AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 girls just wanna have fun pt.1 (feat. bae yun hua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 21 Nov - 22:44
GIRLS JUST WANNA HAVE FUN

There is no future, past, only pure presence Δ Virginia Woolf






Parfois, on a beau être dans la même université on ne se voit pas pendant un moment. Parce qu'on est trop occupé avec le boulot, les devoirs, et toutes ces petites choses à côté. Puis aussi à cause de cet emploi du temps qui ne facilite pas du tout les rencontres... Ah, le désespoir total pour voir Yun Hua. Non, elles n'étaient pas en froid mais elles n'ont pas pu se voir et ne se sont pas contactées pendant un moment ; elles peuvent vivre comme ça et leurs relation n'en sera pas pour autant affectée. Mais Amy a envie de la voir maintenant. Alors aussi simplement que ça elle l'a appelé pour venir manger chez elle, et tout le tralala. Ces soirés filles lui ont horriblement manqué. Combien de mois se sont écoulés depuis ? "Beaucoup trop" est une réponse suffisante. Doucement elle ajuste son pull sans pouvoir s'empêcher de penser que peut être, elle ne rentrera plus dans ces joli pyjamas dans quelques mois. Un soupir quitte ses lèvres et elle secour doucement la tête pour balayer ces pensées négatives. Cela ne fait que quelques semaines, elle est la seule à penser qu'elle ressemble à une baleine, vraiment.

Lorsqu'elle entend la sonnerie, elle a tout juste fini de préparer les plats coréens et les laisser sur la table basse. Elle a  laissé  à côté une canette de bière pour la jeune femme. Non, ça ne dérange pas Amy de voir les gens boire, ou ne pas boire pendant plus de neufs mois, puis elle n'est pas folle vous savez. Un sourire se dessine sur son visage quand elle voit Yun Hua alors qu'elle vient d'ouvrir la porte. Son sourire laisse place à une expression plus que surprise lorsqu'elle voit le ventre de cette dernière. La jeune femme couvre sa bouche entrouverte avant de tenter de parler ;

Amy - Tu... Elle ne finit par sa phrase avant de doucement venir la prendre dans ses bras tout en ajoutant Omo omo omo... Félicitatiooons, ça fait tellement longtemps ! Désolée de ne pas avoir donné de nouvelles et t'avoir appelé juste maintenant. Tu n'étais pas trop occupée ?
© GASMASK

Pseudo : Juh Mes messages : 5064 Yen (¥) : 975 Avatar : Im Yoona (SNSD) - made by miki ♥ Schizophrène? :

aiko kiyumi & son hye ni Age : 21 ans Date de naissance : 13/03/1995 Astrologie : poisson Métier : en standby Année : 3ème année Résidant à : un petit appart à shinjuku avec Roxas ♥ Planning :

♚ arrêter de prendre les gens pour des menaces potentielles ♚ arrêter de jouer la forte quand je suis au bout de ma vie ♚ passer un savon à ma mère × m'habituer à vivre toute seule en appartement ♚ disparaître du champ de vision de Royal Shit ♚ prendre soin de Roxas autant que possible ♚ essayer de me dire que revoir une psy me fait du bien ♚ prier pour ne plus jamais recroiser Dakota ♚ penser à me confier à quelqu'un de confiance au sujet de mes problèmes ♚ réussir mon année cette fois ♚ dessiner pour évacuer mon surplus de stress... mais pas des trucs glauques ♚ essayer de ne pas penser que ma vie sentimentale est certainement condamnée pour de bon ♚ éviter mon père comme la peste ♚ me faire toute petite à l'université ♚ décider officiellement si cette impression d'être suivie n'est que le fruit de ma paranoïa ou si c'est une menace bien réelle ♚ faire attention à mon alimentation pour retrouver ma silhouette d'avant la grossesse ♚ mais en même temps je n'aime pas non plus être si fine... dilemme ♚ m'entraîner autant que possible au taekwondo pour être plus forte & savoir faire face à un potentiel danger ♚ penser à ne pas sombrer dans la spirale cap ou pas cap ♚



Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 22 Nov - 14:34
&

girls just wanna have fun


Tenue

C’est décidé, je ne peux pas passer le reste des prochaines semaines à éviter intentionnellement et sans arrêt les rares personnes de mon entourage. C’est au moins un point que m’aura appris la conversation avec Astéria, tenir ses proches à l’écart n’apporte en vérité rien de bon et je crois que j’ai bien besoin de voir quelqu’un sans que ce soit forcément lié à mon état actuel, genre comme au bon vieux temps, avant que je ne sois submergée d’une montagne de problèmes incessants. Sans compter que je suis condamnée à rester au Japon pour un certain temps encore maintenant que ma mère a décrété qu’elle ne pourrait pas s’occuper de moi après la semaine passée chez Ryû. Merci maman, j’avais vraiment besoin d’avoir davantage l’impression d’abuser de son hospitalité et de passer pour un boulet de premier ordre. A mon avis, ce n’est pas pour rien qu’elle fait en sorte d’écourter couramment nos conversations parce que soi-disant le travail l’appelle. C’est surtout parce qu’elle sait pertinemment que si elle m’en laisse l’occasion, je l’incendierais comme il se doit sans y mettre les formes. Dommage qu’elle me connaisse trop bien pour pouvoir l’anticiper. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la proposition d’Amy ne pouvait pas mieux tomber dans un tel contexte.

Cela fait un moment que je ne l’ai plus vue, trop préoccupée par mes soucis personnels et je m’en veux un peu de l’avoir négligée à ce propos. C’est l’une des rares personnes avec lesquelles j’ai réussi à surmonter mon problème social alors autant dire que je tiens à conserver notre amitié autant que possible. C’est assez impressionnant mais avec elle, je ne me pose pas trente-six mille questions quant au fait que je peux lui faire confiance ou non. C’est naturel tout simplement. Alors oui, il me tarde de voir sa petite bouille toute souriante, ça me remontera le moral c’est certain. J’ai bien entendu pris les précautions nécessaires pour ne pas disparaître dans la nature, j’ai prévenu Ryû à l’avance au préalable, je lui ai assuré que j’avais bien pris tous mes médicaments et je lui ai même envoyé un message une fois devant le logement de la demoiselle. Et je lui ai même donné le numéro d’Amy au cas où. Irréprochable vous dis-je.

C’est donc en tenant de combattre mon appréhension que je sonne à la porte de mon amie. C’est justifié, je ne sais pas du tout comment elle va réagir en me voyant, parce que je n’ai pas songé utile de la prévenir de la situation avant de me rendre chez elle. Sauf qu’elle pourra difficilement passer à côté de mon ventre rond en ouvrant la porte. C’est pourquoi mon cœur tambourine de plus belle au moment où la porte s’ouvre sur la silhouette de la jeune femme et j’esquisse un petit sourire à la vue de cette dernière. Dont l’expression ne tarde pas de passer de la joie à la surprise. Félicitations ? Sérieusement ? J’arque un sourcil, pour le moins décontenancée par sa réaction, ne comprenant que trop bien que mes inquiétudes quant à sa réaction étaient erronées. Je lui tends alors la petite boîte de chocolats que je suis allée acheter un peu plus tôt, histoire de ne pas arriver les mains vides avant de lui répondre.

« Hey ! Heu… Je ne sais pas vraiment si on peut dire ça, mais merci quand même, je réponds avec un sourire gêné. »

C’est bien la première fois qu’on me dit ça en l’occurrence mais je ne vais pas me plaindre, ça aide à dédramatiser la chose. C’est vrai qu’en général une grossesse est quelque chose de positif pour les gens et une source de réjouissances, je l’avais presque oublié.

« Ce n’est pas grave, j’avais pas mal de trucs à gérer. Ça en l’occurrence d’ailleurs, j’explique en désignant mon ventre du regard, je suis désolée, j’osais vraiment pas t’en parler, j’avais un peu peur je t’avoue. Je voulais vraiment pas que ça s’ébruite. »

Franchise quand tu nous tiens après t’être perdue pendant un moment en cours de route. Là tout de suite, j’ai vraiment besoin de pouvoir en parler à cœur ouvert à quelqu’un, sans prendre un nombre incalculable de détours. J’espère pour Amy qu’elle n’a rien contre le fait d’héberger une fille enceinte en manque de vie sociale, parce que sinon on est mal parties.
@ pyphi(lia)

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 29 Nov - 20:04
GIRLS JUST WANNA HAVE FUN

There is no future, past, only pure presence Δ Virginia Woolf






Ah, un peu de touche féminine dans cet appartement par moment, ça ne tue personne après tout. Mis à part Meredith et Erin, il n’y a pas grand monde à l’appel dans ses amies proches alors oui Amy à tendance à devenir toute enthousiaste quand une fille passe ici. Mais Il faut dire qu’elle ne comprend pas bien sa réaction à propos de sa grossesse. Amy sait bien que tout le monde réagit à sa façon mais elle ne comprend vraiment pas, mah, elle lui demandera plus tard, laissons cette inviter respirer un peu. La jeune femme l’écoute avec attention avant de la prendre à nouveau dans ses bras bien que ce soit un peu difficile pour être honnête ;

Amy – Yun Hua, Yun Hua, Yun Hua, tu ne me dérangeras jamais compris ? Je te le redirai des centaines et des centaines de fois s’il faut histoire que tu comprennes. Elle marque une pause avant de rajouter en s’écartant Bon, c’est probablement la première fois que tu viens dans cet appartement alors ici tu as le salon, là la cuisine et là-bas la salle de bain. Ma chambre est juste au fond du couloir. Fais comme chez toi honey elle dit en posant les chocolats sur la table basse. Oh et ce soir tu reste ici hm. Ce n'était même pas une question...

Elle se dirige alors dans la cuisine pour aller chercher les tasses spéciales qu’elle a faite il y a longtemps déjà. Elle a fait faire une tasse spéciale à chaque amis proche, avec leurs couleurs préférée et au fond de la tasse leur prénoms. Depuis dès que quelqu’un passe, il a la sienne et sait la reconnaître. Elle ramène du thé, du chocolat chaud et pose le plateau sur la table basse pour laisser la jeune femme faire son choix. Elle s’installe confortablement avant de chaleureusement attraper les mains de son amie et lui lancer un sourire ;

Amy – Alors racontes moi tout. Moi aussi j’ai tellement de choses à te dire mais je ne sais sérieusement pas par où commencer.  



© GASMASK

Pseudo : Juh Mes messages : 5064 Yen (¥) : 975 Avatar : Im Yoona (SNSD) - made by miki ♥ Schizophrène? :

aiko kiyumi & son hye ni Age : 21 ans Date de naissance : 13/03/1995 Astrologie : poisson Métier : en standby Année : 3ème année Résidant à : un petit appart à shinjuku avec Roxas ♥ Planning :

♚ arrêter de prendre les gens pour des menaces potentielles ♚ arrêter de jouer la forte quand je suis au bout de ma vie ♚ passer un savon à ma mère × m'habituer à vivre toute seule en appartement ♚ disparaître du champ de vision de Royal Shit ♚ prendre soin de Roxas autant que possible ♚ essayer de me dire que revoir une psy me fait du bien ♚ prier pour ne plus jamais recroiser Dakota ♚ penser à me confier à quelqu'un de confiance au sujet de mes problèmes ♚ réussir mon année cette fois ♚ dessiner pour évacuer mon surplus de stress... mais pas des trucs glauques ♚ essayer de ne pas penser que ma vie sentimentale est certainement condamnée pour de bon ♚ éviter mon père comme la peste ♚ me faire toute petite à l'université ♚ décider officiellement si cette impression d'être suivie n'est que le fruit de ma paranoïa ou si c'est une menace bien réelle ♚ faire attention à mon alimentation pour retrouver ma silhouette d'avant la grossesse ♚ mais en même temps je n'aime pas non plus être si fine... dilemme ♚ m'entraîner autant que possible au taekwondo pour être plus forte & savoir faire face à un potentiel danger ♚ penser à ne pas sombrer dans la spirale cap ou pas cap ♚



Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 2 Déc - 16:25
&

girls just wanna have fun



Revoir Amy a l’agréable sentiment de me rappeler que je ne suis pas uniquement une fille à problèmes qui de temps à autre a le malheur d’entraîner d’autres personnes dans ses bêtises. C’est comme être subitement déchargée d’un poids pesant, presque oppressant, et de constater qu’au final, tout n’est pas si dramatique, simplement parce que le sourire joyeux qui se dessine sur cette bouille adorable a le don d’évaporer toute once d’appréhension chez moi. Il existe des personnes avec lesquelles il n’y a pas besoin de grand-chose pour forger un lien sincère et une relation de confiance, à mes yeux, la jeune femme fait partie de ces individus, de ces rares personnes avec lesquelles je me sens à l’aise et jamais menacée. Je ne saurais l’expliquer mais à l’instant même où nous avons échangé quelques mots, j’ai senti que je pouvais me fier à elle sans détour, le fait d’être dans le même club cette année ayant été un bonus non négligeable, bien que limité puisque de toute évidence, je ne pouvais pas continuer à jouer les cheerleaders avec un ventre rond. Je me demande d’ailleurs si le sujet a été mis sur le tapis à un moment à un autre, mon absence a certainement dû en faire jaser certaines. D’où le fait que je suis un peu intriguée par la surprise dont fait preuve mon amie, sans compter les rumeurs étalées à tout va, sans doute n’y a-t-elle pas prêté attention.

Evidemment que je me sens un peu bête à essayer de formuler une maigre et ridicule explication à mon silence concernant ma situation et le fait qu’Amy me répète que je peux venir à elle quand je veux pour lui parler de mes problèmes renforce ce sentiment de culpabilité. J’aurais assurément dû venir vers elle, immédiatement, me confier à quelqu’un mais sans doute avais-je encore trop peur du regard qu’elle pourrait avoir sur moi. Alors que c’est parfaitement idiot, car il semblerait que cela la réjouisse plus qu’autre chose, pour une raison que je ne saisis pas. Je suis mon amie à l’intérieur, écoutant scrupuleusement ses indications sur son logement, prenant alors conscience que oui, c’est la première fois que je viens chez elle. Ce qui ne manque pas de me faire penser – encore – à quel point j’ai été une amie particulièrement négligente ces derniers temps. Sa réflexion concernant mon séjour chez elle pour cette nuit me fait esquisser un sourire.

« Ça marche. C’est gentil de bien vouloir héberger une hérétique, je lance avec amusement. »

J’en profite alors pour ôter mon gros manteau, ne sachant pas tellement où le poser, aussi je décide de le garder en mains pour le moment, tout en observant la jeune femme s’affairer avec des tasses et ramener divers choix de boissons chaudes sur un plateau. Je ne peux m’empêcher d’être émue en voyant qu’une des deux tasses a mon nom gravé dessus et que donc, elle a fait faire une tasse expressément pour moi. Evidemment que ça me touche, même après des mois passés sous silence radio, elle n’a pas moins pensé à moi pour l’occasion. C’est tellement adorable et attentionné de sa part. Alors que je m’assois près de la table basse, Amy ne tarde pas à me rejoindre  et j’ai à peine le temps de tendre le bras vers le chocolat chaud qu’elle souhaite que je lui fasse un topo de la situation. Ce qui me fait penser que je devrais réellement songer à prévoir une version résumée à l’avenir.

« Alors… Je t’avoue que moi non plus, je ne sais pas par où commencer. Heu… Je suis enceinte ?, je commence avec un air gêné, c’est compliqué, j’ajoute en soupirant, cela étant devenu mon expression favorite quand je n’arrive pas à faire le récit de mes mésaventures, c’est un « accident » si tu préfères, mais je n’ai pas pu me résoudre à avorter. J’en suis à sept mois. Et j’ai quelques complications, rien de grave ne t’en fais pas. Je ne vais juste pas pouvoir manger ou boire de cochonneries ce soir en résumé. »

L’hypertension n’est pas non plus le pire cas de figure qu’on puisse attendre dans le cadre d’une grossesse, bien que ce ne soit pas franchement commode. Je verse ainsi un peu de poudre de chocolat chaud dans ma tasse, devant laquelle je m’attendris de nouveau, avant d’y verser le lait et de reprendre la parole.

« Et toi ? Raconte-moi, je sens que tu as des choses intéressantes aussi de ton côté, je lance avec un sourire espiègle en prenant une gorgée de la boisson chaude. »
@ pyphi(lia)

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 30 Déc - 14:51
GIRLS JUST WANNA HAVE FUN

There is no future, past, only pure presence Δ Virginia Woolf




Elle vient la débarrasser de son manteau avant d’aller le poser sur le porte manteau pas trop loin du couloir. Le temps passe tellement vite, c’est si facile de perdre des gens de vue comme ça ; Amy l’a expérimenté et elle ne veut pas le vivre avec Yun Hua particulièrement. Il faut dire qu’elle n’était pas prête pour ce qu’elle allait lui annoncer. Elle hoche doucement la tête, attentive à ses paroles et finit par sourire faiblement. Oh, elle n’a pas de mal à prendre soin des autres, la jeune femme n’a que vingt ans mais elle se comporte déjà comme une mère poule avec tellement de personnes. Cependant aux premiers abords, on ne s’en doute pas.


Elle relève la tête vers la jeune femme et passe la main dans ses cheveux légèrement gênée soudainement, qu’elles ne vivent pas leurs grossesses de la même façon. Elle laisse la jeune femme boire tranquillement pour éviter que par exemple… Elle s’étouffe vous voyez ? La grossesse d’Amy n’est pas quelque chose qu’on peut clairement voir en la regardant.

Amy – Ah… Je vais commencer par quelque chose de léger elle dit avec un léger rire nerveux Mon cousin s’est installé chez moi récemment, enfin va s’installer chez moi. Jiao et moi c’est devenu officiel depuis un moment déjà et… Je suis enceinte aussi, mais on ne peut pas vraiment voir quoi que ce soit pour le moment elle dit faiblement amusée. Ce n’était pas prévu mais ce n’est pas quelque chose dont j’ai envie de me débarrasser, et je pense qu’on va plutôt bien s’en sortir.

Un soupir s’échappe de ses lèvres tandis qu’elle regarde alors autour d’elle à défaut de pouvoir regarder Yun Hua tout de suite. Il y a quelques mois de ça, ce n’est pas vraiment la conversation qu’elles auraient eue.


Amy - Le temps passe vite pas vrai ? Elle dit alors qu'un léger rire s'échappe de ses lèvres Je ne m'imaginais pas parler de ça avant au moins... Sept bonnes années.. ?



© GASMASK

Pseudo : Juh Mes messages : 5064 Yen (¥) : 975 Avatar : Im Yoona (SNSD) - made by miki ♥ Schizophrène? :

aiko kiyumi & son hye ni Age : 21 ans Date de naissance : 13/03/1995 Astrologie : poisson Métier : en standby Année : 3ème année Résidant à : un petit appart à shinjuku avec Roxas ♥ Planning :

♚ arrêter de prendre les gens pour des menaces potentielles ♚ arrêter de jouer la forte quand je suis au bout de ma vie ♚ passer un savon à ma mère × m'habituer à vivre toute seule en appartement ♚ disparaître du champ de vision de Royal Shit ♚ prendre soin de Roxas autant que possible ♚ essayer de me dire que revoir une psy me fait du bien ♚ prier pour ne plus jamais recroiser Dakota ♚ penser à me confier à quelqu'un de confiance au sujet de mes problèmes ♚ réussir mon année cette fois ♚ dessiner pour évacuer mon surplus de stress... mais pas des trucs glauques ♚ essayer de ne pas penser que ma vie sentimentale est certainement condamnée pour de bon ♚ éviter mon père comme la peste ♚ me faire toute petite à l'université ♚ décider officiellement si cette impression d'être suivie n'est que le fruit de ma paranoïa ou si c'est une menace bien réelle ♚ faire attention à mon alimentation pour retrouver ma silhouette d'avant la grossesse ♚ mais en même temps je n'aime pas non plus être si fine... dilemme ♚ m'entraîner autant que possible au taekwondo pour être plus forte & savoir faire face à un potentiel danger ♚ penser à ne pas sombrer dans la spirale cap ou pas cap ♚



Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 7 Jan - 19:24
&

girls just wanna have fun



Entre mes péripéties et ma récente réclusion dans l’appartement de Ryû, je me rends compte à quel point je suis passée à côté d’un certain nombre de choses, et notamment de précieux moments avec l’amie qui se trouve face à moi.  Pire encore, j’en viens à terriblement culpabiliser de n’en avoir fait qu’à ma tête, d’avoir décrété d’emblée que cette grossesse était un fardeau à porter et que je devais m’efforcer de cacher aux yeux du monde coûte que coûte. En vérité, je me suis simplement éloignée des quelques personnes avec qui je me sens bien et sur lesquelles je peux compter, il me suffit de voir le regard bienveillant d’Amy pour comprendre qu’elle me soutient et qu’elle ne me juge pas comme j’avais pu le redouter. Je suppose qu’une fois de plus, j’ai sous-estimé la gentillesse des amis et la façon dont ils sont prêts à être aux côtés de leurs proches peu importe la situation. J’aurais aimé m’en rendre compte plus tôt, pour ne pas avoir à traverser ces derniers mois seule et aussi, pour disposer de conseils qui m’auraient sans doute évité bien des faux pas. Foutue prudence, foutue méfiance qui me font du tort aussitôt qu’elles guident mes décisions, je dois vraiment songer à travailler dessus. Pour l’heure, je souhaite avant tout rattraper le temps perdu avec la jeune femme et cela tombe bien puisque je vais passer la nuit chez elle.

Une fois mon petit récit existentiel terminé, j’écoute attentivement ses nouvelles, bien plus légères à première vue. Son cousin hein ? Je ne sais même plus si elle m’en déjà parlé, cela fait tellement longtemps qu’on ne s’est pas vues, ce qui n’est pas sans me faire sentir encore plus mal. En revanche, je suis heureuse d’apprendre qu’elle ait sauté le pas avec Jiao et donc par conséquent que sa vie sentimentale à elle soit devenue stable. Même si j’espère pour lui qu’il n’a pas l’intention de lui faire du mal, c’est plus fort que moi, je ne supporte pas l’idée qu’on puisse blesser Amy de quelque façon que ce soit, c’en est presque maladif. Je devrais peut-être lui faire passer un interrogatoire à ce Jiao prochainement. Mais je suis loin de m’attendre à la nouvelle suivante : enceinte ? Aussi ? J’écarquille les yeux à cette nouvelle, dévisageant la jeune femme, pour le moins décontenancée par la chose. Je ne sais pas ce qui me choque le plus, que ce soit Amy qui soit enceinte ou que ce soit la troisième étudiante à ma connaissance à être enceinte à la Royal Private School ? A ce rythme, on pourrait fonder un club.

« Ouah. En effet. C’est… Je… Cela fait combien de temps ? Jiao est au courant ? »

Oui les questions sont presque devenues automatiques, maintenant je commence à être un peu rôdée sur le sujet. Il va de soi que cela me fait bizarre d’en parler avec elle mais dans un sens, c’est peut-être une bonne chose. Enfin je ne sais pas. Amy sait-elle seulement ce qu’elle risque en prenant cette décision ? Les regards qui pèseront sur elle ? Cela dit, si son petit-ami est à ses côtés, cela peut changer beaucoup de choses je présume.

« Oui c’est le moins que l’on puisse dire, je lâche avec un rire nerveux, je ne m’imaginais pas en discuter si vite. A vrai dire, je ne sais même pas si je m’imaginais en discuter un jour, je n’y avais jamais réfléchi. D’ailleurs, je suis toujours un peu perdue vis-à-vis de cela, je ne sais même plus quelle décision prendre. »

Désormais, c’est chose avérée. S’il y a bien quelqu’un qui peut m’aider et à qui je peux me confier, c’est elle. De toute façon, puisqu’on ne peut pas faire de soirée arrosée, autant discuter, quitte à mettre un bon film mielleux et s’envelopper d’une grosse couette.
@ pyphi(lia)

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 23:16
 

girls just wanna have fun pt.1 (feat. bae yun hua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Girls Just Wanna Have Fun ∞ Amandine [hot]
» 01. Girls just wanna have fun !
» girls just wanna have fun [15/05 à 11h12]
» Girls just wanna have fun
» [pv Kira] - Girls just wanna have fun !
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-