AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le travail c'est la santé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 7 Oct - 20:22
Les cuisines... Lieu de prédilection de notre cher Tae Oh. Là où il se sentait comme un poisson dans l'eau, une part de lui-même qui l'habite depuis dix-sept ans maintenant. Bien plus qu'un métier, une passion avant tout. Déjà prêt, en compagnie du grand chef avec qui il parlait de l'élaboration du menu pour la période hivernal, les deux hommes attendirent que les autres cuisiniers et commis arrivent en cuisine. Regardant l'horloge, le coréen fronça les sourcils. « Bon qu'est-ce qu'il fout !? Sûrement encore en train de parler. » Lâchant un soupire, il s'excusa auprès du chef qui sourire amusé et il alla toquer à la porte de chaque vestiaire, pour le coup se fichant pas mal que les femmes de l'équipe soit habillée ou non. Ouvrant chaque porte, il gueula. « Bouger votre cul. Vous croyez que les plats vont se préparer par magie. Vous avez une minute pour descendre. Les retardataires seront de corvées de ménage. » Derrière lui, il claqua la porte et revint vers le chef, tapant un coup sur son tablier. Énervé ? Non il ne l'était pas. Juste que Tae Oh était assez à cheval sur les heures. C'était si long d'enfiler son uniforme sérieux ?

Collant ses fesses contre la table de travail où les plats finis étaient posés devant le chef et lui, il regard les membres de l'équipe rentrée un par un. « Du nerf à vos postes. Ce soir, on a une soirée chargé. » Le restaurant avait reçu de nombreuses réservations pour ce soir. Alors autant dire qu'il fallait se montrer opérationnel et aucune erreur serait accepté. Les bras croisés, le regard autoritaire scrutant chaque membre de l'équipe qui essayait de murmurer discrètement des choses sur sa personne. Se taisant, il laissa le chef prendre la parole. Contrairement à Tae Oh, lui était plutôt le genre de personne posé et ne s'énervant pas facilement, même s'il savait diriger correctement la brigade même si Tae n'était pas là.

Tout le monde à son poste, Tae Oh se dirigea vers le petit Kiho. Avec le départ de trois personnes pour X raisons qui pour le coup ne le concernait pas, car même si on pouvait lui reprocher d'être autoritaire, on ne pouvait pas non plus l'accuser harcèlement moral. Certes, il portait bien son surnom de tyran, mais il était tout de même respecter pour sa valeur en tant que cuisinier. S'approchant du japonais, il porta une main à son épaule. « Comme on a pas encore trouver un autre commis pour t'aider, je vais te prêter main forte. » Commis/plongeur était des rangs très bas au sein d'une brigade, mais loin d'être sans importance, au contraire. Sans eux les cuisiniers ne seraient pas capable de bien avancé. Ce genre de poste, tous ici y était passé et cela ne dérangeait pas Tae Oh de prendre ce poste si c'était pour aider contrairement à d'autre. « Va falloir te montrer performant ce soir. Aucune erreur toléré. » Petit sourire au coin des lèvres, ne voulant pas non plus l'effrayer. Il jeta un regard vers les autres membres qui le regardait. « Cette remarque vaut également pour vous. » Une serveuse arriva avec déjà des commandes. C'était partie.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 10 Oct - 23:09
Beaucoup de changements. Un peu trop peut-être, mais Kiho avait décidé de ne pas lâcher prise. Il avait connu les bas fonds de Tokyo, la grande et belle Tokyo qui faisait rêver beaucoup de monde, mais à tous les joyaux les zones rouillées, et bien mal appris étaient ceux qui osaient croire que cette ville n'avait comme tout autre ville son lot de SDF et de laisser pour compte. Après avoir été jeté dehors pour son dingue de père alcoolique à dix sept ans pour incompatibilité de caractère, le gamin avait erré et avait même pensé mourir le premier hiver passé dehors. Et dans sa dix neuvième année, il avait trouvé son premier job au noir. De fil en aiguille, de squat en squat et de patron en patron au noir, il avait réuni à se procurer avec assez d'argent, un petit chez lui dans lequel il habitait encore. c'était un immeuble pourri dans Shinjuku, les putes étaient en bas toutes les nuits et il avait bien manqué deux trois fois de finir la gueule dans le caniveau s'il n'avait pas su se battre, mais il avait survécu et continué de bosser. Parce que quand on est tout seul, c'est marche ou crêve. Et que bien que ça lui soit passé plein de fois par la tête, quand on est au plus bas, il était encore là. il avait certes perdu en musculature depuis quelques temps, le boulot se faisant assez rare à la venue de l'hiver, mais la bonne nouvelle était arrivé. Un patron l'avait rappelé. Un gars pour qui il avait bossé comme commis aux poubelles pendant quinze jours, et vu qu'il n'est pas du genre à se plaindre, qu'il écoute et éxécute ce qu'on lui dit, visiblement ça avait fait son effet. Faut dire aussi qu'aujourd'hui, beaucoup de jeunes veulent tout sans rien faire. Lui, il avait donné de son temps, sans rien dire, et il était même parfois rentrer plus tard et n'avait pourtant pas été payé en heures sup. De toute façon, il avait connu tellement prie, comme quand il bossait au noir des heures durant et qu'on refusait de le payer ensuite... Et puis hormis ça , il était plutôt cool ce type. D'autres l'auraient dit strict et guindé, mais lui, le trouvait juste normalement autoritaire, c'était dire les connards qu'il avait déjà croisé.
Seulement Kiho partait du principe qu'un bon patron est juste et autoritaire, c'est comme ça donc on ferme sa gueule et on s'éxécute.

Calmement, il avait rejoint les liens du travail. Il avait déjà repassé un petit test pour voir s'il était apte aussi à être en cuisine, comme aide et commis de cuisine ou pas, il avait réussi. Il ne s'y attendait pas, mais c'était une nouvelle bienvenu. Et du coup, en plus de son quotidien qui retrouvait un peu de contenance grâce à un certain blondinet bavard, Kiho se leva le matin avec un petit espoir d'avoir un contrat peut-être renouvelé. il verrait bien.
Toujours en avance, il s'était pointé, s'était changé au vestiaire, et il y croisa peu de monde. Il regarda l'horloge. Bon ok, il avait une demi heure d'avance mais les gens étaient si peu ponctuel? Le temps de se préparer etc, c'était chaud d'arrivé dix minutes en avance quand même. Peu importait, lui, il était à l'heure, il ne ferait pas engueuler. il avait trop pris sur les doigts dans d'autres boulots pour s'être inquiéter des autres plus que de raison. Dorénavant, il aidait ses collègues mais ne les couvraient plus. Il avait compris la leçon, quand on ne l'avait pas fait pour lui en retour. Se faufilant entre les plateformes d'alu, il avait d'abord sorti des poubelles non sortis par les agents de nettoyages du restau , puis était revenu , dans un coin à attendre que le gong ne soit lancé. Il vit passer Tae Oh. Il connaissait son identité pour avoir été présenté à lui lors de l'entretien pratique qu'il avait passé. Apparemment, il travaillerait en parti avec lui, ou un de ses collègues, il serait sous sa responsabilité quoi. Donc s'il merdait, c'était lui qu'il prendrait sur la tronche. Ne pas penser au pire, tu vas y arriver Kiho. Il entendit ce dernier hausser la voix envers ceux qui n'étaient pas encore prêts. Bah oui, forcément... Kiho s'avança un peu , posa les mains propres sur un plan en inox, puis jeta un coup d'oeil au chef, pour le saluer poliment. Ce dernier lui répondit. Apparemment, il n'était pas mécontent que le nouveau soit ponctuel.

L'effervescence commença alors. Un peu comme une mini crue humaine, et Kiho se conditionna mentalement pour pallier à son stress. Il savait qu'il aiderait à des tâches basiques comme couper les légumes, nettoyer les plans, la plonge à la fin du service ou quand ce serait overbooké en vaisselle et commandes, etc etc. Son cerveau allait speeder, il allait rentré explosé ce soir, en espérant qu'il ne soit rien arriver à Kellian, là, il n'avait pas le temps pour les sms. Et Tae oh qui lui met la pression en plus, alors qu'il sort couteaux et autres hâchoirs des tiroirs, descendant des hauteurs certains récipients aussi. Il plia ses manches au coudes, et fit oui de la tête, un peu stressé. Cela se voyait si peu. Tu parles, ça crêve les yeux! Respire! Il eut un sourire discrêt en écho à celui de son supérieur.
"Je dois faire quoi ce soir du coup? Je sais que vous changez les menus, mais vu que ... j'suis pas habitué, j'veux pas non plus passé pour un ignorant. Vous voulez que je les apprenne pour les autres jours, histoire de savoir d'avance quoi faire pour quoi? ça m'gène pas du tout si c'est nécessaire, au contraire." Volontaire? Trop parfois mais pour lui , ça coulait de source. il se voyait mal apprendre un métier sans connaitre les aboutissants des choses. Et puis à dire vrai , on lui avait certes fait passer le test pratique comme celui de couper rapidement de les aliments sans y passer les doigts, ou bien il avait bosser en cuisine , mais il ne s'était jamais attardé à observer minutieusement le fonctionnement d'une cuisine. Il savait que chacun avait ses fonctions, mais une question restait . Il osa la poser en regardant les autres.
"Euh... j'm'excuse de la question mais... Comment je fais pour savoir qui a besoin de quoi, au bon moment?"

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 19 Oct - 18:42
Ce soir, la brigade allait devoir être opérationnel que ça soit les commis, les cuisiniers et le chef qui mettait bien entendu la main à la pâte. Il ne faut pas croire qu'un chef de cuisine se tourne les pousse, à lancer des ordres et passer derrière ses subalternes. Pour ce soir, Tae Oh avait laissé sa place au chef et s'était lui même porté volontaire pour donner un coup de main du côté de la plonge et aider le seul commis du restaurant. Les autres étant partis sans vraiment prévenir à l'avance. Leur départ avait mis le restaurant quand même un peu dans la merde, dans le sens où avec moins de main-d’œuvre les membres de la brigade devait cumuler deux postes, ce qui n'était pas chose aisée surtout quand il y avait beaucoup de couverts dans la soirée. Heureusement, le chef avait réussi à dénicher un commis. C'était déjà bien pour le moment. Son nom : Kiho. Il ne le connaissait pas plus que ça, mais le petiot n'avait pas l'air d'un feignant et comparer à ses autres petits collègues, lui savait être à l'heure.

Tae Oh allait lui prêter main forte pour ce soir. Il regarda le plus jeune semblant un peu stressé. Ah c'était pas bon s'il stressait dès le début. « Tu peux le faire si tu le souhaite. Mais ne stresse pas, tu verras qu'avec le temps tu vas vite savoir quoi faire et à quel moment. Ne t'inquiète pas. » Serrant bien son tablier, il regarda à nouveau le jeune homme qui regardait tout le monde en demandant comment faisait-il pour savoir à quel moment pouvait-il venir en aide. Tu le regardas et observa chacun des membre de la brigade. « Pour le moment va aider Senzo, c'est le type blond là-bas. Ils s'occupent de toutes les entrées et je pense qu'il va avoir besoin de mains. Il y a environs soixante-dix pour cents de nos clients qui prennent une entrée. Il va falloir être efficace. » L'entrée était le premier plat dans un repas lorsqu'on en prenait bien évidemment. « Senzo, tu lui expliques ce qu'il doit faire. Il est plutôt à l'aise pour couper les légumes, tu peux lui faire faire ça et laver la salade. » Des choses plutôt basique, mais c'est ce que faisait un commis, rien d'exceptionnel. Tae Oh se retourna vers Kiho « Relaxe et ne te précipite pas non plus. Je ne tiens pas à ce que tu sois blessé. Aussi, si on te demande d'aller chercher un ingrédient, vas y. Si tu ne sais pas ce que c'est, demande. De tout façon je ne suis pas loin. » Une petite frappe sur l'épaule, tout le monde était à son poste commençant à découper, cuisiner. Tae Oh pour le moment dressait tant que c'était calme. Les commandes commençaient à s'enchaîner comme les plats qui partaient en salle, de temps à autres Tae jetait un coup d'oeil à Kiho pour s'assurer que tout allait bien pour lui. Le chef prit les petits papiers et donna les commandes dans l'ordre. Tae Oh regarda Kiho. « Kiho vient avec moi. » Il partit en réserve tenant la porte pour qu'il passe et il pointa du doigt une grosse marmite. « Aide-moi à porte ça. » Tout seul, le coréen ne pouvait le porte. « On va être à court de sauce tomate et de sauces pesto. La sauce tomate se trouve dans cette grosse marmite.» La sauce tomate était toujours faîte à l'avance, car ça demandait beaucoup de temps de préparation. « Pour la pesto, par contre on va devoir la faire. Tu vas me hacher toutes ses feuilles de basilic. Tu viendras les chercher après qu'on ai emmené ça dans la cuisine, ok !» dit-il tout en avançant et passant la porte avec le jeune commis débutant.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 3 Nov - 11:53
Kiho observe le groupe se mettre en place. Le stress. Il paraît que c'est positif et constructif. Il n'en est plu strés certain pour le coup. Mais il se concentre, il doit apprendre à le gérer, parce que s'il bosse là dedans, il aura affaire à ça quotidiennement. Ok, Senzo, c'est... lui. Il écoute Tae oh et fait oui de la tête en se décalant, s'essuyant les mains sur sa veste machinalement. Il sert la main du gars en question, et écoute les deux à la fois, qui discutent. Le type est efficace. Il lui donne ce qu'il faut. Kiho prend et retient les consignes, et il écoute en même temps Tae oh. Ahh... doucement ! La petite tape sur l'épaule pour lui donner confiance et Kiho se retrouve avec une liste de légumes en tête à aller chercher. Ok ! A vos ordres. Il choppe le bac de métal, et file à la réserve pour tout prendre, cherchant les ingrédients un par un. Purée, y'en a certains, il est obligé de lire les étiquettes. C'est quoi ce légume sorti de l'Himalaya ! Il le connaissait même pas ! Il se demande ce que ça a comme goût ! Il doit exister des aliments pour les riches peut-être. Il prend les doses demander et en rajouter un ou deux, on sait jamais. Puis il ressort, rapporte tout, divise parce qu'un autre lui a donné une liste plus courte au passage. Normalement le compte est bon. Il attrape les légumes qui doivent être cuits et donc coupés en priorité, du moins selon la consigne de Senzo. Clak clak clak , le couteau défile sur les légumes qui doivent coupé d'une certain manière. Il les lave, les pose, recommence la manœuvre alors que la batterie se met en branle et que tout le monde s'affaire aux commandes qui affluent. Purée, on dirait les urgences d'un hopital . Du moins c'est la seule comparaison qui lui vient. Il va s'y habituer, ça le surprend juste un peu à chaque fois. Il s'en sort plutôt bien. Il a juste vu son pouce passer pas loin de la lame à un moment. Ok, c'est pas le moment de finir édoigté. Il sait même pas si ce mot existe. Peu importe.

Un ordre de Tae oh. Kiho se lave les mains et arrive le pas rapide. Il attrape la marmite de l'autre coté et soulève avec son supérieur. Purée, mais y'a du plomb au repas ? De la sauce tomate ? Kiho est surpris et observe le récipient pour regarder dedans. Et bah y'a la dose dis donc ! Ils s'y baignent ? Oh ça doit être glauque. Il passe la porte et soulève en hauteur pour poser sur un plan de travail désigné par Tae oh. Après quoi il s'exécute et va chercher le basilic, le lave et attrape un hachoir, pour commencer à le réduire en fines lamelles. Moins évident que les légumes. C'est tellement fin qu'on va bien plus vite et du coup, plus de chance d'y perdre un bout de peau. L'horreur si un client trouve son adn dans son assiette. Berk. Il racle la planche à découper de la lame et pousse tout dans un bol en métal pour ensuite nettoyer d'un rapide comme d'éponge et laisse la planche propre. Il écoute attentivement les consignes de Tae oh, pour l'aider à faire la sauce, retenant toutes les infos s'il allait devoir la re faire demain par exemple. Laisser mijoter, surveiller et Senzo qui a encore besoin de lui. Kiho s'excuse auprès de Tae oh et court aider son collègue pour couper de nouveau pour une nouvelle commande d'entrées, un groupe. Il aime bien ce boulot en fait. C'est agréable de travailler de la nourriture. Plus cool que la plonge. Ah bah d'ailleurs, tout commence à être sale. De lui-même, il en prend conscience et après avoir fini de trancher des tomates et des carottes, il file à la plonge pour laver un max de trucs avant qu'on ait l'idée de le rappeler. En fait, alterné avec le boulot de commis, même la plonge était cool.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 14 Nov - 23:17
On ne croirait pas comme ça, mais le métier de cuisinier est loin d'être reposant même pour les plus passionnés de cuisine comme Tae Oh. Et cela l'est encore beaucoup moins, lorsqu'on travaille dans un restaurant étoilé avec une bonne réputation au sein de Tokyo. Cependant, le restaurant avait vu le départ de deux de ses commis et d'un cuisinier s'occupant des entrées en général avec Senzo. Trois personnes en moins dans la brigade ça se ressent. Heureusement le chef cuisto avait réussi à dénicher un commis novice dans le domaine de la cuisine, mais qui semblait avoir un bon coup de couteau pour découper rapidement les légumes. Bon ce n'était pas encore parfait parfait, mais c'était déjà très bien. Lors de son embauche, le coréen était présent et avait même dit au chef qu'il le prendrait sous son aile pour l'aider. Après avoir assigné à Kiho un poste d'aide auprès de Senzo, il alla de son côté aidé du côté des pasta. Bien vite, la sauce tomate manqua. Il jeta furtivement un regard vers le jeune Kiho et l'appela à l'aide. Au restaurant tout était fait maison, même la pâte, mais certaines préparation ne pouvaient pas être fait dans la minute avant d'être servie. La sauce tomate demande beaucoup de travail et c'est pourquoi elle avait été fait très tôt ce matin, car oui le coréen était là depuis ce matin à éplucher des tomates et à faire la sauce. Une fois le jeune homme venu lui prêter main forte, il lui indiqua la zone où ils allaient déposer cette énorme marmite contenant le liquide rouge. « Merci. » dit-il alors que le jeunot repartis aussitôt aider Senzo. C'est qu'il est dynamique le petiot. C'est agréable de voir quelqu'un qui se donne. Les commandes s'enchaînèrent, tout comme les plats vident revenant. Tae Oh lava le bord des assiettes avant qu'elle ne parte en salle et il rejoint Kiho. « Ça sera plus rapide à deux. » Tout en disant cela, il enfila une paire de gants et aida le plus jeune. « Pas trop dur ? » demanda-t-il tout en passant le jet sur les assiettes et rangeant cette dernière dans un bac. « C'est sportif, hein ?! » Petit sourire sur les lèvres, qu'il n'affichait que très rarement en cuisine, ils finirent de tout nettoyer, laissant les assiettes passer dans  la sécheuse. « Une fois que les assiettes sont sèches, tu les ranges là-bas. » dit-il tout en pointant du doigts les zones se situant à proximité des cuisiniers soit des deux côtés au fil de la pièce. « Fait bien attention à la forme des assiettes. » Tae Oh, lui se chargea de prendre les couverts triés déjà passés dans la sécheuse pour les ramener au niveau de la salle où un serveur vint lui prendre le bac des mains pour le ranger au bon endroit. Lorsqu'il redescendit, il entendit quelque chose tomber violemment sur le sol. Il fronça les sourcils et il descendit les six dernières marches rapidement. « Qu'est-ce qui se pas... » Son regard se figea immédiatement sur l'une des cuisinière se tenant la main. Rapidement, même avant que le chef ne le fasse, Tae attrapa le bras de la demoiselle et l'emmena sous le robinet où il laissa l'eau froide couler dessus. Il se tourna vers Kiho : « Ramasse et lave ce qui vient de tomber rapidement et va laver la poêle.» Il se retourna vers la fille et la questionna. Elle avait mis le manche de la poêle du mauvais sens et l'avait oublié, créant ainsi l'accident. Bien sûr qu'elle se prit une soufflante de la part du second de cuisine, car c'était les bases quand on apprenait à cuisiner de tourner les manches vers l'intérieur et non l'extérieur. Après l'avoir soigné, il prit la place de la jeune femme. « Bon sans Sawako, on va devoir se montrer encore plus efficace. » Il faut croire que le restaurant connaissait sa période de malheur ce mois-ci. Tout enfin nettoyer, il prit la casserole et entama rapidement, mais efficacement la préparation qu'elle venait de faire pour envoyer toute la commande de la table dix. Décidément ce soir cela s'annonçait sportif.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 2 Déc - 21:54
Incroyable. Tae Oh venait l'aider à la plonge ? C'était assez inhabituel. Dans tous les établissements qu'il avait fait, on l'avait même regarder faire et on l'engueulait pour ça aille plus vite, sauf que faute d'avoir quatre bras, le jeune Kiho ne pouvait que subir les remontrances sans broncher et accélèrer le plus possible au risque de bacler la chose, chose qu'ici il se refusait de faire. On lui avait donné la chance de pouvoir travailler sérieusement, il n'allait pas tout gâcher. Et puis, les ordres de son supérieur étaient certes directs et autoritaires, mais clairs et logiques, donc le japonais n'y voyait absolument aucun inconvénient et prenait même ça pour une hiérarchie établie et ça l'aidait à ne pas merder, même s'il se mettait pas mal la pression. Pas loin, certains trucs flambaient exprès pour les plats et les fours allaient à foison. De quoi réveiller sa pyromanie. Bosser dans une cuisine n'était pas la meilleure des idées de sa vie, mais il aimait ça quand même. C'est pas comme s'il avait pris des torches et gueulait : j'vais tout cramer ! Non, il se maîtrisait et n'y pensait même pas dans le feu de l'action et puis il avait pris ses médocs non ?

« ça va, je tiens » sourit-il en lavant franchement une casserole bien crasseuse. « Oui, mais ça va ,j'ai de l’entraînement, j'ai fait des boulots encore plus physiques que ça. » Il passait la vaisselle, de mains à mains, et le sourire de son supérieur le déstressa un peu. Pas évident, surtout quand on en voit certains qui le lorgnent avec perplexité. Ils doutaient probablement de ses capacités, mais Kiho ne voulait pas d'histoires, il était juste là pour travailler, ni plus ni moins. Il écouta et les assiettes finirent comme prévu là où elle devait être. Enfin, il manqua de tout foutre par terre en sursautant à un ramdam net. Oula. Il observa la scène. Ok, ne pas foutre son supérieur en pétard. Il fit un signe de tête et s’exécuta à un nettoyage rapide et impeccable, même si c'était dégueulasse de mixer de la bouffe à l'eau et le lessivage rapide. La nana s'était écarté un peu, elle s'était brûlé on dirait... Même si les s'il te plait étaient oublier, il supposait que c'était la règle ici. Un peu comme à l'armée. Ce serait jamais pire qu'avec son paternel. Il donna au passage un chiffon propre à la demoiselle et repartit à ses tâches en tentant d’accélérer la cadence, répondant présent à chaque fois, et n'oubliant pas la plonge. Tout le service fut intense et au fond de lui, il pensa à Kellian. Rien qu'une bonne nuit de sommeil et quelqu'un de gentil pas loin. Pas besoin de boobs, ou autre. Un environnement positif, c'est tout ce qu'il souhait en rentrant.

Quand le service fut fini, Kiho ne déserta pas les lieux de suite. Il préférait toujours laisser les autres partir en premier. Il n'était pas à cinq minutes prés de toute façon. Alors autant vérifier que rien ne traîner. Il choppa les poubelles et les sortit, en tenue de cuisinier toujours, avant de regagner son casier et de changer de haut. Calmement, il passa son sweat et sa parka, puisqu'il pleuvait dehors et s'assit pour lasser ses pompes, laissant les sabots dans le bas de son rangement métallique.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 6 Déc - 11:12
Le service prit fin. Le premier à partir fût le chef qui devait prendre dans une heure son avion, laissant donc Tae Oh s'occuper de la fermeture de l'établissement. Avant de partir chaque cuisiner lui dire au revoir avec le visage exténué par la soirée, mais souriant. Quand du personnel manquait, on le ressentait. Bien que le restaurant avait pu dénicher un nouveau commis, cela ne suffisait pas pour combler les trois postes. Encore dans les cuisines, le second de cuisine vérifiait que tout était à sa place et que les portes arrières étaient bien fermées. Il fit également un petit tour dans la réserve et dans la chambre froide pour voir si tout était ok. Une fois cela fait, il quitta les cuisines pour rejoindre les vestiaires où tout le monde était déjà partie, sauf le nouveau commis de cuisine : Ogawa Kiho. Petit sourire en coin, il alla à son casier juste face à celui du plus jeune. Il l'ouvrit et commença à enlever sa tenue de travail pour la troquer contre une tenue décontractée. « Alors cette journée ? » demanda-t-il tout en enfilant son t-shirt simple blanc pour recouvrir son torse nue. Passant à son pantalon, l'enlevant pour le plier et le déposer avec sa veste. Il enfila son jean et se baissa pour ranger ses sabots en bas du casier et enfiler ses baskets. Il prit son sac contenant toutes ses affaires personnels qu'il transportait partout. Il ferma son casier prenant son gros trousseau de clés et se tourna vers Kiho. « Tu as bien bossé aujourd'hui. » Quand quelqu'un travaillait bien, même très bien il était normal de le féliciter ainsi il travaillerait encore mieux. Il se dirigea vers la sortie, tenant la porte pour que le plus jeune puisse passer, leur chemin étant le même puisqu'il allait sortir via l'entrée principale. « Des jeunes comme toi c'est rare. » Oui rare, mais en même temps un jeune comme lui devrait être en train d'étudier au lieu de déjà rentrer dans la vie active. Tae Oh ne savait pas grand chose sur lui, mise à part l'essentiel et qu'il était pour le coup un bosseur. Vous vous dirigez vers la sortie. « Dit-moi tu as quelque chose de prévu ?. » Il ouvrit la porte, le laissant sortir, vérifiant avant de fermer qu'il avait tout sur lui. Puis oh pire il les retrouverait demain. « Il est tard, mais un petit verre ça t'intéresse. J'ai envie de te remercier pour ce soir. Tu as vraiment très bien bosser. » Le remercier et en savoir un peu plus sur Kiho. Tae Oh aimait bien connaître les personnes qui travaillaient avec lui. Avant de fermer la porte, il enclencha le système de sécurité. Il vérifia que la porte soit bien fermée.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 19:01
 

Le travail c'est la santé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♫ Le travail c’est la santé. Rien faire c’est la conserver ♫
» Le travail, c'est la santé.
» Le travail c'est la santé, ne rien faire c'est la conserver - Tanagra Elis
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-