AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Freefallin' Dreams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 20 Jan - 21:01
RAIDEN ₪ Freefallin' Dreams
PLAY TO LISTEN


comme un nazebrock j'ai édité mon message au lieu de le citer, ce que as fait que j'ai perdu le contenu ><
( JOO WONRAIDEN )

- - - -
TENUE PORTÉE

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 21 Jan - 20:54

❝Freefallin' dreams ❞
- Joo Won & Raiden -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
 Les mains dans les poches et un bonnet sur le dessus de son crâne, Raiden, venait tout juste de quitter l'habitation qui le recueillait pour une durée indéfinie. Ce ne serait pas pour longtemps mais au moins, il reconnaissait avoir de la chance et une adresse fixe qui lui accordait coin douiller et chauffage et cette période de l'année plutôt glaciale. Le manteau rembourré qu'il portait sur son dos lui donner des airs de bonhomme de neige tandis que ses mains venaient trouver refuge dans les poches molletonnées. Deux minutes d'air libre, et elles furent teintées d'un bleu et rose à en faire peur plus d'un. Arf qu'il détestait cette saison triste qui l'empêchait de rester longtemps à l'air libre pour trouver la prochaine cible de ses tags. Ok ca n'avait rien de légal en soit mais ca avait le mérite de le détendre; Quoiqu'il en soit, son après midi fut dédié explicitement à l'achat de nouveau matériel de dessin, un cahier, des crayons à papiers de différentes intensités afin de pouvoir jouer sur les ombres.  Alors pour se faire, il prit la route du centre commercial le plus proche et le plus conséquent. Sous sa galerie couverte et réchauffée, se bataillait plusieurs enseignes de prêt à porter, chaussures et service en tout genre. S'il n'y trouvait son bonheur, alors ce serait peine perdu.

Ses pas marchèrent à vitesse régulière, retenu par une file d'individus allant dans la même direction. Évidemment que tout le monde était de sortie les journées où les cours et le travail ne réclamait pas leur carcasse assise derrière un bureau. La musique d'ambiance commençait d'ailleurs à siffler prêt de ses oreilles, signe qu'il n'en était plus très loin. Puis les portes battantes s'ouvrirent à l'annonce de personnes intéressées par les galerie dans une sonnerie désagréable qui lui arracha une grimace. Le sol brillait d'avoir était nettoyé une vingtaine de fois en vingt quatre heure, lui laissant l'occasion de voir presque son reflet sur le dessus des dalles. Il en oublia de regarder devant lui quand une collision fut impossible à esquiver. Aussitôt, son visage se releva par surprise, estimant avoir le droit de connaître la personne qu'il venait tout juste de bousculer. Il n'avait même pas prêter attention à la perte de son téléphone portable. Mais lorsque ce dernier lui fut tendu, Raiden se baissa doucement pour le saluer en guise de remerciement. "A merci beaucoup. Désolé je ne regardais pas non plus devant moi je.." Il s'arrêta un instant lorsque ses yeux repérèrent une fissure sur le dessus de son écran, le laissant inapte à la parole. D'un sens, il s'en voulait d'avoir été aussi distrait par une bêtise et de devoir payer des réparations qui allaient encore une fois le priver de son bien le plus précieux - ou presque. "Si seulement ces petites choses là pouvaient se réparer aussi facilement qu'un être humain sous les mains expertes d'un chirurgien." Il en oubliait presque de poser une question légitime à son interlocuteur. "Est ce que vous allez bien, rien de casser ?"
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 21 Jan - 23:25
RAIDEN ₪ Freefallin' Dreams
PLAY TO LISTEN


Quelques instants avant que la personne relève son visage, tu n'avais pas capté qu'il s'agissait d'un garçon. Quand tu t'es excusé, tu as bien faillit rajouté un mademoiselle derrière. Fort heureusement, tu n'avais rien dit. Des détails sur ce gars t'avaient apporté la confusion en même temps. Tout d'abord, il avait des cheveux roses bonbon. Tu ne comprenais vraiment pas cette mode. Encore, venant des filles, tu pouvais le concevoir. Elle voulait peut-être paraître plus mignonne ou bien se rapprocher de certains personnages d'animés. Mais, pourquoi les garçons s'y mettaient aussi ? Les cheveux bleus, violets ou roses ce n'était pas du tout masculin ! À croire que la jeunesse d'aujourd'hui souhaitait de plus en plus ressembler à une femme. Ou alors, c'était toi qui te faisais trop vieux.
Quand ton regard croisa celui du jeune garçon, tu le saluas en inclinant légèrement ta tête. Ce geste était une marque de respect, une habitude que tout le monde devrait adopter selon tes devises. D'ailleurs, le garçon s'inclina devant toi. Ce mouvement te fit un peu sourire. V'là un garçon bien éduqué ! Pensais-tu.


A merci beaucoup. Désolé je ne regardais pas non plus devant moi je..

Tu écoutais ce qu'il avait à te dire. D'habitude, tu passes ton chemin, mais certaines choses te retenaient en face de lui. Tu faisais l'effort de rester parce que jusqu'ici, il avait été poli et respectueux.
Lorsqu'il s'arrêta brusquement de parler pour jeter un regard à son portable, ton regard suivi le sien. Cette fissure, tu l'avais également remarqué. Merde, il ne manquait plus que ça bordel. Te disais-tu.


Si seulement ces petites choses là pouvaient se réparer aussi facilement qu'un être humain sous les mains expertes d'un chirurgien.

À ses mots, tu raclas ta gorge. La partie sur le chirurgien te fit penser à toi. Tu avais été aussi l'une de ces nombreuses personnes à avoir utilisé la magie plastique de la chirurgie. Il en fait exprès pour que je me sente vraiment coupable ou quoi là ?

Est ce que vous allez bien, rien de casser ?

Tu étais pour la gentillesse, mais étrangement, dans ce contexte elle te mettait mal à l'aise. Sûrement parce que tu savais que tu étais fautif et que ce gamin était bien trop gentil. Peut-être aussi parce que tu étais une personne trop orgueilleuse et submergée de fierté, alors le fait qu'il réagisse de cette manière te fait vraiment sentir con.

Ne t'inquiète pas pour moi gamin.

Tu poses tes bras sur ses épaules et tu le fais tourner de gauche à droite pour l'examiner. Pas de blessures en vues te semblait-il. Au moins, tu n'auras pas à l'accompagne à l'hôpital, c'est déjà ça. Du coup avec un bon constat, tu le relâches.

Pas de bobos, t'en mieux.

Tu prends son portable sans qu'il puisse avoir le temps de réagir à ton mouvement. Tu le l'analyses un moment pour remarquer l'ampleur des dégâts. Tu surélèves son appareil électronique tout en le gesticulant dans les airs.

J'vais payer les réparations. On va le faire tout de suite hein ? J'aime pas avoir des dettes.

( JOO WONRAIDEN )

- - - -
TENUE PORTÉE

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 30 Jan - 20:38

❝Freefallin' dreams ❞
- Joo Won & Raiden -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
L'accident de parcours fut rapide. Une maladresse rien de plus qu'il pensait rapidement évincer par des excuses présentées poliment afin de pouvoir poursuivre sa route sans encombre comme il l'avait espéré depuis son entrée dans le centre commercial. Sa première réaction fut bien sur de s'inquiéter pour la santé de l'homme qui lui faisait face. Plus il l'observer d'ailleurs et plus il lui semblait être quelqu'un de dur. Par réflexe, Raiden se mit à sourire pour tenter de dédramatiser la situation au maximum parce qu'il ne voulait pas voir une scène se produire pour animer la galerie mais plutôt gérer cette collision au mieux. Ne t'inquiète pas pour moi gamin.  C'était plus facile à dire qu'à faire. Il se voyait mal repartir sans rien dire pour réaliser les courses qu'il pensait faire. De un, il ne saurait pas se regarder en face dans un miroir car même si son apparence de punk mal coiffé lui donner des airs de rebelle, ce n'était pas son style. Il ne voulait pas d'ennui et surtout pas avec la police au vu de son ancien casier judiciaire. Il fut néanmoins surpris de voir son corps bouger et scruté de la sorte, le laissant quelque peu perplexe sur le processus, un sourcil relevé. Pas de bobos, t'en mieux. Ah donc il s'assurait qu'il n'avait rien ? Il semblait bien plus humain qu'il n'y paraissait. A croire qu'il y voyait un fou furieux de premier abord, ce qui n'était pas du tout le cas. Simplement, les traits de son visage lui donnait des airs sévère tout comme la tonalité de ses paroles. D'un côté, il était préférable d'être méfiant pour se protéger des plus malhabiles en leur genre. Ils étaient bien plus nombreux que le commun des mortels puissent l'imaginer. "Non je vais bien, y a pas ..." sauf qu'il n'eut pas le temps d'en rajouter d'avantage. Son téléphone, dans ses mains fut rapidement pris par l'étranger qui l'inspectait avec la plus grande attention. L'écran semblait fissuré. L'un des désavantage de la technologie d'aujourd'hui restait leur fragilité. J'vais payer les réparations. On va le faire tout de suite hein ? J'aime pas avoir des dettes. Ses yeux s'arrondirent par la surprise laissant transparaitre un "Heu ?" plus comme un son venant de nul part tant l'incompréhension se lisait sur son visage. Ils étaient tous les deux fautifs pour être entré en collision par inadvertance. Il n'avait jamais eut l'intention de lui demander la moindre compensation. "Non non je vous assure, je vais me débrouiller autrement." Seulement tout en disant ses paroles, ses pas suivirent l'étranger jusqu'à la boutique la plus proche qui vendait des téléphone portable, la recherche d'un vendeur afin de pouvoir commander la réparation ou la réaliser sur le champ s'ils le pouvaient. D'ailleurs en ce jour, la queue tait visiblement impressionnante. Ils attendaient à l'extérieur de la boutique, leur tour. Ce qui lui laisserait le temps de faire quelques tentatives pour essayer de récupérer son bien entre ses main. Il pensait notamment à quelques contenu un peu disons voluptueux qui se trouvait dans son téléphone. Il n'était pas question que qui que ce soit farfouille à l'intérieur. "Et sinon vous faites quoi dans la vie ?" Raiden essayait avant tout de faire la conversation pour passer le sinon ils trouveraient surement l'attente interminable.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 31 Jan - 17:02
RAIDEN ₪ Freefallin' Dreams
PLAY TO LISTEN 3


L'apparence pouvait s'avérer être trompeuse. Un air plutôt sévère avec tes sourcils épais et tes joues creusées. Ton visage était assez carré avec la musculation. En plus, tu étais assez grand pour un coréen de souche. Ton corps pouvait être impressionnant par sa carrure et sa force. De plus, tu paraissais froid d'une part avec tes tenues souvent bien très organisées et perfectionnées jusqu'au bout des ongles. Bon, après ce n'était pas totalement faux. Tu avais ce côté autoritaire et droit. Tu étais une personne qui avait besoin de droiture. Cependant, tu n'étais pas un type mauvais. Tu pouvais être chaleureux et aimable envers les autres... à ta manière.

À cause de rêvasser, tu avais basculé accidentellement un garçon. Il devait être étudiant vu son jeune physique et son style vestimentaire. Bref, tu n'apportas pas plus de suppositions sur lui parce que son portable s'était fissuré par la collision. Cela te préoccupait davantage. Tu te sentais fautif de cet accident. Tu voulais à tout prix réparer son téléphone sinon tu te sentirais mal plus tard. Tu aurais l'impression d'avoir une dette envers le p'tit gars. Tu détestes devoir quelque chose à quelqu'un. Du coup, tu préfères régler le problème maintenant. C'est pour cela que tu emmenas le garçon aux cheveux roses dans le premier magazine de téléphones.

Quand vous êtes arrivés tous les deux pour la réparation devant le magasin, tu as remarqué la queue. Elle était grande comme ta BIIIP (fallait que je fasse la blague/out.). Il fallait maintenant faire passer le temps. Bon, tu avais vraiment envie de passer devant tout le monde, mais tu t'en retenais. Mais, l'envie était très présente !

Et sinon vous faites quoi dans la vie ?

Tiens, le gamin venait de te parler alors que tu étais en train de réfléchir à un moyen de gruger. Interloqué, tu le regardes un instant sans un mot. Ces cheveux... vraiment ils te désorientaient. Tu secoues légèrement ta tête et tu reviens dans le monde réel.

J'suis tueur à gage. Et toi ?

Encore une connerie sur toi. Tu faisais souvent des choses inutiles comme ça qui pouvait vraiment te foutre dans la merde en plus. En fait, tu jouais simplement. Tu aimais bien voir les réactions des gens face à une vérité aussi crue. Enfin, une vérité qui ne l'était pas. Ta profession pouvait te tuer d'une certaine manière parce que être professeur à RPS pouvait faire perdre la vie avec ses étudiants.

( JOO WONRAIDEN )

- - - -
TENUE PORTÉE

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 3 Fév - 21:02

❝Freefallin' dreams ❞
- Joo Won & Raiden -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
Si c'était bien son jour de chance, déjà qu'une horde de personne dépensière avait trouvé le moyen de sortir au même moment que lui des transports de communs pour se diriger vers le centre commercial mais en plus, il faisait la connaissance d'un homme un peu brute de décoffrage qui le laissait sans voix. Ce n'était pas dans son tempérament de s'énerver ni de perdre de patience, aussi, il prit sur lui lorsque son regard se portait trop souvent sur sa crinière. Oui, c'était rose, comme rose une couleur pas commune qui le différenciait des autres. Mais il ne devrait pas être aussi choqué puisque de nombreuses idoles en portait de bien plus voyantes comme bleu turquoise, violet, rouge flashie, orange, jaune poussin, vert fluo comme s'ils étaient tous passés à la machine à lavé avec des vêtements qui déteignent. C'était une sorte de gage de son identité, propre à lui même, mais qui n'était pas indélébile. Sa chevelure repousserait bientôt, laissant place à une chevelure brune naturelle.

"Mes cheveux ont l'air de vous surprendre."

L'information surement de trop mais il se voyait mal attendre sans rien dire qu'il daigne dire quelque chose sur sa crinière de couleur ni même ne saurait rester silencieux sans avoir son avis sur son choix des plus surprenant. Ses yeux l'observèrent avec le plus grand sérieux, attendant quelques instant qu'une réponse ne se formule entre ses lèvres, qu'il soit du genre avant-gardiste ou de la vieille école.

"Vous savez, ca fait tomber les filles ce genre de couleur de cheveux. Le rouge vous irez au top !"

Ses lèvres finirent par former un sourire et rire de vives voix l'imaginant en arc en ciel vives mais visiblement ce n'était pas le moment de rire hmm ? Pourtant ses mains se plaquèrent sur son estomac pour essayer d'étouffer son fou rire alors qu'il voyait bien qu'il gênait le reste de la clientèle en étant un petit peu trop expressif. Ce qu'ils pouvaient tous être coincé là dedans. Et pour passer le temps de l'attente d'une queue un peu trop longue, le japonais se risqua à poser une question qui semblait légitime sur le moment, seulement la réponse le laissa sans voix. Ses yeux s'arrondirent par surprise avant de laisser un.

"Hu"

S'extirper de ses lèvres. Un long bruit continuait comme une sorte d'alarme à moins que ce soit un signe de panique parque cet homme tenait entre ses mains son téléphone. Mais il n'était sérieux? Il ne pouvait pas l'être ce n'était pas possible ? A moins que ? Non pourtant il avait le visage de l'emploi.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 7 Fév - 11:45
RAIDEN ₪ Freefallin' Dreams
PLAY TO LISTEN 4


Une personne vient de sortir de la queue. Elle est passait entre vous deux comme si de rien n'était. Elle vous a bousculé. Putain, qu'est-ce que tu détestais ça. Les gens qui s'aveuglent. Avant qu'elle ne parte, tu l'attrapes par le bras. Tu voulais avoir une excuse de sa part. Quand tu veux quelque chose, tu l'as. T'es bien trop borné.

Madame, vous venez de nous basculer là parce que vos yeux restent rivés sur votre portable.

Tu pointes son appareil comme  s'il n'avait aucune importance. Après, tu la fixes dans les yeux un instant. Toujours avec ton visage impassible, sans sentiment apparent.

La moindre des choses est de vous excuser de votre geste.

Tu la tiens toujours par le bras pour ne pas qu'elle s'échappe. Ton regard devient insistant. Elle, elle regarde autour d'elle. Des personnes la regardent ayant entendu la conversation dans la file d'attente. Peut-être qu'elle était mal à l'aise, mais elle sortie enfin un mot de sa bouche.

Excusez-moi. Dit-elle en baissant légèrement la tête.

Tu relâches son bras avec le visage marqué d'un petit sourire satisfait. Tu as eu enfin ce que tu voulais. Alors, tu lui dis de partir avec un balayage de main.

Bonne journée.

Tu te retournes enfin vers le garçon qui t'avait parlé de sa chevelure. Toujours avec ce même sourire, tu fixes encore son rose sur la tête. Tu ranges tes mains dans tes poches pour ajouter:

Tout à fait. Ce rose me rend perplexe. Pour te dire la vérité, je n'ai jamais compris les jeunes qui faisaient de telles couleurs. Vous allez finir par perdre vos cheveux à quarante ans.

Bon en fait, tu n'étais pas le mieux placé pour faire la morale. À chaque fois, tu oublies que quand tu avais quinze ans, tu t'étais déteint les cheveux en jaune poussin. Une période forte malheureuse pour tes si beaux cheveux. Par chance, aujourd'hui ils étaient super soyeux.

Le rouge ? Vraiment ?

Tout à coup, tu deviens intéressé par les couleurs de cheveux. Tu lèves tes yeux comme si tu pouvais apercevoir ta touffe. Tu passes vaguement tes mains autour de tes cheveux tout en pensant à ce qu'il venait de dire. Du rouge ? C'est à méditer et à demander à ton coiffeur la prochaine fois. Tu prends note. Sinon, le garçon avait l'air d'être resté sur la connerie que tu avais sorti juste avant. Tu regagnes ton sérieux. Tu t'approches de lui et lui donne un léger coup d'épaule.

J'plaisante gamin. J'suis professeur à Royal Private School. Tu connais ?

( JOO WONRAIDEN )

- - - -
TENUE PORTÉE

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 15 Fév - 21:24

❝Freefallin' dreams ❞
- Joo Won & Raiden -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
Attendre, encore attendre dans cette file d'attente qui semblait interminable, ses mains s'étaient réchauffaient au creux de ses poches molletonnées. Il n'avait rien d'autre à faire que d'observer les rayons bien remplis de téléphones portables derniers cris qu'il n'était pas en mesure de se payer. Le sien fut choisit par le plus grand des hasard, lors d'une vente d'objet déjà utilisé afin de lui donner une seconde vie. Et le voilà déjà mal en point à la première collision avec le sol. Ca devait être de la camelote rien de plus à moins que la fragilité des produits n'étaient plus à prouvée. Auquel cas, il lui faudrait investir dans une coque de protection afin de le protéger au mieux et s'éviter les dérangements comme celui qu'il devait régler aujourd'hui. Cependant, ce n'était rien à côté de cette femme qui venait de s'en prendre à la mauvaise personne. Raiden affichait un visage perplexe tout en se faisant discret tout au long de leur conversation, bien incapable d'intervenir d'une quelconque façon. Il se serait bien permis de lui demander de laisser de côté sa rancune pour pouvoir éviter le conflit et pourtant, aucun mot ne s'échappa de ses lèvres. Il se contenta simplement de baisser son visage lorsque l'inconnue tourna les talons, afin de la saluer poliment. Bien vite, son attention se porta de nouveau sur l'étranger qu'il considérait dangereux. Outre cette "blague" sur son métier, son aura ne lui disait rien qui vaille.

"Y a un sacré paquet de personne qui ne passeront pas quarante ans alors autant profiter de la vie tant qu'on le peut encore."

Il n'était pas idiot bien au contraire. Sa lucidité semblait le contraindre à être du genre pessimiste et pourtant, il vivait sa vie à deux cents pour cent de peur de passer à côté de sa vie. Ce n'était pas un jeu plus comme une loterie journalière où il pensait faire de nouvelles rencontres, bonnes ou mauvaises, afin de laisser une trace indélébile derrière lui.

"Le rouge ferait ressortir votre teint monsieur."

Il n'allait pas insister sur la dite couleur puisque son avis semblait sortir de nul part, le regard encore perdu près de la queue qui diminuait. Plus que deux personnes encore avant de finalement passer. L'échéance se rapprochait et ce n'était pas pour lui déplaire. Quoiqu'un coup d'épaule le fit reculer par réflexe, avant de finalement rire en entendant ses explications; C'était une bonne chose qu'il ne fasse pas partie des élèves de cet établissement visiblement, ce serait un tortionnaire de moins à supporter durant les heures de cours. Des cours qui ne lui rapporteraient rien sur son compte en banque. Il fallait pouvoir se le permettre ce qui n'était clairement pas son cas.

"Je préfère ce métier c'est moins dangereux enfin ca le semble en tout cas."

Bien sur, entre deux bavardage, une vendeuse se rapprocha afin de les convier à sa table pour discuter de leur venue dans la boutique. Aussitôt, Raiden pointa du doigt l'appareil que tenait le professeur entre ses mains tout en signifiant un.

"Ca couterait combien de le réparer ? "
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 28 Fév - 19:01
RAIDEN ₪ Freefallin' Dreams
PLAY TO LISTEN 5


La queue avance petit à petit. C'est une bonne chose parce que tu ne comptes pas dormir ici. T'as d'autres choses à faire. Tu dois d'abord régler le problème du portable avant. T'es un facteur de la casse. Du coup, tu ne peux pas te barrer sans rien faire. Ce n'est pas du tout ton genre.
Y a un sacré paquet de personne qui ne passeront pas quarante ans alors autant profiter de la vie tant qu'on le peut encore.
Tu te sens bizarre avec ce qu'il vient de dire. Tu penses que toi, tu prends quarante ans bientôt. Dans... deux ans ? Rien que d'y penser, ça te fait mal au cœur. Bientôt quarante ans et toujours célibataire, sans gosses. Avant, tu disais pour rire que tu allais terminé vieux garçon. Bah... si tu ne bouges pas ton cul, faut croire que ça va arriver plus tôt que tu ne le crois. T'es tellement dans tes pensées que tu ne prends pas la peine de lui répondre.

Le rouge ferait ressortir votre teint monsieur.
T'as un peu l'impression qu'il se fout un peu de ta gueule quand même. Du coup, tu ne réponds pas. Encore une fois. T'as pas envie de passer pour un bouffon de service. Alors, tu préfères rester silencieux.
Je préfère ce métier c'est moins dangereux enfin ca le semble en tout cas.
Je peux t'assurer que des fois, y'a de quoi devenir tout aussi monstrueux que tueur à gage. Dis-tu avec un air abattu. Il est vrai que parfois, tu aurais aimé claquer deux ou trois élèves insupportables. Mais ta condition d'enseignant ne peut te le permettre. Tu pourrais avoir de gros ennuis. Bon, il t'arrive de tirer quelques oreilles, mais rien de bien méchant.
Enfin, une employée vient vous voir. Elle vous emmène vers un bureau pour s'occuper de votre demande. Le garçon aux cheveux roses et le premier à interagir. Ça coûterait combien de le réparer ? Tu le regardes un instant et tu reprends ces mots. Non, on vient pour changer de portable. Il faut garder le même numéro et les contacts déjà existants. C'est possible ? La femme affirme ta requête. Elle vous demande de la suivre pour sélectionner un portable. Choisis celui que tu préfères et ne fais pas attention au prix. Je te l'offre. Autant que tu en profites. Et penses à une coque aussi.

( JOO WONRAIDEN )

- - - -
TENUE PORTÉE

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 21:42

❝Freefallin' dreams ❞
- Joo Won & Raiden -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
Etre un professeur ne semblait pas être un métier facile à première vu. Il ne pouvait pas vraiment statuer puisque l'école pour lui s'apparentait surtout à une souffrance de par ses mauvaises notes et le nombre de déménagements qu'il avait réussi à enregistrer sur une courte période. Les professeurs pourtant, inspiraient la confiance facilement et la discipline avec. Ce n'était pas tant le sérieux avec lequel ils réalisaient les cours mais plutôt l'intonation de leur voix qui marquait leur état d'esprit. Je peux t'assurer que des fois, y'a de quoi devenir tout aussi monstrueux que tueur à gage. Raiden avait surtout envie de rire face à cette phrase qui lui donnait les images d'un jeu vidéo. Heureusement, dans la réalité il n'était pas possible de s'en prendre aux plus jeunes bien que certains comme lui, restaient des trouble-fêtes.

La queue se réduisait petit à petit avant que ce ne soit leur tour. Par égard envers celui avec qui il était rentré en collision, et parce qu'en tout état de cause, il était responsable également de ce dégât matériau, le japonais demanda un changement d'écran avant d'être reprit. Non, on vient pour changer de portable. Il faut garder le même numéro et les contacts déjà existants. C'est possible ? Choisis celui que tu préfères et ne fais pas attention au prix. Je te l'offre. Autant que tu en profites. Et penses à une coque aussi.  Son visage marqua un temps d'arrêt tout comme ses yeux qui s'arrondirent de plus belles devant cette proposition presque indécentes. Il ne voulait pas lui donner plus de soucis qu'un simple ravalement de façade. Ca ne devait pas couter trop cher mais de là à changer de téléphone et en choisir un neuf. "Non mais .." Aussitôt, la jeune vendeuse, qui venait tout juste de flairer une aubaine, le conduisit jusqu'au stand de téléphone dernier cri aux prix exorbitants, tout en lui ventant les mérite de chaque modèle avec le plus grand soin pour qu'il puisse en choisir un. Seulement, au bout de deux secondes, Raiden décrocha de ce joli speech pour se rendre face à des modèles smartphones qui semblaient dater d'un an, comportant les outils appropriés sans en avoir trop car il n'avait pas l'intention de devenir une cible dans la rue. "Je vais prendre celui ci." Il s'agissait d'un portable sobre associé à une coque de couleur noir passe partout dans un modèle raisonnable en prix. Il ne comprenait toujours pas comment il avait réussi à obtenir un tel cadeau alors plutôt que de ne rien dire et de jouer les personnes distantes pour le garder, il préféra ajouter. "L'enseignement ca ne paie pas des masses et je suis à demi responsable également. Faisons moitié moitié." Un compromis était toujours possible tant que l'argent n'était pas versé auprès de l'enseigne. Sans véritablement attendre une protestation ou un signe négatif de sa part, son porte feuille fut posé sur le comptoir pour en sortir sa carte bancaire. Lui aussi possédait un travail, ok bien moins reluisant, mais il lui permettait de régler ce genre de mésaventure de la façon la plus juste possible."Merci pour le téléphone." Ce n'était pas cher payé que de le remercier à juste titre.  
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 12 Mar - 22:32
RAIDEN ₪ Freefallin' Dreams
quand la vendeuse vous amène devant les portables, tes yeux ne font que de survoler les modèles qui s'affichent devant les vitrines. toutes ces choses te passent au-dessus de la tête. en informatique, surtout dans la téléphonie, tu ne t'y connais pas vraiment. généralement, quand tu vas choisir ton portable, tu demandes le dernier sorti, tu payes et tu te casses. tu ne dépenses pas énormément d'argent par rapport à ce que tu touches. t'es plutôt même à économiser. cependant, quand il te faut quelque chose, tu veux le meilleur. tu aimes te faire plaisir de temps en temps, comme tout le monde.

puis, le garçon aux cheveux roses prend une autre direction et choisi un portable de son choix. tu ne dis rien. après-tout, il fait ce qu'il veut. ce n'est pas ton gosse. il est libre de ses mouvements. par contre, quand il veut payer la moitié, là tu vas pour l'arrêter. tu lui fais signes de ranger sa carte bleue. écoute jeune homme, garde ton argent pour plus tard. tes yeux se ferment presque tellement que tu es sincère. tu prends un moment de pose. tu réfléchis en le regardant. tu jettes un œil vers l'extérieur du magasin et reviens vers lui. moi je t'aide aujourd'hui. à toi d'aider ton prochain. OK ? tes sourcils viennent à se lever d'un air interrogatoire. amicalement, tu viens lui taper une épaule et lui faire un clin d'œil.

la vendeuse arrive avec la coque et le téléphone et vous informe que tout est prêt. tu sors ta carte bleue tout en prenant soin de voir si le garçon a rangé la sienne. tu ne veux vraiment pas qu'il dépense un centime pour ça. c'est vrai que l'accident est arrivé à cause de vous deux. ce sont des choses qui arrivent, mais tu as envie de lui payer un nouveau gadget. t'es un vieux sans gosse, tout seul. les cadeaux sont plutôt rares venant de toi. il n'est pas au courant de ton côté un peu radin le gamin, mais il devrait en profiter !  

du coup, tu payes pour tout. tu ranges ta carte et ton porte-monnaie le temps qu'elle emballe le tout dans un sac. elle finit par le tendre au garçon en attendant qu'il agisse.

( JOO WONRAIDEN )

- - - -
TENUE PORTÉE

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 19 Mar - 21:57

❝Freefallin' dreams ❞
- Joo Won & Raiden -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
Raiden ne voulaot pas de dette, cette chose qui ressemblait à un boulet accroché à ses pieds, pourtant transparent. Pourtant, les services n'étaient jamais gratuit dans ce monde, il l'avait vu tellement de fois qu'il n'osait plus l'espérer. Et puis il avait un job qui payait plutôt bien alors ce n'était pas un mal de sortir sa carte bleue et de la tendre à la vendeuse pour être sur de payer sa part de l'accident tout en ayant une conduite adulte même si cet inconnu l'était d’avantage. Il fut surpris de la voir protester contre sa démarche de payer 50/50 afin de régler leurs comptes de la façon la plus équitable qu'il soit. Mais sans broncher il rangea sa carte bancaire dans la poche intérieure droite de son blouson, tout en recevant un coup de coude au passage. "Merci du conseil et pour le paiement. J'y penserais le jour où j'en aurait l'occasion." Ce n'était pas des paroles en l'air, il voulait aussi rendre service quand il avait l'occasion même si ca n'arrivait pas souvent; Le monde de la rue semblait plus cruel que dans des appartements chauffaient au dernier étages d'un building. Un sourire se dessina sur son visage, plus grand que jamais, laissant ainsi apparaitre ses fossettes. "Comment je fais pour vous remercier " Il récidivait, c'était plus fort que lui. Il était certain de ne jamais recroiser sa route à présent parce qu'ils habitaient dans des mondes différents, qu'il n'allait plus en cours depuis un bout de temps. Et s'il changeait d'avis sur un coup de tête ? Raiden sortit un crayon de sa poche et s'empara d'un petit papier posé sur le bureau de l'agence electronique pour noter son nom et son numéro de téléphone. Il tendit ensuite ces informations auprès du professeur pour qu'il puisse le contacter si besoin. "Je vous laisse mes coordonnées au cas où" Mais avant de prendre son nouveau téléphone, il ajoua. "Vous êtes vraiment cool comme prof. J'aurais adoré suivre vos cours. ce sera peut être dans une autre vie." Sans plus de cérémonie, Rayden pris son bien qu'il plaça directement dans sa poche qu'il referma pour être certain que ca ne se reproduise pas.  
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 8:57
 

Freefallin' Dreams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes poèmes (By Dreams-of-poetry)
» Live your dreams
» DB Dreams !
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...
» Eva « Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-