AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 bang bang bang + kagawa shin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 28 Sep - 1:16


bang bang bang


You met me at a very strange time in my life.  




Le retour de Vegas est légèrement complétement différent que prévu. C’était censé être une pause dans le quotidien, un espace de fraîcheur, de brise de hollywood chewing-gum, ça a fini en soupe de ramen ou en eau de boudin selon les expressions. C’était pourtant il y a une semaine, je devrais être passée au-dessus, devrait prendre mes responsabilités en main. Parce que je n’avais pas exactement prévu de rentrer en étant mariée à vrai dire, ni en ayant fait les choses que j’ai fait, et me voilà à nouveau à Tokyo, à déambuler sans vie dans les couloirs, en hésitant à aller donner des cours ou non. Les préoccupations quotidiennes dans un retour au quotidien, c’est un tantinet blasant tout ceci. On pourrait croire que seul les élèves n’ont pas envie d’aller en cours mais c’est faux, l’avantage est que je n’ai pas d’appels à mes parents, le désavantage est qu’il faut que je justifie mes absences moi aussi ou les rattrapes. Et je finis toujours les fins de semestres à planter les horaires d’heures supplémentaires dans mes matières.

Je suis définitivement la pire prof du monde, la pire écrivaine, la pire personne du monde. S’ils m’ont refusé le Nobel il y a deux ans, c’est forcément pour ça, je devrais aller donner mes cours. Devant des élèves stressants et mous et pas passionnés par l’histoire de ma vie, par ma raison d’être. C’est pas drôle, je ne peux même pas finir par me plaindre chez mon voisin parce que je cherche à l’éviter, vraiment pas drôle. Déambuler dans les couloirs n’est pas une bonne idée quand on cherche à éviter quelqu’un mais au point où j’en suis…

Puis marcher fait du bien, on a un bel établissement. Grand. Cela fait cinq ans que je suis ici et pourtant j’ai l’impression de découvrir encore de nouveaux endroits, comme en ce moment même. Je regarde les fenêtres, les mains dans les poches, enfin, non je ne regarde pas la structure de la fenêtre mais le paysage derrière voyons, il faut suivre un peu, les arbustes toujours aussi bien taillés, les fleurs toujours aussi fleuries, le jardinier doit vraiment bien être payé. Ou alors sont-ils plusieurs ? Je me demande quel budget l’école alloue-t-elle à notre environnement, quelles économies faire, je me le demande puis ne me le demande plus. Je viens de percuter quelqu’un. Pourtant, aucun son ne sort de ma bouche, rien des habituelles excuses, et je ne l’aide pas, ne fait aucun geste à son intention. Est-il réel ? Je viens de percuter quelqu’un.



© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 29 Sep - 13:53
talking about life

In hard time. Δ

Foutue journée de merde. Cette semaine j'enchainais les emmerdes. A croire que j’étais un aimant a problèmes, bon certes je les cherche un peu, mais a croire qu'ils viennent tous a lui. Parfois ça m'amusait mais aujourd'hui c'était certainement pas son jour. Je n'étais définitivement pas de bonne humeur, j'ai envie de frapper, encore. Je ris, frapper était apparemment mon passe temps favoris. En plus de s’être littéralement foutu dans la merde, j'étais encore au lycée, et comme d'habitude en retard...Pour pas changer, j'ai beau avoir un dortoir, c'est a peine si j'y suis, mon père paye ce taudis pour quedal, je passe mon temps, dehors ou a la maison ? Ahah tout ça parce qu'il pensait que ça allait me rendre plus « indépendant et responsable » Quelle bonne blague. Ça faisait des années que j'étais indépendant, bon d'accord peut être pas responsable, mais définitivement indépendant. Je sors mon téléphone, histoire de savoir de combien de temps j'étais en retard, avant de me faire bousculer.

J'allais péter un câble, oh oui. Cette journée était des plus pourris, après mettre battu, mettre fait engueuler, il fallait qu'un autre problème me tombe dessus, il était habitué maintenant. Je regarde le sol et ramasse mon téléphone qui était tombé suite a la collision. Je me retourne prés a gueuler sur la personne qui venait de me bousculer. Je ris doucement en voyant qui m'avais bousculé << Yah ! Ajumma! >> Aucune réaction, je passe ma main devant ses yeux, mais toujours rien. << Et après les vieux te dise de faire attention. Aish... Yah, Ajumma, réveilles toi ! >> Je la regardai toujours, attendant qu'elle se réveille.

Elle était défoncée ou quoi ? Oh non, je ne compter pas partir avant que cette ajumma se réveille. Enfin... Ajumma, elle n'en avait pas l'air, mais j'aime bien faire chier les gens, par contre, je suis légèrement beaucoup en retard alors si elle pouvait se réveiller en vitesse, ça m'arrangerait. Je me rapprochai d'elle me baissant pour être a sa hauteur. << Yah, ajumma, tu dors sur place ? >>
© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 29 Sep - 23:22


are you a pusher or are you a puller


You met me at a very strange time in my life.  



En général, les gens réagissent directement lorsqu’ils percutent un inconnu. Ou à la limite, il y a deux secondes de blanc, des excuses ou non, mais quelque chose. Non, là ce n’est pas deux secondes de blanc mais plutôt vingt ou trente, je ne sais pas, je ne réagis simplement pas. Un court-circuit. Un bug dans la matrice. Une grande matrice le cerveau, des milliers de connexions, des nerfs, j’aurais peut-être dû me lancer en médecine et apprendre comment tout cela fonctionne, paraît que c’est passionnant. Tenez, l’autre jour, j’ai lu un article sur la greffe du cerveau, incroyable et… Ou j’en étais ? Ah oui, j’ai bousculé quelqu’un.

Je crois que ça commence à s’imprimer dans mon esprit au bout du troisième ou quatrième ahjumma, ou dixième, je ne l’écoutais pas vraiment. Pas du tout. Mes yeux rencontrent les siens au moment où il me demande si je dors sur place. Puis je rigole distraitement avant d’attraper une de ses oreilles et de la tordre. Le respect, il connaît pas le respect ? Je me vois le gronder, j’ai l’impression d’être spectatrice de ce qui se passe. Comme si un mode automatique avait pris mon corps tandis que mon esprit continuait de réfléchir au sens de la vie. Enfin, « Petit ? Tu crois que c’est drôle d’appeler un professeur ahjumma ? Ça te fait quoi si je dors sur place hm ? T’attends des excuses ? » Je le lâche avant de croiser les bras et continuer « Sale môme, on t’a jamais appris le respect c’est ça ? Tu crois que la vie c’est un long fleuve tranquille c’est ça ? Tu crois que tu ne vas pas te réveiller un jour et te dire que la vie s’échappe devant toi sans que tu ne puisses rien y faire ? » On ne tape pas un élève, on ne tape pas un élève. Je me calme un très court instant avant de m’approcher et de toquer contre sa tête « Est-ce que tu as un cerveau ? » Ah, je crois qu’il n’est qu’un bouc-émissaire, mais mon dieu que ça fait du bien et que j'aurais dû faire ça bien plus tôt.


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 30 Sep - 1:55
talking about life

In hard time. Δ

 Je rêvais pas vrai ? C'était qui cette folle sérieusement... Ma pauvre oreille, ma pauvre petite oreille... Je laissai échapper un léger couinement avant de râler quand cette ajumma le lâcha. Elle professeur ? Ahah j'en ris déjà, si elle était en cours comme elle venait d’être ici, j'ai bien peur qu'elle n'est pas beaucoup d'autorité.... La malheureuse.. Bien sur que oui j'attendais des excuses non mais ! Elle m'avait quand même bousculé ! Non mais.... Pourquoi elle commence a lui faire la morale... Un mal de tête commença a arriver. Je me fichais bien de ce qu'elle pouvait me dire... Apres tout, c'était elle qui était en tord pas moi ! JE marchais tranquillement quand elle lui a foncé dedans ! Elle ne devait pas avoir une jolie pour me dire tout ca... Pauvre ajumma. Non mais ! Je pousse son bras de ma tête, d'ou elle le touchait ? J'hallucinais....

<< Yah.. Ajumma ! Tu parles de respect mais c'est toi qui m'as bousculé je te rappelle ! Et t'était tellement dans tes penser que même pas tu ma remarquer, de plus, tu es en tord, donc oui tu devrais t'excuser ! Le respect ? Je le connais bien plus que tu ne le pense, c'est bien pour ca que je ne m'excuserais pas >> Je marmonnai. << Pour une fois que c'est n'est pas moi en tord...>> Avant de reprendre a haute voix. << Et j'ai sans doute plus de cerveau que beaucoup de ces imbéciles, m'insulte pas, s'il te plait. >>

Non mais... C'est vrai quoi ! Moi pas de cerveau ? Elle le connaissait pas ou quoi ? Il n'avait que des bonnes note... Mais celui qui le détester le plus ne pouvait pas le nier.. Elle avait du culot de parler de respect alors qu'elle ne s'excuser même pas... Et puis.. Elle n'avait pas le droit de le toucher.. Si ?
© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 6 Oct - 22:38


mindblown


You met me at a very strange time in my life.  




C’est pas en faisant 1m60 qu’on impressionne quelqu’un il paraît. Mais il paraît aussi que je suis prof, que je dois avoir au moins dix ans de plus que lui, et que je suis énervée –ce que je ne suis jamais. Mais merde ! Ça se voit qu’il n’a pas vécu les putains d’heure de cours pour apprendre comment se conduire, quel politesse, quelle fourchette utiliser, quand enlever son chapeau, se tenir droit, dire bonjour aux ainés. Non. Il me traite d’ah-fucking-jumma. C’est pas comme si non plus je sais parler le coréen depuis que j’ai 5 ans –et ce n’était à l’époque toujours pas assez pour mon père, ce qui me donne une idée. Peut-être qu’il comprendra mieux ainsi. Je suis littéralement ébahie de son comportement à vrai dire, je lui mets une pichenette sur le front et tant pis si je serais virée de l’école pour maltraitance, m’énerve ce gosse, m’énerve. Je me mets donc à parler en coréen, ça rentrera peut-être plus vite dans sa tête.

« Et toi ? Toi ? Ne me tutoies pas s’il te plaît » grosse blague quand on sait que tous mes élèves quasiment me tutoies et que j’insiste en général pour ça, ahem, passons, « Tch, je n’ai pas à m’excuser à un môme insolent. Je suis prof ici, t’es censé t’excuser même si tu es en tort, on t’a jamais appris ça aussi j’imagine. Je pourrais faire en sorte que tu sois viré d’ici tu sais ? » Je croise les bras avant qu’une autre idée apparaisse, mon visage s’illumine « Ton carnet de liaison. Deux heures de colles. » Je vais trop loin ? Vous savez ce que c’est qu’aller trop loin ? Ça par exemple « Et ton portable, je le confisque, ça t’apprendras le respect peut-être. » Je tends la main et on pourrait croire que ça me fait plaisir de faire ça, mais je ne souris pas est suis assez sérieuse pour l’occasion, même si c’est assez sympathique. Deviendrais-je comme Mimi un jour ? Devrais-je le menacer de châtiments corporels ?


© GASMASK

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 11:29
 

bang bang bang + kagawa shin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Big Bang Theory
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» bang, bang, my baby shoot me down ✗ TIGAN
» BIG BANG THEORY - mardi 26 juin, 16h25
» Kang Seung Joo ft. Bang Yong Guk (b.a.p)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-