AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 A shared dream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 4 Nov - 2:06
Aujourd’hui, je reprends les cours après un week end de folie avec ma sœur qui m’embarque partout avec elle. Mon Dieu, qu’elle est épuisante avec ses boutiques de vêtements, chaussures, cosmétiques et j’en passe. Je ne savais pas qu’une fille pouvait se mettre autant de trucs sur la peau. Ma Hana essaie de m’initier aux plaisirs des jeunes filles de notre âge. Il faut dire que les bonnes sœurs ne m’ont pas appris à être féminine et faire des trucs de jeune de mon âge. Faible, je cède à tous les caprices de ma sœur, cela doit bien être la seule à me percer ma carapace aussi profondément. D’ailleurs, c’est elle qui m’a coiffé, maquillé et habillé pour aller en cours. On y va donc bras dessus bras dessous comme un peu près tous les jours pourtant les contacts physiques ce n’est pas ma tasse de thé.

Une fois arrivée à l’université, on s’est séparé comme si on n’allait pas se voir de la semaine alors qu’on déjeune ensemble trois heures après. Ma journée de cours se déroule assez rapidement avec les cours de chant et de danse  qui occupaient tout mon esprit. C’est comme si j’étais dans un autre monde où je pouvais être moi-même sans me soucier des regardes des gens. Je me sens libre de faire ce que je veux, je peux m’exprimer, ressentir et sentir de mon être. J’en oublie tout ce qui a autour de moi et mes ennuis. Souvent je chantais ou dansais quand j’allais mal et que je voulais me décharger de toute cette souffrance qui était en moi pour que toutes les ondes négatives sortent de mon corps meurtri. C’est mon exutoire, ma passion et mon espoir, les arts m’ont permis de ne pas craquer pendant que j’étais seule et sans soutien. Au fond de moi, je suis encore la petite fille qui veut qu’on demande qu’à être aimée.

Après avoir fini les cours je décide de rester pour m’entrainer tranquillement sur une nouvelle chorégraphie. Je vais donc à la salle de danse que j’ai réservé avec mes affaires et quelques encas sains, puis je les pose avant de commencer mes pas sur un rythme assez dynamique et sensuel. Toutes les courbes de mon corps ondulent sur le son de la musique, je me lâche complètement en laissant exprimer ses sensations qui crépitent au creux de son ventre. Soudainement, j’en attends un bruit derrière moi qui me sort de ma rêverie et je me retourne c’était une jeune fille que j’ai déjà vu auparavant.

« Que fais-tu ici ? »

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 6 Nov - 16:15
☼ Tenue Je ne savais pas vraiment quoi faire. Les journées comme celles là se font rares avec tout le boulot que j’ai quotidiennement, mais un peu de repos ne se refusait jamais. Seulement, j’avais besoin de bouger, me défouler. Croiser les bras et attendre, ça n’est pas mon genre et j’ai constamment l’envie de faire quelque chose.
Je me baladais dans le campus, profitant des derniers jours brillant de soleil que nous offrait cette fin d’automne. Les rayons me chauffaient la peau découverte par ce léger débardeur que je profitais de porter avant que le froid ne s’installe complètement. La lumière m’aveugla, je fermai les yeux, c’était agréable. Mais ce petit plaisir ne dura que deux petites minutes. Je ne pus rester là plus longtemps, c’était au-delà de mes forces, mon énergie m’obligeait à me remuer. Pour faire quoi ? Je n’en savais trop rien… et cela en devint un problème, mon organisme n’était décidemment pas habituer à errer ainsi sans but précis. Mais pas de soucis, j’allais rapidement trouver de la compagnie ou m’incruster dans l’un de ses clubs sportifs. J’aime bien essayer diverses choses, ça permet de faire des connaissances, et d’acquérir de l’expérience. Oui, pourquoi pas, c’était une idée comme les autres, mais c’était pas mal. Après tout, qu’avais-je à faire de mieux ?
Alors je traversais les grandes allées de la Royal Private School, dans l’espoir de tomber par hasard sur quelque chose de sympathique à faire. Je regardais curieusement dans les quelques portes entre-ouvertes. Ateliers dessins, confection de costumes, radio… déjà connus, déjà vu. Rien d’intéressant ne semblait se manifester. Plus loin, de la musique, j’entendais une mélodie entraînante, alors je m’approchais. Cela provenait en réalité d’une salle de danse. Dans cette salle, une fille. Je connaissais son visage, mais bizarrement, son prénom ne me venait pas à l’esprit. « Oh ! » M’étais-je exclamée en la voyant. Nous nous étions croisés en classe dans le passé, mais elle n’avait pas tellement sembler bavarde. Dommage. Mais cette fois-ci, je comptais bien en savoir un peu plus sur elle. Je trouvais que c’était une bonne occasion. « Kat… katrina ? » Non… non j’étais sur de me tromper, mais rien d’autres ne me venait en tête. Arf… c’était bête, j’espérais qu’elle ne m’en voulais pas trop. Rougissant, je m’arrêtais avant de ne crée une catastrophe. « Hm… je faisais un tour et toi… tu danse ? » Évidemment qu’elle dansait, que fait-on dans une salle avec un miroir en long, des barres accrochés au mur et surtout des basses de musique ? J’étais décidément ridicule… Alors je lâchais un rire gêné, c’est tout ce qui me sortit.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 15 Nov - 17:08
tenue : http://cdn.koreaboo.com/wp-content/uploads/2015/04/aHiSwhm.jpg

Je me fais des mouvements fluides sur la chorégraphie que je dois créer afin de l’exécuter  pour notre examen final de danse moderne.  On a tous un thème différent, mais on a le champ libre pour la tenue pour la musique, la tenue et les accessoires. Je suis tombée comme par hasard sur le thème qui est celui qui je n’aime surtout pas qui la sensualité. Rien que de penser aux garçons qui vont baver sur moi quand cela sera mon tour de danser, j’en ai envie de vomir mais je n’ai malheureusement pas le choix. Ma passion est la chose qui m’importe le plus avec ma famille que j’ai retrouvé depuis peu. Je profite de chaque occasion et moment que Dieu me donne pour être avec eux en particulier ma jumelle, Hana. C’est hallucinant à quel point on est tellement différente nous deux, mais je n’ai jamais aimé quelqu’un comme ça auparavant. Je me contemplais dans ma solitude et mon mélancolie, le silence est pour moi une manière de me détendre quand je ne prie pas ou bien que je ne vis pas mes passions que sont les arts de la scène. La danse est comme un refuge qui m’aide canaliser toutes mes tensions qui parcourent mon corps que j’en oublie tous mes soucis. Quand la musique se termine, je crayonne mes idées pour faire une ébauche de ma préparation avant de m’y remettre avec davantage de fougue et de conviction. Mon regard est déterminé et mon corps tremble d’envie de continuer de faire qu’un avec la musique malgré la fatigue et la faim qui sont bien présentes.  Mon désir d’arriver à la perfection atteint son apothéose que je ne vois même pas Ori arriver et me regarder danser pendant que je danse jusqu’à que je me retourne après avoir entendu le bruit.

«  Oui, que me veux-tu ? »

Je coupe la musique pour être un minimum courtoise avec elle même si faire amie amie n’est pas mon truc. Les bras croisés avec mon calme olympien, je la regarde pour savoir ce qu’il l’amène ici. Non pas qu’elle me dérange, elle semble gentille et mignonne, mais je méfie sachant que j’en ai bavé avec les gosses de riche avant d’être ici.

« Ne fais pas ta timide, dis-moi tout. »

J’essaie maladroitement de la mettre à l’aise, je ne suis guère douée pour la communication. D’ailleurs ma sœur me le fait remarquer constamment.

« Un tour toute seule ?  Pour faire quoi ? Bien sûr que je danse, cela ne se voit pas ?! »

Ensuite je me rapproche je prends ma bouteille d’eau et ma serviette, j’en profite pour boire et m’éponger.

« Tu as peur que je te mange ? Installe-toi et détends-toi. Puis raconte-moi ce qu’il ne va pas. »

D’ailleurs j’ai été végétarienne à une période de ma vie, mais la viande c’est tellement bon que je n’ai pas su tenir trop longtemps. Je sais c’est hors sujet mais bon. La voir rire nerveuse, cela me stresse et j’ai l’impression d’être trop impressionnante.

(désolée de mettre tant de temps, je ne suis pas en forme au niveau rpg en ce moment et je ne sais pas trop comment m'intégrer ici. bisous.)

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 29 Nov - 20:29
☼ Tenue Cela faisait quelques minutes que j’observais cette jolie danseuse au courbes si bien dessinés. Katarina est vraiment une magnifique femme. En plus de cela, elle dansait à la perfection. D’un regard ébahi, je l’observais du fond de la salle, elle qui était si concentrée. Seulement, je l’avais fait sortir de sa rêverie, elle me demandait alors la raison de ma venue. J’avais cette impression de la déranger dans son travail en débarquant ainsi. Nous ne sommes pas très proches, mais je sentais l’envie d’aller vers elle, la guider à moi et en apprendre d’avantage sur sa personne.

Musique coupée, cette salle trouve un calme olympien qui me bourdonne presque les oreilles. Après ce rire étrange lâché un peu plus tôt, j’en venais à perdre mes mots face à Katarina. Pas que je suis du genre timide ou autre, mais elle a une certaine classe qui me trouble légèrement. « Si, si ça se voit que tu danse… » Disons que c’était pour faire la conversation Mais à présent, j’ai bien compris que ça n’est pas son but, parler. Cependant, je ne veux pas repartir si vite et il y a comme un fil me retenant, un facteur m’empêchant de m’échapper. Alors, un déclic me vint. Comme un éclair traversant mon esprit et me disant : "je sais!" :
« Dis tu m’apprendrais à danser ? » Retrouvant peu à peu de l’assurance, je lui dessine mon plus beau sourire, pour accompagner cette demande plutôt particulière.
Courir de droite à gauche, je sais faire. Marcher des kilomètres et des kilomètres, aussi. Bouger ne me fait pas peur, mais l’art de la danse est quelque chose qui ne m’a jamais tendu les bras. Si j’ai beau avoir essayé toutes les disciplines possibles en ces 22ans de vie, je n’ai jamais encore eu l’occasion d’exploiter cette branche qui m’est tout aussi intéressante qu’une autre. « En soirée, si je n’ai pas pris un minimum d’alcool je suis un peu celle qui reste sur les bancs si tu vois ce que je dire… » J’avançai peu à peu dans la salle, en faisant bientôt face à elle. Cette jolie fille qui m’avait l’air quand même pas mal occupée, malgré tout, je laissais ma demande en suspend, attendant avec joie une réponse positive. Ça pouvait s’avérer drôle et amusant ! « Tu voudrais bien Katarina ? »

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 4 Déc - 23:37
Pendant de nombreuses minutes, Ori me regarde attentivement danser sur ma nouvelle chorégraphie qui est encore à développer. Par conséquent, certains mouvements sont à modifier par rapport au rythme de la musique afin que cela soit coordonné et qu’ils se fondent l’un d’en l’autre pour former qu’un tout uniforme. Les talents que j’ai attirent pas mal les regards et la jalousie des gens. Je n’ai jamais eu beaucoup de succès avec les filles, mais par contre les hommes c’est malheureusement tout le contraire. Tous mes charmes les envoutent jusqu’à en faire perdre la raison à certains d’entre eux dont mon professeur de sport et coach de Karaté qui m’a agressé dans les vestiaires. Depuis cet événement, le peu de confiance que j’avais en l’être humain a été anéanti. Les hommes sont devenus des parias, des déchets et des insectes répugnants à mes yeux tandis que les femmes je les vois comme sournoises, hypocrites, cruelles sans scrupules et prête à tout pour obtenir ce qu’elles veulent. Cependant mon cœur s’est un peu attendri depuis que j’ai retrouvé ma jumelle et que je me suis ouverte à quelques personnes malgré mes réticences. Alors quand je vois cette jeune fille me regarder avec tant d’admiration, je me revois en elle avec sa douceur et ses yeux qui pétillent la joie de vivre.

Je me rapproche doucement d’elle après un moment rester planter sur place, elle semble nerveuse et toute fragile quand je lui parle pourtant elle n’a pas l’air d’être une fille facilement impressionnable. Dire que ma réputation de « ice princess » me poursuit dans toute l’école. J’arque un de mes sourcils en l’entendant me faire une demande assez peu commune. Elle a du cran, la petite ! Même si elle doit être plus vielle que moi. J’aime ça, mais pourquoi elle me demande de faire ça pour elle.

« Cela dépend de ta motivation ! Qu’est-ce que tu veux danser ? As-tu un style particulier que tu veux maitriser ? »

Ben oui, apprendre à faire de la danse classique, moderne, de salon entre autre. Cela ne demande pas les mêmes efforts. Je ne rigole jamais quand il s’agit de danse même en soirée je tente de me perfectionner davantage. Elle se rapproche encore plus de moi pour être en face à face.

« Si tu es vraiment sérieuse et passionnée, je me conviendra mais dans le cas inverse je ne voudrai pas perdre mon temps avec des futilités. Si je me suis faite bien comprendre. »

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 18 Déc - 15:34
☼ Tenue La danse ? Quelque chose de commun, tout le monde à déjà exécuter deux trois pas dans sa vie, que cela soit lors d’une fête, sur l’entente d’une musique sympathique ou même pour affirmer son bonheur. Je pense que la danse est quelque chose d’encrer dans le quotidien, notamment dans celui des plus introvertis. Bien sur, il m’est arrivé plus d’une fois de faire la fofolle, mais plus sérieusement, jamais je n’avais encore pris la chose sous un œil professionnel. Et c’était ici l’occasion idéal de me prêter au jeu. Dans cette vie qui ne me donner plus le temps de rien, j’avais enfin l’occasion d’essayer le temps de quelques minutes quelque chose d’intéressant, qui changeait de mes habitudes.
 Wow, ça n’était vraiment pas de la rigolade, elle m’impressionna encore plus avec de telles paroles. Mais je voulais relever le défi, et je le ferais. Ne pas être sérieuse ? J’ai toujours était très impliquée dans chacune de mes activités, telles qu’elles soient. Alors, je me sentais prête, et je n’allais pas la déranger. « Je ferai de mon mieux ! » Accompagnant mes dire d’un point en l’air, je lui montrais à quel point j’étais motivée d’apprendre sa discipline. « Quel genre de danse ? Je t’avoue que je ne suis pas douée en la matière, je devrais te laisser le choix ? » A vrai dire, je ne m’attendais pas à savoir enchaîner le genre de chorégraphie dont j’ai était témoin plus tôt, mais j’imaginais qu’avoir des bases pouvait être sympa ! Mais c’était elle la pro, je lui faisais confiance quant au choix de ce qu’elle ferait faire à mon corps. Bon, je n’étais pas tellement en tenue de combat, mais je n’avais pas le choix, qui avait prédis que je serais tombée sur une danseuse et que j’aurais décidé sur un coup de tête de la rejoindre sur le parquet ? « Devrais-je enlever mes chaussures ? » Je prédisais déjà de ne pas être très douée de mon corps alors avec des talons haut, la tâche risquait d’être plus compliquée…
Courant au fond de la salle –de nouveau-, j’ôtai mes sandales avant de les ranger sur le côté, près de l’entrée. Puis, rapidement, je la rejoignais de nouveau, me mettant à côté d’elle, face au miroir. « Je suis  à ton écoute ! » Enthousiaste et déterminée, je lui souriais en la regardant dans le miroir au loin.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Jan - 1:29
(Désolée pour l’attente encore j’ai eu des examens pendant deux semaines et là j’ai dû piquer le pc de mon fiancé pour rp)

Pour moi, la danse n’est pas juste un amusement mais un art, une façon de vivre, une passion par laquelle on montre qui on est vraiment. Beaucoup de gens pensent que la danse est juste quelque chose de simple et distrayant, je pense qu’ils ont tort de penser cela. Essayez de faire certaines figures, sauts ou autres pas de danse qui demandent de la souplesse, de la puissance et de la créativité. Tout le monde ne peut pas faire sans un entrainement intensif de longue durée afin que le corps s’habitue. La musique est importante aussi car toutes les musiques ne vont pas à toutes les danses, cela dépend du rythme et de l’émotion qu’elle dégage. On ne va pas mettre une musique de rock pour une valse, cela serait illogique. Une danse doit dégager des sensations et des sentiments jusqu’à qu’elles touchent et transportent les gens qui en sont spectateurs. Même les gens comme moi, d’apparence froide et calme peuvent devenir un véritable volcan, un brasier incandescent qu’on ne peut pas éteindre. C’est dans ces moments-là que je me demande qui je suis réellement, est-ce que je me mens inconsciemment à moi-même en me forgeant cette couche de glace qui entoure mon cœur meurtri ? Probablement, mais je ne me l’avouerai jamais que cela soit par fierté ou par peur. J’envie secrètement Ori d’être si fraîche et adorable, elle ne semble pas avoir de filtre. Mon côté mignon et innocent, je ne le montre qu’à tellement peu de personnes. Peut-être que je me trompe sur elle, mais je l’envie quand même ce qu’elle dégage.

Pour ce qui est de la danse, elle semble motivée et enthousiaste malgré tout je lui dis clairement qu’on est là pour apprendre et non pas juste s’amuser. Je prends peut-être tout trop au sérieux, mais cela vaut mieux que l’inverse. J’ai tout de même peut de la faire fuir avec ma carrure imposante et mes paroles aussi tranchantes qu’un katana. Mon visage ne bouge pas mais je ne peux pas m’empêcher de sourire intérieurement entendant ses paroles avec son poing en l’air.

« Bien ! Quel genre de danse ? Hum, je pense qu’on va commencer par de la danse moderne jazz. Je te rassure je ne vais pas te demander de faire des acrobaties dès la première séance. Je vais t’apprendre des pas de base après on évoluera au fur et à mesure en fonction de ta progression. Est-ce que cela te convient ?»

Je la regarde droit dans les yeux pour voir si elle est toujours motivée et si elle avait bien compris.

« Je pense que c’est mieux vu la hauteur de tes talons, tu pourrais te tordre la cheville. La prochaine fois, ramène des chaussures confortables. Cela passera pour cette fois. »

Elle retire ses chaussures et les pose tandis que je l’attends face au miroir. Une fois ensemble, je me mets en place pour pouvoir expliqué les premiers pas.

« Es-tu prête ? Je vais commencer la chorégraphie puis tu imiteras mes mouvements afin de mémoriser et on recommencera ensemble pour voir ce que cela donne. »

Sur ces mots, je mets le lecteur en marche sur une musique assez populaire en ce moment dans les stations de radio en espérant que cela va la motiver davantage.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 17:25
 

A shared dream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Horse Dream RPG
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-