AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 "vous vous êtes déjà occupé des premières années ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 22 Jan - 23:11

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Inspire. L'air est frais. Il est froid. Un peu. Non, beaucoup. Enroulé autour de mon gilet en laine, je décide d'enfin prendre ma pause - je crois que je travaille depuis déjà des heures entières. Peut-être une. Deux ? Deux. J'ai un examen, tantôt. Et je dois absolument le réussir - bémole, beaucoup de termes - entre autre, c'est pas tiptop, et je suis au bord du bord de la crise de nerfs. Et même s'il fait un froid de canard, qui gèlerait jusqu'à Torche, je me sens comme obligé de mettre mon nez dehors. Nez rouge, d'ailleurs, ce qui me donne un petit air de bonhomme de neige - ou juste d'enrhummé.

J'ai besoin d'explications, néanmoins. J'ai quoi, une semaine, pour apprendre la trentaine de mots qui me sont inconnus ? Ah, maman, pourquoi c'est si compliqué, les études de médecines ? J'ai réussi, partout avant - mais là, je coince. L'année se complique, et je n'en suis qu'à ma première - c'est-ti pas magnifique. Comment je vais survivre huit ans, moi ? Je crèverai avant, à coup sûr. Ah, qu'un petit Jésus me vienne en ai-

Monsieur !

Il est tombé des cieux, cet homme que j'ai déjà interrogé, deux fois dans le passé, sur ces vieux termes que même Aristote rejetterait - mais à chaque fois, le bougre est si lent, que je suis obligé de partir, pour une quelconque urgence. Sauf qu'aujourd'hui, héhé, je suis totalement libre - et lui aussi. Je suis persuadé qu'il est professeur dans ma section - comment vous dire, il en a la tête ? Celle du vieux médecin - pas si vieux -, crispé par les questions stupides de quelques faux tuberculeux. Et je suis certain, sûr, qu'il me sera d'une grande aide. Allez, Nikolaï, prends ton courage à deux main - j'attrape son bras, pour être sûr de ne pas me retrouver seul, mes questions coincées au creux de ma gorge  ;

Vous vous êtes déjà occupé des premières années, dites ?
made by roller coaster

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 23 Jan - 18:09
"vous vous êtes déjà occupé des premières années ?"

PLAY TO LISTEN
- - - - - -


Les cours n'avaient pas encore commencé. Tu avais encore une demi heure devant toi. Du coup, la machine à café allait être, comme tous les matins, ta plus grande amie. Un expresso sans sucre. Il était moins cher quand ville parce que c'était les prix de l'université. Tu le goûtes et tu te brûles la langue. Comme à chaque fois. Tu es trop concentré sur ta tablette électronique à regarder les fluctuations économiques du pays. Tu fais une grimace et sors la langue. Tu touches le bout comme si la douleur allait partir. Tu marches la tête baissée dans le hall. Personne ne te bouscule parce que tout le monde te connait. Les gens connaissent ton train quotidien. Le matin, le professeur d'économie et de gestion prend son café. Il lit les news sur sa tablette. Il va ensuite dehors pour boire son café, tout ce petit train en ayant les yeux rivés sur sa tablette.
À l'extérieur du bâtiment, le vent vient caresser tes joues. Tes cheveux suivent la direction du souffle. La fumée du café s'enroule dans les airs. La chaleur qui s'émane de ta boisson se dépose sur tes doigts. Un moment ordinaire qui pouvait être extraordinaire si vous preniez le temps de l'examiner.
Une fois que tu avais lu ce qui t'intéressait, tu mis la tablette sous son bras gauche. Tu finis ton café et jetas le gobelet à la poubelle. Une épaisse fumée blanche vient titiller ton nez. Elle venait d'un groupe de jeunes qui fumait. Tu fronces les sourcils. Tu détestais le tabac pour son odeur et les répercutions sur la santé. Tu ventiles l'air en face de toi pour dégager cette odeur immonde. Les élèves te regardent à ce moment. Ils te saluent. Tu souris deux secondes comme un coincé du cul et tu rentres dans le bâtiment. Tu croises un autre professeur avec qui tu as une petite conversation sur votre week-end. Tu fuis rapidement pour te rendre dans un autre bâtiment, celui de médecine. La photocopieuse ne marchait plus à l'autre et tu avais besoin de ces copies pour l'heure suivante.
En entrant, tu regardes autour de toi. La différence des bâtiments te fascinait toujours. Celui de médecine était toujours plus propre que tous les autres.

Monsieur !

Quelqu'un venait de t'interpeller. Tu t'arrêtes et te retournes pour voir la personne. Oh non pas lui... Pensais-tu. C'était encore cet élève. Tu ne le connaissais pas vraiment, tu l'avais vu deux fois auparavant. Il t'avait posé des questions sur... tu ne sais quoi. Tu ne t'en rappelles plus du tout. Faut dire qu'il parlait tellement vite, qu'il bougeait dans tous les sens à ne rien comprendre à ce qu'il te disait. En fait, tu restais bloqué sur son physique et ses manières. Pour tout avouer, tu ne savais même pas si c'était une fille ou un garçon avec ses traits fins là. Et il faisait toujours des choses bizarres avec ses mains, ses cheveux et son visage.

Vous vous êtes déjà occupé des premières années, dites ?

Ton regard est resté bloqué sur lui. Tu te poses encore la question sur son sexe. C'était intriguant quand même de ne pas savoir. Et c'est toujours blessant de dire "mademoiselle" à un garçon, ou l'inverse. Faut que tu médites sur la question. Merde, il venait de te parler. Tu te débloques.

Oui ? Pardon ? Ah, euh... oui bien sûr. Pourquoi ?

( JOO WONNIKOLAÏ )

- - - -
TENUE PORTÉE

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 23 Jan - 20:04

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

[color=#40A494Oui ? Pardon ? Ah, euh... oui bien sûr. Pourquoi ? [/color]

Mon visage prend une toute autre allure ; d'un air dépourvu d'espoir, il devient illuminé - mon sauveur et là, juste en face de moi, et merci mon Dieu, je vais enfin pouvoir comprendre ces foutus trucs - ces assemblages de lettres sans fin. Je soupire, soulagé, et envoie un large sourire au professeur qui m'est, pour le moment, encore inconnu - même si je l'enquiquine depuis déjà quelques fois. Alors, ne lâchant pas son bras, je l'incite à me suivre, fou de joie.

Vous allez pouvoir m'aider, alors ! Vous savez, les examens sont bientôt, et j'ai vraiment besoin d'être éclairci sur certains points !

Qu'il soit d'accord ou non, je l'embarque ; et malgré mon corps peu musclé, je réussis à traîner l'homme jusqu'à la bibliothèque - vide - où je travaillais depuis des heures déjà. N'importe qui, à ma place, aurait sans aucun doute cherché sur internet, dans un bouquin, ou en salle des professeurs - quelque chose comme ça. Sauf que, voilà, j'avais un besoin urgent - une explication que seule un être humain pourrait me fournir. Et ce type, que je vais appeler Monsieur air de médecin, était l'homme de la situation. Une fois entré dans la fameuse salle, je m'assiège, face aux affaires que j'avais laissé en vrac, sans crainte, aucune, de me faire voler par quiconque. Et je l'invite à s'asseoir à mes côtés, ce même sourire presque niais illuminant mon visage.

Et...

J'ai oublié les règles de politessesv ! Ah, quel imbécile je fais.. Je grimace, avant de m'incliner, pour tendre ma main, soutenue par l'autre main - petit réflexe inutilement poli.

J'ai oublié de me présenter ! Je suis Ahn Nikolaï, étudiant en première année de médecine générale, enchanté, professeur !

Au moins, ça, c'est fait. Et lui ? Bon, j'ai déjà manqué de tact - autant continuer. J'imite ce même air stupidement naîf, grattant nerveusement l'arrière de mon crâne. Après avoir raclé ma gorge, j'ose demander, me risquer - même.

Vous êtes quel professeur, sinon.. ? J'irai vous remercier dès que possible !
made by roller coaster

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 23 Jan - 20:52
"vous vous êtes déjà occupé des premières années ?"

PLAY TO LISTEN 2
- - - - - -


Certains élèves te perturbaient vraiment et surtout la mode qu'ils suivaient. Aujourd'hui, le fait d'aujourd'hui des choses roses, bleus ou de n'importe quelle couleur non naturelle est normal. Se mettre des lentilles pour avoir des yeux de barbies. Se maquiller garçon comme fille pour ressembler aux mannequins des magazines. Être maigre comme un haricot. Tout ce qui leur paraît cool et normal était pour toi, étrange et tirant de la science-fiction. Les gars (élèves en général) sortaient de toute logique. Tu n'arrivais plus à faire la différence entre un garçon et une fille (pas toujours). La situation s'aggravait. En ce qui te concernait, tu restais dans la banalité. Les cheveux bruns foncés, des yeux marrons, un corps d'athlète et des vêtements classiques. Peut-être que tu étais trop vieux jeux... bien sûr que ce n'est pas le cas. Tout était parfaitement bien organisé et calculé. Ton style avait été réfléchit par un styliste. Ce n'est pas toi qui choisissais tes vêtements parce que tu étais une vraie quiche en ce qui concernait la mode. Depuis quelques années, ton goût et ton expérience dans le monde de la haute couture s'était enrichit. Tu t'étais mis à lire de temps en temps des magazines sur la mode. Ta meilleure amie était également ancienne mannequin et aujourd'hui, professeur à RPS. Donc, tu n'étais pas si perdu que tu en avais l'air dans ce monde extravagant et constamment en évolution.  

Vous allez pouvoir m'aider, alors ! Vous savez, les examens sont bientôt, et j'ai vraiment besoin d'être éclairci sur certains points !  

Le gamin continuait de te parler. Tu étais vraiment intrigué par sa rapidité de conversation. Sans t'en rendre compte, il t'avait embarqué avec lui. Il te trainait par le bras, tout en continuant de bavarder sur tu n'sais trop quoi. Sur le chemin, tu n'as même pas eu le temps de lui passer un seul mot. À chaque fois, tu croisais un élève qui te saluait. Du coup, tu faisais de même. Au loin, tu rencontrais des professeurs à qui tu faisais un signe de main. Et s'en capter le trajet, tu te retrouvais déjà à la bibliothèque. Le gamin t'amena jusqu'à sa table où se trouvait ses affaires et sûrement les facteurs de ses questions. Mais rapidement, il se releva pour se saluer comme il fallait. Tu le saluas d'un léger branlement de tête. Immédiatement après les salutations, sa bouche s'ouvrit encore et encore.


J'ai oublié de me présenter ! Je suis Ahn Nikolaï, étudiant en première année de médecine générale, enchanté, professeur !

Tu hochais ton visage à presque chacun de ses mots pour montrer que tu comprenais ce qu'il disait. Attends ! Médecine générale ? Mais, pourquoi venait-il te voir alors ? Son cursus n'avait strictement rien à voir avec l'économie et la gestion. Tu n'étais pas certain de comprendre la situation. Tu fronces les sourcils par l'ignorance.

[color:0292=##4f8273]Vous êtes quel professeur, sinon.. ? J'irai vous remercier dès que possible !  

Très vite, tu mets ta main devant toi. Tu le stoppe. Tu agites rapidement ta main de gauche à droite avec une grimace dessinée sur la gueule.

Gamin, juste prend le temps de respirer s'il te plait. Tu me donnes le tournis à autant papoter.

Tu agites une seconde fois ta main, les lèvres pincées. Un air trop distingué s'émanait de ta personne. Tu ranges ta main dans l'une des poches de ton pantalon. Tu fermes les yeux un instant, la tête un peu baissée. Tu cherches un peu de calme, tu te concentres. Relevant la tête lentement, tu le regardes pour enfin lui adresser la parole.

Je suis monsieur Ok, professeur de finance et d'économie. Je m'occupe effectivement des premières années, mais pas ceux en médecine.

Tu lui souris bêtement, presque à le prendre de haut. Ce n'était pas vraiment voulu, c'était presque naturel. Tu manipules un peu ton bras qu'il avait touché et rajuste ton costume au même endroit.

C'est quoi tes questions ? J'ai quelques bases en médecine, je pourrais p'être te donner des réponses.

Tu étais très prétentieux, ton aura dégageait une énorme fierté. Cependant, tu étais toujours là pour aider les élèves qui en avaient besoin. Tu ne diras jamais franchement que tu aimes les aider à cause de ton orgueil surdimensionné.

( JOO WONNIKOLAÏ )

- - - -
TENUE PORTÉE

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 13:07
 

"vous vous êtes déjà occupé des premières années ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maria ✘ tuée par un cupcake, vous vous foutez de moi ?
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» Salut à vous mes vieux amis !
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-