AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 the night still young; ft. xiaolu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 31 Déc - 18:17
tenue ☆ Ce soir, c’était un soir de fête. Tout le monde faisait la fête, c’était national, c’était mondial. Un changement d’année c’était quand même une fois par an – évidemment – donc tout le monde tenait à marquer le coup. Soirée entre amis ou en famille, il y avait de tout et dans la bonne humeur. Enfin, en principe. Ai n’était pas vraiment emballée d’aller dans sa famille et passer plusieurs heures avec eux, à attendre minuit que tout le monde s’embrasse puis rentre chez soi. Surtout que dans sa famille, c’était plus des moments sérieux que des moments de rigolade qu’ils passaient ensemble. Les enfants en prenaient souvent pour leur grade, les parents essayant de savoir lequel était le meilleur alors qu’au final, tout le monde s’en fichait. Mais c’était toujours glorifiant pour les adultes de voir à quel point ils avaient mieux élever leurs enfants en omettant toutes les connerie qu’ils faisaient tout au long de l’année. Son père ne disait jamais à quel point elle était perdue dans ses études, faisait n’importe quoi et travaillait peu – du moins c’était ce qu’il pensait. Une honte de voir que sa fille étudiait l’art alors qu’elle était naturellement douée pour les sciences. Ouais mais qu’est-ce que ça la gonflait, c’était toujours la même chose et elle avait envie d’ouvrir son esprit avec l’art,  point barre. Elle se rendait compte que grâce à ça maintenant elle pouvait tenir des conversations encore plus intéressantes. Mais alors que les hommes parleraient à table de leurs entreprises et que les femmes parleront de leur famille, les enfants se feront chier et ça tout les ans. Du coup se fut une chance inouï qu’elle puisse kidnapper Xiao Lu pour passer la soirée avec lui. Ils pouvaient aller faire n’importe quoi qu’elle s’en fichait du moment qu’elle était loin de sa famille. Ses parents l’avaient autorisé à y aller facilement, étonnamment ils pouvaient concevoir qu’elle veuille s’amuser avec ses amis. Elle allait juste devoir laisser lâchement ses cousins et cousines à leur triste sort.

L’heure fatidique arrivait et elle se dépêchent de s’apprêter. Puisque c’était jour de fête, enfin une fête que ses parents appréciaient vraiment, ils lui avaient donné l’autorisation de se boucler les cheveux, autant dire qu’elle était ravie. Car oui, il lui fallait l’approbation de ses parents pour ça et c’était le genre de choses qu’en général ils refusaient donc on se doutait que son expérience capillaire n’était pas énorme et ça justifiait pourquoi elle aimait essayer tant de trucs avec Xiao Lu. C’était toutes les choses qu’elle ne pouvait faire bien qu’il soit dommage qu’il ait les cheveux court. Enfin elle s’amusait surtout avec les couleurs. Elle s’était faite toute belle sans savoir vraiment ce qu’ils allaient faire en dehors de boire un verre. Ils étaient assez limités par le fait qu’ils soient tout les deux mineurs. Mais la soirée pouvait prendre une tournure intéressante, ne sait – on jamais. En quelques minutes elle était déjà habillée, coiffée et à peine maquillée. C’était peut – être jour de fête mais ça restait un truc trop chiant à faire pour elle. En à peine un quart d’heure elle était déjà prête, elle devait être l’une des filles les plus rapides au monde pour se préparer. Non mais franchement c’était une perte de temps sinon. Alors que ses parents et son petit frère – qui lui en voulait de partir d’ailleurs – se préparaient, elle prit son manteau, ses clés et son sac à main et sortit de l’appartement après avoir vaguement entendu sa mère lui dire de faire attention. De toute façon elle était avec Xiao Lu, elle allait plus faire attention à lui qu’autre chose et puis il était trop innocent pour proposer de faire des folies.

Tout le long du chemin en bus, elle essaya de ne pas mourir à cause des odeurs et se concentra sur la musique qu’elle écoutait de ses écouteurs plutôt que sur le bébé qui pleurait pas loin, en priant pour que son arrêt arrive bientôt. Vivement le permis, elle avait déjà repéré plein de voitures sympa. Mais bon, fallait déjà qu’elle ait le code. Elle regarda l’heure, était pile dans les temps mais se dépêcha quand même un peu à la sortie du bus pour arriver au point de rendez – vous.  Il ne fallait pas qu’elle le fasse attendre ni qu’elle attendre trop non plus dans le froid mais finalement ils arrivèrent en même temps. « Tient Xiao Lu ! » fit-elle en élevant ses écouteurs, « Je ne devais pas arriver en retard c’est ça ? Pile à l’heure ! »

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 4 Jan - 9:26
the night's still young × ft. ai & xiao lu
Tenue ♫ Le réveillon de la St Sylvestre. Honnêtement Xiao Lu ne savait pas encore quoi faire et avait passé une partie de son temps à trainer dans sa chambre ou dans le dortoir, faisant principalement le maki avec sa couette, bien enroulé dans celle-ci. Il avait reçu une proposition de la part de sa famille d’accueil, les parents de son meilleur ami, mais étant déjà allé là-bas pour Noël il n’avait pas envie de s’imposer plus que nécessaire. C’était sa famille d’accueil certes, mais peut-être qu’ils avaient envie d’être en famille et à ce qu’il sache, il n’avait aucun lien de sang avec eux, et même s’ils clamaient qu’il appartenait à la famille, c’était toujours différent, il n’était pas leur fils. C’est pourquoi quand il avait discuté avec Ai par SMS, il avait décidé de ne pas y aller, et de tenir plutôt compagnie à la jeune femme, lui proposant alors de se retrouver devant la statue d’Hachikô et ainsi de pouvoir se poser dans un café, ou quelque chose du genre. De toute façon sur Tôkyô même le soir du nouvel an, il y avait toujours des choses à faire. Envoyant peu après un message à son meilleur ami, lui souhaitant un bon moment avec sa famille, il se concentra plutôt à finir ses devoirs pour le lycée, avant d’aller se préparer en fin d’après midi.

Enfin ça c’était avant que les mathématiques ne le gonflent tellement que son livre vola à travers la pièce, manqua de peu de finir la télé avant de finir derrière. Se relevant dépité, il ramassa tout ce qui touchait de près ou de loin les mathématiques, récupéra le livre fourbe qui avait réussi à se bloquer avec les câbles et rangea le tout sur son bureau dans sa chambre. Au point où il en était, autant qu’il embête Raylai durant le weekend. Il aurait sans doute plus de succès à avoir les réponses qu’en observant son livre et en en mangeant ses crayons. Ce n’était même pas digest en plus. Autant qu’il se prépare. Surtout qu’il en avait facilement pour une demi-heure de trajet du dortoir jusqu’au centre de Tôkyô. Alors sans aucun regret Xiao Lu abandonna ses devoirs, préférant plutôt se préparer pour la soirée à venir. Après un long bain où il passa bien plus d’une heure, son temps se perdant sur son livre consacré au Nail Art, il se retrouva quasiment dans son armoire à la recherche du manteau en fausse fourrure qu’il avait dégoté avec Miyuki l’année d’avant pendant les soldes. Ce manteau était d’une beauté, et s’il ne neigeait pas, il faisait assez froid pour pouvoir le sortir. Une fois la boite de celui-ci récupéré, il en profita pour attraper en passant un de ses fameux pantalons en cuir et un haut blanc avec des lanières qui iraient avec le tout.

Ce ne fut pas tout d’avoir trouvé sa tenue, le temps de faire son Nail Art, de se pouponner, de s’arranger pour que ses cheveux roux ne semblent plus avoir fait la troisième guerre mondiale à son lit, il était déjà temps de partir. Attrapant son sac et s’arrangeant de bien tout avoir, il ne voulait pas faire demi-tour après être arrivé à la station de métro comme il l’avait fait avant son rendez-vous avec son ‘grand frère’, il sortit du dortoir et marcha d’un pas rapide à travers le froid. Comme il l’avait pensé, le métro tokyoïte était totalement bondé si bien qu’il du attendre que plusieurs rames soient passées avant de pouvoir s’y engouffrer. Se calant dans un coin, ce fut musique aux oreilles qu’il attendit patiemment d’être arrivé au bon arrêt de Shibuya, sortant du métro avec un soulagement non feint. Forcément il était arrivé un peu en avance. C’était toujours un plus d’être ponctuel, mais quand on donnait rendez-vous à une fille, qu’elle soit votre amie, votre compagne, votre cousine ou qu’importe son lien avec vous, il était rudement conseillé d’arriver en avance pour pouvoir l’accueillir. C’est pourquoi il prit sur lui d’attendre. Heureusement Ai étant quelqu’un de ponctuel, et vu qu’il l’avait déjà titillé sur le sujet, il ne fut pas surpris de la voir à dix-neuf heures pile.

« Tient Xiao Lu ! fit-elle en élevant ses écouteurs, tandis que Xiao Lu tentait de garder toute la chaleur du monde dans son manteau en se décrochant à regret de sa statue. –Je ne devais pas arriver en retard c’est ça ? Pile à l’heure !
- Héhé, à l’heure en effet. Tu es sublime sinon. » commenta-t-il en remarquant les efforts que la jeune femme avait faits, baissant son casque autour de son cou. – Lìng rén jīngtàn. » ajouta-t-il en chinois amusé. A voir si elle comprendrait sans utiliser Google cette fois-ci, non mais.

« Il y a un petit café sympa pas loin, après faudra voir ce qu’on fait ? On peut toujours finir la soirée au karaoké, mais avant … ? »

code by lizzou × gifs by tumblr

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 15 Jan - 0:34
Ai tourna sur elle-même, toujours réceptive aux compliments. Elle avait fait un effort sur sa tenue pour une fois, pourquoi ne pas profiter de ces jolis mots ? Même si au quotidien elle se faisait violence pour bien s'habiller, être une fille demandait trop de temps, du temps qu'elle n'avait pas toujours. En fait, elle passait même plus de temps à coiffer Xiao Lu qu'elle-même, c'était pour dire. Son rôle de coiffeuse à domicile, elle l'aimait bien, autant qu'elle aimait bien le jeune garçon. Elle avait eu de la chance quand même qu'il accepte de devenir son cobaye, ce n'était pas bien parti au début. Il fallait croire que c'était son charme naturel qui avait tout fait et elle voulait bien le croire. Enfin fallait-il encore qu'elle se trouve un charme quelconque et à part ce soir où elle était fière d'elle, elle n'en pensait pas autant d'ordinaire. T'es adorable. Remarque, je te retourne le compliment. fit-elle en le zyeutant. Ce n'était pas parce qu'elle état adepte du style sac à patate qu'elle avait mauvais goût et elle se surprenait souvent à regarder la tenue des autres même si c'était plus pour les filles que les garçons. Xiao Lu poursuivit en une langue qui lui était inconnue, pourtant c'était celle qu'elle s'efforçait à apprendre avec lui. C'était clair, il n'était pas près de l'amener avec lui dans son pays natal pour un voyage pédagogique. Elle pencha la tête sur le côté, comme son chat quand elle se tuait à lui parler, à lui poser des questions dans l'espoir qu'il lui réponde mais que finalement c'était un animal inutile. Certes, pratique quand elle devait lui confier des secrets qu'il ne pouvait répéter. ... Désolée, moi pas comprendre toi. En plein dans la folie de Star Wars, qu'elle avait d'ailleurs été voir - ce qu'elle avait eu du mal à avoir une place de cinéma - elle avait opté pour le langage de maître Yoda, comme s'ils allaient mieux se comprendre ainsi. Elle était une piètre élève, plus douée à l'écrit que l'oral. Tant pis, elle jouera le rôle de la muette en Chine.

Oh oui, le karaoke ! Elle frappa dans ses mains, toute contente. Enfin si elle se mettait à chanter juste avant la fin de l'année, ce n'était même pas sûr qu'elle se termine sans une connerie du genre fin du monde ou pluie de météorites, même si cela revenait un peu au même. Les gens n'étaient pas nécessairement obligés de bien savoir chanté pour y aller, elle allait juste révéler chanter comme une casserole en plus d'être moche. Mais au moins, elle aimait chanter. Enfin, Xiao Lu ne devait pas encore se douter qu'il allait perdre l'ouï dans quelques heures. Pauvre enfant, si jeune. Allons au café, se doper à la caféine et finir déchiré dans la rue ! A part ne pas dormir, ils ne risquaient pas grand chose et avec les nombreuses autres boissons, ils avaient de quoi s'amuser à tester tout les effets de chacune des boissons jusqu'à la dernière heure de l'année. Elle le prit par la main, totalement ignorante que dans ce pays si pudique que même un effleurement de peau leur dressait les cheveux sur la tête, elle rebelle des temps moderne et grande tactile, le traîna jusqu'au café le plus proche, un peu fréquenté et principalement par des jeunes. Normalement, tout le monde passait cette instant en famille ou avec des amis en soirée, mais quand vous étiez des bébés comme eux, fallait trouver un moyen de passer le temps. Encore un an et Ai pourrait découvrir les joies des boîtes de nuit mais ce n'était pas encore pour maintenant d'y aller avec Xiao Lu. D'ailleurs, elle n'était même pas sûre qu'un jour il deviendrait adulte, comme bloqué sur le niveau enfant. Un pokémon qui n'évoluerait jamais.

Ils s'installèrent à une table, enfin au chaud. Ouais, un bon café et après un truc plus frais mais là elle avait envie de mourir au lieu de vivre ce supplice qu'était le froid. Elle enleva son manteau qu'elle mit à sa chaise et enleva son bonnet, recoiffant un peu le dessus de sa tête. La vache ! Ce qu'on se les caille en ce moment !

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 15:30
 

the night still young; ft. xiaolu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» IF I DIE YOUNG
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-