AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Défilé improvisé ♦ Ft. Sae Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 2 Déc - 11:31


   
   Sae Jin & Sana
   Défilé improvisé

TENUE
L
e cours personnel que je donnais touchais à sa fin. Je ne donnais pas ce genre de cours régulièrement, seulement à certains de mes élèves qui me le demandaient et pas toutes les semaines. C'était très aléatoire. C'est aussi lorsque j'avais le temps. Ce soir, j'avais le temps, et disons que c'était pour l'une de mes élèves les plus fidèles. A vrai dire elle n'est pas l'une de mes élèves à la base, elle ne suit pas de cours de mode, mais elle adore les cosplay et me demande souvent de l'aider à les confectionner. C'est dans ce genre de circonstances que je lui donne des cours.

« Bon Sae Jin, je pense que ton costume est prêt. Il te plait ou tu veux qu'on retouche encore quelque chose ? » Je lui souris tout en regardant ma montre. Il n'est pas encore très tard, si elle veut faire deux ou trois retouches j'ai encore un peu de temps. Je me lève et attrape son cosplay entre mes deux mains pour l'étendre devant le miroir et voir ce qu'il rend. Si je portais des cosplays je pense que celui-ci m'irait très bien. J'aime vraiment ce genre de costumes, mais je n'en porte jamais. Après tout j'ai plus de trente ans maintenant, je laisse ça aux gamines d'une vingtaine d'années, c'est moins ridicule sur elle que ça le serait pour moi. Quoi que, les japonais ne me trouveraient certainement pas ridicule, c'est tout une mode dans ce pays, mais pour avoir vécu dix-huit ans aux Etats-Unis, il a fallu que je m'y habitue. « Ou alors as-tu autre chose à me demander ? On a encore un peu de temps si tu veux ».

Je désigne de la main le gros sac avec lequel Sae Jin est arrivée un peu plus tôt. Mon flair de me dit qu'il a l'air rempli de vêtements, et Sae Jin n'est sans doute pas venue avec toute son armoire juste pour le plaisir de trimbaler ses fringues. Je pense qu'elle a quelque chose à me demander. Je crois que je suis une genre de "conseillère" en mode pour elle, elle me demande souvent des conseils en plus de me demander de l'aider pour ses costumes. Cela me fait plutôt plaisir. Après tout dans cette école, tous mes élèves sont au courant que je suis un ancien mannequin. Et en sept ans de carrière, même s'ils étaient bien plus jeunes, ils m'ont forcément vu au moins une fois dans un magazine, une affiche publicitaire dans la rue ou dans les magasins. Disons que ça aide à se faire apprécier par ses élèves, malgré que je sois plutôt du genre très stricte et maniaque avec eux...
WILDBIRD
 >

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1090 Yen (¥) : 202 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 3 Déc - 21:10
défilé improvisé
SAEJIN & SANA


Il ne restait plus que quelques jours avant la convention. Et bien sûr comme d'hab' Dawn-senpai on y avait prévu d'y aller en mode gros otaku. Si j'ai pris pour habitude de me déguiser en Hatsune Miku ou Akashiya Moka finalement j'allais enfin pouvoir me déguiser en une héroïne que j'admire plus que tout : Sailor Mars. Depuis le temps que je voulais enfiler son costume. Je suis tellement contente de Kitasato sensei me vienne en aide. Durant nos petites séances, parfois j'ai l'impression d'être une petite fille. Toujours aussi surexcitée et plus encore. Je ne savais pas que la couture pouvait être amusant. Mais aussi compliqué, surtout concernant les patrons et les mesures. Lorsque mon professeur se mit à regarder mon oeuvre - même si à mes yeux c'était plus la sienne. Il faut dire que j'étais plus que satisfaite, j'ai été aux anges. Et quand je voyais la femme prendre mon costume et l'afficher devant le miroir, je l'étais encore plus.

« Nan, je ne veux rien changer c'est tellement parfait. Et même plus encore. Franchement vous êtes géniale Sensei. Je vous remercie beaucoup »

Je reprenais ma tenue et la serrait contre ma poitrine, tournoyant sur moi-même. Comme une petite fille que venait de recevoir une nouvelle robe de sa maman. J'étais tellement impatiente de l'enfiler. Il va falloir que demain j'aille acheter tous les accessoires qui vont avec pour qu'on me confonde avec Hino Rei. Alors que je commençais déjà à rentrer dans ma sphère de manga et animés, je fus ramenée sur terre lorsque Sana désignait mon sac que j'ai ramené plus tôt. Mon rire embarrassé soufflait entre mes lèvres avant que mes doigts s'emmêlaient dans ma chevelure fraîchement teintée d'une couleur châtain.

« Haha, on dirait bien que je suis démasquée. C'est bien le cas sensei »

A croire qu'elle pouvait lire dans mes pensées. Bon, il faut aussi avouer que je n'étais pas vraiment discrète avec cet énorme sac que je me suis trimbalée. Sac rempli de la moitié de mon armoire. Je posais mon cosplay soigneusement sur le dossier d'une chaise avant de prendre mon sac et en sortir divers vêtements, toute joyeuse de partager une autre passion avec mon aînée.

« Voilà, je dois trouver une superbe tenue pour un rendez-vous avec une vieille amie mais bon, je n'arrive à rien. J'aime beaucoup votre sens de la mode alors vous êtes la seule qui puisse vraiment m'aider »

Il y avait toujours ma grande soeur qui me conseillait, cependant, j'ai la chance d'avoir l'avis de quelqu'un qui s'y connait vraiment dans le domaine. Je n'allais pas laisser cette occasion passer. Je commençais à les étaler sur la table de travail, afin qu'elle puisse mieux les observer et reculer un peu

« J'aimerais vraiment trouver quelque chose d'assez habillé mais sans qu'il y ait forcement une jupe. Mais bon, je n'arrive à rien. C'est pour cette raison que j'ai absolument besoin de vos conseils »

Je finissais par me mordre la lèvre, plongée à nouveau dans mes pensées ; cette fois beaucoup plus sombres. Depuis la tentative de viol et les propos que Li Shen m'a tenu il y a quelques jours, je n'ose plus mettre mettre quelque chose qui est susceptible de mettre en avant mes courbes. D'ailleurs, je ne pense pas que j'en remettrais de nouveau durant les mois à venir...
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 21 Déc - 22:49


   
   Sae Jin & Sana
   Défilé improvisé

TENUE
J
e ne considère pas Sae Jin comme une élève - et d'ailleurs elle ne fait pas partie de mes élèves - mais simplement pour une jeune femme qui aime la mode et que je prends plaisir à aider. De plus, sa passion à porter des cosplays rejoint la mienne à en concevoir. Je me vois mal en coudre juste pour moi, alors que je n'en mets pas, et dans mes connaissances je connais peu de monde qui en porteraient juste pour me faire plaisir... Travailler avec Sae Jin me permet en fait de m'amuser. Je trouve ça plus fou de créer ce genre de vêtements plutôt que ceux sur lesquels je travaille chaque jour pour mes collections. Bien sûr, ce que je fais me plait tout autant, et heureusement. « De rien, c'était amusant de faire ce costume. » A vrai dire je ne sais même pas de quel personnage il s'agit. Si j'aime créer des cosplays et si j'aime cet univers, ce n'est pas pour autant que je m'intéresse à l'univers des mangas et des animés, au contraire, ça n'est pas franchement dans ma culture américaine. Je suis juste attirée par ces costumes, non pas par le reste.

Finalement, après avoir abordé le sujet du sac, je ne suis pas surprise de découvrir que Sae Jin a autre chose à me demander. En fait, je m'y attendais, car ça n'est pas la première fois. Je lui souris, acceptant avec joie. Je n'ai rien d'autre à faire de toute façon, personne ne m'attends dans mon grand appartement. Je m'adosse contre la table de travail et croise les bras, attendant que la jeune femme sorte un à un les vêtements qu'elle a à me montrer. Parfois, je ne comprends pas pourquoi elle me demande conseil, l'étudiante s'habille franchement bien, elle a un goût certain pour la mode. Peut-être n'a-t-elle pas assez confiance en elle ? Quoi qu'il en soit j'écoute sa requête et regarde attentivement les différentes pièces qu'elle a disposées sur la table. Je compose trois tenues après avoir méticuleusement observé qu'elles s'accordaient. « Je te propose d'essayer ces Deux Tenues là, tu verras laquelle tu préfères. ». Les deux iront très bien à Sae Jin, le tout est de savoir laquelle elle préférera pour sortir avec son amie.

J’attends donc tranquillement pendant que Sae Jin quitte la pièce pour aller se changer – certainement dans les toilettes. En attendant, j’en profite pour ranger un peu le bazar qu’on a mis en travaillant un peu plus tôt.

WILDBIRD
 

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1090 Yen (¥) : 202 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 31 Déc - 19:38
défilé improvisé
SAEJIN & SANA


Un sourire mélancolique se dessinait sur mes lèvres. J'étais presque triste de finir ce costume. J'aimais bien tout le temps qu'on a passé à le confectionner. Kitasato-sensei a vraiment été cool avec moi tout le long de ces cours improvisés. Elle n'était même pas une de mes profs et je vous avouerais que ça m'attristait presque de ne pas être une de ses véritables élèves. Alors encore profiter de ses petits moments où je peux me permettre d'être rebaptisée styliste - enfin pseudo styliste -. Parce que oui, je ne sais pas quand sera la prochaine fois qu'on recommencera.

J'en ai donc profité pour lui demander des derniers conseils mode. Je lui faisais entièrement confiance à ce niveau-là. Après tout c,'était son métier. M'étant éparpillé sur toute la table de travail moi et mes vêtements, je laissais le champ libre à Sana de faire ses propres compositions. J'avais un peu peur que mes vêtements ne lui conviennent pas pour son inspiration, que mon style ne soit pas le sien. C'est ridicule, je sais, mais ça me faisait assez peur. Les critiques ont eu le don de facilement me blesser donc il est presque normal que j'agisse ainsi. Après quelques minutes, Kitasato-sensei a réussi à me proposer de choses d'assez sympa. On voit bien que ceci est son métier. Moi à qui il a fallu déjà 30 minutes pour ma tenue actuelle alors qu'elle en moins de 10 minutes a réussi à me proposer deux jolies tenues. Me pinçant les lèvres, je partais me cacher dans les toilettes, non loin de la salle de classe. J'enfilais dans un premier temps la deuxième tenue du style “working girl”. J'ai toujours adoré ce style là… Mais avec les jupes. Il faut dire que la plupart des pantalons qui traînent dans mes placards ne sont que des leggings. Si ma soeur n'était pas là, je n'aurais rien de genre dans mon placard. C'est un peu avec appréhension que j'enfilais cette tenue. Je ne savais pas si j'étais féminine ou pas dans cette tenue… Je supposais que oui. Timidement, je revenais dans la classe de travaux pratiques. Je sentais le rouge me monter aux joues alors que j'apparaissais à nouveau devant la jeune femme.


« Bon bah voilà… Je ne sais pas si cela me va vraiment bien »

Dis-je d’une voix presque rauque. J’osais me positionner devant la glace réfléchissante. Je me détaillais du regard dans le miroir. J’ai eu une drôle de sensation en me regardant. Je trouvais que je faisais tellement masculine… Aller savoir pourquoi. Étant totalement abasourdie par l’image que renvoyait le miroir, je sentis mon coeur se serrer. Instinctivement, je posais ma main contre ma poitrine, agrippant la chemise avec mes doigts ; comme pour le dire de cesser tout ceci puis je finissais par me mordre la lèvres. Finalement, je fis dos a l’objet à une vitesse folle. Je me mis à marmonner

« Non… Je ne peux pas… Je ne veux pas... »

Je retenais mes larmes du mieux que je pouvais. Je ne voulais pas inquiéter mon professeur encore plus déjà que mon comportement semblait bizarre. Il ne manquerait plus que je pleure devant elle. Mais tous ces souvenirs de Dae Won que je pensais avoir enterré a tout jamais en moi on refais surface au mauvais moment. Mais non. Je me revoyais reporter ces vêtements qui ne me correspondaient pas…Toutes ces fois que j’ai dû me faire passer pour un garçon parce que la vie en avait décidé ainsi… Je n’arrivais pas à y faire face à nouveau. C'était au-dessus de mes forces

« Pardonnez-moi sensei… Je crois que je risque de vous faire perdre votre temps... Je ne me sens pas à l'aise avec tout ça »
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 6 Jan - 20:17


   
   Sae Jin & Sana
   Défilé improvisé

TENUE
J
e range tranquillement mes affaires, une à une, prenant soin de tout ranger à sa place. Je ne sais pas si c'est une déformation professionnelle ou non mais je suis une personne très maniaque, parfois trop. En fait, c'est l'un de mes plus grand défaut... Mon père me dit tout le temps que si je reste aussi maniaque que je le suis, je ne trouverai jamais personne avec qui me marier. Bon ok, il y va un peu fort, mais il aime bien me taquiner, il me voit tellement rarement. J'essaie pourtant de rentrer aux Etat-Unis les voir dès que j'ai du temps. Bon, en vérité je ne trouverais jamais personne avec qui me marier dans le sens ou j'aime les femmes et qu'au Japon, ça n'est pas franchement si bien accepté qu'aux Etat-Unis... Ici, je peux toujours rêver pour me marier avec une femme, mais ce qu'il entend surtout, c'est que je ne trouve personne de stable, et ça, c'est bien vrai. Je remet le tissu qui protège la machine à coudre que nous avons utilisé dessus. Range bien comme il faut mes ciseaux de couture dans ma pochette et met cette pochette dans mon sac. Je passe un coup sur la table de travail avec ma main pour ramasser tous les petits fils et vais les jeter à la poubelle.

J'entends alors la porte s'ouvrir à nouveau et je me retourne. Je regarde l'étudiante entrer dans la pièce, un sourire au lèvre. Cette première tenue lui va plutôt bien. C'est vrai que j'aurai préféré qu'elle essaie celle avec le pull jaune en premier, car je la préfère, mais celle-ci est franchement un bon choix. La chemise blanche et le style boyfriend lui va franchement bien. J'appuie mes mains sur mes hanches alors que Sae Jin va faire face au miroir qui se trouve dans la pièce. J'attends sa réaction, et je suis franchement très surprise lorsque je la vois accrocher presque désespérément sa chemise avec sa main. Je m'approche d'elle, légèrement inquiète. « Ca va Sae Jin ? ». Je pose une main sur son bras. Je me doute qu'elle ne réagit pas de la sorte simplement parce que la tenue ne lui plait pas, ça serait totalement ridicule. Ca serait même puérile et je ne pense pas que la jeune femme soit du genre à agir de cette façon. « Tu ne me fais pas perdre mon temps voyons, et puis c'est toi qui m'a demandé de l'aide. Qu'est-ce qui ne va pas Sae Jin ? »

Je la prend par les épaules et l'entraîne vers l'un des tabourets de l'atelier. Je l'incite à s'asseoir là et prend un autre tabouret pour me mettre face à elle. Je lui laisse le temps de se calmer, de reprendre un respiration normale. Sa réaction m'intrigue vraiment. Je suis du genre à facilement m'inquiéter pour les personnes, surtout que là, il n'y a aucune raison apparente. Il est hors de question que je laisse l'étudiante quitter l'établissement dans cet état là.

WILDBIRD
 

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1090 Yen (¥) : 202 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 17 Jan - 16:42
défilé improvisé
SAEJIN & SANA


Franchement, je n'aurais pas pu choisir un meilleur moment pour faire ma crise. Je pensais que mes traumatismes d'enfance auraient disparu une fois véritablement devenue une fille, mais non. Je continuerais à rester Daewon malgré moi. Et rien que de me dire ça, ça me donnait envie de vomir. Je ne me débarrasserais jamais de mon passé et ça, je n'arrive pas à le rentrer dans mon crâne. Je ne savais pas qu'est-ce que je pourrais dire à Kitasato-sensei pour justifier mon comportement. Je me voyais mal lui parler de mon trouble de l'identité sexuelle ainsi. Il manquerait qu'elle me tourne le dos parce que je suis trop étrange ou anormale à ses yeux. Même si elle me disait que je n'étais pas une perte de temps, je restais convaincue que c'était le cas. Je suis sûre qu'elle avait mieux à faire que de s'occuper de ma crise d'angoisse passagère. Tandis qu'elle me fit m'assoir, je poussais un lourd soupir, ravalant mes larmes. Il fallait que je retrouve un semblant de calme

« Je...»

Mes yeux croisèrent ceux de Sana puis une boule dans ma gorge. Je ne voulais pas lui mentir, je l'appréciais trop pour ça. Cependant est-ce que je pouvais lui faire assez confiance pour lui faire part de ce passé assez tumultueux que j'ai eu. Trop de fois, j'ai été déçue par la réaction des personnes que je pensais apprécier.

« Je ne sais pas si je peux réellement vous le dire sensei... Je sais que vous ne me verrez plus du même oeil après... J'en suis même sûre. »

Je serrais les manches de ma chemise rien qu'en y pensant. Je plaçais mes cheveux en arrière avant de lui adresser un large sourire qui ne reflétait pas du tout mon état d'âme. Non, c'est ce genre de sourire que vous utilisez pour rassurer quelqu'un.

« Enfin ce n'est pas grave, ne vous inquiétez pas... Je vais aller retirer ces vêtements et essayer la seconde tenue pour libérer le plus rapidement possible. »

Très rapidement, je me levais du tabouret pour retourner m'isoler dans les toilettes, sans même prendre ladite tenue que je devais mettre. En réalité, c'était juste un prétexte pour pouvoir cacher ces larmes qui menaçaient de couler depuis de trop longues minutes. Je me laissais glisser contre le mur laissant mes perles salées couler le long de mes joues. Je n'étais pas réputée pour contenir mes émotions en même temps. Je priais que j'arriverais à passer à autre chose avec m'être complètement lâcher.
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 31 Jan - 12:41


   
   Sae Jin & Sana
   Défilé improvisé

TENUE
J'
attends que la jeune étudiante se calme. Cherchant à comprendre ce qui a bien pu se passer dans sa tête lorsqu'elle s'est retrouvée face au miroir. Se sentirait-elle complexé de son corps ? Je ne pense pas pourtant, c'est une fille qui s'habille bien, qui a le sens de la mode et qui sait mettre son corps en avant. Elle aime la mode, elle a un tas de vêtement - on peut le voir rien que par la valise de fringues qu'elle ramené aujourd'hui - alors elle n'a rien de la fille complexé qui se trouve trop grosse ou difforme. Je soupire. Il y a pourtant bien quelque chose qui cloche. Sa réaction était vraiment disproportionnée. La jeune femme commence mais ne finis pas sa phrase. Pourquoi est-ce que je la regarderai différemment ? Je ne suis pas là pour la juger, je ne suis là pour juger personne de toute façon, ce n'est pas mon métier. Je fronce et sourcils, pensant qu'elle va tout de même poursuivre, mais au lieu de ça elle me sourit - d'un sourire vaguement forcé - et me dit qu'elle va essayer l'autre tenue. « Sae Jin tu... » Je n'ai pas le temps de finir ma phrase que l'étudiante a déjà disparue. Elle n'a pas pris l'autre tenue avec elle. Elle part certainement juste se cacher. Je soupire. J'hésite entre la laisser tranquille ou aller la voir dans les toilettes. C'est finalement mon côté inquiet qui prend le dessus et je quitte la salle de classe pour aller vers les toilettes les plus proches.

Je pousse doucement la porte et j'entends déjà les sanglots de quelqu'un derrière l'une des portes. Je m'en approche et frappe doucement. « Sae Jin ? Tu veux bien m'ouvrir ? » lui demandais-je du ton le plus doux et le plus rassurant que je puisse faire. « Viens discuter avec moi, je ne suis pas là pour te juger Sae Jin, et rien de ce que tu me diras ne sortira de cette pièce, tu peux me faire confiance. ». J'espère que Sae Jin pourra me faire confiance et sortir de ces toilettes pour venir me parler. Je n’avais pas franchement l’intention de jouer l’assistante sociale ce soir, mais la jeune étudiante est quelqu’un que j’apprécie beaucoup, et je suis inquiète par le comportement qu’elle a pu avoir ce soir. J’aimerai comprendre un peu, mais surtout j’aimerai pouvoir la rassurer et essayer de l’aider.

WILDBIRD
 

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1090 Yen (¥) : 202 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 9 Fév - 15:05
défilé improvisé
SAEJIN & SANA


Je savais que ma différence continuerait à me jouer des tours. Mais qu’elle me boufferait la vie à ce point. Et si au fond de moi, je demeurais encore un garçon. Mon coeur se serrait rien qu’a cette pensée. J’aurais beau me débarrasser de toutes les preuves qui attesteront de mon sexe originel, les souvenirs eux resteront intacts malgré moi. J’aurais ne jamais vivre toutes ses mésaventures, être accepté depuis le début. Mais ceci serait juste un monde utopique. Beaucoup trop beau pour être vrai. Mes larmes coulaient à flots. Je n’aimais pas me rappelait de ce qui me faisait souffrir. Mais ces derniers temps c’était vraiment ça. Pourquoi ? Pourquoi il fallait que je fasse toujours ça. Ce que je pouvais m’insupporter dans de tels moments. Soudainement, j’entendis une voix que je connaissais que trop bien raisonner à travers la porte. Lui faire confiance. Je voulais lui faire confiance. J’adorais Kitasato-sensei. Mais avec tout ce que j’ai vécu dans le passé toutes ces déceptions. J’avais peur. Mon plus horrible secret a réussit à me faire perdre ma meilleure amie donc je n’imagine pas avec mon prof. Je finissais par me relever, essuyant du mieux que je pouvais ces larmes qui cessaient de s’écouler sur mes joues

« Vous êtes sérieuse ? »

A ce moment, j’étais comme les enfants qui avaient besoin d’être rassurés, à qui on avait besoin de rassurer. Je tournais le loquet de la porte. Je laissais ma silhouette apparaître, mon visage caché désespérément derrière mes cheveux. Ma voix qui n’était pas du tout assurée.

« C’est que… Enfin, vous allez me trouver ridicule. C’est seulement que ceci à réveillé d’ancienne douleur de mon enfance. »

Une chose en plus qui soulignera mon côté hypersensible et enfantin. Mais j’osais espérer que ce soit le cas. Je ne sais pas quand je m’engageais en révélant ce passé a mon professeur. Mais étonnamment, tu laissais aller. Je n’osais toujours pas regarder mon professeur dans les yeux commençant ton récit.

« Mon père m’a toujours considéré comme un garçon quand j’étais enfant et donc il me forçait à m’habiller comme tel. Lorsque j’osais protester, il n’hésitait pas une seule seconde à s’en prendre à moi physiquement. »

Ce genre de chose vous marque à vie. Surtout quand vous vous sentez mal dans votre peau. Je n'oublierais jamais jusqu’ou les coups pouvaient aller pour que je sois comme il le rêvait. Je ne voulais pas rentrer dans les détails en parlant de mon changement de sexe, même si je ne pense pas avoir été vraiment évasive.

« Et me revoyant vêtue comme ça, ça refait monter d’horribles souvenirs »

Très rapidement, je finissais par m’incliner fasse à elle

« Je suis désolée de vous avoir inquiété comme ça sensei. Surtout pour une telle histoire. C’est peut-être excessif. Pardonnez-moi encore »
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 29 Fév - 19:25



Sae Jin & Sana
Défilé improvisé

TENUE
J
e ne suis pas psychologue, et je ne suis pas non plus devenue professeur pour faire du social avec les étudiants ayant des problèmes personnels. Mais je ne suis pas une sans-cœur non plus, et lorsqu'un élève se sent particulièrement mal devant moi, je ne peux pas tout simplement l'ignorer et le laisser dans son mal-être. De plus, Sae Jin est plus qu'une étudiante pour moi. Je lui donne des genres de cours particuliers, elle est donc une étudiante particulière. La voir dans un tel état m'a fait de la peine et m'inquiète aussi. Je l'incite donc à ouvrir la porte des toilettes, ce qu'elle finit par faire. Un discret sourire s'affiche sur le bout de mes lèvres, cela me fait plaisir de constater qu'elle a confiance en moi. Je me dirige vers l'un des lavabos pour attraper un essuie-main en papier, à usage unique, et le tend à la jeune étudiante pour qu'elle essuie ses larmes. Je l'écoute, la regardant attentivement. Je ne relève pas sa première phrase et la laisse enchaîner.

Ce qu'elle me raconte me fait légèrement grimacer. Un père qui bat son enfant, j'ai toujours trouvé ça atroce. J'ai la chance d'avoir eu des parents qui m'ont aimé - moi et mes frères et soeurs - comme la prunelle de leurs yeux et qui ont tout fait pour nous. Je n'arrive pas à croire que tous les jours, des milliers d'enfants dans le monde sont battus par leur parent. J'hoche lentement le menton lorsqu'elle a fini. « Ce n'est pas idiot du tout, je peux comprendre. ». Sa réaction a en effet été peut-être un peu excessive, mais je n'ai pas vécu ce qu'elle a vécu, je ne peux donc pas me permettre de la juger. « Ca t'arrive souvent de te remémorer ce genre de souvenirs ? ». Je pose cette question avec une suite dans mes idées. « Si c'est le cas tu sais, il y des psychologues à l'école qui peuvent peut-être t'aider. Ils ne te feront rien payer si tu est étudiante ici, ça peut peut-être te soulager de parler à quelqu'un ? Je ne veux te forcer à rien, mais tu pourrais peut-être essayer. ». J'espère que Sae Jin ne prendra pas mal ma remarque, c'est un conseil, et rien de négatif. Aller voir un psy de nos jours ça ne signifie pas être fou. Ca montre juste qu'on a besoin d'un peu d'écoute et de l'aide d'un spécialiste.

WILDBIRD

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1090 Yen (¥) : 202 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 12 Avr - 14:52
défilé improvisé
SAEJIN & SANA


Même si elle me rassurait en disant que ma raison n'était pas bête, je le percevais ainsi. J'étais coincée dans le passé. Mon sombre passé. Je posais mon regard sur mon professeur, les yeux brillants de mes larmes.

« Je... Oui. Je pourrais presque dire que ça me hante »

Depuis ma plus tendre enfance j'ai toujours été fragile. Je n'avais pas du tout confiance en moi, étant née dans le mauvais corps. Et mes parents ne m'ont pas vraiment aidé à surmonter tout ceci, particulièrement mon paternel. Les mots ne suffisaient plus pour me faire "entendre raison". Il a fallu que les coups pleuvent. Même si j'ai pu construire ma vie en tant que celle que je suis en quittant Kyoto, mes séquelles psychologiques étaient pourtant bien présente toutes ces années après. En parlant de ça, Kitasato-sensei évoquait le fait d'en parler à quelqu'un de ce "petit problème"

« Non... Non, non, non... »

Je secouais la tête de gauche à droite. Je ne pouvais pas parler de ça à qui que ce soit, du moins de manière explicite. Ma soeur savait pour mes crises de nerfs et m'a conseillé aussi de voir un psy. Mais déjà nous évoquions à peine le nom de mon père ensemble alors en parler avec une inconnue et déterrer Daewon en parlant de l'enfance que j'ai passée, je ne voulais pas. Déjà beaucoup trop de gens était au courant de ça

« C’est que je ne peux pas en parler. C’est que c’est bien plus compliqué que ça sensei… Vous pouvez pas savoir ce que c’est d'avoir un secret qui bouffe de l’intérieur et qui, une fois révélé, détruit toute votre vie »

Je sais qu’elle le disait ça en partant d’une bonne attention. Je ne voulais cependant pas prendre le risque que mon horrible secret soit de nouveau ébruité par une personne qui soi-disant ne me jugera pas. Je revenais de loin et voir tout ceci s'écrouler à nouveau... Il m’a fallu du temps pour Sae Jin naisse réellement et aussi me reconstruire après ma tentative de suicide alors je ne veux plus commettre les mêmes erreurs. Du revers de la main, j’essuyais mes larmes perlant mes joues.

« Je… Je suis désolée de vous causer autant de soucis pour ça »

Déjà que je paraissais bizarre avec mon amour inconditionnel pour les mangas, je pense que là, j’ai tout gagné avec ça.
electric bird.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 22:14
 

Défilé improvisé ♦ Ft. Sae Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 9 jours sous un défilé stellaire (Lizi)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» Appel aux dons pour couvrir les frais de vétérinaire - Filém
» Pique-nique improvisé [ PV Nora & Irving]
» Défilé militaire du 14 juillet
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-