AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 if this is reality (feat. king jiao)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 21 Sep - 3:11
darling...

I needed you. Anne Sexton





C'est officiel depuis quelques jours maintenant et elle n'arrive pas à totalement se sentir rassurée. Pas plus tard que ce matin, elle a sursauté quand une fille de son club est apparue soudainement pour lui faire un câlin dans le dos alors que d'habitude ce genre de choses ne la préoccupe pas tant que ça. Alors aujourd'hui elle a laissé les entraînement pour le jour suivant ; elle n'a jamais eu à faire ça mais elle a préféré rentrer après son shooting photo. Il est déjà tard quand elle termine et elle n'aime pas sortir toute seule le soir. Non, elle a perdu plaisir à sortir seule le soir depuis que leurs relation est officielle ; elle ne s'en plaint pas. C'est beaucoup plus agréable de ne plus avoir à se cacher à présent. Marchant d'un pas un peu pressé, la jeune femme traverse la route après avoir quitté son agence et ne tarde pas à se retrouver dans le métro. Depuis l'épisode du concert, quelques personnes la reconnaissent dans la rue ; la majorité des gens réagissent plutôt bien. Pour ce qui est des fans mécontentes, elle n'en a pas encore rencontré et n'espère pas que ça se produira.


Elle attrape son portable dans son sac et compose le numéro du jeune homme quand elle arrive à sa station. Histoire de se rassurer et le rassurer aussi ;


Amy - J'ai terminé, tu es déjà arrivé ? Ah, pas encore... Je suis là dans une vingtaine de minutes. Hmm... Elle hoche la tête et marque une pause.


Le long du trajet, elle reste au téléphone avec lui et décide de raccrocher quand elle arrive devant la porte d'entrer. Entre après avoir composé le code puis elle a à peine le temps de la refermer et commencer à enlever ses chaussures qu'elle sent la porte taper contre son dos. Elle tombe à cause de la violence avec laquelle la porte s'est ouverte mais se relève bien vite. Les mains féminines agrippent ses épaules et viennent la pousser contre le mur alors que la jeune femme pousse la concernée en retour. Les portraits sur les murs tremblent doucement, et si on se concentre un peu, on peut entendre le chaton dans l'autre pièce.


Inconnue - Rend nous Jiao elle dit dans un souffle avant de tenter de faire tomber à nouveau Amy


La jeune femme demeure incapable de répondre sur le coup, beaucoup trop occupée à essayer de la repousser et la bloquer. Elle tombe malgré elle, à cause de la panique mais surtout à cause de cette inconnue qui continue à dire des choses qui n'ont pas de sens. Les lumières automatique du salon s'allument et elle voit le visage d'un couteau entre les mains de la jeune femme. Elle doit être un peu plus jeune qu'elle. Elle ne sait pas trop. La concernée trébuche légèrement à cause de la jambe d'Amy et puis elle voit du sang couler, pas une quantité trop importante non, mais assez pour la faire paniquer.


Amy - Non non non... Elle murmure en se redressant rapidement


Elle écarte le couteau des mains de la jeune femme puis pose ses mains au niveau de la plaie. Elle tremble, c'est inévitable, c'est la première fois qu'elle fait ça. Elle appelle directement les urgences et garde son calme jusqu'à ce qu'ils arrivent. Elle appelle également la police. Il y a du sang sur son portable, elle ne pourra sans doute pas le garder, elle ne pourra pas. Ils passent un moment dans son appartement, pour lui poser des questions avant de suivre la jeune femme blessée à l'hôpital. Puis au moment où ils finissent par partir, elle voit Jiao arriver mais préfère garder son calme et aller se laver les mains. Elle n'a pas envie de se plaindre d'avantage. Et puis de toutes façon, elle n'arrivera jamais à lui faire face comme ça.


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 27 Sep - 19:09
honey

I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. I wanted to open the dump valves on oil tankers and smother all the French beaches I'd never see. I wanted to breathe smoke.



C’est étrange. Tout s’était presque trop bien passé au final, il devait se passer quelque chose. Pourtant, Jiao avait eu espoir ces derniers temps, il s’était promené et avait croisé des fans qui avait tenté de le rassurer qu’elle le supportait malgré tout –et il avait cru que ça allait continuer ainsi. Que d’autre viendrait donner leur soutien et que personne ne ferait de mal à qui que ce soit, que les insultes diminueront pour ne plus exister, que le quotidien reprendrait sa place. Il avait évidemment eu droit à une entrevue avec le directeur et aussi une pause dans ses activités et des mises en garde comme quoi un jour il sera réellement viré de l’agence et on te mettra un procès sur le dos tu entends, mais rien de bien grave au final. Puis pause ne signifie pas arrêt des entraînements, non, on dirait même que les enseignants ont reçu l’ordre express de s’acharner sur lui, et ça l’amuse plus qu’autre chose. Jiao se dit qu’il aurait peut-être dû faire cela plus tôt au final, il se dit cela puis il ne se le dit plus en arrivant devant l’appartement.

Est-ce qu’elle sait à quel point c’est angoissant d’arriver devant l’appartement et d’y voir des véhicules qui ne devraient simplement pas être là ? La police, l’ambulance au loin. Il pense directement à son ex, qui devrait être en prison, puis des effluves de souvenirs lui reviennent en masse et ça n’arrange pas son état. Non, c’est une blague, ça doit être pour quelqu’un d’autre, après tout, Amy n’est pas la seule à vivre ici. Il l’a dit, qu’il reviendrait, et si c’était la pire idée qu’il ait eu d’annoncer leur relation, et si l’autre s’était échappé, et si Amy était morte ? Il marche vers l’ascenseur beaucoup trop lentement pour quelqu’un d’aussi paniqué ce qui devient de plus en plus la norme quand cela concerne Amy, il n’entend pas les rouages de l’ascenseur ni la voix annonçant l’étage, a-t-il seulement pris la peine d’appuyer sur un bouton, il ne s’en souvient pas. Les portes s’ouvrent et une partie de lui regrette ne pas avoir pris les escaliers pour pouvoir vérifier que cela concernait bien quelqu’un d’autre, agresser un voisin pour lui extraire des informations, n’avait-elle pas déménagé pour être dans un quartier aussi plus sécurisé ? Quelques pas et il croise des policiers qui le bouscule sans plus de manière, c’est étrange comme le monde change, comme Jiao ne dit rien et continue d’avancer un peu perdu vers l’appartement.

Et Amy est là, comme si c’était normal, alors que des milliers de fins différentes s’accumulaient dans l’esprit de Jiao. Et pourtant elle se retourne et part, presque naturellement. Cela ne se voit pas parce que sa gorge est sèche et que si c’était quelqu’un d’autre il aurait probablement hurlé, l’aurait probablement pris dans ses bras, fait quelque chose, mais ces pieds semblent collés au sol et son esprit essaye de comprendre un certain temps. La police était là et Amy vient de le voir et de l’ignorer. Peut-être l’a-t-elle dénoncé au flic pour maltraitance, elle n’arrête pas de dire qu’elle le fera un jour. Mais non, sinon il serait déjà embarqué, il les a croisé dans le couloir. Finalement il avance, arrête le robinet, prend une serviette pour sécher les mains de la jeune femme et la repose. Par où commencer…  Une de ses mains remet en place plusieurs mèches cachant le visage de la brune, puis il cherche ses mots, son dos est mal installé contre le comptoir de la salle de bain.

« Je suis désolé de ne pas avoir pu être là plus tôt.. J’ai cru.. Parle-moi. Qu’est-ce qui s’est passé ? » sa voix est douce et il essaye de la rendre plus douce si possible, mais l’inquiétude est plus forte et agrémentée d’une certaine note d’inconnu, il est toujours aussi perdu au final, voir plus qu’avant d’arriver.



© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 23 Oct - 22:15
i was scared

I needed you. Anne Sexton







Le sang sur ses mains met du temps à partir. Malgré le calme sur son visage, les mains de la jeune femme tremblent comme jamais. Elle ne sait pas vraiment combien de temps elle reste comme ça avant que Jiao vienne fermer le robinet et la ramener à la réalité. Elle est silencieusement reconnaissante de sa présence en ces lieux, parce qu'il faut qu'elle pense à autre chose avant de ne pouvoir voir que ça. La jeune femme inspire doucement et finalement vient se réfugier dans ses bras sans que ses mains ne puissent toucher le jeune homme. Pourquoi elle a toujours l'impression qu'elles sont toujours couverte de sang ? Le rythme de son coeur est trop rapide pour une personne qui n'a pas courru.

Amy - Je... Jiao elle dit dans un chuchotement E-elle est entrée avant que la porte se referme et elle a essayé de me blesser avec son couteau mais ça n'a pas marché... Je vais bien. Je vais bien mais il y a du sang dans le salon, sur mon portable et j'arrive toujours à le sentir sur mes mains je- Où est-ce que tu étais je..

Elle le regarde et parfois, elle a l'impression de s'oublier quand elle est avec lui. Elle aurait pu littéralement y passer mais maintenant elle ne veut pas penser à tout ça. Elle s'écarte doucement pour le regarder et elle a toujours l'air terrifiée si on y fait attention. Elle l'embrasse et pose doucement son front contre le sien avant d'ajouter d'un ton à peine audible ;

Amy - J'ai eu tellement peur... Ça n'a pas de sens mais... ça aurait pu être moi à sa place, à l'hôpital... T-tu.. Tu crois qu'elle va bien ?



Et même dans des moments pareil, elle arrive à s'inquiéter pour celle qui a provoqué tout ça...

© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 30 Oct - 1:19
서투른 내 모습도
좋아해 준 너였지만
과분한 그 사랑을 받아도 되는지

I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. I wanted to open the dump valves on oil tankers and smother all the French beaches I'd never see. I wanted to breathe smoke.


Il attendait une réponse, ou n’en attendait pas vraiment. Un signe qu’elle était vivante en tout cas, parce que la voir ainsi, essayant de laver ses mains, d’incruster le savon dans sa peau, suffisait à rendre Jiao plus que perdu et accroché au moindre de ses gestes. Inquiet est plus qu’un euphémisme, et un mauvais pressentiment qui tourne dans l’air, elle n’a encore rien fait qu’il est déjà sensiblement brisé et fatigué.

Et le fait qu’elle se jette ainsi dans ses bras ne parvient absolument pas à le rassurer au final. Il encaisse les informations, dessine des cercles dans son dos se voulant rassurant et calmant sans être bien sûr du succès de ses actions, le faisant mécaniquement, son attention portée à ses explications. Il ne dit rien. Haut-le-cœur. Le jeune homme ne laisse pas le temps à sa colère pour le moment.

« Je suis là » Il n’a pas besoin de lui demander de le regarder lui et uniquement lui –elle le fait déjà, « Je suis là », comme si se répéter allait faire ancrer ses paroles en elle, la ramener à la réalité. Ne sait pas quoi faire, quoi ajouter, puis une vague de culpabilité le traverse, elle l’embrasse, et il n’aime pas la sentir autant terrifiée, sa faute.

Et même dans des moments pareils, elle arrive à s'inquiéter pour celle qui a provoqué tout ça. Il avait essayé de se contenir, d’être doux et compréhensif, mais là, il ne parvenait pas à comprendre et s’écarte légèrement d’elle.

« Mais putain, non, j’espère qu’elle va pas bien, comment tu peux.. ? » sa voix hausse d’un ton sans qu’il ne puisse se retenir, « J’espère qu’elle est en train de souffrir, qu’il y ait une complication, n’importe quoi. Je pourrais aller personnellement à l’hôpital, là, maintenant, juste pour m’assurer qu’elle n’aille putain de pas bien, provoquer la complication s’il le faut, j’en ai rien à foutre du sang je- tu aurais pu mourir Amy, merde » il se ressaisit et tout retombe d’un coup, la prend dans ses bras peut-être trop fort, « Je suis désolé, je ne voulais pas…C’est que tout est de ma faute. Et je t’ai promis que plus personne ne te fera du mal et je n’étais pas là et si je n’avais pas annoncé officiellement notre relation... »


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 17 Nov - 23:22
i was scared

I’d go in a burning building for you. If you fell overboard I’d jump in, Candy Darling




La peur, soudainement, en bloc laisse la jeune femme incapable de raisonner justement comme elle aurait pu le faire auparavant. Elle a l'air d'être là mais les souvenirs occupent sa tête malgré ses efforts pour essayer d'avoir l'air d'aller bien parce qu'elle a beaucoup trop inquiété Jiao à son goût peut être. Les mains de la jeune femme aggripent les bras du concerné un peu moins froide que les siennes. Impossible de dire si elle y trouve un certain réconfort ou si tout simplement elle se sent rassurée. C'est un mélange des deux qui ne dure toutesfois pas longtemps quand elle le sent s'écarter.

Amy - Ji-

Elle demeure toutes fois incapable de parler, alors elle se retrouve à l'écouter et il y a quelque chose qui n'est pas juste dans ses paroles, elle ne parvient pas à être d'accord avec lui mais sait au fond qu'elle aurait dit la même chose à sa place. Elle ne veut même pas l'imaginer. Elle l'aime tellement et imaginer une seconde tout le décors, la porte de l'appartement entreouverte, l'ambulance, et tous les détails qui vont avec, elle ne préfère pas le faire. La jeune femme demeure silencieuse pendant tout ce temps avant de sentir sa main l'attirer vers lui pour que finalement elle se retrouve dans ses bras. Respire Amy, tu as encore oublié de respirer. Doucement elle secoue la tête et répond à son étreinte avant de murmurer ;

Amy - Non non s'il te plait, ne dis pas des choses comme ça... Est-ce que tu sais à quel point je- Je suis tellement heureuse d'être avec toi au moins ?  Ce serait la même chose même si je me faisais tabasser par des saessang. Je... Elle souffle doucement avant d'ajouter dans un murmure Tu es bête ou quoi Wang Jiao? Je t'aime tellement, je m'en fiche du reste... Elle rajoute dans un souffle Tu es vraiment bête... avant de déposer un baiser au niveau de sa mâchoire

Elle appuie doucement son menton au niveau de son épaule tout en passant sa main dans son dos. Elle plonge sa main dans la poche arrière du jean de Jiao pour prendre son portable et, connaissant le code par coeur, elle regarde alors une photo du concerné. Un soupir quitte ses lèvres, pour une raison qui lui échappe, cette photo de Jiao étant encore petit lui remonte le moral. Un de ces quatre, si elle n'a pas la patience d'attendre le moment où ils emménageront ensemble, elle la fera encadrer à la posera dans le salon. Un jour, peut être demain hn.


Amy - Je... Elle range son portable dans la poche du concerné Je ferai mieux de nettoyer ça avant que Leion marche dedans et ...



Leion ? Parce que si vous avez manqué un épisode, Amy a changé le nom de son chaton. Le changement n'est pas immense non plus mais... Tout était mieux ainsi. Elle s'écarte doucement du jeune homme et s'eclipse avant qu'il n'ait le temps de dire quoi que ce soit. Elle enfile des gants et met quelques bonnes minutes à faire partir ces tâches de sang. Puis les minutes d'après c'est comme si ça n'avait jamais été là. Il lui faut un moment pour revenir vers Jiao, et là encore, malgré le fait qu'elle se soit lavé les mains deux ou trois fois, elle a toujours l'impression d'avoir les mains sales et évite de le toucher. Elle sent une petite masse se coller à sa jambe et a juste à se pencher pour voir Leion.


Amy  - Omo, tu as du avoir peur Leiony elle murmure en coréen avant de reprendre en se dirigeant vers la cuisine avec le chaton dans les bras Je vais préparer quelque chose à Leion, tu as déjà dîné ?


Pour être honnête, il faut qu'elle sorte tout ça de sa tête sinon, peu importe à quel point elle est douée pour cacher son angoisse, elle va finir à l'hôpital elle aussi après avoir fait un malaise. Elle pose le chaton au sol avant rapprocher sa gamelle et le servir. Elle voit Leion se rapprocher d'elle se doucement venir frotter sa tête contre sa jambe en guise de remerciement, ce qui la fait doucement sourire. Elle se redresse et passe ses bras autour de la taille du jeune homme tout en posant sa tête au niveau de son épaule alors qu'il lui tourne le dos.


Amy - Je suis désolée... Je suis là mais je ne suis pas vraiment là. Tu dois te sentir vraiment seul toi aussi... Un soupir quitte ses lèvres alors qu'elle resserre doucement son étreinte quelques secondes à peine.

© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Déc - 23:22
서투른 내 모습도
좋아해 준 너였지만
과분한 그 사랑을 받아도 되는지

I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. I wanted to open the dump valves on oil tankers and smother all the French beaches I'd never see. I wanted to breathe smoke.



Au final aucun ne va changer d’avis même si y’a que les cons qui ne changent pas d’avis. Regardez Jiao, même si elle tente de le rassurer, il aura toujours de légers remords par vagues. Des élans de regrets, de vivre dans la facilité comme il l’a toujours fait, en déniant aveuglément les bons côtés qu’il a pourtant vécu. Enfin, une partie, et même s’il le niera, une partie est légèrement soulagée par ses paroles. Le jeune homme sait qu’il faudra du temps mais combien ? Pour quelqu’un qui aime avoir les choses directement… Directement, là, ajouter des cadenas et vivre dans un bunker avec elle semble aussi une solution. Problèmes réglés, ils seront officiels et protégés. Est-ce une solution Jiao, vraiment ? Sa mâchoire se serre rien qu’à l’idée de la savoir en face de ces fans, et il sait qu’insister est inutile. Alors ne rien dire. Souffler doucement, pas un soupir, presque comme s’il avait oublié de respirer. Il hoche la tête mais est un peu ailleurs, de toute façon elle est déjà partie. Ce serait inutile d’insister aussi pour nettoyer lui-même, même en lui prenant des mains le savon, elle finirait par essayer d’effacer à la main ou quelque chose dans le genre.

Mais il ne peut pas la regarder faire et rester planté là, il a besoin de marcher. Besoin aussi de taper dans un mur mais il va se retenir de casser l’appart d’Amy. Après tout, celui-ci n’a vécu aucune casse, enfin. A peu près. Fumer une cigarette ne serait pas de refus, ça tombe bien, son paquet se trouve justement dans une des poches de son jean. Quelle coïncidence. Il ouvre la fenêtre, la prend mais ne l’allume pas. Non, il ne va pas se la jouer it’s a metaphore, il en est pas à ce point. L’envie lui est passée, comme s’il n’avait envie de rien. Au moins l’air frais contre son visage est quelque peu positif, teinte ses joues de couleur si ce n’est son esprit. C’est une jolie vue qu’à l’appart d’Amy, vraiment. Il en est presque surpris de la voir revenir. Cela fait combien de temps déjà ? Ah, elle lui parle, ce qui signifie qu’il faut une réponse. Parce qu’il aurait presque cru pendant une demi-seconde qu’elle demandait à son chat s’il a diné.

« Oui, ne t’inquiètes pas pour moi. » Oui, il a diné, ce midi déjà et hier soir, fallait préciser le détail temporel. Mais bien, tu nous remontes le moral à tous Jiao, tu es quelqu’un de tellement positif et tellement joyeux. Incroyable. Il se secoue avant de se reprendre « Et toi, tu as mangé ? Tu veux que je fasse quelque chose peut-être ? » ça lui ferait de bien de s’activer, et puis, même si son one true dream serait de voir Amy bien cuisiner juste pour lui, il aime bien faire ça.

Il l’a suivi dans la cuisine. Mais, ne t’inquiètes pas non plus Jiao, elle ne va pas se briser juste là, elle est encore vivante. Se retourne pour repartir mais est stoppé en cours de route. Se retourne, pour lui faire face, dégage des mèches rebelles du visage de sa belle, l’électricité statique, le pull en laine, trop doux pour lui de toute façon. « Non » sourit, « puisque tu es là. et puis, ne t’excuses pas s’il te plait.. » Ah, il aimerait lui demander si elle a bien porté plainte, mais suppose qu’il ne saura jamais. « Bon. On doit faire quelque chose. » dépose un baiser contre son front avant de partir mystérieusement avec mystère. Pour revenir avec un manteau pour Amy, et lui, lui porte déjà le sien et a déjà pris entre temps les clés et prends en même temps la main de la jeune femme après lui avoir mis le manteau sur ses épaules, elle prendra le temps de le mettre elle-même plus tard, il n’y a plus de temps. « A toute Leion sois sage surtout » glisse-t-il avant de refermer la porte, faisant attention à ce que le chat ne s’échappe pas. Ce serait dommage. Ils sont déjà dehors et l’air frais fait encore plus de bien en vrai et technicolor qu’attrapé au détour d’une fenêtre. Il lui demande avant qu’elle ne le fasse, comme si c’était elle qui avait décidé de tout ceci, et d’une innocence qu’on pourrait juré vraie « Où est-ce qu’on va ? » et réfléchit un peu avant de continuer, « J’ai envie d’un tatouage, je ferais un cœur avec ton nom, c’est bien non ? » avant de rire parce que franchement, un cœur, tatoué sur lui, c’est un peu la charité qui se fout de l’hopital.


© GASMASK

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 9:09
 

if this is reality (feat. king jiao)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» lion king spirit of war
» | Aipom | La joie réside dans le bonheur de vivre | Feat Kristen Bell | Finished =)
» [Octobre] Isul Romantic King
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» CAVALIER KING CHARLES F 5 ANS REFUGE DE BETHUNE 62
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-