AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 unromantic date ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 22 Déc - 12:13

She ain’t cooler than me
avec Uriyel ☾.


tenue❅ Elle sortit, les mains dans les poches de sa veste en cuir, le regard toujours aussi interrogateur sur ce qui l’entoure, toujours à la recherche de nouvelles connaissances sur ce nouveau monde, ce nouveau paysage qui peu à peu, l’apprivoisait. En ces quelques derniers mois, jamais sa vie n’avait été autant bouleversée : nouveau pays, nouvelle maison, nouvelle école, ce fut comme une renaissance pour la jeune femme, alors encore lycéenne. Et cette nouvelle vie n’en aurait pas été ainsi sans la famille Zhang, véritables coup de pouce dans l’existence de l’étudiante, pouvant enfin croquer pleinement la vie qu’elle avait espérer durant tout une enfance.  Ces richissimes personnes lui offraient en effet, maison, nourriture mais en plus de cela une scolarité à la somptueuse Royal Private School, le rêve de tout élève souhaitant un avenir prometteur. Ainsi, elle leur était redevable, à jamais, et ça n’était pas les tâches ménagères de la maison consistant à son travail qui serait à la hauteur de remerciements. Elle vénérait donc chacun des membres de cette famille, les écoutant au doigt et à l’œil, remplissant chacun de leurs envies, peu importe la nature.

Et cette fois-ci, ce fut  l’aînée des Zhang qui était à l’honneur. Par un simple appel et une demande, Sakurako quittait livres, cahiers et autres pour se rendre au point de rendez-vous : Shibuya, et son immense centre commercial. Une nouvelle tentation d’acheter, alors, elle était partie sans un sous, comme s’en devenait une habitude pour une si grande économiste comme elle.


Le froid de décembre lui glaça le sang, « un bonnet n’aurait pas été de trop », c’est ce qu’elle pensait. Alors, elle courra vers la première station de métro qui la déposerait rapidement aux portes du point de rendez-vous. Rapidement, ses repères étaient pris et ce quartier ne cachait plus de secrets à son égard. Il y avait du monde, un chauffeur ne se refusait pas, mais elle avait déjà trop goûté à ce monde de fortune qui n’est pas le sien. Comme une enfant ne pouvant pas s’arrêter après un bonbon sucré, Sakurako devenait bien vite gourmande d’argent, et tout ce qui accompagnait la chose. Parce qu’elle était entourée de ces personnes là, roulant en voiture de luxe, mangeant sur d’immenses tables, s’invitant à de somptueuses soirées. Ça n’était pourtant pas son origine, on tentait de lui rappeler mais elle ne voulait rien savoir.

 Mais en voilà une, éclatante femme tout droit venu de ces familles-là, marchant d’un pas classe et décidé vers la Taïwanaise, afin de la rejoindre ; elle qui était les bras croisés, le regard vide dans le hall démesuré du 109.

Pseudo : Emp. Mes messages : 355 Yen (¥) : 21 Avatar : Bae Suzy Schizophrène? : >/////<




梦醒来 要记得我拥你入怀

Age : 23 ans Date de naissance : 31/10/1992 Métier : étudiante ☾ Kendoka de l'équipe nationale {actuellement en repos suite à une blessure} Année : sixième ☾ pas suffisamment pour tout connaître, trop de question sans réponse. Résidant à : Chuo ☾ avec mon merveilleux *tousse* fiancé et son fabuleux chat ♥ non non, je ne me suis absolument pas faite chassée de chez moi. Planning :

à venir ~ Des mots d'amour pour Ethan, Sakurako, Yeo Jin, Bo Gum, le F4 et le prof canon /meurs. ♥
Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 22 Déc - 13:06

She ain’t cooler than me
Let me show you !
avec Sakurako ☾.

tenue❅ Parmi toutes les choses qui lui préoccupaient l’esprit quotidiennement, une nouvelle venait de faire son apparition et concernait la fille de la domestique employée depuis deux-trois ans par la famille Zhang, Wang Sakurako. Quelques jours plus tôt, elle l’avait aperçue en compagnie d’une jeune femme, rien de grave en soi, elle pouvait librement fréquenter qui elle voulait et où elle le désirait, mais la seule tache noir sur ce tableau était cet éclat dans le regard de la jeune Sakurako envers cette amie : admiration et respect. Peu importe ce que faisait ou disait cette jeune femme au style plutôt provocateur (même si un tout autre jargon lui irait mieux), elle semblait émerveillée et boire chacun de ses paroles sans jamais les remettre en question. Horreur et damnation, son autorité semblait être ébranlée par cette inconnue qui avait une influence monstrueuse sur sa suivante. Au début, Uriyel passa par la phase du déni, mais plus elle observait la lycéenne et plus elle sentait qu’il y avait quelque chose, la phase suivante vu la paranoïa, une impression de rébellion chez la Sakurado, et pour terminer, la phase d’acceptation très vite suivie par l’ambition de mettre fin à toutes ces bêtises.

Après son dernier cours magistrale, elle retourna dans la villa familiale pour se changer pendant une quarantaine de minute. Si elle avait abandonné l’idée de séduire son fiancé par quelques artifices que représentaient le style vestimentaire, le maquillage et la coiffure, elle était particulièrement minutieuse pour la lycéenne ; elle voulait confisquer les petites étoiles que cette dernière avait pour cette mannequine de lingerie (oui, elle s’était renseignée sur elle, par hasard en la croisant dans la Royal, elle l’avait innocemment suivi). Après avoir changé quatre fois de tenue et choisis les accessoires à porter, elle envoya un message à la demoiselle pour lui donner rendez-vous à la Tour 109, l’un des plus grand centre commercial de la capital, si ce n’était pas l’endroit par excellence idéal pour lui faire découvrir les boutiques des étages supérieurs. Le chauffeur était  l’usage exclusif de son père, depuis que l’entreprise connaissait une phase économique difficile, pourtant elle avait réussi à le convaincre pour la journée. Du moins, il la déposait et la ramènerait sans pouvoir se permettre de l’attendre à l’extérieur comme il l’aurait fait par le passé car ils étaient plusieurs chauffeurs au service de la maison.

Pénétrant dans le hall du centre-commercial, elle attrapa son smartphone au fond de son sac mais l’abandonna vite à l’intérieur lorsqu’elle reconnut la silhouette familière de la jeune femme. Un sourire s’esquissa sur les lèvres d’Uriyel qui fit de grands pas pour vite la rejoindre. Elle se félicita intérieurement d’avoir préféré la paire la plus confortable et moins haute, qu’à la plus extravagante mais douloureuse à porter à long terme. « Sakurako ! J’espère que tu n’as pas attendu trop longtemps » déclara-t-elle avant d’enrouler son bras autour du sien et la guider d’un pas assuré au travers du hall. « Nous allons avoir une longue journée… Tu veux boire ou manger quelque chose avant ? » demanda-t-elle en s’arrêtant. Remarquant que la frange de sa jeune camarade partait un peu en bataille, elle lui arrangea cela rapidement de ses doigts.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 23 Déc - 13:06

She ain’t cooler than me
avec Uriyel ☾.

tenue❅ Cette robe brodée, ce blazer azur et ces quelques bijoux, la jeune femme aux multiples nationalités  rayonnait, et Sakurako se sentit comme fière d’être accompagnée d’une telle personne avec tant d’élégance; à côté d’elle, une enfant aux origines pauvres vénérant les plus grands. « méiyǒu ! » répondait-elle simplement : Non. En face de l’aînée de cette famille l’ayant montée au-delà de ses rêves, Sakurako ne s’exprimait qu’en Chinois, sa langue natale, sa langue lui procurant nostalgie et manque. Comme si finalement, les deux venaient vraiment de la même famille, un sentiment lié par un même dialecte.  
     Uriyel se comportait telle une maman pour la jeune étudiante. Décidemment, elle en avait beaucoup des génitrices ne voulant que son bien-être, n’ayant que de bonnes attentions. Parce qu’il y avait aussi cette Yeo Jin, véritable ange prête à tout pour celle qu’elle nommait comme « sa petite sœur de cœur ». Elle était celle qui lui préparait des bentos, l’encourageait avant chaque examen plus que sa propre parente.  Mais il y avait aussi cette Hana… Kiritani Hana.  Enfin… pouvait-on citer son nom dans la liste ? Était-elle réellement la bienfaisante que Sakurako présumait ? C’était pourtant bien autre chose, ce quelque chose plein d’hypocrisie que la Taïwanaise ignorait au tout à cause de l’argent lui cachant la vision.

Mais en ce jour, c’était Uriyel qui s’occupait de l’enfant, qui prendrait soin de la mettre à l’aise, de la faire sourire et de rendre son séjour meilleur.
 « Tu as un rendez-vous amoureux plus tard dans la journé, Uriyel ? » Bien sûr, ce côté majestueux dégageant la jeune femme n’était pas une surprise, mais l’étudiante sentait comme un plus, quelque chose faisant une différence.

Elle souriait à la sensation du touché d’Uriyel sur sa frange, un nouveau sentiment de protection qui lui donnait toujours baume au cœur.  « Grosse journée ? Qu’est-ce qu’on va faire ? » Le regard interrogateur, elle plongea ses yeux noisettes droit devant-elle, afin de capter son interlocutrice. « Pourquoi ce rendez-vous ici ? » Continuait-elle, cherchant autour dans ce hall joliment décorés de sapin brillants, de guirlandes aux allures Noël, des réponses qui n’en seraient pas vraiment. Alors, elle laissait enfin la parole.

Pseudo : Emp. Mes messages : 355 Yen (¥) : 21 Avatar : Bae Suzy Schizophrène? : >/////<




梦醒来 要记得我拥你入怀

Age : 23 ans Date de naissance : 31/10/1992 Métier : étudiante ☾ Kendoka de l'équipe nationale {actuellement en repos suite à une blessure} Année : sixième ☾ pas suffisamment pour tout connaître, trop de question sans réponse. Résidant à : Chuo ☾ avec mon merveilleux *tousse* fiancé et son fabuleux chat ♥ non non, je ne me suis absolument pas faite chassée de chez moi. Planning :

à venir ~ Des mots d'amour pour Ethan, Sakurako, Yeo Jin, Bo Gum, le F4 et le prof canon /meurs. ♥
Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 23 Déc - 21:41

She ain’t cooler than me
Let me show you !
avec Sakurako ☾.

tenue❅ Dans son plan de séduction de la demoiselle, Uriyel n’avait pas minutieusement élaboré de stratégie pour la simple raison qu’elle était mauvaise pour suivre ses propres consignes. Même pour le kendo, elle suivait plus son instinct que la technique hurlée par son coach pour défaire l’adversaire, ainsi avait-elle décidé d’y aller spontanément. La réponse négative de Sakurako suffisait à décider leur première destination, le Starbucks. Pas besoin de chercher bien loin, il suffisait d’avancer de quelques mètres pour voir l’enseigne verte ornée de la sirène bicaudée. En attendant de pouvoir s’y rendre, la jeune femme se retrouvait assaillie de questions qui lui arrachèrent un sourire amusé. « Reprend ton souffle, respire, personne ne va t’empêcher de parler » commença-t-elle, en retirant sa main de la frange bien droite de sa cadette. À défaut d’avoir de petite sœur aussi mignonne, elle avait un jeune frère très casse-pied et envahissant ; ainsi aimait-elle particulièrement prendre le rôle de grande-sœur lorsqu’elle était avec la demoiselle. Tentant de se remémorer la série de question dans le bon ordre que lui avait posé Sakurako, elle commença par la première qui l’avait particulièrement marquée par la naïveté derrière celle-ci. « Absolument pas, tu es mon rendez-vous de la journée ! Ethan pourrait rêver que je vienne ainsi le voir. » Pour son fiancé, elle n’aurait pas pris la peine de se vêtir ainsi, les efforts qu’elle devait fournir était d’un autre ordre, elle devait vêtir une armure plutôt qu’une robe lorsqu’elle le rencontrait.

Attrapant doucement le bras de la lycéenne pour l’entourer et la guider vers leur première boutique, elle opta de lui expliquer les choses tout en marchant au lieu de rester comme des piquets, dans ce hall géant de magasin. « Beaucoup de chose, j’ai entendu dire que tu assistais au bal de fin d’année à la Royal non ? Il faut que tu sois à croquer. » Annonça-t-elle, laissant transparaître la couleur des activités qui allaient suivre. « Rien de plus normal que de se rendre dans un grand magasin, pour trouver la tenue qui fera chavirer tous les jolis cœurs. » Poussant la porte du café, elle guide l’adolescente vers le comptoir pour passer commande. Balayant du regard le panneau accroché derrière la serveuse, elle annonce « Un chocolat Viennois Miel Amande s’il vous plaît » commanda-t-elle avant de se tourner vers Sakurako « et toi, que veux-tu prendre ? Ne te prive pas d’une pâtisserie, aujourd’hui c’est moi qui régale ~»

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 29 Déc - 11:36

She ain’t cooler than me
avec Uriyel ☾.

tenue❅ Tout en répondant, Uriyel traînait sa cadette dans cette enseigne aux délicieuses boissons et gourmandises, afin que chacune soit bien rassasiée avant le moindre commencement de cette journée qui de, par les dires de la jeune femme, s’annonçait comme lourde et chargée. « A croquer ? Hm disons que… » Elle laissait ses mots en suspend, ne trouvant finalement pas de suite à redire. Uriyel savait comment s’y prendre, et la Taïwanaise se trouvait alors impuissante, et dans l’obligation de suivre.

Arrivant au comptoir, l’étudiante ne cherchait plus bien loin lorsque la carte s’offrait à elle, sous ses yeux. Lorsqu’on demanda de prendre commande, Sakurako hésita un mini peu, -si elle est du genre opportuniste en règle général quand il s’agit de se faire offrir quelque chose, avec les membres de la famille Zhang, c’est toujours plus différent-, mais elle se lançait tête relevée, suite au feu vert de la plus grande : « Hm... la même chose s’il vous plait ! » annonçait-elle avant de rapidement basculer de nouveau dans sa langue natale : « Pour un fiancé, tu en parles peu de cet Ethan, et je ne te vois pas beaucoup avec… » Au final, elle en savait bien peu des choses, à propos de ce garçon qui se présentait comme étant celui ayant fait chavirer le cœur de cette jolie femme. Mais elle ignorait bien des détails, elle ne s’était pas tellement renseigner sur le sujet. Et les jours comme celui-ci, les rendez-vous entre filles dans un centre commercial se présentaient comme les jours parfaits pour se rendre au courante et s’intéresser à l’autre.

On appela leur petit nom afin que chacune récupère commande. Quelque chose d’assez nouveau et soudain pour la Taïwanaise, ne pouvant se permettre d’entrer dans ce genre de boutique aux prix trop onéreux pour ces petites économies. (D’où l’hésitation précédente sur le choix de la boisson).
« 谢谢 ! » S’adressant à Uriyel d’un ton enjoué, l’étudiante se laissait entraînée vers la sortie, en direction d’une prochaine boutique. Aujourd’hui, elle était riche, et elle en profiterait. Ce fut comme dans un rêve pour cette petite aux envies grandissantes. Parce qu’aujourd’hui elle buvait un chocolat à 528,90 yen, elle ferait le tour des boutiques les plus classes tout en se tenant au bras de la fille aîné de cette grande famille des Zhang. C’était son jour, et elle en profiterait.
Balayant les vitrines d’un regard d’enfant face à des confiseries, elle se trouvait comme dans un royaume. Rare furent les fois où elle entrait dans ce genre d’endroit. Pourtant une grande amatrice de mode, Sakurako s’amusait toujours à assembler des pièces trouvées par ci-par là. Elle s’étonnait toujours au rendu plutôt pas mal de son style décontracté et sportwear, qu’elle aimait porter pour les rares fois où elle quittait son uniforme d’étudiante à la Royal. Puis il y avait cette robe, là, debout sur ce mannequin, illuminant tout ce qui l’entourait. Plus un mot, plus un geste, l'étudiante restait bouche bée, le regard fixé sur le vêtement aux allures chic et raffinée. Arriva alors le moment où les yeux se laissent tomber sur l'étiquette, Sakurako manqua de s'étouffer avec son viennois.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 1:19
 

unromantic date ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» date limite des transactions ?
» Date du repêchage
» What 's the date today ?
» Date limite - Plafond salariale
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-