AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Lesson n°1 : Try to be a real man [Feat. Hoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 17 Jan - 10:17

"lesson n°1 : try to be a real man"
••• Prenant un grand verre d’eau pour tenter d’apaiser ma déshydratation de la journée à cause de la surcharge de travail d’aujourd’hui, je profite de ce temps de pause pour réfléchir aux diverses possibilités qui s’offrent à moi concernant un problème difficilement surmontable. Je n’ai pas pour habitude de trouver une situation particulièrement compliquée et j’ai même tendance à très souvent trouver rapidement une solution, sans que cela n’ait un quelconque impact sur ma vie personnelle. Il faut dire que j’ai des années de pratique concernant le contrôle de ma vie et des divers problèmes qui se présentent à moi. Néanmoins, le problème qui se pose et qui me fait autant réfléchir ne me concerne pas. Je ne suis pas une personne qui se soucie des problèmes des autres, en règle générale, à vrai dire, je considère que chacun a ses problèmes et que chacun doit parvenir à les résoudre seul, mais contrairement à ce que l’on peut penser, je suis assez investi quand il s’agit de difficultés provenant de mes patients, ou anciens patients, surtout quand ces patients vivent dans une certaine précarité. Bien sûr, je ne suis pas non plus la mère Theresa, loin de là cette idée saugrenue et totalement insensée. Je ne suis pas non plus quelqu’un qui va s’exposer devant autrui en cas d’acte « bienveillant », leur montrant une quelconque once d’humanisme. Tout est dans l’art de la discrétion et la manière d’utiliser des moyens indirects sans que personne ne soupçonne quoique ce soit. Mais je dois avouer que cette fois-ci le cas est bien plus complexe qu’il n’en a l’air. Je ne sais pas comment résoudre le problème sans être impliqué directement, sans montrer mes intentions. Cela me semble bien compliquer et j’ai beau réfléchir, je ne trouve pas encore de véritables solutions qui me conviennent. Je ne sais même pas pourquoi je me turlupine autant le cerveau alors qu’il n’y a pas lieu d’être. Je chasse d’un revers de main mes pensées et me dis que ce n’est pas mon problème. Ce n’est quand même pas de ma faute si cet homme se fait battre par les autres, s’il semble avoir des difficultés à se montrer homme. Il n’a qu’à s’endurcir. La vie est difficile pour tout le monde, n’est-ce pas ?

Je retourne donc tranquillement à mes activités, m’occupant de mes patients avec cette attitude si distante que certains de mes patients me reprochent. Je ne désire pas être médecin pour être proche des autres, je désire être médecin pour sauver des vies, pour donner de la chance à ceux qui n’en ont malheureusement pas. Je ne fais pas de la psychologie, j’aurai choisi d’autres études si cela avait été le cas donc je ne vois pas pourquoi je serai quelqu’un de doux et accueillant, arborant un sourire des plus hypocrites. Je finis donc ma journée avec quelques réprimandes venant de mes supérieurs, mais qu’importe, j’ai l’habitude de recevoir de tels remontrances, et je sais que malgré le fait qu’ils se plaignent de moi ils ne peuvent pas se passer de ma présence car je suis un très bon interne qui surpasse les attentes. Je ne le pense pas pour vanter mes capacités, mais c’est la vérité. Bref, je m’en vais donc rejoindre mon rendez-vous de la journée, celui qui me fait réfléchir depuis quelques jours sur la manière de faire de cet homme, que je dois voir, un véritable homme et non pas un homme aussi faible qu’il ne l’est. En tant que Yong Pal, je sais que j’ai les capacités de l’endurcir. Après tout, un homme comme moi sans cœur, sans attache, ne peut qu’être capable de transformer un homme sans défense en un homme différent. Je crois que c’est devenu un challenge pour moi et je déteste échouer. Tout en arrivant au lieu de rendez-vous, qui se trouve près de l’hôpital, je continue de réfléchir à comment enseigner à cet homme la manière d’être un vrai homme. Je finis par sortir de mes pensées en le voyant en face de moi. Prenant un air sérieux, et fronçant les sourcils, je m’approche de lui, et lui lance un regard froid, « tu as mon argent ? » dis-je sans même prendre le temps de le saluer.
.
© 2981 12289 0

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 17 Jan - 20:49


Try to be a real man
kim yong pal  + sonoda k. hoshi

tenue + ce n'est pas si simple d'accumuler ses sous quand tu ne bosses que quelques soirs par semaine à la bibliothèque du campus. Sans faire dans la précision, disons simplement que le taux horaire n'est pas loin de celui que l'on offre aux gamins dans les pays en sous-développement qui font des baskets pour Nike! Bon d'accord c'est une exagération, mais le point il est passé. à ce rythme tu auras remboursé ta dette dans dix ans... galère que les hôpitaux prennent les gens pour des riches. Tout ça pour soigner les blessures qu'un enfoiré t'avait fait subir en te malmenant comme un petit jouet en caoutchouc pour bulldog. Dans tous les cas les coups tu en as l'habitude, par le passé ton paternel il se faisait un malin plaisir à te passer à tabacs sous prétexte qu'il allait t'endurcir la couenne! Tu en fais encore des cauchemars d'ailleurs, tu entends toujours le rire malsain de ta mère qui l'encourageait dans sa démarche... dieu il ne t'aime pas où il existe pas, l'un ou l'autre. Yong Pal il pouvait bien essayer, mais franchement tu n'as pas grand espoir pour ton cas. Si un cumulus d'années à te faire tabassé par ton géniteur ne t'a pas transformé en gladiateur tu ne vois pas trop ce qu'il pourrait sortir de son chapeau pour faire une différence. Tu as déjà compris il y a longtemps que tu as été crée pour t'écraser devant les plus forts et subir en silence... c'est la loi du plus fort dans cette jungle et toi tu es l'être faible. Tu as beau espéré le chevalier servant sur son cheval blanc et son amour pour te protéger contre les vilains, les comptes de fée ils ne te sont pas réservés. La vraie vie ce n'est pas un compte de fée.

Du coup tu as rendez-vous avec l'étudiant en médecine et tu l'attends au point de rencontre avec ta modeste sommes entre les mains dans une enveloppe blanche. C'est loin d'y être le compte et tu le sais bien, du coup, tu ne peux pas t'empêcher d'être nerveux. Il ne sera sans doute pas satisfait avec ce que tu as réussi à amasser. Au départ, tu avais cherché à faire un paiement... en nature. Pas que tu as pour habitude de troquer ton cul pour des frais médicaux, mais comme tu as appris depuis longtemps, ceux qui veulent ton corps ils le prennent même si tu es contre, alors autant l'offrir toi-même. Cependant, l'homme à la blouse blanche il n'est pas comme les autres et il avait refusé ta proposition de paiement... alors oui tu es resté vachement perplexe. Blesser aussi parce qu'il t'avait balancer quelque chose comme ''si il voulait une pute il irait en chercher une''... pas que ce soit la première fois que l'on t'as traité de putain, mais ça t'as quand même fait l'effet d'une claque en plein visage. Yong Pal c'est un homme vachement séduisant, il ne doit pas avoir trop de difficultés à tirer son coup. Malgré tout tu étais vraiment content d'avoir l'occasion de le voir à nouveau. Les passants pouvaient te voir rayonné comme un gamin qui allait voir le père noël. Ou une lycéenne qui allait avoir son premier rencart avec son crush de toujours. Du coup tu joues avec l'enveloppe en attendant qu'il arrive au point de rendez-vous qui se trouve pas très loin de l'hôpital où il travail. Quand tu le vis arrivé tu te mis à rayonné à deux-milles watts malgré son regard limite glacial. « hey! » toi tu es tout le contraire tu es tout sourire, limite que les oiseaux et les petits animaux de la forêt ils dansent autour de toi comme si tu étais la réincarnation de Blanche Neige. « désoler ce n'est pas beaucoup, je vais essayer d'amasser davantage la prochaine fois... » et tu lui tends l'enveloppe 
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 18 Jan - 21:33

"lesson n°1 : try to be a real man"
••• Je sais pertinemment ce que c’est que d’être pauvre, que de trouver tous les moyens possibles et inimaginables pour tenter d’amasser de l’argent, il m’est donc facile de comprendre la situation d’Hoshi et c’est bien pour cette raison que je l’ai laissé rembourser sa dette peu à peu. Moi-même j’ai des difficultés à avoir de l’argent pour soigner ma sœur, pour l’envoyer en Amérique, pour qu’elle se fasse enfin soigner, pour qu’elle ait une chance de survie, mais malheureusement, la vie n’a pas donné de chance à tout le monde, et pas tout le monde nait avec une cuillère en or. J’aurai pourtant souhaité être riche, dépensé mon argent pour offrir à ma sœur une meilleure vie, mais je dois vendre mes capacités médicales aux déchets de la société, à la mafia, aux gangsters. J’en suis réduis à ça. M’enfin je ne vais pas me plaindre, quelque part ça me permet de m’améliorer au niveau de la pratique. Tout ça pour dire que si je lui laisse la chance de payer de manière différée les soins de l’hôpital c’est bien parce que je le comprends et c’est aussi pour cette raison que je souhaite être médecin, pour que toutes ces inégalités de chance disparaissent, ou en tout cas que j’aide à ce que ces inégalités soient réduites. Ce que je fais est clairement illégal, mais je ne suis pas à ça prêt, je fais tellement de choses illégales, alors qu’importe.

Je pousse un long soupir qui en dit long sur mon état d’âme actuel face à l’enjouement d’Hoshi. Je ne vois pas pourquoi il est si heureux de me donner l’argent qu’il me doit, ça doit sûrement lui faire du bien de se débarrasser peu à peu de sa dette. Enfin qu’importe, au moins il y en a un de nous deux qui rayonne. Je lance un regard suspicieux à l’enveloppe qu’il me remet. Elle a l’air bien légère cette enveloppe. Je jette un rapide coup d’œil à l’intérieur et constate qu’en effet, la somme donnée n’est pas excessive. « Hum . . . », je fronce des sourcils et prends un air mécontent. « J’espère bien que la prochaine fois l’enveloppe sera plus grosse, si tu comptes payer ta dette avec une telle somme, on en a pour des années, alors essaie de faire un peu plus vite. Je n’aimerai pas que l’hôpital remarque quoique ce soit », mais ça j’en doute. Il y a tellement de bons payeurs et tellement d’argent rentrant qu’ils ne vont jamais soupçonner un manquant, mais autant lui faire peur. Je ne peux pas lui dire de prendre tout son temps ou encore qu’il n’a rien à craindre, il risque de ne jamais me rembourser dans ces conditions. « Et je peux savoir comment tu as fait pour gagner déjà cette petite somme ? ». Non pas que je sois curieux mais c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour entamer mon coaching : poser une question subtile pour entamer le début de son apprentissage. J’espère juste que cela va fonctionner. « J’espère que tu n’as pas vendu ton corps pour me donner ça. Je te préviens que si c’est le cas je ne prends pas . . . . ». Après la proposition qu’il m’avait faite pour payer les frais lorsque je l’avais soigné je dois avouer que j’ai quelques doutes sur la provenance de cet argent. En même temps c’est bien la première fois qu’un patient me propose son corps pour acheter les soins et pour ne pas à avoir à payer. Juste à repenser à ses mots ça me donne des sueurs froides. Comment ce petit homme, à la tête d’ange, peut vouloir vendre son corps pour payer ses soins, est-ce quelque chose d’imaginable ? Il a l’air si innocent, si pur, et pourtant il propose des choses insensées. Je chasse ces images de ma tête pour me concentrer de nouveau sur lui. « Je te préviens, je ne prends pas l’argent sale ». Peut-être que mes mots sont forts et durs mais c’est la vérité. Je peux tout accepter sauf ce genre de choses. Heureusement que je ne suis pas au courant du métier de ma sœur la nuit, je risquerai de tomber des nues.
.
© 2981 12289 0

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 20 Jan - 16:27


Try to be a real man
kim yong pal  + sonoda k. hoshi

tenue + on n'as pas tous la chance de naître sous une bonne étoile. Tu aurais aimé être née avec une cuillère en or dans la bouche. Tu aurais pu payer tes frais médicaux comme si s'était un paquet de chewing gomme dans une machine distributrice... mais ce n'est pas le cas. Tu ne vas pas t'en plaindre, c'est derniers temps ta vie elle est mieux qu'elle ne l'avait jamais été avant. Tu avais retrouvé ta moité sur ce campus, ton jumeau que tu croyais mort depuis de longues années. Évidemment, ça ne pouvait pas être parfait, parce que rien n'est jamais parfais. Shuhei il ne se souvient pas de toi il ne se rappelle de rien avant ses quinze ans, donc tous vos souvenirs partagés d'enfances ils sont disparût... mais tu l'as retrouvé c'est ce qui importe que tu te répètes. Anyway dans tous les cas tu gardes le sourire. Tu t'es rendus au point de rencontre que Yong Pal t'avait indiqué pour lui remettre l'enveloppe comme promis. Tu avais raison d'être nerveux d'ailleurs une fois que tu lui as remis tu te doutais qu'il n'allait pas être satisfais avec cette somme plutôt maigre... ce n'est pas facile de cumuler la somme entière...

tu aurais aimé que l'enveloppe soit plus grosse, plus lourde, mais en bout de ligne s'était cette maigrelette somme que tu avais réussi à amasser. Pourtant, ce n'est pas comme si tu n'avais pas essayé, tu as même sauté quelques repas pour économiser davantage. Peut-être que tu aurais dû en sauter plus... L'étudiant en médecine ne semblais pas satisfait de ce que tu lui remettais, c'était plutôt évident à cette aura de mécontentement qu'il dégageait. « oh... oui je vais trouver un moyen de te donner plus la prochaine fois... je suis vraiment désolé... » peut-être que tu devrais trouver un autre emploie le temps que ta dette soit effacée... tu ne veux pas qu'il ait des soucis avec l'hôpital à cause de toi. Si l'hôpital remarque quoi que ce soit c'est sur Yong Pal que ça retomberait, tu ne veux pas lui causer le moindre soucis par ta faute, parce que tu es un incapable qui n'arrive pas à récolter tes frais médicaux assez rapidement... « je travaille quelque soir par semaines à la bibliothèque tu campus... » peut-être qu'ils pourraient te donner plus d'heures si tu les suppliais assez... ça ne ferait sans doute pas une différence énorme, mais ce serait déjà ça. Ça ne devrait pas te choquer qu'il croit que tu as récolté la somme en vendant ton corps... c'est ce que tu lui avais proposé d'abord après tout. Peut-être que c'est ce que tu aurais dû faire, Tao te l'aurais sûrement donné le fric pour rembourser ta dette dans ses conditions. « je ne suis pas une pute! » Tu t'étais exprimé avec un eut trop de force, heureusement que les passants ne couraient pas dans les alentours, car ça aurait sans doute porté a confusion et Yong Pal il aurait passé pour un solliciteur.. « non je n'ai pas vendu mon corps, puis je ne vois pas où il aurait été le problème si ça avait été le cas, de l'argent c'est de l'argent...» tu aurais aimé être plus résolut dans le ton de ta voix mais s'était loupé, ça sonnait plus comme une excuse qu'autre chose … tant pis. Si tu avais dû vendre ton cul pour ramasser son fric tu aurais accumulé la somme complète déjà... tu n'es pas si cheap... s'il avait accepté de te baiser comme tu lui avais proposé d'abord la dette serait déjà annulée... 
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 23 Jan - 23:11

"lesson n°1 : try to be a real man"
••• Je hoche machinalement la tête, l’air d’acquiescer  vaguement à ses paroles. A vrai dire, je me contrefiche de la somme qu’il risque de me donner les autres fois, et combien de temps cela risque de prendre, certes, le temps est assez limité et j’espère qu’il pourra tout de même rembourser d’ici 4 à 5 ans, grand maximum. Bien sûr je sais pertinemment que c’est chose impossible surtout s’il me donne à chaque fois une telle somme, mais je n’aime pas être mêlé longtemps avec les autres et cela risque d’être malheureusement le cas avec lui donc plus vite il pourra rembourser et moins j’aurai à faire avec lui. Non pas que je souhaite me débarrasser de lui, mais de un cela va lui permettre d’enlever toute dette et de deux nos chemins pourront enfin entièrement se séparer, enfin c’est ce que j’espère car je ne sais pas ce que l’avenir peut me réserver. « Je me fous de tes excuses, sache juste que plus vite ça sera fait, mieux ça sera, autant pour toi que pour moi »dis-je d’un air désinvolte. Oui je sais, mes pensées sont contradictions avec mes paroles ou mêmes mes actes mais je suis ainsi et personne ne peut me changer, à part ma sœur peut être et encore, n’étant pas le même avec elle, elle ne risque pas de vouloir me changer.

Je me sens quelque peu rassuré de l’entendre dire que son travail consiste à aider à la bibliothèque du campus. Non pas que je sois contre le fait de donner son corps pour avoir de l’argent mais je suis totalement opposé à cette idée. Il y a d’autres moyens de gagner sa vie. Étrangement, cela ne me dérangerait pas que cela soit de l’argent venant d’un quelconque deal, que ça soit illégal ou pas ça n’a pas d’importance du moment que ça ne soit pas de l’argent sale, souillé,  à mes yeux en tout cas. Je racle ma gorge et regarde aux alentours pour être certain que personne n’a entendu son exclamation. Je risque de passer pour un pervers à la recherche de vice s’il parle aussi fort et si les passants, trop curieux, nous entendent. Je ne suis pas ce genre d’homme, je promets. Je n’ai même eu qu’une seule relation sexuelle avec un homme, mais je ne souhaite pas en parler ni même me remémorer cette mésaventure qui n’aurait jamais dû, ô grand jamais, se passer. Je recule un peu quand il me dit qu’il ne voit pas où est le souci de comment il a gagné cet argent. Sincèrement, il aurait vendu son corps pour avoir l’argent ? Je préfère encore que cela prenne plus de temps, plus d’années qu’il ne le fasse. J’ai des valeurs et le fait d’accepter de l’argent provenant d’une prostitution ne fait pas partie de mes valeurs, au contraire. « Tu . . . tu ne vois pas où est le problème ? Certes l’argent c’est de l’argent mais de l’argent sale n’a plus la valeur d’argent. Et puis se prostituer pour de l’argent c’est ne pas avoir de fierté et accepter de l’argent provenant d’une telle chose est en dehors de mes valeurs, alors si j’apprends que cet argent vient d’un quelconque don naturel je te jure que je te dénonce à la police, et ne t’en fais pas, j’ai quelques techniques pour m’en sortir sans être touché, alors maintenant tu sais que je n’accepterai pas une telle chose ». Je prends un regard dur et froid, le menaçant presque du regard. « Sois un homme avant d’être une tapette ». Je sais mes mots sont durs mais c’est ainsi qu’on grandit et ce n’est que comme ça que je peux l’aider. Certes il ne va pas devenir soudainement plus fort et moins frêle en quelques secondes, mais c’est le début d’un long apprentissage.
.
© 2981 12289 0

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 25 Jan - 20:12


Try to be a real man
kim yong pal  + sonoda k. hoshi

tenue +  ce n'est pas si simple de gagner de l'argent quand tu es aussi aux études. Non seulement dû à tes cours, mais aussi de longue séance de pratique pour apprendre parfaitement les chorégraphies... du coup il te reste peu d'heures de travail. Mais tu faisais ton possible pour amasser la somme. Tu allais sûrement devoir réclamer plus d'heure à ton employeur pour avoir un meilleur cachet à offrir à l'étudiant en médecine la prochaine fois, tu feras ce qu'il faut. Les paroles de l'homme étaient dures et carrément glaciales. Comme tu l'avais pressentis il n'était pas satisfait de la somme amassé. Ça ne te surprend pas du tout, mais ses paroles te font tout de même l'effet d'une claque au visage. « je.. je suis désolé... » il venait de te lancer qu'il se foutait de tes excuses, mais tu ne trouvais rien de mieux à répondre qu'une nouvelle vague d'excuses la tête baissée.. n'osant même pas le regarder en face.

non tu n'avais pas vendu ton corps pour récolter cette somme maigrelette malgré les insinuations que l'étudiant en médecine te portait. En même temps, tu avais d'abord proposé ce mode de paiement en premier lieu quand tu avais fait sa rencontre à l'hôpital. Et qui sait si tu n'avais pas eu ta cousine Misa pour t'offrir un toit quand tu t'es échappé de l'emprise de ta famille d'accueil tu aurais sans doute eu aucun autre choix que de recourir à la vente de ton corps pour avoir de quoi payé pour te loger et te nourrir... bon peut-être pas, mais ce n'est pas pour autant que tu allais cracher sur la profession comme le faisait Yong Pal. Si tu avais obtenue cette somme en vendant ton corps il n'aurait pas pris ton fric sale... tu étais sur la défensive, ayant clamé avec trop d'insistance, que tu n'étais pas une vulgaire putain, attirant un peu trop l'attention sur le coup faisant passé l'homme en face de toi pour un soudoyeur pervers aux yeux des passants... c'est surtout tes insécurités qui remontent quand il t'accuse comme ça... ce n'est pas la première fois que l'on te traite de putain, de petite salope et j'en passe. D'ailleurs si yong Pal il t'acceptait dans son lit tu serais déjà sur ton dos à gémir d'impatience, mais celui-ci clame ne pas être ce genre de type...« tu racontes n'importe quoi, le fric à la même valeur peut-importe comment tu la gagnes! Je ne sais pas c'est quoi ton problème, si tu es asexué ou whatever, mais du fric c'est du fric peut-importe la manière de la gagner! Puis si comme tu le dis tu veux ton argent rapidement, ça m'étonne que tu ne me forces pas vers cette voie, tu ne serais pas le premier à me balancer dans un lit pour ton profit! Mais rassure-toi j'ai ma fierté et si il faut que je quitte l'université pour avoir plus d'heures pour gagner ton fric plus rapidement bien soit. ...» tu n'aimes pas particulièrement te faire menacer d'être jeté à la police par contre et là-dessus tu ne trouves rien à rétorquer.. .jusque là tu tenais ton terrain, ne te laissant pas intimidé par l'homme... s'était juste qu'à sa dernière remarque cependant... ta gorge se serra et tes yeux ils s'emplirent de larmes.. tu te reculas de quelques pats effrayé.. c'est exactement ce que tu disais ton père avant de te passer à tabacs et instinctivement tu pris une position défensive t'attendant à être terrassé de coup d'une seconde à l'autre...
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 28 Jan - 14:45

"lesson n°1 : try to be a real man"
••• Fronçant des sourcils, je ne suis pas vraiment satisfait de son comportement lorsque je lui dis clairement que je me contrefiche de ses excuses. Il continue encore à s’excuser, comme s’il avait réellement fait quelque chose de mal, n’osant même plus me regardant dans les yeux, comme un petit enfant qui se fait enguirlander par ses parents ou par une autre autorité. Je me dis qu’il y a un long chemin à faire avant de parvenir à faire de lui un véritable homme, qu’il apprenne à ne plus se laisser faire, qu’il se défende, qu’il ne s’écrase plus devant les autres. Mais au vue de son comportement actuel, je crains le pire. L’apprentissage risque d’être long, aussi long que son remboursement. Je chasse d’une main les excuses de celui-ci, l’air de dire que ça n’a aucune importance et surtout que cela ne va rien changer, il doit quand même me rembourser. Je lui lance un regard quelque peu mauvais quand il ose dire que je suis asexué. Là n’est pas le problème, je suis juste un homme qui déteste perdre le contrôle de son corps et personne ne m’a encore réellement attiré. Je ne vais pas coucher avec un individu tout ça parce que mon corps le souhaite, je ne suis pas qu’une bête sauvage, je suis un individu avant tout. Certes j’ai bien conscience que l’homme a des besoins primitifs et qu’il est plus difficile de se contenir lorsque l’on est de sexe masculin, mais je suis la preuve qu’il n’y a pas que ça dans la vie, que l’on peut vivre sa vie sans le sexe, sans pour autant être frustré. Je ne conçois pas qu’un homme puisse donner aussi facilement son corps à un autre. Mon corps est trop précieux pour être donné à quiconque le souhaite et j’ai surtout trop de fierté pour me soumettre à ce type de pratique. Donc même si je veux rapidement mon argent, jamais, ô grand jamais, je ne serai capable de le pousser à agir de la sorte, au contraire, je risque même de l’empêcher d’agir de la sorte. Je n’ose pas imaginer ce qu’il a pu faire dans le passé pour satisfaire les attentes des autres ou même pour les rembourser et je ne préfère même pas y penser. Comment peut-il autant se laisser faire ? Ça ne va pas du tout, il faut qu’il apprenne les véritables choses de la vie.

Je m’apprête à rétorquer quelque chose quand je le vois prendre une position défensive, semblant soudainement me craindre. J’ai l’impression d’être face à un petit homme sans défense, qui demande indirectement qu’on l’aide, semblant sans arme et démuni. Je ne sais pas pourquoi j’ai envie d’aider cet homme. Sincèrement, c’est voué à l’échec. Il est trop faible, trop mignon. Il est tel un enfant perdu, qui ne sait pas où aller, comment faire face à ce monde si dangereux et moi, je me sens presque coupable de l’engueuler alors que je sais que j’ai raison de le faire. Je ne devrai pas culpabiliser, ce n’est pas dans ma nature et ce n’est certainement pas lui qui va me faire changer, quoique, il le fait déjà de manière inconsciente. « Yah yah ! » dis-je en pointant mon doigt vers lui. « Pas besoin de pleurer pour ça, tu es un homme ou tu ne l’es pas ? Faut que tu arrêtes d’agir de la sorte, tu as quel âge ? 18 ans ? 19 ans ? Tu n’es plus un gamin alors ce n’est pas parce que je te dis ça ou que je t’engueule que tu dois prendre un air si triste et te mettre à pleurer ! Je déteste les larmes alors évite de pleurer devant moi » dis-je en lui lançant un regard quand même inquiet, malgré moi. J’ai l’impression que je vais le manger alors que pas du tout, je ne lui veux aucun mal, au contraire. « Je ne dis pas ça contre toi, mais dans ton intérêt ! Si tu veux survivre dans ce monde tu dois apprendre à être un homme. Ce n’est pas comme ça que tu vas réussir à te défendre. Le monde est fait de requins alors apprends à ne pas être le repas préféré de ces requins ! Tu veux survivre ou pas dans ce monde ? Tu veux apprendre à te défendre ou pas ? Dis-toi que moi je ne suis rien comparé aux autres, alors si déjà tu agis comme ça, je n’ose imaginer comme tu es face aux autres ». Je pousse un long soupir, désespéré. Ce petit être a réellement besoin d’un coach comme moi.
.
© 2981 12289 0

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 24 Fév - 18:24


Try to be a real man
kim yong pal  + sonoda k. hoshi

tenue +  Comme un gamin qui venait de se faire prendre la main dans le pot de bonbons tu jouais avec tes doigts nerveusement. Diantre, tu n'osais même pas le regarder en face. Tu pouvais lui avouer toutes les excuses imaginables mais ça ne changerais pas le fait que tu n'as pas amasser une somme suffisante pour être sur la voie du remboursement total. Tu sais que tu dois le rembourser éventuellement. La dernière chose que tu veux c'est lui causer des problèmes alors qu'il a eu la bonté de te laisser la chance de ne pas avoir à vendre un rein pour payer tes frais médicaux. Tout ça parce que tu ne sais pas te défendre. C'est à croire que tu as un panneau sur ton front qui indique aux tyrans de ce monde que tu es la cible de choix. Tu t'es toujours laissé faire, laisser malmené. Quand ton frère jumeau à disparu et que tes parents ont déversé leurs rages sur ta personne tu n'avais même plus de raison de vivre de toute manière. à quoi bon se défendre, ou essayé de riposter. Tu es faible. Dans ce monde tu es tout en bas de la pyramide... peut-importe.

Asexué. Ça ne va sans doute surprendre personne que ce genre de régime de bonne-sœur te dépasse complètement. Dès qu'on te fait le moindre compliment ou que l'on te porte un peu d'attention tu te couches sur le dos et laisse l'entrée entre tes cuisses. Dès qu'on te chuchote quelques mots doux tu te mets a ronronné comme une chatte en chaleur... ton corps contre de l'affection et de l'amour. Parce que tu en as pas reçu pendant ton enfance et ça à jouer sur ta personnalité en grandissant... ta conception des rapports intimes et de l'amour en soit est complètement faussé. Pour ce qui est de Yong Pal... selon toi c'est à revoir la théorie de l'abstinence qui n'affecte pas sa personnalité. Si la vie sans le sexe ça n'en fait pas un être frustré il faut qu'il se revoie dans un miroir. Peut-être que s'il tirait un coup plus régulièrement il n'aurait pas cette aura de bloc de glace. Pas que tu sois en position de juger. C'est juste tellement dommage, dès que tu l'as vu la première fois tu n'avais qu'une seule envie, c'est d'avoir ses mains partout sur toi. Un docteur qui connaît l'anatomie humaine par cœur du bout des doigts c'est foutrement aphrodisiaque, non? Si!

Tu avais réagis instinctivement, dès qu'il avait répété les paroles exactement comme ton paternel te criait lorsqu'il te passait à tabac. Instinctivement tu avais chercher;a te protégé car après ses paroles généralement venait les coups. Avec tout ce qui lui passait sous la mes... les coups de ceinture, ou à main nue pour plus de poigne... les coups jusqu'à ce qu'il se fatigue ou jusqu'à ce que tu perdes connaissance.. tu as beau chercher à les retenir tes larmes elles n'en font qu'a leurs tête et tracent leurs chemin descendant sur tes joues. Cependant, cette fois, tu restas intacte... aucune claques, aucun empoignement à te briser les os... il n'avait pas l'air content de toi par contre. Parce que tu t'es mis à pleuré comme un gamin. Officiellement ce n'étais pas de la faute de l'étudiant en médecine... mais ce n'est pas comme si tu pouvais plus expliqué clairement que c'est une répercussion de ton passé. En toute réponse tu frottes tes yeux avec le revers de ta manche rapidement pour essuyer les larmes et réponds avec un voix de gamin qui nie l’inévitable... « je ne pleur pas... » ouais à d'autre! Qu'est-ce que ça change que tu ait vint ans? Les gens peuvent pleurer à tous les âges... les larmes ne sont pas la propriété des enfants en bas âge. « ça n'as pas d'importance... je suis ce que je suis et je ne peut rien y changer c'est pas faute d'avoir essayé... qu'est-ce que ça peut bien te faire de toute façon!? »
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 25 Fév - 17:29

"lesson n°1 : try to be a real man"
••• Me pinçant nerveusement les lèvres je ne sais pas pourquoi mais le fait de le voir ainsi, si faible, pleurant à chaudes larmes ne me plait pas. Pourtant je ne suis pas une personne qui va réellement considérer une personne qui pleure ou qui ne pleure pas, en dehors de ma sœur et qu’une poignée de personnes qui ne se comptent même pas sur une seule main, je ne suis pas quelqu’un qui va être touché par les pleurs d’un autre. Les humains sont des êtres faibles et ce n’est pas à moi de les rendre plus fort ou même de les consoler, s’ils pleurent c’est leur problème pas le mien, chacun a sa vie, ses ennuis, ses faiblesses, point final, je ne veux pas me mêler avec la vie d’autrui et surtout pas me mêler de la raison de leur pleur, toutefois, concernant Hoshi cela ne me laisse pas indifférent. Et je ne sais même pas la véritable raison de cette non indifférence. Je pousse donc un long soupir quand je constate qu’il continue à pleurer, ne pouvant sûrement pas se retenir. En plus il ose dire qu’il ne pleure pas alors que ça se voit sur son visage qu’il y a des larmes. Je ne suis pas idiot et surtout pas à ce point. Il va bientôt me sortir qu’il a une poussière dans l’œil alors que ça se voit très bien qu’il semble y avoir autre chose, que je l’ai fait pleurer mais que je ne sais même pas pourquoi. Est-ce parce que j’ai été trop dur dans mes mots ? En même temps il le fallait, je n’avais pas d’autres choix et puis il faut parfois un peu brusquer les personnes pour que celles-ci apprennent.

Je prends un air presque désespéré lorsqu’il me précise qu’il est ce qu’il est et fort heureusement c’est le cas. Enfin non je suis contre sa personnalité, enfin je n’adhère pas à cet être si faible et j’aimerai le changer juste pour qu’il sache que c’est que la vraie vie, qu’il arrête de se faire autant avoir, qu’il arrête de pleurer comme un enfant, qu’il devienne un véritable homme. Il est mature maintenant, il ne va quand même pas rester ainsi toute sa vie, il va finir par payer le prix cher s’il continue à être si faible. Je ne veux pas l’aider pour moi mais pour lui. Je crois que c’est sincèrement le premier être que je rencontre d’une telle faiblesse et cela ne me plaît pas, surtout en sachant sa situation financière. Il ne va jamais réussir ainsi. Je ne veux pas non plus être très pessimiste mais c’est la vérité. Ceci dit il a raison sur un point, pour une fois, c’est que je suis censé n’en avoir rien à faire de son comportement. Je ne devrai même pas prendre en compte ses larmes et juste lui tourner le dos et partir, le laissant dans sa profonde tristesse, mais je ne peux pas, pas comme ça, pas de cette manière. Bien sûr qu’un jour je vais le laisser, bien sûr qu’un jour viendra où je ne ferai que lui tourner le dos, niant le connaître mais ce n’est pour le moment pas le cas. « Tu as bien raison, je m’en contrefiche totalement, reste donc dans ta faiblesse, tu ne deviendras jamais un homme, tu te feras tout le temps avoir par les autres, tu seras toujours le petit insecte qu’il est si facile de tuer, si tu veux rester comme ça alors reste ainsi, c’est ton problème pas le mien » dis-je en lui lançant un regard noir. Et maintenant je dois rebondir comment après avoir dit cela ? Je dois le dire comment le fait que j’aimerai l’aider à grandir ? « Enfin à toi de voir, moi je peux t’aider à devenir un vrai homme, tu vois bien que je ne suis touché par rien, que je ne suis pas quelqu’un qui va se laisser faire et c’est comme ça que je survis. Tu es pauvre, sans argent alors au lieu de rester aussi petit qu’un insecte, tu devrais apprendre à te battre. Tu veux réussir ou pas ? Après c’est ton choix, pas le mien ».
.
© 2981 12289 0

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 1 Mar - 17:24


Try to be a real man
kim yong pal  + sonoda k. hoshi

tenue +  Tu as gardé un peu la personnalité d'un gamin innocent et naïf. Tu es un petit être fragile qui peut éclater en sanglot dès que l'on lève un peut trop le ton ou que l'on t'attaque de paroles un peu trop brutal. D'ailleurs comme un enfant qui se s'obstine à affirmer qu'il n'est pas fatigué alors qu'il a les yeux qui fermes tout seul à piquer des clous, tu t'obstinais à affirmer que tu ne pleurais pas en essuyant les larmes qui tintaient tes joues avec le tissu de ta manche. Tu aurais pu lui dire que tu avais un grain de sable dans l'oeil, mais ça aurait été trop évident. Pas que ce le soit pas déjà, il n'est pas con non plus le Yong Pal. Tu as bien essayé de t'endurcir par le passé, arrêter de pleurer aussi facilement, mais tu n'arrives jamais à combattre le flot de larmes qui monte en toi. Tu n'arrives jamais à les retenir de couler. Tu as beau dire que tu ne pleurs pas, même après avoir essuyé tes larmes d'autres venaient les remplacer. D'un regard extérieur les passants ils doivent croire que tu es au centre d'une scène de rupture avec l'étudiant en médecine. Le pauvre déjà il doit gérer avec le fait que tu n'as pas été foutu de lui ramener une somme convenable pour tenter de rembourser ta dette, mais en plus, il doit se coltiner tes pleurs de gamin. Pas étonnant qu'il soupire son agacement. En même temps ça se comprend il ne doit même pas comprendre la soudaine pluie de larmes.

Éventuellement les flots de larmes vont cesser d'elle-même, il faut simplement patienter un peu, tu vas finir par te calmer éventuellement. Enfin c'est dure quand même quand l'étudiant en médecine continue de s'adresser à toi de la sorte. Tu ne comprends même pas pourquoi il perd son temps avec toi s'il ne veut rien d'autre de toi que son fric. Parce qu'il a peur qu'il t'arrive des bricoles avant que tu ai rassembler la sonne totale pour le rembourser? Tu ne comprends pas pourquoi il est toujours devant toi, ou vice-versa. Pourquoi tu es encore planté là à te faire insulter. À te faire reprocher de ne pas être un vrai homme. D'être un être faible qui se fait marcher dessus par tout le monde comme un insecte- ouais c'est carrément la comparaison qu'il vient d'employer – à te reprocher de ne pas être un vrai homme. Ne le sais-tu pas, je suis une putain pas un homme.  Que tu as envie de lui répondre à travers l'avalanche de larmes. De toute manière c'est ce qu'il pense aussi. Puis, pourquoi lui il est toujours là... Tu aurais crue qu'il aurait seulement ramassé sa foutu enveloppe et te planter là aussitôt son bien acquis au lieu de rester à te faire la morale. Enfin te faire la morale ou t'insulter, tu n'es pas trop certain du but premier. Vu le regard noir qu'il te lance tu pencherais vers la seconde option. « être touché par rien ce n'est pas être un homme, ce n'est même pas être humain! Tu peux mener la vie de robot si ça te plait, c'est ton choix. Peut-être qu'en ressentant rien, qu'en étant touché par rien ça doit être facile de survivre... mais selon moi ça me semble être une façon de vivre totalement complètement vide! Je préfère être faible, pauvre et incapable de me défendre qu'être un robot sans cœur et sans amour! » tu es peut-être extrêmement naïf et trop insouciante. Tu peux donner ton corps et ton cœur à n'importe qui, ou on peu te le prendre sans que tu y ais donner ton accord, mais ton cœur il bat plut fort que tous les autres.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 10 Mar - 20:38

"lesson n°1 : try to be a real man"
••• Je ne m’attends pas du tout à ce que le jeune garçon riposte car face à sa faiblesse, à ses pleurs, je me dis que même si je l’enfonce, même si je le traite de tous les temps, il risque de se laisser faire, ne disant pas un seul mot, préférant pleurer que se défendre, qu’essayer de se revaloriser, mais je me rends rapidement compte que j’ai terriblement tort. Après lui avoir redis des choses d’un ton plutôt froid, ne pensant même pas à son ressenti à lui, désirant blesser sa fierté, lui, il finit quand même par réagir en me traitant de sans cœur. Il est vrai que je ne suis pas quelqu’un qui va considérer les sentiments des autres, qui préfère vivre sans les autres qu’avec les autres, qui préfère se cacher derrière un masque froid pour ne pas à entrer en contact avec autrui, qui ne ressent, en apparence, rien, qui est souvent comparé à un robot sans âme ni sentiments, qui ne sait pas ce qu’est que la peine, l’amour et toutes ces choses qui font de l’être humain un humain, mais ce n’est qu’une carapace, qui me convient totalement. Les autres ont beau ne pas être contents de ma personnalité, ont beau s’en plaindre, je n’en ai que faire. Jusqu’à là, j’ai survécu, seul, je me tiens debout, sur mes deux jambes, prêt à rebondir à chaque obstacle, ne me laissant jamais faire, ne laissant personne entrevoir ce que je suis vraiment, ne voulant pas me mêler à la masse, préférant être le petit mouton noir au sein des moutons blancs. Je suis satisfait de ce que je suis, un point c’est tout et moi, contrairement à lui, je ne pleure pas, je ne suis pas faible, je reste fort et je survis, lui il ne survit même pas, et ne vit pas non plus. Il se laisse écraser. « Qui te dis que ma vie est vide ? » dis-je en lui lançant un regard mauvais. Certes elle l’est, mais pas totalement. Je peux être un individu totalement différent avec ma sœur, plein d’amour, la protégeant du mieux que je peux et c’est bien pour cette raison que je suis devenu ainsi, pour ne plus faire de mal à personne, pour n’impliquer personne dans ma vie, surtout depuis que je suis devenu médecin pour les mauvaises personnes. Qui sait ce qui peut leur arriver s’ils me fréquentent, je préfère éviter tout problème. Au final je me rends compte que je pense aux autres avant de penser à moi et c’est pour cette raison que je suis tant refermé sur moi-même. « Je suis pourtant bien fait de chair et d’os, alors je suis tout autant humain que toi, être humain et vouloir montrer que l’on est humain c’est différent. Si tu es bien ainsi, alors tant pis pour toi, mais surtout ne viens pas pleurer avec moi après ! Moi j’essaie juste de t’aider, enfin si on peut dire ça comme ça, maintenant, débrouille toi tout seul, si tu ne veux pas c’est ton problème, j’essayais juste d’être . . . sympathique ». Ah oui ? Vraiment ? J’ai une drôle de façon de l’être et puis quand je connais ce mot de vocabulaire en plus de ça ? C’est pas censé être dans mon répertoire.
.
© 2981 12289 0

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 23 Mar - 18:27


Try to be a real man
kim yong pal  + sonoda k. hoshi

tenue + à vrai dire ce n'est pas du tout surprenant que tu lui ai lancé une ''attaque'' verbale en riposte contre ses accusations. C'est ton mécanisme d'auto-défense. Tu n'es peut-être pas capable de renvoyer un coup physique quand tu en reçois un, mais tu peux renvoyer une attaque contre sa personne. Tu ne le connais pas assez pour l'attaquer sur des points de sa vie personnelle pour faire plus d'effet et qu'il lâche le morceau, mais tu peux l'attaqué contre sa personnalité de bloc de glace. Mettre le doigt sur sa carapace et la mettre sous le feu du projecteur. Tu ne veux plus qu'on parle de tes faiblesses, alors tu cherches à dévié la conversation vers les siennes. L'accusant d'être un robot, un être pas tout à fait humain dépourvu de son humanité. « juste une intuition. » que tu lui réponds en gardant tes yeux, toujours rougis sous le déversement des larmes qui ont précédées, pointé sur lui. Il t'arrive peut-être des tas de bricoles dans ta vie, tu es peut-être beaucoup trop naïf pour ton bien-être... peut-être que oui, tu es trop faible pour te défendre convenablement quand il en viens à une confrontation physique.... et oui tu as tendances à te laisser faire dans ses cas là parce que tu sais! tu as fait l'expérience de ce qu'entraîne tes protestations. Plus jeune, tu as osé une fois essayé de te défendre contre les attaques de ton paternel ivrogne et le résulta à été;  trois bonnes fractures des os dans ton bras droit et un été entier où tu ne pouvais pas te joindre aux autres jeunes à la piscine publique.Disons que tu as enregistré la leçon quand tu as dû marcher toi-même jusqu'à l'hôpital en pleurs tenant ton bras fracturé contre ton torse pour ton pâtre quand tu t'es réveillé – parce que l'avalanche de coups ce terminait généralement par toi qui perdais de connaissance pour que ton père perdre son intérêt et te lâche et détourne son attention – bref, ton père il t'a conditionné à t'écraser devant le plus fort depuis que tu es gamin. Pas très étonnant que tu réagisses comme ça aujourd'hui. C'est dure de modifier de comportement qu'un garçon qui a été dressé comme un saint-bernard à baisser les yeux quand lui cris dessus. « t'en est certain? » tu t'approches de lui en l'examinant de haut en bas pour souligner tes dires. « tu pourrais être un robots sans le savoir. Plus j'observe et plus je trouve que ma théorie fait du sens! Ce regard dépourvu d'émotion déjà cris le robot!.. » tu tapes doucement sur son torse en collant une oreille sur celui-ci.. « ton cœur il bat a priori, et ça ne résonne pas comme une carapace métallique, mais ça peu n'être une illusion... alors je garde mes doutes. Anyway monsieur le robots, être humain et avoir son humanité c'est deux choses bien différentes! » tu pouffes de l'air dans tes joue et sur le coup tu as une gueule d'écureuil avant de souffler ton air. « pff.. je me suis toujours débrouillé tout seul, je n'ai pas besoin de l'aide d'un androïde humanoïde qui croit qu'être sympatique c'est d'accuser les gens d'être faible, de me traiter d'insecte! Merci, non-merci! » .
©TENNESSEE.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 17:22
 

Lesson n°1 : Try to be a real man [Feat. Hoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» real nan cho
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» [Real Madrid] Riki Kaka'
» Real Life Bolter!
» English: Lesson 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-