AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 time to play ☼ ichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 29 Nov - 14:17
Time to play
quand travail se transforme en soirée jeux

A présent installée, je prenais peu à peu mes repères dans cette nouvelle vie qui m’était en quelque sorte offerte. Grande maison joliment décorée, nourriture délicieuse, établissement de rêve aux infrastructures dernière technologie ; rien ne pouvait être mieux. Mais rapidement, je devais garder la tête sur les épaules, me concentrer sur mon objectif.
Cependant, c’est quatre semaine plus tard que je me trouvais être  "professeur particulier" le temps de quelques heures, par ci-par là. « Tu t’occuperas de cet élève, Sakurako. Tu l’aideras à améliorer ses notes sur son bulletin. Si les résultats sont apercevables en deux mois, je m’occuperais évidemment de le noter dans ton dossier. Tu peux faire ça ? » Évidemment que je pouvais, je le devais. Une bonne remarque de plus ne se refusait et si je voulais intégrer une grande université, c’était impératif. Très bien, dès lors, j’allais aider cet élève qui m’était encore inconnu. Alors, quand j’apprenais qu’il portait le nom de Naruse Ichimaru, toute volonté s’affaissait. Ce nom si ébruiter par les étudiants, ce nom si effrayant dans la tête des porteurs d'uniforme, à cause de cela, j’appréhendais. J'appréhendais.par les rumeurs, sûrement à cause de mon côté naïf et influençable. Mais la première séance approcha, puis la deuxième, et après ces quelques heures, je commençais à le connaître de plus en plus, je découvrais la vrai personnalité de Naruse Ichimaru, celle d’un garçon plutôt bienveillant et gentil.
Les cours particuliers s’avéraient plus ou moins efficaces. Je me trouvait tantôt désespérée, tantôt pleine de motivation et d’envie, mais cela restait quelque chose de plutôt intéressant comme expérience d’élève. Et bientôt, j’en prenais plaisir, cela me permettait de changer de routine de travail, d’atmosphère. Je n’étais plus seule pour travailler et même si ma compagnie n’était pas celle espérée, celle d'un élève premier, sérieux et aux résultats impeccables;  ce projet donné ce jour là par ce professeur me prenait de plus en plus à cœur.

Alors je m’en allais déterminée au point de rendez-vous du jour : les portes de la Royal. C’est là que nous devions nous rejoindre, afin de partir pour sa maison. Un endroit assez surprenant, mais un endroit de travail comme un autre. Tant qu’il y avait tables, chaises et lumières pour bosser confortablement, tout m’allait bien. Nous aimions bien changer d’endroits, avoir des atmosphères différentes chaque jour pour se plonger dans les cahiers et livres. Ce qui me permettait en plus d’en découvrir d’avantage sur ce pays, cette ville qu’est mon nouveau foyer vital.

 Balançant ma jambe d’avant en arrière, je surveillais les allés et venus des étudiants dans leurs uniformes aux couleurs du lycée en ayant pour but de capter mon élève. Un quart d’heure passait mais toujours pas d’Ichimaru en vue. Je m’impatientais quand… « HEY ! » L’ayant enfin aperçu, je le prenais par surprise en lui tapotant l’épaule d’un faible touché. J’avais un peu crié, cette fâcheuse habitude de m’exprimer en haussant la voix. Je rectifiais mon ton soigneusement d'un air un peu plus timide : « t’es en retard… »
© GASMASK

Pseudo : nelliel Mes messages : 1092 Yen (¥) : 84 Avatar : Ji Soo (c) Schizophrène? : Watanabe Joy feat Park Yeeun Hirako Rukia feat Hani Hisagi Yuzu feat Choi Yujin Yamamoto Kyota feat Suga Erawan W. Sakura feat Krystal Ayasegawa Tomoe feat Lee Kikwang Shangdi Sumiyo feat Zhou Jie Qiong Ahn Yi Han feat Han Sanghyuk Tenzin Opame feat Kim Yoo Jung
Age : 18 ans Date de naissance : 30/03/1998 Astrologie : Belier & Tigre Métier : Réceptionniste dans un cybercafé & fait les ménages dans un sauna de son quartier Année : 1ère année Résidant à : Dortoir ou chez son frère tout dépend Planning :
UC UC UC UC UC UC UC UC UC
UC UC UC UC UC

Navigation :
présentation fiche de liens téléphone les rp's
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 1 Déc - 15:31
Tenue ∆ Je n’avais pas envie d’y aller. Voilà ce qui me traversait l’esprit. J’avais séché les cours pour au final, devoir retourner au lycée pour rejoindre Sakurado qui me donnait des cours particuliers. Mon petit doigt me susurrait que mon père était dans le coup, mais je préférais ne pas savoir, en fait.  Dans tous les cas, ça me cassait les couilles de devoir repartir au lycée. Soupirant, j’essuyais ma lèvre avant de cracher le sang de ma bouche. Il ne m’avait pas raté. Soupirant, j’enfouissais mes mains dans mes poches, me stoppant devant le passage piéton. Regardant la mamie qui me fixait avec peur, je murmurais un faible bouh avant de sourire. Comme si j’allais la frapper. Soupirant, je sortis une cigarette la fumant tranquillement avant de partir sur le chemin du lycée. J’étais en retard, oui, et alors ? Tant pis si ça ne lui allait pas. Je n’étais pas à sa merci. Et j’avais tout sauf envie de bosser ce soir. Jetant le mégot dans une  poubelle, j’enfilais mon masque noir, jusque sur mon nez, cachant alors les dégâts de la bagarre. Même si je sentais que mon œil devait être bleui par les coups. Reniflant fortement, j’arrivais au lycée, alors qu’elle m’attendait devant. « HEY ! » Ouais, ouais, j’ai compris que tu étais là. Je ne vais pas t’ignorer. Soupirant, je m’approchais d’elle, penchant ma tête pour la regarder. Quelle idée d’être si petite. « t’es en retard… » Il devait y avoir une différence de trente décibel entre ses deux phrases. Soupirant, j’haussais les épaules. « Pardon. » Dis-je en sifflant un taxi. La flemme de prendre les transports en commun. J’avais envie d’être vite chez moi en fait. « On y va ? » Ouvrant la porte du taxi, je la laissais passer, rentrant à mon tour, avant de donner mon adresse. On allait jamais chez moi, mais une fois n’était pas coutume. Envoyant un message à mon père pour le prévenir, je rangeais mon téléphone, fixant la route, sans pour autant parler. Je ne savais jamais quoi dire de toute façon. Elle devait être habituée non ? Puisque ce n’était pas notre première rencontre. Payant le chauffeur une fois devant l’immeuble, je descendais, lui faisant signe de me suivre. Prenant l’ascenseur, j’appuyais sur le dernier étage. Une fois dans le couloir, je glissais la clé dans la serrure de la porte entrant en la laissant passer. Me déchaussant je me tournais vers elle en souriant en coin. « Mon père et mon cousin ne sont pas là. Ils rentrent tard. On est seuls. Enfin, Peach est dans sa chambre, mais, c’est comme si on était seuls. » Dis-je en soupirant. « Tu veux boire quelque chose ? » Je me dirigeais vers la cuisine en espérant que ça n’allait pas la gêner d’être ici. Sortant des verres, je me tournais vers elle. Choisi ce que tu veux dans le frigo on a de tout. Je vais me changer. »[/color] Vivant dans un penthouse de deux étages, je pris mon sac, avant de monter les deux étages et entrer dans ma chambre. Me changeant rapidement, enlevant mon masque, je descendis, sans discrétion, avant de retourner dans la cuisine. « Tu veux manger un truc ? je mange des ramens en général en rentrant. » Dis-je en m’adossant contre le plan de travail de la cuisine.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 6 Déc - 22:15
Time to play
quand travail se transforme en soirée jeux

Je me satisfaisais de son petit « pardon » et me tus en le regardant appeler un taxi devant les portes de notre grand lycée. Comme si j’avais l’argent pour rouler dans un taxi. Il est déjà dur de me payer un repas potable, alors si j’ai à me déplacer en taxi, jamais je ne m’en sortirai. Je me force déjà à marcher pour économiser l’abonnement d’une carte de transport… Mais je partis sur l’idée qu’il payera la course. Après tout, appelé le véhicule était son idée et sa propre initiative.
Entrant dans le véhicule, je sens le regard de quelques étudiants nous suivre. J’aime vraiment pas ça, me faire remarquer, mais je fis abstraction, sortant une fiche de mon sac à dos, histoire de lire un peu lors du trajet. C’était toujours du temps de révision de gagner pour l’examen du lendemain et ça me permettais de ne pas me sentir mal à l’aise face au vide sonore qui nous entourait. Il ne parlait pas et je ne relevai pas pour autant. Après tout, notre relation se résumait au travail de soutien qui m’était confié. Je n’avais pas vraiment d’ami à la Royal excepté Daisuke qui était mon pilier de toujours et Yeojin qui devenait peu à peu importante. Toujours est t’il que je ne cherchais pas forcement la sympathie d’Ichimaru, mais juste une bonne ambiance, alors, je levai le nez de mes notes, me concernant un mini peu : « ça va ? t’as l’air fatigué ? » Au fil des jours et surtout de ces quelques heures de soutiens qui nous avaient unis, je pouvais commencer à connaître mon binôme de travail. Pas dans les détails mais plus… du côté extérieur. On s’entendait plutôt bien, normal. En tout cas, mon « fatiguée » ce traduisait en quelque sorte par « qu’est-ce qui s’est passé sur ce visage caché d’un masque ? » Sur mon île les gens ne portent pas tellement de masques s’ils ne sont pas vraiment malades. Alors, j’avais toujours du mal lorsque je voyais toutes ces personnes décorant leur visages d’un de ces trucs blancs ou en l’occurrence noir, pour Ichimaru. Mais après ce court et bref échange, nous arrivions au lieu-dit du jour. La voiture se stoppa au bas d’un énorme immeuble, récent et d’une beauté magique. Le genre d’habitations que l’on voit dans les dramas, où le riche héritier d’une grande entreprise réside. C’était la même chose. Il se passa comme un arrêt sur image dans ma tête, les pieds plantés aux sols, la bouche entrouverte, j’admirai la chose comme l’une des 7 merveilles du monde. Mais cet instant ne dura pas bien longtemps, Ichimaru ne m’attendais pas lui, il partit rapidement faisant signe de le suivre. Tournant la tête, je voyais déjà notre véhicule partit au loin, ce qui me confirmait qu’il avait vraiment payé. Je me trouvais satisfaite de cela.
Tout était majestueux, de l’ascenseur aux couloirs reliant les portes des appartements entre eux. Pour une pauvre comme moi ayant vécu dans des surfaces de deux pièces, cet endroit était digne d’un palace princier. Je souriais en repensant au jour où j’avais découvert la Royal, même réaction. Mais le mieux s’avérait être la découverte de la demeure en elle-même : un penthouse dans toute son excellence. J’avançai à petit pas en tournant sur moi-même, lâchant des « wow » à tout va. J’étais semblable à une enfant dans la maison du père noël, vraiment. Mais je me réveillai à la voix du propriétaire des lieux : « Peach ? » Sûrement un animal de compagnie, mais j’y faisais pas tellement attention, cet endroit étant ma seule attraction du moment. J’en oubliais presque la raison de ma venue et les objectifs du jour. « Tu veux boire quelque chose ? » Temps de réaction de ma part : 4minutes. Temps qui lui servit à s’éclipser à l’étage pour faire je ne sais quoi. J’espèrais qu’il n’avait pas oublié lui aussi la raison de ma venue, je devais absolument me dépêcher à m’y remettre. Ne me perdant pas plus loin, j’allais me contenter de cet énorme plan de travail dans la cuisine où mon binôme m’avait guidé. Je m’installai délicatement sur cette chaise aux allures coûteuse. Tout était si beau et paraissais si fragile, j’avais peur d’abîmer le moindre objet.
Mais je continuai en posant ma trousse, mon cahier de notes et les manuels dont nous aurions besoin. Mes affaires usées et décolorés peignaient un contraste flagrant à l’allure de ce mobilier si luxueux.
Voilà qu’Ichimaru réapparaissait, changer de cet uniforme qui représente notre école, libéré de ce masque qui bizarrement, me gênait pas mal. Je remarquais d’ailleurs un énième signe de guerre sur son visage mais je ne relevais pas, ça n’était pas tellement mon problème et puis, ça en devenait une habitude je pense. « J’ai pas tellement faim, mais merci. »[u] Alors déterminée, je reprenais rapidement : [u]« J’ai tout préparé, y a plus qu’à s’y mettre ! »

© GASMASK
[/quote]

Pseudo : nelliel Mes messages : 1092 Yen (¥) : 84 Avatar : Ji Soo (c) Schizophrène? : Watanabe Joy feat Park Yeeun Hirako Rukia feat Hani Hisagi Yuzu feat Choi Yujin Yamamoto Kyota feat Suga Erawan W. Sakura feat Krystal Ayasegawa Tomoe feat Lee Kikwang Shangdi Sumiyo feat Zhou Jie Qiong Ahn Yi Han feat Han Sanghyuk Tenzin Opame feat Kim Yoo Jung
Age : 18 ans Date de naissance : 30/03/1998 Astrologie : Belier & Tigre Métier : Réceptionniste dans un cybercafé & fait les ménages dans un sauna de son quartier Année : 1ère année Résidant à : Dortoir ou chez son frère tout dépend Planning :
UC UC UC UC UC UC UC UC UC
UC UC UC UC UC

Navigation :
présentation fiche de liens téléphone les rp's
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 10 Déc - 17:10
Tenue« ça va ? T’as l’air fatigué ? » Me tournant vers elle, je la regardais longuement en silence avant d’hausser un sourcil. Ce genre de question à mon égard me surprendra toujours. Je n’avais pas l’habitude que l’on s’inquiète pour moi. Même quand Kang Jae le faisait, j’étais toujours surpris, pourtant ça faisait deux ans et demi que je vivais avec lui à présent. « Ça va. Et toi ? Je ne suis pas fatigué. » Dis-je en soupirant quelque peu. J’étais blasé de devoir bosser. C’était tout autre chose que la fatigue. Mais bon, ça passerait, e n’allais pas me faire démoraliser pour si peu, non ? Une fois devant l’appartement, je payais le taxi et montait tout en haut de l’immeuble. La laissant entrer, je soupirais, en lui intimant de faire comme chez elle pour se servir à boire, avant de monter me changer. Une fois fait, je revins en bas, demandant alors si elle voulait manger quelque chose. En général je mangeais des ramens. J’étais accrocs à ces trucs. « J’ai pas tellement faim, mais merci. J’ai tout préparé, y a plus qu’à s’y mettre ! » Relevant le regard vers ce qu’elle avait préparé je souris doucement. Elle était déterminée, en effet. « D’accord, attends, laisse-moi souffler cinq minutes. » Dis-je en faisant bouillir l’eau des ramens, tout en préparer le pot. Me servant un grand verre de coca, je l’avalais par petite goulée avant de frissonner sous les bulles qui me picotait le nez. « Y’a quoi à faire exactement ? » Demandai-je en prenant l’eau chaude pour la verser dans le bol en plastique et refermer le temps d’attendre quelques minutes que les pâtes puissent gonfler. Attrapant les baguettes en bois, je les séparais rapidement avant d’ouvrir à nouveau le pot et remuer pour attraper ses pâtes et me mettre à manger. C’était brulant, mais ce n’était pas un souci pour moi. Soufflant avant de prendre en bouche, j’aspirais à grande bouchée avant de manger tranquillement. « T’es sûre que tu ne veux rien manger ? Même pas du sucré ? J’ai plein de bonbons chez moi. » Parce que Jae mangeait plus de bonbons qu’autre chose et carburait à ça. C’était sa drogue tout simplement. Voilà pourquoi les placards étaient plus remplie de bonbons que de bouffe à cuisiner. Les seuls fois où j’vais voulu faire la cuisine, j’avais fait exploser le microonde et avait failli foutre le feu dans la maison. Mais en grand garçon j’étais allé acheter un nouveau microonde afin de ne pas me faire tuer. Et je ne m’étais pas fait tuer, mais bon. Buvant une partie du bouillon, e soupirais en me remettant à manger. Ca piquait et ça donnait chaud, parfait par ce temps froid. Sauf peut-être le fait, que ça me brulait la lèvre abimée. Passant de temps en temps ma langue sur la plaie, je posais les baguettes sur le pot une fois fini. Soupirant en me sentant rassasié, je me levais pour jeter le tout dans la poubelle. Fouillant les placards je pris un paquet de gâteaux au chocolat et pris mon verre pour aller sur la table basse du salon, devant la télévision. Posant mon cul par terre devant le canapé en cuir, je soupirais longuement. « Viens on sera mieux ici. » Dis-je en sachant pertinemment que je n’allais pas travailler bien longtemps de toute façon. Grignotant mes gâteaux, je l’observais longuement avant de détourner le regard. Je ne voulais pas non plus la mettre mal à l’aise.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 20 Déc - 19:46
Time to play
quand travail se transforme en soirée jeux

« Oui ça va. » C’était quelque peu gênant ou alors bizarre, un peu des deux. Cet endroit enfermé un silence étrange, il n’y avait personne d’autres que nos deux têtes et lorsqu’il quittait la cuisine je sentis une onde pesante. Peut-être que l’endroit était bien trop grand pour ma petite personne, peu habituée à ce genre de demeure immense. Mais il revenait vite et décrocha un sourire. Ca me rassurait un peu, juste comme ça. Je semblai peut-être rapide et précipitée en le jetant déjà en quelques sortes entre les cahiers, mais perdre du temps est quelque chose que je ne conçois pas. Seulement, avec Ichimaru, c’était compliqué, je n’osais pas me mettre contre lui, l’offenser. Alors, comme d’habitude, je le laissais tranquille sachant qu’il viendrait de toute façon au bout d’un moment. Sa préparation dégageait une bonne odeur, quelque chose de chaleureux. Une odeur que je connais par cœur, puisque que les ramens constituent 90% de mes repas. Je le regardais faire, sans broncher, avant de finalement me sentir utile face à sa question qui ne pouvait pas mieux tomber.
« Hm… aujourd’hui je pense qu’on pourrait faire des maths, parce que… » parce que j’ai examen demain et que t’aider me ferait révisé je gardais cette fin de phrase pour moi, c’était tout à fait l’idée mais je ne pouvais pas lui dire cela. « … parce que hier on a fait des matières littéraires, c’est bien de varier non ? » J’ignorai si je l’avais convaincu, mais ça n’avait pas tellement d’importance, j’imagine.
Le regardant à présent s’enfiler ses pâtes, je lâchais un léger rire amusé. « Non merci… » D’un sourire, je continuai : « Tu manges super vite ! » Il s’était enfilé la contenance du bol d’une traite, j’en restai bouche bée. Ca permettait de rapidement commencé notre travail, alors je ne traînais pas plus sur ces paroles. « On commence ? » D’un air timide, je tentais de rappeler à Ichimaru la raison de ma venue ici. « Viens on sera mieux ici. » Satisfaite qu’il prit enfin part, je me laissais guider vers son salon, les mains encombrés de cahiers et livres. C’était toujours difficile de travailler avec lui, parce qu’il mettait du temps à s’y mettre, il ne prenait pas tellement plaisir aux études et souvent, il se dispersait. « Okeeey, c’est parti !  » En tant normal, j’aurais déjà crier, parce crier sur les gens c’est devenu une habitude, mais dans cet endroit bizarrement, c’est à peine si j’osais souffler un mot. Peut-être que sa maison m’intimidait. Alors j’essayais de paraître cool, parce que je suis quelqu’un de cool, mais pas quand je travaille. « Je te prends un gâteau » j’enfoui ma main dans le paquet avant de croquer dans le biscuit de chocolat. Après quoi, j’attrapai un stylo, et en moins d’une minute chrono, j’esquissai des lettres et chiffres. « Je ne te rend pas le paquet avant que tu ai résolu et réussi ces équations ! » Prenant à la volée ce qui était mis en jeu, et l’enfermant de mes bras j’étais résolue à ne plus me laisser abattre et surtout, à motivé Ichimaru et le faire réussi. Après quoi, je faisais mine de sentir les petits gâteaux, narguant d’un air comique l’étudiant. « Tu as 10min, 3, 2, 1 go !!  »
© GASMASK

Pseudo : nelliel Mes messages : 1092 Yen (¥) : 84 Avatar : Ji Soo (c) Schizophrène? : Watanabe Joy feat Park Yeeun Hirako Rukia feat Hani Hisagi Yuzu feat Choi Yujin Yamamoto Kyota feat Suga Erawan W. Sakura feat Krystal Ayasegawa Tomoe feat Lee Kikwang Shangdi Sumiyo feat Zhou Jie Qiong Ahn Yi Han feat Han Sanghyuk Tenzin Opame feat Kim Yoo Jung
Age : 18 ans Date de naissance : 30/03/1998 Astrologie : Belier & Tigre Métier : Réceptionniste dans un cybercafé & fait les ménages dans un sauna de son quartier Année : 1ère année Résidant à : Dortoir ou chez son frère tout dépend Planning :
UC UC UC UC UC UC UC UC UC
UC UC UC UC UC

Navigation :
présentation fiche de liens téléphone les rp's
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 29 Déc - 20:49
Tenue« hm… aujourd’hui je pense qu’on pourrait faire des maths, parce que… » Des maths… Je détestais les maths. Ça ne servait à rien. Est-ce que quand j’allais acheter mes clopes, le gars me demandait des fonctions affines ? Je ne crois pas non. Il me demandait l’argent que je lui devais et basta. Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple ? « … parce que hier on a fait des matières littéraires, c’est bien de varier non ? » Moi je préférais les matières littéraires, y’avait rien à comprendre tu ressortais ce qu’on t’avait dit et voilà… Pourquoi elle voulait bosser les maths. C’était totalement nul… Soupirant, j’hochais la tête en remuant mes nouilles. « Si tu veux oui. » Je n’avais pas franchement le choix non plus. Commençant à manger, je lui demandais alors si elle voulait manger elle aussi des ramens. Apparemment non, elle n’en voulait pas. Haussant les épaules, je continuais de manger mes ramens, j’aspirais fort en prenant de grandes bouchées. « tu manges super vite ! » Relevant le regard vers elle je souris faiblement, un peu gêné. Je ne savais pas comment je devais le prendre. Mal ou bien ? Bonne question. « Question d’habitude. Tu manges lentement toi ? » demandai-je plus pour faire la conversation qu’autre chose. Finissant mes ramens, je jetais le pot à la poubelle alors qu’elle s’impatienter de commencer. Mon dieu, elle était trop pressée… Toutes les filles étaient comme ça ? Vraiment ? Tsubame n’était pas comme ça pourtant. Allant à la petite table du salon devant la télévision, je soupirais déjà. Oui. « okeeey, c’est parti ! » L’observant je détournais le regard en mordillant mes lèvres. « je te prends un gâteau » Suivant le mouvement, je la regardais par la suite écrire dans une autre langue pour moi, sur la feuille. Moi et mon deux de moyenne en maths allons souffrir. « je ne te rend pas le paquet avant que tu aies résolu et réussi ces équations ! » La regardant faire je me redressais en fronçant les sourcils. C’était quoi ce vieux chantage là ? Regardant la feuille qu’elle m’avait préparé, je grimaçais. « tu as 10min, 3, 2, 1 go !! » « Le chantage ne marche pas avec moi, tu sais… » Dis-je en attrapant un stylo. Dix minutes, dix minutes… elle était bien gentille elle. Fronçant les sourcils, je regardais tout ça en me grattant la tête avec le dit stylo. Je ne comprenais rien. Trop de signes, et trop de tout… Pourquoi foutre des X et des Y dans les maths ? Je ne comprendrais jamais. Essayant de résoudre quelques trucs, je voyais le temps passer alors que je faisais simplement de la merde. Littéralement. Soupirant franchement je rayais ce que j’avais fait, essayant de refaire, mais ça semblait plus que naze. Regardant l’heure, sans trop savoir si ça faisait dix minutes ou pas, je posais le stylo en me tournant vers elle. Souriant franchement je me penchais d’un coup pour la faire reculer contre le canapé derrière elle et lui voler le paquet de gâteau pour en prendre un. Me repositionnant je croquais dedans. « Bonne chance. J’ai deux de moyenne en maths. » Dis-je en la regardant du coin de l’œil.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 30 Déc - 1:24
Time to play
quand travail se transforme en soirée jeux

Nos conversations ne cassaient pas des briques comme on dit. Mais je partais sur l’idée qu’après tout, nos entrevues se basent sur le travail et alors, inutile d’avoir de bonnes ou mauvaises conversations. Tout de même, je lui répondais rapidement : « Hm, je ne me suis jamais posé la question, je mange à une allure normale je suppose ? » Moment gênant, drôle de dialogue, j’optais finalement pour rebondir sur un sujet dans lequel j’étais bien plus à l’aise, et la raison principale de ma venue ici.
Alors, on commençait suite à mon appel. Ichimaru ne semblait pas embêtant, bien que pas très emballé, il se contentait de suivre sans ne rien redire. Calme et détendu, je trouvais la situation bien trop simpliste. Mais tout se corserait sûrement à ce moment où il faudrait reprendre le cours et tenter d’expliquer les complications. Pour le moment, je le regardais prendre son stylo et s’y mettre péniblement. Le chantage ne marchait pas avec lui ? Je l’avais peut-être pris pour un enfant le temps d’une seconde… mes ambitions prirent sûrement le dessus ? En tout cas je voulais vraiment l’améliorer, pour l’image et le plus sur mes dossiers évidemment, mais pour mon propre défit également.

Je me demandais si tout partait bien, du moins, ça n’est pas ce que je pus déduire du visage de l’étudiant gribouillant sur le bout de papier. Ses sourcils froncés ne me laissaient pas bonne impressions, mais je le laissais faire, m’ennuyant un peu de mon côté. Me rouler les pouces, c’est bien un truc dont j’ai horreur. Alors c’était difficile, aussi difficile que les problèmes à résoudre sur le papier d’Ichimaru d’après son expression. Dix minutes, j’avais exagérer. Je m’apprêtai ainsi à le stopper après ces 3pauvres minutes. Mais c’était avant que je ne puisse prévoir le coup arrivant. En un rien de temps, et sans vraiment comprendre le comment du pourquoi, je me trouvais propulsé contre le canapé, les mains de nouveau vides. Je venais de perdre le trophée, de me le faire piqué avant même qu’il soit remporté par son propriétaire. Ce gars était finalement plus intelligent que je ne pouvais le penser et voilà que je restais idiote, les bras ballants. Un râclement de gorge est tout ce que je trouvai en réponse à cette attaque. On n’a pas le temps de se distraire, puis il me lance comme un nouveau défi, avec ce regard du coin de l’oeuil et cette phrase, « Bonne chance. J’ai deux de moyenne en maths. ». Je lui envoie un genre de grimace/ froncement de sourcil. Il me provoquait ? En tout cas, je ne voulais pas me laisser faire, me redressant sur la table basse, je rétorquais rapidement d’un sourire : « Je vois… c’est pas grave, voyons ce que tu as fait. » D’un élan de motivation venu de nulle part, je prenais la feuille de mes mains, constatant les « dégâts » des coups de crayons. Des x, des y, des 3, des 7, chiffres et lettres se baladaient sans réel sens. Je lâchais un rire, cherchant à croiser le regard de l'hôte. « Tu as déjà fait des maths ? » de ce calme qui m’était encore inconnu jusqu’à aujourd’hui, je décodais les inscriptions petit à petit avant de finalement abandonné le bout de papier blanc. « Bon... tu veux reprendre à partir d'où ? » Je ne m'attendais pas spécialement à une réponse à vrai dire, mais en attendant, je lui piquais un autre gâteau.

hs- heyyy je viens de me souvenir que je dois te répondre avvec sayu aussi, je ne t'oublie pas aha! ♥

© GASMASK
[/u]

Pseudo : nelliel Mes messages : 1092 Yen (¥) : 84 Avatar : Ji Soo (c) Schizophrène? : Watanabe Joy feat Park Yeeun Hirako Rukia feat Hani Hisagi Yuzu feat Choi Yujin Yamamoto Kyota feat Suga Erawan W. Sakura feat Krystal Ayasegawa Tomoe feat Lee Kikwang Shangdi Sumiyo feat Zhou Jie Qiong Ahn Yi Han feat Han Sanghyuk Tenzin Opame feat Kim Yoo Jung
Age : 18 ans Date de naissance : 30/03/1998 Astrologie : Belier & Tigre Métier : Réceptionniste dans un cybercafé & fait les ménages dans un sauna de son quartier Année : 1ère année Résidant à : Dortoir ou chez son frère tout dépend Planning :
UC UC UC UC UC UC UC UC UC
UC UC UC UC UC

Navigation :
présentation fiche de liens téléphone les rp's
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 2 Jan - 17:51
Tenue« hm, je ne me suis jamais posé la question, je mange à une allure normale je suppose ? » Fronçant les sourcils je la regardais avant de soupirer. Manger normalement ? Oui, bon, ça m’arrivait aussi, mais là, on n’était pas pressé ? Et puis les ramens, ça devait se manger très vite pour pas que les pâtes ne ramollissent. Sinon c’était trop moue et ce n’était plus très bon. « Oui mais les ramens, ça doit se manger vite. A moins que t’aimes quand les pâtes sont trop molles ? C’est tout un art de manger les ramens. C’est brulant, alors on les mange vite pour ne pas se bruler aussi. » J’avais toujours vu ça comme ça. Après tout j’avais mangé plus de ramen que de riz dans ma vie. C’était ce qui coutait le moins cher et qui ne demandait pas grand-chose comme préparation. A l’époque c’était tout ce qu’on me permettait de manger quand j’appartenais à l’autre clan. Comme un chien, voilà un peu comme j’avais vécu. Finissant les ramens, je rangeais vite fait le tout, prenant un paquet de gâteaux pour aller sur la petite table du salon. Les maths… Qu’est-ce que je pouvais détester ça. Ça ne servait strictement à rien… Je n’en voyais aucunement l’intérêt, mais c’était une tout autre pensée pour les professeurs qui eux préféraient s’acharner comme des malades avec ça sur nous. Vie injuste jusqu’au bout. Me piquant le paquet pour que je puisse bucher plus vite et en un laps de temps impartie, je souris amusé. Si elle croyait que le chantage pouvait marcher avec moi, elle se trompait impunément. Décident cependant d’en faire un peu et de lui montrer mon niveau, histoire qu’elle puisse un peu désespérer en voyant qu’elle s’était trompé en ayant accepté cette mission totalement suicidaire. Je remplissais la feuille en la lui rendant après ce qui me semblait être d’interminables minutes. Bien évidemment au passage j’en profitais pour récupérer mon dû, à savoir le paquet de gâteaux. « je vois… c’est pas grave, voyons ce que tu as fait » Chipant un gâteau, je le mis entièrement en bouche, le mangeant tranquillement sans la regarder faire. A mon avis intérieurement elle était déjà en train de se dire qu’elle ferait mieux de s’en aller. « tu as déjà fait des maths ? » Bien sûr que j’avais déjà fait des maths, quand même. Mais mon niveau s’arrêtait disons… à tout ce qui était addition, soustraction et j’en passe. Pas plus haut et pas plus bas. « bon... tu veux reprendre à partir d'où ? » Tournant le regard vers elle, je regardais à nouveau la feuille que je venais de lui rendre en haussant les épaules. « De nulle part ? » Je n’avais pas envie de bosser. Non vraiment pas. Souriant amusé, je me penchais pour attraper la télécommande et allumer la télévision. Ouvrant la petite porte du meuble sous la télé, j’allumais la PlayStation avant de lancer un jeu, Call Of Duty. C’était bien mieux de jouer non ? « Tu connais ce jeu ? Ou tu n’es pas branché jeu ? » Quoi ? Je ne pouvais pas faire cause de rien ? Non ? « Tu devrais tester, c’est mieux que compter. » Attrapant la seconde mannette je la lui jetais dessus en venant m’assoir à ses côtés. « Tu verras c’est cool et ça défoule. » Et en plus je faisais des rimes.



T'inquiète pas (a)

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 17 Jan - 11:21
Time to play
quand travail se transforme en soirée jeux

« Hé ! » Criais-je faiblement. Ce n’était vraiment pas une tâche facile ce projet de soutien. Il en avait rien à faire, je le savais, mais pour moi, c’était important. Je lâchai un soupir, baissant les yeux au sol. Il souriait de ce regard amusé, qu’est-ce que je pouvais y faire ?  Quelle idée de m’être lancée dans un truc pareil… s’il ne voulait pas travailler, s’il ne voulait pas un bon avenir, c’était son problème, j’avais à faire. Seulement, quelque chose me retenait, sûrement mon défi personnel ou qui sait peut-être bien le lieu magnifique dans lequel je me trouvais, me faisant rêver, moi n’ayant droit qu’à un sous-sol comme lieu de vie. En tout cas, je ne pouvais rien de plus que de rester immobile au sol.
Voilà qu’il allumait la télévision… de mieux en mieux… Je me sentais impuissante, alors je le regardais faire, désespéré. « J’ai jamais jouer à ce genre de truc non… » Voilà que je me surprenais à l’observer, faisant des va et viens de mes yeux entre l’objet en bas du téléviseur et la manette qu’il tenait entre ses mains. J’étudiais ce truc clignotants d’une petite lumière bleue et s’allumant d’un petit son. L’écran s’éclaira et bientôt une image de soldats s’afficha sous nos yeux. « C’est quoi ça… » Murmurais-je dans ma barbe. Puis soudainement, cet objet à boutons atterrit sur mes genoux. Toujours en tailleurs au sol et face à cet écran où des images aux graphismes étonnants défilèrent sous mes yeux, j’essayais d’analyser la situation... accablante. « Eh mais… » Trop tard, c’était lancé et je ne pouvais plus rien pour le retenir.
La manette vibra, le jeu commençait. Je me trouvais comme paniquée, désespérément perdue dans la situation qu’Ichimaru avait intelligemment retournée contre moi. Il était à présent le meneur et je me sentais impuissante, obligée de suivre. D’ailleurs, c’est ce que je fis, du moins à travers mon personnage, à l’écran. Nous étions deux hommes habillés de combinaisons de combat, devant tués de méchants zombies dans un lieu visiblement abandonné et assez angoissant. D’ailleurs les petites musiques et les cris des espèces me donnaient des frissons à plusieurs reprises, si bien que j’en sursautais. Mais c’était amusant, et assez prenant. Bientôt, je réussissais même à tirer toute seule sur les zombies (après maintes et maintes explications de mon camarade). Je riais également, puis j’en arrivais à apprécier le jeu qui en effet, défoulait. Seulement, mes esprits furent pris et je devais me reprendre, rapidement. Alors je lâchais la télécommande comme s’il s’agissait de quelque chose de mauvais. Je la posais sur la table. « Non, on a beaucoup de choses à faire, c’est pas le moment de jouer ! »


© GASMASK

Pseudo : nelliel Mes messages : 1092 Yen (¥) : 84 Avatar : Ji Soo (c) Schizophrène? : Watanabe Joy feat Park Yeeun Hirako Rukia feat Hani Hisagi Yuzu feat Choi Yujin Yamamoto Kyota feat Suga Erawan W. Sakura feat Krystal Ayasegawa Tomoe feat Lee Kikwang Shangdi Sumiyo feat Zhou Jie Qiong Ahn Yi Han feat Han Sanghyuk Tenzin Opame feat Kim Yoo Jung
Age : 18 ans Date de naissance : 30/03/1998 Astrologie : Belier & Tigre Métier : Réceptionniste dans un cybercafé & fait les ménages dans un sauna de son quartier Année : 1ère année Résidant à : Dortoir ou chez son frère tout dépend Planning :
UC UC UC UC UC UC UC UC UC
UC UC UC UC UC

Navigation :
présentation fiche de liens téléphone les rp's
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 23 Jan - 12:08
Tenue ∆ Jouer c’était bien mieux que de faire des maths. Franchement, qui avait eu l’idée de faire des maths ? Tout le monde n’était pas un génie, et puis tout le monde n’utilisait pas le quart de ce que l’on apprenait en cours dans la vie de tous les jours. Tout ce qui nous servait, c’était de savoir compter. Oui, pour pouvoir compter son argent, très important, ou alors pour payer à la caisse et ainsi de suite. Après on s’en foutait des théorèmes ou de la relativité ou des fonctions je ne sais pas quoi. Non vraiment, ça ne servait à rien. Les X et les Y ou encore les A et les B. Qu’est-ce que des lettres de l’alphabet venaient foutre dans les maths ? Je ne comprenais pas. C’était simplement débile. Du coup autant abandonner. Si elle voulait faire des maths, qu’elle les fasse seule, ou alors qu’elle fasse mes devoirs pour moi. Ban le faisait déjà, un peu plus ou un peu moins ça ne me dérangeait pas moi. Moi je préférais jouer. Et je ne fis pas attendre mon envie, puisque je me permis de sortir les manettes et d’allumer télévision et PlayStation. Après tout j’étais chez moi, je pouvais faire ce qui me plaisait, non ? « j’ai jamais jouer à ce genre de truc non… » Pas grave, elle allait très vite s’habituer et apprendre à y jouer. « Tu vas voir, c’est facile. » Suffisait de viser et de tirer, rien de bien méchant. Enfin, pour moi, après pour elle, c’était surement autre chose. Lui expliquant comment jouer en même temps que le jeu commençait, je lui annonçais quelle touche utiliser à quel moment et à quoi elles servaient. Y’en avait pas beaucoup, donc normalement, elle devrait bien s’en sortir. Et ce fut bel et bien le cas après plusieurs minutes de partie. Elle se débrouillait même pas mal. C’était cool de jouer avec quelqu’un à la maison pour une fois. C’était rare que Jae joue avec moi de toute façon. Il n’avait pas le temps. Il avait autre chose à faire que de jouer à la play avec moi. « non, on a beaucoup de choses à faire, c’est pas le moment de jouer ! » Roulant les yeux je soupirais en tournant le visage vers elle. « Franchement ? C’est mieux de jouer. Tu gagnes quoi à me faire des cours privés ? » J’étais curieux. Le faisait-elle vraiment pour rien du tout ? Non, impossible, je ne voyais même pas pourquoi elle le ferait pour rien. « Tu crois que les maths que tu m’apprends tu vas les utiliser dans la vie de tous les jours ? N’importe quoi. Ça ne sert à rien. J’sais pas ce que tu veux faire plus tard, mais ose me dire que oui, ça va te servir ? » Mon regard dans le sien, j’attendais sa réponse. Franchement. Si elle disait oui c’était clairement un alien.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Jan - 17:55
Time to play
quand travail se transforme en soirée jeux

Bon j’avoue, on s’amusait pas mal et je prenais part à ce jeu bizarre et effrayant. Mais je n’étais pas là pour jouer, j’avais encore ma petite mission à remplir, et nous n’étions même pas à 12% dans l’avancement. Du coup, je posais brusquement cet appareil sans formes. J’avais énervé Ichimaru, et ça semblait normal puisque j’avais commencé une partie de jeu avec lui pour finalement tout arrêter.

« Franchement ? C’est mieux de jouer. Tu gagnes quoi à me faire des cours privés ? » lâchait-il sur le fait, si soudainement que je restais bouche bée quelques secondes, ne pouvant laisser sortir le moindre son avant de finalement arriver à répliquer : « Bonne question, qu’est-ce que j’y gagne ? Si tu savais… je suis la fille la plus radine et la plus économe de ce monde, alors c’est vrai maintenant que tu le dis… qu’est-ce que j’y gagne. On ne me paie même pas… Je n’ai jamais rien fait sans qu’il n’y ait de contrepartie. » Il est vrai que je suis complètement possédée par l’argent et dépendante de ça. Je peux me mettre des gens à dos, ruiner mon image et tout ce qui est imaginable pour de l’argent. Parce que j’ai vécu dans la pauvreté et qu’en arrivant dans se pays et plus précisément à la Royal, on m’a plongé dans un monde de fortunés. Néanmoins, je n’ai jamais penser à gagner de l’argent en aidant Ichimaru, et maintenant que nous y étions, je me faisais la réflexion. Oui, j’y gagnais quelque chose, parce que je ne suis clairement pas le genre de personne à faire du bénévolat ou à perdre mon temps pour les autres. « Je sais que tu t’en fiches, mais pour moi les études c’est super important. Peut-être que pour toi aller à la Royal est un fardeau mais pour moi, c’est une énorme chance. J’ai pas tout ce que je veux en claquant des doigts, je dois travailler dur. » Un cours silence, je baissais la tête, incapable de faire face à son regard. « si je t’aide, ça sera valorisé sur mon bulletin, c’est important pour la suite… » il méritait une vérité après tout et il l’avait demandé. Ça n’était pas non plus un grand secret à garder, mais je me sentais comme avoir plombé l’ambiance, tout s’était si bien passé jusqu’à lors… Alors je reprenais la manette laissée sur la table basse. « Okey, je peux faire plus que la manche deux, on va inverser les rôles aujourd’hui, tu m’apprends comment on joue d’acc ? Et les maths ça sert à calculé l’argent, c’est super important tu sais !» Je refusais de rester sur un conflit, aussi, je lui offrais mon plus beau sourire et reprenais un gâteau à la volée. « Mais tu me promets d’augmenté ta note de deux points au prochain devoir ! » Quoi ? Il fallait un compromis…
© GASMASK

Pseudo : nelliel Mes messages : 1092 Yen (¥) : 84 Avatar : Ji Soo (c) Schizophrène? : Watanabe Joy feat Park Yeeun Hirako Rukia feat Hani Hisagi Yuzu feat Choi Yujin Yamamoto Kyota feat Suga Erawan W. Sakura feat Krystal Ayasegawa Tomoe feat Lee Kikwang Shangdi Sumiyo feat Zhou Jie Qiong Ahn Yi Han feat Han Sanghyuk Tenzin Opame feat Kim Yoo Jung
Age : 18 ans Date de naissance : 30/03/1998 Astrologie : Belier & Tigre Métier : Réceptionniste dans un cybercafé & fait les ménages dans un sauna de son quartier Année : 1ère année Résidant à : Dortoir ou chez son frère tout dépend Planning :
UC UC UC UC UC UC UC UC UC
UC UC UC UC UC

Navigation :
présentation fiche de liens téléphone les rp's
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 3 Fév - 23:20
Tenue« Bonne question, qu’est-ce que j’y gagne ? Si tu savais… je suis la fille la plus radine et la plus économe de ce monde, alors c’est vrai maintenant que tu le dis… qu’est-ce que j’y gagne. On ne me paie même pas… Je n’ai jamais rien fait sans qu’il n’y ait de contrepartie. » Elle se faisait en clair entuber. Arnaquer. Ou tout autre terme pouvant très bien définir la situation. Enfin, ce n’était pas moi qui me faisait avoir mais elle. Je m’en foutais moi. Mais bon à sa place j’aurai quand même négocié quelque chose. Travailler et aider c’est cool, mais gratuitement et sans rien en retour c’était clairement se faire baiser. Enfin soit, ça ne me regardait pas et ne me concernait pas. L’écoutant parler, je fronçais les sourcils avant de la voir s’arrêter de parler. Qu’est-ce qu’elle allait me balancer ? « si je t’aide, ça sera valorisé sur mon bulletin, c’est important pour la suite. » Haussant un sourcil, je me mis à rire doucement. Ah bah voilà ! Finalement elle était récompensée ! Et pas qu’un peu… Comme quoi y’avait bien toujours un truc derrière chaque action… Fallait pas non plus me prendre pour un idiot. Mais bon, si ça pouvait l’aider, elle qui voulait tant profiter de royal et tout ça… Tout le monde n’était pas comme moi après tout. « Ben tu vois que t’es récompensé ! » Dis-je en la regardant du coin de l’œil. La voyant reprendre la manette je souris en coin. J’avais gagné pour aujourd’hui. « Okey, je peux faire plus que la manche deux, on va inverser les rôles aujourd’hui, tu m’apprends comment on joue d’acc ? Et les maths ça sert à calculé l’argent, c’est super important tu sais ! Mais tu me promets d’augmenté ta note de deux points au prochain devoir ! » Deux points…. Mon dieu… J’allais devoir bucher pour les avoir et ce n’était pas donné ça… Pour gagner deux points c’était loin d’être facile. Si seulement c’était une autre matière… Je ferais avec. « Deux points ? J’essaierai oui… Si mes notes n’augmentent pas je suppose que tu n’auras pas de bonne appréciation pour ton bulletin. » Et ça serait dommage pour elle en effet. Enfin, je n’avais rien demandé moi. Elle s’était embarqué là-dedans toute seule. Qui a dit que ça serait facile ? Personne. Et à mon avis personne ne lui avait dit que bosser avec moi serait aussi dur. [color=teal]« Avoue que si tu avais su comment j’étais tu n’aurais pas accepté. Ne me dit pas que tu savais ? »[Color] Ça serait tout de même masochiste de sa part de savoir et d’avoir accepté non ? Ou j’étais le seul à le penser ?


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 12 Fév - 15:59
Time to play
quand travail se transforme en soirée jeux

Reprenant place sur ce grand canapé, la manette en main, j’écoutais les réponses d’Ichimaru. « Evidemment que je suis récompensée, il n’y a personne qui ne fasse quelque chose sans aucune arrière pensée non ? » Je réfléchissais… même ces quelques bons cœurs,  ils devaient bien avoir tous une petite raison à aider les autres. Dans mon cas, je trouvais cela évident. J’avais toujours pensé ainsi en tant que grande radine.   « Mais si tu veux me donner un petit quelque chose pour mon grand courage, je n’y vois aucun inconvénient !» Prenant un ton plaisantin, je n’étais cependant jamais aussi sérieuse que lorsque j’évoquais le sujet de l’argent. J’ai développé l’art d’obtenir de l’argent à droite à gauche, à force de mendier mon entourage par tous les moyens sans aucune fierté. Après tout, il n’y a pas d’autres façons d’économiser lorsque l’on est pauvre, c’est la règle.

« Disons que mon bulletin sera valorisé et il y aura ce petit plus qui fait toute la différence… » Je mettais toutes mes chances de mon côté pour mon projet d’avenir. C’est mon but ultime de vie. Prenant une inspiration je plongeais mon regard droit devant, dans l’écran du téléviseur.   « J’avoue, je ne pensais pas que ça serait aussi dur, et je suis pas sûre si j’aurais accepté sachant que je finirais par jouer à un jeu avec des zombies, pourtant j’ai écouté toutes les rumeurs à ton sujet mais c’est un défi pour moi-même ! » Le jeu se relança, concentrée, je commençais à remplir ma mission, tuant les monstres un par un. « Puis tu sais, c’est pas grand-chose deux points ! Plus tard je te demanderais de monter d’un rang dans la liste du classement des élèves, là tu pourras te plaindre ! » Sans relâcher la cadence du jeu, je continuais tout de même Je comprends que ça ne t’apportes rien au final et que je ne pense qu’ à moi là… mais il faut que tu te trouves une raison, tu n’as aucuns projets, il n’y a personne que tu veux rendre fière ? » C’était un moment important, peu être ce moment qui lui permettrait de se motiver et ainsi à m’aider pour remplir cette mission que je ne pouvais finalement pas remplir seule. « Oh oui !! Regarde ! On a passé la manche deux !  »


© GASMASK

Pseudo : nelliel Mes messages : 1092 Yen (¥) : 84 Avatar : Ji Soo (c) Schizophrène? : Watanabe Joy feat Park Yeeun Hirako Rukia feat Hani Hisagi Yuzu feat Choi Yujin Yamamoto Kyota feat Suga Erawan W. Sakura feat Krystal Ayasegawa Tomoe feat Lee Kikwang Shangdi Sumiyo feat Zhou Jie Qiong Ahn Yi Han feat Han Sanghyuk Tenzin Opame feat Kim Yoo Jung
Age : 18 ans Date de naissance : 30/03/1998 Astrologie : Belier & Tigre Métier : Réceptionniste dans un cybercafé & fait les ménages dans un sauna de son quartier Année : 1ère année Résidant à : Dortoir ou chez son frère tout dépend Planning :
UC UC UC UC UC UC UC UC UC
UC UC UC UC UC

Navigation :
présentation fiche de liens téléphone les rp's
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 16 Fév - 21:35
Tenue« Evidemment que je suis récompensée, il n’y a personne qui ne fasse quelque chose sans aucune arrière-pensée non ? » Fallait croire que non. L’être humain était trop avide et voulait toujours quelque chose en retour de ses actes. C’était surement une réaction normale dans le fond. Non ? « Mais si tu veux me donner un petit quelque chose pour mon grand courage, je n’y vois aucun inconvénient !» » Haussant un sourcil, je la regardais sans trop comprendre. Enfin si j’avais compris… Je n’étais pas con non plus mais… Elle pouvait toujours rêver non ? J’allais lui donner quoi ? Rien. Enfin, je lui donnais déjà des gâteaux c’était pas mal non ? « Mon paquet de gâteaux ça te va ? » Je la narguais en lui montrant le fameux paquet qui était à présent pas mal entamé. Enfin bon, de toute façon, elle serait surement récompensé sur son bulletin c’était déjà bien suffisant. Je n’allais pas faire des miracles non plus et si elle croyait me faire monter dans le classement la pauvre, elle mettait trop d’espoir en moi. J’étais et je resterai pour toujours le dernier du lycée. C’était une évidence un peu trop flagrante mais bon fallait pas s’attendre à grand-chose venant de moi aussi… Une personne que je voudrais rendre fière ? Bonne question… Personne. Peut-être mon père oui, mais lui aussi il plaçait trop d’espoir en moi c’était limite flippant… Tsubame ? Mieux valait pas commencer à parler étude avec elle j’étais mal barré aussi sinon. « Oh oui !! Regarde ! On a passé la manche deux ! » Souriant, je continuais de jouer, passant alors à la troisième manche. « Franchement, je ne sais pas. Je fais ma vie en fonction de mes envies. Je n’ai jamais vécu pour quelqu’un ou pour faire plaisir à quelqu’un… Je ne sais pas trop… Mon père voudrait que j’entre à la fac, moi je n’ai pas envie… » Les études ce n’était vraiment pas fait pour moi… Ce n’était pas nouveau, tout le monde devrait le voir que je n’étais pas fait pour les études… « Je n’aime vraiment pas ça… » Et c’était peu dire… « Je préfère les jeux vidéo… C’est cent fois mieux que les études… »


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 23:22
 

time to play ☼ ichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» no time to play hide and seek. (ft. fleur)
» It's time to play my game, guys! {Kol, Kylie, Jeremy}
» L'école ça craint, Time to play #D&CO
» [+18] it's almost time to play, it's time to be afraid. [feat. Siddil]
» Time to play ○ Gabran
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-