AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 the dark knight. avec minegaito raiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 21 Jan - 22:11
the dark knight
avec minegaito raiden
TENUE ET CHEVEUX ☽ Il est subtile de déformer la réalité. Il est subtile, de dire au monde qu'un démon habite chacun d'entre nous. Il est simple également, de juger autrui sans prendre son propre cas en considération. L'être humain est complexe dans son sens propre et jamais, il n'est autorisé à un quelconque repos. C'est alors, sous un esprit fatigué que le brun avait laissé reposé sa tête contre la vitre du véhicule, son âme perdue dans l'immensité de l'abstrait. Loki, tout est prêt. Un simple son le sortit de son état second, et il hocha simplement la tête afin que son interlocuteur comprenne qu'il est bien entendu ses propos. Se redressant, s'étirant quelque peu sous ses membres légèrement tendus, Loki se tourna vers le chauffeur, un petit sourire aux lèvres. J'espère que t'as tout pigé toi. Notre salue repose sur t'es épaules.

Son rictus disparu alors tout à côté, le fourgon se stoppant net devant l'entrée d'un établissement public ou plus précisément, une banque. Au même instant, ils avaient tous enfilés leur masques alors qu'ils descendirent. Le maître en second, son sous-frire entra en trombe tout en s'occupant du vigile ; sans aucune douceur apparente. Les trois à la suite, la douce mélodie des cris innocents, arracha à ce démon un sourire, dissimulé sous cet artéfact désagréable et mesquin. Deux autres de ses hommes se trouvaient alors, bien avant eux à l'intérieur des lieux. Un plan qui avait été mis en route quelques jours auparavant. Tout en finesse, précaution. Une minutie rude et instable par l'autorité humaine et sa facilité à se rendre vulnérable. Un esprit vif ne suffit pas et ne sauve en rien son possesseur. Loki l'avait bien comprit depuis longtemps.

Attrapant une femme par le col, l'obligeant à se tenir éloignée de tout contact extérieur, quel qu'il soit, l'américain lui en colla une finalement, sous un trait de colère : elle l’agaçait à lui pleurer entre les mains. Le chaos régnait, l'instabilité et la peur dominées. Une atmosphère dont il ne se passerait sûrement jamais. Se déplacent à travers les lieux, faisant bien attention à ce que personne ne déborde et n'est d'élan héroïque, le supérieur de tout ce beau monde se retrouva debout, face à un jeune homme dont la chevelure était dés plus intrigante. Il n'avait cependant pas le temps de s"attarder sur des détails inutiles. Tout était presque terminé et Chronos jouait avec leurs pauvres existences.

C'est sous un signe à l'arrière des comptoirs par leur d'eux qu'ils se rassemblèrent tous, plus ou moins d'une même manière : ils avaient enfin rempli leur part de travail et pouvaient s'en aller. Tout se passait parfaitement bien. Voir, un peu trop bien. C'est en tournant son visage vers les grandes baies vitrées qu'il vit là, les forces de l'ordre déjà sur place. Merde. Pestant un peu contre lui-même, l'un des verres se brisa sous un coup de feu, puis un second. S'abaissant rapidement, plus par réflexe qu'autre chose, Loki attrapa le jeune à ses côtés par cette tignasse peu anodine, le trainant contre lui. Levant son bras qui tenait son arme, il se releva ensuite malgré les menaces des policiers en face. Mais c'est alors, qu'il força le plus jeune à le suivre dans son mouvement, plaquant le canon en fer contre la tempe de l'innocent. Deux de ses coéquipier avait fait de même et doucement, ils se reculèrent. Ils avaient encore une chance de s'en sortir ; toutes les unités n'étaient pas encore arrivées et ils devaient s'éclipser maintenant.

Trainant de force sa pauvre proie vers l'arrière, il le poussa ensuite en avant. Sortant par l'extérieur, le forant à entrer par l'arrière du fourgon, la porte se ferma enfin sous un bruit sourd. - Ils quittèrent alors les lieux.

Au totale, trois personnes avaient été enlevées. Pour la survie de six autres. Une bien triste fin ; mais la vie était injuste, n'est-ce pas ? Il furent tous attachés ; leur main derrière leur dos, condamnés ensuite, à ne plus pouvoir parler. Loki retira son masque, les autres l'imitèrent. Putain Loki mais qu'est-ce qu'on fou bordel ?! La panique était une sensation normale. L'appréhension, la peur. L'adrénaline. Ah, bien des choses désagréables en sois. Ferme la. Un seul homme, venait d'en mettre à mort trois autres par la simple prononciation d'un prénom. Vous deux, vous vous chargez de ceux que vous avez pris. Toi, tu rentres. Lui, se chargerait lui-même du pauvre petit homme entre ses mains.

Déposé au coin d'une rue, il ouvrit la porte latérale en sortant, attrapant l'épaule du rosé en le tirant avec lui, refermant sans aucune douceur. Pénétrant à l'intérieur d'un hangar, il y traina sa victime, le jetant allègrement au sol. Doucereusement, le roi maudit vint s'accroupir devant lui, retirant d'un coup sec la bande de scotch précédemment collée sur ses lèvres. Ton nom.

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 30 Jan - 20:46
the dark knight
avec minegaito raiden
Rien ne laissait présageait qu'un passage à la banque le mettrait dans un tel guêpier. Le visage souriant comme à son habitude, Raiden s'installa au comptoir afin d'indiquer un rendez vous auprès de sa conseillère financière. Il fut prié de rejoindre une banquette un peu plus loin afin de patienter le temps d'être pris en charge par Mrs Goo. Soleil rayonnant au travers de la porte, le japonais fut toutefois attiré par de mystérieuses ombres portant des masques, le laissant dans une incompréhension total. Les cris, poussés sous la panique, lui vola un battement de coeur. Que faire ? Si ce n'était s'assoir au sol gentillement pour éviter les ennuis. Il n'avait pas l'intention d'écourter son espérance de vie de façon idiote. Ces bandits étaient venus pour l'argent, celui du coffre fort en sous terrain. Tellement banale et pourtant, il se voyait mal jouer au héros dans une telle situation, surtout que certains ne se privaient pas de démontrer leur supériorité. Arf ce qu'il détestait la violence gratuite mais impuissant, il se contenta de baisser ses yeux au sol en attendant que leur butin soit gardé entre leurs mains et sa vie sauve. Sauf que malheureusement, il fut la proie d'un fou, tiré vers l'arrière par sa chevelure rosée. Aussitôt il sentit son visage partir également vers l'arrière, retenant alors cet inconnu en tentant de se détacher. Mais ce fut sans succès. Le visage alors neutre, il se laissa trainer jusqu'à l'arrière de la boutique, conscient que sa vie jouait les acrobate sur un fils suspendu en plein air sans filet de secours. Les forces de police ne lui serait d'aucune aide pour sauver sa peau, sa vie. La frustration se lisait facilement sur son visage et s'il tentait de garder sa composition jusqu'au bout, intérieure, il se décomposait.

Trois innocents se retrouvaient pris au piège comme une souris dans une tapette à fromage. Il ne leur restait plus qu'à rester sage mais ce fut sans compter sur l'intervention d'un des bandits et du soulèvement du masque d'un autre. Par réflexe, ses yeux détaillèrent caque recoin de ce visage atypique afin de le reconnaitre ou de le connaitre seulement au son de cette voix sèche, il comprit que ses heures étaient à présent comptées. Mais il ne pouvait rien dire et rien faire, bâillonné comme un malpropre. Il lui fut difficile de bouger mais petit à petit, son attache autour de ses poignets commençaient à s'écarter. Il arrêta cependant son mouvement lorsqu'il fut de nouveau trainé dans un bâtiment désaffecté. Il sentit une nouvelle fois la peur le serrer au ventre, lui laissant peu de place à un espoir de survie. Comme dans les films policier du plus haut au plus bas budget, cela ne laissait présager rien de bon. Crtchh le bruit du scotch décroché de ses lèvres qui le fit légèrement sursauté. "Ca change quoi si je te le donne ?" Il se voyait mal lui donner son nom même s'il était prouvé dans plusieurs études que de parler de sa vie, ses proches, avoir un nom donnait plus de chance de survie face à un psychopathe mais au final, ce qu'il cherchait à faire c'était gagner du temps pour trouver un moyen de s'échapper de cette endroit et reprendre sa vie, non faire un crochet au niveau d'un poste de police. Simplement, il lui fallait trouver l'issue de secours, le moment propice pour courir et finalement le moyen d’assommer son ravisseur pour en réchapper indemne. "Tu as les billets, tu peux faire ta vie ailleurs. Laisse moi partir, je ne suis pas une balance, je veux juste reprendre mon train train quotidien." A croire qu'il commençait à parler un peu trop vraiment trop mais il n'y pouvait rien. A part faire la causette, le lieu semblait tellement vide qu'il avait peur qu'un simple blanc dans la conversation ne lui vaille un trou dans sa boite crânienne. Quoique ses mains se débattaient à l'arrière, arrivant à pousser quelques doigts vers le haut. "Vous comptez faire quoi de moi ? Je connais à peine votre visage et je n'ai pas compris votre nom. C'est vrai ? Qu pourrait bien croire un ancien repris de justice ?"

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 22 Fév - 21:43
the dark knight
avec minegaito raiden
Ca change quoi si je te le donne ? Une insolence sans pareil. Le brun se trouva las et des plus irrité. Ses nerfs étaient à bout. Jouer avec lui n'était guère la meilleure option. Tue le Loki. Penchant très légèrement son visage sur le côté, insistant intérieurement pour faire taire cette voix intérieure, c'est celle du jeune homme qui l'interpella de nouveau.  Tu as les billets, tu peux faire ta vie ailleurs. Laisse moi partir, je ne suis pas une balance, je veux juste reprendre mon train train quotidien. [...] Tue le. Toujours face au rosé, ses jambes commençait à le menaçait, sa circulation sanguine coupée par la pliure de ses articulations. Mais il ne bougea pas, le regardant alors que dans sa tête, c'était un foutoir sans nom.  Vous comptez faire quoi de moi ? Je connais à peine votre visage et je n'ai pas compris votre nom. C'est vrai ? Qui pourrait bien croire un ancien repris de justice ? Ne l'écoutant qu'à moitié, le mafieux prit son visage entre ses doigts, sans aucune douceur, le tournant un peu à droite puis sur la gauche avant de le lâcher d'une même manière. Même chez les putes je ne peux rien en tirer. Essayer de le garder en vie ? Sous certaines conditions car malgré sa folie, il restait humain. Tuer un homme qui ne l'avait pas demandé : qui était-il pour juger cet acte plausible ? Il n'était pas un Dieu, capable de juger ce qui est ou ce qui ne l'est pas. Il est l'un de ses servant, incapable de semer quoi que se soit de bon. Sûrement, serait-il mieux perçu en tant qu'enfant de Lucifer.

Il ne voulait pas lui ôter la vie. Du moins, une part de lui. La seconde, parmi tant d'autre lui murmurait de lui coller une balle entre les deux yeux. Sa main droite ouvrit le manteau du second, fouillant dans ses poches afin d'y trouver son porte feuille. Une fois cela fait, il l'ouvrit en cherchant une quelconque carte, contenant son identité. Attrapant la principale, il vint la tourner doucement. ... Minegaito Raiden. Relevant son regard sur le visage du concerné, il replia le tout en remettant le tout dans la poche du possesseur : il n'en avait pas besoins de toute manière. Son nom, son visage était imprégné dans sa mémoire et plus jamais il pourra le fuir comme un simple inconnu.

Se levant, ses mains appuyées sur ses jambes, Loki fit quelque pas en arrière, posant son arme sur la table qui se trouvait là, pesant le pour, le contre à propos de sa proie. Il était jeune. Il pouvait en faire quelque chose. Oui. - Il pourrait même travailler pour lui. Il a dit être un repris de justice. Tu peux en tirer profit. - Mais tue le. Se grattant légèrement le côté de la tête, nerveusement à cause de ses "autres lui." Sa seconde main, tremblante, quelque peu, trahissait cette partie de lui qu'il tentait tant de refouler.

La sonnerie de son téléphone le sortit de ses innombrables discussions internes, décrochant en s'éloignant du rosé, passant dans la pièce adjacente bien que les murs ne soient pas bien haut ni bien égaux : beaucoup étaient en ruine. L'un de ses hommes, qui lui que les deux autres otages avaient été pris en charge. Ils n'ont pas étaient tués. - Un avenir peu glorieux sûrement. Il ne voulait pas savoir. Mais sa question personnelle demeurait toujours. Qu'allait-il en faire ?
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 21:04
the dark knight
avec minegaito raiden
Son rythme cardiaque ne cessait de s'accélérait au même titre qu'un pic d'adrénaline le tenait sous pression permanente. Ses yeux cherchaient des réponses sur sa localisation tandis que ses pensées ciblées les raisons de sa présence dans cette situation tumultueuse. Tout ca pour un casse dans une banque.  Même chez les putes je ne peux rien en tirer.  Des paroles froides et dures pourtant laissées par une personne dont le visage ne semblait pas changer d'un trait. "Je préfère ca plutôt que de mourir. Je vends déjà mon corps." C'était certain, il venait tout juste de faire la connaissance d'un psychopathe, un homme froid sans doute sans scrupule. Un frisson parcourut alors sa colonne vertébrale du bas vers le haut, lui donnant quelques sursauts au passage; Il lui était difficile de rester insensible face à ce jeu dangereux dont le prix serait sans doute sa vie. Lorsque cette silhouette atypique s'approcha il aurait souhaité pouvoir courir aussi loin que possible de peur qu'il ne lui arrache le coeur d'une main mais fut soulagé de savoir que seule son identité était recherchée. ... Minegaito Raiden Ce n'était pas un bien puisque découvrir son visage et son nom lui donnerait quelques sueurs froides la nuit de peur de le revoir un jour sur sa route. Son bien lui fut rendu tout de même restant aussi immobile qu'il le pouvait.

Le bruit de l'arme délaissée sur la table un peu plus loin lui offrit un peu de détente car sous la pression d'une balle logée dans sa boite crânienne, il avait bien du mal à trouver une solution pour se sortir de cette situation inconfortable. Une sonnerie retentis tout à coup attirant son regard vers l'objet avant d'entendre les pas de son kidnappeur l'amené un peu plus loin dans la pièce. Une gouttelette de sueur glissa le long de sa tempe, laissant ses yeux se diriger de nouveau dans la direction de l'arme. Une déglutissement bruyant eut lieu tant sa gorge était serrée, sa cage thoracique tout autant. Pourtant, sa chance était là, belle et bien là. Aussi, il prit tout le courage qu'il lui restait sentant ses jambes le porter avec beaucoup de difficultés pour courir aussi vite qu'il le pouvait dans la direction de cette table. Il pensait pouvoir trouver un moyen de fuir par la suie sans se retrouver avec une balle dans le dos. Il n'était jamais trop prudent. Raiden se refusait à rester là, à attendre sa sentence, donné par un fou furieux, il préférait encore tenter sa chance. Ses mains attrapèrent dans son dos l'arme à feu à l'aide de sa manche - car il n'était pas question de laisser ses empreintes sur cette chose. Lorsque l'objet fut en sa possession, sa jambe heurta l'un des pieds en fer. Une vive douleur accompagnée d'un bruit sourd apparut, lui laissant beaucoup moins de temps que prévu. Il se maudissait d'avoir pris ce risque au même titre que de se mettre en danger un nouvelle fois.

Son corps n'écoutait plus sa douleur. Ses jambes partirent comme une flèche en direction de ce qui lui semblait être une issue de secours. Il n'avait pas l'occasion d'élaborer un plan très détailler mais juste partir le plus loin possible lui suffisait. "Il n'est pas question que je retourne là dedans." Ses doigts délaissèrent l'arme à feu, derrière une benne à ordure tout en continuant sa course vers la grande route la plus proche Il tentait également de se séparé des liens qui l'entravaient sans pour autant y arriver. Un simple passage proche de cette route pourrait lui garantir un retour à sa vie normale, encore fallait il y parvenir et trouver une âme charitable pour le sortir de cet enfer.

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 22:28
the dark knight
avec minegaito raiden
Tourner le dos à sa proie était une erreur fatale que peut de prédateur s'aventurait à produire. Mais au fond... Pourquoi ne pas l'avoir fait exprès ? Quel pauvre fou resterait assis là, à attendre son Jugement Dernier le plus simplement du monde tout en sachant que sa vie en dépendait. Tu as envie de jouer Loki ? Non. Non il n'avait pas envie. Du moins, c'est ce qu'une partie de lui lui soufflait. L'autre réclamait bien plus. C'était excitant de laisser filer une proie pour mieux la récupérer, mieux la faire souffrir et lui créer un malaise certain durant son absence. Oui. C'était... Une proposition intérieure alléchante : mais il ne pouvait pas se le permettre, pensa-t-il. Bien sûr que si Loki, tu peux. - Regarde toi. Tu lui laisse une bien trop grande ouverture. Un bruit sourd se fit entendre dans la pièce à côté. Le brun raccrocha bien rapidement, n'ayant presque rien écouté de ce que son acolyte lui avait déblatéré, trop occupé déjà avec lui-même. Il s'enfuit Loki.  Une jubilation nouvelle ; un sentiment d'amusement, de l'adrénaline : un vrai gosse à l'approcher de noël, devant les vitrines pleines de présents aussi plaisant les uns que les autres. Lui, aurait juste un seul cadeau. Un seul, qui visiblement lui suffisait amplement. Depuis quand n'as-tu pas joué ainsi Loki ?  Il ne pouvait se répondre, il ne savait pas... Mais cela lui plaisait bien trop pour qu'il puisse faire marche arrière. Arrivant dans la première salle, il entendit les pas du rosé. - Oui. Cours. Cours encore. Fuis le. Craint le. Admire le. Qu'importe. - Mais fuis.

Entamant une légère course, il couru sur les traces du plus jeune, un petit sourire perché sur le coin de ses lèvres. Il le voyait, au loin tenter de se débattre. Une vue si amusante... Ah oui. Quel beau jouet que voilà. - Oui. Un jouet. Se stoppant, ne courant plus, marchant le plus normalement du monde malgré la situation ; Raiden était visiblement bloqué ; il espérait une aide extérieure ? Ah. Pauvre petit homme. Se rapprochant de plus en plus, il pressa cependant le pas pour pouvoir l'attraper. Empoignant sa chevelure, seule chose qu'il avait trouvait pour le faire venir jusqu'à lui, Loki vint plaquer sa belle proie contre le mur, posant son doigt contre ses lèvres afin qu'il se taise.  Je n'ai pas  besoins d'arme pour te tuer. Il marqua un léger silence, le regardant - observant les traits de son visage.  On va jouer à un jeu Raiden. Dit-il tout en le tournant, toujours sans aucune douceur. Je te laisse t'enfuir. Je te laisse 24:00 pour me prouver que t'es paroles étaient justes. Il le saurait de toute manière, avec une visite de ces charmants policiers. Il approcha lentement ses lèvres de son oreille la plus proche, y parlant doucereusement ; contrastant parfaitement avec son attitude et son expression si froide. Ne me déçoit pas. En toute ironie bien entendu, car plus jamais il ne le laisserait en paix. - Non, plus jamais. Un jouet, c'était quelque chose de précieux, dont on prenait soin. Alors il allait faire la même chose. Ses mains se glissèrent au niveau des liens de l'acteur, les détachant doucement afin de ne pas le blesser. Se décalant doucement, levant légèrement ses bras en l'air, il afficha un long rictus sur le coin de ses lèvres. Je te conseil cependant, de rentrer chez toi le plus rapidement possible.
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 5 Mar - 22:54
the dark knight
avec minegaito raiden
Son coeur battait la chamade, semblait pouvoir sortir de sa cage thoracique au moindres sursaut supplémentaire. Ses yeux observait avec peur et appréhension l'environnement qui l'entourait. Ses pieds, quant eux, continuaient leur marche désespérée vers la route afin d'y trouver une personne généreuse pour le sortir de cette situation mortelle. Il n'avait jamais rien demander alors aujourd'hui, il l'espérai, ses appelles trouveraient réponses dès lors qu'ils rencontreraient un autre être humain, si son kidnappeur pouvait être appelé ainsi. Ses mains toujours liées l'une à l'autre avec des poignets lacérés par ses vaines tentatives de suppression du lien, ne lui étaient d'aucune utilité. Mais où aller ? Ses pieds marchaient frénétiquement sans plus aucune énergie pour supporter son poids. Et lorsque sa chevelure fut tirée en arrière il n'eut pas la force de protester très longtemps. La peur était un sentiment admirable dans certaines situation permettant de gravir des montagnes et dans d'autre, ne faisait que compliquer la vie. Ses yeux eurent bien du mal à se fixer sur le brun parce qu'il n'avait pas la moindres idées des actions à réaliser pour s'en sortir s'il était possible que cela arrive. Ses lèvres restèrent scellées laissant Loki parler comme le maitre d'un nouveau jeu sadique. "Je ... je peux ... vr .. vraiment ... y aller ?" Sentant l'urgence, il laissa ses liens être retirés avant d'utiliser ses forces pour courir vite, très vite aussi loin qu'il le pouvait. Son premier réflexe fut de se retourner toutes les dix secondes pour s'assurer qu'il ne serait pas chasser comme un lapin mais tout semblait en règle. Ou presque ... encore fallait il qu'il trouve un véhicule pour le déposer en ville. Sa carcasse se plaça au milieu d'une route pour bloquer le premier véhicule sur son chemin. Le propriétaire en sortit avant de l'emmener à l'intérieur en criant "police ? hôpital ?" Raiden balbutia des "non" répétitifs tout en bougeant son visage de droite à gauche pour appuyer ses paroles. Sa vie était en jeu, il n'allait certainement pas la risquer.

Arrivé au centre ville, Raiden se réfugia dans un centre pour travailleur qui ne lui poserait pas de question, sans doute habitué à voir son visage de temps à autre trainé dans les locaux. De plus, ils l'avaient hébergé lorsqu'il en avait eu besoin à l'obtention de sa majorité. Le japonais s'installa, sans se changer, sur la banquette qui lui servirait de lit pour la nuit dans l'espoir de pouvoir se reposer un peu, seulement ses pensées étaient toutes tournées vers les évènements du jour. Chaque souvenir lui rappelait sa chance d'être encore de ce monde mais aussi sa malchance d'avoir mis les pieds dans une banque le même jour qu'un casse. Vingt deux heures plus tard, les mains placées dans les poches de son blouson, son visage restait marqué par le manque de sommeil. Deux cernes foncées entouraient ses yeux comme les preuves ultimes de ce fait. Ses yeux s'étaient tournés vers l'horloge qui se trouvai sur la grande place à observer la petite aiguille réaliser sa course perpétuelle autour du cadran. Le timing était presque arrivé à sa fin. Sans doute que sa torture intérieur aussi, tant qu'il ne revoyait pas sa silhouette dans son champ de vision. Pourtant, une odeur d'eau de cologne qu'il portait sembla titiller ses narines avant de le forcer à se tourner vers sa source. Au loin, une ombre s'avançait dans sa direction. Ses paupières se plissèrent fortement pour tenter d'en apprécier les détails avant de pâlir. Non pas lui ? "Je n'ai rien dit." C'était tout ce qu'il réussi à dire sans que son discours ne soi cohérent pour les japonais aux alentours faute d'un sujet.

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 26 Mar - 14:47
the dark knight
avec minegaito raiden
Ses iris se posèrent machinalement sur sa silhouette fuyante. - Fuyante pour y gagner la vie. Pour y gagner un semblant de liberté malgré le court laps de temps. Une liberté dont Loki se délectait de lui enlever. Il est si rare Loki, de te voir jouer ainsi. Que t'arrive t-il ? L'ennuie. Et l'envie de voir quelque chose de nouveau. En général, il s'amusait avec la gente féminine. De la sorte ou non, il ne c'était jamais attaqué à un homme sans le tuer au final. Pourquoi épargner ce gosse alors? Il ne le savait même pas. Agir sous l'impulsivité. Laisser ses sentiments le guider à travers ses mots, à travers ses gestes : c'est tout ce qu'il était capable de faire lors de l'euphorie platonique de sa vie sans but. Se délecter sans impunité de la faiblesse d'autrui. Raiden... Un petit sourire se dessina sur la commissure de ses lèvres. Rien que son prénom lui donna des frissons... Parce qu'il y sentait l'excitation - l'impatience, aussi. De pouvoir jouer avec lui. D'une n'importe qu'elle manière.

[...] Un nouveau jour. Sa lumière dérangea le brun allongé sur son canapé. Il c'était endormit sans même s'en rendre compte. Tu devrais te dépêcher. Il ne te reste que deux heures. Un petit sourire rien qu'à cette pensée bien trop parfaite.Une douche rapide. Plus les secondes passaient, plus l'adrénaline pointée le bout de son nez. TENUEQue comptes-tu faire de lui, au final ? Peut-être un peu trop de chose. Parce qu'il aimait voir la peine, la désolation dans le regard de ses proies. Je vais d'abord en apprendre plus sur lui. Pour jouer sur ses faiblesses. Et occasionnellement voir à quoi il pourrait me servir.

L'un de ses sous-fifres, sous ordre de l'américain, avait gardé le rosé à l’œil. Il savait donc où il se trouvait, à n'importe qu'elle heure. Il ne restait que quelques minutes avant la fin du compte... Et le démon daigna pointer le bout de son nez, les mains dans les poches - le plus naturellement du monde. Je n'ai rien dit. Que tu es amusant, Raiden. Je n'en doute pas. Autrement tu ne serais pas ici, à m'attendre sagement. Il marqua un blanc, avant de reprendre, observant quelque peu les traits fatigués du plus jeune. Je suis fière de toi Raiden. Il lui parlait comme il pouvait le faire à un animal de compagnie. Mais qu'importe. C'est ce que tu es. Maintenant que tu as prouvé, que tu es certainement digne de confiance, faisons de plus amples connaissances. Un ton ironique, peu agréable.
Loki invita ainsi le second à venir marcher avec lui, doucereusement, à travers la foule. Que tu sache Raiden, je n'ai rien - personnellement, contre toi. Mais comprends que je ne peux pas te laisser derrière moi alors que tu en sais beaucoup trop. Se dégageant au coin d'une rue, les divaguant ainsi au bord d'un parc, dont la verdure était dés plus agréable ; un coin plus tranquille, le fou continua. Tu vas bosser pour moi. - Tout dépendra de ton degré d'implication, tu n'auras pas un grand trop ingrat. Alors soit sage, et soit reconnaissant d'être encore en vie. Dis-moi, que fais-tu dans la vie?
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 21 Avr - 11:44
the dark knight
avec minegaito raiden
Toute cette histoire prenait des proportions importantes à ses yeux. Il n'avait pas réussi à en dormir de la nuit, sans doute le mélange lié à la l'adrénaline et à la peur de rencontrer de nouveau le chemin des voleurs de banque. Pas un mot ne s'était échappé de ses lèvres, il avait juste trouvé refuge dans un centre pour jeune travailleur le temps de pouvoir remettre ses idées en place. Ce ne serait pas très judicieux d'approcher les flics surtout qu'il ne l'appréciait pas vraiment. Les délits de faciès ils étaient devenus des experts en la matière. Son apparence ne lui donnait pas non plus beaucoup de crédit et encore moins sa profession. Il se pensait néanmoins débarrassé de l'autre fou furieux qui l'avait laissé partir la veille. Mais ce serait compter sur sa chance qui ne semblait pas beaucoup lui sourire ses derniers temps.

Le timing arrivait à sa fin et bien vite, une silhouette familière s'avançait dans sa direction. Il était difficile de croire que sous cette carapace bien apprêtée se trouvait une sorte de psychopathe sous sa plus vile nature. Son visage blanchit mais il tentait de garder son calme. Là où la population était dense il n'oserait rien lui faire sous peine d'avoir plusieurs témoins qui pourrait attester de l'identité de son agresseur. Pour le moment, Raiden se contenta simplement de lui avouer n'avoir rien dit à personne parce qu'il voulait oublier cette histoire au plus vite et reprendre sa petite vie "normale". C'était visiblement sans compter sur l'attachement de cet homme qui se faisait plus pressant "Maintenant que tu as prouvé, que tu es certainement digne de confiance, faisons de plus amples connaissances" Ah s'il le pouvait, il prendrait le temps de fuir avec toute l'énergie dont il disposait encore mais s'il avait réussi aussi facilement à le retrouver, il n'avait aucun doute sur ses capacités à le retrouver une nouvelle fois encore. Rien que cette pensée lui donnait des frissons. Sans broncher, ses pas suivirent sa direction, tout en slalomant entre des visages inconnus qui ne pouvaient l'aider. Les mots étaient enregistrés mais il grimaça lorsqu'il se voyait proposer de travailler pour lui. C'était toujours mieux que de mourir mais plus il en saurait plus difficile il lui serait de gagner sa liberté à nouveau. "Merci pour cette offre mais j'ai déjà une vie et un emploi. Je n'aurais pas vraiment d'utilité pour vous. J'ai respecté ma part du contrat et je compte bien ne jamais rien dire à personne. Que pourriez vous bien faire d'un acteur ?" Raiden pris toutefois le temps de répondre à sa question sans mentionner le type de film dans lequel il tournait. Ca n'avait pas grande importance à l'heure actuelle. "Vous avez l'air différent." Autant ses actions que son style vestimentaire l'amenait à penser différemment sur l'image qu'il renvoyait, une manière comme une autre de faire la conversation en espérant changer de sujet. Mais son regard continuait de lui glacer le sang. "C'est une bonne journée pour oublier non ? Je n'ai rien vu, vous ne m'avez jamais rencontrer, chacun reprend sa petite vie et tout le monde y gagne." Il ne voulait pas ajouter qu'un boulet de plus à ses pieds ne serait pas une bonne idée parce qu'il n'avait aucune intention d'écourter son espérance de vie. "Puis un gars aux cheveux roses ca se repère vite." Sa chevelure ca a toujours était un moyen pour lui de s'exprimer autrement que par le dessin. "A moins que vous ayez besoin d'un artiste de rue."

electric bird.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 0:50
 

the dark knight. avec minegaito raiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action
» Sheldon • que dit un rouleau de PQ déguisé en Dark Vador ?... J'essuie ton père
» suite des rps de Zero et Yuki (pv Zero et Yuki)
» [Stinger's Story n°9] The Dark Knight Rises + Justice Squad
» The Dark Knight Rises
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-