AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 pour un sourire... et un pardon (feat ryu sae jin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 10 Déc - 18:45

pour un sourire… et un pardon
feat ryu sae jin.

 



Abandonner était la pire des choses qu'elle avait faite. Miyuki avait déjà abandonnée un être cher il y a quelques années de cela. Elle l'avait regretté par la suite, à maintes reprises. Elle avait voulu se rattraper au nom de leur amitié. Au nom de cette fille dont elle avait été très proche. Probablement la meilleure copine qu'elle n'avait jamais eu, et pourtant, elle l'avait lâché de peur d'être la prochaine rejetée… De peur, que la vérité puisse être vraie. Elle n'avait jamais réalisé avant d'entendre les fameuses rumeurs que Sae Jin pouvait être un garçon… Une nouvelle qui l'avait effrayé dans un premier temps et qui expliquait le fait qu'elle lui avait tourné le dos. Cette amie elle avait voulu la récupérer, sauf que cette dernière n'avait plus jamais voulu la revoir. L'ironie dans cette histoire, c'est qu'elles se retrouvaient à présent à Royal. Si au départ, elle ne l'avait pas reconnu, Miyuki s'était rapidement faite à l'idée de retenter sa chance… Des années avaient passé. Elle se disait que c'était maintenant ou jamais pour retenter le pardon… Sauf que jusqu'à présent, ses tentatives de l'approcher n'aboutissaient à rien. Sae Jin l'ignorait. Alors en tout dernier recourt, Miyuki lui avait glissé une lettre dans son casier, afin de lui exprimer tout ce qu'elle avait sur le cœur. C'était un peu sa dernière carte à jouer. Elle craignait sa réaction… Mais en même temps, il fallait impérativement en avoir une ! Mettre les choses au clair, pour ne plus y avoir de malaise. Était-ce trop demandé que de l'excuser ? Elle était immature à l'époque. Elle avait fait une erreur… Mais maintenant, elle voulait rattraper le temps perdu… Tenter de recoller les morceaux afin de débuter une nouvelle histoire. Elle avait eu le droit à une renaissance. Leur amitié d'antan pouvait aussi renaître de ses cendres…

Comme les fois précédentes, la nippone se rendit à l'épicerie où elle avait prit l'habitude d'y acheter quelques friandises. Elle n'y allait que pour Sae Jin. Puisqu'elle y travaillait, cela lui permettait de la voir afin de s'assurer qu'elle allait bien… Étant végétarienne, elle n'achetait jamais rien d'autres que des gâteaux et parfois même des fruits. Elle partageait ses fructueuses dépenses avec ses copines au dortoir. Cela passait mieux qu'un sachet de salades ou autre assortiment de petits légumes… Les bras chargés de paquets gâteaux, Miyuki n'avait pas pensé à prendre de sac avec elle, en petite étourdie qu'elle était. Elle avait décidé sur un coup de tête de venir rendre visite à Sae Jin… Par ailleurs, elle se plaça volontairement à la caisse de celle-ci afin qu'elle se charge de son encaissement. « Bonjour… Il me faudrait un sac, s'il-te-plait. » Sa voix s'était un peu cassée dans sa gorge à cause de l'anxiété, mais elle avait compris le message. C'était sur, elle l'avait lu cette lettre. Elle ne pouvait pas l'avoir manqué...


Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1088 Yen (¥) : 196 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 11 Déc - 2:24
pour un sourire... et un pardon
SAEJIN & YUKI
Une journée comme les autres. Enfin elle avait début comme n'importe quelle journée quand je n'ai pas cours. Une matinée à regarder tous mes animés que j'ai loupés et terminer mes mangas avant d'aller au boulot telle l'otaku que j'ai toujours été. Vu qu'une longue après-midi de boulot m'attendais, il fallait que j'en profite avoir d'aller subir la dureté de la vie réelle. Rien ne laissait présager que mon après midi serait différent des autres. J'aidais des vieilles dames à choisir - des minutes entières - des produits qu'elle ne trouvait pas, remettre des articles en rayon comme l'exigeait mon patron, faire un peu de ménage par-ci par là… Même en cet hiver, cet après-midi qui semblait si banal s'avérait être radieux pour moi. Étrangement j'aimais ce genre de travail basique. Bref, je ne voyais rien qui pouvait entacher ce ceci. Si ce n'est la cliente que je redoutais le plus.

Voyant la silhouette de Miyuki entrer dans l'épicerie, je poussais un lourd soupir. J'ai réussi à l'éviter par bien des manières mais il semblait que ce ne soit pas le cas aujourd'hui. Voilà comment plomber ma bonne humeur. J'ai bien remarqué que ses derniers temps, elle traînait de plus en plus dans l'épicerie. Alors qu'elle n'est pas vraiment à coté de l'école. Je poussais un lourd soupir essayant de trouver un moyen de me débarrasser de la corvée de la caisse, mais vu que ma collègue était en pause... Aish, c'est bien ma veine c'est moi qui vais devoir me la taper. Comme si ça ne suffisait pas à l'université. Enfin non, quoique ce serait un bon moyen de mettre les choses au clair avec elle. La petite demoiselle s'approchait de ma caisse et je me contentais de la saluer sèchement avant de scanner chacun de ses articles. Comme elle me le demandait, je lui fournissais ses emplettes dans un sac avant de le tendre vers ma camarade


« Tiens… »

Je voulais simplement qu'elle parte le plus rapidement possible. Cependant, vu mon humeur, je ne vais pas cesser de repenser à elle et a ces foutues années que j'ai horriblement détestées. Je poussais un lourd soupir avant qu'un regard glacial emplisse mes yeux.

« Au fait, j'ai bien reçu ta lettre… T'inquiète, je te la rendrais dès lundi »

J'ai vraiment hésité à m'en débarrassé. Voir sa lettre d'excuses m'avait exaspéré. Il était hors de question que je garde ceci avec moi. Pourquoi… Pourquoi elle se sentait obligée de faire ça. Elle qui semblait ne plus vouloir à faire avec moi il y a trois ans, pourquoi espérait-elle qu'on recommence tout à zéro. A dire vrai, je ne savais pas que j'étais capable de détester une personne ainsi, encore moins ma Yuki-chan… Yuki-chan... J'arrive encore à l'appeler comme ça, après tout ce qu'elle m'a fait… Je suis irrécupérable. Je passais une main dans mes cheveux rabattant mes mèches en arrière tout en continuant sur ma lancée, toujours aussi distante

« C'était vraiment trop… Ca ne te fatigue pas de limite me courir après ? Ca frise le harcèlement Yuki… Pourquoi tu t'entêtes autant à vouloir me parler… »

Je n'y allais pas par quatre chemins. Il fallait que je lui explique et elle aussi avait besoin de savoir le fond de ma pensée
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 13 Déc - 18:51

pour un sourire… et un pardon
feat ryu sae jin.

 



C'était pas gagné. C'était pas gagné avant même qu'elle ne commence, mais Miyuki ne voulait pas abandonner une fois de plus. Elle connaissait pertinemment le caractère borné de cette dernière. Elles avaient tout de même été meilleures amies à une époque. Était-ce trop demandé que d'accepter ses excuses ? Elle ne s'imaginait certes pas les horreurs et les épreuves qu'elle avait pu traverser. Cela avait du être très dur pour elle, et elle regrettait de ne pas avoir été là pour la protéger, pour la soutenir… comme l'aurait fait une véritable amie. Tout cela, elle l'avait exprimé dans sa lettre. Mais manifestement, ses mots n'étaient rien de plus que des mots sur un bout de papier… Miyuki fut parcourut d'un long et pénible frisson lorsqu'elle décela le regard glacial de cette dernière. Elle aurait préféré ne pas voir ça… Mais en même temps, elle ne s'était pas attendue à autre chose. Inconsciemment la nippone baissa les yeux avant de les relever au moment où elle lui adressa la parole. Nerveuse de ce qu'elle pouvait entendre, Miyuki se mordit la lèvre, signe de son embarras vis-à-vis d'elle. Ses sourcils se arquèrent lorsqu'elle évoqua le fait de lui rendre cette lettre dès lundi. Pourquoi donc ? Pourquoi voulait-elle lui rendre cette lettre ? Si elle n'en voulait pas, elle pouvait tout simplement la jeter ou la brûler… Pourquoi se donner ce mal… à toutes les deux ? « Non garde-là je t'en pries… ou bien fais-en ce que tu veux. Mais je ne la reprendrai pas. » C'était refuser son pardon et accepter cette défaite si elle le faisait… Malheureusement, Sae Jin ne l'entendait pas de cette oreille, et au vu de son attitude, Miyuki comprit rapidement qu'elle allait perdre patience. Un rire nerveux lui échappa au mot « harcèlement ». Un rire qui ne cessa alors de s'intensifier au moment où ce fut son tour de prendre la parole. « Moi je t'harcèle ? Tu me traites d'harceleuse, Sae Jin ? Attends, est-ce que tu l'as au moins lu cette lettre ? Tu crois que je fais tout ça pour quelle raison ? Tu me manques et… je m'en veux terriblement... » Pourtant exécrée à la base, la fin de son discours s'étouffa dans un sanglot plus au moins contrôlé. Ce n'était pas le moment de faire un scandale dans l'épicerie… Surtout pas le moment de paraître faible devant Sae Jin. Elle allait croire que tout cela n'était qu'une comédie… alors que non. Se saisissant de ses courses, Miyuki déposa son sac à ses pieds avant de jeter un regard perçant à son ancienne meilleure amie. Si elle comptait s'entêter au lieu d'accepter ses réelles intentions, elles seraient deux. « Très bien. Je vais continuer de t'harceler alors. Je le ferais jusqu'à ce que tu réalises que notre amitié n'est pas perdue ! Traite-moi de folle si tu veux. Je suis prête à tout encaisser ! »


Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1088 Yen (¥) : 196 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 16 Déc - 15:56
pour un sourire... et un pardon
SAEJIN & YUKI
« Tu ne changes vraiment pas Yuki…»

Dit-je après avoir soufflé un léger rire sarcastique. Oui elle était toujours aussi têtue qu'à l'époque où j'osais encore l'appeler ma soeur. Et quand j'ai reçu cette fameuse lettre je me rendais vraiment compte de son entêtement. Ah… cette lettre je l'ai lu de long en large un bons nombres de fois. Des excuses, des regrets… Ca ne restait qu'un ramassé de conneries sur une feuille blanche. Aujourd'hui j'allais bien que ce soit physiquement ou psychologiquement donc c'est facile de revenir vers moi désormais. Je ne vais pas mentir, sa lettre m'a presque touché, mais je n'arrivais pas à oublier ce qu'il s'est passé… c'était plus fort que moi. Je levais les yeux au ciel en entendant son discours. Et bien… elle n'était pas prête à me lâcher… très bien alors je continuerais à le repousser même si je dois être la plus odieuse possible.

« Tu t'en veux ? Je te manques… Ne me fait pas rire… »

Si n'étions pas à Royal ensemble, elle serait passée à autre chose. Sa mauvaise conscience la rattraper, elle ne pouvait que s'en vouloir à elle. Qu'elle ne compte pas sur moi pour passer l'éponge. Je me mordais la lèvre avant de claquer ma langue contre mon palet. Pour éviter d'attirer les regards sur nous, c'est dans un chuchotement et une intonation des plus dure que je reprenais la parole.

« Je te faisais confiance… Plus qu'à n'importe qui… Tu savais a quel point j'étais mal quand mon petit ami a rompu avec moi. Et surtout lorsque toutes les insultes et les coups ont débutés… »

Cette période charnière dans laquelle je n'ai pas su me battre car je n'avais aucune force. Je me retrouvais seule face au monde, mon secret exposé aux yeux du monde. Ce que j'ai vécu durant mes années lycéennes était comparable à ce que mon père m'a fait subir durant toute mon enfance… Je maudissais toutes les personnes qui était à l'origine de mon Ijime.

« Je n'ai même pas parlé de tout ce qu'il se passait dans le lycée à ma soeur. »

Je ne pouvais pas lui dire tout ce qu'il m'arrivait. Elle qui déjà a mis sa vie entre parenthèse pour moi. Pas la peine de confirmer que j'étais un problème ambulant pour elle...

« Tu le savais Miyuki… tu étais au courant et tu m'as laissé tomber. Il a fallu que tu attendes que je tente de mettre fin à mes jours pour te rendre compte du calvaire que je subissais alors que tout ça était sous tes yeux… »

Je serrais mes poings me rendant compte que j'étais idiote à l'époque. Je m'en suis tellement voulu d'être arrivée à cette extrémité. Je remercie toujours le ciel de m'avoir donné une seconde chance. Et cette chance je l'ai saisi, ce n'est pas pour faire les mêmes erreur...

« Tu es folle, c'est vrai… Folle de croire que notre amitié sera comme avant, même si je te pardonnais. Je peux plus te faire confiance.... »

… Et accepter que Yuki revienne dans ma vie serait commettre encore les mêmes erreurs. Quand un autre problème se pointera, elle prendra encore la fuite ? Si elle avait appris pour la tentative de viol à mon encontre d'il y a quelques semaines, m'aurait-elle apporté son soutien ?  Je ne préférais pas prendre le risque. Je sentais les larmes me monter aux yeux. Repenser à tout ça me faisait mal. Non je refusais de craquer.

« Dit moi la vérité… Quand tu as découvert la vérité sur moi, tu as aussi été dégoûtée comme les autres, avoue… »
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 18 Déc - 15:41

pour un sourire… et un pardon
feat ryu sae jin.

 



Ce combat risquait de durer un petit moment mais Miyuki était prête à l'endurer si cela pouvait amener à une possible réconciliation. Elle y croyait vraiment. Rien n'était impossible dans la vie tant que l'on faisait preuve de force et de détermination. Le jour où Sae Jin le voudra elle aussi, alors il y aurait un changement. Mais pour ça, la brunette allait devoir s'armer de patience et se montrer particulièrement perspicace. Ce qui n'était pas toujours son fort, à vrai dire ! Elle se demandait encore très souvent lorsqu'elle les souvenirs la submergeait, comment aurait été leurs vies si elle ne l'avait pas abandonné ce jour-là. Seraient-elles restées comme des sœurs aux yeux de l'autre ? Mais aurait-elle subit les mêmes humiliations que cette dernière ? Aurait-elle été moins populaire ? Est-ce que tout cela aurait eu une incidence sur ses études et sur son job de mannequin ? Elle aurait probablement fait une dépression nerveuse. Sensible comme elle était, elle aurait pu songer au suicide également. A cette époque, le regard des autres impliquaient plus que tout le reste et elle ne vivait que pour ça. Pour être aimée auprès de ses camarades. Pas pour devenir un phénomène de foire. Alors oui, elle n'avait pensé qu'à sa gueule. Elle avait prit peur… Et entendre son ancienne amie évoquer le sujet lui donna froid dans le dos.

C'était un peu le moment qu'elle avait toujours redoutée. Avouer qu'elle avait ressenti dans un premier temps du dégoût pour sa personne… Elle s'en voulait d'autant plus parce que cela avait été bel et bien vrai. « Sae Jin, écoute… » commença t-elle avec difficulté, les larmes lui montant aux yeux. « J'ai été lâche, je sais… Lorsque je l'ai su… j'ai pris peur… Je me suis dis que tout le monde allait s'en prendre à nous… Et j'ai été profondément choquée. Je n'avais jamais imaginé que tu puisses être… enfin… ça m'a fait peur oui. J'aurai aimé l'apprendre dans d'autres circonstances… et même avec du recul, je sais que j'aurai agis pareil. » Les larmes roulaient à présent sur ses joues. Découvrir que la personne qu'elle considérait comme meilleure amie était en fait un homme n'était en rien anodin. Quelque part aussi, elle lui en avait voulu de le lui avoir caché la vérité. Elle aurait pu l'accepter si cela était resté entre elles… Sauf que la vérité finissait toujours par se savoir, alors quoi que l'on dise, elle lui aurait tourné le dos de toute manière. Ça elle le savait. Et c'était peut-être ça le pire... « J'ai changé depuis… j'ai grandi. Cette histoire m'a aussi rendue adulte… Je suis désolée qu'il ait fallu passer par tout ça pour que je le réalise. Mais quand j'ai voulu revenir vers toi, tu m'as repoussé. Je pensais que le temps allait arranger les choses, mais tu t'obstines encore à croire que je suis comme avant… Tu sais, la popularité maintenant, j'en ai rien à foutre ! ». C'était peut-être un peu facile à dire maintenant qu'elle avait atteint ce titre, mais peu importe. Elle essuya rapidement ses joues et attrapa son sac de courses. Du beau monde se dirigeait en direction des caisses et ce n'était pas le moment de mettre Sae Jin dans une position défavorable, parce qu'elle venait de faire pleurer une cliente. « Tu as du travail… Je ne vais pas t'embêter plus longtemps. Mais on en reparlera. Je t'attendrai dehors à la fermeture. Ne m'évite pas s'il te plaît.  » Ce n'était pas le meilleur endroit ni le meilleur moment pour un règlement de compte. Sur ses mots, elle annonça son départ d'une inclinaison de la tête.


Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1088 Yen (¥) : 196 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 25 Déc - 1:43
pour un sourire... et un pardon
SAEJIN & YUKI
Durant toutes ces années, toutes ces questions me taraudaient l'esprit. Qu'avait pensé Yuki lorsqu'elle a apprit que j'étais transgenre. Et si je ne l'avais laissé entrer dans ma vie, aurais-je eu la même déception et peine. Oui, ça me travaillait énormément l'esprit. Sans compter cette colère qui s'est entassé dans mon coeur. Cette même colère que j'ai profité pour la déverser sur elle et ainsi lui dire enfin ses quatre vérités. Cependant savoir ce qu'elle avait ressenti lorsque la vérité me concernant a éclaté était primordial. Je ne vais pas vous cacher que sa réponse m'a assez attristé. Si à l'époque elle n'a pas réussi à m'accepter, pourquoi aujourd'hui le ferait-elle. Un nouveau soupir vibrait hors de ma bouche. Je me souviens qu'à l'époque me rendant compte à quel point notre amitié avait évolué et que Miyuki comptait de plus en plus pour moi chaque jour, je voulais lui faire part de mon horrible secret et mon passé scandaleux. Et là je me rends compte que j'aurais sûrement fait la pire erreur de ma vie.

Je mentirais si je disais que voir les larmes couler le long de ses joues m'était indifférent. Je serrais mon vêtement entre mes doigts, détournant mon regard d'elle. Je finissais par me pincer les lèvres. Voir quelqu'un pleurer comme ça m'était insupportable. Surtout quand j'en étais la cause. Mais bon, ceci n'était pas suffisant pour je lui accorde mon pardon. Non ce serait beaucoup trop facile. Sa superficialité et ma naïveté ont eu raison de notre amitié. Voyant les autres clients à l'affût de ma caisse, Yuki a eu la bonne idée de prendre congé… enfin jusqu'à la fermeture. Sèchement, je lui fis part de mes derniers mots


« Te donne pas cette peine. Tu ferais mieux de rentrer chez toi »

À mes yeux tout a été dit. Je devais continuer sur ma route et elle la sienne. C'est plus simple. Alors que je servais les autres clients, les mots de Yuki continuais à raisonner dans ma tête. Tout ceci repassais en boucle. Je sens encore que tout ceci va m'empêcher de passer une bonne nuit. La fin d'après-midi sonnait la fermeture du magasin. Un brin de ménage, une mise en ordre avant de quitter la boutique. J'ai à peine sentie la brise sur mon visage en pointant le bout de mon nez dehors que j'apercevais sa silhouette sur le côté. Alors elle avait vraiment attendu. Je pris soin de saluer ma collègue de travail et mon patron avant de rejoindre Miyuki. Je finissais par souffler une fois de plus avant de rouler les yeux

« T'es vraiment acharnée ce n'est pas possible »

Lui lançais-je dans le ton d'un reproche. J'ébouriffais légèrement ma chevelure, plutôt agacée par tout ceci. Mais bon, vu que maintenant je l'avais sous la main je devrais en profiter pour lui poser deux, trois questions

« T'es revenue vers moi pourquoi ? C'est ta mauvaise conscience qui t'a poussé à faire le premier pas ? »

Je ne voyais que ça comme raison. Elle dit s'en ficher de la notoriété désormais. Elle était mannequin aujourd'hui et beaucoup de personnes l'appréciait. Yuki a eu tout ce qu'elle désirait et bien plus encore. Je me mis a serrer les poings, sentant les mots me brûler la gorge

« Je voulais t'en parler un jour de mon passé si… particulier. Je comptais réellement le faire. Mais bon quelque part je suis contente que ça ne s'est jamais fait. Parce que je sais que tu aurais fini par me blesser à ce moment. Et ça, je pense que ça aurait été pire de tout ce que j'aurais pu subir. »

Tout ceci me fait prendre conscience que je vais devoir emporter ce lourd secret dans ma tombe. Je ne peux pas supporter des déceptions de plus. Ou alors revoir le dégoût dans les yeux des personnes qui m'apercevaient. Non, je voulais que ceci soit fini
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 27 Déc - 21:26

pour un sourire… et un pardon
feat ryu sae jin.

 



Oui, elle avait attendu et tenue parole. Mais la fermeture n'étant pas pour tout de suite, Miyuki avait tout de même pris le temps de rentrer au dortoir pour ranger ses courses et papoter rapidement avec les copines de sa chambre. Ces dernières furent surprises de la voir s'en aller aussi rapidement qu'elle était venue. Mais elle était restée vague dans ses explications, ne souhaitant pas attiser leurs curiosités et partir dans de grands monologues. Elle n'était pas douée pour abréger, alors elle se contenta de leur expliquer qu'elle avait des morceaux à recoller. Une amitié vieille de quelques années, mais qui méritait d'être reconstituée. Rien ne pouvait la contredire. Et ce fut avec un optimiste florissant qu'elle reprit le chemin inverse, le même transport en commun afin de retrouver le quartier de Shibuya. Avec ces aller et retour qui ne la fatiguait guère, elle n'attendit pas bien longtemps lorsque la silhouette de son ancienne amie refit surface. Le temps passait vite lorsqu'il y avait autant de trajets à faire. Au moins, le timing était impeccable. Même si elle sentait un nouveau reproche arriver, elle ne put s'empêcher de sourire, parce qu'elle s'avançait tout de même à sa rencontre et que ses zygomatiques n'étaient plus de son contrôle. Tant pis si elle passait pour acharnée. Elle l'était réellement après tout.

« Non désolée. Ma mauvaise conscience n'a rien a voir avec ça. » Pas certain que cette réponse lui convienne, mais elle n'allait pas lui faire ce plaisir d'entrer dans son jeu. Elle y avait suffisamment réfléchit dans le bus et elle avait tout intérêt à rester positive si elle comptait avoir une chance de renouer avec Sae Jin. Petite inspiration et c'était parti ! « J'ai attendu trop longtemps avant de revenir vers toi. J'ai mes raisons, et elles sont sincères. » Il y avait cependant beaucoup trop de rancœur dans le cœur de son interlocutrice. Pendant une fraction de seconde, son sourire s'effaça. Oui, ça aurait été bien pire si elle l'avait su. Elle le lui avait longtemps reproché mais finalement, les choses avaient été bien mieux ainsi… « Je suis désolée pour tout ce qui t'es arrivée. Il y a rien que je puisse faire pour remonter le temps… mais je voudrais au moins faire quelque pour toi aujourd'hui. Le passé c'est le passé. S'il-te-plaît Sae Jin, laisse-moi une chance. Laisse-nous une chance. » Elle lui attrapa les mains et la fixa droit dans les yeux. Elle ne pouvait pas rester aussi bornée. Que devait-elle faire pour regagner sa confiance ? Miyuki n'avait cessé d'y penser dans la route. Devait-elle l'emmener là où elles avaient l'habitude d'aller étant plus jeunes ? Ne lui laissant guère le choix, la nippone se saisit de la main de cette dernière qu'elle attira dans sa démarche. « Viens. Il y a quelque chose que tu dois revoir. » Peut-être que l'amener dans leur ancienne cachette raviverait des souvenirs positifs cette fois-ci ? Il fallait essayer, et ce n'était pas si loin que ça, à vol d'oiseau ! Habituée aux arrêts d'autobus, les deux demoiselles s'immobilisèrent sur le trottoir à l'attente du premier qui passerait les récupérer. La brunette jeta un furtif regard à Sae Jin, s'assurant qu'elle ne faisait pas trop la tronche. Comme pour conjurer le sort, elle leva le doigt en direction de sa joue, n'attendant qu'une seule chose ; qu'elle se tourne pour lui faire cette petite farce.


Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1088 Yen (¥) : 196 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 7 Jan - 17:40
pour un sourire... et un pardon
SAEJIN & YUKI
Sa mauvaise conscience en était pour rien ? Très franchement, j’y croyais avec beaucoup de difficultés. Pourquoi revenir vers moins ainsi sans qu’elle ne soit prise de remords ou alors qu’il n’y ait pas d’arrière pensée. Je ne connaissais plus Yuki comme à l’époque où nous étions toujours fourrées ensemble. Avant je pouvais deviner ses moindres pensées, ses moindres paroles… Mais aujourd’hui, je ne pouvais la qualifier seulement d’inconnue. En fait depuis qu’elle m’a lâché, je ne la reconnaissais plus. Alors non, je ne pouvais pas réellement savoir ses raisons pour lesquelles elle souhaitait me rajouter à sa liste de contact. Tout ceci me donnait un mal de crâne pas possible. Je roulais les yeux au ciel en entendant ses excuses poussant un lourd soupir. J’avais l’impression qu’elle répétait à voix haute sa lettre

« Ecoute Yuki, garde tes excuses d’accord ? C’est beaucoup mieux si on reste chacune de notre côté comme on l’a fait ces dernières années. »

Alors que je m'apprêtais à prendre la route opposée à la sienne, ma cadette s’emparait de ma main, m’attirant avec elle. Surprise ? Oui… Agacée ? A un point inimaginable… Où voulait-elle m’emmener encore ? Quelque chose que je dois revoir ? Au moment où elle m’a libérée de son emprise, j’aurais pu rebrousser chemin et rentrer tranquillement chez moi, mais il faut dire que la jeune fille a su piquer ma curiosité. Je voulais savoir quel était ce fameux endroit que je devais revoir. Je soupirais à nouveau puis lorsque je voulais rapide regard sur ma camarade, je sentais son doigt s’enfoncer dans ma fossette. J’aurai dû m’en douter… elle aimait beaucoup me faire ça quand j’étais atteinte par le chagrin ou toute autre émotion destructrice. C’est vrai qu’a l’époque, ça me donnait facilement le sourire… Cependant aujourd'hui, je n’avais aucunement envie de sourire. Je me mordais la lèvre avant de saisir son poignet et de retirer sa main

« Tu sais, ce n’est plus comme avant… Ça ne sera plus jamais comme avant alors arrête s’il te plaît »

Je préférais toujours imposer cette distance entre nous. Tous ces petits gestes affectueux qu’on avait l’habitude de se donner ne marchent plus comme avant. Finalement, le bus arrivait à notre arrêt et nous montons tranquillement avant d’allées s’installer sur des places assises. Pendant que le bus avançait, je me contentais de regarder le paysage défiler sous mes yeux. Une ambiance macabre planait entre nous. Un silence si pesant... Je ne prêtais même pas attention à ma camarade à mes côtés. Lorsqu’elle me fait signe de descendre à l’arrêt suivant, je me mis à la suivre sans broncher.

« Alors, où veux-tu m’emmener ? »

Dis-je en observant autour de moi. C’est vrai que ce quartier me rappelait vaguement des souvenirs. Il faut dire que ça fait une éternité que je ne suis pas venue ici. Soudainement, j’ai eu comme un déclique, puis je lui lançais un rapide regard l’air de dire “tu es sérieuse ?”. Je ne comprenais pas pourquoi elle voulait qu’on retourne là-bas. Je soufflais légèrement à de lâcher un “je vois” dans un simple murmure. Je me mettais en route vers notre ancien antre, l'un des rares endroits où je me sentais en sécurité à l’époque.

« Allons-y, je ne sais pas ce que tu espères qu’on trouve là ou ce que tu veux me montrer… Mais je préfère qu’on en termine rapidement »
electric bird.


hrp:
 

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 1:16
 

pour un sourire... et un pardon (feat ryu sae jin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une image pour faire sourire
» Pour le sourire d'une fillette, à la recherche de la peluche perdue ! - Mission rang D
» « j'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes, et construire un empire juste pour ton sourire ... » 06.07.11 - 16h45
» + et construire un empire juste pour ton sourire. (emrys)
» Défi pour un sourire ... {Ferdinand & Rebecca }
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-