AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je sais juste pas ... patiner! ft Maeda Camille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 25 Déc - 14:46

Flitsh flastsh flutshh
Ft. Maeda Camille


Assis sur ma chaise de bureau c’est à peine si l’écriture sur mes feuilles de papier devient floue tellement je n’arrive plus à me concentrer. Ca fait combien de temps que je suis assis ici à étudier ce cours ! Deux heures peut-être trois … ? Autant que ça !? Oh bon sang pourquoi ais-je pris tant de retard dans mes cours, pourtant je n’ai pas souvenir d’être beaucoup sorti ses derniers temps… Ou alors l’alcool a des bienfaits insoupçonnés que je devrais commencer à mettre de côté.
Mon regard se porte sur le classeur rempli de documents, ma main ébouriffe mes cheveux d’un air des plus désespérer. La moitié de mon torse sur le bureau je colle ma joue contre l’une des pages pour lire l’autre et ainsi de suite pendant encore quelques longues minutes jusqu’à ne plus en pouvoir !
« hm ça suffit j’ai trop mal au crâne »
Je me fait un plaisir de fermer voir même claquer le classeur bonder de papier avant de m’allonger sur mon lit. Dos contre le matelas, les mains derrière la nuque un long soupire s’exclame de soulagement !
Le repos se fit de courte durée puisque mon téléphone se met à clignoter. «  Oh ? » , me voilà qui me tourne sur le ventre téléphone entre mes deux paumes  
° N’oubliez pas de profiter des festivités de fins d’années ° => voilà ce que dit le message que je reçois et qui réveille ma petite conscience intérieure qui me dit «  non mais tu t’es vu ? Pourquoi tu traines encore ici,  bouge tes fesses va t’amuser un peu sort de ton trou »
La petite voix intérieur ayant toujours raison il ne me fallu que quelques minutes pour me relever du lit «  C’est vrai ça qu’est ce que je fou !! » directement je me mets à fouiller dans mon armoire en quête de nouveaux vêtements que j’enfilerais après une bonne douche bien chaude.

Vingt minutes plus tard c’est bien connu les garçons mettent moins de temps que les filles n’est ce pas ? Je reviens en chambre me préparer dans le but de me rendre à la patinoire «  La patinoire oui pourquoi pas ça fait tellement longtemps ! Puis il fait frais c’est le moment ! » Mais une question me trotte dans la tête : tout seul … la patinoire est censé être une activité ludique – agréable – amusante – un moment qu’on partage avec d’autres personnes donc il me fallait inviter quelqu’un. J’ai d’abord penser à plusieurs amis en me rappelant qu’ils détestaient la neige la glace et le froid et enfin un léger sourire est venu fleurir mon visage en pensant que je pourrais peut-être demander à Camille.

Camille est une amie de longue date ainsi que son frère. On s’est rencontré en Amérique lors de mon programme d’échange étudiant, ça m’avait fait bizarre de rencontrer des gens comme moi là bas et pourtant ça avait assez bien coller dés les premiers instant. Enfin, Il y a eu des hauts et des bas puis il faut dire que l’Amérique a surtout été une longue année d’amusement – de découverte pour moi alors que Camille aurait peut-être voulu que je soi plus sérieux ?
Bref, ce qui est passé est passé mais ce qui est bien c’est qu’on est rester de bons amis de plus on se retrouve ici dans la même section « hum hum » c’est notre destinée  il faut que je continue de l’ennuyer encore et encore :D donc je saisi mon portable pour l’appeler ainsi pas d’excuse pour ne pas répondre au sms.
° Appel en cours° : «  Camille ? C’est Takuya j’avais envi d’aller à la patinoire et je me demandais si tu voulais bien venir avec moi histoire de .. T’amuser et tenir compagnie, ca te dis ? »
règle numéro une : ne laisse pas le temps à la fille de réfléchir donne lui l’heure et l’endroit ou tu la retrouve ça évite a coup sur les lapins.
«  On se rejoint à 16H, devant la patinoire. J’ai hâte super »
Règle numéro deux : raccroche vite fait avant qu’elle ne puisse engager la conversation et dire  qu’elle a quelque chose d’autre de prévu.
Du coup je fais tout pour être à l’heure. A 15h55 j’arrive devant la patinoire en espérant qu’elle viendra elle aussi.


FICHE ET CODES PAR ILMARË

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 25 Déc - 15:31

Flitsh flastsh flutshh
Ft. Sadawa Takuya


La période de Noël était vraiment ma préférée de l'année. Bon il faisait peut-être un peu froid et le sol était un peu glissant, mais à part ça tout était magnifique. Les décorations partout, les gens avec leurs cadeaux dans les bras, ça respirait la joie de vivre et la magie de partout. J'avais vraiment tendance à retombé en enfance pendant cette période, même Raphaël était gagné par la fièvre de noël c'est pour dire. J'étais d'ailleurs, tranquillement dans ma chambre entrain de finir d'emballer mes derniers paquets pour le réveillon qui avait lieu ce soir. L'impatience se faisait sentir, je me demandais ce que j'allais bien pouvoir avoir au pied du sapin ce soir. De plus, on avait organisé un grand dîner ce soir à la maison, et j'avais aidé à tout préparer dans les moindres détails, on allait se régaler et faire la fête. Autant dire, une bonne journée en perspective. Il ne restait plus grand chose à faire, mais je voulais repasser à la maison voir avec le traiteur et les serveurs si tout état bien en place, ce serait dommage qu'il y ai un koak au dernier moment. Voilà pourquoi il était important de bien tout passer en revue. Soudain, alors que je mettais le nœud final sur mon paquet, mon téléphone sonna. Takuya, son nom s'affichait sur mon téléphone et je ne pus réprimander un sourire. Qu'est-ce que j'avais pu lui en vouloir à son départ des Etats-Unis, c'est de l'histoire ancienne aujourd'hui, mais je sens toujours une certaine rancune qui persiste malgré le fait que je l'apprécie énormément. « Oui? » en réalité, la conversation fut des plus rapide étant donné que monsieur se contenta de m'inviter à venir avec lui à la patinoire, me donnant l'heure et le lieu et d raccrocher rapidement. Sûrement une de ses ruses pour que je ne puisse pas lui dire non, ce qui eu le don de m'agacer sur le coup. Mais pour qui il se prend? Il croit que j'ai pas de vie ou quoi? Hm... Bon je vais quand même y aller, mais uniquement pour lui dire ma façon de pensée !

Seize heure, il était donc temps de s'affoler si je ne voulais pas être en retard au passage de savon de l'année. C'est donc sans perdre une minute que je farfouillais dans mon armoire pour me changer. Je choisis cependant avec un minimum de soin mes vêtements malgré l'empressement qui se faisait sentir. Une fois changé, retouches maquillages et coiffure faites, il était maintenant l'heure de partir. Je pris donc la direction de ma voiture, parce qu'il fait trop froid pour prendre les transports, et démarra sans plus attendre pour me rendre au lieu du rendez-vous. Lorsque je me garai enfin sur le parking, il était 16h pile, j'étais ponctuelle au moins. Je sortis du véhicule et me retrouvai bientôt face à face avec monsieurj'aprislaconfianceaujourd'hui. « YAH Sadawa Takuya, tu crois vraiment que tu peux décider de mon emploi du temps comme ça te chante? J'ai des obligations moi monsieur, je ne peux pas faire n'importe quoi n'importe quand ! » J'avais envie de la frapper, mais je ne devais pas abîmer ma manucure, du coup je pris simplement le mini sapin que j'avais dans mon sac et le frappa avec, c'est ça l'esprit de noël mes amis.


FICHE ET CODES PAR ILMARË

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 26 Déc - 0:18

Flitsh flastsh flutshh
Ft. Maeda Camille



Seize heures moins cinq montre en main voilà que j’arrive devant la patinoire avec un petit cinq minutes d’avance en espérant ne pas me faire poser un lapin par la jeune femme. Mes pas sont précautionneux, il ne faudrait pas se casser une jambe pour arriver jusque là avant d’enfiler ses patins imaginez ce serait débile non ? Sous ma grosse veste bien chaude je suis assez content car l’air extérieur est assez froid d’ailleurs à chaque respirations une espèce de nuage blanc se forme en sortant de mes lèvres. Il ne m’en faut pas plus pour tuer le temps pendant quelques minutes je m’amuse à souffler encore et encore en essayant de former le plus grand des nuages possible avant de m’arrêter lorsqu’une personne me regarde d’un peu trop près. Hum, elle doit pas avoir d’humour celle là ! Grommelant seul dans ma barbe (que je n’ai pas) je me réchauffe les mains en les collant près de ma bouche pour souffler dessus de mon souffle chaud avant de les placer dans mes poches bien coincer dans leur gants.
Trois minutes étaient passées, il en restait encore deux avant l’arrivée de la demoiselle. Mon regard scrutait les activités tout autour de la patinoire histoire de voir ce qu’on pourrait faire ensuite si tout se passait comme sur des «  patins »  boire un chocolat chaud était possible, mais je n’aime pas le chocolat… enfin je pourrais peut-être faire un petit effort si elle en veut vraiment un ?
Deux minutes de réflexion on du être nécessaire pour me décidé sur cette histoire de chocolat chaud et finalement me dire à moi même «  Oh et puis on verra bien ».
Le froid commençait a se faire sentir je me mets à marcher légèrement ou plutôt piétiner en m’impatientant tout en pensant que finalement elle ne va pas venir. C’est presque Noel la jeune femme à surement autre chose à faire de sa journée, en réalité je crois qu’il n’y a plus que moi qui ne fête plus l’esprit de Noel ! Néanmoins je ne voulais pas être seul, bien que j’aurais pu inviter plein d’autres personnes aujourd’hui je n’en aurai surement voulu aucune autre… Assez égoïste de ma part quand on sait qu’en Amérique j’ai carrément fait abstraction de sa présence en certains sens! Partir là-bas pour moi était à la base pour mes études, mais j’en ai également profiter pour m’amuser.. donc ensemble on a assez de bons moment là bas – on a été proches – très proches sauf que j’ai tellement été aveugler par mon immaturité et mon égoïsme que je n’ai pas vu que Camille me faisait de gros appels de phares pour me dire qu’elle avait des sentiments pour moi. Hors là bas je ne les aient pas pris aux sérieux puisque ce n’était qu’un voyage dans le but de m’amuser !
Il ne s’est jamais rien passer entre nous, sauf que personnellement je pensais qu’en se retrouvant quelques temps plus tard elle oublierait cette histoire, mais à présent je n’en suis pas tout à fais sur ; Sa façon d’agir avec moi est parfois bizarre donc j’ignore si elle est rancunière ou même de quelle manière elle me considère.

Presque seize heures je commence à me dire qu’elle ne viendra pas. «  Quel idiot.. » Bah oui quel idiot d’avoir voulu la forcer à venir me rejoindre une veille de Noel, elle doit surement préparer une grande fête de famille. Pour ma part dans ma famille nous fêtions Noel lorsque j’étais petit, mes parents se donnaient beaucoup de mal afin que nous passions un bon moment tous ensemble je crois qu’ils voulaient que j’ai de bons souvenir plus tard et c’est le cas.. mais depuis ma majorité Noel n’a plus là même signification ni la même portée selon moi alors j’ai décidé d’arrêter de fêter un jour de bonheur afin d’être heureux toute l’année !
(…)
Perdu dans mes pensées des coups me sont portés avec un mini sapin !
«  AIE Aie aie ! »
Elle était belle et bien devant moi à me réprimander de l’avoir obliger à venir alors qu’elle avait du boulot pour le jour de Noel. Bizarrement bien que je crie de petits aie ouille un léger sourire s’étire sur mon visage. Doucement mes mains stoppent ses gestes «  Oui, parce que je crois que ça te fais du bien de prendre un peu l’air. Tu as l’air stressée ! » En tout cas pour me frapper avec un mini sapin y a de quoi l’être tu trouve pas ? J’embrasse sa joue avant de dire innocemment :
«  Hey, qui as dit que je faisais n’importe quoi n’importe quand ? »
Mon visage se tourne d’un côté puis de l’autre pour faire non de la tête.
«  Je suis content que tu sois là je mourrais de froid et on va pouvoir enfin patiner un peu, oh attend» Pendant que je vais fouiller ma poche j’ai toujours tendance à garder un œil sur elle afin de ne pas mourir d’une mort précoce «  Ne me frappe pas ! » dis-je avant de sortir une paire de boucle d’oreille pendante avec une décoration de Noel, en trainant un jour sur un marché de Noel je les avait bêtement acheter en fait je trouvais qu’elles lui irait parfaitement bien.
Comme un petit enfant malheureux qui a peur qu’on lui donne un coup je tends mon cadeau de Noel un peu pareil qu’une offrande …
«  Joyeux Noel ? On va patiner  »
Ha ha j’aime la voir un peu prise de court, j’en profite même pour saisir sa main et l’entrainer à l’intérieur réclamant déjà nos deux place avec enthousiasme. Owi je sais qu’elle va me tuer pourvu qu’elle ne le fasse pas avec la lame des patins.

les superbes boucles d'oreilles <= clic

FICHE ET CODES PAR ILMARË

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 26 Déc - 2:41

Flitsh flastsh flutshh
Ft. Sadawa Takuya


J'étais entrain de le frapper avec mon sapin de déco, sans mais oh après tout il l'avait mérité, il a cru qu'il pouvait disposer de mon temps comme bon lui semblait. Bon après, je ne vais pas mentir en disant que je n'aime pas passer du temps avec lui, au contraire, mais là c'est la manière de faire qui m'a gêner. D'un autre côté j'aurai sûrement décliné si il n'avait pas agis de la sorte... Bon c'est compliqué okay? En attendant il avait réussit parfaitement son coup puisque j'ai pas marché dans sa combine mais carrément couru la tête la première les deux pieds en avant, je suis une catastrophe ambulante surtout en ce qui concerne ce garçon. Il pourrait m'appeler à n'importe qu'elle heure de n'importe qu'elle jour pour que je rapplique, je vous jure s'en ai affligeant... Même si je fais genre et que j'adore le charrier de manière constante, au fond je suis plus qu'attachée à lui, mais ça je n'étais pas du tout prête à l'assumer encore, enfin de nouveau pour être plus précis, un râteau même indirect une fois ça m'a suffit je ne suis pas encore maso. Enfin je ne pense pas. « Je ne suis pas stressée, c'est juste que j'avais des choses à faire, c'est Noël ce soir oublie pas ! Je sais pas ce que tu fais toi, mais à la maison c'est notre grande soirée annuelle et c'est moi qui est la charge de tout cette année. T'as d'la chance que j'ai fais la majorité du travail et qu'il ne reste que des détails à revoir sinon je t'aurais mis un vent magiquement monumental ! » Oh la menteuse. Enfin bref sur ce je rangeais ma superbe arme qui ferait frémir un hérissons pour me concentrer à nouveau sur lui. Un baiser trouve refuge sur ma joue ce qui me fit descendre un peu d'un cran, mais je ne pus retenir un sourire ironique à sa remarque. « Ca c'est ce que tu dis ! » Oui je suis persuadée qu'il fait n'importe quoi n'importe quand mais bon passons.

J'allais recommencer à me plaindre, cette fois du froid polaire qu'il faisait dehors avant qu'il ne me prenne de court avec un cadeau. Une paire de boucles d'oreilles. Je savais pas quoi dire à ce moment-là, j'étais sur le cul et je pense que c'était la réaction qu'il espérait, je le connais le zigoto il aime que je me sente bête comme ça. Je ne pouvais faire autrement que de me sentir ainsi, et touchée en même temps, c'est le genre d'attention qui peut faire facilement chavirer le cœur d'une femme, et le mien était plus que bancale en ce qui le concernait en ce moment. « Merci. » Dis-je simplement en profitant d'un instant pour enfiler ses magnifique boucles d'oreilles pas d tout tape à l’œil. Je n’eus pas le temps de parler d'avantage qu'il m'avait déjà entraîner à l'intérieur. Peu de temps plus tard nous voici assis sur des bancs entrain d'enfiler nos patins respectifs afin d'affronter la glaces. Niveau patin à glace je m'en sortait plutôt bien, c'est quelque choses que je pratiquais chaque années régulièrement. Je peux pas encore participer aux championnat du monde mais je me débrouille. Quant à Takuya, je n'avais pas le souvenir de l'avoir déjà vu sur des patins. « Tu sais en faire? Je te préviens je n'aurais sûrement pas la force nécessaire pour te relevé plus d'une dizaines de fois. Ca va t'as de la marge. » Un sourire s'affiche sur mon visage alors que je me dirige vers la petite porte qui permettais d'accéder à la glace. Un pied, puis l'autre, et me voilà lancé. Je fais quelques glissades puis reviens sur mes pas pour rejoindre mon ami qui allait s'y mettre à son tour, j'étais curieuse de voir ça. « Aller viens stresse pas, si t'es sage je te donnerais même le petit doigt pour t'aider ! » Humour humour quand tu nous tiens. Quoi que si il veut mon p'tit doigt ça ne me dérange pas plus que ça.

FICHE ET CODES PAR ILMARË

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 26 Déc - 15:38

Flitsh flastsh flutshh
Ft. Maeda Camille



Content qu’elle m’ait rejoint j’ai un peu de mal à cacher ma joie. Fort heureusement je me réfugie derrière un faux sentiment de peur, bah quoi c’est pas tout les jours qu’on vous frappe avec un mini sapin de déco !
«  Disons que je n’oublie pas que c’est Noel… Moi ? … Rien », je souri «  Un peu de patinage » puis la laissant blablater sur sa super soirée de l’année «  ça tombe bien si tu as fait la majorité du travail tu peux m’accorder un petit moment et te relaxer, tss tu m’aurais vraiment mis un vent magique et monumental ? Je serais venu frapper à ta porte avec ma grippe » dis-je en ricanant.
Par la suite j’étais venu la surprendre avec un petit cadeau que je gardais chez moi depuis ma balade aux marchés de Noel : une jolie paire de boucle d’oreille totalement dans le thème. Quoi moi je les trouves adorable, pas vous ?
Un petit merci se mit a sortir de sa bouche tout doucement pendant qu’elle les enfilaient une à une sous mon regard attentif.
« Pas de quoi, elles te vont bien », mais je ne m’attarde pas car je l’entraine directement à l’intérieur de la patinoire afin de réserver nos deux places.  La personne s’occupant de tout ça me tends nos deux tickets, ensuite nous passons à un autre stand afin d’y récupérer des patins à notre pointure. «  Quel gâchis de passer la soirée enfermer  a préparer un gigantesque banquet ou autre … tu peux me dire ce qui vous prends a tous ? Noel c’est pas censé être juste le fait de passer des bons moments ? En famille ou entres amis ? »
Le temps d’arriver jusqu’à la glace je tiens comme un étourdi sur mes jambes lorsqu’elle me demande si je sais en faire d’un coup je me redresse d’un air surpris.
« Hey ! Ne me prends pas pour un incapable bien sur que je sais en faire… » , je fais une tête qui veux dire une dizaine de fois tu n’auras même pas a me relever une fois !
«  On peux parier, qui va ramasser l’autre ? »
Est-ce que je vous ai parler de mon côté beau parleur, non bien évidemment parce qu’une fois sur la glace je ne semble pas vraiment à mon aise la dernière fois que j’ai mis les pieds sur une patinoire c’est il y a plus de deux ou trois ans d’ailleurs je ne sais même pas si je saurais en refaire ! Enfin on dit toujours qu’il suffit de se remettre en route… c’est pareil que le vélo soit disant …
J’entre sur la glace en me tenant aux barrières à droite à gauche pendant qu’elle commence à zigzaguer sur la longue patinoire. Je la regarde en ravalant un peu ma salive * quelle idée d’inventer une balade sur de la glace la prochaine fois on ira au cinéma ! *  
Camille sourit en me regardant «  Aller viens stresse pas, si t’es sage je te donnerais même le petit doigt pour t’aider ! »
Je grommelle «  Qui te dis que je stresse ?  ah ah ah va y fiche toi de moi tu sais bien que j’ai besoin d’un … » d’un quoi … «  d’un temps d’adaptation ! Attention j’arrive »
Cinq, quatre, trois, deux, u…n… et op je me lance sur la patinoire tendue comme une crampe d’un coup mes patins se rapprochent l’un de l’autre «  NON, non.. ahh… » Soudainement  sans tomber ce qui redore mon égo de macho j’arrive a elle en mode ° on ne bouge plus haut les mains° «  un petit doigt tu disais, tu me le prête ? »
En me redressant de mon regard j’observe les gens patiner aisément mis à part moi «   ça fais juste longtemps il me faut un peu d’échauffement »  changeons un peu de conversation ou plutôt dévions là.  Glissant mes doigts derrières tes boucles d’oreilles en souriant je te bombarde de compliments «  elles te vont à ravir, elles sont faites pour toi si si je t’assure ! (blablabla) »


FICHE ET CODES PAR ILMARË

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 27 Déc - 16:23

Flitsh flastsh flutshh
Ft. Sadawa Takuya


Monsieur essayait de changer de sujet alors que je voyais très bien qu'il était en galère. Il fallait dire que c'était assez compliqué comme discipline et que si on n'en faisait pas régulièrement ça se perdait facilement. Je n'allais pas être méchante et me moquer de lui, même si j'avais laissé un petit rire m'échapper en le voyant faire. Je me radoucissait un peu au file des minutes qui passaient. Au départ, en arrivant j'étais énervée contre lui, ce qui faisait que j'étais un peu sèche, encore jusqu'à il y a peu de temps, mais je n'y pouvais rien quand j'étais énervée je ne faisais pas semblant. Maintenant, ça allait déjà mieux et je commençais à me dire que l'on pourrait effectivement passé un agréable moment tous les deux et que donc ça ne servait à rien de continuer à être énervée contre lui. Finalement, c'est plutôt mignon qu'il veuille être avec moi, je ne devrais pas me plaindre. Il y avait même un moment où j'aurais tout donner pour ça, mais monsieur préférait allé s'amuser à droite à gauche. Il ne valait mieux pas repenser à ça sinon je risquais de m'énerver à nouveau. Cependant, depuis que nous nous étions retrouvé en Corée, il était beaucoup plus présent pour moi et on se voyait bien plus, surtout cette année. Je suppose qu'il se faisait à ma présence comme je me faisais à nouveau à la sienne. Aller, nous devrions en revenir à nos moutons au lieu de trop réfléchir et ressasser sans arrêt le passer. Je devais arrêter de trop penser quand j'étais avec lui, ça me faisais avoir un comportement étrange parfois à cause de la rancune qui m'animais. Mais que voulez-vous, l'amour est un sentiments puissant qui nous fait agir bizarrement surtout quand il est contrarié, ça m'a fait être méchante avec lui de temps en temps mais je l'ai toujours regretté instantanément derrière. Je n'arrive pas à resté fâché très longtemps contre lui malgré tout, il a un pouvoir étrange sur moi même encore aujourd'hui, parfois je voudrais que ça ne soit pas le cas mais je n'y peux rien c'est ainsi.

« Moins de blabla et plus d'action monsieur le grand patineur olympique ! » Un petit sourire s'affiche sur mon visage alors que je me glissais derrière lui pour le pousser un peu en prenant soin quand même de ne pas trop le déséquilibré,évitons les chutes et les jambes cassées ce serait mieux. Puis je me positionnais ensuite à sa gauche et lui prit la main. « Patinons un peu ensemble, ça va bien finir par te revenir, et au pire je t'accompagnerais dans tes chutes éventuelles, tant que je peux atterrir sur toi ça me vas ! » Il fallait quand même amortir mon postérieur ! Je le tirais donc avec moi, le faisant aller un peu plus vite quand il arrivait à tenir bien debout. C'était agréable je devais l'avouer, ça faisait un moment qu'on avait pas passer de temps comme ça tous les deux. Il faut dire que j'évitais un peu, mais je me rendais compte que j'aimais ça et que j'en redemanderais presque. Je voulais profiter aujourd'hui c'est clair, et arrêter de penser surtout il fallait que je fasse un effort là-desssus. Soudainement, alors que nous étions tranquille dans notre quoi entrain de patiner au rythme nécessaire pour Takuya, un homme passa à côté de nous à tout allure ce qui le déstabilisa et me déstabilisa, par chance on était pas loin du bord et par je ne sais quel miracle la chute fut éviter. Mais après une multitude de figure acrobatique me voilà complètement collée contre le bord avec Takuya collé à moi qui me faisais face. « Hm... Il faut croire qu'on a pas besoin d'être sur la route pour croiser des chauffard. Tu vas bien? » Cette proximité me mettais assez mal à l'aise. Mais plus dans le sens où je sentais mon coeur s'accélérer et que c'était étrange.

FICHE ET CODES PAR ILMARË

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 27 Déc - 17:41

Flitsh flastsh flutshh
Ft. Maeda Camille



Elle avait bien du remarquer ma difficulté pour le patinage artistique après tout ce n’est pas quelque chose que l’on peut faire tous les jours dans son jardin. Généralement on en fait qu’une fois par ans lorsqu’il fait froid donc il est facile de perdre l’habitude. Sur la glace j’avais totalement l’air d’une idiot, mes patins se rapprochaient l’un de l’autres et j’étais bien plus que crisper à l’idée de tomber sur la glace et me faire mal… le genre de mauvais sentiment qu’on ressent les cinq premières minutes d’un sport inhabituel n’est ce pas ?
Au beau milieu de la piste j’avais bien essayer de trouver une parade afin qu’elle ne remarque pas mes compétence médiocre en la matière, mais ce fut sans compter sur son œil aiguisé « Moins de blabla plus d’action mr le patineur Olympique ! »
J’espère qu’elle a vu mon regard changer avant d’aller me pousser derrière. Elle veut ma mort sur et certain ! Me faire payer le fait que je lui en aie fait voir de toutes les couleurs en Amérique, quoi vous ne le saviez pas ? HA HA HA bah il est temps que je vous raconte alors : Un jour après avoir un peu bu ( je sais que l’alcool est interdit en Amérique avant 21 ans, c’est pas ça qui nous empêchait d’en boire) mais j’ai fini par courir en boxer autour d’une fontaine publique du centre ville , Camille m’a couru après ou plutôt taper dessus avec son sac pour me faire rentrer après mon moment de trempette  dans l’eau. Parlons de connerie Camille m’a également entendu chanter du moins je crois ? …  Puis une fois j’avais l’intention de me doucher, le frère de la jeune femme m’avait hébergé chez eux et sans aucune gêne je suis rentré pile poil au moment ou le jeune femme était presque nue. La pauvre quand je vous dit qu’avec moi elle en a vu de toutes les couleurs durant une année, enfin revenons en à nos moutons.
Camille vient de me pousser à l’arrière et vient à côté de moi en prenant ma main, je la regarde avec un petit sourire. « Revenir ? Je suis même pas sur qu’un jour ça ait été dans mes gènes » bon au point ou on en est autant se prendre à la dérision soit même. Un petit rire m’échappe lorsque j’écoute le reste de sa phrase «  Promis je serais un bon coussin douillet pour toi ».
Finalement ensemble nous y arrivions bien le rythme n’était pas très poussé cela dit le moment était très agréable, main dans la main s’en était presque bizarre.
Je commençais à prendre plaisir au patinage, riant un peu en faisant des mouvements plus amples de droite à gauche  quand d’un coup on se serait cru sur l’autoroute. Plusieurs personnes nous ont frôlé assez rapidement nous faisant perdre l’équilibre l’un et l’autre. Camille se retrouve coller au bord puis moi déstabiliser je me rattrape au bord en plaçant mes bras de part et d’autre de sa taille.
Face à face, l’un et l’autre nos corps assez proches j’acquiesce à sa réflexion. « Ca va, tu n’as rien toi ? » Un peu sans gêne (c’est tout moi) je pose mes mains sur ta taille «  tu n’as mal nul part ? » Il y avait l’air que non et le convoit exceptionnel semblait avoir passé son chemin.
«  Cette fois je pense que ça va aller » cette fois c’est décidé je prends ses deux mains pour reculer doucement en la guidant à mon aise. Jusqu’ici tout allait bien on venait de faire quelques mètre tout se passait bien sauf que pif paf pouf … La petite séance de patinage se transforme en une belle glissade arrière ou je l’entraine avec moi. La pauvre Camille se retrouve sur moi – moi le cul sur la glace et la tête en plein dessus un peu assommé par la chute. «  aie » ça fera une bosse en plus sur la tête.  



FICHE ET CODES PAR ILMARË

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 27 Déc - 22:16

Flitsh flastsh flutshh
Ft. Sadawa Takuya


Le fait est qu'il était clairement établie que ce n'était pas notre journée. Poisse sur poisse on a finit les quatre fers en l'air voilà ! Alors que jusque-là on avait soigneusement réussis à éviter cette catastrophe inter planétaire. Pourquoi autant? Pour la simple et bonne raison que de se casser le pif sur la glace, de un ça fait mal, et de deux on est tout mouiller après parce que l glace c'est pas de la terre et que c'est tout mouiller. Tout ça c'est le meilleur moyen d'attraper une pneumonie ou simplement la crève juste avant les fêtes, rien de bien réjouissant en sommes. En tout cas ce qui était sûr c'est que vu notre état actuel, nous n'avions pas intérêt à nous attarder ici pour notre santé. Il faudrait qu'on se mette vite au chaud, qu'on se sèche et qu'on se change, eh oui ça ait beaucoup et c'est pas en restant ici que l'on va arriver à faire tout ça, c'est dommage parce qu'on commençait à bien s'amuser et notre petit moment allait bientôt se retrouver écourter à cause de cette petite maladresse. En attendant, voyons le côté positif des choses, personne n'était blessés ! Enfin je ne crois pas. A vrai dire je suis tellement occupé à vous parlez que j'ai pas encore vraiment analysé la situation. Il est donc temps de remédier à cela au plus vite.

Le fait est que, en voulant reculé, Takuya venait de tombé, et étant donné qu'il me tenais, je suis magnifiquement tombé avec lui histoire de lui tenir compagnie. Il avait finit par terre de tout son long, et moi j'avais finis sur lui, de tout mon long également tant qu'à faire. Sans m'en rendre compte, je me retrouvais avec mon visage à quelques centimètres seulement du sien, on se croirais dans un de ses drama à l'eau de rose que je regarde tous le temps. Mais non, impossible que ça finisse pareil ! Pas vrai? ... En attendant, je sens battre mon coeur à cent à l'heure alors que mon regard et le sien sont plongés l'un dans l'autres pendant quelques secondes intenses. Deux choix s'offrent à moi. Choix numéro 1: je me relève tout de suite et je retourne patiner. Choix numéro 2: Je suis une grosse timbré de la vie et je l'embrasse sur le champs comme j'ai envie de le faire depuis des années. Dilemme très compliqué, et pourtant mon coeur et la pulsion du moment me pousse vers le choix numéro 2 pourtant la raison me pousse vers l'autre... Seulement, qui à dit que j'étais raisonnable? C'était pas vraiment au programme en ce moment, alors au diable le cerveau et les pensées qui vont avec, bonjour le coeur et la spontanéité ! Je faisais donc le choix de l'option 2 en venant poser mes lèvres sur les siennes pour l'embrasser. Ca n'a rien d'un baiser fougueux et passionner, c'est plutôt quelque chose de doux et tendre qui colle bien avec le cadre qui nous entoure. Je finis par me d"tacher de lui au bout de quelques secondes, nous ne pouvions pas resté là comme ça indéfiniment. « La prochaine fois que tu veux que l'on dise bonjour au sol, essaye de choisir un endroit plus sec hm? » Sans attendre plus longtemps je me relevais et je l'aidais à en aire de même.

FICHE ET CODES PAR ILMARË

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 27 Déc - 23:38

Flitsh flastsh flutshh
Ft. Maeda Camille



Etaler sur la glace je peux vous dire que le sol est le truc le plus froid et dur que j’ai tester jusqu’à présent. La chute ne m’a pas épargné mes fesses s’en souviennent en première puis ma tête en a quelques souvenir. Les personnes qui étaient sur la glace nous esquivaient à présent pour ne pas nous blesser. Je crois avoir laisser échapper un petit « Aie » avant de fermer deux ou trois seconde les yeux. Une fois rouvert je suis tomber nez à nez avec toi, nos visage très proches déjà que nos corps eux n’en parlons pas ils étaient limite imbriqués l’un à l’autre comme des lego. Mes deux bras passés autour de ton dos j’affichais un petit air désolé de nous avoir fait tomber ensemble tous les deux, mais j’étais fort heureux que tu ais atterrit sur moi de la meilleure des façon. « Oup’s »
J’avais un peu l’art de tout prendre à la dérision, seulement ça n’avais pas l’air d’être le moment son regard semblait encré en moi et ne voulait vraiment pas s’en défaire. Je dégluti, ne quitte pas ses yeux. Puis doucement ses bras se glisse derrière mon cou pendant qu’elle s’allonge un peu plus sur mon torse ce qui m’étonne, mon jeans est bientôt archi trempé mais peu m’importe rien a foutre j’attends la suite avec impatience le cœur qui ratte milles battement à la minute même si okey c’est pas possible ! Donc ensuite au beau milieu de la piste la jeune femme vient coller son nez au mien puis ses lèvres aux miennes pour un baiser au beau milieu de la patinoire, pas très long juste ce qu’il faut pour que nos lèvres s’entremêlent  tendrement… ce fût le moment surprenant de la journée.
Surprenant parce que de 1 tu t’attends pas à ce qu’on t’embrasse au beau milieu d’une patinoire après une chute. De 2 moi qui aurais espérer profiter pour prolonger un peu l’instant et bien NON ! Dix seconde à peine après Camille s’était relevée n’ayant rien trouvé de mieux à dire que «  La prochaine fois que tu veux que l’on se dise bonjour au sol, essaye de choisir un endroit plus sec, hm ? »
Avec étonnement je pince mes lèvres avant de me relever en riant un peu. «  Tu as raison la prochaine fois je choisirai endroit sec et douillet ! Je suis tout mouillé maintenant, si on rentrait avant que je ne me congèle sur place? »
Bizarrement je ne savais si son baiser voulais dire : viens je t’attends ou tu m’as tellement fais attendre que maintenant je prends mon du ! Du coup j’osais plus trop rien faire à la patinoire, on était aller ensemble main dans la main remettre nos patins pour reprendre nos chaussures. Puis enfin nous sortions de la grande patinoire des plaisirs d’hivers.
«  Tu… as passé un … bon moment ? »
Ca me gênait juste d’être tremper…
«  Camille. Ça te dis de passé au dortoir ? Histoire que je me change on pourrait passer encore quelques minutes ensemble ainsi ? »
En fait je me souviens ne pas lui avoir laisser le choix en glissant ma main dans la sienne pour la mener à ma voiture =p.

FICHE ET CODES PAR ILMARË

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 0:48
 

Je sais juste pas ... patiner! ft Maeda Camille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je sais juste pas ... patiner! ft Maeda Camille
» Maeda Camille - "Une licorne vaut mieux que deux tu l'auras"
» we think to much and feel too little. (maeda camille)
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-