AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 very bad fail - pv zander -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 25 Sep - 21:32

Very Bad Fail
PV ZANDER



TENUE MAIS BRUN ֍ La semaine qui était passé, n'avait pas été un cadeau pour le taïwanais. Sa conscience l'emmerdait et c'était si peu commun chez lui d'en avoir une que ça lui posait de sérieux blocages. Il préférait s'isoler. On l'appelait ? Il répondait mais prétextait être fatigué, ou occupé. Des filles aussi, lui qui aurait préféré ne pas y penser, alors que d'ordinaire, la baise était un de ses passe temps fétiches. Il n'arrivait pas à comprendre comme on pouvait s'en passer, et bien c'était chose faite. Qui aurait cru qu'un jour, ça aurait pu se produire... L'impact Zander. Un peu comme El Nino sur le réchauffement des océans, Zander avait imposer sa loi et son équilibre nécessaire, sans même s'en apercevoir et gifler le fort intérieur de Li Shen si fort qu'il s'en était effrité. Voilà ce qu'il était. Effrité. Tout le crépis pourri par des années de mensonges commençait à tomber pour laisser entrevoir l'oeil de ce petit mome autrefois laissé pour compte qui s'était reconverti en tyran pour mieux se protéger ou se venger, ou passer ses colères contre le monde, puisqu'il n'avait de toute façon pas d'autres choix. Dehors, il pleuvait. En Taïwan c'était la fin de la saison des moussons d'été et des typhons. Il en avait tellement vu étant petit. Après tout, lui et son frère étaient né là bas. Des gosses de la pluie. Et en venant d'un pays chaotique, passer à un autre pays chaotique n'était pas si dur, donc ici, les tremblements de terre réguliers, et autres déboires n'étaient qu'une épreuve d'un autre type à surmonter mais de mère nature. Du coup, il n'avait pas été spécialement perturbé, mais à bien y réfléchir, avec la vie qu'avait subi les frêres Lu Fheng, leur père avait été plus dangereux encore qu'un de ses petits tremblements... Même si pour le moment Li Shen préférait ignorait la vérité. Il avait reçu un colis de sa mère, mais n'avait pas osé l'ouvrir. Pourquoi n'était-elle pas venu le trouver en personne à RPS ? Contrairement à Tâm, Li Shen n'avait jamais été très proche d'elle. Certes, elle avait été aimante quand ils étaient petits mais elles s'était comporté bizarrement après le départ de Tâm, son chouchou. Il le pensait. Tâm avait été son chouchou et devait probablement encore l'être. D'ailleurs, il ne l'avait pas croisé depuis des semaines, juste une fois après la disparition du paternel, à son dortoir et encore, il dormait à point fermé, donc Li Shen ne s'était pas attardé, alors qu'il avait tellement mis de temps à juste venir le voir par la fenêtre... Il était reparti aussi sec, bredouille avec la grande question : je suis complètement con, j'espérais quoi... ?

Le colis de la mère trônait sur le bureau du grand studio, près de la fenêtre où il apercevait la rue d'en haut. Ici même que quelques jours avant, il avait décidé d'emmener Zander. Le pauvre, dont le nez avait volé dans le décor à cause d'un coup de poing perdu. Enfin non, c'était pas le poing qui s'était perdu c'était Zander qui s'est mis en travers du chemin mais le resultat avait été le même : la confrontation, qui aurait du avoir lieu depuis bien longtemps, entre deux mecs qui n'avaient jamais voulu vraiment se dire les choses. Les deux avaient fini dans un sale état. Ce soir, Li Shen embarquait Zander en soirée. L'objectif n'était pas de se bourrer la gueule, quoi que Zander ferait ce qu'il veut, Li shen veillerait sur lui. Si ça avait été un autre, il en aurait rien à foutre, mais il avait des mois et des mois à se faire pardonner. Il avait joint deux copines de soirée pour leur expliquer, et les deux amies, plutôt joueuses, avaient trouvé ça « trop chou », je vous épargne le terme qui avait fait se frotter le visage au brun. Trop chou d'aider son pote à retrouver de l'affection. Voilà ce qu'elles lui avaient sorti en duo à lui niquer l'oreille. Oui, bon, ça va que c'était de sacrés bons coups au pieu, sinon, il aurait raccroché direct. Elles étaient plutot jolies, et pas très grandes. Bah oui, il va pas dégoter une perche à Zander, ça craint. Et puis, utiliser le mot chou pour li shen... ouais non. Inapproprié et déplacé, il a une fierté bordel !  Peu importait, les demoiselles arrivaient justement et frappèrent à la porte. Ni une, ni deux, il attrapa sa clef d'appart, portable, et carte bleue, qu'il rangea dans une poche, traversa le grand loft s'assurant que tout était bien rangé pour tout à l'heure, puis ouvrit la porte, les deux jeunes filles attendant dehors. Il leur adressa un sourire, la bise à chacune, des mains glissées sur les tailles. Elles virent qu'il n'était pas très bien, mais ne dirent rien. Elles faisaient partie des rares qu'il supportait, justement parce qu'elles ne posaient pas de questions et le prenaient comme il était. Ce qui étaient rares. Leur point commun. La bonne compagnie c'est tout. Li Shen en prit une par la main, la petite brune aux cheveux courts. L'autre avait de longs cheveux bouclés chatains. Il avait juste pris celle qui était la plus près. Pour les entrainer à sa suite.

Il décrocha son portable, une fois dans la rue. C'était bien animé, pas mal de jeunes étaient de sortie, et il ne refusait aucunement les petites attentions des deux demoiselles, gentilles et discrêtes. Li Shen avait beau être un baiseur, il ne supportait pas la vulgarité. Elles étaient décemment sappés et pas peinturlurés comme des quiches, donc même de vision, il devait passer pour un sacré chanceux, même si en soit, une seul lui était réservé, la brune, la plus grande. Il fit sonner le portable de Zander qui devait le rejoindre en face d'un vieux cinéma, où il s'arrêta, un bar d'ambiance n'étant pas loin. Pas de boite de nuit. Une piste de danse pour les demoiselles, un bar, des banquettes peinards, et du son pas trop fort, c'était mieux pour son ami, qui remettrait les pieds dans le bain pour la première fois depuis un moment. Il lui avait proposé cette soirée, et dit qu'il ferait en sorte que tout ce se passe bien. Il avait de quoi le défrustrer et aussi de quoi passer une bonne soirée, Zander n'aurait rien à débourser. Il se posa donc contre le mur après l'avoir eu au téléphone pour savoir où il était. A cinq minutes. Il commença à discuter un peu avec les petites curieuses. C'est vrai qu'ils ne s'étaient pas vu depuis un moment, alors Li Shen dissimula ses ennuis sous des plaisanteries de petits machos qui lui valurent quelques petites claques sur le torse. Il s'était allumé une clope, et se détacha du mur pour éviter de se dégueulasser les sappes, tournant le dos à la rue. Si Zander arrivait ce serait dans son dos, et il avait oublié qu'à coup sûr que cette fois-ci il lui virerait sa clope du bec.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 30 Sep - 8:02
Boutonnant soigneusement les boutons de sa chemise blanche afin de ne pas la froisser dans un mouvement brusque, Zander s’observa dans le miroir en face de lui. Lishen l’avait convaincu de faire la fête, avec certainement de l’alcool et des filles. Sans oublier la musique à s’en briser les tympans divulguée par les enceintes. Enfin, Zander n’en savait vraiment rien, il suppose. Lishen ne lui avait pas dit où ils allaient, s’ils ne seraient que tous les deux, ou accompagnés par la gente féminine. Soupirant, contemplant sans grande admiration son reflet, il passa une main dans ses cheveux. Il faudrait qu’il pense un jour à se rendre chez le coiffeur, pourtant ça lui faisait un certain style ainsi. Mais ça lui rappelait trop la « mauvaise période », et il fallait éviter ça. Il fouilla dans un tiroir de la commode, en sortant une paire de chaussettes fines et blanches. Se laissant tomber en arrière, il atterrit sur le matelas mou de son lit. Le manque de motivation se voyait sur son visage, et dans un soupir las il enfila ses chaussettes. Il avait dit à Lishen qu’il viendrait – puisque de toute façon, il ne lui avait pas vraiment laisser le choix – et c’était ce qu’il allait faire. Il se devait de le faire, après tout il n’avait rien de mieux à faire aujourd’hui. Il allait le faire, car Lishen et lui s’étaient tout juste réconciliés, il y a une semaine à peine. Et il savait qu’il se transformait de plus en plus en quelque chose dont il avait horreur, et Lishen aussi. Et son monde s’écroulerait encore plus qu’il ne l’était. Alors, il allait finir de s’habiller et se rendre au lieu que Lishen lui avait indiqué. Les chaussures enfilées et lassées, la veste en cuir sur les épaules, le visage lavé et les dents brossées, Zander sortit de sa chambre au dortoir. Il n’était pas allé chez son grand-père ce week-end. Il n’était pas non plus aller voir ses deux chiens, et ils lui manquaient, c’était vrai. Et dans le fond, il ne savait pas vraiment pourquoi il ne s’y était pas rendu. Fermant la porte de sa chambre à clé, il toisa rapidement ses colocataires, entassaient dans le salon. Il se dirigea vers la sortie y faisant abstraction, il ne les avait jamais abordé, et leurs regards rassemblant de la compassion, de la pitié et du mépris ne faisaient que tenir éloigné Zander.

L’endroit où Lishen l’attendait n’était pas bien loin du dortoir, une dizaine de minutes à pied, surement. Zander ne jeta pas un coup d’œil à l’heure, mais il en déduit qu’il n’était pas en retard. Au pire, Lishen l’attendra pendant quelques minutes. Enfonçant ses mains dans les poches de sa veste, il se mit à marcher au travers de la foule de passants. Il se stoppa au niveau d’un passage piéton, fixant le feu rouge. Au moment où celui-ci passa au vert, il sentit son téléphone vibrer dans sa poche. Il n’eut pas besoin de savoir qui l’appeler, il n’y avait qu’une personne pour faire ça. Il ne devait même y avoir qu’une personne qui parlait avec lui par téléphone. Regardant rapidement autour de lui, il lui affirma qu’il serait là dans cinq minutes, à peine. Zander pressa le pas.

Il ne ralentit qu’une fois qu’il aperçu dans son champ de vision le dos de Lishen. Il était accompagné de deux filles et il devait avouer qu’elles n’étaient pas mal. Il pencha légèrement la tête sur le côté, les détaillant rapidement avant d’arriver à hauteur de Lishen. Il fronça les sourcils, une odeur particulière lui dérangeant le nez. Il donna un petit coup de pied derrière le genou de Lishen pour le faire se baisser, il le contourna et lui attrapa la cigarette qu’il garda en main. « Salut. » Il tourna son regard vers le tube de tabac qui continuait de se consommer doucement. Soupirant, il haussa les épaules et la laissa tomber au sol, où il l’écrasa de son pied. « On y va ? » Sa voix était ferme, et il adressa un sourire charmeur aux deux filles. Il commençait à se sentir bien, comme avant lorsqu’ils allaient en soirée, sauf qu’il n’était pas défoncé cette fois, et c’était grâce à Lishen. Il lui adressa un regard en coin avant de passer son bras autour de la taille de l’une des filles, celle avec les cheveux bouclés il lui semblait, mais il n’avait pas réellement fait attention à vrai, bien occupé à grogner intérieurement contre Lishen qui continuait de se tuer les poumons. Il fallait vraiment qu’il arrive à le faire quitter cette dépendance à la nicotine. Mais on verra ça plus tard. Pour le moment, il avait une soirée et une fille sous le bras.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 30 Sep - 22:06
Li sourit à une taquinerie de la petite bouclée qui se dandinait dans les bras de la brune, concentré sur sa clope qu'il essayait de siffler avant que Zander n'arrive pour ne pas le tenter. En fait, il n'y pensait qu'à moitié, mais ça naissait dans son esprit. Échangeant deux trois phrases de plus, une main dans la poche, l'autre jouant avec le briquet et reprenant la clope de temps en temps, il sentit un coup derrière sa jambe. Ah putain ! Serrant la clope dans ses lèvres mais grimaçant, prêt à se retourner pour cogner le connard qui venait de lui faire ça. Saloperie de béquille arrière. En quelques secondes, penché légèrement en arrière, même pas le temps de réagir que ses lèvres furent déposséder de leur drogue amère. What ? Un haussement de sourcil, sa bouche laissant échappé la lente fumée, sous les yeux surpris des demoiselles qui sourirent sous le fait que Li Shen se faisait littéralement mener par le bout du nez, chose à laquelle elles n'avaient jamais assisté. Li Shen toussa en se redressant, fronçant les sourcils, levant la main pour reprendre sa clope qui finit au sol sous la pompe de Zander. Son regard suivit le tube et il plissa un œil, finissant de souffler sa fumée toxique. Puis il releva un regard aminci sur Zander, du style : tu fais chier tu sais ça. Ok anyway, c'est bien parce que c'est lui franchement, sinon le mec aurait pris un coup en plein pomme pour la béquille et la clope foutue. La promesse de rendre sa vie meilleure, ça impliquait aussi de pas lui foutre d'autres coups. Son nez semblait allait mieux. Plus de pansement et il avait encore quelques couleurs, prouvant qu'il s'était battu mais on tairait qui l'avait frappé. Hein ! Ok, euh... Li sourit et posa sa main sur l'épaule de Zander. « Deux secondes, détends toi, c'est une soirée tranquille. Je te présente Kimao et Sihane. Des amies de soirées. Je t'avais promis une compagnie agréable. Sihane est adorable tu verras. » La brune se colla à Li Shen pour ne pas être dénigrée et il la laissa faire l'embrassant sur la tempe.

Pendant ce temps, la petit bouclée se laissait approcher par Zander et sourit en passant son doigt manucuré et tout fin sur un bleu sur son nez. « tu t'es battu ? Ça va, tu n'as pas trop mal ? »

Li Shen se racla la gorge en douce, adressant un regard en coin à Zander et leva les yeux sur le bar, pour prendre la main de Kimao et avancer. Le petite Sihane allait prendre bien soin de Zander, il le savait. Elle était un peu trop douce pour Li Shen, il préférait les petites furies. Il eut une pensée pour Yeo Jin, la seule ex qui l'avait vraiment marqué. Pas le temps d'être nostalgie, tu te traiteras de bâtard plus tard. Il ouvre la porte du bar, passe en premier, parce que la courtoisie c'est pas franchement pour lui, et puis il trouve ça débile cette règle. Quand y'a un danger aussi on fait passer la fille en première ? Et puis c'est limite affiché sa nana ou sa conquête à tous les mecs. Au moins au rentrant, il affiche direct la couleur. C'est la mienne, le premier qui la touche, je l'émascule. C'est qu'il était à majeur que depuis peu, mais il connaissait le barman et il avait l'habitude. Li Shen était un bon client ces derniers temps, ok, il buvait un peu trop mais on passait sur les détails. Li Shen tourna les yeux en arrière pour voir si Zander suivait. Il refusait de le perdre de vue ? Absolument. Il savait qu'il n'y avait pas que des mecs nets ici et vu la carrure de Zander et son manque de résistance à l'alcool, il ne ferait pas long feu. Un endroit dépravé ? Les gens savaient se tenir, mais les esprits y allaient bien plus qu'ailleurs. La piste de danse n'étaient pas loin et la musique moins forte dans le fond. Il entraîna le groupe de quatre sur une banquette circulaire en coin. Laissant les deux filles s'installer, il allait se démerder pour garder Zander à proximité de paroles, sinon y'avait plus d'interêts à la soirée. Avant qu'il ne s'assoit, il s'interposa de trois quart, son poing cachant un billet, touchant son ventre. «  Tu veux boire quoi, je vais chercher deux bouteilles, elles vont s'allumer telles que je les connais. » Une fois la réponse obtenu, il lui posa une main sur l'épaule par réflexe d'acquiescement et s'éloigna entre les silhouettes. Dix minutes plus tard, il revenait avec quatre verres et deux bouteilles dont une de rhum. Il ne toucherait pas au rhum lui, ça lui foutait la nausée. En réalité, il avait décidé qu'il ne boirait presque pas, parce que ce soit était la soirée de Zander. Donc s'il devait le ramener, il tenait à être à pleine capacités. Il s'assit à coté de lui et Kimao s'assit à sa gauche, lui passant une main sur la cuisse de manière provocante, mais Li Shen ne réagit pas trop, occupé à verser les verres. Elle l'embrassa sur la joue [HRP : je te laisse jouer Sihane comme tu veux ^^] puis attrapa la main de Sihane pour l'entrainer vers la piste de danse plus loin, laissant les deux gars ensemble. Li Shen attrapa un des gros verres et se retourna pour lui filer, puis choppa le sien, pour s'affaler en arrière, tête contre le dossier dans un souffle de soulagement. Enfin posé. Il jeta un coup d’œil à Zander, de haut en bas. Il avait changé, il le voyait bien. Ses joues étaient plus creuses, et même son expression générale était différente. Il avait leur dernière incartade en tête. Il baissa alors les yeux sur son verre, pensif. Il n'avait bien vécu toutes ces conneries et l'entrevue avec Minoru n'avait rien arrangé à son mal être. Il inspira et expira profondément et regarda les filles danser collé serré en face. Il sourit en coin et se mit en appui, coudes sur les genoux et le regarda sur le coté :  «  ça va toi ce soir ? Tu m'as paru direct speed... Tu voulais pas venir ? »
Lorsque les filles allaient revenus, ils se feraient probablement grimpés dessus, donc autant en profiter maintenant tant qu'il pouvait un peu parler. "Elle te plait au moins?"
Peut-être que ce soir allait être une bonne soirée. ils allaient s'amuser, discuter et s'envoyer en l'air, et ça! ça! Li Shen n'en pouvait plus de se priver.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 19:17
 

very bad fail - pv zander -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ligue Retro : FAIL .... Ligue CHL ??
» We have the power of fail ♫ Feat Naoko ♥ ~
» You fail ... Try again ! ~ ftSiam
» Retour sur la faille, regagner West Blue.
» "failed connect to server login"
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-