AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 you're the complete package (feat. king jiao)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 14 Sep - 3:08
oh my... what are you doing ?!

I want you to love me always. I do not know how we are going to resolve things. I don’t know, but I feel that you are going to take me with you—inside of your being, wherever, whenever you want to go… Δ Frida Kahlo







C'est la première fois qu'elle se rend à un concert de Jiao. Honnêtement, elle ne pensait pas se retrouver ici ce soir mais... Mais elle est simplement là. L'amour rend stupide, elle comprend finalement avec exactitude cette citation. Aveugle et stupide. Mais elle est presque sûre que si on lui proposait demain, la réponse serait la même. Toutes fois, il faut savoir qu'au départ, elle n'avait pas l'intention de venir. Il y a tellement de personnes ici ce soir. Parce qu'elle le voit juste comme Wang Jiao, elle ne s'attendait pas à ce qu'il y ait autant de monde. C'est assez stressant toute cette attention concentrée sur une personne non ? La jeune femme regarde la scène sans un mot. Elle a eu une des meilleures places mais n'a pas ramené de grosse banderole ou de banderole tout court. Il y en a tellement...


Même si ça fait quand même un peu plus de trente minutes que la jeune femme est ici, elle ne peut pas s'empêcher d'être impressioner. Son visage ne le montre pas forcément mais elle l'est vraiment. A ce moment précis, ce qu'elle ne souhaiterait pas c'est qu'il l'invite sur la scène parce que malgré le fait qu'elle ait l'habitude de la foule, tout ça va être un véritable fiasco, elle le sait parfaitement parce que rien que le seul fait d'y penser la rend nerveuse. Elle lève son bras droit tenant fermement son portable où sont affichés en fluo les lettres de son prénom en coréen, visible de loin. Est-ce qu'elle regrette d'être ici ? Non et puis elle n'aurait pu être nul part ailleurs de toute façon.


Quand son regard croise le sien, un faible sourire se dessine sur ses lèvres alors qu'elle entend des fans devenir hystérique à côté d'elle. Mais son sourire s'estompe quand elle voit qu'il marche vers le bout de la scène. Elle sent que quelque chose ne se passe pas comme tout ça devrait se passer.


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 14 Sep - 4:25


i'm doing
you a favor,
don't you think?



I want you to love me always. I do not know how we are going to resolve things. I don’t know, but I feel that you are going to take me with you—inside of your being, wherever, whenever you want to go… Δ Frida Kahlo



C’est étrange qu’elle ait accepté aussi facilement. Jiao y a pensé pendant des jours et des nuits ainsi que beaucoup d’entraînements de concerts. Ne se douterait-elle pas qu’il y aurait quelque chose derrière son invitation ? Est-ce qu’elle le connait vraiment ? Il ne va certainement pas épouser quelqu’un d’aussi stupide, non, absolument pas.

Et pourtant, il est là sur la scène et elle est en face de lui, et même s’il porte son habituel sourire amoureux de ses fans, ce sourire s’agrandit plus que nécessaire. On croit souvent que Jiao est impulsif, il l’est effectivement, puis, il y a les projets qu’il a en tête depuis des mois et des mois. Puis, ça ne sera pas tellement une surprise, il y avait bien les rumeurs sur le Royal Shit (qu’il a démenti un peu trop vivement et un peu trop), les photos volées dans les journaux (ou on ne voit rien mais certes), le fait qu’ils ne portent de moins en moins attention à se montrer en public cachés. C’était un signe, il devait le faire. Cela fait maintenant deux semaines qu’il a commencé la tournée, le succès est sans surprise au rendez-vous, autre signe. De toute façon, à l’allure où l’esprit de Jiao va, les signes sont partout et il doit le faire même si une part de son esprit est emplie de compassion pour Amy… Mais pas trop, le reste est en train de jubiler devant la tête qu’elle va faire surtout.

Au moins, il n’est pas complétement stupide. Faire l’annonce en tout début de concert signifiait simple suicide. Et en même temps, il n’arrivait pas à se contenir, il voulait le crier depuis qu’il avait posé le pied sur la scène. Elle ne semble pas savoir qu’à ce moment du concert, il est censé inviter une fan inconnue sur scène, chanter autour, ce genre de banalités. Sourire, salut à droite, salut à gauche, il enlève la sueur sur son front d’une main distraite. Descend les escaliers comme il l’a fait le jour d’avant, mais avec un tantinet plus d’excitation. Il regarde le staff chercher Amy, son Amy, sa brunette insupportable, lui expliquer confusément qu’il faut qu’elle s’assoit sur cette chaise voilà très bien et ne pas toucher l’artiste. Oh, le staff ne sait pas exactement pourquoi spécialement elle, il a juste indiqué et ils obéissent. La plateforme sur laquelle est Amy se soulève, voilà, elle est révélée au public jaloux de base.

Ainsi, notre Wang se ramène avec une rose rouge, après avoir être apparu sur une plateforme en sautant et avec fumées et brumes. Explosions. Effets spéciaux. Michael Bay. Transformers. Il déteste ces plateformes et il va finir par se casser la gueule un jour, toujours est-il qu’il chante, s’approche en marchant lentement, s’agenouille pour lui tendre la fleur, se relève sans lâcher sa main. C’est déjà la fin de la chanson, la musique continue et il est censé chanter, il s’excuse par avance d’un regard avant qu’elle ne se lève à son tour, serre doucement sa main avant de parler en reprenant son souffle.

« J’espère que vous vous amusez ? » un cri diffus et difforme lui répond, « Neeee, ceux qui étaient là hier savent qu’il se passe quelque chose de différent » et ceux qui sont tout simplement là aujourd’hui aussi, « et en effet, j’ai une annonce à vous faire.. » La musique s’arrête, son organisation est dans les temps, le staff le regarde et fait des signes de mains.. Le moment de parler est après l’autre chanson pas maintenant voyons.. Il se tourne vers Amy, l’embrasse. Devant les 13000 spectateurs de la salle. Au moins, ce n’était pas le Tokyo Dôme et les 55 000 spectateurs. « Je vous présente Amy, ma petite-amie, soyez gentils avec elle. » La plateforme redescend, le staff est catastrophé, le public aussi, Amy aussi, tout le monde sauf lui qui sourit en étant tout content. Ah, parce que s’il l’avait simplement invité à le rejoindre, elle ne serait jamais montée sur scène. Puis, une simple invitation, alors que là c’était beaucoup plus à son image, il n’y avait pas photo : il allait mourir sous ses mains.


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 14 Sep - 21:03
oh love of mine...

I want you to love me always. I do not know how we are going to resolve things. I don’t know, but I feel that you are going to take me with you—inside of your being, wherever, whenever you want to go… Δ Frida Kahlo






Honnêtement, Jiao n'est pas Jiao s'il n'est pas imprévisible. Elle se doutait qu'il ferait une connerie comme l'appeler en plein concert mais à partir du moment où le staff vient la chercher elle commence à se demander ce que Jiao a dans la tête et ne parvient pas à comprendre. C'est tellement étrange, elle qui a l'habitude de la foule, ici c'est un tout autre décors et ses jambes pouraient lâcher sans prévenir tellement elle se sent nerveuse. Des tas de personnes ont des tas de posters de lui accrochés à leurs murs et je ne sais quoi d'autre après tout. C'est fou comme le visage de Jiao peut être une source de stress et en même temps un calmant à l'heure actuelle ; elle ne peut regarder que lui. Avec un brin d'hésitation, elle prend la rose comme si le moindre geste pourrait... Est-ce que les fans ramènent des pierres ? C'est ce à quoi elle pense quand elle prend la rose. Les cris deviennent un peu plus intense quand sa main finit dans celle de Jiao. Elle est tellement nerveuse qu'elle pourrait mourir et sa main serre alors un peu celle du jeune homme.


Amy - Ji-Jiao... Elle dit dans un murmure


Si ça ne semble pas être assez explicite pour vous ça pourrait se traduire par ; "qu'est-ce que tu fabrique ?" "pourquoi je suis ici ?" "pourquoi ?". Sa main tremble légèrement plus il se met à parler et serre d'avantage la sienne quand il parle d'annonce. Amy n'a pas le cerveau lent mais elle voit enfin là où il veut en venir et elle aimerait juste être le spectateur de cette scène ; quitter ce corps et juste... Mais là, elle se met à espérer les choses suivantes ; qu'il ne parle pas, qu'il ne parle surtout pas et qu'il ne parle pas. Disons qu'il arrive à suivre ces indications là parce qu'il se contente de l'embrasser. Eventuellement, le coeur d'Amy est partit il y a bien longtemps maintenant, parce qu'elle ne l'avait pas vu venir du tout. Mais histoire de rendre les choses plus claires qu'elles ne le sont déjà, il... Explique de la façon la plus explicite qui est Amy. Autant vous dire tout de suite que si le coeur de la jeune femme avait été un peu plus fragile, elle aurait fini à l'hôpital ce soir.


La plateforme descend avec eux et elle le regarde dans les yeux, elle ne peut pas le quitter des yeux avec cette expression à moitié étonnée et effrayée à l'idée de ce qu'il va se produire. Elle arrive à peine à respirer pour être honnête. La main libre de la jeune femme se pose au niveau de sa bouche tandis que l'autre est toujours dans celle de Jiao. Puis elle commence à taper son épaule, elle sait que ça ne lui fait pas mal parce qu'elle a fait pire, là elle n'en a tout simplement pas la force ;


Amy - ...Tu te rend compte de ce que tu viens de faire ? Elle secoue doucement la tête et d'un air inquiet pose sa main au niveau de sa bouche avant de murmurer Tu vas avoir tellement de problèmes à cause de moi...


Et elle ne tarde pas à entendre au dessus les plaintes des fans insatisfaite, des insultes la plupart du temps. Elle croise doucement les bras pour éviter de trembler et recule d'un pas quand on vient retirer le micro probablement déjà éteint sur le jeune homme. Quand ils se retrouvent à nouveau seuls, sa main cherche la sienne et elle vient se réfugier dans ses bras avant de murmurer ;


Amy - Idiot de Wang... Tu... Tu...




© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 16 Sep - 19:56


stupid
in
love


I want you to love me always. I do not know how we are going to resolve things. I don’t know, but I feel that you are going to take me with you—inside of your being, wherever, whenever you want to go… Δ Frida Kahlo



Un bourdonnement de bruit et de mouvement s’acharne autour de lui, mais il n’existe plus rien parce qu’il l’a fait. Pourtant il était si réticent au début, aurait même voulu que rien ne se passe entre eux pour la protéger des insultes qu’elle aurait pu avoir, pour ne pas perdre des fans, pour tout pleins de raisons qui ne représentaient plus rien là, maintenant. Il entend au loin de l’agitation qui lui ordonne d’aller expliquer que c’est faux, une mise en scène, tout et n’importe quoi mais pitié quelque chose, mais c’est du vent.

Il sourit doucement lorsqu’elle le tape mais n’arrive pas très bien à parler non plus, remarque l’état de la jeune femme devant lui qui le réprimande mais qui ne dit pas clairement que c’est une mauvaise idée, tant mieux. Il aimerait faire comme si c’était facile, comme s’il n’avait pas hésité jusqu’au dernier moment, mais d’un autre côté… C’était fait. Evidemment qu’il se rendait compte de ce qu’il venait de faire, est-ce qu’elle le croit si idiot que ça ? Lui aussi tremble légèrement, et son sang doit faire plus de tour dans tout son corps qu’il n’en a jamais fait. Aussi, il aimerait lui dire qui si elle voulait divorcer, elle pouvait toujours lui signaler maintenant, ça fera des heureux là-bas, enfin, il finira bien par la kidnapper et la retenir en otage dans une cave si elle choisit cette option mais elle a le choix.

Puis ils se retrouvent seuls, Jiao sait qu’il n’en a pas fini là, que ça sera qu’une courte pause avant le déluge, mais y penser alors qu’elle est là avec lui ? Se faire du mal inutilement ? Il n’a pas trop à réfléchir s’il veut la prendre ou non dans ses bras, elle y est, elle le traite même d’idiot de Wang, quelle ingrate.

« Je, Je ? » on n’arrête pas la stupidité décidément, « Je transpire Am’ c’est pas une bonne idée de me coller comme ça » qu’est-ce que je disais, il ne la repousse pas non plus cet hypocrite, « Et je suis désolé si.. peut-être que tu ne voulais pas… C’était quand même pas mal non ? » Ah parce que monsieur est hyper fier de son coup malgré tout. C’est rangé dans les œuvres-du-grand-Jiao-dont-tout-le-monde-devrait-se-remémorer-parce-qu’il-est-génial. Rien que ça. On pourrait croire, comme d’habitude, non, celui-ci et encore au-dessus des autres coups, un peu.


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 16 Sep - 21:08
I LOVE YOU

I want you to love me always. I do not know how we are going to resolve things. I don’t know, but I feel that you are going to take me with you—inside of your being, wherever, whenever you want to go… Δ Frida Kahlo






Elle le regarde et elle ne sait vraiment pas quoi faire ou encore comment se sentir. A ce stade, elle a même du mal à respirer et elle ne s'est pas sentie comme ça depuis un long moment maintenant. Elle le tape encore quand elle est persuadée qu'il se moque d'elle. La main de la jeune femme tremble légèrement alors qu'elle attrape le bras de Jiao avant de finalement se réfugier dans les siens. Elle ferme les yeux et lui répond dans un chuchotement ;


Amy - Je m'en fiche...


Tout comme les insultes qui fusaient en haut il y a quelques minutes. Elle a cessé d'essayer de comprendre le sens de certaines, son japonais n'étant pas assez developpé pour ça. Elle tente de respirer calmement et ne trouve rien à dire. Ce serait difficile d'exprimer tout ça avec des mots enfaite. Elle secoue doucement la tête avant de rapidement ajouter ;


Amy - Non, non ne t'excuse pas... J'aimerais pouvoir te dire comment je me sens mais je suis pas sûre de pouvoir mettre un mot sur tout ça. Je... Je me sens bien, je devrais me sentir super bien mais je... Je t'aime tellement, je ne peux pas être aussi égoïste et ne pas penser à ce qui va suivre, et les problèmes que tu vas avoir... Et s'ils veulent arrêter de travailler avec toi ? Et s'ils annulent les contrats ? Et si.. Elle marque une pause et ajoute Je m'en fiche de ce qu'il se dit en haut, de toutes façon, je ne comprend pas assez le japonais pour tout comprendre elle dit faiblement amusée avant de reprendre en hochant la tête Mais oui... C'était assez impressionnant...


Un rire à peine audible s'échappe de ses lèvres alors qu'elle le tape en ajoutant ;


Amy - Idiot... Tu as de la chance que je ne sois pas cardiaque, ne me refais plus jamais ça. Elle passe ses mains sur son visage pour se cacher puis murmure alors en croisant les bras avec une mine boudeuse [b]Viens là...


Ses bras viennent entourer sa taille. Si le stress est descendu ? Non, mais étrangement, il a l'air un peu plus surmontable à deux.



© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 21 Sep - 0:16


but i love you more



I want you to love me always. I do not know how we are going to resolve things. I don’t know, but I feel that you are going to take me with you—inside of your being, wherever, whenever you want to go… Δ Frida Kahlo




Jiao ne sait plus à ce stade si les insultes fusent plus vers la jeune femme ou vers lui, c’est assez confus, aussi, il découvre de nouvelles insultes qu’il range de ce pas dans son répertoire. Puis immédiatement, il pourrait être énervé envers elles là-bas qui sont en train d’hurler, il pourrait leur rétorquer ces mêmes insultes, mais tout semble si loin. Amy ne le voit pas, mais sa tête oscille par moment distraitement, parfois il acquiesce et parfois une moue s’installe. C’est flou, il est à la fois soulagé et amusé qu’elle pense de cette manière, et heureux et énervé parce qu’elle est vraiment idiote de penser ainsi, puis simplement tout en même temps. Surtout quand elle lui affirme que c’est impressionnant. Est-ce qu’au moins un micro marche ? Est-ce que quelqu’un enregistre la conversation s’il vous plaît ?

« Attends, es-tu bien Baek Amy, je me suis trompé de personne ? » il répète doucement « Baek Amy admettant que c’était assez impressionnant, quelle journée, j’aurais dû faire ça bien plus tôt » J’ai dit qu’on n’arrête pas la débilité ? Parce que décidément avec lui, c’est un train, non, une fusée qui part en orbite.

« Tu sais que j’ai sincèrement eu peur que tu aies une attaque ou quelque chose dans le genre ? Ton cœur bat si vite.. » Comment cela se fait-il qu’il parvienne à entendre son cœur battre malgré tout, c’est comme si chaque partie de lui tendait vers elle de manière absolue au final, « Puis ne t’inquiètes pas pour tout ça s’il te plaît idiote. Si je l’ai fait, tu ne penses pas que j’y ai pensé aussi ? J’y ai réfléchi et réfléchi, et en fait, je m’en fiche qu’ils arrêtent tout, je m’en fiche d’être viré si je ne peux pas être avec toi. Et je veux être avec toi. » C’était beau et c’est de courte durée quand on connaît l’énergumène, « je veux pouvoir arrêter de dire qu’on n’est pas ensemble alors que tout le monde devrait savoir que tu es avec la meilleure personne sur Terre qui existe. » il rigole doucement, « Je sais ce qu’ils vont faire, je vais avoir droit encore à une pause pour me concentrer sur mes actions, mais ils ont trop besoin de moi et me reprendront même si je ne désavoue pas notre relation. Ça te dit de partir au Canada ? »

Puis il entend au loin un des managers essayant de parler au public et il n’aime pas ça et un mélange d’impulsion s’empare de lui pour changer, « Je te laisse y réfléchir, je reviens » En quelques secondes le revoilà sur scène avec un micro « S’il vous plaît.. Ce n’était pas une blague, ni une publicité pour un drama, ni rien du tout. Je suis désolé. Je le suis, vraiment. Cette personne compte beaucoup pour moi. Et vous comptez beaucoup pour moi aussi. Je veux être vrai avec vous, je ne veux pas vous mentir ni vous blesser. C’est pourquoi je suis désolé » il est habitué à sortir ce genre de phrases mais cette fois c’est différent, « Si vous voulez être remboursé, je payerais chacune de vos places de mon propre compte. Je veux juste que vous compreniez. Je vous aime et.. et je l’aime aussi. » il marque une pause avant de continuer une dernière fois, « Merci. » il finit par s’incliner pendant au moins une minute avant de partir rejoindre Amy.



© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 21 Sep - 2:21
REPRIEVE

I want you to love me always. I do not know how we are going to resolve things. I don’t know, but I feel that you are going to take me with you—inside of your being, wherever, whenever you want to go… Δ Frida Kahlo





C'est étrange de se retrouver ici avec lui ; elle n'avait jamais même essayé d'imaginer tout ça. Peut être trop terrifiant et au départ peut être trop irréel. Même si à un moment donné il aurait sans doute été prêt à arrêter tout ça, Amy n'aurait jamais imaginé que ce moment arriverait aussi vite. Non, elle se disait qu'il vivait pour ça et qu'elle tenterait de lui faciliter les choses ; ne pas se voir autrement que comme des amis en public et toutes ces choses pour qu'il soit tranquille. Pour elle ce n'était que des détails si elle voulait vivre avec lui ; sa tranquillité lui importait plus ; elle ne voulait pas qu'il ait des problèmes à cause d'elle et à l'heure actuelle malgré tout, elle ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'elle allait en créer à cause de tout ça. Doucement, elle lève la tête vers le jeune comme, un peu surprise quand il lui demande s'il s'est trompé de personne. Quand elle comprend où il veut en venir, un faible sourire se dessine sur ses lèvres alors que sa main vient taper doucement son épaule.



Les paroles du jeune homme la rassurent, peut être qu'il ne s'en rend pas compte mais même si toute l'inquiétude n'est pas partie, elle se sent un peu mieux. Bien entendu, il est trop prévisible, même si elle se sent toujours un peu triste, il parvient à lui arracher un faible rire ;



Amy - Tu es vraiment...



Un soupir quitte ses lèvres alors qu'elle renonce à trouver un adjectif. Il n'y en a pas encore un précis pour qualifier tout ça. Mais un jour peut être qu'elle inventera un mot juste pour le qualifier lui ; qu'elle fera aussi un dictionnaire juste pour lui avec des adjectifs commençant par son prénom. Oui, continuer de rêver aussi c'est bien. Hm ? Comment ça Canada ? Comment ça, en plein milieu d'une conversation qui n'avait rien à voir ? Si facilement ? Doucement elle s'écarte et lève les yeux vers lui sans pouvoir dire quoi que ce soit, il est déjà parti. Réfléchir à tout ça hein ? La jeune femme le suit du regard sans tout de suite comprendre ce qu'il a l'intention de faire. Pour être honnête, elle sursaute légèrement quand elle entend sa voix à travers le micro. Elle se contente de poser sa main au niveau de sa bouche, regarder le sol et écouter attentivement ses paroles. Les larmes ne tardent pas à faire surface, mais elle les balaie assez rapidement. Inspirer profondément histoire de peut être calmer son coeur aussi.


Puis elle se retourne quand elle le voit revenir, lui adresse un faible sourire mais quand elle se retrouve dans ses bras, elle se remet à pleurer. Un long silence s'installe avant qu'elle ne hoche doucement la tête ;


Amy - Mais cette fois-ci je prend des médicaments avec moi histoire de ne pas... De ne pas te voir paniquer comme si j'allais mourir... Elle balaie doucement ses larmes avant d'ajouter Ca va... Je... Juste... Incapable d'en placer une



© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 21 Sep - 3:26


warm foothills



I want you to love me always. I do not know how we are going to resolve things. I don’t know, but I feel that you are going to take me with you—inside of your being, wherever, whenever you want to go… Δ Frida Kahlo




Vraiment… C’est rassurant. Elle lui fait le même effet, à ne pas finir ses phrases, à ne pas pouvoir dire ce qu’elle est vraiment et d’ajouter presque physiquement des points de suspensions. Il ne sait pas comment il s’est retrouvé sur scène aussi vite mais ne s’est pas posé de questions en montant. C’était simple, il voulait mettre les choses au clair, et ça l’énervait sincèrement de voir toute une équipe s’affairant pour déconstruire une des meilleures choses qui lui soit arrivée depuis longtemps –pas de simplement annoncer devant tout le monde leur couple mais juste eux, en soit, juste eux ensemble. Pourquoi devoir s’acharner à dire que c’est faux ? Cela l’énerve toujours en redescendant les marches mais probablement un peu moins, comme une deuxième vague de soulagement qui s’empare de lui.

Mais qui repart presque aussi tôt en voyant la jeune femme dans cet état. Mince, il l’a laissé seule, et si elle s’était faite agresser entre temps, et si son équipe avait merdé, ils vont l’entendre râler à l’agence même s’il finit finalement viré. La gorge sèche tandis qu’elle finit dans ses bras, puis il ne comprend pas immédiatement de quoi elle parle. Non, comment veut-elle qu’il comprenne alors qu’il revient tranquillement et la voit pleurer presque comme si c’était normal et naturel de pleurer en le voyant. Enfin, ça l’est, mais pas là. Non, c’est le vide, le blanc et le noir dans son esprit, il finit par comprendre qu’elle lui parle de Rio et il sourit pendant une demi seconde avant d’atterrir de nouveau dans un état paniqué.

« Amour ? Je-Qu’est-ce qu’il se passe ? Quelqu’un t’a fait du mal pendant que j’étais parti ? Je suis déjà en train de paniquer comme si t’allais mourir là, je.. » Il la prend à nouveau dans ses bras et serre plus fort qu’avant, « Je te l’ai dit vingt mille fois, mais tu vas me tuer un jour comme ça.. Chh.. Je sais que je t’ai manqué mais il faut pas pleurer pour ça » Il y a quand même trop d’agitation ici, le jeune homme se sépare d’elle en déposant un baiser sur sa joue puis l’entraîne en tirant doucement sa main vers sa loge. Pourquoi n’y a-t-il pas pensé plus tôt ? Là, il referme la porte derrière eux et la verrouille en même temps. Se retourne vers elle avant de l’embrasser, pas sur la joue cette fois, et il l’a déjà embrassé presque des milliers de fois mais il essaye quand même à chaque fois d’y mettre tout ce qu’il est, de l’embrasser comme s’il n’allait plus jamais le faire. « Si tu n’aimes pas le Canada on peut aller ailleurs aussi. » son front est contre le sien et il essaye d’effacer les larmes des joues d’Amy avec ses mains, il rigole doucement mais est toujours aussi paniqué à vrai dire.


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 27 Sep - 18:20
SUMMERTIME

I want you to love me always. I do not know how we are going to resolve things. I don’t know, but I feel that you are going to take me with you—inside of your being, wherever, whenever you want to go… Δ Frida Kahlo






On a rarement vu Amy dans un état pareil depuis si longtemps. Laisser son coeur ressentir plus que son coeur de lui permet. Le temps est passé, les blessures ont laissé place à des cicatrices et des les plus petites sont partie. Elle ne pleure pas à cause de quelqu'un, contrairement à ce que Jiao peut croire. Elle secoue vivement la tête à défaut de pouvoir parler puis se réfugie dans ses bras. Juste quelques instants et c'est suffisant. Il s'écarte doucement pour doucement la tirer dans une pièce où encore, elle n'avait jamais mit les pieds. Elle n'entend plus toute cette agitation. Non soudainement il n'y a plus rien ; juste les bruits de pas pressés des personnes qui passent à côté de la loge. La jeune femme regarde autour d'elle, silencieusement avant de sentir les lèvres du jeune homme s'appuyer contre les siennes alors que son coeur vient à peine de retrouver son rythme. Et voila qu'il reparle du Canada, l'expression légèrement de la jeune femme s'efface après quelques secondes à peine avant qu'un faible rire s'échappe de ses lèvres et qu'elle dise dans un souffle à peine audible ;


Amy - Tu sais très bien que je te suivrais même dans un coin perdu...


Alors qu'Amy est égal à technologies, internet, wifi, anti-insectes, anti coin reculés. Mais elle l'a bien comprit depuis un moment aussi, elle ne peut pas vivre sans lui. Ils sont passés par tellement de choses tous les deux que si tout ça se termine alors elle n'arrive pas à imaginer la suite. Elle attrape doucement ses mains et se dirige vers les sièges silencieusement ; ses jambes ne se sont pas transformées en coton, mais il ne faut pas abuser non plus. Elle prend place sur ses genoux et lève les yeux vers les miroirs avant de rapidement détourner le regard et balayer les larmes naissantes de son visage. Elle n'aime pas ce qu'elle voit dans le miroir à l'heure actuelle et préfère se tourner vers lui et appuyer sa tête au niveau de son épaule tout en murmurant ;


Amy - Ca va... Ca va aller.. Je ne peux pas vraiment parler tout de suite, ma tête est totalement vide Jiao... On attend un peu ici avant de rentrer hm ? J'ai juste besoin de quelques minutes



© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 6 Oct - 0:20






I want you to love me always. I do not know how we are going to resolve things. I don’t know, but I feel that you are going to take me with you—inside of your being, wherever, whenever you want to go… Δ Frida Kahlo



Il rigole faiblement, sachant à quel point c’est vrai et faux en même temps. Est-ce qu’elle le suivrait en Antarctique ? Enfin, même Jiao n’irait pas là-bas de toute manière, même s’il pourrait répéter à tout va qu’ils se tiendront chaud ensemble, qu’ils vivront d’amour et d’eau fraîche voir très fraîche. Cela suffit à le rassurer légèrement, entendre sa voix, sentir son souffle contre sa peau, sentir sa présence.

Jiao la suit, il ne lui a pas dit que c’était pareil ou que c’était juste histoire de la détendre, mais elle le sait. Il penche la tête pour suivre ce qu’elle regarde, aussi parce qu’il ne supporte pas quand elle ne le regarde pas et sourit en la voyant grimacer. Non, il n’aime pas la voir pleurer, et ne dira pas qu’elle est toujours aussi jolie à ses yeux parce qu’il sait qu’elle l’enverra balader, mais ça le fait sourire tout simplement. Une de ses mains essaye de la rapprocher plus si possible tandis que l’autre vient caresser distraitement ses cheveux longs, si longs.

« Pourtant tu es en train de parler là Am’ » un jour, il mourra à cause de son sarcasme et de sa bêtise, « Oui… on peut rester des heures si tu veux », ce qui n’est pas entièrement sarcastique. Il pourrait être capable de tout et n’importe quoi, rester là des jours, construire des pyramides, abattre des arbres à mains nues. C’est étrange non ? Comme les choses changent, comme l’on peut devenir dépendant d’une personne, comme la vie va continuer et comme il se dit qu’il aurait dû faire ça des années plus tôt. Ils attendent avant qu’Amy se sente assez bien et refuse d’être portée sur le dos malgré qu’il insiste et renonce, il prend une casquette trainant par là et lui enfonce sur la tête ainsi qu’un masque, fait de même, check discrètement s’il n’y a personne avant de l’emmener vers une sortie privée. Oh, il meurt d’envie de la montrer à tout le monde, de sortir et l’emmener partout, à des cérémonies, des galas, ou même juste dans un café, mais il pourrait jurer voir son cœur s’échapper de sa poitrine rien qu’en la regardant. Jiao est Jiao, il a prévu son chauffeur tout juste à côté de la sortie. Définitivement, il aurait dû faire ça des jours et des jours plus tôt.



© GASMASK

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 18:20
 

you're the complete package (feat. king jiao)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bôn Nouvèl: IFAD USD 10 million rescue package for farmers in Haiti
» PACKAGE DEAL parfait pour les series
» lion king spirit of war
» | Aipom | La joie réside dans le bonheur de vivre | Feat Kristen Bell | Finished =)
» [Octobre] Isul Romantic King
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-