AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Adrenaline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 746 Yen (¥) : 46 Avatar : Myoui sweetie mina [TWICE] Schizophrène? :

Celle qui est bonne a interner, Tsuyu, celui qui est resté a l'école trop longtemps Ichigo et celui qui trop son nez dans les livres Ho Seok

Age : 20 ans Date de naissance : 16/10/1996 Astrologie : balance Métier : Etre jeune, jolie et seksy Année : 2e année Résidant à : Chuo Planning :

►UC



►UC


Navigation :

▲ Bitch, mode d'emploi
One black night getting dark dirty naughty
Call me baby


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 25 Jan - 17:24

Ko Ҩ Katreeya



Ҩ Let's have fun  





L'adrénaline… Cette hormone qui faisait de toi celle que tu étais. Tu aimais le danger, l’aventure et cette sensation qu’elle te procurait. C'est le mot illégalité que tu appréciais. Quelque part, tu aimais t’y frotter. Ce mot faisait palpiter ton coeur et quand tu as entendu ce sport, il est normal que tu t’y rende, histoire de casser ton habitude de la nuit qui n’était que seulement draguer et boire. Tu te retrouvais au milieu de ces courses que tu pensais que tu ne voyais simplement dans les films. Tu pensais que ceci n’était qu’un mythe, mais tu es était là, a observer des mecs risquaient leurs vies et brûler le bitume avec leur voiture. L’adrénaline, en fait tu vivais pour cette hormone. C’était ton aphrodisiaque en dehors de l’argent.

Tu aurais aimé participer a ce genre de course toi aussi. Il ne te tardait d’avoir ton permis et essayer de genre d’aventure qu’était la chose. Désormais, tu savais que ceci deviendrait ton rendez-vous hebdomadaire, juste pour le plaisir de ressentir à nouveau ce sentiment. La course terminée, les groupies s'exclament, hurlaient de joie, comme si c’était pour eux que ces gars avaient courus. Totalement ridicule. La subtilité, elles ne devaient pas connaître ce mot. Que des idiotes. Tu te contentais de lever brièvement les yeux au ciel. Piquée par une certaine curiosité, tu ne perdais pas de temps a au moins demander à la première personne auprès de toi le nom du jeune prodige. Uehara Kô qui détenait un certain palmarès dans le milieu te fis frémir. Un autre coté obscur qu’était ta superficialité repris le dessus. Tu devais avoir qui était ce jeune prodige dans ton tableau. Ça pourrait toujours être utile d’avoir un mec comme lui dans tes contacts. Tu préférais attendre que le moment de gloire s'estompe un moment avant d’entrer en jeu. Mais tu étais une prédatrice, tu étais persuadée qu’on risquerait de marcher sur tes plates-bandes et ça, tu ne le cautionnerais pas. Tu es une tigresse, tu n’hésitais pas à montrer les crocs si nécessaire. Avec ton assurance habituelle, tu t’approchais du japonais et de sa voiture. Du bout des doigts, tu touchais ce métal qui été chauffé par le moteur. Ton regard croisait le sien puis un joli sourire au visage étirait le coin des lèvres.


« Jolie course »

Tu ne faisais pas dans les blondinets, mais tu étais forcée de reconnaître qu’il n’était plutôt pas dans son genre. Une réputation et une gueule d’ange, que demander de plus. Ton bassin prit légèrement appui sur son bolide. Tu mettais en avant ton atout le plus aguicheur en valeur, as savoir tes jambes de danseuse qui faisait tourner l’oeil et fantasmer plus d’un mec. Tous les moyens étaient bons pour faire de le faire chavirer et qu’il succombe comme chaque mâle de son espèce

« C’est la première fois que je viens ici… Ca fait longtemps que tu fais ça ? »

Un moyen d’attirer son attention et de montrer que tu t'intéresses à lui. Une part de vérité émanait quand même de tes mots. Tu ne voulais pas seulement te baser sur des “on dit”. Il fallait bien gagner une certaine confiance pour l’avoir dans tes filets et en apprendre davantage si tu as besoin de te servir de lui

fiche de © century sex


Pseudo : As Mes messages : 338 Yen (¥) : 54 Avatar : Jackouille la fripouille, alias Wang Jackson Schizophrène? :
Age : 21 ans Date de naissance : 22/03/1995 Astrologie : Bélier Métier : Pilote de courses de rues Année : 4e année Résidant à : Le quartier de Shinjuku Planning :

☐ Trouver comment me racheter auprès de Raylai
☑ M'acheter un quad (parce que c'est classe)
☐ Économiser (HAHAHA mais que je suis drôle !)
☐ Faire un paintball avec les potos (ça fait longtemps)
☑ Remettre la main sur cette danseuse thaï (putain c'qu'elle était bonne...)
☑ Revoir ma Rukia adoré (ça fait trop longtemps qu'on s'est pas vu, elle me manque trop !)
☐ Essayer de me rapprocher de Raylai un peu plus (On est sur la voie de la réconciliation, faut pas que je foute tout en l'air)
☐ Rappeler la dame au chien que j'ai croisé (Il était super beau son chien, j'irais bien faire un tour chez elle)
Navigation :

Si tu veux tous savoir de moi c'est ici, et puis si t'as envie d'être mon ami, n'ai pas peur, je suis p't'être pas un gentil garçon mais je mords pas, viens . Oh, et tu peux suivre mes petites aventures passées ou présentes ici si tu veux.



Ah et si t'as mon num, hésite pas à m'appeler, si non y'a toujours le insta si tu veux voir ma belle gueule, au choix.



Et pour info, en ce moment je suis au parc aquatique avec la meilleure des meilleures Rukia que j'ai pas vu depuis un baille et je viens de retomber sur ma p'tite thaï Katreeya que j'ai pécho y a un moment à une course.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 26 Jan - 15:45

Adrenaline

Katreeya & Kô
Tenue



Après une période de déprime profonde, Kô commençait à reprendre une vie normale, petit à petit. Il était retourné en cours, non sans se faire passer un savon pour cette absence prolongée, comme tous les ans en fait, il avait recommencé à sortir, à voir ses amis, a bouger et à se dépenser. Aujourd'hui, il faisait son grand retour sur les circuits illégaux, et, comme toujours, sa première apparition de l'année allait être fracassante. Dans le milieu, ils avaient eux aussi pris l'habitude de voir le grand UK s'éclipser des courses pendant un certain temps pour revenir l'année suivante encore plus déterminé que jamais. Bien sûr, Kô n'était pas fou, il avait repris sa petite Stormie en main avant de se pointer ici, ça faisait un moment qu'il ne l'avait pas conduite, il fallait la remettre dans le bain. Comme à son habitude, Kô avait prévenu Kakuya, l'organisateur d'à peu près toutes les courses de rue, à la dernière minute, histoire de faire durer le suspense jusqu'au bout, c'était plus fort que lui, il aimait bien faire un peu de mise en scène, si non c'était pas drôle. Une fois ça fait, il avait sauté dans sa voiture et s'était dirigé vers le lieu de rendez-vous. Il faut dire que son bolide bleu nuit n'était pas passé inaperçu à son arrivé. En même temps, l'un des big boss de Tokyo, ça ne pouvait pas passer inaperçu. Ça faisait très vantard, mais bon, il fallait regarder la vérité en face, et puis, on pouvait pas dire que cette situation déplaisait à Kô. Ce milieu, c'était son terrain de jeux, son territoire, son royaume en quelque sorte. Il fallait bien qu'il réussisse quelque part dans sa vie après tout, non ?

Dés que Kô gara sa voiture, ses amis se précipitèrent vers lui pour le saluer, suivit, bien vite d'une horde de gens. Kô n'était même pas sortie de sa voiture, mais il avait déjà le sourire jusqu'aux oreilles, heureusement que ces potes étaient autour, les autres ne voyaient pas trop sa banane. Il était tellement heureux de revenir sur le marché. Cependant, lorsqu'il sortit de sa voiture, il effaça ce grand sourire de gosse et le remplaça part un petit sourire de beau gosse accompagné d'un regard de fauve prêt à déchiqueter chacun de ses adversaires. C'était trop bien de se donner un genre, il avait vraiment l'impression d'être une idole avec tous ces gens qui se pressait autour de lui et de sa voiture. Il balança ses clés à son pote mécano, lui confiant ainsi la charge de sa dulcinée le temps de faire une petite révision complète. Lui, il allait en profiter pour faire un tour et défier quelques grosses têtes qui se croyaient plus fort que lui. Ok, il y en avait qui faisait trois fois sa taille, mais c'était pas de la boxe, là - de toute façon, même en boxe il pouvait les mettre au tapis sans problème - c'était de la course, et niveau habilité au volant, le Uehara se défendait plus que bien.

Fini de jouer maintenant, Kô était arrivé sur la ligne de départ, le coeur palpitant et le moteur de sa Blue Storm ronronnant. Bon sang ce que tout ça lui avait manqué, il avait tellement hâte de se lancer à pleine vitesse sur la route, faire crisser les pneus de sa voiture voir le paysage défiler tellement vite devant ses yeux qu'il s'effaçait presque. Rien que de penser à cette sensation il en avait des frissons. L'une des filles qui était sur le départ, filles qu'il connaissait particulièrement bien au passage, se posta devant les voitures, leva son foulard et le baissa brutalement. Instantanément, un crissement de pneu se fit entendre et les cris s'élevèrent encore plus fort. Les voitures étaient partis. Kô resta concentré sur la route mais il ne put réprimer un grand sourire, il était tellement heureux à ce moment, le pur bonheur. Il était déjà parmi les deux premiers, faisant l'effort de rester pile au même niveau que son adversaire. Encore et toujours du spectacle, s'il prenait trop d'avance ce n'était pas drôle. La dernière ligne droite, une accélération bien placée et la voiture bleue remporta la course. Un petit dérapage contrôlé pour s'arrêter et le blond sortit de sa voiture, l'expression du vainqueur collé au visage. Deux trois petits rituels pour officialiser sa victoire, quelques sourires aux minettes qui s'étaient aussitôt agglutinées autour de lui et il rejoignit ses potes, déjà posé autour de sa voiture. Il allait récupérer son blé plus tard, rien ne pressait, il était là toute la nuit. Et en une course, il venait de rappeler à tout le monde que c'était lui le prince des circuits. Tous ce bordel, ça devenait vraiment bling-bling n'empêche.

Le calme retrouvé, Kô regardait les autres courses depuis l'emplacement de sa voiture accompagné de l'un de ses potes. Tous les deux adossés à Blue Storm, à se faire passer un joint, son pote lui fit un topo de ce qu'il s'était passé durant son absence, le déroulement des grosses courses, les coureurs qui étaient sortie du lot et ceux qui demandaient à le défier, la routine quoi. Assez régulièrement, des filles venaient les voir pour tenter une approche, à vrai dire, ils entraient deux minutes dans le jeu, mais ils ne succombaient pas, aucune ne leur avait encore tapé dans l'oeil, du moins jusqu'à ce que son pote en trouve une à son goût. Kô rigola et donna une tape d'encouragement dans le dos de son ami lorsque celui-ci le quitta pour suivre la fille. Kô ne put profiter que d'une seule bouffé de son joins avant qu'une présence n'attire son attention. Une jolie demoiselle s'approcha de lui, caressant du bout des doigts le capot encore ronflant de sa voiture. Le Ue observa la jeune femme de haut en bas et lui offrit un petit sourire charmeur.
- Ce n'était qu'un échauffement pourtant.

Le regard du blond se posa ensuite sur le bassin de la demoiselle qui prit appui sur sa voiture. Ok Kô, on est en pleine course, va falloir t'y habituer à la fin, c'est pas comme si elle allait faire explosa la caisse juste en s'adossant dessus. Bon, il allait prendre sur lui, de toute façon, il était bien obligé, beaucoup de monde savait qu'il n'était pas conseillé de s'approcher trop près de la voiture de Uehara Kô, mais il faisait des exceptions pendant les courses, fort heureusement. Le regard du blond glissa lentement le long de ses jambes parfaitement sculptées, jambes que la demoiselle mettait très bien en valeur d'ailleurs. Kô releva doucement les yeux vers ceux de la jeune femme et sourit à sa question.
- J'ai toujours baigné là-dedans. Et qu'est-ce qui amène une charmante demoiselle dans ce terrain vague poisseux ?

Toujours peut-être pas et poisseux, fallait pas exagérer non plus. Certes, il s'intéressait à ce genre de chose depuis le collège, mais on ne peut pas dire qu'il a baigné toute sa vie dedans. Quant au terrain vague poisseux, il était bien embelli par toutes ces voitures lustrées et brillantes de tous leurs éclats. Enfin, cette fille semblait intéressante, elle était belle, bien foutu et elle avait une technique d'approche assez intéressante, pas très différente de toutes les autres mais intéressante tout de même, elle avait le mérite de ne pas aller droit au but, elle. Voyons juste si elle allait jouer la séduction jusqu'au bout, il avait besoin d'être chauffé le Kô, même s'il doit avouer que sauter sur tout ce qui bouge ne lui aurait pas déplu non plus.


Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 746 Yen (¥) : 46 Avatar : Myoui sweetie mina [TWICE] Schizophrène? :

Celle qui est bonne a interner, Tsuyu, celui qui est resté a l'école trop longtemps Ichigo et celui qui trop son nez dans les livres Ho Seok

Age : 20 ans Date de naissance : 16/10/1996 Astrologie : balance Métier : Etre jeune, jolie et seksy Année : 2e année Résidant à : Chuo Planning :

►UC



►UC


Navigation :

▲ Bitch, mode d'emploi
One black night getting dark dirty naughty
Call me baby


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 26 Jan - 20:49

Ko Ҩ Katreeya



Ҩ Let's have fun  





Les mecs comme lui n’étaient pas différent de toi. Ou plutôt il n’était pas différent de tous les hommes. Ils aimaient les jolies filles, les idiotes qui flattent leur ego. Cependant, tu ne voulais pas qu’il te prenne pour une idiote, tu avais ta propre fierté à préserver. Voilà ce qui te différenciait de toutes les autres, ton cerveau dont tu savais te servir. Tu comptais te jouer la fine Katreeya. Tu commençais déjà à prendre un malin plaisir, le voyant te détailler du regard. Tu savais que ton charme naturel commençait déjà a faire son effet. Ceci ne faisait que facilité ton petit jeu. Un sourire que tu lui rendais, tu te surprenais à le trouver définitivement mignon. Tu étais vraiment contente de ton choix, les chiffres gagnants selon toi. Il était rare que tu arrives a avoir des mecs qui semblait avoir une certaine influence ou réputation en plus qui arrivait a faire pétiller tes yeux. Bien sûr que tu comptais en profiter pleinement. Surtout que rien qu'en regardant sa voiture, tu sentais que toutes ces courses devaient lui rapportait pas mal. Tes yeux ne cessaient de détailler son bolide, qui était fort attrayant, tu le reconnaissais. Puis ton regard revenait sur ton interlocuteur qui cherchait a savoir un peu plus ta présence ici. Un léger sourire en coin, tu jouais avec ton deuxième atout qui faisait ton charme, ta chevelure pourpre. Tu n’avais pas besoin d’en faire trop comme les pimbêches écervelées qui faisaient tournoyer leurs mèches de cheveux comme une catin. Tu te contentais juste de remettre tes cheveux derrière ton oreille, adoptant un air timide. Un drôle de contraste avec ton caractère plus qu'audacieux. Mais avec le temps, j’ai compris. Tu préférais mettre tous les atouts de ton côté. Ce genre de contraste avait son charme, pour l’avoir utilisé à plusieurs reprises. Tu t’éloignais de sa voiture, croisant tes bras contre ta poitrine. Ta voix suave raisonnait dans un quasi-chuchotement.

« Disons que j’aime le danger, la prise de risque, l’aventure. C’est comme agiter une flamme au-dessus de sa main, juste voir ce que ça fait. Ca procure un certain sentiment inexplicable. L’adrénaline, je trouve ça… Excitant. »

Ta fine silhouette se rapprochait de la sienne. Tu t’amusais avec le col de sa veste froide, laissant la séduction naissante opérée. Ton passé d’hôtesse pouvait bien te servir dans ce genre de situation. Un contact qui leur laisser des ouvertures, leur offrant le fantasme d’aller plus loin….

« Je suis sure que tu ressens ça quand tu es derrière ton volant non ? »

Tu t’éloignais brusquement de lui, laissant tes zygomatiques se contracter en un sourire. La séduction est un art, un jeu dans lequel le gagnant est celui qui a réussir a faire flancher l’autre. Et ce jeu, tu le maîtrisais très bien malgré ton jeune âge. Tes fins doigts caressaient la carrosserie de ce véhicule unique. Tu étais comme fascinée par le bijou du japonais. En fait, c’était exactement ça...

« Ça par contre, ca doit être unique cette sensation. Tu penses qu’un de ces quatre je, pourrais faire un tour dans ta voiture ? »

fiche de © century sex


Pseudo : As Mes messages : 338 Yen (¥) : 54 Avatar : Jackouille la fripouille, alias Wang Jackson Schizophrène? :
Age : 21 ans Date de naissance : 22/03/1995 Astrologie : Bélier Métier : Pilote de courses de rues Année : 4e année Résidant à : Le quartier de Shinjuku Planning :

☐ Trouver comment me racheter auprès de Raylai
☑ M'acheter un quad (parce que c'est classe)
☐ Économiser (HAHAHA mais que je suis drôle !)
☐ Faire un paintball avec les potos (ça fait longtemps)
☑ Remettre la main sur cette danseuse thaï (putain c'qu'elle était bonne...)
☑ Revoir ma Rukia adoré (ça fait trop longtemps qu'on s'est pas vu, elle me manque trop !)
☐ Essayer de me rapprocher de Raylai un peu plus (On est sur la voie de la réconciliation, faut pas que je foute tout en l'air)
☐ Rappeler la dame au chien que j'ai croisé (Il était super beau son chien, j'irais bien faire un tour chez elle)
Navigation :

Si tu veux tous savoir de moi c'est ici, et puis si t'as envie d'être mon ami, n'ai pas peur, je suis p't'être pas un gentil garçon mais je mords pas, viens . Oh, et tu peux suivre mes petites aventures passées ou présentes ici si tu veux.



Ah et si t'as mon num, hésite pas à m'appeler, si non y'a toujours le insta si tu veux voir ma belle gueule, au choix.



Et pour info, en ce moment je suis au parc aquatique avec la meilleure des meilleures Rukia que j'ai pas vu depuis un baille et je viens de retomber sur ma p'tite thaï Katreeya que j'ai pécho y a un moment à une course.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 31 Jan - 13:17

Adrenaline

Katreeya & Kô
Tenue



Cette fille avait des atouts, c'était indéniable, mais quasiment toutes les filles présentes ici en avaient. La question était, allait-elle se démarquer ? Parce que pour le moment aucune n'avait réussi à séduire le conducteur, visiblement difficile aujourd'hui. Bon, il devait avouer qu'elle était très mignonne, et puis, elle n'avait pas l'air d'abuser de ses charmes, c'était un bon point. La jeune femme finit par sortir la carte de la timidité. Ok, elle est vraiment super mignonne, on peut pas le nier. Kô la regardait attentivement, toujours avec cette lueur la mettant au défi de le conquérir dans les yeux. En tout cas, pour le moment elle était vraiment à son goût, c'était la seule qui avait réussi à le divertir plus de deux minutes. Elle s'éloigna de sa voiture et fit raisonner sa voix douce et délicieuse. Kô ne put s'empêcher de sourire, ils avaient des points communs apparemment, ça lui plaisait bien. Mais bon, les autres filles présentent ici aimaient toutes le danger, il en fallait plus pour l'impressionner. Décidément, la soirée tournait en vrai jeu pour lui, un concours pour désigner la fille qui fera flancher Kô et son humeur difficile. Bien évidemment, le premier prix n'était autre que lui en personne. En même temps, après plusieurs mois d'absence, il se devait de sélectionner quelqu'un qui le méritait vraiment. Cette fille était en bonne voie, elle s'était rapprochée de lui et jouait désormais avec le col de sa veste. Kô la regarda de haut en bas, doucement, ses hanches semblaient attendre qu'on les caresse avec délicatesse, mais Kô n'en fit rien, il laissa ses mains posées sur le capot de sa voiture. Il releva le regard pour croiser celui de sa "prétendante", à mi-chemin entre la provocation et la séduction. Elle s'éloigna brusquement et caressa de nouveau le bolide, elle savait vraiment comment s'y prendre. Kô ne la lâchait pas du regard, un sourire en coin collé au visage.

Une fois qu'elle eut fini de parler, le blond se décolla enfin de son véhicule. Il porta le joins à sa bouche et en tira une grande bouffée pour ensuite laisser la fumée s'échapper de son nez et sa bouche. Il jeta le mégot au loin et s'approcha doucement d'elle par-derrière. Il approcha ensuite son visage pour le placer juste à côté de son oreille et effleura du bout des doigts son bras. Il descendit jusqu'à atteindre son poignet puis plaça sa main dans la sienne, sans pour autant la prendre. Il souffla ensuite dans un chuchotement.
- Seules les personnes de confiance ont ce privilège.

Kô leva sa main, soulevant ainsi celle de la fille. Il tourna la tête vers elle et lui sourit, tout simplement. Il ne fallait pas croire que ça allait être aussi facile. Certes, le voilà qu'il entre dans le jeu en engageant, à son tour, un contact physique, mais ça faisait juste partie du jeu, s'il restait entièrement fermé, ça n'était pas drôle. En plus, il avait pu l'éloigner un peu de sa voiture sans que ça fasse trop bizarre. Il avait pas spécialement envie de passer pour un paranoïaque qui ne veut pas qu'on touche sa voiture d'un cheveu. Bon, ok, il avait déjà cette réputation, mais ça passait bien, il savait comment faire passer la chose en douceur, sans trop passer pour un fou furieux. Et puis, de toute façon, elle avait pas l'air au courant de ça, donc bon. Doucement, il caressa les cheveux de la jeune fille pour les remettre dans son dos et dégager son visage.
- Mais... Qui sais, si tu arrives à me convaincre, peut-être que tu auras droit à ce privilège.


Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 746 Yen (¥) : 46 Avatar : Myoui sweetie mina [TWICE] Schizophrène? :

Celle qui est bonne a interner, Tsuyu, celui qui est resté a l'école trop longtemps Ichigo et celui qui trop son nez dans les livres Ho Seok

Age : 20 ans Date de naissance : 16/10/1996 Astrologie : balance Métier : Etre jeune, jolie et seksy Année : 2e année Résidant à : Chuo Planning :

►UC



►UC


Navigation :

▲ Bitch, mode d'emploi
One black night getting dark dirty naughty
Call me baby


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 8 Fév - 3:04

Ko Ҩ Katreeya



Ҩ Let's have fun  





Ce jeu auquel tu t’es aventuré devenait de plus en plus dangereux. Des sourires, des regards, des contacts physiques, c’était à celui qui se laissera tenter le premier. Tu n’étais pas une novice à ce en la matière. Tu en étais même le boss finale selon toi. Et pourtant, tu as laissé des frissons parcourir ton être intérieur rien qu’en sentant son souffle sur ton cou, ses doigts vagabonder sur ta peau. Il était rare que tu laisses atteindre ainsi par un homme… Peut-être parce que ça fait un moment que tu n’avais pas eu de mecs pour te satisfaire dans ton lit un moment. Quoi qu’il en soit, ton jeu d’actrice devait faire parler de lui, ta fierté en prendrait un coup si tu le montrais. Était-il alors différent celui-là ? Alors ça pourrait être plus intéressant à ce que tu t’attendais. Il jouait avec ta chevelure écarlate, ses propos étaient pleins de sous-entendus. Tout ceci t’amusait de plus en plus. Ce sourire coller au visage ne te lâchais plus. Le contact de vos doigts s’accentuant par une pression de part, tu détournais ta tête, tenant de voir ce visage de sa part qui devait sûrement être satisfait.

« Une privilégiée ? »

Cette voix qui feignait cette innocence qui était inexistante. Tu savais très bien ou est-ce qu’il voulait en venir par sa manière de convaincre. Ça reste un homme qui pense qu’avec une seule chose. Tu détachais vos doigts afin de pouvoir te mettre face à lui. Tu osais passer tes mains autour de sa nuque caressant doucement ses cheveux blonds

« J’ai peut-être une idée pour te faire changer d’avis, mais j’avoue qu’elle n’est pas très originale »

Une partie de toi savait très bien que la finalité serait la même. Mais faire perdurer ce jeu, jouer de sa frustration était plus drôle et excitant. Ta petite taille oblige, tu te mettais sur la pointe de tes bottes, continuant en susurrant au creux de son oreille

« Je fais partie de celles qui préfèrent se démarquer. »

N’importe quelle idiote ce serait empressée de lui donner ce qu’il désirait sans aucune hésitation. Cependant, tu n’aimais pas brûler les étapes. Tu voulais continuer à le chauffer, au-delà de tes attraits physique. Lui montrer a ton tour que tu n’étais une de ces filles qui écarte les jambes aussi facilement malgré ce que le monde pouvait dire ou penser de toi. Tes doigts pianotaient doucement sa nuque tandis que ta voix était plus sensuelle et suggestive.

« Tu t’es déjà envoyé en l’air avec une danseuse thailandaise ? »

Tes origines n’avaient rien à voir dedans. Mais tu en restais fière et tu aimais t’en vanter. Ce n’était pas comme si tu en croisais à tous les coins de rue. Quant à tes talents de danseuses, les mecs avaient toujours cette lueur dans les yeux. Ils pensent toujours que c’est le pied d’avoir une danseuse dans son lit. Tu ne vois pas en quoi, mais ca les attire toujours une danseuse alors pourquoi s’en priver. Tes lèvres trouvaient une petite place sur sa joue avant de lui offrir un sourire satisfait tel l’enfant que tu pouvais l’être. Un autre contact physique qui n’était qu’un amuse-bouche de ce qu’il pouvait l’attendre. Tu lui laissais finalement un peu plus d’espace et d’air avant de lui adresser un large sourire.

« Enfin bon, à toi de voir… Je ne te force à rien »

Tu continuais a le provoquer, voulant voir sa limite et jusqu’ou il était prêt à aller pour obtenir ce qu’il désirait

fiche de © century sex


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 10:56
 

Adrenaline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A la recherche d'un travail : course poursuite[fini]
» Se ronger les ongles pour un abruti [PV Drago]
» Adrénaline [Pv Lucis-Suite]
» MINNAH ♥ ADRENALINE.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-