AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 fifty shades of nope (/w shossisse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 2 Déc - 23:56

sho & mi
50 SHADES


Faire des cours particuliers, oui, à lui, non. Pourtant, je ne suis pas particulièrement intolérante, intransigeante, difficile, ce genre de chose. Pas particulièrement difficile, et pourtant j’ai beaucoup de mal là.

Bon, peut-être que j’ai beaucoup de mal depuis certains temps, que je me suis mise à crier sans raison sur un élève qui n’est même pas le mien, que je renverse un nombre exponentielle de boissons encore plus élevé qu’avant, peut-être qu’être mariée bordel, bon. Concentration, crise, globalization, mondialization, croissance et inflation. S’il me fait une blague sur l’inflation je jure que je ne sais pas ce que je fais mais je le fais. Je range mes affaires pour indiquer la fin du cours, mais les élèves n’ont pas besoin de ça, la moitié est déjà partie, je soupire avant de me diriger vers l’élève qui me préoccupe. Sho. Shocolat. Sho. Cacao. Le proviseur m’a demandé un taux de réussite de 100%, minimum, de toute façon ça devra être facile pour vous, vous avez été nominée au prix nobel non, et si vous arrêtiez vos livres et vous concentriez sur vos élèves ? J’ai passé en revue ceux dont je doutais. Il me reste plus que Sho. Mes pas traînent et traînent contre le sol, maman stp viens me chercher. Je croise les bras et soupire une nouvelle fois. Oh, il n’est pas si affreux, non, absolument pas. Je crois que c’est juste cette journée qui s’éternise et mon ongle qui s’est cassé vingt minutes avant.

« Hm, Sho ? On m’a demandé de.. Et bien. Il faut que tu réussisses ton année. Et je suis là pour ça en tant que professeur qui… » j’ai peut-être prononcé ce discours larmoyant trop de fois. Au moins quinze élèves, vous imaginez, quinze élèves à repêcher ? Oui j’ai gardé le meilleur pour la fin, mais ça, je le garde pour moi. « Eh. Viens à mon bureau personnel » Oui, flemme d’expliquer aujourd’hui, tant pis. Je prends son sac, le mien est déjà sur mes épaules, et j’espère qu’il me suit.


i'm fifty shades of fucked up

Pseudo : me'ow Mes messages : 335 Yen (¥) : 39 Avatar : Kim junmyeon (suho) [exo] Schizophrène? : H. Yuto — S. Aileen Age : 23 ans Date de naissance : 11/11/1992 Astrologie : scorpion Métier : étudiant à la rps Résidant à : shibuya, mais également dans les dortoirs de l'établissement. Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 3 Déc - 16:08

sho & mi
50 SHADES


« Sho, grandis un peu, t'as vingt-quatre ans ! » ... Heureusement qu'on me le rappelle, je l'aurais presque oublié pour le coup. Á croire que la période de Noël me bonne le comportement d'un enfant de douze ans qui attend ses cadeaux. Sans les cadeaux. Ils sont stressés alors que les vacances arrivent, c'est pas mon problème non plus! Ce qui l'est par contre, c'est que je suis toujours une grosse merde pour les cours, et à part le fait que les Kenyans aient un système pour payer par téléphone sans avoir besoin d'un compte en banque, je crois que j'ai pas vraiment retenu. Pas que ça m'intéresse pas, hein, ça fait plus de cinq ans que je suis ces cours, mais je crois que j'ai un peu de mal, c'est tout. Visiblement assez pour que la prof vienne me trouver.

« Oui, Watanabe-san. »

Ça fait cinq ans qu'elle est ma prof. Ça fait quand même pas mal de temps, hein? Un sourire se place sur mon visage alors que je me redresse pour la suivre, les mains dans les poches de son sweat à capuche.

« J'suis dans la merde à ce point? Vous pouvez pas me faire un bonus, genre les soldes de fin d'année? »

Évidemment qu'elle ne peut pas, mais un peu d'humour n'a jamais tué personne. En plus, elle a l'air plutôt bizarre depuis quelques temps. Quand quelqu'un qui vous a toujours donné cours change brutalement de comportement, ça se remarque quand même. Elle est peut-être juste de mauvaise humeur, ça a l’air d’être le truc de tout le monde ces temps-ci.

« En vrai, vous êtes triste parce que je serai bientôt plus votre élève, avouez. »

Clair que je vais lui manquer avec mon humour en mousse et mon comportement de gamin devenu adulte. Non, franchement ? Après, j’ai toujours été comme ça, c’est pas comme si on allait me changer. J’ai toujours préféré rire à me plaindre, et j’ai beau adorer cette fac, il y quand même pas mal de râleurs ; faut bien compenser.


i'm fifty shades of fucked up

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Déc - 22:38

sho & mi
50 SHADES


Watanabe-san. J’ai envie de rire ironiquement. Watanabe-san… Devrais-je le corriger ? Je ne sais pas. Tout le monde connaît les professeurs à force ici, et même en lui expliquant que c’est un autre Katsura, et je n’aime pas mentir, et quelles rumeurs pourraient se propager ? Je rigole gentiment quand il propose de faire un bonus. Oui, et on installera un sapin de noel et on se fera tous des cadeaux. Oh, depuis quand suis-je si pessimiste. Je l’ai toujours un peu été, non, toujours été un peu déprimante plutôt. Voilà, en fait ça me ressemble : je suis déprimante.

« Moins de gros mots jeune homme, tu n’es pas dans le pétrin… pour l’instant » je soupire. J’ai l’impression de prendre vingt ans chaque jour, ça s’arrange vraiment pas. Et il ne m’a même pas remercié de porter son sac, alors que je suis vraiment trop gentille et je ne devrais pas faire ça depuis quand les profs portent les sacs des élèves et pourquoi d’ailleurs ? Je ressasse des pensées. M’arrête quand j’entends juste une partie de sa phrase. Me tourne vers lui, fronce  – ça se voit tant que ça que je vais pleurer à tout moment et encore plus que d’habitude ? Beaucoup de questions, mais j’ai l’impression que ma vie est une interrogation générale.

« Je ne suis p-pas triste » Je n’ai aussi pas bégayé depuis si longtemps, jamais devant un élève. Bonjour ma réputation, bonjour je vois le proviseur me virer de l’établissement. Sans raison, mais je pourrais lui donner des milliers de raisons de me virer. Sigh. Je me retourne plutôt brutalement. Bordel, reprends toi Mi, marre à la fin. Aller, on est bientôt arrivés, il suffit de tourner là et là. La porte, je pose les sacs, check les poches de mon jean à la recherche de mes clés. Aucune clé. Je me retourne vers lui. « T-tu n’as pas pris mes clés dis ? hm ? » et pourquoi l’inquiétude monte en flèche, c’est juste des clés, rien de grave. « Elles ont un porte-clés rilakkuma au bout, e-et il faut pas voler les clés des gens tu sais, j-je vais pas te donner des points en plus, je » retiens toi de pleurer Mi. Mi. Arrête de taper ta tête contre la porte, ça va rien changer.



i'm fifty shades of fucked up

Pseudo : me'ow Mes messages : 335 Yen (¥) : 39 Avatar : Kim junmyeon (suho) [exo] Schizophrène? : H. Yuto — S. Aileen Age : 23 ans Date de naissance : 11/11/1992 Astrologie : scorpion Métier : étudiant à la rps Résidant à : shibuya, mais également dans les dortoirs de l'établissement. Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 3 Déc - 23:38

sho & mi
50 SHADES


« Pour l'instant? » Hm, ça veut dire que je risque de rater? « Vous spéculez? »

En vrai, elle essaie de prévoir les notes des étudiants, j'en suis sûr. Ou alors elle fait des listes et tire à la fléchette ceux qui vont réussir et ceux qui vont rater? J'ose croire que non, avec sa tête de fille des pubs à la télé, je doute qu'elle fasse ce genre de choses Après, je serais surpris. Enfin, c'est pas vraiment important, j'imagine qu'elle est venue me chercher pour une bonne raison et imaginer des théories loufoques, bien que ça soit mon passe-temps favori, ne me permettra pas de réussir mon année et de devenir un grand économiste, vous savez. En tout cas, si elle n'est pas triste, je suis un bébé lion tout droit échappé de la savane. Cette prof a vraiment un comportement bizarre, quand on y pense. C'est peut-être comme ça, c'est tout. Moi aussi je suis bizarre et personne ne me l'a jamais reproché, à l'exception des gens qui doivent me supporter.

Enfin, je la suis, on arrive à son bureau. Ça me stresse un peu quand même, comme quand on m'a convoqué dans le bureau du proviseur quand j'avais douze ans. La belle époque. J'étais un sale gosse à ce moment-là. Ah.

« Non? » J'arque un sourcil, mais je ne peux m'empêcher de rire un peu. Cette prof est gentille, mais elle a l'air un peu perdue quand même. « Vous avez regardé dans vos affaires? » Non, imbécile, c'est pour ça qu'elle panique. « Hey, Dobby, ça sert à rien de se punir pour ça. »

Pourquoi tu plaisantes avec la prof comme si c'était ta pote? En plus tu n'es même pas sûr qu'elle va capter ta référence. Si seulement je pouvais m'empêcher de ricaner en la voyant faire. La pauvre a l'air de vraiment avoir du mal à gérer ces temps-ci.

« Vous devriez prendre des vacances, ça vous ferait du bien! »

i'm fifty shades of fucked up

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 4 Déc - 0:16

sho & mi
50 SHADES


Vous savez, je suis persuadée qu’il a pris mes clés. C’est dans la logique des choses et la logique du monde, vous savez, fume la vie avant qu’elle te fume, phrase à dire en jetant un mégot de cigarette par terre et l’écraser avec des grosses bottes noires et porter du vernis noir et du rouge à lèvre noir. Du noir partout. Bon et du rose, comme ça, ça fera gothique lolita et c’est très bien aussi. On dirait qu’il n’a jamais perdu ses clés, pourtant, il a une tête à perdre ses clés. Genre ça se voit sur son visage. Je suis sûre qu’il perd ses clés tous les deux jours et qu’il doit appeler quelqu’un qui a les doubles pour lui ouvrir. Et je suis aussi sûre que tout plein de personne ont justement le double, au cas où.

Ou c’est moi ? Oui c’est moi. Je me projette sur lui qui n’a rien fait et je l’accuse de voler mes clés. Est-ce qu’on a touché le fond et on creuse encore ? Vraiment. Je suis fatiguée de respirer, fatiguée de vivre, fatiguée. Evidemment que je viens de regarder mes affaires, il m’a pas vu checker les poches de mon jean ou bien ? Peut-être est-il malvoyant. Ca expliquerait beaucoup. Je me contente de le regarder d’un air, s’il te plait, ne me juge pas. Parce que j’ai arrêté de taper ma tête contre la porte, ça commençait à faire mal. « Je m’appelle pas Dobby.. » Non, on dirait que je m’appelle petit chien triste battu par la vie. Ce serait mon nom d’indien. « J’ai pas besoin de vacance, et ça veut dire quoi ? Tu veux que je parte c’est ça ? Toi aussi tu veux pas me voir ? Hm ? » Pardon ? Oui c’est moi qui évite les gens sans raison, j’ai le droit de dire ça. « Et puis avec qui » dis-je d’une voix plus faible, juste pour moi. Oh, il y a bien eu cette discussion avec Sayuri, et je vous jure que ça se fera, même si mon banquier finira par faire un homicide contre moi. Je réfléchis. Essaye d’ouvrir la porte quand même, d’un appel désespéré. Elle s’ouvre. Je la regarde et rentre comme si de rien n’était, reprenant les sacs posés à terre pour les reposer plus loin sur une chaise avant de m’écrouler sur la mienne. Réglable pour pouvoir s’allonger. Ecoutez, la vie me tends des citrons, j’en fais de la limonade, c’est pas parce qu’il est là que je vais pas ne pas m’allonger.

Pas longtemps, ça serait embarrassant pour lui. Je célèbre intérieurement à retardement la porte qui s’est ouverte, je souris en m’asseyant et ramenant mes genoux contre moi. Oui les pieds sur le siège c’est mal blablabla. « Mon petit Sho. On va s’amuser toi et moi » Oui on peut voir la vie s’illuminer aussi rapidement il m’en faut peu pour être heureuse. Rien à faire.


i'm fifty shades of fucked up

Pseudo : me'ow Mes messages : 335 Yen (¥) : 39 Avatar : Kim junmyeon (suho) [exo] Schizophrène? : H. Yuto — S. Aileen Age : 23 ans Date de naissance : 11/11/1992 Astrologie : scorpion Métier : étudiant à la rps Résidant à : shibuya, mais également dans les dortoirs de l'établissement. Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 4 Déc - 14:59

sho & mi
50 SHADES


« Si y a un pièce de théâtre un jour, postulez pour le rôle, vous vous tapez très bien la tête contre les murs. »

Mais qu'est-ce que tu racontes, Sho? De la merde, comme d'habitude, sport nationale de la Shovénie. Je crois que ça devrait devenir ma discipline olympique.

« Eh? j'ai jamais dit ça! C'est juste que vous avez l'air à côté de vos pompes. » Réponds-je en riant un peu, les mains toujours dans les poches.

Ouais, épuisée, triste, démotivée, tout ce qu'elle veut. Je crois qu'à force j'ai l'habitude de voir les gens dans cet état, même si je me demande pourquoi et que je passe mon temps à essayer de les remonter, de leur mettre des petites claques mentales pour qu'ils se remettent d'aplomb. Enfin, j'essaie, j'ai jamais dit que j'y arrivais. Je hausse les épaules après quelques secondes et j'entre après elle, sans même savoir si c'est juste un coup de chance ou si elle a retrouvé ses clés.

« Dites, vous êtes sûre d'être prof? »

On rembobine, on se rappelle du moment où on m'a traîté d'enfant, à peine quelques minutes plus tôt, puis on réécoute et on réalise à quel point ma phrase est un comble. Je ne peux pas m'empêcher de rire à son commentaire, me dirigeant vers mon sac qu'elle a emmené un peu plus tôt.

« Me dites pas des choses comme ça, ça fait louche.  » Et quelque part, ça m'amuse un peu, je l'avoue. Cette prof est vraiment à part. Je lui tends le paquet que je viens d'ouvrir et qui contient deux barres chocolatées. « Vous en voulez une? Ça aide à repousser les détraqueurs, il paraît. »

Jamais sans ma nourriture, vous dis-je, jamais. Puis ça retarde le moment où il va falloir bosser, hein. C'est pas que j'ai pas envie, mais j'aime bien avoir un break de temps en temps aussi, et en général je le prends entre mes cours. Sauf qu'aujourd'hui on ne veut pas me laisser ce repos.


i'm fifty shades of fucked up

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 6 Déc - 17:10

sho & mi
50 SHADES


J’ai dit que je gardais le meilleur pour la fin ? Je me rectifie : non. Voilà, c’est fait. Je ne suis pas au bout du rouleau, c’est la méthode coué, il faut se le répeter pour y croire, et puis bieileive croire en nos rêves. Je fais la sourde oreille, tout ça ne m’atteint pas. Je sais que j’ai eu mon diplôme moi, et c’était y’a maintenant presque dix ans, et j’ai écrit des livres et révolutionné le monde de l’économie et pleins de gens m’adulent de par le monde. Pourquoi ça ne marche pas ? Méthode nulle, je veux juste dormir malgré cette petite victoire. Si je lui propose de faire une sieste il va accepter ? Il pourra dire ce qu’il veut, j’ai toujours voulu faire la sieste, et aujourd’hui pas plus que d’habitude.

Je fronce, mon visage entier d’incompréhension. Non, je ne vois pas ce qui est louche ? Je penche la tête de curiosité. « Qu’est ce qui est louche ? » Puis regarde son paquet, incompréhension numéro deux. Je ne sais pas. Est-ce que c’est une blague, est-ce qu’il se moque de moi, je croyais que le monde était plus désespérant moi. Je commençais à croire vraiment que l’Humanité était finie moi. Il paraît que les petits gestes touchent plus que les grands, et j’ai l’impression qu’une flèche me transperce, que je pourrais pleurer de joie. Un jour, j’irais faire checker mes hormones chez un médecin parce que c’est pas normal de vouloir pleurer autant, en attendant, je prends en souriant une de ses barres. « Merci ? » et avant de l’engloutir en un rien de temps, et comme je n’aime pas parler la bouche pleine, « Mais, pourquoi ? Et, c’est quoi les détraqueurs ? » j’ai l’impression aussi qu’une grosse partie de la vie m’échappe. Je crois, oui, c’est probablement pour ça que je fais prof, je peut autant en apprendre d’eux qu’eux de moi. Ca, et les barres au chocolat gratuite que je me permets de manger plus rapidement qu’un mikado.


i'm fifty shades of fucked up

Pseudo : me'ow Mes messages : 335 Yen (¥) : 39 Avatar : Kim junmyeon (suho) [exo] Schizophrène? : H. Yuto — S. Aileen Age : 23 ans Date de naissance : 11/11/1992 Astrologie : scorpion Métier : étudiant à la rps Résidant à : shibuya, mais également dans les dortoirs de l'établissement. Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 6 Déc - 22:48

sho & mi
50 SHADES


« Ce que vous dites. On peut l'interpréter. »

Ou alors c'est juste moi qui ai un esprit aussi tordu que les tresses d'une allemande sur le marché de Noël? Et pourquoi je fais des clichés pareils? Je ricane bêtement à ce que je viens de dire. Franchement, mon imagination est trop productive par moment. Soit, on s’en fout. Je mords dans cette fichue barre chocolatée destinée à emplir mon estomac. Enfin. Pas vraiment. Soit. J’ai failli m’étouffer avec ce qu’elle dit. Sérieux ? Les détraqueurs, elle connaît pas ? Enfin, c’est pas important, mais. Bon un peu quand même.

« Parce que c’est bon pour le moral ! Et les détraqueurs, ce sont des créatures de l’univers d’Harry Potter. Vous connaissez pas ? » Oui bon, j’ai peut-être dit ça comme si elle avait raté sa vie. Mais c’est pas loin, hein. « Vous sortez de vos cours parfois ? »

Le choc. Je suis estomaqué. Oui, j’aime utiliser des mots spéciaux inutilement. Harry Potter.

« Du coup vous avez pas compris ma référence avant ? » Dobby, allez. Oh la la, toute une éducation à refaire. En plus elle a pas l’air bien vieille, ça devrait être de son époque, non ? Le choc. Encore. Je crois que je devrais pas la regarder comme un alien alors que je mâchouille mon chocolat comme un imbécile. Non, vraiment.

C’est vrai que, dans le fond, je devrais passer plus de temps devant mes cours qu’à regarder des films et me questionner sur la façon dont ils sont tournés, mais je crois que je pourrais passer des heures à faire ce genre de choses. J’veux dire, perdre mon temps, tourner en rond, oublier qu’il est tard et que j’ai faim, qu’il faut que je sorte acheter des choses pour les cours ou simplement pour vivre. Oui, j’oublie de vivre parfois, parce que ma vie est passionnante et que j’essaie de comprendre l’économie. J’oublie de faire vivre l’économie pour comprendre l’économie, vous comprenez ? Moi pas, ok, c’est fait.

« Faudrait que vous alliez au cinéma un jour. Genre bientôt. Ça a l’air de vous manquer. »


i'm fifty shades of fucked up

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 8 Déc - 0:13

sho & mi
50 SHADES



Ah. Les détraqueurs sont donc des créatures de l’univers d’Harry Potter. Quelqu’un d’autre aurait probablement souri et expliqué que c’était une blague, une caméra caché, une de ses pranks où quelqu’un fini tué sur internet, histoire de sauver les apparences. J’ai quand même bien cru pendant une demi-seconde qu’il perdait la tête. Et à vrai dire, j’ai l’impression qu’il perd un peu la tête, peut-être parce qu’il n’arrête pas de me le répéter depuis que je l’ai abordé. Je secoue négativement ma tête, « C’est.. un jeu vidéo ? Ils ont pas l’air d’être hyper clean tes ‘détraqueurs’ » voir carrément flippant et si c’est une mauvaise blague pour me faire voir un film d’horreur : ça sera nono. No way. Zéro sur sa prochaine copie. « Et toi, tu regards tes cours parfois ? » Je soupire et suis à deux doigts de m’excuser si cette remarque est trop agressive. Non, Mi, tiens bon. Ne perds pas pieds face à l’envahisseur.

Sourire gêné cette fois, « quelle référence ? » demandais-je plutôt timidement. Mince. Suis-je vraiment si à côté de la plaque ? Mince. Et c’est quoi, une proposition d’aller au cinéma déguisée ? Mon dieu. S’il était choqué par mon inculture, je suis choquée par sa démarche. Non mais ? Non ? Non. Je vois probablement trop loin.

« Hm, je vais souvent au cinéma pour ta gouverne. L’autre jour, j’ai regardé en avant-première un film d’un réalisateur peu connu que j’apprécie beaucoup et c’était renversant vraiment il arrive complètement à… Attends. On est pas là pour parler cinéma. » Je sors un dossier et mes mains viennent corner innocemment le bout des feuilles volantes. Je suis pourtant habituée aux remarques, je sais que mon enfance enfin, ma vie, n’a pas été celle toute tracée. Je m’en fichais de ne pas comprendre ce dont les autres parlait tant que j’avais mes cours, mes professeurs, des gens avec qui tenir une conversation plus sérieuse et complexe. Est-ce que c’est ça ma vie ? « Mh.. Tu penses qu’ils passent Harry Potter encore au cinéma ? » avant de regretter, assez rapidement ceci dit, « Non, les cours, les cours. Tu n’es pas exactement dans la moyenne tu sais ? » peut-être, rester dans ce que j’ai toujours fait est le mieux, même si j’ai l’impression que s’il y a une ancienne et une nouvelle Mi, cette ancienne ne sera plus jamais là et se serait essayer de faire revenir un fantôme.


i'm fifty shades of fucked up

Pseudo : me'ow Mes messages : 335 Yen (¥) : 39 Avatar : Kim junmyeon (suho) [exo] Schizophrène? : H. Yuto — S. Aileen Age : 23 ans Date de naissance : 11/11/1992 Astrologie : scorpion Métier : étudiant à la rps Résidant à : shibuya, mais également dans les dortoirs de l'établissement. Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 10 Déc - 17:33

sho & mi
50 SHADES

« Un film. Et ils sont pas très sympas, non. Ils aspirent l'âme des gens, tout ça. » Je ne peux pas m’empêcher de sourire, mais en vérité ça me rend un peu triste. Une référence perdue. Par contre, la prof a de l’humour, hein. « Je les regarde tous les jours ! Si je les ouvrais, ça serait plus efficace vous pensez ? »

Le pire, dans cette histoire, c’est que je les ouvre, que je les étudie, parfois longtemps, mais que ça rentre pas. Tristesse, désespoir. Un jour peut-être que ça fonctionnera, j’aurai qu’à poser les yeux sur une page pour la retenir. Ça porte un nom cette technique, non ? Peu importe.

«   Dobby ! Ça vient d’Harry Potter aussi.  »

Oui, on a bien vu que tu connais tes « classiques », je sais.

« Bwah, en vrai vous êtes du genre à aller voir les films d’auteur en VO, c’est ça ? Genre, avec 10 perdus dans la pièce ?  »

Ça m’étonne pas, mais ça m’amuse, ça oui. Elle a l’air fort coincée quand même. Y a des gens comme ça. Bon. Je crois qu’en fait je suis sur la bonne voie pour atteindre mon objectif secret. Et je ne veux pas de commentaire quant à mon niveau de réussite scolaire si j’arrive à contourner la difficulté comme ça. J’vous jure, ça devrait pas être si difficile de calculer une courbe comme celle qu’on voit en cours. Sauf que j’y arrive pas tout le temps.

« Non, ça passe plus. » Elle me fait rire, vraiment. Mais elle revient sur les cours, danger ! «  Si vous voulez je peux vous prêter les DVD ! Bon, ça me fera pas avoir la moyenne, mais ça vous permettra d’augmenter la vôtre, car pour l’instant j’vous mets un zéro pointé ! »

Et bien sûr, j’ai pris un bic pour griffonner un 0/50 sur une feuille qui traîne par là. Sans regarder ce que c’est. Déshonneur sur ma vache.


i'm fifty shades of fucked up

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 22 Déc - 1:26

sho & mi
50 SHADES


Ma bouche forme un ‘o’ et c’est probablement le ‘o’ le plus ‘o’ du monde. Ca explique sa remarque de toute à l’heure, moi qui pensais qu’il devenait un peu fou et qu’on avait pas de Dobby dans l’école, je m’en serais souvenue. Tout est lié. J’ai ri et détruit ma crédibilité quand il m’a demandé si ouvrir serait plus efficace. Passons. « On est pas 10 perdus déjà, puis, mes films sont bien mieux que les navets ultra-capitaliste hollywoodiens qu’ils arrivent à nous formater et » je m’arrête et le regard comme un poisson mort. Non. On ne m’amènera pas sur ce sujet. Je suis une adulte responsable et vaccinée d’abord. Pourtant une légère mine déçue s’inscrit sur mon visage quand il m’annonce qu’ils ne passent plus Harry Potter, ma curiosité a été piqué à vif. Et je ne suis pas du genre à regarder des films en streaming non plus. Je vais probablement oublier le nom en rentrant chez moi de toute façon. L’autre jour j’ai oublié mes clés ici, c’était encore moins drôle.

Enfin, je n’ai pas le temps de sourire et d’accepter sa proposition qu’il. Gribouille. Sur. Une. De. Mes. Feuilles. Je hais ce genre de phrase avec des points partout mais là c’était nécessaire. Oubliez mon ‘o’ de tout à l’heure, je vais avaler une mouche si ça continue. « Mais ? » je cligne des yeux, « mais, mais mais mais ? » Mon regard passe de la feuille à Shô. « Je devais rendre cette feuille au directeur.. c’était un travail important.. je devais avoir des fonds pour ça tu sais ? et- » Je regarde le zéro en gros, qui exprime ma vie. « comment peut-on être aussi irrespectueux ? Personne ne t’as rien appris ? Comment ? » Je rajoute un 5 à côté du zéro, ce qui donne 50/50. « Maintenant on travaille. » il a perdu tout échappatoire. Normalement, c’est le moment où on entend la porte du fond se verrouiller et des flammes apparaissent derrière moi. « Enfin si tu veux vraiment pas travailler j’imagine que je ne vais pas te forcer et t’auras une mauvaise note et tu mourras. » (oui c’est vraiment comme ça que j’imagine ça) « mais j’ai vraiment des espoirs pour toi tu sais ? » ok j’en ai pour tout le monde, mais c’est différent, et tout ça casse les flammes imaginaires qui devaient apparaitre derrière moi. « mais….. n’écris plus sur mes papiers s’il te plaît » et là, imaginons le chat bottée de shrek, et je perds en crédibilité mais tant pis.



i'm fifty shades of fucked up

Pseudo : me'ow Mes messages : 335 Yen (¥) : 39 Avatar : Kim junmyeon (suho) [exo] Schizophrène? : H. Yuto — S. Aileen Age : 23 ans Date de naissance : 11/11/1992 Astrologie : scorpion Métier : étudiant à la rps Résidant à : shibuya, mais également dans les dortoirs de l'établissement. Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 5 Jan - 23:28

sho & mi
50 SHADES

Sho, c’est mal d’insulter les films en VO, on te l’a déjà dit ? Ouep, peut-être un jour, mais j’ai dû l’oublier. Vous savez, la mémoire sélective, tout ça ? Eh bien voilà précisément ma digne personne incroyablement incroyable. Quoi ? Évidemment que je plaisante, vous m’avez pris pour qui ? Je crois que j’ai dû hériter du côté un peu clownesque de grand-père Hiroki, vous savez ? Je le vis plutôt bien, remarquez. En fait, je dirais même que j’aime bien ça.

« Hm… et à nous divertir ?  Demandé-je en un rire. Parfois on n’a pas forcément envie de réfléchir en regardant un film, madame.  »

Oui, bon, parce qu’il y a plein de choses qui demandent déjà de l’intelligence et de la réflexion, je ne vais pas encore m’attarder sur le cinéma comme outil de travail, si ? Quand je vais au cinéma, c’est pour rire un peu, pour m’amuser, pas pour penser à mes cours ou au fait que nous sommes peut-être tous manipulés par des êtres plus intelligents, si ? Si ça tombe, elle regarde des choses comme ça. Hm. Est-ce que le big crush arrivera un jour ? Est-ce qu’on peut savoir tout ce qu’il se passera si un ange oublie de nous enlever la mémoire avant notre naissance ? Ahlala. Trop tard, j’ai écrit sur une feuille qui traînait. Elle a zéro. Perdu.

« Oh bah faudra la réimprimer ! Vous n’aviez pas une copie sur votre ordi ? Sur votre tablette ? Sur votre téléphone ?   » Panique à bord, mayday mayday ! Non ? « J’suis pas irrespectueux madame, c’est vous qui êtes coincée.  »

Et ça c’est pas du manque de respect Sho, non non. Absolument pas.

« Vous avez vraiment des espoirs ou vous dites ça à tous vos étudiants ?   »

La question se tient. J’ai déjà raté pas mal d’interros cette année, je suis une nouille athlétique. Et pourtant je bosse. Le travail, la loose. Je pleure. Pas pour de vrai hein.

« Hm, d’accord. Vous devriez investir dans un tableau blanc pour les inscriptions, mais c’est peut-être un peu tôt.  » Silence. C’est quoi ce sourire ? « Un peu tôt… Taux/tôt, vous l’avez comprise ? Elle est bonne, non ? »

Non, franchement, à un tel stade, on pourrait penser que c’est une grosse tentative de drague nulle. En vrai je veux juste pas travailler.

i'm fifty shades of fucked up

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 15:37
 

fifty shades of nope (/w shossisse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fifty shades of Grey
» Fifty shades of Smile
» Fifty shades of grey
» 0# - The Lunatic Story - Fifty Shades Of Revenge [Tweener Turn]
» Fifty Shades of Blue [Bluetiger]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-