AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Midnight's demon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1088 Yen (¥) : 196 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 23 Nov - 0:31
midnight's demon
SAEJIN & LISHEN



Tokyo la nuit, je ne l'avais jamais connue ou du moins je l'avais très souvent évité. La peur ? Oui, c'est sûrement ça. Quand on voit tout ce qu'il se passe, il y a de quoi. Et pourtant on me forçait à fréquenter cette vie nocturne.

Depuis mon accident, mes amies pensaient que je devais en profiter et être heureuse d'être en vie. Peut être... mais bon ce n'était pas mon trip de fêter ma seconde chance comme ça. Mais après tout, je devais sûrement profiter un peu. Entrant dans ce club qui semblait avoir bonne réputation, ma soit disant confiance en moi fut ébranlée. J'étais totalement loin de ma zone de confort, dans un monde qui m'était totalement inconnu. Telle une enfant, je regardais partout autour de moi. L'alcool coulait à flot, les fumées de cigarette qui nageaient dans l'air, la pudeur n'était pas à l'ordre du jour. Non très franchement pas mon élément. Mais quand mon amie me tira de mes pensées en me conseillant de me détendre et de m'amuser. Un sourire à son encontre, je me contentais juste d'acquiescer. Oui, je devais sans doute profiter un petit écart de folie. Je prenais le verre contenant cette eau de vie. Le sentant couler dans ma gorge, une grimace déformait mon visage, n'étant pas du tout habituée a ce genre de breuvage. Je ne comptais pas non plus terminer bourrer, ce n'est pas mon but.

Enfin bref, la soirée s'annonçait sans trop de problèmes et voir mes amies s'éclater autant et tout faire pour me décoincer m'amusait plus qu'autre chose. Tout semblait prometteur pour le reste de la soirée, c'était sans compter sur l'arrivée de la dernière personne que je pensais rencontrer ce soir. Li Shen… Mon visage se décomposait, puis essayait de le cacher désespérément mon visage à travers mes mèches de cheveux, priant qu'il ne m'ait pas vu. Je refusais qu'il me reconnaisse au risque qu'il vienne m'aborder et ainsi me faire du rentre dedans comme il savait tant bien le faire. Même s'il avait quitté Royal, je ne sais pas s'il me laisserait tranquille, même s'il y a même peu chance que je le croise désormais. Pour éviter de me faire remarquer et surtout cette potentielle confrontation, j'abandonnais mes amis, soit disant que je devais aller aux toilettes. Qui sait, peut-être que j'arriverai à m'échapper par une fenêtre. J'accélérais le pas que je bousculais un brave homme. Je m'excusais rapidement avant de reprendre mon chemin. Cependant je fus arrêtée dans ma course par les hommes que je venais de croiser. L'un d'eux m'agrippait fermement mon poignet avant de me plaquer violemment contre le mur. Je sentais mon rythme cardiaque s'accélérer. D'une voix presque apeurée, j'osais prendre la parole


« Qu'est-ce… Qu'est-ce que vous faîtes ? Lachez-moi »

« Elle est plutôt bien foutue…»

Rétorqua son ami qui me déshabillait quasiment du regard. Je sursautais quand je sentais la main de mon tortionnaire caresser ma poitrine. Essayant faiblement de me débattre en repoussant sa main, le second homme emprisonnait cette dernière.

« T'en fais pas, on ne va pas te faire de mal, juste prendre du bon temps »

Il se mit ensuite à effleurer ma cuisse dénudée. J'étais totalement tétanisée par la peur, les deux hommes profitant de moi d'une manière la plus dégoûtante qu'il soit. L'homme me surplombant commençait à aller beaucoup plus loin sous ma robe. Automatiquement mes supplications pour qu'il arrête se faisaient de plus en plus entendre. Il se décidait de me faire taire, sa main sur mes lèvres tandis qu'il plongeait son visage dans mon cou, ses lèvres qui le parsemait de baisers. Des larmes apparaissaient dans le coin des yeux me disant que j'étais devenue en l'espace de quelques secondes un simple objet et ils allaient prendre la chose la plus importante pour moi...
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 25 Nov - 0:59
TENUE - - -  Deux trois potes étaient venus le chercher pour le tirer dehors. Il lui en restait. Des rescapés aussi incurables que lui. Plus fort dans la colère, plus fort dans l'isolement, plus fort dans la déchéance. Il se cassait la gueule mais eux aussi, alors pour se changer les idées, les quatre compères prirent un billet aller simple pour une boite assez réputée de la ville. Aucun soucis pour rentrer. Objectif, se trouver un cul et repartir avec après avoir torcher plusieurs bouteilles. Il s'était promis d'arrêter. Ouais, quand il serait mort peut-être. La bonne conscience c'est pour eux qui ont du temps à perdre et le démon prenait de l'envergure sur le gosse autrefois abandonné et meurtri par le monde. Li Shen n'était plus méchanceté, égoisme, possession et jeux malsains. Alcool, clope sur clope, à mater des paires de fesses qui passent sans aucune retenue. Les biches veulent se faire tirer ce soir, et ça lui tire le sourire en coin, un sale sourire qui pue le poison à plein nez. Il se délecte de ces visions perverses. Tout ça est crûment dit, mais Li Shen est brut. Dans son esprit, la dentelle c'est pour les princesses ou les tafioles et son esprit a pris goût à ce tas de choses malsaines qu'il accumule et aime de plus en plus. Un frère ange, là ou l'autre est démon. Tâm pourrait le détester que ça le rendrait heureux. Se ment-il ? On s'en fout non ? Son regard affamé parcourt les courbes sur la piste pas loin, les lèvres sur son énième verre. Il tient l'alcool aussi bien qu'il sait baiser, c'est plus un secret. Pauvre de lui, c'est pas trop les meilleures choses à savoir faire dans une vie, mais ça aussi il s'en branle, comme toutes les claques qu'il s'est prise depuis ces dernières semaines.

Ce soir, il est là pour oublier, et la créature qui vient de lui grimper dessus, ramener avec sa copine, par un de ses potes, ne fait que confirmer la chose. Très joli spécimen... l'instinct carnassier du taiwanais s'est réveillé en toucher ses cuisses de ses mains baguées. Celle là, elle repartira en boitant. Il est trop en manque t'façon, pas sûr qu'il attende jusqu'à chez lui. Contre un mur c'est bien aussi. Ou dans les chiottes. C'est dégueulasse et bestial, mais n'est-ce pas ce qu'il est après tout. Les chiens de rue ne baisent pas dans le luxe et s'en branlent sec même. Il échange plusieurs baisers chauds et elle non plus ne veut pas attendre. Parfait ! Il va peut-être pouvoir s'en faire deux au final. Il se lève à sa suite, clope aux lèvres après avoir fini son verre, et la suit, quand son regard se bloque sur une scène en coin. Sur le coup, il n'a pas percuté, mais il se stoppe et fait quelques pas en arrière pour confirmer son visuel...

Dans un coin sombre de cette partie de la boite, dont la musique couvrait tout son quels qu'ils soient, le regard du blond se posa sur une scène des plus bizarres. Il n'avait pas rêvé... C'était bien Sae Jin. C'était quoi ces conneries ? Elle faisait sa vierge à Royal et là elle baisait en public ? La fille qu'il allait initialement baisé dehors revint et lui secoua doucement la main. Li Shen plissa les yeux et lui fit un geste pour qu'elle s'éloigne mais la biche était décidé à se faire chopper. Son regard se fit froid et un « dégage » se dessina sur ses lèvres. Pas besoin de l'entendre. Il comprit aussi qu'elle le traitait de connard. Merci pour le compliment, ça lui manquait. Il en avait rien à foutre de cette pouf. Ce qui lui retenait le regard c'était Sae Jin. Elle était pas vierge cette fille ? Il poussa deux trois gars pour approcher... elle pleurait ? Deux mecs sur la même fille ? Il ne lui fallut pas plus longtemps pour comprendre. Non. Il n'était pas d'accord avec ce qui se passait. Il franchit les derniers mètres qui le séparait du trio, détacha sa clope de ses lèvres pour l'écraser allumé sur la tempe de celui qui la pelotait à la poitrine. Un cri se fit muet sous la musique. Il lui choppa la main pour la décoller et lui tordre le bras à le faire tomber au genou, le sien lui frappant sans retenue dans la mâchoire. Son revers de main partie dans la gueule de l'autre qui se retrouva avec la joue complètement en sang à cause de ses bagues, qui gardèrent au passage des morceaux de peau. Un vigil débarqua d'un coup, puis un second, et un troisième. Merde.... Li Shen se fit attraper par la capuche et leva les mains, avant de passer un bras autour de la taille de la petite Sae Jin, la montrant elle et ses larmes aux trois gorilles, qui comprirent. Ce fut les deux autres qui furent embarqués. Li Shen avait pris un coup dans le flan au passage mais ce ne serait qu'un bleu de plus. En voyant l'état de Sae Jin, il leva les yeux au ciel et avala sa salive, pour oter son blouson de cuir, et la prendre de nouveau par la taille, direction la sortie. Il ne baiserait pas ce soir... décidément tout était contre lui en ce moment...

Il la poussa un peu sèchement vers l'extérieur, un peu agacé par ce qu'il venait de voir. Il se ressortit une autre clope, se l'allumant à l'abri du vent, sans compter qu'il faisait froid maintenant la nuit. Il se retourne vers elle et la regarde de haut en bas. Aucun tact et c'est bien le but.
« Baisse ta jupe, on voit ton cul. Et essuie ton visage, ça coule on dirait une prostituée... » Ah la délicatesse. Tu vas la choquer. C'est bien le but. Qu'elle retienne la leçon. Il soupire, expirant une nuée blanche, et s'approche d'elle, la toisant sévèrement pour pousser une grosse mèche qui lui cache la moitié de son visage... Il dit plus calme mais froidement... « T'as rien à foutre ici... t'es passé à deux doigts du viol idiote.» il souffle excédé en voyant les deux gars de tout à l'heure passer et se stopper. Il se retourne. «Quoi, un soucis avec ma copine? Tirez-vous ou je vous finis..»   Bien sûr qu'elle ne l'est pas mais ils le croient et c'est tout ce qui compte. Et puis vu la gueule d'un des deux, pas sûr qu'il ait besoin d'une seconde couche. Li Shen se retourne vers Sae Jin est s'approche d'elle. A son tour maintenant. Il montre les deux mecs avec sa clope et lui demande vindicatif : « c'est ce genre de tapettes que t'aimes ? T'as quoi dans le crâne pour sortir comme ça?! »

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1088 Yen (¥) : 196 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 26 Nov - 23:59
midnight's demon
SAEJIN & LISHEN



Je n'étais que le sujet d'un horrible cauchemar. J'étais comparable à une brebis, proie de deux loups affamés.  Mon corps est tétanisé par la peur qu'il m'était impossible de bouger ou de prononcer ne serait ce qu'un mot. C'était comme si à cet instant mon âme avait quitté mon être. Le blackout total. C'était comme si j'acceptais mon sort malgré moi. Mais lorsque la présence la plus importe de sur mon corps disparu, je fus “ramenée” à la vie par la personne qui, je n'aurais jamais pensé, viendrait m'aider. C'était même la dernière personne que je pensais. Voir Li Shen me sauver littéralement des griffes de ces pervers me choquais presque autant que la bagarre qui se déroulait sous mes yeux impuissants. C'est là que j'ai réellement compris la raison du renvoi de Li Shen. Il était le genre de mecs qu'on ne devait pas faire chier…

Mais très franchement, j'avais peur que les choses dégénère et en voyant la sécurité débarquer j'étais persuadée que ce sera le cas. Cependant, cette vague d'émotion m'empêchais de faire quoi que ce soit. Impossible de bouger. En même temps, que pouvais-je bien faire ? J'en étais l'instigatrice, cependant je restais faible… Totalement faible. Tout ce que je souhaitais, c'était que tout ceci se termine, encore plus lorsqu'il m'afficha dans mon état des plus déplorables devant les employés du club. S'appropriant de ma taille, je suivais le taïwanais tel un fantôme en titubant, hors de la boite, loin de cette agitation. Un soupir de soulagement brûlait mes lèvres avant que le garçon m'éloigne de lui avec le peu de tact qu'il possédait. Qu'importe ce n'était qu'un détail… J'avais besoin de cette brise nocturne, j'avais l'impression d'étouffer et que trouvais de l'air était presque impossible. Je n'osais même pas regardé Li Shen, totalement, gênée par la situation de laquelle il m'a sorti d'affaire. Ensuite, telle une marionnette articulée, je m'exécutais a chacun des ordres qu'il me donnait ; cachant au maximum ma peau qui a un peu trop été révélée et esquintant le peu de maquillage qui me restait du revers de la main.  Je n'arrivais même plus à arrêter les larmes coulaient sur mes joues. Pathétique…Et lui qui me sermonnait telle une enfant n'arrangeait pas les choses. J'ai eu un mouvement de défense en reculant de quelques pas lorsque sa main vint se perdre dans mes cheveux. Un réflexe… En même temps avec ce qu'il vient de se passer normal que je réagisse comme ça. Les yeux toujours aussi humides, je posais un froid regard sur le jeune homme, quasiment sonnée par ses propos.


« Putain mais t'es sérieux en disant ça ? Tu crois vraiment que j'ai cherché à me faire sauter dans un endroit aussi insalubre »

Déjà qu'il pense que je suis la dernière des traînées est assez blessant alors s'il croit que je suis prête à me donner aux premiers pervers que je croiserais dans une boite de nuits. On a connu de meilleures manières de perdre sa virginité.

« Tu parles comme si je me suis mise à allumer ces mecs. Si ca tenait qu'à moi, je n'aurais jamais mis les pieds ici. Surtout si c'est pour qu'on tente d'abuser de moi »

Rien que penser a tout ceci me filait des frissons. Mes ongles manucurés éraflaient la peau de mes bras. Je suppose que je ressentais une certaine douleur, mais ceci ne m'atteignait pas comparé à ce que mon coeur ressentait. J'ai été souillée, humiliée… Je me dégoûtais vraiment. Continuant d'essuyer mes larmes qui ne cessaient de perler malgré moi

« Pourquoi… Pourquoi tu as fait ça Li Shen »

Je finissais par me mordre la lèvre puis je serrais mes poings. La situation m'échappait encore… Je ne pense pas que j'étais quelque chose pour lui. Je ne comprenais pas...

« Tu m'as aidée parce que tu attends quelque chose de moi n'est-ce pas ? Avoue le… Tu voulais peut-être terminé leur boulot à sa place »
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 30 Nov - 13:38
TENUE - - -  Elle était terrorisée, il le savait. N'importe quelle femme le serait après une épreuve comme celle là. Bande de pédales. Quand on essaie de se faire une nana, on y va seul au moins, histoires que ce soit un minimum équitable. Oh il s'en est pris des beignes, des gifles, des coups de genoux dans les couilles, il ne les compte plus. Vivre dangereusement certes, mais quand on est maso et qu'on a les capacités de résistance. Sae Jin ne les avait pas. C'est ça qui l'avait énervé. Et d'autres détails que ces petites pimbêches ne comprennent jamais. Elles veulent être fortes, dominatrices, puissantes, mais elles font ça n'importe comment, et 80% d'entre elles, ne sont en définitif pas plus charismatiques qu'un jambon bon à baiser. Alors quoi, oui, il n'aime pas l'humanité et encore moins ce qui s'y passe, mais aussi salopard soit-il, il ne laisse pas une fille se faire violer sous ses yeux... Et puis merde, si ça avait du être fait, il en revendiquait le droit. Ces deux connards allaient la polluer.

« Si t'as pas cherché, ton corps dit le contraire. Pourquoi t'as pas mis un jean ? C'est trop compliqué ? L'homme est une bête, rentre toi ça dans le crâne. Les trois quarts d'entre eux pensent avec leur queue, moi le premier. Tu veux que j'te dise ? Quand je vois une fille avec une mini jupe, des collants facilement déchirables, et une silhouette comme la tienne, ça me donne juste envie de t'attraper par le bras et d'aller te baiser contre un mur de cette rue. C'est ça que tu veux ? Rentrer en chialant et en boitant !? Parce qu'y'a rien de romantique là dedans. La différence entre eux et moi, c'est que j'ai une cervelle. C'est un luxe ces enfoirés n'ont pas. Si tu savais le nombre de fois que j'aurais pu abuser de toi à RPS sans que personne ne le sache ou le voit. Tu es naïve. Tu veux jouer aux grandes, mais tu n'es qu'une petite fille. Et j'ai joué avec toi comme le chat le ferait avec un papillon mais jamais j'n'ai franchi les limites. Eux l'ont fait sans problème ! Est-ce que tu percutes ? »

Énervé ? Absolument et c'était rien encore. « Indirectement tu allumes tout ce que tu croises. » Il s'approcha et lui attrapa la main sèchement. « Arrête de te gratter, ça changera rien. Tu vas t'sentir sale pendant au moins une semaine, même si tu te décapes à la javel. »

Il regardait ses larmes, soudainement silencieux. Si ça avait été sa petite sœur à la place... Il eut brusquement envie d'aller attraper ces deux connards pour les égorger et leur éclater la tête sur des briques... Pourquoi il avait fait ça... ? Il la toisa froidement, puis détourna le regard pour taper sa clope, recrachant sa fumée blanche. « Parce que tu m'as fait pensé à ma p'tite sœur. Et j'ai pas envie de baiser. Même si tu m'as niqué mon coup du soir avec tes conneries. Allez, viens, j't'amène chez moi, tu vas prendre une douche et boire un truc. » Il ne lui laissait pas le choix. Il la dépassa. De toute façon, elle pouvait ne pas venir, ça la regardait mais... une fille au maquillage défoncée, en jupe courte, avec un blouson de mec sur les épaules, ça puait la catin bonne à violer. Donc si elle voulait ne pas finir les pattes cassées dans une ruelle, avant même d'avoir pur regagner RPS, il valait mieux qu'elle reste aux cotés de Li. Question garde du corps, c'était une des choses pour lesquelles, il était au moins valable. Elle devait choisir. Les bêtes du dehors ou le démon civilisé.

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1088 Yen (¥) : 196 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 2 Déc - 20:18
midnight's demon
SAEJIN & LISHEN



Je savais que le monde pouvait être cruelle. Avec le parcours que j'ai eu durant ces 21 années de mon existence, je ne le savais que trop bien. Mais je me rendais compte que ceci n'était presque futilité après ce qu'il s'est passé ce soir-là. Désormais je ne pense pas que ma vision des hommes pourrait être plus mauvaise. Comme si j'avais besoin de plus d'argument pour les détester. Les hommes ne savent qu'être violents par tous les moyens pour obtenir ce qu'ils veulent. C'en est triste

Entendre les dires de Li Shen me firent froid dans le dos. Je ne suis qu'une cible facile pour les plus affamés. Un objet de fantasme malgré moi. Ses propos étaient durs... Très durs mais Ô combien véridique et je crois que c'est ça qui me faisait le plus mal. J'étais naïve. Et je le sais ça. C'est pour cette raison que j'ai toujours préféré m'enfermer dans mon monde. Mais je crois que ma naïveté est passé à un stade de bêtise à ce niveau-là. Et pour bien continuer à m'enfoncer en disant que lui-même aurait été capable de me prendre mon innocence à plusieurs occasions. Sans que je le veuille, mes larmes coulaient de plus belle. Il me disait subtilement - enfin la subtilité made in Li Shen- que je passais pour une pétasse même si ce n'était pas mon but. C'était juste horrible, ignoble. Si je devais trouver un moyen de me détester davantage, je crois que c'est fait

J'ai eu un élan de surprise lorsqu'il attrapa ma main avec une telle violence. Non, je ne me sentais pas sale... le mot dégoûtante est plus approprié. Alors si ces deux gars serait passée à l'acte... Non je ne veux pas imaginer. Rien que de repensais à ce qui venait d'arriver quelques minutes plus tôt me donnait envie de vomir. Lorsque mon ancien camarade m'expliquait la raison de son agissement, il est vrai que je me suis sentie plus ridicule. Moi qui pensais que ses intentions étaient des plus mauvaises, je m'étais lourdement trompée. Le taiwannais me suggérer de l'accompagner chez lui ; ou plutôt me forçait à aller jusque chez lui. Ce n'est pas comme si j'avais le choix. J'habite de l'autre côté de la ville et je me voyais mal retourner auprès de mes amies dans cet état. Je pressais le pas pour le rattraper et rester à ses côtés. Très franchement passé le reste de la soirée avec lui, je ne l'avais pas du tout pensé. Si on m'avait dit ça il y a quelque mois j'aurais cru à la grosse blague. Cependant, ce soir avec le choc des  événements, je ne pouvais compter que ce sur ce démon pas aussi démoniaque que je le pensais.


« Li Shen, je suis désolée... Je t'ai vraiment mal jugé. Tu es venu m'aider alors que j'étais en mauvaise posture »

Je n'arrêtais pas de repenser. Parmi tous les traumatismes que j'ai vécu, je crois que celui là est le pire. Je pouvais encore sentir leurs mains se balader sur ma peau et sous mes vêtements... Non, il faut vraiment que j'arrête d'y penser. En un soir j'ai pris conscience que j'avais encore une tonne de choses apprendre de la vie. Je regardais du coin de l'oeil le jeune homme à côté n'osant même pas affronter encore sa fureur. D'une voix fébrile, j'osais m'adresser à nouveau à lui.

« Dit, je ne savais pas que tu avais une petite soeur... Elle vit avec toi ? »
electric bird.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 10:48
 

Midnight's demon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le trone du seigneur demon!
» Le Demon Du Rire
» Plein de demon du chaos a vendre
» Golden Demon: Games Day
» Projet Golden Demon Allemand
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-