AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 c'est à ce moment précis que nous sommes devenus amis •• Saejin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 14 Jan - 20:45

parfois une fraction de second suffit à faire ce qu'il faut .
•••
Cet après-midi là;

« pouvons nous donc exiger d'une compagnie une telle implication messieurs les jurés? » je regarde l'assemblée avec ce regard qui signifie, je ne peux pas perdre cette affaire, même pas la peine d'essayer de me battre. J'aime le tribunal, j'aime l'odeur particulière du banc des jurés. J'aime jouer avec les mots et les preuves pour qu'elles jouent en ma faveur. Je suis un avocat qui gagne, c'est pour cela que des grandes sociétés me font confiance au niveau juridique. Le droit des affaires à toujours été mon domaine, même si il m'arrive encore de défendre dans des affaires pénales ou de mœurs. Je m'installe à côté d'un haut représentant d'une entreprise coréenne. Et oui je suis rentré en Corée le temps d'une plaidoirie avant de retourner dans mon Japon d'accueil. Cela me fait bizarre d'être à Séoul, de parler coréen et de ne pas avoir à chercher mon chemin. J'ai grandit ici je connais la ville comme ma poche, pourtant j'ai hâte d'être dans l'avion qui me raccompagnera chez moi. Je n'ai pas encore attaqué les cours à la fac. Mais en attendant je travail comme consultant et avocat dans des entreprises je ne chôme pas. Je déteste rester inactif du coup, je me surcharge de travail histoire de ne penser à rien d'autre.

Ce soir là;

Je suis rentré il y a une heure, un bon chèque en poche et un nouveau procès gagné en poche. C'était mon dernier client coréen, alors je ne vais plus devoir y retourner avant un moment. Je dépose mes affaires à l'appartement, aucun signe de ma colocataire... oh cette histoire est elle aussi compliquée... je décide d'aller faire un petit jogging, après dix bons kilomètres je décide de faire demi-tour, je n'ai pas la motivation aujourd'hui. Surement le retour en corée qui m'a un peu chamboulé. C'est peut être le fait de l'avoir croisé dans la rue devant le tribunal.
Impossible pour moi de rester à l'appartement ce soir, j'ai besoin d'air ... je décide de sortir un peu et d'aller m'amuser ...

J'arrive dans le bar, il est déjà tard, il y a un monde de fou je m'approche pour commander une bière avant de m'installer sur un tabouret, j'écoute un mec totalement ivre me raconter ses problèmes de cœur tout en scrutant la salle. Mes yeux tombent sur une femme, elle est jolie et semble se faire emmerder par un type. Je déteste ce genre de mec balourd, qui pense que les femmes sont des objets. C'est fou malgré cette femme je reste humain. Elle m'a brisé mais pourtant je n'en veux pas au autre femme. Surement parce que je ne laisse pas mon cœur commandé et que mon cerveau est le seul commandant de bord.

C'est en allant au toilette que je retombe sur cette femme, la fameuse femme du bar toujours avec cet idiot de mec qui la tripote, ok cela m'énerve en plus elle ne semble pas sur d'accord. J'espère que c'est pas son mec sinon je suis bon pour une sacrée emmerde. Je m'approche du couple. Je tape sur l'épaule du mec pour qu'il se retourne « cela te dérange pas de peloter ma copine? » je le foudroie du regard et tend la main vers la fille pour lui laisser le choix, après tout si elle n'a pas besoin d'aide je ne vais pas la forcer.


© 2981 12289 0

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1088 Yen (¥) : 196 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 22 Jan - 0:57
c'est à ce moment précis que nous sommes devenus amis
SAEJIN & SIYOON



Je ne comprenais qu'elle était cette manie de mes proches de vouloir me "décoincer". Je sais que je n'étais pas la fille la plus extravertie qu'il soit mais bon, je restais extravagante à ma manière. Ce n'était pas assez pour mes proches j'ai l'impression. Étais-je si ennuyante que ça pour qu'on veuille me faire découvrir "la vie" d'une autre manière, loin de mon monde d'otaku ? Peut-être

En tout cas, j'étais à nouveau sujet de ce genre d'expérience de la part d'une de mes amies qui me demandait de la rejoindre dans un bar de la ville. Typiquement le genre d'endroit dans lesquels je ne suis pas à mon aise. Je scrutais les horizons, espérant voir mon amie sur place, mais elle ne semblait ne pas être arrivée. Je poussais un soupir avant de venir m'installer au bar, commandant un simple verre d'eau en attendant mon amie. Ma solitude semblait de courte durée vue qu'un mec a décidé que je serais sa proie de ce soir. Franchement, il est mal tombé... j'ai beau être timide, naïve et tout ce que vous voulez, mais une fille facile jamais... Cependant, il commençait à devenir un peu trop insistant à mon égard. Ceci me mettait définitivement mal à l'aise, voire ça me faisait presque peur. A ce moment, la seule solution que j'ai pu trouver, c'était de fuir. En même temps, que voulez-vous que je fasse d'autre ? Je me levais afin de pouvoir m'isoler dans les toilettes. Je pensais que ce serait le seul endroit où il pourrait me foutre la paix...

Je sentais mon bras de faire violemment pour me retrouver soudainement attirée vers l'homme que j'essayais désespérément fuir. Mais il semblait vraiment déterminé à conclure avec moi. J'avais beau tenté de le repousser, ma faible force n'était pas d'une grande utilité. Il m'emprisonnait entre le lui et un mur, m'écrasant quasiment de tout son poids, je sentais ses mains devenir un peu plus baladeuses sur moi. Comme s'il me fallait des raisons supplémentaires de ne pas apprécier mon corps. Mes larmes n'attendaient pas perler sur mes joues pales. C'était alors que ça devait se passer. Ce n'était pas mes supplications qui allaient stopper cet homme, je pourrais presque dire que ceci le motivait un peu plus quand sa main se retrouvait sous mon haut. Cette sensation était des plus horrible. Il allait profiter de moi de la pire des manières qui soit. Est-ce que ma naïveté naturelle me trahit ? Ou alors j'ai vraiment l'air d'une petite vierge toute timide qui est écrit quasiment sur mon front. Tout à coup, la voix d'un autre homme raisonné. Mes yeux embués par les larmes ne me permettaient pas de train bien le distinguer, mais lui ne semblait pas alcoolisé, c'est déjà ça. La main que l'inconnu me tendait m'avait l'air d'être une secouriste. Je ne vais pas mentir, j'ai longtemps hésité avant de la saisir. Mais bon, il a prétendu être mon petit ami, c'est qu'il veut me venir en aide, non ? Tremblant encore de peur, je saisissais ses doigts pour me réfugier à ses côtés. Telle une enfant, je m'accrochais à sa veste, comme pour lui dire de ne pas partir. Je me suis sentit tellement souillée à ce moment-là. Ma voix presque enrouée due à tout ce stress et mes pleurs, je jetais un furtif regard sur mon sauveteur.


« Mer... Merci. Je vous remercie infiniment. »

Je finissais par m'écrouler au sol, éclatant en sanglots. Pourquoi fallait-il que ceci arrive à moi ? Je me sentais horriblement sale

« Si nous aviez pas été là, il m'aurait sûrement… »

Violé, oui... Mais ce mot, je n'arrivais pas le sortir. Rien que d'y penser, j'ai envie de vomir alors je pense que c'en était trop pour une soirée. Je me dégoûtais tellement... Je ne cessais de frotter mes bras, comme pour essayer de retirait les traces de son passage. Mais c'était des marques indélébiles qu'il a laissé sur moi....
electric bird.


hrp:
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 22 Jan - 14:33

 parfois une fraction de second suffit à faire ce qu'il faut .
  •••
Voilà pourquoi je ne dois pas ou alors très peu; je ne supporterai pas de devenir comme cet espèce de gros lourd. Quand je bois trop je sais que je deviens très très câlin, alors quand je suis avec des amis cela ne me dérange pas mais quand je suis seul je ne bois que ce que je peux supporter sans devenir une épave. Je regarde cet homme qui semble même pas se rendre compte du mal qu'il peut faire pour son propre petit plaisir égoïste. Je regarde la jeune femme qui semble complètement perdue et lui tend la main pour qu'elle puisse avoir un échappatoire si c'est ce qu'elle souhaite. Je ne peux pas fermer les yeux quand je vois quelque chose comme ça se dérouler devant moi. Beaucoup serait juste passé devant sans rien dire, mais moi impossible. J'ai tellement défendu de femme violait pour ne pas vouloir cautionner ce genre d'acte. Je ne peux pas... je sais à quel point elles sont brisées après cela pour ne pas vouloir fermer les yeux. Elle me saisit la main et je la tire doucement la mettant à l’abri derrière moi . Je suis pas muscler mais je suis grand et cela compense. Il faut vraiment que je me mette au sport pour être un peu plus imposant dans ce genre de situation. L'homme se tourne pour essayer de la retenir mais je saisis son poignet «Ne me force pas à devenir violant ... »

Je le regarde partir en ronchonnant tout en retenant d'une main la jeune femme. Ou plutôt à la soutenir, j'ai l'impression qu'elle va s'effondrer et cela ne manque pas elle se retrouve assise par terre en larmes. Ok là je deviens complètement impuissant, je suis passé de Superman à un gosse en une fraction de seconde. Je la regarde et l'écoute en fermant les yeux. Il semblerait que je sois arrivé au bon moment je retire ma veste pour la lui poser sur les épaules. Avant de m'accroupir pour qu'elle me regarde «ça va aller maintenant ! Il ne vous fera rien c'est promis... » j'essuie ses larmes doucement avant d'enrouler mes bras autour de mes genoux et de l'observer «qu'est ce qu'une jolie fille comme vous, fait elle seule dans ce genre de bar ? On ne vous a jamais dit que cela peut être très dangereux ?» je lui fais un petit sourire avant de reprendre « il ne peut rien vous arriver maintenant. Venez on va sortir prendre l'air je pense que cela vous fera du bien... puis je vous raccompagnerai jusqu'à un arrêt de taxi d'accord.» je lui attrape doucement la main en me redressant « oh j'allais oublier ... je m'appelle Siyoon »




 © 2981 12289 0

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1088 Yen (¥) : 196 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 23 Jan - 16:38
c'est à ce moment précis que nous sommes devenus amis
SAEJIN & SIYOON



On pense toujours que ce genre de chose n’arrive qu’aux autres, mais c’est totalement faux. C’est bien plus proche qu’on ne le pense. Je ne savais pas à quel point on pouvait se sentir mal après ce genre de situation. Je ne pensais pas non plus qu’une fois devenue une véritable une femme, qu'il m'arriverait des problèmes de ce style. Les hommes étaient définitivement tous les mêmes. Ils ne savent qu’être violent et obtenir leur désir que par la force. Mon père a déjà tenté de me faire comprendre son point de vue de cette manière et ça n’a pas fonctionné. Quelque part, je reste cet enfant faible dont une protection est quasiment obligatoire. Moi qui voulais être indépendante et tout ce qui va avec, je pense que ceci n’est définitivement pas mon truc. J’aurais toujours besoin que quelqu’un assure mes arrières j'ai l'impression… Pathétique

Je l’étais encore plus, là, assise au sol, mon visage totalement humidifié par mes pleurs. Je sentais la grande main de cet homme sur mon visage. Instinctivement, je l'ai un peu éloigner avant de me rendre compte qu'il voulait seulement essuyer mes larmes. S’il savait que c’était peine perdue avec moi… J’ai tellement la larme facile. Difficilement, je posais mon regard sur lui avant de le détourner rapidement, couverte de honte. Si ça ne tenait qu’a moi, je n’aurais pas mis les pieds dans ce genre d’endroit. Ça ne me ressemble tellement pas. Mais cet inconnu avait soulevé un point important… C’était vraiment dangereux et je ne sais pas comment mes amies pouvaient fréquenter ce genre d’endroit.


« Je… Je n’avais jamais pensé que ca pouvait l’être a ce point-là »

J’étais définitivement trop naïve. De nos jours, il semblerait qu’être mignonne est passible de viol. C’est ce genre de situation qui me conforte dans mon choix d’orientation. Alors qu’il se présentait à moi sous le nom de Si Yoon, je passais une main rapide sur mon visage, effaçant mon maquillage au passage en plus de mes larmes.

« Je m’appelle... Je m’appelle... Ryu Sae Jin »

Je ne sais pas si pas si c’était vraiment compréhensible avec mes reniflements et ma voix rauque. Je me relevais, tenant difficilement sur mes deux jambes. Sûrement dû encore au choc. Je ne sais vraiment pas ce que j'aurais pu faire s'il n'était pas passé par là par hasard. Alors qu'il me suggérer de me changer les idées en dehors de cet endroit, mes yeux toujours remplis de larmes lui lancèrent un regard de détresse. Mes ongles agrippaient sa chemise autant qu’ils le pouvaient.

« S’il vous plait, ne me laissez pas seule, j’ai pas envie que ceci recommence… »

On ne sait jamais de quoi sont capables ce genre de personnes. Je ne voulais pas qu'il me laisser seule dans ce genre d’endroit ou même dans les alentours seule

« Et si… Et s’il m’attendait là, s’en prendre à moi à nouveau »

Je n’arrivais pas à sortir cette idée de mon esprit. Et je sais que je continuerais à y penser jusqu’à la fin de mes jours. J’étais tellement effrayée et tétanisée par la peur. Et je le serais encore jusqu’à ce que je rentre chez moi pour m’enfermer à double tour et essayer de me débarrasser de cette sensation avec plusieurs douches. A condition qu’on ne me laisse pas faire le trajet seule
electric bird.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 9:29
 

c'est à ce moment précis que nous sommes devenus amis •• Saejin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Au mauvais endroit, au mauvais moment...
» Un petit moment de réconfort
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum :: Les fiches perso/lien/rp-