AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 who run the world ? girls !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 19 Jan - 0:19
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Il me reste encore un peu de temps avant d’être définitivement en retard. Ce n’est pas pour autant que je me presse, pour m’embêter à slalomer entre les passants. Le sac ballant, j’avance d’un pas … touristique. Depuis que je vis avec Si Yoon, j’ai pris l’habitude d’avoir un pas plus tranquille et d’avoir le nez en l’air. Je ne sais pas encore si c’est une bonne ou mauvaise habitude. Mais j’ai l’impression de redécouvrir mon propre pays de cette façon. La nuit est en train de tomber et le paysage est légèrement différent de ce qu’il n’est quand le soleil est apparent. C’est l’heure où les employés finissent leur journée de travail, où les plus jeunes terminent une longue journée de cours. Pour ma part, c’est le moment où je retrouve les filles pour un karaoké. Les filles ? Eri, Ori et Uriyel. Elles sont mes plus proches amies, comme les sœurs que je n’ai jamais eues. Avec elles, tout semble tellement plus facile, plus drôle aussi. Je sais que je peux tout partager avec elles. Il est possible que je leur parle de ma colocation avec Si Yoon d’ailleurs. Si elles savent que depuis peu j’ai décidé de quitter le nid familial pour expérimenter la vie, elles ne savent pas encore que mon colocataire est un homme et mon professeur de droit, qui plus est. Cela risque d’alimenter notre discussion pendant un bon bout de temps. Je sais qu’Eri et Ori sont fans de potins en tout genre. De vraies curieuses. Mais Eri est de très bons conseils et c’est celle que j’écoute le plus quand j’ai besoin d’aide.

Je sors finalement du métro et me dirige vers notre point de rendez-vous. Je n’aperçois pas encore les filles. Suis-je la première à être arrivée ? La main dans les cheveux, je gesticule sur place. Je n’aime pas rester immobile trop longtemps. Je regarde partout, droite, puis gauche et enfin devant et derrière moi. Je guette l’arrivée des filles, cherchant une tête connue.
electric bird.


Pseudo : Emp. Mes messages : 355 Yen (¥) : 21 Avatar : Bae Suzy Schizophrène? : >/////<




梦醒来 要记得我拥你入怀

Age : 23 ans Date de naissance : 31/10/1992 Métier : étudiante ☾ Kendoka de l'équipe nationale {actuellement en repos suite à une blessure} Année : sixième ☾ pas suffisamment pour tout connaître, trop de question sans réponse. Résidant à : Chuo ☾ avec mon merveilleux *tousse* fiancé et son fabuleux chat ♥ non non, je ne me suis absolument pas faite chassée de chez moi. Planning :

à venir ~ Des mots d'amour pour Ethan, Sakurako, Yeo Jin, Bo Gum, le F4 et le prof canon /meurs. ♥
Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 19 Jan - 13:57
 
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Tenue ☇ Le métro et Uriyel, ça fait clairement deux. La demoiselle était incapable de s’y retrouver avec toutes ses lignes multicolores et ses plateformes qui florissaient de partout. Affronter ces wagons sous-terrain était la seule alternative qu’il lui restait si elle pouvait espérer arriver à temps pour son rendez-vous, car sur les routes, l’heure de pointes rendaient les axes routiers bien trop encombré, sachant que le chauffeur familial était indisponible. Ayant anticipé le fait qu’elle allait certainement se perdre, elle s’était donnée une marge de temps pour essayer d’arriver à l’heure voir en avance, mais le temps filait et l’échéance allait tomber dans cinq minutes. Malheur. « Monsieur, ce serait trop vous demandez de m’accompagner ? J’ai dû faire toutes les stations possibles de Tokyo et je crois que ça va me rendre dingue. Sans compter le fait que vos collègues m’ont tous donné des indications différentes, si bien que je suis vraiment perdue et au bout de ma vie. S’il vous plaît, accompagnez-moi. J’en peux plus ! Je crois que je vais finir par sauter sur les rails si personne ne m’aide » débita-t-elle en un seul souffle, avant de frapper du pied telle une enfant qui n’aurait pas eu son bonbon, avant d’attaquer à coup de aegyo le pauvre homme qui ne savait vraiment pas où se cacher, trouvant soudainement sa cravate un peu trop serré. Voyant le regard s’embuer de la jeune femme, il finit par céder et l’accompagner dans les métros pour la conduire à la station désirée. Tout le long du trajet, elle n’avait cessé de le remercier, de lui raconter son périple, avant de le remercier de nouveau, pester contre le système mal fichu des cartes, et puis le remercier une nouvelle fois.

Optant pour les escaliers plutôt que les escalators, elle sautillait presque à l’idée de retrouver sa bande d’amie. Le froid lui mordait les joues et elle avait déjà le bout des doigts virant au mauve, mais qu’importe, elle était impatiente de passer sa soirée avec elle. Malgré le fait qu’elle avait une bonne quinzaine de minute de retard. Oups. Reconnaissant la silhouette de son amie, toujours ponctuelle, elle agite le bras en sa direction « Junkooooooo ! » avant, de courir et la serrer dans ses bras, à la recherche de son pardon et sa clémence pour son retard.« Tu ne m’en veux pas trop hein hein hein hein ? » chouina-t-elle en relevant les yeux, façon chat potté.
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 20 Jan - 0:26
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Une soirée F4, ça ne s’improvisait pas tout le temps. En effet, avec les emplois du temps serrés de chacune des filles, il est toujours difficile de rassembler tout le monde sur un même créno. Mais elles sont le F4, bien sûr elles peuvent le faire, et leur forte amitié les réunissaient toujours malgré les longues journées, les quelques problèmes et la fatigue que cela induisait.

C’est une Ori heureuse qui sortait de la grande maison familiale, toute pomponnée, le sourire accrochée aux lèvres. Elle prendrait le métro pour se rendre dans le cœur vivant de Tokyo, le quartier de Shibuya, connu pour ses attractions nocturnes et pour son titre de comble de l’animation. Les peurs de la prise du volant l’empêchaient encore de rouler d’elle-même à cause de se terrible accident qui malgré-tout, s’effaçait peu à peu dans son esprit. Après tout, sa petite vie n’allait que pour le mieux ; un travail pour lequel elle se passionnait, des études à son goûts, de nombreux camarades et collègues à ses côtés en y ajoutant son ancien ami de lycée avec qui elle avait récemment repris contact et qui l’avait même invitée au bal de fin d’année, rien ne pouvait l’insatisfaite. Et ça n’est pas cette soirée karaoké prévu qui allait contredire la chose. Oui, Ori est une fille comblée et heureuse. Néanmoins consciente dans le bonheur dans lequel elle nageait, elle prenait soin de profiter de chaque moment, quel qu’il soit.
Le métro semblait prendre du retard. « Les lignes de métros vont être perturbées, veuillez nous excusés, la direction ». Quelques visages sombrèrent, certains s’agitèrent. Personne ne comprenait et tout ce que voyait Ori fut les minutes qui tournaient. Pour une éternelle ponctuelle, ça faisait mal.
Jetant un coup d’œil sur l’horloge de son téléphone portable toutes les secondes, elle lâcha un soupire tout en textant Eri, -première dans venue dans ses contacts- qu’elle aurait du retard.

Ça n’est qu’une dizaine de minutes (interminables) plus tard que l’appareil redémarra.
Arrivée à bon port, la japonaise couru, traversant cet attractif quartier, en direction du karaoké, point de rendez-vous du groupe. Elle ne mit pas plus de trois secondes pour repérer la longue chevelure d’Uriyel, de dos, toujours aussi classe et raffinée. Derrière elle, la magnifique Junko dont elle enviait toujours la beauté. « Coucou les filles ! Pardon du retaaaard, le métro s’est interrompu, personne n’a compris ! » Ne pouvant pas attendre plus longtemps, voilà qu’elles les couvraient tout deux de compliments. En leur présence, Ori était un réel moulin à parole, plus intense qu’à son habitude, mais avec le F4, tout est différent. Déjà en hâte de pouvoir papoter avec ses amies, il fallait déjà commencer par trouver la dernière perdue : « Eri n’est toujours pas arrivée ? »

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 23 Jan - 19:17
 
who run the world ? Girls !
F4! ♥
TENUE ♣ J'étais totalement énervée après mon entraîneur. C'était toujours les soirs où j'avais quelque chose de prévu qu'il me retenait le plus longtemps, à croire qu'il le faisait exprès juste pour m'empêcher de sortir et de m'amuser. Eh bien non monsieur ! C'est pas parce que je suis qualifiée pour les jeux olympiques que ça va changer quelque chose. Déjà que je sors peu alors si je ne peux plus faire les quelques petites sorties entre copine de quoi je vais vivre moi ? Bien sûr, une fois que la préparation en Australie aura vraiment début l je serai vraiment dedans, de toute façon je n'aurai personne avec qui sortir, je ne connais personne en Australie...

Après avoir maudit intérieur l'un de mes entraîneurs je sors du bassin en furie sans prendre le temps de me retourner et de lui dire au revoir, lui balançant un simple signe de la main, de dos, lorsque lui me souhaite une bonne soirée. Foutaise, à cause de toi je vais être en retard ! En effet, ce soir j'ai rendez-vous au karaoké avec Ori, Uriyel et Junko, notre parfait F4 comme nous aimons tant l'appeler. Je regarde l'heure su mon portable en arrivant aux vestiaires et je suis complètement déprimée de voir que l'heure à laquelle on avait rendez-vous est déjà dépassée, et que je n'ai même pas encore quitté la piscine. Je vois un message d'Ori me disant qu'elle serait en retard. Ma pauvre, si tu savais à quelle point je vais être à la bourre moi aussi... Je ne lui réponds pas, ne voulant pas perdre de temps, et retire mon maillot de bain en toute hâte. Je me douche, me sèche, me rhabille et quitte la piscine en trombe, m'engouffrant dans la station de métro la plus proche. Heureusement cette ligne va directement à Shibuya, je n'aurai pas de changement à faire.

Heureusement, moins de vingt minutes après j'arrive dans le coeur de Shibuya. Je cours presque vers notre point de rendez-vous et c'est toute essoufflée que j'arrive auprès d'elles. Je les embrasse à tour de rôle, commençant à m'excuser. « Désolé les filles ! J'ai finis l'entraînement beaucoup plus tard que prévu... ». D'habitude c'est toujours Uriyel qui arrive en retard, elle au moins, elle n'a pas le droit de m''en vouloir ! « Vous allez bien ? »

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Jan - 12:56
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Je me retourne en reconnaissant la voix d’Uriyel et lui souris. Je n’ai même pas le temps de lui dire bonjour correctement qu’elle se jette dans mes bras et m’enserre. J’adore la spontanéité d’Uriyel et je secoue la tête, lui signifiant que je ne lui en voulais pas. Nous restons là à discuter de la pluie et du beau temps quand Ori fait son apparition. Ori, c’est la plus bavarde de nous toutes. Mais c’est sans doute celle qui me ressemble le plus. Une main dans ses cheveux, je l’écoute débiter à quel point elle nous trouve joli. Ça me gêne un peu, alors je rigole, comme à mon habitude, lui disant qu’elle est bête et qu’elle est toute aussi belle. « Eri n’est pas encore arrivée ! », dis-je à l’unisson avec Ori. Voilà pourquoi on est semblable. On a l’habitude de finir la phrase de l’autre ou de penser à la même chose au même moment. Bien sûr, sauf quand ça parle des Colorful Diamonds, dont Ori est si fan. Quand Eri et Ori se mettent à parler des CD, on ne peut plus les arrêter. Moi qui ne suis pas particulièrement fan, je connais toute la vie des membres du célèbre groupe. On pourrait m’interroger sur n’importe quel sujet, je suis quasiment sûre de connaitre la réponse. « Ca ne lui ressemble pas d’ailleurs … C’est toujours la première à nous reprocher d’être en retard ! … Ah ! La voilà ! » De loin, je lui fais signe, au cas où elle ne nous aurait pas aperçu. Maintenant, le F4 – nous nous sommes nommés de cette façon et j’adore le nom que nous avons choisi – est au complet.

Les cheveux d’Eri sont encore mouillés. Je lui dis de faire attention à ne pas attraper froid. « Ca va vous étonner, mais j’ai super faim les filles ! On devrait y aller » Les filles le savent, mes années de ballerine m’ont conditionnées à restreindre au maximum ma nourriture. Comme Eri, je devais continuellement faire attention à ce que je mange, si bien que je n’avais que très rarement faim. Et quand c’était le cas, je me nourrissais de légumes ou d’aliments peu caloriques. Depuis mon accident, j’ai le droit de manger ce que je veux, n’importe quand. J’attrape Ori par la main et j’avance vers le karaoké. « Alors ? Quoi de nouveau avec les CD ? » Je suis tellement habituée à les entendre parler de ce groupe, que j’aborde spontanément le sujet.
electric bird.


Pseudo : Emp. Mes messages : 355 Yen (¥) : 21 Avatar : Bae Suzy Schizophrène? : >/////<




梦醒来 要记得我拥你入怀

Age : 23 ans Date de naissance : 31/10/1992 Métier : étudiante ☾ Kendoka de l'équipe nationale {actuellement en repos suite à une blessure} Année : sixième ☾ pas suffisamment pour tout connaître, trop de question sans réponse. Résidant à : Chuo ☾ avec mon merveilleux *tousse* fiancé et son fabuleux chat ♥ non non, je ne me suis absolument pas faite chassée de chez moi. Planning :

à venir ~ Des mots d'amour pour Ethan, Sakurako, Yeo Jin, Bo Gum, le F4 et le prof canon /meurs. ♥
Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 25 Jan - 20:42
 
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Tenue ☇ C’était rare qu’elle soit l’une des premières à arriver, chaque fois qu’elles se rencontraient, elle fermait le bal des arrivées. Surprise et un peu décontenancée, rapidement elle se mit à parler avec Junko sur les petites choses croustillantes de leur journée, leur impression, leur sentiment. Uriyel avait l’impression de pouvoir respirer, parler sans avoir à se retenir ou choisir soigneusement ses mots. Ce n’était que le début de cette longue soirée entre fille, mais elle rayonnait déjà de joie et d’énergie, davantage au fur et à mesure que les filles arrivaient. « Plutôt bien maintenant que tu es là et toi, Eri ? » répondit la brune sur un ton taquin, elle ne pouvait s’en empêcher, mais ce genre de plaisanterie était innocent. Remarquant les cheveux encore humides de la dernière arrivée, elle devina facilement d’où elle revenait. Elle allait participer aux jeux olympiques de Rio, mais elle prenait le temps de les rencontrer, cela suffisait à Uriyel pour se sentir davantage heureuse et ravie de la retrouver. Comme à son habitude, Junko eut ses mots doux, disant à la nageuse de faire attention à elle ; c’était un peu la maman du groupe.

La déclaration de Junko arracha un rire à Uriyel. « Yah, on ne devrait pas justement être raisonnable ? Il faut soutenir Eri » rétorqua-t-elle en attrapant le bras d’Eri, « en attendant, notre sirène n’a pas besoin de son chant pour envoûter les jurys, chantooooons toute la nuiiit ~ ! » Voyant Junko et Ori prendre les devants, elle attrapa à son tour le bras d’Ori afin qu’elles puissent marcher ensemble, toutes les quatre. Elle n’était pas très calée musique, mais elle devina rapidement où voulait en venir son amie. N’ayant rien à rajouter, elle penche l’oreille pour mieux entendre la réponse d’Ori qui semblait soudainement, surprise. Du moins, elle se détacha du groupe pour pousser la porte du karaoké et demander une pièce de libre. « La salle au fond du couloir, à votre droite. »
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 28 Jan - 16:12
 
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Surprises, les trois filles attendaient l’arriver d’Eri qui contrairement aux habitudes, était la dernière. Ça n’est qu’une dizaine de minutes plus tard que la jolie nageuse pointa le bout de son nez. Alors, cette dernière eut droit à de petits mots doux ainsi qu’une déclaration plutôt taquine d’Uriyel.   « Ouais, notre petite championne est enfin là ! » complétait Ori, toujours aussi admirative des capacités d’Eri qui ne tarderait pas à se faire un nom dans le monde du sport ! Ainsi au complet, les quatre jeunes femmes prirent le chemin d’un des karaokés de Shibuya les plus réputés pour l’ambiance offerte.   «  Eri… tu nous pardonneras pour ce soir hein ? » continuait Ori quand au sujet sur la nourriture ouvert par Junko qui disait être affamée. Lors d’une soirée F4, aucune restriction n’était permise, pas même en boisson ! Mais ayant une once de compassion, la japonaise reprit d’un ton faussement triste :   « A chaque fois que je t’emmène avec moi je te fais manger n’importe quoi… » Adressait-elle à Eri, en référence à la fois où elle lui avait payé une sucre d’orge lors du marché de Noel.

Ayant à peine le temps de finir sa phrase, Junko la surprit en lui attrapant la main, annonçant la couleur : « Alors ? Quoi de nouveau avec les CD ? » Ce qui arrachait à Ori un regard interrogateur. Elle fixait son amie avec de grands yeux. « Heu… » Puis c’était au tour d’Uriyel de s’accrocher à l’autre bras. La jeune femme fit alors de ses yeux, des vas et viens entre le visage de ses amies. Droite gauche, droite gauche. « C'est-à-dire ? » Non, elle n’était pas complètement bête et comprenait rapidement le sous entendu derrière la question, en venait-on au sujet Shojiro ? Elle décrocha un regard à Eri, non loin de là. Elle était sûrement derrière tout cela, après tout, Ori n’avait parlé de ces petites histoires qu’à la sportive. Connu pour être la pro des ragots, notamment lorsqu'il s'agissait de parler de CD, oui, l'étudiante n'avait aucun doute, il s’agissait sûrement d’elle !  Puis comme coincé entre deux murs, elle se sentait obligée de sortir une réponse. De toute façon elle y serait forcement confronté puisque elle en avait fait la promesse à Eri, un mois plus tôt. Mais elle resta pour le moment silencieuse, laissant ses amis continuer.

Uriyel lançait la marche, guidant le reste des filles vers une salle qu’on leur avait attribué. Que la soirée commence !
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 2 Fév - 18:26
 
who run the world ? Girls !
F4! ♥
TENUE ♣ Ce n'est pas mon style d'arriver en retard alors forcément, je culpabilise légèrement. Je ne devrais pas, parce qu'à chaque fois que j'arrive en avance ou à l'heure, on est toujours obligé d'attendre une ou deux retardataires. Mes amies ne sont pas spécialement ponctuelles, enfin certaines d'entre elles. Mais c'est comme ça. J'ai appris à être ponctuelle et rigoureuse à ce niveau là à cause - ou grâce - à la natation, aux entraînements et aux compétitions. Vous pouvez être sur que si j'arrivais ne serait-ce que deux minutes en retard aux entraînements, je me faisais sacrément remonter les bretelles. Voila pourquoi j'ai pris l'habitude d'être toujours à l'heure, et bien souvent en avance.

Quoi qu'il en soit j'arrive sur place et je sais que mes amies ne m'en voudront pas. Je les salue rapidement, une à une. Junko me demande de faire attention à ne pas attraper froid comme mes cheveux sont mouillés, Uriyel me taquine et Ori me salue chaleureusement en me parlant directement de nourriture. Jusqu'ici comme d'habitude, les filles sont fidèles à elles même. « Je commanderai des choses qui correspondent à mon régime, ne t'inquiète pas ! ». C'est pas parce que les filles mangent des trucs gras ou caloriques que je suis obligée de prendre la même chose qu'elles. J'allais prendre des légumes et ça serait très bien. A partir de maintenant il faut vraiment que j'évite les excès, je n'ai plus le droit de prendre un gramme. C'est pourquoi je vais peut-être éviter de voir Kô jusqu'à cet été parce qu'avec les macarons, cupcakes et chocolat chaud qu'on a mangé, c'est dangereux pour moi !

On rentre donc enfin dans le karaoké et on se dirige vers la salle qu'on nous indique. Je suis sûre qu'on va passer une excellente soirée, ça va me faire beaucoup de bien. J'entends Junko nous parler des Colorful ce qui me surprend beaucoup. Normalement, c'est plutôt Ori et moi qui en parlons, beaucoup moins Junko ou Uriyel. D'ailleurs, ça me fait penser que le bal de fin d'année a eu lieu et que Ori a certainement beaucoup de choses à me raconter ! Je vois cette dernière me regarder d'un drôle d'air et je lui réponds en fronçant les sourcils et secouant légèrement la tête. Je me doute qu'elle m'accuse d'avoir vendu la mèche mais je promets que je n'ai rien dit ! « J'ai jamais dis que tu allais au bal avec Shoji-kun ! » Je m'empresse de coller mes deux mains sur ma bouche. Oups, si je ne l'avais pas encore dit, maintenant c'est fait...
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 6 Fév - 23:08
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Uriyel mène la marche et on nous indique une salle de libre. Ori a l’air gênée que je lui pose la question. C’est bizarre, elle qui parle des Colorful Diamonds facilement. Peut-être est-ce parce que la personne qui parle autant de ce groupe est Eri. Donc, logiquement, elle est plus à l’aise d’en parler à Eri. Enfin, ça c’est ma logique à moi. Je n’y prête pas vraiment attention ; je ne remarque même pas le regard qu’elle adresse à notre nageuse. Je pousse la porte de la salle qu’on nous a attribuée. Le couloir était plutôt sombre. La salle, au contraire, est tellement éclairée qu’il me faut quelques secondes pour m’y habituer. Je plisse les yeux pendant un temps avant de me faire à la luminosité artificielle de la pièce. Pièce d’ailleurs drôlement bien insonorisée puisqu’une fois toutes à l’intérieur, on ne perçoit plus aucun bruit extérieur. Nous restons toutes silencieuses, jusqu’à ce qu’Eri prenne la parole. Et ce qu’elle dit fait l’effet d’une bombe. Je pivote sur moi-même pour faire face à Ori. Eri a les deux mains sur sa bouche. Visiblement, ce n’était pas quelque chose qu’elle était supposée nous dire. Je donne une petite tape sur le bras d’Ori pour la réprimander. « Hey ! Avec Kawate-kun ? » Parce que je n’ai pas le privilège de vraiment les connaitre, alors je ne peux pas l’appeler par son prénom. « Je veux tout savoir ! » Quand il s’agit de mes amies, je suis très curieuse. En plus, je sais que ça va mettre Ori dans un état pas possible. Je ne savais pas qu’elle était aussi proche de l’un des membres du groupe.

Nous sommes toujours debout, à côté de la porte. Aucune de nous n’a encore pris l’initiative de s’asseoir et commencer à commander. Même si mon ventre se met à gargouiller, je suis bien plus gourmande de connaître les détails de la vie sentimentale – parce que je suppose que l’on parle bien là de sentiments – d’Ori. Je la traite de cachotière, mais au fond, je n’ai pas encore abordé le sujet de Si Yoon aux filles. Ça aussi, ça va être un sujet qui va nous prendre plusieurs minutes. Pour commencer, je ne suis pas sûre que les filles approuvent le fait qu’il soit un professeur. Je dois l’avouer, je suis un peu – beaucoup – naïve. Par conséquent, je ne mesure pas, par moment, l’ampleur des choses. Si Yoon ne cesse de me répéter à quel point personne ne doit savoir que nous vivons ensemble, même s’il n’y a aucune romance entre nous. Moi, je ne vois pas l’inquiétude là-dedans. Je presse le bras d’Ori, l’invitant à passer à table. Il n’est pas question qu’elle se défile.
electric bird.


Pseudo : Emp. Mes messages : 355 Yen (¥) : 21 Avatar : Bae Suzy Schizophrène? : >/////<




梦醒来 要记得我拥你入怀

Age : 23 ans Date de naissance : 31/10/1992 Métier : étudiante ☾ Kendoka de l'équipe nationale {actuellement en repos suite à une blessure} Année : sixième ☾ pas suffisamment pour tout connaître, trop de question sans réponse. Résidant à : Chuo ☾ avec mon merveilleux *tousse* fiancé et son fabuleux chat ♥ non non, je ne me suis absolument pas faite chassée de chez moi. Planning :

à venir ~ Des mots d'amour pour Ethan, Sakurako, Yeo Jin, Bo Gum, le F4 et le prof canon /meurs. ♥
Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 13 Fév - 0:16
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Tenue ☇ La soirée commençait bien, une petite gaffe et il y avait déjà de quoi se mettre sous la dent. Ori semblait cacher des choses dont seule Eri était au courant, mais plus pour longtemps car si la curiosité de Junko était piquée à vive, celle d’Uriyel l’était tout autant. Après tout, la demoiselle avait toujours un train de retard voire deux sur les petits popotins qui se partageait et ce genre de soirée était parfaite pour se mettre à jour. Le fait qu’elles soient dans différent cursus n’arrangeait pas les choses, c’était le moment de se rattraper. « Oh my god, is that true ? » ne put-elle s’empêcher de s’exclamer dans un parfait anglais. Uriyel ne put que acquisse à la déclaration de la japonaise, elle voulait être mise au parfum ! Pas question de laisser passer un aussi gros poisson, Ori allait se faire cuisiner doucement et lentement s’il le fallait. Cependant, l’interrogatoire ne pouvait pas être partagée dans un couloir, la brune pousse la porte qui leur était réservé et invite les filles à s’installer. Le serveur arrive bien vite, une carte à la main, parce qu’elle avait envie de manger de tout, elle commanda tout ce qui attira son attention. Du moins, les plats car le dessert pouvait attendre. « Les filles, vous voulez quelque chose à en particulier ? Parce que tout me fait de l’œil ! Enfin, sauf la salade » commenta-t-elle en grimaçant. Elle était carnivore plutôt omnivore, manger de la salade n’était pas son style, même lorsqu’elle faisait des compétitions, elle préférait les repas bien complets, bien qu’un peu calorique.

S’installant à l’extrémité d’un fauteuil, elle attrapa le boitier de commande pour choisir les chansons et le mit sur la table, et attrapa le catalogue des chansons. « Il me semble qu’Ori nous doit des confessions, plutôt qu’ouvrir cette nuit par une chanson, je lui propose de prendre le micro et de tout nous raconter ! » Faire dans la dentelle ? Elle en était incapable.
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 18 Fév - 0:00
 
who run the world ? Girls !
F4! ♥
« J'ai jamais dis que tu allais au bal avec Shoji-kun ! » Eri fit LA boulette, celle de lâcher le morceaux en une seconde. Il n’y avait plus aucun suspense, plus aucun secret, tout était dit. Néanmoins, cela donna une bonne occasion à Ori pour développer et se confier d’avantage sur ses petits derniers événements passés avec le leader des Colorful Diamonds. Bien sûr qu’elle en aurait à un moment ou à un autre, parlé à ses meilleures amies, seulement, elle voulait prendre deux ou trois verres histoire que tout glisse tout seul, et également attendre un peu plus tard dans la soirée avant de se lancer. Et rien qu’en y pensant, la japonaise en eut les joues rosées, gênée par la situation. Les filles venaient à peine de se retrouvées et décidément, aucune n’avait changé : quand il s’agissait de faire des confidences, chacune était bel et bien présente. Et rapidement, Junko répliquait en en demandant d’avantage. Eri était si mignonne… mais peu être un peu trop bavarde. Gardant cependant le silence par un sourire, Ori attisa la curiosité de ses amies.

Heureusement, il était temps d’entrer dans la salle de karaoké attribué au petit groupe. Un serveur vint, prenant rapidement la commande des jeunes femmes qui ne se privèrent en aucun cas : débitant chacune à leur tour les noms de ce qui leur faisait plaisir à manger. « Et une bouteille d’alcool également s’il vous plait… » Ajoutait en dernier Ori, alors même que le serveur s’apprêtait à passer la porte.

Alors… était-il finalement temps pour la japonaise de faire face à ses amies ? Il semblait que oui : rapidement, Uriyel annonçait la couleur, proposant même de faire cela en grande cérémonie. Se prêtant au jeu, Ori prit le micro en main tout en se positionnant au milieu de la salle, face à Eri, Junko et Uriyel, bafouillant un petit discours improvisé : « Hm… Kawate Shojiro m’a proposé d’aller au bal de fin d’année qui se déroulait le 31décembre dans le gymnase de la Royal Private School. J’ai ainsi acceptée. Nous avons parlé, manger et danser, nous avons passé une bonne soirée. » Elle prit une seconde de silence pour croiser le regard de chacune des filles, étrangement trop silencieuses. « Si vous avez des questions, j’écoute. » La porte s’entrouvrant alors attira cependant les regards, la nourriture apparue ! « Oh oui la nourriture ! » Un bon moyen de s’évader, Ori lâchait le micro qui reprit sa place sur la table. Elle s’approcha du festin, et particulièrement de cette bouteille commandée plus tôt. Versant dans quatre verres le liquide, elle ne put s’empêcher de crier tout en levant glorieusement son verre : « Santé ! » Peut-être que cela ferait oublié sa proposition précédente d'une foire aux questions, coupée par le serveur qui tombait alors à pic.
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 20 Fév - 12:21
 
who run the world ? Girls !
F4! ♥
TENUE ♣ J'ai fait la bourde du siècle et je ne m'en suis rendue compte que trop tard. Comme à mon habitude ma bouche a parlé avant que mon cerveau ne finisse de réfléchir totalement. Quoi qu'il en soit ça n'était pas non plus un drame, de toute façon j'avais envie de savoir comment cette soirée c'était passée, et autant en faire profiter toutes nos amies non ? Et bien sûr j'ai réussi à attirer la curiosité des filles qui ne savaient même pas qu'Ori était allé au bal avec Shojiro. Décidément, elle cache beaucoup de chose cette petite Ori. M'enfin, c'est à moi qu'elle n'aurait jamais dû le dire finalement... Après en avoir gentiment averti mon frère - qui devait avoir prévenu tout son groupe - j'avais maintenant lâché le secret à nos amies. A cet instant, Ori doit regretter de m'avoir fait confiance.

Je rigole discrètement et suis mes amies à l'intérieur de la pièce que nous allons squatter pour la soirée. J'aime l'ambiance des karaokés. Salle noire, éclairée de néons de toutes les couleurs, bordée de grands canapés confortable, avec une grande table basse en plein milieu pour accueillir toute la nourriture que les filles commandent. Quant à moi je demande simplement deux salades - parce que oui j'ai faim - et un jus de carotte. Les filles doivent me trouver bizarre mais je n'y prête plus attention, j'ai l'habitude de manger comme ça moi. « Ori ! Ori ! ». Je frappe dans mes mains, toute excitée qu'elle prenne le micro, mais une moue boudeuse se dessine sur mes lèvres dès qu'elle finit de parler. Ouai, elle ne nous apprend pas grand-chose... Quand même, je gigote dans tous les sens avant de reprendre « Ouaaah ! Je vais tellement pouvoir embêter Shoji-kun avec toute cette histoire maintenant ! ». J'éclate presque de rire en m'imaginant envoyer des sms au leader des Colorful, sauf que je n'ai même pas son numéro de téléphone...

Finalement je suis coupée dans mon élan lorsque le serveur nous emmène, avec ses collègues, tout ce qui a été commandé. Ouaah ils sont rapide ici ! Nous les remercions et triquons dès que la porte se referme derrière eux. « Kanpai ! ».
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 28 Fév - 16:28
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Voilà comment passer d’une simple soirée karaoké en véritable séance de ragots. Pour ma part, je n’ai pas trop de potins à raconter. Je reviens tout juste à la Royal et ma vie, l’année dernière, s’est limitée à ma chambre et l’hôpital. Alors heureusement que les filles ont de quoi raconter et pimenter nos discussions. C’est tout excitée que je suis collée aux lèvres d’Ori. Maintenant qu’Eri nous a dévoilé qu’elle s’est rendue à un bal accompagné de Kawate Shojiro, je compte sur elle pour nous en raconter un peu plus. Je me laisse entrainer à l’intérieur, là où un serveur fait son apparition la seconde d’après. Le service est plutôt rapide ici. Je ramène mes jambes sur le fauteuil, m’asseyant en tailleur, tandis que je jette un regard distrait sur la carte. Il y a tellement de choix que je ne sais plus trop où donner de la tête. A la question d’Uriyel, je me contente bêtement de hausser les épaules. Je ne sais pas trop ce qui me fait envie, en fait. Habituée depuis des années à une alimentation équilibrée et peu calorique, je suis naturellement attirée par les plats de ce genre, sur la carte, du type salade. En me mordant la lèvre, je me force à regarder ailleurs. Après tout, je n’ai plus à faire attention maintenant. A moins les plats plein de gras et de sauce. Alors je me penche sur la carte d’Uriyel alors qu’elle pointe du doigt ce qui lui fait envie. Quand le serveur fait son apparition, je dis simplement que je prendrais la même chose qu’elle. Je pense que je peux lui faire confiance en ce qui concerne les bonnes choses. Je referme la carte et la tend au serveur qui prend la suite des commandes, Ori ajoutant une bouteille d’alcool. Quand Uriyel lui demande de prendre place au centre, micro en main, pour satisfaire notre curiosité, je tape des mains, impatiente. Mais là encore, Ori ne nous en dit pas plus. « Ori ! Tu peux faire mieux que ça quand même ! » Moi, j’ai des milliers de questions. Est-ce qu’ils ont dansé un slow ? De quoi ont-ils parlé ? Sont-ils restés ensemble toute la soirée du bal ? Lui a-t-il tenu la main ? L’a-t-il dragué ? … La base quoi. Mais rien, Ori reste fidèle à elle-même. je gonfle les joues de frustration. Le serveur en profite pour faire son apparition, chargé de plats. Même si elle nous a demandé de lui poser des questions, je sais qu’elle cherchera la moindre occasion pour se défiler. Comme cet étalage de nourriture qui se présente à nous et où elle décide de porter un toast. Mais je me joins joyeusement en attrapant un verre plein et le tendant pour le faire résonner avec celui des filles. « Kampai ! » J’aime ces soirées en leur compagnie. C’est comme si je me retrouvais dans une bulle réconfortante et chaleureuse. Une bulle où rien ne pourrait m’arriver, en fait. Je ne leur dit pas souvent, mais elles sont des personnes importantes, et je les considère comme des membres à part entière de ma famille. Je gesticule sur le fauteuil, faisant crisser le cuir, cherchant une position confortable. « Aller, Ori, il a dû s’en passer des choses intéressantes à ce bal, non ? Racontes-nous ! » Je me montre pressante, comme ça, mais je pense que si j'avais été à sa place, je serais sûrement gênée.
electric bird.


Pseudo : Emp. Mes messages : 355 Yen (¥) : 21 Avatar : Bae Suzy Schizophrène? : >/////<




梦醒来 要记得我拥你入怀

Age : 23 ans Date de naissance : 31/10/1992 Métier : étudiante ☾ Kendoka de l'équipe nationale {actuellement en repos suite à une blessure} Année : sixième ☾ pas suffisamment pour tout connaître, trop de question sans réponse. Résidant à : Chuo ☾ avec mon merveilleux *tousse* fiancé et son fabuleux chat ♥ non non, je ne me suis absolument pas faite chassée de chez moi. Planning :

à venir ~ Des mots d'amour pour Ethan, Sakurako, Yeo Jin, Bo Gum, le F4 et le prof canon /meurs. ♥
Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 6 Mar - 11:59
 
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Tenue ☇ La seule place restante à une Ori debout, fut celle à l’extrémité de la banquette que laissa Uriyel en se poussant un peu sur sa voisine. Le petit discours frileux et bref de son amie fut presque vite oublié à l’arrivée de l’alcool. Servant les verres à ses amies, puisqu’après tout, elle était la plus âgée d’entre elles, elles attendirent que le serveur disparaisse dernière la porte pour trinquer. « Kempai ! » cria-t-elle en cœur avec ses amies, c’était bien parce qu’il y avait ces trois filles que la brune se montrait plus enthousiaste. Les retrouver après tout ce temps-là réjouissait, même si une soirée ne suffirait certainement pas à épuiser leur stock de ragot et d’anecdotes, elles allaient certainement passer la matinée suivant à comater et cancaner tout en continuant à divaguer. Pour satisfaire la demande de Junko, Uriyel chassa Ori d’un coup de bassin en dehors de la banquette et lui tendit le micro en guise de réconfort ainsi qu’un autre verre d’alcool tout fraichement versée, au cas où elle aurait encore besoin de courage pour délier sa petite langue. « Ils sont passés où les détails dans tout ça ? Allez, tu peux faire mieux que ça Ori ! » Entre rire et frustration, elle encouragea la demoiselle à confesser davantage de ce fameux bal. Après tout, elle était la seule à pouvoir satisfaire leur curiosité et si ce n’était pas dans les prochaines minutes, elles avaient tous leur temps. « Et puis, depuis, il s’est passé quelque chose ? » Ce n’était pas possible qu’ils ne s’étaient pas revus depuis la soirée dansante organisée par la Royal. Aussi timide et frustrant que pouvait être ce petit couple, ils étaient tout de même mignon. Ce qui faisait particulièrement rire Uriyel, c’était de découvrir une nouvelle facette du leader des Colorful Diamond, son assurance sur scène ne semblait pas être la même dans sa vie privée. « Come on ! » Comme l’aurait si bien dit son cher fiancé.
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 20 Mar - 18:13
 
who run the world ? Girls !
F4! ♥
Après ce joyeux « Kampai ! » où les filles trinquèrent fièrement pour ces retrouvailles le temps d'une soirée alcoolisée, on en revint rapidement au sujet du bal, ou ce fameux soir qui menait Ori sur la voix de l'amour. Se cachant déjà le fait que petit à petit, elle n'était à présent plus tellement indifférente à Shojiro; Junko, Uriyel et Eri ne faisaient qu'amplifiées les choses en taquinant l'étudiante sur des informations supplémentaires. Habituellement vif et énergique, elle eut là un coup de mou lorsque les filles réclamaient finalement des détails quant à cette première nuit de 2016. Uriyel semblait d'ailleurs étrangement intéressée et investie par le sujet, n'hésitant pas une seconde à poser ses questions. Ori prit une grosse gorgée du liquide alcoolisé puis une inspiration, après quoi elle s'assit sur la banquette, à l'extrémité où une place vide l'attendait.
« Eh bien on a dansé des slow… comme on danse des slow -Un sourire se dessina progressivement sur ses fines lèvres au souvenir de la proximité qu'elle avait gagnée avec le chanteur ce soir-là- « beaucoup dansé… -(ce n'est pas comme s'il s'agissait justement d'une soirée dansante)- et beaucoup parlé aussi, mais beaucoup de regards étaient en notre direction… ça faisait bizarre et c'était gênant… » continuait-ell à confier à ses copines en abaissant légèrement la voix. « Mais il ne s'est rien passé de plus, qu'est-ce que vous cherchez à trouver les filles ?! » Commençant à rire bêtement, elle prit en main la télécommande de karaoké restée sur la table. « Et non, rien d'autre ne s'est passé, mais on a prévu de partir ensemble au voyage à la campagne de la Royal ! » Tout en achevant son discours d'explication, la japonaise pressa quelques boutons pour tomber sur une chanson choisie depuis même le moment où ce rendez-vous c'était fixer, quelques jours plutôt.
Après ce pseudo compte rendu du bal, Ori songea, après tout qu'attendait-elle de Shojiro ? Elle avait certes ôtée cette image d'ancien camarade de lycée, mais était-elle prête à se sentir engagée avec lui ? Jusqu'à lors, aucune de ses pensées ne lui était venue.
Néanmoins, elle se trouvait là en soirée avec sa bande de copine, non pas dans une genre de thérapie amoureuse.

Alors elle attrapa à la volée un micro qu'elle enfouit dans les mains d'Eri puis un autre qu'elle gardait pour montrer ses propres talents de chanteuse. Un son aux sonorités catchy et énergiques envahit rapidement la pièce, laissant Ori se libérée de ce précédent coup de pression de la part de ses amies. Elle se leva, tout excitée et agrippant de sa main libre celle d'Uriyel, avant de crier à en réveiller les morts : « DUMB DUMB DUMB DUMB DUMB DUMB, DUMB DUMB DUMB DUMB DUMB DUMB »

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 26 Mar - 14:46
 
who run the world ? Girls !
F4! ♥
TENUE ♣ Je suis déçue des minces révélations que nous révèlent Ori. Si j'avais été toute seule avec elle, il n'y aurait eu aucune chance qu'elle ne m'en dise plus, mais heureusement aujourd'hui, je peux avoir le soutien d'Uriyel et Junko qui veulent en savoir autant que moi. Une contre trois, Ori n'a aucune chance. Uriyel la pousse même de a banquette en lui donnant un coup de hanche, obligeant Ori à se remettre debout. Je lui offre une seconde moue. Je suis déçue qu'il ne se soit rien passé d'autre que des slows et des discussions. C'est bien beau les belles paroles, mais ça serait mieux s’ils passaient vite à l'action. Quoi qu'il en soit je suis contente de savoir qu'ils vont aller au petit voyage en campagne ensemble. Je vais devoir aller raconter tout ça à mon grand frère. Ca n'est pas contre Ori, c'est juste pour embêter un peu plus Shoji. D'ailleurs, moi aussi je vais y aller à ce petit rendez-vous à la campagne.

Sans que je ne comprenne pourquoi je me retrouve avec un micro dans les mains, et une musique sort des lourdes enceintes dressées au-dessus de notre tête. Je grimace rapidement. Pas que le son soit trop fort ou quoi - après tout je suis venue au karaoké pour m'amuser avec les filles - mais parce que je déteste cette chanson. Et Ori qui l'a lancée, le sait mieux que personne. Avec mécontentement je pose le micro sur la table et croise les bras sur ma poitrine d'un air décidé. « Tu ne me feras jamais chanter sur cette chanson !! »

electric bird.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 1:18
 

who run the world ? girls !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Who run the World (girls)
» 07. Girls running wild
» Sebastian&Louane | who run the world ? Girls !
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-