AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 living in the garden of evil × blue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 18 Jan - 15:33


living in the garden of evil
ueda blue + uyehara e. zelo

⊹ le dortoir est plongé dans les ténèbres, mais tes pupilles se sont habitués aux pénombres. Il commence à se faire tard, mais tu n'arrives pas à t'endormir. Tu tournes en boule dans ton lit sans arrêt... ton cerveau il court un marathon...Trop de choses qui trottent dans ta tête. Des questions existentielles plutôt connes... mais rien de bien important.... Quelle couleur de cheveux écrit-on sur les permis de conduire des chauves? Si l'huile d'olive vient des olives.. D'où vient l'huile de bébé? Les sourds quand ils pètent, est-ce qu'ils savent que ça fait du bruit ? Sur les boîtes de manger pour chat, on retrouve parfois la mention "saveur améliorée". Y a-t-il quelqu'un qui y a goûté pour savoir si c'est vrai ?  Pourquoi n'y a-t-il pas de nourriture pour chat avec goût de souris ? Quand c'est écrit "nouveau et amélioré" sur un produit, comment ça peut être amélioré si c'est nouveau ? Pourquoi " Abréviation " est-il un mot si long ? Quel est le synonyme de synonyme ? Comment Donald Duck peut-il avoir des neveux s'il n'a pas de frères et sœurs ? Si Superman est tellement malin, pourquoi est-ce qu'il met son slip par-dessus son pantalon ? Bref... comme j'ai dit rien de bien important... pourtant tu n'arrêtes pas... du coup, tu as décidé de faire le chemin que tu fais si régulièrement maintenant que ton lit il doit être jaloux de celui de ton grand-frère. Tu enfiles un pull trop large pour toi et une paire de pantoufle qui vont garder tes pieds aux chauds pendant ta marche à l'extérieur entre ton dortoir et l'appartement de ton frère. Comme d'habitude tu ne prends pas la peine de changer tes pantalon de pyjama, ce n'est pas une longue route puis à cette heure il n'y a personne dehors pour les voir.

Tu quittes ta chambre et traverse le dortoir commun dans le silence le plus total possible. Parfois tu te dis que tu aurais du être un ninja, tu as du talent. Tu es aussi discret qu'une petite souris! Une fois que tu as quitté l'établissement tu n'as plus à faire autant attention à être ultra silencieux pour ne réveiller personne. Les rues elles sont complètement vides. En même temps c'est normal, il est super tard.. ou tôt comme officiellement on est le matin même s'il fait très noir. Tu ne sais pas exactement il est qu'elle heure en fait, tu n'as rien apporté avec toi. Pas ton portable – un nouveau modèle parce que le dernier que tu avais tu te l'ai fait taxé il n'y a pas si longtemps par un type avec le masque le plus terrifiant que tu n'as jamais vu.... déjà que les hyènes dans le roi lion te donnaient la chair de poules quand tu étais gamin, alors voir l'homme inconnu avec son masque à l'aura meurtrière c'est d'un niveau à te faire faire des tas de cauchemars la nuit – tu n'avais même pas tes clefs, rien. Il n'y a pas de poches dans ton pyjama anyway, tu n'aurais pas su où les mettre de toute façon. Du coup tu marches tranquillement dans les rues, faisant ton petit chemin habituelle pour aller dormir dans le lit de ton grand-frère... cependant ce soir tu as comme des frissons qui te passent la colonne... vous savez quand on a l'impression qu'on est observé... mais ça doit être ton imagination non? Malgré quoi tu te mets à marcher d'un pat plus rapide... tu n'aimes vraiment pas cette impression qui se fait de plus en plus présente..
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 22 Jan - 0:38


living in the garden of evil
Blue & Zelo

Tenue ✘ Caché derrière mon masque, j'arpente les rues qui encerclent le Lycée, pas forcément en quête d'une victime parce qu'on a pas rendez-vous avec Momiji ce soir. Puis à cette heure avancée de la nuit, je doute sérieusement qu'on puisse trouver quelqu'un dehors. Non, je me balade, camouflé sous les traits de la hyène, mon animal totem en quelques sorte, juste parce que ça me donne une impression de totale liberté que je ne trouve pas forcément de la journée, quand je suis en cours, entourer de mes camarades et je n'ai pas non plus besoin d'être apaiser, sans quoi c'est à la piscine que j'aurais passé une partie de ma nuit. Mais non, je me balade autour du campus, ombre furtive que personne ne voit, ni n'entend, que ce soit l'énorme gars qui sort d'un snack tardif où il s'est empiffrer à la limite de dégueuler, la pute qui suce son client dans une ruelle à un pâté de maison et encore moins Zelo qui quitte les dortoirs dans un pull deux fois trop grand pour lui, seulement vêtu de pantoufles et d'un pantalon de pyjama à nounours. Un sourire carnassier étire mes lèvres devant le spectacle à la fois mignon et pitoyable qu'il offre. A vrai dire, ça fait plusieurs jours que je le suis lorsqu'il s'aventure hors de son dortoir la nuit. Et chaque fois c'est pour rejoindre l'appartement d'un homme. A croire qu'il a besoin de fric et qu'il joue les putes de temps à autre. Même si j'ai un peu de mal à voir ce qu'on peut lui trouver ainsi habillé, ça ne le met absolument pas en valeur.

Une fois encore, je le suis discrètement à travers un dédale de rues et de ruelles qui mène jusqu'à Shibuya, cependant cette fois j'ai bien envie de jouer, j'en ai marre de jouer les chasseurs, de le traquer de loin. Non ce soir, je veux me repaître de sa peur, sentir son pouls s'accélérer, entendre son cœur battra si vite dans sa poitrine qu'il pourrait s'arrêter d'une fraction de seconde. Riant silencieusement, je me fais moindre discret, laissant entendre le bruit de mes pas qui le suivre. Connaissant pratiquement par cœur le chemin qu'il emprunte toujours parce qu'il est le plus directe, je sais qu'en prenant à droite et la seconde à gauche je vais pouvoir l'intercepter à quelques rues avant l'appartement où il se rend trop souvent à mon goût. Comme prévu, je le vois arrivé d'un pas rapide, l'angoisse légèrement perceptible, le rendant moins naturelle. Et caché dans l'ombre, je le laisse approcher, jusqu'au moment où il arrive à mon niveau. D'un bond, je quitte le coin où je me suis dissimulé, un sourire narquois étirant cette fois mes lèvres. « Tiens, tiens, tiens, Banzaï, c’est quoi ce paquet cadeau ? » La réplique est culte, nul doute qu'il reconnaîtra sans peine les paroles même des hyènes du roi lion, alors qu'elles coincent Zazu, Simba et Nala dans le cimetière d'éléphant. « Alors mon beau, je te manquais ? » Je fais un pas dans sa direction, lui bloquant pas la même occasion la sortie. S'il veut s'enfuir, il sera forcé de rebrousser chemin et de renoncer a la visite qui lui tient tant à cœur. « Deux fois en trois semaines, je vais vraiment finir par croire que tu te sens seul. » Le sourire narquois qui étirait mes lèvres jusque là se fait plus pervers, alors que mon regard fin, le détaille sans gène des pieds à la tête. Ma bouche s'étire un peu plus encore. « Hum, jolis les nounours. Tu t'es fait beau pour moi ? »
©TENNESSEE.
 

living in the garden of evil × blue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» indiana ⊱ i was an angel, living in the garden of evil
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» San Jose Sharks && Columbus Blue Jackets (2)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-