin de rejoindre la salle d'arcade la plus proche pour s'amuser un peu. Elle pianotait sur son téléphone pour répondre à des affaires personnelles qui concernait son travail. Elle rangea alors par la suite son téléphone dans la poche de son short avant de poursuivre sa marche un peu plus rapidement qu'avant. Elle débarqua ainsi à la salle d'arcade tandis que des garçons et les quelques filles qui étaient là se retournèrent vers elle, on aurait pu penser que c'était une étudiante avec son sourire légèrement enfantin, mais méfiez-vous des apparences les gars. Cette fille est un démon déguisé en ange, ne serait-ce pas pire que tout ? Mais enfin, cette dernière adorait attirer l'attention des gens et se faire remarquer juste par le fait qu'elle existe et parce qu'elle se trouvait, comment dire, parfaite ? Oui c'était bien la Narcisse des temps modernes cette fille, vous ne vous trompez pas.

Enfin entrée dans la salle d'arcade, elle passa un rapide coup d'oeil dans la salle pour repérer les machines disponibles pour jouée et celles qui ne le sont pas. Mais son regard se stoppa sur quelque chose ou plutôt quelqu'un qui lui fit apparaître un léger sourire en coin amusé, quelle belle surprise que de voir sa marionnette brune jouer ici. La journée s'annonçait bien pour Madison, elle en jubilait d'avance. Quelle belle journée, on va s'amuser aujourd'hui. Pensa-t-elle en s'avançant tranquillement en direction de YunHua, les mains dans son dos. Une fois derrière la plus jeune, elle pencha légèrement son visage vers l'oreille de Yunhua avant de murmurer.

▬ Bouh. Lui murmura-t-elle à l'oreille avec un sourire légèrement sadique qui se voulait faussement innocent et amusé.

Elle se remise droite par la suite, toujours les mains derrière le dos avant de regarder son interlocutrice qui avait réagit à son petit jeu qui venait à peine de commencer, Madison pencha ainsi la tête sur le côté en la regardant avec un sourire pourtant adorable mais qui donnait froid dans le dos quand on connaissait la Madison qu'il y avait en face de nous. Ca donnait une certaine inquiétude, étant donné ses idées qu'elle avait.

▬ Que me vaut le plaisir de te voir ici ? Demanda-t-elle par curiosité.

La salle d'arcade était remplie d'étudiants, Madison n'était pas stupide, elle n'allait pas faire de choses étranges à YunHua, alors elle allait faire ses fourberies discrètement avec sa marionnette préférée. Bien qu'elle aurait très bien pu l'afficher publiquement, cela aurait été un bon plan sadique, qui sait on ne sait pas ce que l'aînée des  Kawee nous réserve. Que rêvez de mieux pour un chaos total qu'un lieu pareil ? Madison fit alors mine de réfléchir en regardant la brunette.

▬ Dis moi, entre rester prudent ou prendre des risques dans une situation compliquée, tu ferais quoi ? Questionna-t-elle avec mystère



TIL NEXT TIME

Pseudo : Juh Mes messages : 5075 Yen (¥) : 1006 Avatar : Im Yoona (SNSD) - made by miki ♥ Schizophrène? :

aiko kiyumi & son hye ni Age : 21 ans Date de naissance : 13/03/1995 Astrologie : poisson & cochon Métier : en standby Année : 3ème année Résidant à : un petit appart à shinjuku avec Roxas ♥ Planning :

♚ arrêter de prendre les gens pour des menaces potentielles ♚ arrêter de jouer la forte quand je suis au bout de ma vie ♚ passer un savon à ma mère × m'habituer à vivre toute seule en appartement ♚ disparaître du champ de vision de Royal Shit ♚ prendre soin de Roxas autant que possible ♚ essayer de me dire que revoir une psy me fait du bien ♚ prier pour ne plus jamais recroiser Dakota ♚ penser à me confier à quelqu'un de confiance au sujet de mes problèmes ♚ réussir mon année cette fois ♚ dessiner pour évacuer mon surplus de stress... mais pas des trucs glauques ♚ essayer de ne pas penser que ma vie sentimentale est certainement condamnée pour de bon ♚ éviter mon père comme la peste ♚ me faire toute petite à l'université ♚ décider officiellement si cette impression d'être suivie n'est que le fruit de ma paranoïa ou si c'est une menace bien réelle ♚ faire attention à mon alimentation pour retrouver ma silhouette d'avant la grossesse ♚ mais en même temps je n'aime pas non plus être si fine... dilemme ♚ m'entraîner autant que possible au taekwondo pour être plus forte & savoir faire face à un potentiel danger ♚ penser à ne pas sombrer dans la spirale cap ou pas cap ♚



Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 6 Sep - 19:52


   
   Let's play the game
   Madison & Yun Hua
Tenue
I
l n’y a pas à dire, j’ai vraiment besoin de prendre l’air, de me détendre et d’oublier que ma vie n’est qu’un amas de problèmes qui s’accumulent sans fin. Ce qui est assez difficile au vue des récents évènements. Je veux dire, comme si me prendre la tête sans arrêt avec Ryû au point de lui mentir et de ne plus vouloir l’approcher ne suffisait pas, il a fallu que je recroise ce dernier avec Dakota dans les parages. La folie quoi. Autant dire que je ne transpire pas d’optimisme ni de joie de vivre quand bien même j’y mettrais de la bonne volonté. J’ai l’impression que dès que j’ai le malheur de m’aventurer un peu trop loin de ma zone de sécurité, à savoir les dortoirs et l’université – et encore – toute une farandole de complications s’amuse à me tomber dessus, sans prévenir, sans même me laisser le temps de réagir pour les éviter. Je devrais sérieusement envisager une retraite pour quelques temps, en fait, je me demande même si je ne devrais pas m’éclipser de la circulation dès maintenant, prendre l’avion là tout de suite en envoyant tout en l’air, sans même me soucier des conséquences. Mais bon, je tiens à rater le moins de cours possible et au fond, je ne vais pas me laisser abattre par quelques mésaventures, quand bien même elles me zappent complètement le moral. Je suis certaine que ce n’est qu’une malheureuse coïncidence et que je vais avoir un peu de répit pendant quelques semaines.

C’est donc armée de pensées positives – enfin j’essaie d’en avoir du moins – que je décide de sortir de mon antre pour me rendre à la salle d’arcades. Les jeux sur console c’est bien, mais comment dire, quand cela fait plusieurs mois que je ne trouve pas mon bonheur et que je suis obligée de rejouer à ceux que j’ai déjà terminés de A à Z, il faut bien songer à élargir ses horizons. Et puis traîner au milieu de personnes normales, qui ne sont ni dérangées ni des psychopathes en herbe ne peut me faire que du bien. Et, soyons honnêtes, cela m’aidera aussi considérablement à tuer le temps en attendant la reprise officielle des cours à la Royal Private School. Autant que je me défoule autant que possible afin de m’armer contre les paires d’yeux qui risquent de me fixer dans les prochains jours. Puisque je n’y connais rien, cela risque de me prendre un certain temps en plus, et donc de penser à autre chose que mes problèmes habituels. Il n’est jamais trop tard pour essayer de bons jeux, encore moins quand Nintendo a décidé de sortir un jeu de combat Pokémon. Et réussir à faire en sorte que le petit Pikachu mette sa raclée à Mackogneur ne pourra m’apporter qu’une grande satisfaction.

Enfin, c’est ce que je pensais. Quelle est la probabilité pour que lors de l’une de mes seules sorties je doive croiser mon tortionnaire en titre ? Car oui, la vérité est là, Dakota a trouvé son maître. A peine entends-je la voix si familière me chuchoter un « Bouh » que je sursaute de suite, perds mes moyens et la partie par la même occasion. Paix à l’âme du pauvre Pikachu. Et à la mienne par la même occasion. Pour l’après-midi tranquille, on repassera. Je me retourne de suite pour faire face à la jeune femme que je n’ai aucun plaisir à revoir. Madison. J’avais presque oublié son existence à celle-là avec toutes ces péripéties, en vérité, j’avais même espéré qu’elle m’ait oublié ou qu’elle ait trouvé un toutou plus obéissant et plus amusant. Quelqu’un d’autre que moi en somme. Sa phrase me provoque immédiatement un petit ricanement. On ne peut pas vraiment dire que je partage son point de vue quant à nos retrouvailles.

« Plaisir ? Quel plaisir ?, je demande avec sarcasme, tu t’es cognée la tête et tu es devenue amnésique, c’est ça ? »

Si seulement cela avait pu être le cas. Malheureusement, sa mine pensive, celle qu’elle prend habituellement quand elle réfléchit quel mauvais tour elle va me jouer me fait rapidement comprendre qu’elle est toujours la même. Mon bourreau n’a pas perdu ses bonnes habitudes, je le comprends bien vite quand elle m’offre une alternative, qui cache certainement un mauvais tour dont elle a le secret. C’est officiel, le sort s’acharne sur moi et l’univers tout entier me hait à un point incommensurable.

« Je suppose que je resterais prudente, je réponds en haussant les épaules, ne voyant pas où elle veut en venir, je n’ai pas le temps de jouer aux questions mystère Madison, alors si tu veux quelque chose, dis-le mois simplement, qu’on abrège ça. »

Quitte à souffrir autant que ce soit rapide, non ? Cela dit, je ne suis pas certaine qu’elle approuve, elle apprécierait moins sa petite séance de torture je suppose. Quelle vie.
WILDBIRD
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 11 Sep - 1:25
LET'S PLAY THE GAME
Madison & YunHua


Tenue Ce cher Dakota, le frère de cette chère Madison, dommage qu'il ne soit pas là, il aurait peut-être aidé sa soeur ou aurait fait le démon avec quelqu'un d'autre, aucune idée. Mais en tout cas, de ce que Madison avait compris, c'était que ce cher cadet de la famille Kawee avait été l'ex de sa marionnette, elle ne savait pas trop s'il était pire qu'elle avec YunHua ou s'il était plus "clément" même si ça l'étonnait un peu. YunHua semblait vouloir une après midi de libre et de tranquille et elle déchanta rapidement en entendant le simple bouh de la brunette. Le sursaut de la plus jeune fit légèrement rire Madison de façon assez amusé et malsaine. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas embêté sa petite marionnette fétiche en fait, elle n'avait pas eu tout simplement le temps entre les plusieurs affaires qu'elle devait gérer, c'était compliqué, et son seul moment de répit, elle l'avait accordé à Dawn pour une après midi, surprenant qu'elle donne ses temps de répit aux gens, c'était une exception. Après ça, Madison c'était occupé d'autres affaires, elle était sortie, elle s'était amusée, elle avait fait ce qu'elle aimait faire : le chaos, et aussi un peu de stylisme, mais c'est secondaire ça. Le chaos était ce qu'elle aimait le plus faire, et pourquoi pas en faire un peu plus aujourd'hui ? Madison sourit narquoisement à cette idée, son regard complètement neutre et calme qui regardait la pauvre YunHua qui n'allait sûrement pas apprécier son après midi à moins qu'elle soit un peu maso.

▬ Oh, on dirait que ton Pikachu est mort... Remarqua-t-elle avec une légère voix enfantine qui semblait triste, enfin faussement, en penchant sa tête sur le jeu de YunHua, avant d'ajouter. J'espère qu'il t'arrive pas la même chose. Elle avait dit ça avec une voix qui était pourtant mignonne et qui semblait compatissante mais YunHua connaissant bien le personnage, c'était tout sauf de la gentillesse ça donnait même froid dans le dos, ça aurait pu être une menace déguisée. Mais non Madison n'allait pas tué YunHua, elle l'amusait trop cette petite. La vie de cette dernière était encore mieux qu'une de ses téléréalités ou ses séries à l'eau de rose.

Aux mots de YunHua, Madison fit faussement mine d'être vexée et touchée  en faisant une petite moue avec ses lèvres avant de laisser un léger rire sournois, elle haussa alors les épaules en levant les mains à la hauteur de ses épaules en prenant un air faussement innocent, c'est ce qu'elle savait le mieux faire. Pourtant sous ses traits angéliques et adorables, c'était un vrai démon, un vrai monstre. En fait ce serait quoi le jeu auquel Madison jouerait aujourd'hui, Yunhua ou des jeux proposés à la salle d'arcade ? C'était une excellente question à laquelle Madison avait déjà une réponse toute prête.

▬ Mais voyons YunHua, tu sais très bien que je n'oublie rien, ce serait dommage que j'oublie ma chère et tendre marionnette brune. Rétorqua-t-elle avec un air innocent comme si le terme marionnette était normalement employé couramment, tous les jours et qu'il n'y ait aucun problème sur ça.

Maintenant qu'elle avait retrouvé sa proie de l'après midi, elle allait la chasser, la traquer jusqu'à ce que le démon en herbe en ait assez de jouer les tyrans, ça va sûrement durer longtemps, elle la ferait sûrement espérer que c'est la fin parfois pour la faire espérer qu'elle serait tranquille pour revenir de plus belle et détruire ce reste d'espoir qu'elle pourrait avoir. Plus elle voyait de chaos, plus Madison était contente. Elle n'avait pas de but précis à part faire ça, elle ne savait pas expliquer pourquoi elle faisait ça, c'était juste pour le chaos, elle était sûrement dérangée dans sa tête, c'était même sûre, mais elle était quand même quelqu'un de lucide, c'est bizarre non ? Madison prit alors une mine pensive, demandant à YunHua une question qui voulait qu'elle fasse un choix, la réponse de YunHua amusa Madison, rester prudente. Le regard de Madison se perdit légèrement alors qu'elle regardait devant elle, souriant pour une raison mystérieuse. Alors que YunHua poursuivait sa phrase, Madison faisait mine qu'elle ne l'écoutait pas alors qu'elle avait très bien entendu ce qu'elle venait de dire par la suite, abrégez ça, c'était mal connaître Madison et son goût du jeu, il n'avait pas encore commencé. Madison regarda de nouveau YunHua en apportant son index sur la commissure de ses lèvres avec un air légèrement pensif, plissant les yeux en regardant l'étudiante.

▬Tu ne prendrais donc pas de risques dans une situation compliquée, même s'il n'y a pas de dangers réels ? Je vois. Dit-elle avant de marquer une pause.

Elle lança son regard en direction du Purikura qu'il y avait dans la salle d'arcade pour ensuite tourner de nouveau son regard vers la brunette, passant ses bras derrière son dos en joignant ses mains, elle sourit à YunHua.

▬ Et si on allait faire quelques photos afin d'immortaliser ce moment pour qu'on s'en souvienne ? Demanda-t-elle, enfin demander était un bien grand mot, puisque YunHua savait qu'elle n'avait pas le choix de toute manière.

Madison se dirigea ainsi en direction du Purikura calmement un peu comme une enfant, qu'est ce que Madison avait derrière la tête ? C'était une excellente question, mais sûrement rien de bon pour le reste de l'après midi, YunHua allait devoir se préparer à en voir de toutes les couleurs.



TIL NEXT TIME

Pseudo : Juh Mes messages : 5075 Yen (¥) : 1006 Avatar : Im Yoona (SNSD) - made by miki ♥ Schizophrène? :

aiko kiyumi & son hye ni Age : 21 ans Date de naissance : 13/03/1995 Astrologie : poisson & cochon Métier : en standby Année : 3ème année Résidant à : un petit appart à shinjuku avec Roxas ♥ Planning :

♚ arrêter de prendre les gens pour des menaces potentielles ♚ arrêter de jouer la forte quand je suis au bout de ma vie ♚ passer un savon à ma mère × m'habituer à vivre toute seule en appartement ♚ disparaître du champ de vision de Royal Shit ♚ prendre soin de Roxas autant que possible ♚ essayer de me dire que revoir une psy me fait du bien ♚ prier pour ne plus jamais recroiser Dakota ♚ penser à me confier à quelqu'un de confiance au sujet de mes problèmes ♚ réussir mon année cette fois ♚ dessiner pour évacuer mon surplus de stress... mais pas des trucs glauques ♚ essayer de ne pas penser que ma vie sentimentale est certainement condamnée pour de bon ♚ éviter mon père comme la peste ♚ me faire toute petite à l'université ♚ décider officiellement si cette impression d'être suivie n'est que le fruit de ma paranoïa ou si c'est une menace bien réelle ♚ faire attention à mon alimentation pour retrouver ma silhouette d'avant la grossesse ♚ mais en même temps je n'aime pas non plus être si fine... dilemme ♚ m'entraîner autant que possible au taekwondo pour être plus forte & savoir faire face à un potentiel danger ♚ penser à ne pas sombrer dans la spirale cap ou pas cap ♚



Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 12 Sep - 15:02


   
   Let's play the game
   Madison & Yun Hua
I
l me semble que la seule vue de Madison se tenant devant moi suffit à me rappeler combien j’ai commis nombre d’erreurs monumentales durant mon existence, pourtant pas si longue aux yeux de beaucoup. A se demander si je n’ai pas établi un nouveau record en matière de vie pourrie par trop de choses. Je veux dire, ça arrive à beaucoup de monde d’avoir une période où on a le sentiment que tout s’effondre autour de nous, que le poids du passé nous oppresse et qu’on ne s’en sortira jamais. Mais combien qui se trouvent dans ce cas-là ont le malheur de tomber sur un petit diablotin prêt à utiliser leur état de détresse à leur avantage et pour en faire le plus grand désastre de cette personne, histoire de les pousser encore davantage à bout ? Pas beaucoup, je l’espère pour eux, parce que dans mon cas, il s’avère que c’est une vraie calamité. Les taquineries déplacées de Dakota me paraissent bien dérisoires en comparaison aux tours sournois que Madison prend plaisir à me jouer. Autant dire que je ne me sens pas du tout rassurée en sa présence et ce, même dans un lieu public, où je pourrais songer qu’elle ne tenterait rien de bien méchant. Ce qui est sûr, c’est qu’elle a plus d’un tour dans son sac pour s’amuser à mes dépends et je ne raffole pas de cette idée. En même temps, j’aurais besoin d’un sérieux suivi psychiatrique si c’était le cas.

J’avais espéré un temps qu’elle m’avait oubliée, qu’elle me laisserait tranquille faute de nouveaux plans machiavéliques mais il est évident que je me suis bien trompée. Sans doute avait-elle de nouveaux jouets à sa disposition pour un temps et qu’elle mettait ses desseins diaboliques entre parenthèses pour mieux me les jeter à la figure une fois que nous serions face à face. Et l’entrée en matière ne présage rien de bon, c’est presque si je ne frissonne pas d’effroi à l’évocation de la mort prématurée de mon Pikachu. Qu’il ne m’arrive pas la même chose hein ? Eh bien à ce rythme, je ne sais pas vraiment si je peux affirmer que j’ai encore de beaux jours devant moi, c’est limite si une main invisible ne me pousse pas lentement jusqu’à la mort. Bon j’exagère sans doute, mais il faut avouer que les mauvaises passes s’enchaînent un peu trop facilement et trop rapidement à mon goût ces temps-ci, ce serait bien de profiter d’un mois de tranquillité, au moins. Et par-dessus le marché, ma vis-à-vis ne tarde pas à me faire comprendre qu’elle n’est pas venue me voir pour une promenade de santé. Le seul mot « marionnette » suffit à me rappeler combien elle peut être cruelle et terrifiante. La vraie question vitale est : est-elle au courant de mon état ? Je n’ose même pas imaginer ce qu’elle a en tête si c’est le cas.

Mais pour l’heure, elle demeure bien énigmatique quant à ses intentions. Son histoire de prendre des risques ou non dans une situation compliquée ne m’éclaire en rien pour la suite des évènements. J’ai beau avoir manifesté mon impatience et mon contentement, elle ne paraît pas décidée à m’en dire davantage. Je ne suis pas là pour lui donner des conseils, ça se saurait si Madison avait besoin d’être aiguillée dans ses projets, surtout par moi. Je sers plutôt à lui rendre service, sous la contrainte, qu’autre chose et je ne suis pas certaine que mon avis lui importe réellement en fait. Sans doute s’agit-il d’un de ses tours tordus dont elle a le secret et j’espère simplement que cela n’aura pas d’impact direct sur moi. En revanche, j’aurais aimé qu’elle ne songe pas à cette idée farfelue de prendre des photos ensemble. Un coup d’œil pour remarquer qu’il y a effectivement un Purikura dans la salle et je reporte mon regard dépité sur la jeune femme.

« Je n’aime vraiment pas ces machins-là, je lui réponds en faisant une petite grimace, mais je suppose que je n’ai pas vraiment le choix, non ?, je reprends avec un petit rire sarcastique, tu es si heureuse de fêter nos retrouvailles ? Je te ne savais pas si sentimentale. »

Rien de tel que l’humour pour aider à dédramatiser la situation. Je me doute bien que ce n’est pas par affection qu’elle souhaite prendre ces photos et je redoute un peu d’en connaître la vraie raison. Mais je n’y peux rien, j’ai donné de moi-même de quoi aider Madison à avoir un moyen de pression sur moi et je n’ai plus qu’à répondre à ses bons plaisirs même si je n’en ai aucune envie. C’est donc en réajustant la veste sur mes épaules, la mine abattue que je me décide à la suivre, en essayant de lutter contre ma mauvaise volonté, tâche peu facile.

« Dis-moi juste que tu n’es pas fan de cosplay, ce serait déjà un bon point, je murmure, les dents serrées. »

Sans rire, je n’ai du tout envie de me déguiser de manière ridicule pour prendre des photos avec elle, bien que je sois consciente que ce serait sûrement un moindre mal comparé à ce qui peut m’attendre. Enfin bon, si on peut éviter le ridicule dans la souffrance, ce n’est pas plus mal je suppose.
WILDBIRD
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 13 Sep - 18:57
LET'S PLAY THE GAME
Madison & YunHua


Tenue YunHua avait beau faire ou dire, si Madison n'était pas décidée à délivrer ses intentions toute particulière envers la brunette, elle ne lui dirait rien, pas un mot. Elle demeure énigmatique et mystérieuse quant à ce qu'elle veut faire avec cette chère étudiante. Elle n'a pas réellement le choix entre obéir à cette chère Madison ou décliner son offre, elle n'est pas obligée non, elle est contrainte plutôt. Tout est dans la nuance avec Madison. Mais YunHua lui nota qu'elle n'aimait pas trop ce genre de truc là, cette phrase ravie le tyran au plus haut point, c'était limite une bénédiction pour elle, qu'est ce qu'elle pouvait être sadique celle la. Elle se délecta de ce que la plus jeune ajouta après sa phrase qui invitait à savoir qu'elle n'aimait pas les Purikura. Elle sourit d'un air sournois et sadique, elle aimait avoir le contrôle sur sa petite marionnette qu'était YunHua. Ca l'amusait de voir qu'elle avait une telle emprise sur l'étudiante sans y émettre un quelconque effort, mais YunHua ne voulait pas se mettre en danger, elle avait raison sur ce point. Mieux valait pas jouer avec Madison, c'était comme jouer avec le feu. Avec une satisfaction sans borne, cette dernière fit un grand sourire à sa marionnette favorite avant de passer son bras autour des épaules de YunHua. Madison pensait que les bonnes choses se perdaient, que les humains tentaient réellement d'être faux au lieu de faire dans le vrai comme elle le faisait. Pourquoi les humains rejetaient autant le chaos alors qu'il était peut-être la seule chose qui pouvait nous sortir du flou et nous permettre de commencer une nouvelle ère. Evoluer, au lieu de stagner sans rien faire, en restant la même chose, c'était désagréable pour Madison, alors là où elle pouvait faire le chaos, elle le faisait. Même là où elle pouvait pas le faire, elle le faisait me direz-vous. A la question ironique de YunHua, elle tourna son visage vers elle avec un sourire en coin, heureuse des retrouvailles ? Sentimentale ? Madison faillit exploser de rire tant son ironie et son sarcasme se faisaient ressentir à travers ses phrases. Malgré son ironie et son humour sarcastique, on pouvait déceler un certain plaisir en Madison de retrouver YunHua, mais c'était juste pour s'amuser et pouvoir jouer avec elle. C'était vivifiant pour elle de voir qu'il y avait encore du bon dans ce monde. Bon trêve de plaisanteries, Madison fit mine de réfléchir en fermant un oeil.

▬  Tu supposes bien baby doll ! Rétorqua-t-elle, la poupée ne faisait pas référence à la beauté de YunHua mais bien à l'emprise que cette chère Madison avait sur elle, au lieu de se servir du mot marionnette, autant se servir du mot poupée, c'est plus joli, plus esthétique. J'ai toujours été très à cheval pour faire remarquer ma présence à mes poupées voyons, je ne t'ai jamais négligé, si ? Si oui, j'en suis vraiment désolée... Je me rattraperai promis. Ajouta-t-elle avec sarcasme et ironie, qui ne voudrait pas être négligé par Madison ? Aucun qu'elle manipulait en tout cas.

YunHua voulait sûrement dédramatiser sa situation, quand Madison y pensa, c'était vrai que cette petite n'était pas gâtée niveau karma ces derniers temps, mais bon est ce que ça l'immunisait de cette narcissique tyrannique ? En aucun cas selon Madison, de toute façon, selon cette dernière, elle allait illuminé sa vie et son existence juste car elle l'avait vu aujourd'hui, le narcissisme à son paroxysme. Elle n'éprouvait pas d'affection particulière envers YunHua ou de la compassion, c'était bien trop pour demandé à cette chère Madison. Tiens, une nouvelle question. Se dit Madison, elle était bien curieuse la brune qui lui servait de marionnette. Du cosplay ? Ca lui fit penser immédiatement à Dawn sans qu'elle s'en rende réellement compte, elle se remémora ainsi la discussion qu'ils avaient eu à ce sujet, Madison ne s'y connaissant pas trop avec le monde du manga, du cosplay et tout ça. Elle avait été quand même initié en quelque sorte par ce cher roux. Ca lui fit penser qu'elle devrait aller lui rendre visite dans pas longtemps. Mais là n'était pas le sujet, enfin si, mais Madison s'égarait légèrement dans le propos. C'était pas le moment de penser à Dawn, même si l'idée du cosplay lui évoquait la présence du jeune homme. Elle sourit alors en regardant YunHua, haussant les épaules.

▬  Je n'y avais pas pensé, mais on m'a dit que les cosplays m'iraient bien ! Se vanta-t-elle dans un premier temps. Mais si tu y tiens, on peut s'arranger pour que tu portes un cosplay il n'y a pas de souci pour ça. Ajouta-t-elle avec ironie, prenant à contre sens ce que la brunette avait dit.

La plus vieille en âge se dirigea vers le Purikura avec sa chère YunHua, elle lança son regard aux alentours pour voir ce qui se passait autour d'elle, repérant un cosplay de poupée, elle fit un grand sourire, se séparant quelques minutes de YunHua, elle lui présenta par la suite en penchant la tête sur le côté, faisant une mine innocente.

▬ Je pense que ce cosplay t'irait à ravir. Tu ne crois pas ? Demanda-t-elle de façon ironique et rhétorique, c'était tout fait dans la tête de la brune, YunHua était sa marionnette et puis c'est tout, ça lui irait plus que n'importe qui.




TIL NEXT TIME

Pseudo : Juh Mes messages : 5075 Yen (¥) : 1006 Avatar : Im Yoona (SNSD) - made by miki ♥ Schizophrène? :

aiko kiyumi & son hye ni Age : 21 ans Date de naissance : 13/03/1995 Astrologie : poisson & cochon Métier : en standby Année : 3ème année Résidant à : un petit appart à shinjuku avec Roxas ♥ Planning :

♚ arrêter de prendre les gens pour des menaces potentielles ♚ arrêter de jouer la forte quand je suis au bout de ma vie ♚ passer un savon à ma mère × m'habituer à vivre toute seule en appartement ♚ disparaître du champ de vision de Royal Shit ♚ prendre soin de Roxas autant que possible ♚ essayer de me dire que revoir une psy me fait du bien ♚ prier pour ne plus jamais recroiser Dakota ♚ penser à me confier à quelqu'un de confiance au sujet de mes problèmes ♚ réussir mon année cette fois ♚ dessiner pour évacuer mon surplus de stress... mais pas des trucs glauques ♚ essayer de ne pas penser que ma vie sentimentale est certainement condamnée pour de bon ♚ éviter mon père comme la peste ♚ me faire toute petite à l'université ♚ décider officiellement si cette impression d'être suivie n'est que le fruit de ma paranoïa ou si c'est une menace bien réelle ♚ faire attention à mon alimentation pour retrouver ma silhouette d'avant la grossesse ♚ mais en même temps je n'aime pas non plus être si fine... dilemme ♚ m'entraîner autant que possible au taekwondo pour être plus forte & savoir faire face à un potentiel danger ♚ penser à ne pas sombrer dans la spirale cap ou pas cap ♚



Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 15 Sep - 15:58


   
   Let's play the game
   Madison & Yun Hua
M
on seul et unique désir en cet instant est très simple et peut aisément se résumer en un mot : fuir. Comme ce serait beau de pouvoir snober cette garce ou adopter un comportement dédaigneux à son égard et de la planter sans plus de cérémonie, sans même me retourner, avec la satisfaction de pouvoir entièrement jouir de mon libre-arbitre. Le hic, c'est que cela ne m'est pas parmi avec elle, cette petite fouine sournoise a pour ainsi dire tout pouvoir sur moi. Tout ça parce que je préfère jouer les esclaves à mi-temps plutôt que ne serait-ce de courir le risque que mes secrets de famille ne fassent le tour de l'université. C'est presque si je n'en viens pas à regretter que Royal Shit ne se soit pas penché sur le sujet pour le crier au monde entier, ne me donnant ainsi plus aucune raison d'obéir à Madison comme un bon petit soldat. Mais prendre le risque que ce soit elle qui répande la nouvelle, je ne préfère pas, encore moins aujourd'hui quand je me trouve dans une situation toujours plus délicate. Par ailleurs, je ne souhaite pas non plus que cela puisse avoir le moindre impact sur Jun Min, notre père étant dépourvu de tout jugement rationnel, il pourrait bien faire passer sa colère sur lui et il en avait déjà suffisamment souffert. Ma seule option est donc de jouer le jeu de la jeune femme, en espérant qu'un jour il prendrait fin.

A croire qu'elle aime rappeler qui détient les règles du jeu, elle passe son temps à me rappeler que je n'ai d'autre choix que de la suivre, aussi bien en confirmant mes propres dires qu'en redoublant d'inventivité dans les surnoms qu'elle me donne. Aussi après le classique « marionnette » ai-je à présent droit à la charmante expression « baby doll » et, même si je ne brille pas particulièrement dans les langues étrangères, il est facile de saisir le sens de cette dernière. Si des gens ne pensent pas que les petites filles jouant à la poupée dans les films d'horreur sont terriblement flippantes, il leur suffit de voir ce que cette fille faisait avec les êtres humains pour en être convaincu. Sérieusement, j'ai l'air d'une poupée qu'il faut coiffer et habiller ? Dans sa tête certainement en tout cas, pour mon plus grand malheur. Et le pire ? Voilà qu'elle s'est mise en tête qu'il faut qu'elle se rattrape pour m'avoir autant négligée. C'est bon, ce n'est pas comme si j'étais une vraie poupée et que j'avais pris la poussière dans mon placard, encore heureux. Elle est au courant que j'ai une envie en dehors de nos entrevues ou c'est trop lui demander ? Ou alors elle s'en fiche carrément, hypothèse à ne pas négliger. Ce n'est pas comme si un jour mes états d'âme l'avaient intéressée de toute manière.

Tout comme elle ne paraît pas saisir le sens de mes phrases, les prenant sans cesse à contre-pied, même si je la suspecte fortement de le faire exprès. Non, le cosplay n'était en aucun cas une suggestion d'activité à réaliser dans les cinq prochaines minutes, justement, je m'en serais bien passée et pourtant, j'aurais mieux fait de me taire sur ce coup-ci. A croire qu'il faut rapidement que je remette en place mes bonnes habitudes avec Madison, à commencer sur le silence radio sur toute idée d'occupation qui donnerait naissance à des plans machiavéliques. Puis, bon sang, c'est quoi sa manie à vouloir passer son bras autour de mes épaules, ne se rend-elle pas compte à quel point c'est désagréable pour moi d'avoir le moindre contact physique, même minime avec elle ? Il ne me reste donc qu'à croiser les bras, faire la moue en me dirigeant vers le Purikura qui à mes yeux a pris des allures de guillotine. Pitié, faites que les horaires d'utilisation soient plus tard, bien plus tard, genre quand Madison ne pourra pas patienter suffisamment pour me faire souffrir. Manque de chance la demoiselle trouve  rapidement le stock de cosplays mis à disposition, ce qui signifie que le Purikura est bien prêt à être utilisé. Quel dommage.

Je fais la grimace à la vue du costume de poupée qu'elle me présente, toute fière d'elle comme si elle vient de faire la trouvaille du siècle. Haha, très spirituel, merci de matérialiser l'état de servitude où je me trouve, merci de mettre un énième coup à mon moral, j'en avais tellement besoin. Décidément, l'ironie est devenue ma plus fidèle alliée pour garder un semblant de moral dès que je me trouve face à Madison, c'est presque automatique. Je fais donc mine d'inspecter le déguisement avec intérêt alors que je m'en contrefiche avant de lui fournir une réponse.

« C'est de circonstance, je te l'accorde, je reconnais d'un ton dérisoire, mais je vois que tu manques clairement d'imagination sur ce coup-là. Je pensais que tu ferais preuve d'un peu plus d'esprit, mais ta période de vacances passagères a dû te rouiller je suppose? »

On ne peut le nier, le seul but de cette intervention consiste à la dissuader par n'importe quel argument de m'obliger à revêtir cet horrible costume de poupée, que je trouve de plus en plus laid chaque fois que mes yeux se posent dessus. Costume qui m'a l'air  par ailleurs assez étroit au niveau du ventre, serré en général de toute manière, quelle taille a-t-elle pris au juste ?

« Oh et tant qu'à faire, tu ne voudrais pas choisir quelque chose qui serait à ma taille ? Je sais que je suis plutôt menue, mais je ne mets toujours pas du douze ans tu sais. »

Ou comment lui signifier que ce serait génial tant qu'à faire de ne pas prendre un accoutrement qui me compresse de partout, surtout vu l'état actuel des choses. On mettra ça sur le fait que les Japonaises sont généralement beaucoup plus petites que moi et que donc, ce cosplay ne me convient pas du tout. Il ne reste plus qu'à voir si Madison est du même avis. On y croit.
WILDBIRD
 

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 12:54
 

Let's play the game

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wanna play a game ?
» I want to play a game • Romane
» I want to play a game [Pv ; Deirdre]
» Would you like to play a game ? - Amber
» Let's play a game ▬ Raïley Shiloh
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-