AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 After parting ☇ Berry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 25 Oct - 16:59



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Première expérience sur le terrain, et ce bien malgré ses supérieurs car un concours de circonstance fit qu’elle se trouvait au bon endroit et au bon moment.  Après avoir passé plus de cinq mois à trier des dossiers poussiéreux dans les archives du commissariat ou à faire fumer ses doigts pour compléter les fiches civils informatiquement, ou encore à jouer les coursières, en ce début d’après-midi elle sentait enfin le vent tourner en sa faveur.  Il était même temps. Ajustant l’oreillette et sa casquette qui lui mangeait une partie du visage, elle confirme sa position à ses coéquipiers et descend d’un pas vif l’avenue noire de monde car parmi eux se trouvait le suspect. Un homme dans la vingtaine, un mètre soixante-quinze, qui venait tout juste d’agresser une lycéenne avant de prendre la fuite surpris par le gardien du parc qui ne faisait qu’une simple routine d’inspection. Les sens en alerte, la jeune femme scrute un comportement suspect, celui qui correspondrait à la description donnée par le témoin, une veste en cuir noire, un tee-shirt noir et un jean. C’est en traversant un passage piéton, qu’elle le croise, il marche vers elle pour rejoindre l’avenue qu’elle avait quitté. Il la dépasse. Sans même y réfléchir sa main empoigne son poignet, « vous avez fait tomber quelque chose. » Il la regarde droit dans les yeux et elle se fige, il s’apprête à se retourner et elle guette la moindre ouverture pour lui assener un coup dans une tentative d’immobilisation mais son regard se pose alors sur son oreillette,  il la repousse et se met à courir à toute allure. « Je l’ai trouvé, intersection de la zone nord à côté du cinéma… » Se dépêcha-t-elle d’indiquer mais la réponse de ses collègues, de se replier, elle ne l’exécuta pas. La stagiaire se releva et se mit à la poursuite du suspect, arrachant l’oreillette qu’elle avait. Le vent soufflait mais elle ne pouvait pas se contenter d’attendre, il lui fallait elle-aussi bouger.

Le souffle court, elle balaye de sa main libre une mèche de cheveux collée à son visage en sueur, tandis que l’autre appuie sur son point de côté. « Excellent travail, je ne m’attendais pas à ce que tu réussisses… tu peux prendre congé pour le reste de la journée, je me charge des formalités mais la prochaine fois, comprends que les ordres sont des ordres » déclara son supérieur en posant sa main sur son épaule. L’étudiante se contentait de sourire, bêtement, avant de le remercier et de s’incliner. Une fois la voiture de police fondue dans la circulation, elle se releva et d’une démarche titubante, pris la direction d’un café qu’elle voyait à peine cinq cent mètre d’elle. Maintenant que l’officier était loin, son expression se tordit de douleur, en plaquant le suspect, elle s’était blessée au genou mais ce n’était pas la seule partie endolori car l’homme, en luttant à plusieurs reprise l’avait frappé en utilisant ce qu’il avait sous la main. Malgré tout, elle ne pouvait se plaindre face à son supérieur, elle avait désobéit et s’était blessée qu’importe l’issue de la mission, le pire c’est qu’elle soupçonnait qu’il lui laissait l’après-midi de libre pour justement se soigner. L’hôpital ? Trop coûteux, ce n’était qu’une égratignure et non une urgence. La seule chose qu’elle voulait, c’était étancher sa soif. Courir aussi intensément, presque désespérément, l’avait complètement vidée de son énergie ou presque car elle savourait intérieurement, la joie d’avoir enfin fait quelque chose d’utile. Peut-être qu’elle pourrait davantage sortir, elle l’espérait. Tsubame pousse la porte du café, et s’installe à l’un de ses tables à deux, à côté de la vitrine géante mais au fond, elle ne voulait pas subir les courants d’air que promettait chaque entrée et sortie de client. Elle s’affale sur son siège et étend sur la table ses bras (d’ailleurs, ils pouvaient toucher aisément le bord de la table), joues collées contre le bois de la table, pendant quelques instants, elle ferme les yeux. Une voix la tire de sa pseudo-léthargie en lui demandant si elle voulait commander quelque chose ou un truc de ce genre. La phrase classique des serveurs. Elle se redresse, lève ses yeux vers le propriétaire de la voix pour répondre « Vous avez du lait de soja ? »  La réponse est souvent négative, mais elle ne peut s’en empêcher, elle aimait tellement ça avant de finalement rectifier « pardon, je voudrais un chocolat viennois et.... non, ce sera tout s’il-vous-plaît »


© cn.june

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2174 Yen (¥) : 758 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 28 Oct - 19:56



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



La journée s'annonçait plutôt longue. Ce matin, ma patronne m'a fait venir dans les vestiaires pour me parler sérieusement d'un truc. Je l'ai suivi après un coup d'oeil avec l'une des serveuses, une grimace de ma part et un sourire du siens. Je ne sais pas du tout de quoi elle voulait me parler qui valait autant de sérieux mais j'y suis allé sans trop me tracasser. De toute façon, je sais très bien que je n'ai fait aucune bêtise, ni rien qui vaut la peine d'être sermonné ou viré. Dans le vestiaire, la jeune femme m'a demandé de m'asseoir, l'air grave, puis elle s'est tournée en fouillant dans l'un des cassiers. J'ai cru qu'elle allait me sortir un dossier pour me virer, mais à la place je vois une robe rose à paillette pendre devant mes yeux. « écoute berry, ça fait longtemps que tu bosses avec nous, faut vraiment que tu te portes volontaire pour être comme nous. » Foutage de gueule! Tout ce cirque pour me montrer ça! Patronne ou pas, je refuse de mettre une robe pour son plaisir. Je me suis redressé vivement du banc, les sourcils froncés. « Madame! Vous êtes vraiment incorrigible! » Et sans en dire plus, j'ai quitté le vestiaire en claquant la porte. ça ne se fait pas envers son patron, mais je m'en fiche. Je sais parfaitement qu'elle n'osera jamais me mettre à la porte parce que je suis comme une poule aux oeufs d'or à ses yeux. J'attire autant les hommes que les femmes, qu'importe l'âge. Pour eux, je suis le fruit interdit, le mignon petit garçon aux cheveux roses. Enfin, ça s'était avant que je change pour être blond, avec des reflets dorés. Il me nomme tous épis de maïs, ou cendrillon. à la longue, je m'habitue réellement à n'importe quoi. Une fois revenu dans le café, je secoue doucement ma tête en voyant ma collègue, lui racontant encore la mauvaise blague de notre supérieure. Elle rigole, et je termine par en sourire en lui disant de ne pas se moquer. Ici, je m'amuse beaucoup et je ne donnerai ma place pour rien au monde.

Les clients se sont enchaînés sur plusieurs heures, avant que je puisse avoir une pause et profiter pour boire un café. Les serveuses portent toute une robe blanche et jaune façon soubrette, tandis que je porte un uniforme blanc et un nœud jaune. Costume sur mesure, puisque je suis le seul mec qui travaille dans ce café. D'ailleurs, dès qu'une fille se présente, c'est moi qu'on envoi sans demander mon avis. Pas besoin de calepin, elles savent que je retienne vite et longtemps, la raison pour laquelle je m'approche de la jeune fille avec seulement un sourire aux lèvres. Du lait de soja ? à mon souvenir, j'en sais rien. Je n'ai pas le temps de répondre qu'elle se rétracte et change d'avis, un chocolat viennois. C'est dingue, mais son visage me dit quelque chose d'étonnant. J'ai une mémoire photographique, évidement que je me souviens de ces traits-là. Tsubame. Ma vie privée ne doit pas interférer dans mon boulot, c'est la raison qui me pousse à m'incliner poliment et à me rendre en cuisine pour demander son chocolat. Le temps que ma collègue le fasse, je vais fouiller dans le frigo récupérer une bouteille de lait de soja, que je dépose sur un plateau avec la tasse. Au passage, je pique un gâteau en forme de fleur de cerisier et retourne vers la table avec la jeune fille. « Voilà votre chocolat viennois. » Dis-je en déposant la tasse, puis la petite bouteille de lait et l'assiette avec le gâteau à la crème. « Les fleurs de cerisier sont très belle, n'est-ce pas ? » Si c'est bien Tsubame -ce que je suis sûr- elle va comprendre où je veux en venir avec la fleur. C'était l'emblème de son clan, celui que j'avais tatoué entre les omoplates avant de le retirer au laser et de le barrer d'une cicatrice.

© cn.june


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 17 Nov - 21:38



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Un regard à gauche, un regard à droite ; tout le monde semblait occupé à siroter sa boisson, à discuter avec la charmante voisine de la table d’à côté, à donner l’illusion d’un semblant de vie social avec son smartphone, ou encore à convaincre un groupe d’ami d’une sortie potentielle à la fin de la journée. À la vitesse de la lumière, elle soulève sa veste pour voir les dégâts qui ne manquent pas à lui arracher une grimace, et concernant sa jambe, elle n’avait pas besoin d’imagine visuel pour savoir que peu importe à quoi ça ressemblait, demain elle allait certainement boiter. Un soupire bruyant se fait entendre, elle prend son visage entre ses mains, avec son état feindre la comédie serait relever le défi de gagner un trophée à la fin de l’année de l’actrice de l’année. Les chances de se voir attribuer une mission chavirait plus elle y repensait, elle s’exaspérait parfois seule. Pas besoin du commissaire pour deviner le discours qu’il lui tiendra. Inlassablement le même, éternellement le même à moins que le ciel lui tombe sur la tête ou bien son fils. Elle l'admirait, mais elle voudrait tellement qu'il lui fasse davantage confiance. La paparasse ? Très peu pour elle, surtout qu'elle avait encore du mal avec les kanjis.

« Voilà votre chocolat viennois », elle ne l’entend pas vraiment arrivée, c’est l’odeur du chocolat qui la ramène sur terre. Si depuis son arrivée dans ce petit café, la jeune femme n’avait pas fait attention au serveur, la seconde phrase qu’il eut la figea. Son premier réflexe fut d’attraper fermement le poignet du jeune homme, comme pour le retenir, être certaine qu’il n’allait pas partir ou du moins que cette sensation qu’elle avait eu une fraction de seconde avant n’allait pas disparaître. Pas de remerciement pour la brique de soja qu’elle s’était réjouie de voir, ou encore d’ébahissement face à l’apparition coûteuse d’un gâteau à la crème, rien de tout ça. Tsubame le regardait droit dans les yeux, comme pour percer la signification de ces lueurs rieuses qu’elle lisait dans le regard de cet inconnu. Sans cligner des yeux, elle le dévisage. C’est la première fois qu’elle avait cette sensation, de déjà-vu, mais elle était certaine de ne l’avoir jamais vu. Vu, depuis que la lumière n’était plus un mot vide de signification. Comme pour mieux le voir, elle se lève sans le quitter des yeux. De toutes les conversations possibles, il lui parlait de cerisiers. Un frisson la parcourut lorsque son esprit commença à relier les mots entre-deux ainsi que les souvenirs, encore douloureux. Dans une totale incompréhension, elle répète les mots du garçon, essayant de percer le sens caché qu’il pouvait y avoir et s’il y’en avait. «  Parle » finit-elle par articuler d’une voix presque rauque en lui saisissant les épaules. Il devait la prendre pour une folle, et elle avait l’impression de le devenir, en remarquant que les conversations s’étaient arrêtées et que les regards curieux étaient tous dirigé vers elle, elle s’arrête et baisse les bras, le long de son corps. « Je suis désolée » murmura-t-elle, plus pour elle-même qu’à l’attention du serveur blond. Elle se laisse tomber sur sa chaise, pas certaine de comment remettre en ordre ses pensées. Comment un fantôme pouvait refaire surface ? Elle devait avoir pris trop de coups pour diverger ainsi. « Il faut attendre le printemps pour les voir » répondit-elle d’une voix monocorde à la déclaration précédente, en faisant tourner sa bague autour de son index. Elle relève le visage et le regarde de nouveau dans les yeux, plus tendrement. « Savez-vous où en trouver ? »


© cn.june

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2174 Yen (¥) : 758 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 21 Nov - 21:22



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Je n'aurai jamais cru pouvoir retomber sur un vieux fantôme du passé, sur cette jolie silhouette que peut-être la petite Tsubame. Je sais parfaitement qu'elle ne pourrait jamais me reconnaître, puisque à cette époque, aussi proche soit-on, elle ne m'a jamais réellement vu. Mon physiquement lui est complètement inconnu mais j'osai espérer qu'elle se souvienne encore du son de ma voix, à moins qu'elle aussi ait trop changé ? C'est d'ailleurs pour cette raison que j'émet un thème hors sujet que seule la vraie Tsubame pourrait comprendre. La fleur de cerisier était sacré pour nous, je me souviens encore du tatouage dans mon dos comme s'il était toujours là, ainsi que le poids de cette bague à mon index. Heureusement, elle n'a pas attrapé la bonne main, la seconde traînant le long de mon corps. Je ne comptais pas fuir si c'est ce qu'elle croyait, de toute façon je travaille ici. Il me serait impossible de l'éviter, surtout en restant à l'une des tables de la pièce. Pourtant je ne cherche pas à me dégager, mes yeux scrutant silencieusement les siens. Là non plus, elle ne connait ni la forme, ni l'intensité de mes iris. Parler ? Je ne bouge pas même quand elle m'attrape par les épaules, nos tailles n'étant pas bien différente. L'ambiance autour de nous n'était pas des meilleures, mais ça n'avait aucune importance à mes yeux. Tsubame était là, et apparemment elle pouvait parfaitement me voir. Libre, j'aurai pu repartir à mon travail mais je reste planté là, mes pupilles toujours braqués sur la demoiselle assise de nouveau sur sa chaise. Le printemps, oui. Mais nous ne sommes justement pas au printemps. L'automne est à notre porte, tuant ainsi les fleurs de cerisier. Je pu remarquer sans difficulté la bague à son doigt, souriant de plus belle. « Je me souviens d'un magnifique arbre dans la cour d'un jardin. » Dis-je en parlant de celui où je me perchais souvent à l'époque. Il se trouvait proche de sa chambre, et c'est grâce à celui-ci que je pouvais parler avec elle. « Ce bijou a-t-il une signification ? » Demandais-je en montrant sa bague d'un signe de tête. Je pourrais lui montrer la mienne, mais je fais en sorte de garder ma main dans mon dos, pour qu'elle ne puisse pas se servir de cela pour me reconnaître. Et si jamais elle m'accuse de vole ? N'importe qui pourrait avoir cette bague. « Elle est trés jolie. » Je sais déjà que c'est du véritable argent, et qu'elle coûte sûrement plus cher qu'une voiture. Elle est unique, et seulement en deux exemplaires.

© cn.june


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 20 Déc - 15:27



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Il y avait quelque chose en lui qui la dérangeait, plus que cette façon dont il s’exprimait, c’était cette petite lueur dans son regard qui piquait sa curiosité et son amour propre. À coup sûr, si elle le racontait à quelqu’un, elle se ferait rire au nez mais elle était certaine de n’être pas encore tombée dans la paranoïa, ce serveur était définitivement louche et désagréable. Bien plus que ça, elle avait la sensation qu’il lui manquait une pièce du puzzle, comme si sa conscience avait volontairement bloqué ou refoulé une chose qu’elle n’arrivait à saisir, pour le moment. Un magnifique arbre dans la cour d’un jardin, cela ne voulait rien dire, c’était bien trop vague, n’importe quel lieu au Japon était orné d’un cerisier, à compter les écoles, les parcs, les rues. C’était bien trop vague. Cependant, il y avait dans sa voix un timbre familier, nostalgique, elle tente de trouver des indices dans son regard mais rien, cela l’exaspérait et l’agaçait. « Ce bijou a-t-il une signification ? » Son premier réflexe est de couvrir sa main de l’autre, comme pour dissimuler la bague de ce regard curieux, non pas parce que cela la gênait mais pour simplement la protéger. Troublée, elle baisse le regard pour qu’il ne remarque pas les tremblements soudains de ses yeux. « Vous êtes bien curieux pour un serveur » rétorqua-t-elle sèchement pour cacher sa surprise, elle saisit la brique de lait de soja et plante la paille, avant de boire une gorgée. « Êtes-vous ainsi avec tous vos clients ? » Elle voudrait triturer l’anneau argenté mais réprime l’envie, elle ne voulait pas que ce dernier puisse la voir, surtout que sa façon de dire « Elle est très jolie » ne lui était pas étrangère. Elle avait l’impression d’avoir déjà entendu cette phrase, où et quand ? Tsubame l’ignorait. « Elle est unique » répondit-elle plus doucement, comme pour le corriger l’affirmation du blondinet, la valeur de cette bague n’avait pas d’équivalence aussi bien pécuniaire que sentimentale. À plusieurs reprises, elle aurait voulu s’en défaire car si de bon souvenir y était attaché, de plus douloureux également. «  Mais, j’ai perdu l’autre depuis longtemps  » un demi-sourire s’étire sur ses lèvres, elle ancre son regard dans le sien d’ajouter en soupirant : «  Vous m’énervez. En plus de poser d’avoir des remarques étranges, vous ravivez de mauvais souvenirs. Allez-vous prendre vos responsabilités pour cela ? » Il lui cachait quelque chose, qu’importe ce que c’était, elle voulait le savoir.


© cn.june

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2174 Yen (¥) : 758 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 21 Déc - 12:28



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



A ses paroles, je me doute que mon visage ne lui dit rien et que ma voix doit être différente d'avant. Tsubame a pu m'oublier aussi, c'est une possibilité que je ne néglige pas. Son regard est troublé quand je parle de sa bague, je me doute que celle-ci est précieuse et qu'elle ne voudrait pas se la faire voler. Je ne suis pas là pour ça, puisque j'ai exactement la même. « Je suis désolé. » Prononçais-je poliment, sans l'être en vérité. Son geste me fait davantage sourire et je soupçonne une certaine panique chez elle. Est-ce ma faute ? Je laisse un petit rire m'échapper et secoue doucement ma tête. « Pas vraiment, non. Seulement les plus charmantes. » L'humour n'est jamais de trop chez moi, mais j'ignore si Tsubame pourrait le comprendre. Cela fait si longtemps que je ne l'ai pas vu, je ne voudrais pas qu'elle me déteste sans savoir qui je suis. Est-ce qu'elle m'apprécie toujours après mon départ du clan ? Je n'ai pas eu le choix, sinon je serais resté avec elle. Unique. Je le sais, mais je ne dis rien. Mes yeux se baissent sur ses mains puis reviennent vers son visage. « Je croyais qu'elle était unique ? Vous insinuez qu'elle possède une jumelle ? » Ce n'est pas très malin de se jouer d'elle, mais je ne peux pas me dévoiler aussi vite. Mauvais souvenirs ? Je soutiens son regard avec un sourire et ne peux m'empêcher d'ajouter malgré moi: « Pourquoi cette bague apporte-t-elle des mauvais souvenirs ? Que voulez-vous que je fasse ? » J'attendais un ordre ou une question, quelque chose pour me faire payer ma trop grande curiosité. Je ne suis pas obligé de l'écouter, puisque notre lien a été brisé en même temps que son clan. « Vous parlez comme une princesse à qui on ne peut rien refuser. » Fis-je valoir en redressant mon dos pour l'appuyer contre la chaise. Je la toise d'un peu plus loin, l'examinant attentivement. Une princesse, c'est le cas de le dire.

© cn.june


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 22 Déc - 16:32



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



La réponse du jeune homme à sa question lui arracha un demi-sourire voire une grimace, pour ne pas ajouter qu’elle sentait les poils de ses bras s’hérisser. Peut-être que cela avait de l’effet auprès de clientes charmantes, mais elle trouvait le serveur douteux, tout comme son sens de la répartie. Parce qu’elle l’avait provoqué, elle se contenta de pincer les lèvres et rectifier son sourire, mais en vain. Plus qu’auparavant, elle scrutait la moindre expression chez le jeune blond, il attisait sa curiosité tout comme il pouvait d’une phrase susciter le contraire. « Tout va de pair dans ce monde, non ? » demanda-t-elle doucement, en levant les yeux vers lui avant de fixer la bague qu’elle portait à son annuaire droit. Chaque entité peut être unique, mais elle est toujours associé à une autre par complémentarité ou par opposition. «  C’est bien plus qu’une simple jumelle, sans l’autre elle n’aurait jamais existé depuis le début.  » Elle n’était pas certaine qu’il comprenne, il aurait fallu remonter dans le temps, au moment où elle s’était décidée de rencontrer un artisan pour immortaliser le lien qui l’unissait à l’autre possesseur. En parler serait inutile, il n’était qu’un simple auditeur qui après cette discussion allait certainement poser ces mêmes questions curieuses envers d’autre client charmant. « Me consolerez-vous après avoir satisfait égoïstement votre curiosité ?  »   Hime, encore un autre mot qui se planta comme une flèche. Avec le sourire et une attitude calme, il réussissait à la blesser ou raviver des plaies non cicatrisées.  Elle soutient son regard, cherchant la moindre faille, le moindre indice, il y avait bien trop de coïncidences dans ces propos. « Vous ressemblez à un serviteur qui n’a pas sa langue dans sa poche  » argua Tsubame d’un léger rictus. De sa main encore valide, elle lui attrapa le col et le tira vers elle, avant de susurrer à son oreille, «  et si je vous intimais l’ordre de retrouver la personne qui possède l’autre moitié, le feriez-vous ?  »

© cn.june

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2174 Yen (¥) : 758 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 25 Déc - 11:22



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Tout va de paire dans ce monde. Que veut-elle dire par là ? Mes yeux s'incrustent dans les siens et je l'observe quelques longues secondes sans répondre. Est-ce que toute chose possède une moitié ? L'humain trouve toujours son double pour former un couple ou en cas d’extrême amitié. Chaque chose possède sa paire. Pourtant, je ne trouve rien à redire. Sûrement a-t-elle raison, dans ce cas pas besoin d'argumenter. Est-ce que nous, nous possédons une paire ? Je doute que l'on soit comme ces bagues, avec une jumelle ou un jumeau. « Je ne comprends pas très bien ce que vous dites. » Parle-t-elle des bagues ou d'autre chose ? Peut-être voulait-elle dire que sans l'un ou sans l'autre, aucune n'aurait existé. Tsubame reste une fille curieuse et intrigante, j'ai oublié ô combien j'adorai cette fille quand nous avions l'opportunité d'être proche. Ce temps me manque, j'aimerais revenir en arrière pour profiter encore un peu avec elle. « Comment le pourrais-je ? Je ne dois pas être convainquant pour vous réconforter. » Mon sourire malicieux ne veut plus quitter mon visage, tandis que je la compare à une princesse. Sa remarque me fait rire et je ne me cache pas. « Vous n'avez pas tord, c'est une mauvaise manie. » Dis-je en tirant le bout de ma langue pour la coincer entre mes dents. J'arrête rapidement mon geste quand elle choppe mon col, mais je ne perds pas mon sourire en écoutant son chuchotement. « Ce serait trop facile, princesse. » Ma voix n'est pas plus forte que la sienne, mais je me libère habilement de son emprise pour me redresser et m'incliner poliment devant elle. Sur ce, je fis mine de tourner les talons dans l'intention de trouver une autre table à servir. Qu'elle réfléchisse deux secondes à ce que je venais de lui dire, parce que c'est un gros indice qu'elle a là.

© cn.june


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 21 Jan - 0:20



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



L’évidence était sous ses yeux, mais elle refusait simplement d’y croire. C’était bien trop beau pour être réel. Depuis qu’elle voyait le monde sous un nouveau jour, elle allait de déception en déception, découvrant la triste réalité de son existence. Solitude et abandon sont le nom que portent ses démons, elle voulait être forte mais dès qu’elle se trouvait à une intersection, une peur invincible reprenait le dessus. Dès qu’une situation passait un certain point, elle faisait un blocage, elle refusait d’accepter les choses telles qu’elles pouvaient être, telle qu’elle pouvait le voir. « Trop facile, pas vrai… » Répéta-t-elle, le regard perdu dans le vide, alors qu’il lui tournait les talons. Pendant longtemps, elle espérait pouvoir recouvrir la vue et voir enfin les vérités telles qu’elles étaient, mais même sous la lumière du jour, les formes sont artificielles et fausses. À plusieurs reprises, elle s’en était mépris ; à chaque fois, c’était plus douloureux, plus suffocant. Marmonnant les mêmes mots sans, elle se perdait dans les méandres de ses pensées sans réellement trouver un ensemble cohérant. Accidentellement, elle renversa sa tasse de chocolat encore chaude, elle n’en prit conscience quand le liquide encore chaud lui brûla le dos de sa main. « Berry » s’écria-t-elle en direction du petit serveur, pas certaine de réaliser ses propres mots, mais les larmes perlaient le long de ses joues. Peut-être était-ce une habitude ancrée que de crier son nom lorsqu’elle était paniquée, mais cette fois-ci c’était différent. Une voix au fond d’elle, lui disait qu’après tout ce temps, passée seule, ce nom fera écho et elle aurait enfin une réponse. Des sanglots secouèrent ses épaules, elle finit par cacher son visage dans ses mains. « T’es qu’un putain d’imbécile... » cafouilla-t-elle entre deux reniflements peu gracieux. Quel est l’imbécile qui disait qu’une fille qu’elle sourit ou qu’elle pleure, était belle ? « Tu t’es bien amusé ? » Question rhétorique, elle allait lui arracher les cheveux roses bonbon qui lui servait de tignasse.

© cn.june

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2174 Yen (¥) : 758 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 25 Jan - 17:27



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



La vie n'a jamais été simple, Tsubame a eu la chance de ne pas voir les atrocités de ce monde en étant plus jeune mais aujourd'hui cela semble différent. Je n'ai pas tenu parole en quittant le clan en faillite pour rejoindre celui plus clément des Bakuto. Je l'ai laissé en arrière pour ne pas perdre ma place, pour être ce que je suis aujourd'hui mais je croyais ne jamais la revoir après cela. C'est étonnant de voir à quel point la petite princesse a pu changer en quelques années et c'est sans brusquerie que je tente de lui ouvrir complètement les yeux pour qu'elle me reconnaisse. Un fantôme du passé, elle peut me voir ainsi puisqu'il n'en est pas autrement. Le temps qu'elle réalise, j'ai déjà tourné le dos pour m'occuper d'autres clients. Les minutes défilent, la porcelaine de la tasse teintant soudainement contre son assiette tandis que sa voix se lève dans la pièce. Mes yeux rieurs se tournent vers elle et je peux apercevoir ses larmes couler silencieusement sur ses joues. Ce n'est pas amusant, mais je n'aurai jamais cru qu'elle me reconnaîtrait aussi rapidement. Je me suis rapproché d'elle quand ses pleures se transformèrent en sanglot et qu'elle s'est replié sur elle-même, faible et vulnérable. Imbécile, ça fait plaisir à entendre. « Merci pour le compliment. » Soufflais-je en m'arrêtant proche de sa table, une serviette propre en main. Je dépose celle-ci sur la table pour essuyer le chocolat renversé, l'écoutant parler à demi-voix. « Je suis désolé, princesse. » Je relève mes yeux vers elle avec un doux sourire, légèrement attristé. Ce n'est pas ainsi que j'ai imaginé nos retrouvailles, mais c'est déjà bien qu'elles soient là. « Je ne pensais pas te revoir, quelle surprise. » Une bonne surprise, il va de soit. à mes yeux, Tsubame n'est pas un fantôme du passé mais un bon souvenir. Une personne chère, la petite princesse que j'ai pu faire rêver à travers diverses histoires et mensonges. Cette époque est loin mais je ne l'oublie pas pour autant, c'est impossible.

© cn.june


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 6 Fév - 23:52



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Depuis qu’elle voyait le monde sous cette nouvelle lumière, elle réalisait à quel point le regard était la fenêtre de l’âme. Elle pouvait voir au travers les diverses émotions de ses interlocuteurs quand ils les laissaient librement s’exprimer. « Si on s’était croisé dans la rue, m’aurais-tu arrêté ? Aurais-tu essayé de me retenir au moins ? »  Demande la japonaise en ancrant son regard dans le sien comme pour mieux le percer, lui et son timbre rieur. Son absence l’avait blessé, elle s’était sentie abandonné et trahie lorsqu’elle avait besoin de lui plus que jamais. Lui qui apparaissait à ses côtés comme par magie, inlassablement, ne répondait plus à ses appels désespérés, à ses mains tendus vers le  vide qui n’attendaient qu’à être rattrapé par les siens. « Où étais-tu passé ? Est-ce que tu vas bien ? » Les questions semblaient sans fin, de la colère elle passait à l’inquiétude en l’espace de quelques secondes. Tsubame savait que son oncle était sans pitié, qu’il ne pardonnait pas l’insoumission mais surtout, qu’il était capable du pire ; même à abattre sans état d’âme un homme. Un homme dangereux, une cible à détruire. Sa main se pose sur celle de Berry qui épongeait ses dégâts. «  Berry » sa voix tremble, elle répète son nom une fois, deux fois, trois fois, elle avait désormais un visage à associer à cette voix qui hante ses souvenirs. «  Tu m’as manqué », les larmes font trembler ses épaules. Elle avait la sensation d’être retourné à la maison, pour la première fois depuis longtemps. Le passé semblait être un rêve, une illusion, quelque chose d’inexistant car tous ceux qu’elle avait connu, avait disparu sans exception. Aujourd’hui, elle venait de retrouver l’un d’eux. « Ne disparais plus » intima-t-elle, même s’il le voulait, plus jamais elle ne comptait le laisser lui lâcher la main.

© cn.june

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2174 Yen (¥) : 758 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 9 Fév - 12:50



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Les événements ne se déroulent jamais comme on le voudrait, malheureusement. Je ne pouvais rien promettre à Tsubame, surtout pas en quittant son clan pour celui de Kang Jae. Ce n'est pas comme si j'avais réellement eu le choix. C'était ça, ou la peine de mort. Dieu sait que je n'ai aucune envie de crever, même en étant dans une bande de mafieux révoltés et dangereux. J'ai ma part de responsabilité, et c'est d'ailleurs celle-ci qui m'a poussé à abandonner mes précédents supérieurs. « Comment pourrais-je le savoir ? Ce n'est pas arrivé. » Répondis-je sincèrement à celle qui était l'une de mes précieuses amies à l'époque. J'ignore où en est notre lien à présent ? S'il tient toujours ou pas ? Je la regarde dans les yeux, lui laissant l'opportunité de lire à travers mes pupilles scintillantes de malice. J'aurai pu le faire si l'occasion était venu à se présenter, mais ça n'est jamais arrivé. « J'ai toujours été là, Tsu. Quelque part dans cette ville à continuer ce même boulot mais sans vous. » Je ne dis pas cela comme si c'était un reproche, Tsubame n'a rien à se reprocher... Tout est de ma faute, j'aurai pu faire plus pour éviter le pire, mais Jae a été plus fort. « Je vais bien... Je suis un Bakuto maintenant. » J'ai l'impression de la poignarder en avouant une telle chose, baissant à peine les yeux pour reprendre un semblant d'émotion forte. « Et toi, tu sembles mieux ? » Pour la vue surtout, pour le fait qu'elle puisse me voir. Son oncle n'a jamais rien tenté contre moi, puis je suis en quelque sorte sous la protection de Kang Jae. Mes iris se relèves vers elle et j'arrête d'éponger la table quand sa main se dépose sur la mienne. « Toi aussi, tu m'as manqué. » Suffit que je le dise pour le réaliser pleinement et sentir une pierre écraser mon coeur. Voir ses yeux briller de larme me fit mal à la poitrine, je viens caresser doucement ses cheveux d'un geste rassurant, un doux sourire aux lèvres. « Je serais toujours là désormais, Tsu. »  La distance s’amoindrisse quand je viens la prendre dans mes bras, oubliant complètement où je me trouve. Je m'en fiche, ce n'est pas une occasion que je peux repousser sous prétexte que je bosse dans ce café et que j'ai des clients à servir. Dans l'immédiat, je m'en contre fiche royalement. J'ai juste envie de rassurer mon amie, de la garder contre moi et de lui chuchoter que ça va aller, que tout va bien désormais.

© cn.june


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 20 Fév - 23:47



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



S’il le voulait, il aurait pu la rassurer en lui disant que oui, il l’aurait retenu, mais il a préféré joué la carte du réalisme. Comme si d’une façon, il hésitait, il n’était pas certain de ce qu’il l’aurait fait si leur retrouvaille avait été différente. Son manque d’assurance l’attristait d’une certaine façon, elle plaçait toujours des espoirs en lui. Parce qu’au fond, la japonaise savait que c’était de sa faute. Il lui disait qu’il n’avait jamais quitté la capitale, mais c’était elle qui était incapable de le reconnaître. Je te reconnaitrais d’entre mille, lui disait-elle naïvement dans un temps révolu, elle ne réalisait qu’aujourd’hui à quel point l’enfant qu’elle avait été s’était trompée ; elle en aura mis du temps. « J’ose espérer que tu m’aurais retenu… » souffla-t-elle sur un ton de reproche entre deux sanglots. Elle qui l’avait détesté voire maudit pendant tout ce temps, avait déjà de nouveau confiance en lui, comme si son absence n’avait jamais existé même si elle savait que les choses avaient considérablement changé voire évolué. À sa manière, il l’avait retenu, en évoquant les fleurs de cerisier qui étaient leur symbole caché. Mais il n’avait pas oublié malgré tout, lui qui se disait être aujourd’hui un Bakuto, elle les connaissait que de nom. « Et moi encore plus » renchérit-elle puérilement, dans ce jeu de savoir qui aimait le plus fort l’autre.

« Tant que tu es toi, au fond, cela m’importe.. reste », elle ne doutait pas un instant qu’il avait des raisons qui se cachaient, il devait continuer à vivre.. Elle se le répète, tout en ne pouvant s’empêcher de réprimer ce sentiment de trahison qui lui serrait amèrement le cœur. Doucement, il la serre dans ses bras, elle sent son corps se réchauffer et ses sens s’apaiser. La tiédeur de cette étreinte et le parfum familier de Berry, et la vif douleur qui lui piqua le bras ; sa blessure. Elle se raidit, ne pouvant s’empêcher de pousser un gémissement. « Ne me serre pas trop fort, je risque de me briser. » Son ton est plaisantin, elle ne voulait pas l’inquiéter.

© cn.june

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2174 Yen (¥) : 758 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 24 Fév - 16:51



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Parler avec les filles n'est pas forcément ma meilleure qualité, surtout pas pour dire des choses qu'elles désirent entendre. Tsubame voulait sûrement être rassurée mais je n'ai rien trouvé de mieux à dire que la triste réalité à notre sujet. L'aurais-je retenu ? Je ne sais pas, mais je ne voudrais pas imaginer nos retrouvailles autrement qu'à ce jour. Pourquoi se prendre la tête à le voir différemment ? Tsubame ne m'aurait pas reconnu, puisque c'est la première fois qu'elle me voit réellement sous la lumière véritable, en couleur, en chaire et en os. « J'ose espéré que ça été le cas. » Rétorquais-je avec douceur, un fin sourire aux lèvres. Peut-être que je l'aurai fait, si l'occasion s'était présenté. Pourtant ce n'est pas le cas et cela est tant mieux. Malheureusement, il y a bien des choses que je me serais retenu d'avouer, comme les Bakuto ou le fait de continuer sans eux. J'ai tourné ma veste en quelque sort, mais je ne m'en porte pas plus mal malgré les premiers remords du passé. Aujourd'hui j'ai dû avancer quoi que j'en pense, quoi que j'en fasse. Suis-je réellement moi ? Je n'ai pas l'air d'avoir changé depuis la dernière fois, ni de l'intérieur et encore moins de l'extérieur. Je nourris les mêmes ambitions, les mêmes rêves, les mêmes intentions. Il est trop tard pour changer le cours des choses, trop tard pour rattraper les erreurs passées. Je ne peux rien changer quant à mes nouvelles affaires, je ne peux plus rien lui promettre désormais, mais ça ne m'empêche pas de la serrer dans mes bras comme un souvenir du passé. étonné par son gémissement, je me détache rapidement d'elle pour l'observer attentivement. « Désolé. » Me contentais-je de dire, mes yeux se baladant toujours sur elle, cherchant un indice à ce petit son. « Je n'ai pas serré si fort... Tu es sûre que ça va ? » Demandais-je, inquiet malgré moi. Il suffit de peu venant d'elle pour que je m'en fasse, elle est comme une soeur longtemps éloignée et maintenant, je peux enfin la revoir.

© cn.june


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 5 Mar - 23:16



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Une vague de soulagement l’envahissait à cette étreinte familière, tout comme les larmes lui montaient de nouveau aux yeux qu’elle tenta vainement de réprimer. C’est comme si pour la première fois depuis longtemps, elle respirait sans avoir ce poids qui l’étouffait de jour en jour. Une boule qui au début rendait ces journées suffocantes, une boule qu’elle avait appris à supporter et même si elle n’en souffrait plus autant, elle était toujours pressante. À cet instant précis, la japonaise avait la sensation que cette boule de chagrin avait presque disparu, d’un simple geste, par sa simple présence, il effaça cette chose née de la douleur et de la peur. « Disons que j’ai perdu l’habitude…T’es devenu superman en l’espace d’un an ? » Sa voix se faisait taquine, la grimace qui déformait tantôt son sourire, s’étirait doucement. Masquant du mieux qu’elle pouvait la douleur qui la traversait car le premier réflexe est celui d’appuyer sur la douleur, mais elle se réprima de tout geste qui pourrait lui donner un indice sur son état. D’une certaine façon, Berry représentait toujours un héros à ses yeux, qu’importe ce qu’elle faisait et où elle se trouvait, il l’avait toujours secouru. Sans compter les histoires qu’il lui racontait de ses périples quotidiens. Peut-être pas un héros, mais un surhomme à coup sûr. « À quelle heure termines-tu ? » La demoiselle réalisa seulement qu’elle devait certainement le gêner pour son travail, en remarquant les murmures qui s’élevaient autour d’eux depuis un petit moment. Elle ne voudrait pas marquer leur retrouvaille par l’annonce que ce dernier était viré de son job non plus. Pour autant, elle ne comptait pas se séparer de lui aussitôt. Si elle le pouvait, elle le suivrait jusqu’à la fin de la journée, quitte à squatter où il logeait pour le bombarder de question. « Ne pense pas t’échapper de nouveau » dit-elle sur un ton plaisantin.

© cn.june

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2174 Yen (¥) : 758 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 14 Mar - 20:37



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Superman, si seulement c'était le cas, mais je ne suis pas plus costaud qu'à l'époque. Peut-être plus intelligent, plus dégourdit, moins hésitant et plus « fou » mais ma force physique n'est pas si impressionnante. « Non, j'ai toujours été ainsi. » Depuis que nous nous connaissons, mais je suppose que le fait d'être aveugle devait me rendre moins surprenant, bien que je ne le sois pas aujourd'hui non plus. Tsubame n'avait pas besoin de ses yeux pour se rendre compte de ma petite taille ou de mon visage rond, suffisait qu'elle dépose ses petites mains sur mes joues ou sur le haut de ma tête pour se rendre compte que nous n'étions pas si différent au niveau du physique, même si je suis un garçon et elle, une fille. J'ai l'impression de voir mon cadet à travers cette jeune princesse, la même lueur dans les yeux quand il s'agit de moi, alors que ce ne sont que des ramassis d'histoire sans fondement. J'ai dû lui en raconter des belles, tel des contes de fée. Pourtant je ne suis ni un héros, ni un surhomme et la seule chose qui me démarque de beaucoup, c'est ma mémoire et mon habilité à faire les choses rapidement. « Dans pas longtemps. » Répondis-je en jetant un coup d'oeil à l'horloge. Je suis à mi-temps, je ne bosse pas autant que les autres serveuses. D'ailleurs, l'une d'elle me supplie du regard pour que je revienne bosser. « Je dois juste terminer mon heure. Je t'offre un nouveau chocolat ? » Puisqu'elle a renversé le précédent. Un sourire aux lèvres, je me redresse en faisant signe à ma collègue que j'arrive dans deux secondes. « Je ne fuirais pas, t'inquiète. Tu peux attendre là si tu veux, j'en pas pour longtemps. » De toute façon, je reste dans la même pièce qu'elle, même si je risque de bouger à droite et à gauche pour satisfaire la clientèle.

© cn.june


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 21 Mar - 21:16



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Toujours ainsi ? « Toujours aussi fort… effectivement tu n’as pas besoin de ressembler à Henry Cavill ou avoir de la cyptonite pour être mon superman » murmura-t-elle comme avec un sourire distrait, depuis toujours, il a été ce surhomme à ses yeux et elle n’avait pas besoin de l’approbation des autres pour le considérer comme tel. Tant que c’était lui, Berry, personne ne pouvait être à sa hauteur et malgré leur séparation, elle ne pouvait s’empêcher de penser ainsi.  Petite taille et visage rond, voilà à quoi ressemblait celui qu’elle considérait comme son héros, elle avait à présent un visage à placer dans ses souvenirs. « Hmm. Tu travailles ici depuis longtemps ? [/color]» Simple interrogation, la japonaise ne pouvait prétendre qu’elle fréquentait régulièrement ce petit café car c’était même la première fois qu’elle y mettait les pieds. Ce n’était pas trop le quartier qu’elle fréquentait non plus. À l’entente de sa question, elle secoua négativement la tête, elle ne voulait lui donner du travail en plus, il devait en avoir suffisamment pour qu’elle en rajoute une couche. « J’ai ma brique de soja et c’est le plus important » susurra-t-elle en gloussant doucement, telle une enfant. « D’ailleurs, comment tu as fait pour t’en procurer ? Ce n’était même pas sur la carte ! Tu serais magicien en plus de cela ? » Elle faisait papillonner ses longs cils, le regard pleins d’étoile posé vers Berry, avant de pouffer de rire devant son immaturité. Sans plus tarder, elle planta sa paille dans le petit trou gris à cet effet et aspira deux petites gorgées. « D’accord ! Prends ton temps surtout » dit-elle en souriant, avant d’ajouter de demander à mi-mot, car la question était plutôt gênante, « si tu pouvais m’indiquer les toilettes avant de t’occuper du couple derrière toi. »  Il était temps qu’elle aille mesurer les dégâts que l’autre crétin lui avait infligé dans leur lutte car il n’y était absolument pas aller de main morte le goujat.

© cn.june

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2174 Yen (¥) : 758 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 22 Mar - 14:03



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Je ne voulais pas dire par là que j'étais superman ou super fort, juste ... Je ne sais pas. Juste comme ça, ni fort, ni surhumain, ni puissant. Juste moi, ce petit bonhomme plus rusé qu'impulsif. Je ne dois ressembler en rien à ce qu'elle s'imaginait en étant aveugle. Je ne suis ni grand, ni musclé, ni réellement beau. Je n'ai pas un physique avantageux comme la plus part des mafieux qui font peur au premier regard. Non, je n'intimide même pas mon adversaire, sauf une fois qu'il a comprit que je ne suis pas bête pour autant. « Deux ans à peu près, faut bien que je paye légalement mes études. » Chuchotais-je pour qu'elle soit la seule à l'entendre. Je ne peux pas fournir des sous à l'école sans avoir un point de revenu, un salaire digne et de l'argent propre. Mes trafiques m'assurent des bons achats, voilà tout. C'est de bon coeur que je lui propose un nouveau chocolat, mais Tsubame le refuse et je n'insiste pas, souriant simplement à sa réponse. « Comme vous voulez, mademoiselle. » Une petite révérence et je ris suite à son commentaire sur la brique de soja. « Tu me connais, j'ai un talent caché pour faire miroiter des belles choses. » Comme mes histoires irréelles mais intéressantes. Une employée aime aussi ce genre de boisson, elle amène souvent des brique pour en boire durant ses pauses. Une de moins ou une de plus, elle ne va jamais le remarquer. Bref, j'ai encore du boulot et mon heure n'est pas terminé. Mes collègues m'ont suffisamment brûlé le dos pour que je reste une minute de plus avec elle, sans rien faire. Avec un sourire, je lui indique une porte dans le fond de la pièce. « Là-bas, le côté fille est à droite. » Je m'incline poliment devant elle et me détourne pour m'occuper du couple en question, prenant leurs commandes. L'heure devrait passer vite, surtout pour moi.

© cn.june


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 10 Avr - 21:47



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Deux année, presque rien à l’échelle de leur vie et à ce lien qui les unissait, pourtant plus que jamais, elle avait l’impression qu’il y avait un gouffre en eux, un vide à combler et du temps à rattraper. Naïvement, elle pensait le retrouver comme elle l’avait quitté, alors qu’elle-même avait changer depuis la dernière fois. « Je ne savais pas que travailler dans des cafés pouvait rapporter suffisamment » dit-elle avec un sourire amusé, se retenant de l’assaillir de question, les réservant pour plus tard. Parce qu’elle s’était toujours imaginée qu’il resterait à ses côtés, ce qui lui semblait même être une évidence, jamais ils n’avaient pris la peine de parler du futur. Des rêves, mais jamais de l’avenir en lui-même, encore trop préoccupée à grandir et à imaginer demain. Face à a révérence, elle applaudissait son ami d’enfance sans se soucier d’attirer les regards, riant doucement car même en ayant franchi le cap des vingt ans, elle ne pouvait s’empêcher de le croire. « J’imagine que tu pourrais faire apparaître un lapin sous ton tablier. » Lorssqu’il lui indiquanle chemin pour se rendre aux toilettes, Tsubame patienta un peu, préférant l’observer en train de s’occuper d’un couple assis à une table voisine un instant, avant de finalement se lever après avoir terminé sa brique de lait de soja. S’assurant que la dernière cliente quitte la pièce, la japonaise se permit enfin d’ôter sa veste pour admirer les dégâts que lui avait causé l’homme qu’elle avait réussi à attraper. Passant longuement de l’eau sur les petites coupures sur son avant-bras, elle taponna délicatement, tout en grimaçant un kleenex avant de soupirer et de se convaincre que ce n’était rien en se regardant dans les yeux, par le miroir. Sortant des toilettes, la stagiaire attrapa son sac et attendit que son regard croise celui de Berry pour lui dire par de nombreux gestes de la main (et un peu désordonnée) qu’elle l’attendait dehors. Si elle restait, elle se disait qu’elle pouvait l’embêter alors elle préférait l’attendre à l’extérieur et l’observer tranquillement.

© cn.june


Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2174 Yen (¥) : 758 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 15 Avr - 20:19



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

nouvelle tenue



Elle n'a pas tord sur ce point, ce boulot de serveur n'est pas suffisant pour payer mes études à la royal, mais c'est une bonne couverture pour le faire croire. à cela, je lui adresse un clin d'oeil et un sourire, tel un « chut » silencieux entre nous. Personne n'est au courant pour ma double vie et je tiens à ce que personne ne le soit. Ce serait un danger pour tous, des malheureux  qui n'ont rien demandés.  Nous sommes nous-même des malheureux de ce genre-là, séparés par l'injustice et la cruauté de la vie, mais nous ne pouvons faire autrement désormais. J'ai cru ne jamais la revoir et voilà qu'elle se pointe devant moi, quel étrange hasard. Après une petite courbette et une phrase mystérieuse, je secoue doucement la tête. « Pas jusque là. » Ce serait de la maltraitance d'animal. Sur ce, je retourne à mon travail sans prêter attention à la demoiselle, servant les clients qui s'installent aux tables. Les minutes défilent et quand je tourne ma tête vers sa table, elle n'est plus là. Je suppose qu'elle a trouvé les toilettes. C'est seulement quelques minutes plus tard que je la remarque et capte ses signes, hochant simplement la tête pour acquiescer. Il ne me reste pas longtemps, puis voyant la scène de ses propres yeux, ma patronne me libère un instant plus tôt. Ce n'est pas grand chose, mais c'est mieux que rien. Un ou deux clients en plus à servir et je pars me changer dans les vestiaires pour enfiler un pull rose et un jean déchiré. Laissant mon uniforme dans mon cassier, je récupère mes affaires et quitte le café après avoir dit au revoir à mes collègues. « Je n'ai pas été trop long ? » Demandais-je à Tsubame une fois dehors, frissonnant légèrement à cause de la température. Quelle idée de prendre un jean troué comme rechange, franchement. « Tu veux faire quoi ? » Après tout ce temps sans se voir, je lui laisse choisir le programme pour nos retrouvailles. Qu'importe ce qu'elle décide, ça me plaira de toute évidence.

© cn.june


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Pseudo : eunhee Mes messages : 150 Yen (¥) : 30 Avatar : Komatsu Nana (小松 菜奈) Schizophrène? : UC. Date de naissance : 11/11/1994 Métier : stagiaire dans un commissariat de police Année : deuxième Résidant à : Royal, dans l'un de ses dortoirs avec de la compagnie. Navigation : [img][/img]
Enfermée dans l'obscurité, je rêvais inlassablement de lumière. Lorsque la lumière s'est diffusé dans mon univers, j'ai vu mille et une couleur peindre l'extérieur. Naïvement, j'ai tenté de les graver pour ne pas oublier. Parce que je viens d'une étoile, j'envoie des SOS dans l'espoir qu'une navette vienne me récupérer.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 14 Mai - 21:11



Retrouvailles [french] ;
the happiness of meeting again after a long time

tenue



Le retrouver après tout ce temps lui procurait un sentiment étrange, à la fois réconfortant qu’effrayant. Peut-être parce qu’elle avait encore du mal à réaliser que leurs chemins puissent s’être séparé au moment où elle avait désespérément besoin de lui, et maintenant qu’ils s’étaient retrouvé, qu’ils se séparent de nouveau sans pouvoir y faire quelque chose, sans qu’elle ne puisse une nouvelle fois le retenir. S’il était parti une fois, quelle garantie pouvait-elle avoir qu’il ne disparaisse de nouveau ? Le regard baissé vers ses chaussure, elle se retrouvait à ressasser ses souvenirs, soudainement fades car dénué d’images, juste des voix, des rires, des histoires. «Je n'ai pas été trop long ? » Un sourire plus que réjouit fendit les lèvres de la japonaise quand elle tourna la tête vers lui, tout en se redressant du mur contre lequel elle s’était adossée en patientant « absolument pas » répondit-elle sur un ton pétillant, peut-être un peu trop mais elle était tellement contente de le revoir, bien que leur séparation fut courte. « Tu veux faire quoi ? » Il y avait pleins de choses qu’elle voulait faire avec lui, aussi bien manger de délicieux repas dans un restaurant familial que passer une journée dans un parc d’attraction. Quelque part, où elle serait avec lui en somme, tant que c’était avec lui, peu importe le lieu. « Allons voir les cerisiers » souffla-t-elle, le sourire s’étirant davantage. Ce n’est qu’à ce moment qu’elle remarqua leur différence de taille, du moins c’était presque rien, mais elle trouvait cela amusant d’une certaine façon. Elle apprenait à le connaître, encore une nouvelle fois. « Tu l’as toujours ? » demanda-t-elle, sans oser chercher sur les doigts de son ami d’enfance, l’ombre de cette bague qui les avait au final réuni. Du moins, il a fallu qu’il l’évoque, et encore, l’esprit de la japonaise n’était pas assez futée pour avoir tout de suite compris. « J’ai dû l’air bête pendant un instant, à ne pas comprendre tes sous-entendus » fit-elle d’une voix légère maussade, son expression suivant alors le ton de sa voix, avant de retrouver son entrain habituel.

© cn.june

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 12:47
 

After parting ☇ Berry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» {ELECTIONS DUCALES} : BERRY
» Berry Angela Chester ~ [En cours]
» Rachel Berry - Obviously, i'm a star
» « The parting glass. » (08.01.11 - 10h48)
» 04. 74'75 | Rachel Berry
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-