AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Excuse me I am lost ... | Ft. Lü fheng Li shen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 16 Oct - 0:44

 Li shen & HooChull Հ Excuse me I am lost ....
Tenue ♣Je soupire légèrement, je repensais à la dure journée que j'avais passée, entre les cours de natation et tâches ménagères à la maison et son petit frère, je n'avais pas vraiment de temps, j'en avais que quand je rentrais. Quand je retournais à la maison je mettais du temps, j'en profitais pour me reposer et prendre une clope, j'en sors une et l'allume pour la mettre entre mes lèvres. Je me décide à marcher, lentement, les mains dans les poches. Il n'y avait rien de très intéressant ces derniers temps, je préfère ça qu'à voir des problèmes par tout. Loin dans mes pensées je m'étais mis à marcher sans m'en rendre compte, jusqu'à me retrouver dans un tunnel.
.
« P 'tain, où est-ce que je suis encore? ».

Je tourne la tête de gauche à droite, mais aucun signe familier qui pourrait me dire où je suis, on ne pouvait voir qu'une immense fontaine trônait au centre de l'endroit.. Je sors alors mon téléphone peut-être qu'il allait m'aider à m'orienter avec "google map." À Peine le téléphone sortie, j'entends des bruits de pas s'avancer vers moi, et des rires qui ne disaient rien de bon. J'avais vu juste, un jeune délinquant apparut avec un couteau à la main, il voulait sans doute me voler.  

«Ce n'est vraiment pas mon jour à ce que je vois, tu veux quoi? Mon argent ? Mon téléph' ?».

Je n'attendais pas vraiment à une réponse, car je la conaissais déjà. Il s'approcha de moi, il avait une capuche sur la tête qui couvrait bien son visage.


« Je voudrais bien un p'tit peu de fric, et mon téléphone est cassé. Et il me faut ma dose... Mon petit précieux qui m'aide à vivre.... ».


Encore un de ces drogués, qui ont dépensé tous leurs frics pour de la poudre blanche. Je n'avais pas vraiment peur, j'avais gardé mon sang-froid. Il s'approcha de plus en plus pointant son couteau vers mon ventre. À quelques centimètres de mon corps, je me dégage vers la droite, le laissant s'éparpiller sur le sol telle une crotte de chien. Je continue de marcher lentement, mais le petit était coriace, il se releva rapidement avant des revenir vers moi, il n'avait pas émis de bruits, jusqu'à ce que j'entende un homme à terre,je me retourne pour te voir au-dessus du raquetteur, lui assénant je ne sais combien de coups de poingts, au ventre, au visage, au torse et j'en passe. Je me rue alors pour t'arrêter, tu aurais pu le tuer.
« Ça va?.» Te dis-je en te prenant avec moi. Je mettais retourner une dernière fois pour voir l'état de l'autre, j'étais sidéré. Pas que l'autre sois toujours à terre, mais il y avait une lignée de sang après nos pas. Je me mis alors à regarder tes habits, apercevant une énorme tache de sang sur ton haut, elle était située au ventre. J'en ai conclue que tu as été poignardé.

«  Qu'est ce qui t'as pris de faire ça ?! T'étais pas obligé de venir en mon aide ! Fallait rester dans ton coin comme tu le fais si bien d'habitude ! » Criais-je affolé. Je ne savais pas vraiment où j'allais mais je courrais dans tout les sens, je regardais les bâtiments les vitrines, un signe m'indiquant le chemin.

« Pourquoi ça m'arrive qu'à moi ! Pourquoi moi ?! »

code par ARCHITECTURE


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 18 Oct - 13:48

Excuse me I am lost ...
HooChull



TENUE MAIS CHATAIN SANS MASQUE ET SANS CASQUETTE ֍

Depuis combien de temps n'avait-il pas vu Zander ? Plusieurs jours qui lui paraissait une éternité ? Deux semaines ? Putain il ne voulait et ne pouvait pas compter. Trop de choses s'étaient produites depuis, et son seul moment de repos avec été quelques cours de natations, parce que même les cours classiques, il y dormait. Il ne savait même plus ce qu'il voulait faire. Son père était mort, il le savait , ils ne l'avaient pas retrouver mais c'était une évidence. Comment peut-on buté un ambassadeur comme ça bordel ! Et leur mère avait à peine donné signe de vie qu'elle s'était rebarré au pays avec leur petite sœur, les laissant lui et son frère, seuls au Japon avec une petite fortune dans les mains mais toujours ce différent. Il était plus seul que jamais. Et il n'avait envie de rien à part d'étriper deux trois connards, baiser un coup et se souler la gueule, même s'il avait découvert que baiser sans avoir bu c'était sacrément mieux. Les mains dans les poches, la clope aux lèvres, fumant dans le vide, tout autant que ses yeux vaquaient sur le néant, il avançait. Le porte feuille dans la poche arrière, le téléphone dans l'autre, il fallait être fou pour l'attaquer ou faire du vol à la tire sur sa personne, c'était signer son arrêt de mort. RPS l'avait menacé de le virer à plusieurs reprises pour violences en dépit du fait que ce soit un excellent élève... Sa bande commençait à le voir partir en couille mais ne disait rien, après tout , ils savaient qu'il serait là s'ils avaient des emmerdes, c'était à ça que servait un meneur non ? Il ne savait plus. Il a avait fini en cellule de dégrisement au commissariat il y avait deux jours et il avait encore mal au bide de cette putain de cuite qu'il avait pris. Bordel ce que c'était douloureux de chuter et de ne pas savoir comment se rattraper.... La volonté ne lui manquait pas, mais il avait mal... comment jamais. A l'intérieur tout au fond. L'envie de tout envoyer chier. L'envie de hurler, de gueuler sa haine à la gueule du monde, à lui demander pourquoi il s'acharne depuis ses douze ans... et l'envie juste de douceur, de ne plus réfléchir, de quitter ce putain de monde qui ne l'écoute pas et refuse de le comprendre. Il se souvenait de ces moments passés avec Minoru et Karen... ils étaient tout l'opposé... gentils et patients. Pourquoi l'avaient-ils été avec lui... Il ne méritait pas ça... Il mentirait s'ils disaient ne pas avoir apprécier leur compagnie, même s'il avait eu par moment l'envie de l'étrangler pour le faire réagir, mais au fond, ça avait été cool...

Il tourne dans une rue, perdu dans ses pensées quand un mec passe en courant, puis un second. Ils le bousculent à deux. L'un lui arrache son porte feuille et l'autre son téléphone. WHAT ! Putain, ça va chier. Il est pas d'humeur. Il tend le bras, attrapant la capuche du premier et tire violemment, le jetant dans le mur à proximité, et lui colle dans son genou dans les reins, lui arrachant un cri. Il le tire par les cheveux et reprend son téléphone, jurant au moins dix insultes à la seconde, puis prend en chasse le second receleur. Il va lui démonter la gueule à ce petit bâtard. Il accélère, le suit par dessus une grille, et lui saute dessus mais ce dernier se retourne et lui fout un coup de couteau à travers le sweat. Putain ! Il a une lame ! Les mains sur le ventre, Li Shen se recule, affolé. Attends, il l'a blessé où ? Non mais merde ! C'est tous des fiottes en plus !? Il soulève son haut alors que l'autre se tire en trombe, pensant déjà à sa prochaine victime. Salaud de toxico de merde ! Et il sait de quoi il parler, il a envoyé son propre bro' en désyntox ! Ce mec avait des cernes de quinze mètres, et un sourire dégueulasse, il se piquait à coup sûr ! Ok, un plaie superficielle. Heureusement qu'il avait de bons réflexes d'esquive. Il arrache son keffie noir de son coup et se le sert à la taille pour éponger un minimum le peu de sang qu'il perdait mais il lui en fallait plus. Et là, il était foutrement de très mauvais poil. Il allait le retrouver , et lui faire la peau. Il se remet à courir la main sur le flanc et l'aperçut au loin qui s'est prenait déjà à quelqu'un d'autre.

Il arrête de courir et avance déterminé vers lui. Sa main attrape une barre de fer sur une poubelle dégueulasse, le regard tueur. Ses doigts se serrent dessus. Prie ta mère enfoiré, il va te faire sortir les yeux pas les oreilles pour ton affront. T'as voulu le dépouiller et le planter... tu vas manger. Son avancée tombe pile dans le moment où le type l'a esquivé et qu'il repart, et là BAM , coup de barre dans le dos du toxico. Ça lui fait même lâcher son couteau. . Il lui choppe les cheveux et le jette au sol sans aucune douceur. Les dents serrées, il lui colle un coup de pompe en pleine gueule, lui rechoppe le col pour le soulever et lui colle plus d'un de poing. Et il se marre ce con. Il va pas rire longtemps. Il lui arrache son porte feuille à la sauvage et lui fouille une poche au passage lui montrant quelques billets, en haussant les sourcils, du style : tu permets, avec les intérêts, enfoiré. Il veut pour le finir pour pas qu'il aille baver aux flics qu'il se sent tirer en arrière et doit lâcher sa proie. Quoi mais quoi putain ! Il s'amusait bien là, et puis il a cherchait aussi merde !

Il se défait de l'emprise de la fameuse victime et le voit paniqué. Hein ? Il est fou, qu'est-ce qu'il a ? Mais arrête ! Il le reconnaît. C'est un mec de la natation. Bah merde alors. Il n'a pas le temps de lui dire que ça va que l'autre lui gueule dessus. Li Shen hausse les sourcils, et regarde son ventre, les mains pleines de sang. Ah euh ça oui... alors... Comment ça comme il fait d'habitude. Il fronce les sourcils en le voyant partir en couilles dans tous les sens. Heureusement que y'a personne dans la petite ruelle putain, à part un ou deux commerçants dont les boutiques sont fermés. Li Shen l'attrape par le col et le plaque à un mur, les deux mains serrés contre ses clavicules tenant fermement le vêtement, presque collé lui. «A faire autant de bruit tu vas alerter tout le monde !  Il m'a dépouillé et vient de me larder, t'as cru que j'allais le laisser faire ? J'te suis pas venu en aide, j'ai recupéré mon bien. Maintenant tu te calmes putain ! » Il le fixe droit dans les yeux, lui tape une seconde fois le dos au mur, pour lui faire comprendre de se taire et se recule pour soulever ses hauts épais et tirer sur le tissu qui cache la plaie. « C'est bon, tu vois, j'ai rien de perforé. Me faut juste de quoi me soigner...  une cicatrice de plus. » Il évita de toucher la plaie avec ses mains qui avaient le sang de l'autre connard, affalé au sol. S'il avait une merde dans le sang, c'était un coup à finir malade pour de bon pour une connerie. Il s'adossa au mur, le souffle quand même un peu court. Courir avec une plaie et se battre, c'était pas non plus la fête. Sept centimètres de long, mais juste 3mm de profondeur environ. Rien d'alarmant. Juste que ça saigne pas mal au début ce genre de choses. Il avait perdu sa clope dans le tas. Rah... il s'en sort une et se l'allume, posant sa tête en arrière contre le mur et fixe son -camarade- de club. « Détends-toi... il en faut bien plus pour me crever... C'est quoi ton problème, t'es paumé ou quoi? » Il disait ça avec un naturel déconcertant. oui mais pour Li Shen, c'était la routine ce genre d'évènement.... Il expira sa nicotine en fermant les yeux, essayant de contenir la douleur, l'énervement et aussi ce vertige naissant.
.
 

Excuse me I am lost ... | Ft. Lü fheng Li shen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui s'explique, s'excuse, et qui s'excuse s'accuse. | Élodie de Froulay
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» BLÂME SÉVÈRE ET DEMANDE D'EXCUSE AU PRÉSIDENT MARTELLY PAR LE SÉNAT
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-