AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Why are you naked ? And me too ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 30 Jan - 14:57
Tenue. ∆ La fête, l’alcool, ce n’était pas dans mes habitudes mais cette fois je le faisais. Je sortais, je faisais la bringue, je m’éclatais, j’étais pote avec tout le monde, c’était la pure folie, c’était parfait. Dehors il faisait froid, mais en fait j’avais chaud, je bouillonnais sur place. Puis elle était là. Noa. Elle était belle, elle était mignonne, elle s’amusait, elle croquait la vie à pleine dent, elle m’enivrait et me donnait aussi de faire comme elle. Et c’est bien ce que je fis. Jusqu’à ce que ça soit… Le trou noir.

Bougeant lentement, je soupirais en sentant le drap taquiner ma peau. Gémissant quelque peu, je me tournais sur le dos en m’étirant légèrement. J’avais la flemme de me bouger. Ah… Sentant quelque chose à mes côtés, je tournais dessus avant de m’avachir à moitié dessus. Ginji était légèrement froid, pas grave. Baillant, je posais ma tête sur sa peau en somnolant à nouveau. Reniflant un peu, je fronçais les sourcils. Depuis quand Ginji avait une odeur si... douce ? Si… Fruité ? Si… SI différente ? Ah… Il avait changé de savon ? Mais… Qu’est-ce que… Depuis quand il a… Des cheveux longs ? Entrouvrant les yeux, je remontais le regard vers lui avant de boguer. Les yeux écarquillés je fixais… NOA ?! Soulevant le drap j’entrouvris la bouche en me regardant et la regardant elle. On était… Nus ?! « OH PUTAIN ! » Crachai-je en me redressant pour m’éloigner d’elle.  Mais… Mais ? Comment ?! Regardant autour de moi je clignais des yeux en regardant… Ce qui semblait être un love hôtel… Décoré rosé rouge, le lit en forme de cœur… Des lumières… Oh mon dieu mais qu’est-ce qu’on avait fait … ? Les fringues étaient éparpillées partout … Serviettes de bains partout… passant une main dans mes cheveux je déglutis. Je ne me souvenais de rien. Absolument rien. Ma tête me faisait un mal de chien et j’étais nu. Nu avec Noa. Me sentant rougir je retombais la tête sur le coussin avant de la regarder. Elle était belle. Mais alors nue, elle l’était encore plus. Détournant le regard encore plus rouge et gêné, je cherchais comment me sortir de là. Quoi que… Est-ce qu’elle se souvenait ? Je devais faire quoi ? Feinter de me souvenir ? Faire le mec in love ? Proche ? Des bisous ? Lui faire l’amour ? Mon dieu. Est-ce qu’on avait fait l’amour ? J’en savais rien moi. Avais-je assuré ? Oh merde. Au secours. M’approchant d’elle, je passais ma main dans ses cheveux. « Noa… » J’avais du mal à entendre ma voix. Mais je savais que je chuchotais par habitude.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 30 Jan - 23:18
Tenue. ∆ Ne pouvant pas nager tel un poisson dans le vaste océan bleu,  je me contentais de boire comme un poisson. Un verre après l’autre, je les enchaînais tout en riant avec mes camarades (même si un certain nombre était des inconnus, l’ami d’un ami d’un ami, mais qu’importe, j’allais les oublier une fois sobre et avec un peu de chance, nos routes ne se croiseront plus). Je me laissais porter par la musique en fond, et chantais (ou beuglais) lorsque je connaissais le morceau qui se jouait, au gré de mes humeurs et de l’ambiance plus que festive. Je regardais l’heure, mais les aiguilles se dédoublaient et la nuit venait de commencer, à chaque fois que j’y pensais. Il me fallait rentrer, une voix me le disait. Mais aujourd’hui, plus qu’hier, je voulais rester encore plus longtemps, juste un peu plus. Demain était bien trop effrayant, trop froid, ma main  glisse vers un verre et je bois. Je danse, je chante, je ris et j’oublie.

Je frisonne en sentant une main caresser mes cheveux, pensant que c’était mon frère, revenu plus tôt de ses longues heures de vol. Je ne peux m’empêcher de réclamer davantage de ses caresses, gémissant comme un chat aurait ronronné, bien trop frileuse pour sortir sa main de sa couette. La matinée aurait été parfaite si je n’avais pas ce mal de crâne horrible. Le sommeil me quittait au fur et à mesure que je me remémorais sans le vouloir, la soirée d’hier. Incapable d’ouvrir les yeux, je me dégageais de cette main glissée dans mes cheveux pour me frotter les yeux. Plissant les yeux, malgré la faible luminosité de la pièce, mon regard se fit de plus en plus sceptique lorsque je constatais que le lieu où je me trouvais ressemblait de moins en moins à ma chambre à Ota ou au dortoir. Faisant rouler mes yeux vers mon côté gauche, je sentis mon corps se raidir en reconnaissant le visage non loin du mien, Dreamy Bird. Je me fige, tirant inconsciemment la couverture vers moi en découvrant ses épaules nues. Qu’ai-je encore fait ? Jetant un rapide coup d’œil autour de moi, je ne peux m’empêcher de soupirer. Un love hotel, ça craignait. Parfois, j’utilisais une des chambres pour dormir quand j’étais trop éméchée pour retrouver mon chemin jusqu’à chez moi ou la fac, mais c’était souvent seule. Je n’avais pas aucune idée de ce qu’il s’était passé, c’était le vide intergalactique dans ma tête. Je me connaissais, je faisais toujours attention entre ma vie privée et ma vie professionnelle, sauf que je venais de faire une erreur. Et son regard, ne m’inspirait absolument pas. « Meine Gott » murmurai-je finalement, la voix brisée et soudainement douloureuse. Je me relève et attrape la couverture pour m’y emmitoufler, comme pour mieux me cacher, même si cela ne servait à rien vu la nuit passée. Ou presque.  Constatant avec un peu plus de hauteur, l’état de la pièce, je préférais même pas m’imaginer ce qu’il s’était passé. Passant une main dans mes cheveux, comme pour chasser ce mal de crâne qui commençait à m’agacer plus que la situation actuelle, je finis par rajouter d’un ton neutre. « Que s’est-il passé cette nuit ? » Je le devinais, mais je préférais avoir des certitudes plutôt que de simples impressions. « Quoiqu’il se soit passé, ne le prend pas trop à cœur », un faible sourire s’étira dissymétriquement. Je préférais couper tout élan passionnel, nous n’étions qu’ami, et ceci. Un accident.  



Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 2 Fév - 22:09
Tenue.« Meine Gott. » Qu… Quoi ? Je n’avais pas compris ce qu’elle avait dit. J’avais entendu sa voix, de loin certes, mais… C’était du Japonais qu’elle avait dit ? Mordillant mes lèvres, je cherchais du regard mes appareils sans les trouver. Où les avais-je mis ? Déglutissant longuement, je baissais un regard sur mon corps découvert. Elle avait pris toute la couette pour se cacher. Ouais bon, j'avais surement vu son corps toute cette nuit, et je ne m’en souvenais pas… Mais elle aurait pu éviter de me foutre tout nu devant elle là comme ça. Cherchant du regard les appareils malgré tout, je soupirais en réalisant que cette chambre était bien trop grande. La salle de bains ? Peut-être. On s’était douché non ? Y’avait des serviettes de bains par terre… Une douche à deux ? J’aimerais bien me souvenir de tout… « Que s’est-il passé cette nuit ? » Tournant le regard vers sa bouche, je ne compris que le mot nuit. Génial. Je devais le lui dire que je n’avais pas mes appareils ou quoi ? J’avais l’impression que le dire n’allait servir à rien. « Quoiqu’il se soit passé, ne le prend pas trop à cœur. » L’observant longuement, je quittais le lit avant de partir en directement de la salle de bains. Cherchant mes appareils sans les trouver, je revins dans la chambre avant de réfléchir. Cherchant rapidement ma veste je la pris avant de les trouver dans la poche, dans leur boite. Enfilant mes appareils je les allumais en la regardant longuement. « Tu disais ? Je n’entendais pas. Désolé. » Dis-je un peu gêné par mon handicap. C’était bien la première fois que ça me gêné. Soupirant, je cherchais mon boxer avant de l’enfiler et m’assoir sur le lit. Passant une main dans mes cheveux, je la regardais en fronçant les sourcils. Elle était emmitouflée dans cette couette comme si j’allais la violer ou que sais-je. « Tu peux te rhabiller, je vais pas te sauter dessus. » soupirai-je en baillant longuement. J’avais mal partout. Et surtout au crâne. Combien j’avais bu ? Moi qui ne buvais jamais. Me massant les tempes je me levais en me dirigeant vers le chauffage de la chambre. Regardant la température, j’arquais mon sourcil. Tu m’étonnes qu’il fasse chaud. « T’as froid ? Ou je peux éteindre ? » Demandai-je en attendant une réponse de sa part.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 3 Fév - 21:50
Tenue. ∆  Son silence m’inquiéta et me laissait présager le pire, ou les pires scénarios. Ce n’était pas la première fois que je finissais avec des blackouts (bon pas aussi sévère), mais c’était bel et bien la première fois que je me réveillais et retrouvais quelqu’un aussi habillée que moi dans un même lit. Les yeux rivés sur ses lèvres, désireuse bien que stressée d’avoir réponse à ma question, mais il ne fit que m’observer et se lever, en m’ignorant complètement. C’était aussi pire que ça ? Je me laissais tomber sur le lit, cachant ma tête sous l’oreiller, si j’avais un pouvoir secret, c’était le moment idéal pour qu’il s’active et me fasse disparaître ou remonter dans le temps. Relevant la tête en entendant ses pas revenir dans la chambre, je le suis silencieusement du regard, il semblait avare de parole le matin. En le voyant scruter la pièce de cette façon, je compris qu’il semblait chercher quelque chose et quand il saisit sa veste, ce n’est qu’à ce moment que j’eus le déclic. Super, un dialogue de sourd ne pouvais-je m’empêcher de penser, la nuit avait certainement dû être très silencieuse en parole. Je m’emmitoufle d’avantage dans ma couette, ne laissant visible que mes yeux et peut-être mon nez. «  Tu disais ? Je n’entendais pas. Désolé. » Je l’observe sans un mot  se rhabiller. Le voir nu me gênait pas plus que cela, après tout, vivre avec quatre grands frères, sans compter les petits, faisaient que sur ce niveau, il n’y avait pas de surprise. Ce qui m’inquiétait davantage c’était qu’il retourne chercher dans sa veste, son portefeuille, mais comme cela ne semblait pas le cas, je ne pus m’empêcher de soupirer, soulagée. «  Tu peux te rhabiller, je vais pas te sauter dessus. » Je doute que maintenant sobre et en possession de mes moyens, que nous retournions aussi facilement à s’envoyer en l’air. «  T’as froid ? Ou je peux éteindre ? » Ma réponse fut spontanée, bien que ma voix rauque certainement la trace que j’avais certainement trop poussé la chansonnette me fit sursauter  «  laisse, j’ai un peu froid.  » L’habit neuf de l’empereur n’était pas ma tenue préférée, même couverte du drap, je commençais à frissonner. « T’étais un radiateur plus efficace que cette carcasse » grommelai-je pour moi-même avant de sortir du drap ma main et la tendre en sa direction. « Ma culotte s’il te plaît, tout juste derrière toi et puis, mon soutif... sur la télévision, merci. » Concrètement, j’aurais pu me servir de mes jambes pour les chercher mais la flemme me prenait. Je n’étais pas du genre matinale, encore moins lorsque je devais décuver, et puis j’avais tendance à aimer me servir des autres, surtout lorsqu’il y avait une personne tout juste à côté. À défaut de pouvoir lui demander de se transformer en bouillote, je me décidais à suivre le mouvement, peut-être m’habiller comme il m’avait recommandé. « Non en fait, passe-moi mes affaires, toutes, ce sera plus simple. Sinon je ne vais jamais me lever.  »


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 3 Fév - 23:38
Tenue.« laisse, j’ai un peu froid. » Elle avait froid ? Bon… Peut-être que j’étais fiévreux ? Ou alors c’était encore l’alcool en moi qui me tenait chaud. C’était surement ça. «T’étais un radiateur plus efficace que cette carcasse. » La regardant longuement je souris doucement. Si je l’avais réchauffé ma foi, j’étais bien content. Je n’allais pas m’en plaindre. J’aimerais simplement m’en souvenir afin de pouvoir me remémorer cet instant. Merde c’était la première fois que je dormais avec une fille et moi, comme un idiot, je ne m’en souvenais pas. « Ma culotte s’il te plaît, tout juste derrière toi et puis, mon soutif... sur la télévision, merci. » Me tournant je regardais sa culotte avant de me baisser pour la ramasser. Allant à la télévision, je pris son soutiens gorge en me mordillant les lèvres. C’était la première fois que je tenais dans ma main des sous-vêtements féminins… Ou la seconde ? Je les lui avais enlevés non ? Je voulais m’en souvenir moi ! « Non en fait, passe-moi mes affaires, toutes, ce sera plus simple. Sinon je ne vais jamais me lever. » « hum. » Posant ses sous-vêtements sur le lit, je me mis à la conquête de ses fringues et des miennes tant qu’à faire pour les poser sur le lit et soupirer quelque peu. « T’as si froid que ça là ? » Demandai-je assez surpris. Surement l’alcool plus la soirée d’hier. Allant monter le chauffage de trois degrés, je revins vers elle avant de la prendre dans mes bras à travers cette couette pour la frictionner doucement. « Tu veux un bain brulant ? Y’a rien de tel pour se réchauffer. Surtout avec effet sauna en fermant la porte. » C’était le meilleur moyen oui, que je connaissais. Après je n’étais pas expert pour autant non plus. Mais j’avais tendance à être souvent chaud. Alors… La desserrant, je m’habillais rapidement avant de pointer le point de chauffage de la pièce. « Met toi en dessous, tu te réchauffera un peu plus vite comme ça. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 4 Fév - 0:47
Tenue. ∆  Le remerciant sans trop de faire de cérémonie, j’attrapais mes sous-vêtements pour les enfiler à la vitesse de la lumière, la culotte la première avant de me débattre un peu pour le soutien-gorge. Parce que je n’y voyais rien, je finis par lui tourner le dos et retirer un peu la couette afin d’être libre de mes mouvements. De cette façon, ce fut plus simple et plus rapide. Le froid mordant ma peau rapidement, je m’emmitouflais de nouveau sous les draps roses pourtant bien épais.  «  T’as si froid que ça là ? » Je me retourne en hochant silencieusement la tête, en guise de réponse. Voyant mon collant arriver sur le lit, j’envisageais de l’attraper mais je m’arrêtai en sentant les bras de Shuhei m’entourer et tenter de me réchauffer. L’acte me toucha mais je me gardais de faire un commentaire, profitant simplement du contact, espérant me débarrasser de mes frissons intempestifs. « Tu veux un bain brulant ? Y’a rien de tel pour se réchauffer. Surtout avec effet sauna en fermant la porte. » L’idée d’un bain me raidit, c’était généralement mon moment d’hantise de fin de journée. Même si je voyais clairement la profondeur de la baignoire, il me fallait toujours une bonne heure pour me motiver à entrer et profiter de la température élevée de l’eau pour me réchauffer. L’angoisse de l’eau, du moins son extrême, je préférais la garder pour moi, mais sa phrase me donna une idée. « Plutôt qu’un bain, je préfère me rendre au sauna »  murmurai-je au creux de son oreille en tournant légèrement ma tête. Lorsqu’il s’éloigne, je me dépêche de saisir mes vêtements et l’imiter aussitôt. Non pas par pudeur, j’avais abandonné l’idée de me couvrir de ridicule en feignant les prudes, mais pour rapidement me réchauffer. C’était le plus grand inconvénient lorsque je découchais dans un endroit non familier ; il suffisait que je reste longtemps dans une pièce pas assez chauffé pour sentir ma température interne descendre et pour la remonter, c’était souvent long et difficile. « Met toi en dessous, tu te réchaufferas un peu plus vite comme ça. » Son conseil m’arracha un sourire amusé, il était mignon à s’inquiéter mais je n’étais pas le genre non plus à vouloir trop profiter de sa gentillesse. C'était un gentil garçon dans la vie de tous les jours, c'est bien pour cela que nous avons finis par nous voir souvent, pas seulement pour filmer. « Que comptes-tu faire ? Attendre avec moi alors que tu sembles avoir trop chaud ? » Question rhétorique, cherchant un miroir, je trouvis mon reflet sur la vitre teintée et j’en profitais pour coiffer mes cheveux avec mes doigts, faute d’avoir mieux. « Que comptes-tu faire maintenant ?  » Allions-nous simplement nous séparer et enterrer l’incident sur le compte de l’ivresse ?


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 4 Fév - 23:50
Tenue.« Plutôt qu’un bain, je préfère me rendre au sauna » Sentant son souffle au creux de mon oreille, je mordillais légèrement mes lèvres en fronçant les sourcils. C’est bizarre comme il suffisait d’une nuit, d’un réveil dans le décor d’Adam et Eve pour que mon corps agisse d’une façon bien différente d’avant. Elle avec qui j’avais tourné plusieurs vidéos sans aucun problème sur le fait qu’on puisse être proche... Maintenant je me sentais… Tout… Différent. « Je veux bien t’inviter dans un sauna alors. » Quoi ? J’étais sincère et ce n’était pas pour en profiter, au contraire. Si ça pouvait la réchauffer j’étais partant pour l’amener sur le haut d’un volcan moi. Pas de souci. M’habillant rapidement en même temps qu’elle, je soupirais en passant une brève main dans mes cheveux pour les arranger. Lui proposant de se mettre sous le chauffage pour qu’elle puisse avoir un peu plus chaud je la regardais rapidement, maintenant qu’elle était habillée, je me permettais de la regarder de haut en bas. « Que comptes-tu faire ? Attendre avec moi alors que tu sembles avoir trop chaud ? » Entrouvrant un peu la bouche, je fronçais les sourcils avant de sourire doucement. « Non, je n’ai pas trop chaud ça va. » Dis-je alors que si un peu, mais c’était supportable, j’avais connu bien pire. Et puis c’était comme un sauna, mais sans l’humidité. « Que comptes-tu faire maintenant ? » Qu’est-ce que j’allais faire oui ? Très bonne question en effet. « Je compte déjeuner, je crève la dalle. Ça te dit une bonne soupe pour se remettre de la nuit dernière ? » Je la regardais en attendant surement une réponse positive, mais j’allais surement me prendre un non. Elle avait peut-être des choses à faire. Fouillant mes poches, je pris le téléphone pour naviguer rapidement dessus. « D’après la météo du téléphone, il fait dix degrés dehors, le temps est légèrement humide et lourd à la fois. Il va surement pleuvoir en fin de soirée. Ou neiger si la température baisse. Tu veux ma veste pour dehors ? » Proposais-je en la regardant à nouveau. Je ne la savais pas si frileuse. Mais bon chacun était comme il était.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 5 Fév - 14:31
Tenue. ∆ Le voir fidèle à lui-même me rassura en quelque sorte, le poids de l'inquiétude ne semblait plus aussi pesant qu'à mon réveil. Je ne voulais pas que notre amitié soit gâchée par une nuit dont je ne gardais pas le moindre souvenir (d'une certaine façon, c'était même terrifiant). Sans le réaliser, je retrouvais le sourire malgré mon mal de tête assourdissant. C'est décidé, je ne retoucherais plus à la boisson avant un certain temps ; d’une certaine manière, je disais aussi adieu à toutes les mauvaises surprises. « J'ai aussi un creux maintenant que tu le dis  » murmurai-je en palpant doucement mon estomac, une soupe me réchaufferait bien et puis, à tous les coups, j'avais certainement bu le ventre quasi-vide. « Tu connais le quartier ? » Ma question était innocente bien qu'à double tranchant. D'un part j'allais certainement le taquiner s'il me disait qu'il connaissait un petit restaurant dans le coin qui pouvait servir des soupes parfaites contre la gueule de bois car cela sous-entendrait deux choses également. Mais d'un autre côté, si on pouvait y aller rapidement, sans nous perdre en chemin (plus qu'on l'avait déjà fait) serait bien. Démêlant mes cheveux, plutôt que de les attacher, je les laissais retomber sur mes épaules et le long de mon dos. Le voyant sortir son smartphone, je me lève et me glisse à ses côtés à pas feutré pour poser ma tête contre son épaule, l'écran de son appareil. « D’après la météo du téléphone, il fait dix degrés dehors, le temps est légèrement humide et lourd à la fois. Il va surement pleuvoir en fin de soirée. Ou neiger si la température baisse. Tu veux ma veste pour dehors ? » Je grimaçais en imaginant la perspective de la fin de soirée, il fallait que je sois rentrée avant qu’il ne pleuve ou qu’il neige. Pas question de sortir, de traîner à l’extérieur et me faire surprendre par un déluge qu’il soit humide ou glacé. Baissant mon regard sur mon imperméable rosé, je secouais négativement la tête « Garde-le, tu risques de prendre froid en sortant. Par contre, je prendrais bien ton écharpe. » En disant cela, je pointais du bout du doigt son accessoire, suffisamment long pour qu’on puisse la partager, avant de lui décocher une sourire. « Oh  », je remarquais qu’il avait des épis au sommet de sa petite tête « baisse-toi un peu, tu as encore les cheveux en bataille  » déclarai-je, amusée.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 5 Fév - 15:59
Tenue.« J'ai aussi un creux maintenant que tu le dis » J’étais content. Pourquoi ? Parce que j’avais proposé la bonne idée. Aller prendre un petit déjeuner pouvait être une bonne chose. Même si on ne se souvenait pas de ce qu’il s’était passé. Un jour ça reviendrait… J’avais envie de m’en souvenir. Parce que quand je regardais Noa, maintenant mon cœur s’emballait légèrement. « Tu connais le quartier ? » Ecarquillant les yeux, je secouais la tête de droite à gauche. « Non. Je ne sais même pas si on est toujours sur Tokyo. » C’était surement le pire. Sortant le téléphone, j’activais le gps pour pouvoir voir, où nous étions. « Shinjuku. On est sur Shinjuku. Et hum… Y’a plusieurs petits restaurant dans la rue à côté. » Dis-je en me fiant à la carte du gps que mon téléphone venait de me montrer. Qu’est-ce qu’on ferait de nos jours sans les téléphones ? Bonne question ! En tout cas il nous sauvait bien la mise pour une fois. Finissant de m’habiller et de me recoiffer, je pris mon téléphone, à nouveau, pour voir la météo. Au même moment Noa vint se coller à moi, sa tête sur mon épaule. Déglutissant longuement, je la laissais faire. Pourquoi maintenant rien ne me paraissait anodin ? C’était… Trop bizarre. « Garde-le, tu risques de prendre froid en sortant. Par contre, je prendrais bien ton écharpe.  » Tournant le regard vers mon écharpe, je souris doucement. Elle était immense en effet, ça pouvait bien la réchauffer. « Oh » Sursautant à son oh,  je la regardais faire. « baisse-toi un peu, tu as encore les cheveux en bataille » Ah. Souriant doucement, je me penchais quelque peu pour qu’elle puisse arranger mes cheveux. « Pas pratique de se coiffer sans miroir. Enfin, j’aurais pu aller dans la salle de bains le faire. » C’était tellement plus logique. Raclant ma gorge, je rangeais mon téléphone en croisant les bras sur mon torse. « Ça te dit qu’on vlog le petit déjeuner ? Sans parler de ce détour bien évidemment. » Ça allait de soi. On avait qu’à dire qu’on s’était retrouvé pour manger ensemble.

[/color][/color]

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 6 Fév - 10:22
Tenue. ∆ À l’entente qu’on avait peut-être quitté la capitale, je me figeai sur place. Moi qui me moquais avec mes amies, de ses petites anecdotes qu’on nous racontait sur les aventures de ceux qui poussaient un peu trop sur la boisson, j’avais l’impression de me retrouver au cœur d’une de ses histoires folles. Heureusement qu’il dissipa rapidement mes inquiétudes, il me semblait qu’on avait passé la soirée dans un bar dans le quartier, si ce n’est le quartier voisin. Ma mémoire était encore toute confuse, le film de mes souvenirs était vraiment bordélique et pour le coup, il me faisait vraiment défaut. « Pas pratique de se coiffer sans miroir. Enfin, j’aurais pu aller dans la salle de bains le faire » à l’entente de cette remarque, plutôt que de tenter de le recoiffer, je lui ébouriffais sa tignasse de mes deux mains en riant doucement. « Va te coiffer devant alors ! » m’offusquai-je faussement en le repoussant, avant de l’attirer de nouveau pour lui arranger ses cheveux, ou du moins résoudre le souci de ses petits épis indésirables. « Ça te dit qu’on vlog le petit déjeuner ? Sans parler de ce détour bien évidemment. » Réfléchissant à sa proposition tout en lui dérobant sa précieuse écharpe pour l’enrouler autour de mon cou avec une certaine négligence. Même en rajoutant une bonne épaisseur, il m’en fallait davantage pour calmer les frissons que je tentais tant bien que mal de réprimer pour ne pas l’inquiéter plus que cela. « Pourquoi pas, on ressemble tous les deux à des zombies par contre » remarquai-je, en haussant les épaules. Sincèrement, il y avait bien plus frais que nous dans le quartier. Sans compter le fait s’il pouvait se coiffer dans la salle de bain, je ne pouvais pas le demander de me maquiller. Quoique, j’avais l’habitude de me montrer au naturel, après tout, qui se maquillait pour partir en forêt pour trois jours et deux nuits ? Personne, cela ne faisait pas partie du must à posséder. « Tu parles d’un détour » murmurai-je avant de bailler, « la prochaine fois qu’on sort, ne me laisse plus toucher le moindre verre. » Si je buvais, je préférais qu’il soit assis à côté de moi, sincèrement, je ne me sentirais pas sereine si je me levais avec un inconnu. « As-tu choisi le restaurant ? » Déjà, je cherchais les clefs de la chambre du regard, introuvable à première vue.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 7 Fév - 12:58
Tenue.« Va te coiffer devant alors ! » Fronçant les sourcils, je souris doucement avant de la voir au final me coiffer. C’était bien une fille ça. Mais c’était mignon. Une fois fini, je souris en la remerciant. Proposant de manger dehors, je la regardais prendre mon écharpe pour l’enrouler autour de son cou. « Pourquoi pas, on ressemble tous les deux à des zombies par contre » Ah bon ? La regardant je souris légèrement. On avait une gueule de bois tout simplement. Enfin, moi j’en savais rien, je ne voyais pas ma tête là. Mais elle, elle avait une tête qui disait j’ai mal dormi et surtout pas beaucoup. M’approchant, j’arrangeais rapidement ses cheveux, plaçant quelques mèches derrière ses oreilles. « C’est pas grave ça. Je fais souvent des vidéos avec des têtes de zombie pas frais. » Il m’arrivait de faire des nuits blanches en suivant les matchs des Blue river et autre, alors forcément… J’avais l’habitude de me montrer sous des jours pas très nets. « Tu parles d’un détour. La prochaine fois qu’on sort, ne me laisse plus toucher le moindre verre. » Y’aurait une prochaine fois donc ? Je me surprenais à penser de la sorte. C’était bizarre. Est-ce que cette soirée, inconsciemment m’avait plus ? Mon corps réagissait à ce que j’avais ressenti durant la nuit ? Je voulais me souvenir… « J’essaierai alors. » Dis-je en arrangeant un peu l’écharpe autour de son cou glissant un peu ses cheveux dedans pour pas qu’ils s’envolent dehors car il y avait un peu de vent. [colo=plum]« As-tu choisi le restaurant ? »[/Color] La voyant chercher quelque chose je fronçais les sourcils. « Tu cherches quoi ? » Je checkais rapidement mon téléphone regardant alors les restaurant de la rue à côté. « Ouais, y’a quelques restau pas mal, on pourra voir une fois devant pour les menus. » Rangeant mon téléphone je la regardais avant de sourire. « Tu cherches la clé ? Elle est à côté de la porte pour activer la lumière. » Dis-je en pointant du doigt la clé en forme de carte. Attrapant ma veste, je l’enfilais avant de faire le tour de la chambre pour voir qu’on n’oubliait rien. Tour fait, j’ouvris la porte pour la laisser passer. Quittant l’établissement en rendant la clé à l’accueil, je soupirais une fois dehors avant de frissonner un peu. Il faisait légèrement froid. Direction, l’autre rue pour aller manger ! « Je me demande comment on a atterrit ici mine de rien. Au vu du regard du gars à l’accueil, je ne sais pas si je veux savoir. » dis-je en plissant le nez.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 7 Fév - 16:54
Tenue. ∆  « Alors tu pourras poster ça sur ta chaîne, ça sera dans la continuité de tes aventures de zombies » murmurai-je entre deux bâillements, m’étirant un peu pour dégourdir mes membres et peut-être mieux me réveiller. Dans un coin de ma petite tête, je notais qu’il fallait que je charge la vidéo que nous allions filmer, après tout c’était typiquement le genre de vlog que je publiais lorsque je rencontrais d’autre youtubeurs. Et puis, en lisant les derniers commentaires, les abonnés semblaient beaucoup apprécier les vidéos où apparaissaient Dreamy Bird ; de cette façon, je ne faisais que répondre à leur demande. « Ouais, y’a quelques restau pas mal, on pourra voir une fois devant pour les menus. » Je n’avais aucune envie particulière pour le moment et même de manière générale, je mangeais de tout. Ainsi, tout semblait pouvoir me convenir tant que c’était chaud et bon.

On sortit rapidement de la chambre et le froid me mordit tout de suite la peau malgré mes vêtements. Le ciel était gris et le soleil ne semblait pas réussir à percer au travers des nuages. « Je me demande comment on a atterrit ici mine de rien. Au vu du regard du gars à l’accueil, je ne sais pas si je veux savoir. » Je ne pus m’empêcher de rire à sa remarque, à son inquiétude, à son innocence. Je ne tenais pas spécialement à connaître les détails de la nuit, mais j’avais ma petite idée sur comment les choses s’étaient déroulées. Le fixant longuement, j’eus une petite illumination matinale. « C’est con d’avoir oublié, c’était pourtant sympa. »  J’hausse les épaules pour le provoquer, le taquiner davantage. J’étais mauvaise mais je l’assumais, je ne pouvais pas m’en empêcher ; lui qui était si crédule, il me donnait juste envie de le secouer un peu. « Mais bon, faisons comme si cette nuit n’avait jamais eu lieu, rien ne change entre toi et moi de toute façon. Pas vrai ? » répondis-je doucement en portant mes mains devant ma bouche avant de souffler dessus pour réchauffer mes doigts déjà gelée, pour ensuite enrouler mon bras autour du sien.  Je levais le visage pour le regarder droit dans les yeux, pour voir sa réaction à mes mots. Je n'étais pas certaine qu'il faille aborder ce genre de conversation alors que nous traversions au beau milieu de la route pour rejoindre le trottoir d'en face, mais au moins, c'était dit.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 12 Fév - 14:40
Tenue.« Alors tu pourras poster ça sur ta chaîne, ça sera dans la continuité de tes aventures de zombies. » « Ouais. Enfin on est plus classe que les zombies à la télévision. » C’était déjà ça. Et tant mieux. Enfin je n’avais pas envie d’avoir des bouts de peau qui tombent ou quoi. Non merci. Je préférais avoir une sale gueule de déterré. Finissant de se préparé, on ne tarda pas à quitter l’hôtel, le love hôtel plutôt, sans rien dire. De toute façon, au vu de la tête de la personne à l’accueil, je n’avais pas forcément envie de savoir ce qu’il s’était passé cette nuit. Ça paraissait suspect… Même si dans le fond, ça me rendait aussi très curieux. « C’est con d’avoir oublié, c’était pourtant sympa. » Rougissant quelque peu, je tournais le regard vers elle en clignant des yeux. Sympa ? Ah bon ? Elle se souvenait ? Elle se souvenait donc de tout ? « Mais bon, faisons comme si cette nuit n’avait jamais eu lieu, rien ne change entre toi et moi de toute façon. Pas vrai ? » Sentant son bras passer autour du mien, je tournais le visage vers elle pour plonger mes yeux dans les siens. Elle attendait quoi ? Que je réponde ? Je devais approuver ? Ah… Je n’avais bizarrement pas envie d’approuver. Mon corps du moins réagissait d’une drôle de façon à ses paroles… « Oui. Je pense. » JE pense ? Mais pourquoi j’avais dit je pense, moi ? Souriant, j’arrangeais son écharpe pour mieux protéger son menton et le bas de son visage avant de finir de traverser. Soupirant, je me mis à regarder les restaurants qui ornaient la rue. « T’as envie de quoi ? Y’a un restaurant de ramens là. Ou alors là-bas y’a un truc de soupe on dirait ? » Je me stoppais devant le premier restaurant pour voir la carte proposée. « Je t’invite. C’est moi qui régale. » Ajoutai-je en passant mon bras autour de ses épaules pour lui frotter le dos. Avait-elle froid ?


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 12 Fév - 22:24
Tenue. ∆  Voyant qu’il semblait prendre bien la chose, je ne pus m’empêcher de soupirer intérieurement, il ne semblait pas aussi simple à taquiner ; je l’avais sous-estimé. Même si le jeu était moins drôle (et n’avait pas commencé – échec cuisant dès le départ), qu’importe, j’appréciais sa compagnie de manière générale. Il rajuste son écharpe autour de mon cou, ce qui me fit sourire davantage car je ne pouvais pas nier que j’aimais ce genre de petites attentions, j’aimais qu’on prenne soin de moi plus que tout. « T’as envie de quoi ? Y’a un restaurant de ramen là. Ou alors là-bas y’a un truc de soupe on dirait ? » En même temps qu’il s’arrêtait, je m’immobilisais pour lire la carte, tout était vraiment tentant. Je sentais déjà mon ventre se manifester. « Bububuh, mon visage va gonfler… mais j’aurais l’air vivante comme ça » dis-je avec le sourire. Depuis que j’avais vu cette petite émission qui parlait de nouille, j’avais l’impression de prendre des joues chaque fois que je mangeais des ramens. Mais le pire dans tout ça, c’était que ces nouilles étaient addictives. « Je t’invite. C’est moi qui régale. » Je sens son bras entourer mes épaules, pour ensuite descendre et me frotter le dos.  Le regard légèrement perplexe, je finis par me coller davantage à lui, autant j’aimais les petites attentions, autant certains contacts ne m’étaient pas aussi familier. « La dernière aussi, il me semble que tu as payé… Laisse-moi te l'offrir ! » ronchonnai-je en y repensant. Plutôt que de rester planter devant la carte à l’extérieur, je l’entraîner vers la porte que je m’empressais de pousser, et déjà je sentais une vague de chaleur à l’intérieur de l’établissement me balayer le visage. Il n’y avait pas grand monde, un serveur arriva rapidement vers nous pour nous demander où est-ce que nous voulions nous installer. Observant la salle, je lui demandais de nous installer vers le fond, tranquillement, pour profiter de la grande vitrine qui donnait vers la cour intérieure. « J’espère que cela ne te dérange pas » murmurai-je vers Shuhei, j’aimais déjà l’endroit et la place était la plus reculée par rapport à la cuisine, nous allions être tranquille là-bas. Alors qu’il nous tendait la carte pour décider de quel ramen déguster, le serveur demanda si nous voulions une boisson. « Juste de l’eau, et toi ? »


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 20 Fév - 15:39
Tenue.« Bububuh, mon visage va gonfler… mais j’aurais l’air vivante comme ça » Gonfler ? Elle pensait vraiment que son visage allait gonfler ? Pourquoi les filles pensaient que les ramens ça faisait gonfler ? Je n’avais jamais remarqué de gonflement quelconque quand je mangeais des ramens… Ou alors j’étais totalement aveugle ? Mais non… « N’importe quoi. T’aurais dû te passer un coup d’eau sur le visage et le tour aurait été joué. » Enfin elle avait de sacré cernes et on voyait clairement que la nuit avait été longue et le sommeil avait été court. Je n’osais pas imaginer ma tête pour autant. Lui frottant le dos pour la réchauffer, je la laissais se coller un peu plus à moi, souriant légèrement. Plus intérieurement qu’extérieurement. En tout cas je lui offrais le petit déjeuner, suffisait qu’elle se décide sur ce qu’on allait manger. « La dernière aussi, il me semble que tu as payé… Laisse-moi te l'offrir ! » Pas le temps de répondre que j’étais déjà embarqué à l’intérieur. La chaleur était bien présente, à tel point que je sentis mes joues rosir sous l’effet froid et chaud. C’était agréable. Laissant Noa choisir la place ou le serveur nous amena, je m’installais tranquillement en enlevant ma veste. « J’espère que cela ne te dérange pas » « Du tout, c’est agréable comme endroit. Et puis on sera tranquille. » Dis-je en sortant mon appareil photo. Le serveur revenant, je la laissais commander son eau. « Du thé au citron, s’il vous plait. » sans le regarder, j’arrangeais mon appareil, avant de me mettre à filmer, faisant un plan sur le visage de Noa. « N’est-elle pas belle ? On s’est donné rendez-vous ce matin pour prendre le déjeuner ensemble. Grâce à moi vous pouvez voir Noa au réveil haha. Bon, on est dans un restaurant qui semble sympa, au cadre vraiment magique. »[/Color] Faisant tourner la caméra je me mis à filmer les lieux, avant de poser la dite caméra sur la table et fixer l’objectif sur mon visage. « Restaurant de ramens, si ce n’est pas bon on se barre en courant sans payer, t’en pense quoi Noa ? » Dis-je en lui faisant un clin d’œil.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 1:15
Tenue. ∆  Alors que le serveur nous donnait le menu, remarquant l’objectif de la caméra braqué sur moi, je ne pus m’empêcher de cacher mon visage entre mes mains par simple réflexe. « Argh ! Je n’étais pas prête, tu abuses ! » Criais-je en rigolant en même temps  avant de saisir la carte et me cacher derrière ; du moins pas complètement car je l’observais par-dessus le papier, faisant semblant de le fusiller du regard. Tandis qu’il enveloppait de papier bonbon notre rencontre, je baissais la carte plastifiée pour m’amuser à grimacer et faire l’imbécile avant de baisser mes mains comme si de rien n’était lorsqu’il me regardait. « Restaurant de ramens, si ce n’est pas bon on se barre en courant sans payer, t’en pense quoi Noa ? » Je fis mine de réfléchir en faisant tambouriner lentement mes doigts sur la table, la question en soi était très stupide et ma réponse fut presque instantanée. «  Parce qu’on est deux, il y a forcément l’un de nous qui se fera rattraper et comme tu es un gentleman… tu seras celui qui se fera prendre par la proprio et finira ta journée à faire la plonge ! »  Si ma voix était enjouée, je finissais par baisser le ton en posant ma main devant ma bouche comme pour éviter qu’on ne lise sur mes lèvres ce que je pouvais raconter, « oups, quand on parle du loup… je crois qu’elle nous a entendu… ? » Je n’étais pas certaine, mais fallait dire qu’on était presque les seuls clients de l’établissement, hormis deux ou trois autres clients dont l’un d’eux venait tout juste de payer, on était les seuls à être bruyant. Me raclant la gorge, le serveur arriva pile au bon moment pour nous servir nos boissons. Je remplissais rapidement mon verre d’eau avant de porter celui-ci à mes lèvres et boire d’un trait. « Hm. Un ramen miso s’il vous plaît. Et pour la garniture…. Ciboulette pimentée, chou, œufs, poulets… ne mettez pas trop d’oignon s’il vous plaît. » Je vérifiais une dernière fois la carte avant de la tendre au serveur.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 12 Mar - 12:19
Tenue.« Argh ! Je n’étais pas prête, tu abuses ! » « L’effet naturel c’est ce qui est le plus jolie ! » Dis-je en riant doucement. « Et puis t’es toute mignonne dans la caméra là. Bon en vrai aussi, tu m’as compris quoi. » Dis-je en souriant. Fallait pas non plus que je la vexe, ce n’était pas le but. Et puis de toute façon, Noa était très belle, et elle le savait. Ou alors fallait être stupide pour pas le voir. En attendant nous étions dans un restaurant de ramens, qu’on ne connaissait pas. J’osais espérer que ça soit bon. Le fait qu’il n’y ait pas grand monde pouvait dire plusieurs choses. Soit, c’était encore trop tôt et les gens ne venaient pas encore manger. Soit, c’était tellement dégueulasse qu’on était les seuls fous pour oser venir manger ici… soit…. Soit je ne savais pas trop. « Parce qu’on est deux, il y a forcément l’un de nous qui se fera rattraper et comme tu es un gentleman… tu seras celui qui se fera prendre par la proprio et finira ta journée à faire la plonge ! » La plonge ? Ah non s’il y avait bien un truc que je détestais, c’était bien de faire la vaisselle… Ce n’était vraiment pas mon truc… Plissant le nez, je la regardais poser sa main sur sa bouche. « oups, quand on parle du loup… je crois qu’elle nous a entendu… ? » Tournant le visage, je regardais vers la propriétaire, ou du moins je supposais, avant de lui sourire, dévoilant mes dents. L’air de rien, au moins, qu’elle ne nous prenne pas pour des fous ou que sais-je encore. « Je déteste faire la plonge. Je lui ferais un bisou sur la joue et elle me laissera partir. Je suis trop mignon pour faire l’esclave. » Mon air sérieux, je papillonnais des yeux avant de rire doucement. C’était faux, je n’étais pas un homme des plus mignon et le coup du baiser pourrait peut-être me valoir un nez cassé, ou des dents… Le serveur arrivant, je fermais ma carte en soupirant. « Hm. Un ramen miso s’il vous plaît. Et pour la garniture…. Ciboulette pimentée, chou, œufs, poulets… ne mettez pas trop d’oignon s’il vous plaît. » Amusé de sa commande, je regardais à mon tour le serveur. « Pareil, un ramen miso s’il vous plaît. Pour la garniture, beaucoup d’oignons pour moi, deux œufs, du porc, des radis et du maïs. » Je souriais avant de lever la main. « Ah et des algues aussi s’il vous plaît. » Je mangeais comme un oiseau d’habitude, mais là, j’avais vraiment faim.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 3 Avr - 12:43
Tenue. ∆ « Je déteste faire la plonge. Je lui ferais un bisou sur la joue et elle me laissera partir. Je suis trop mignon pour faire l’esclave. » Un sourire narquois étira mes lèvres sans pour autant que je ne le cache, et il s’étira davantage lorsque je m’imaginais la scène en question. Peut-être que lui ne s’imaginait absolument pas en recourir à un acte aussi désespéré, mais c’était loin d’être mon cas, qu’il le veuille ou non, il était mignon sans avoir à faire d’effort. « Fais gaffe à ce qu’elle n’en demande pas plus, tes bisous sont addictifs » glissais-je avant que le serveur s’impose et que les commandes soient prises. Ce n’est que lorsque ce dernier s’éclipsa pour remettre aux cuisiniers les nouvelles commandes que je me permis de commenter. « Je n’ai jamais vu de maïs dans un ramen miso ! Par contre, je ne savais pas que tu aimais autant les oignons » Non pas que je chipotais souvent avec les ingrédients qui composaient mes repas, mais si je pouvais me dispenser de certains, je le faisais bien volontiers et l’oignon en faisant partie. J’aimais le petit goût qu’il rajoutait au plat mais pour autant, je n’aimais pas mordre dedans. « Où voudrais-tu aller ensuite ? Profitons qu’on puisse se voir ! Sauf si tu as un truc de prévu today ? » Demandais-je en tentant d’avoir l’air naturelle, car mine de rien, la situation précédente rendait légèrement inconfortable certains mots qui prenaient un tout autre sens. Je commençais à bailler, m’étirant légèrement pour chasser cette fatigue, fatigue qui se manifestait en plus de cela part des courbatures et raideur au niveau de la nuque et des trapèzes. Je m’accoudais à la table et posait ma tête sur mes mains. Pour ma part, je pensais juste rentrer dormir plus longtemps si jamais le rendez-vous s’arrêtait ici, dans ce restaurant de ramens.



Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 4 Avr - 12:37
Tenue.« Fais gaffe à ce qu’elle n’en demande pas plus, tes bisous sont addictifs » Je fronçais les sourcils avant de rougir sous cette révélation. N’importe quoi… Mes bisous addictifs ? Ah bon ? « Fais gaffe ! Je pourrais te faire des bisous tous les jours maintenant que je sais ça. » Je lui tirais la langue pour la narguer un peu plus. Fallait pas me le dire deux fois. Et puis… Et puis avec ce qu’il s’était passé cette nuit, je pouvais me permettre non ? De lui faire des bisous ? Bien évidemment sur la joue… Je n’étais pas non plus profiteur à ce point… Le serveur arrivant, on passa notre commande, le laissant partir afin que les cuisiniers puissent faire notre menu. « Je n’ai jamais vu de maïs dans un ramen miso ! Par contre, je ne savais pas que tu aimais autant les oignons » C’est vrai que je mangeais beaucoup d’oignons, surement une question d’habitude. Merci maman. « Je n’en mangeais pas avant de… » Je stoppais ma phrase, par habitude. « Ma maman m’a fait aimer. Elle aime ça et dit toujours que c’est bon pour la santé, comme l’ail. Elle en met dans tous les plats en grande quantité. Parfois elle cuisine même de l’oignon sans rien d’autre, avec une sauce et on le mange comme ça. Et puis le maïs beaucoup en mettent dedans. Je trouve ça bon. » Est-ce qu’elle allait nous prendre pour des fous ? J’espérais que non. Nous ne l’étions pas. Ils ne l’étaient pas, pour m’avoir adopté alors que j’avais déjà dix-huit ans. Peu de personne le faisait… « Où voudrais-tu aller ensuite ? Profitons qu’on puisse se voir ! Sauf si tu as un truc de prévu today ? » Ah… On était quel jour déjà ? Hum… Je n’avais pas de chose de prévu, mais intérieurement il valait mieux que j’arrête de la voir pour aujourd’hui. Ça allait me tracasser. Et je ne voulais pas lui prendre de son temps. « Je dois aller chez mes parents, du coup si tu veux on peut remettre ça ? Tu sais que je suis toujours disponible pour toi. » Je la taquinais bien évidemment en lui faisant un clin d’œil. Pour mieux oublier cette soirée, même si nous n’en avions aucun souvenir, il valait mieux… Oui vraiment mieux, arrêter de ce soir pour aujourd’hui après le petit déjeuner. Les ramens arrivant, je souris en humant l’odeur qui en émanait. « Humm ça sent bon. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 10 Avr - 19:18
Tenue. ∆   À l’entendre parler de sa mère ainsi, je ne pus m’empêcher de le trouver mignon et il était indéniablement dans sa nature d’être mignon qu’il le veuille ou non. « De l’oignon avec juste de la sauce, t’es sérieux ? Je ne pourrais trop pas. » Rien que l’idée de goûter à un tel plat, si on pouvait considérer cela ainsi, m’arracha un frisson. Jamais je n’aurais pu concevoir un tel repas et encore moins d’y goûter. Moins il pouvait y avoir d’oignon dans un plat et mieux je me portais.  Pour autant je ne portais aucun jugement sur la façon de cuisiner de sa mère, ça devait probablement être bon, mais pas pour moi. Je passais mon tour volontiers. « Je saurais quoi t’offrir en août alors » gloussais-je pour moi-même à voix basse en imaginant le présent qui n’avait même pas besoin d’être enveloppé par la présence de filet, il suffisait juste un petit ruban joliment nouer et le tour semblait jouer. Enfin, ce serait juste le premier cadeau, je n’étais pas aussi mesquine à vouloir lui offrir juste cela, peut-être le lui faire croire pendant une bonne heure avant de me décider de lui dévoiler la véritable surprise. Il fallait que je médite encore mais j’avais largement le temps. « Je dois aller chez mes parents, du coup si tu veux on peut remettre ça ? Tu sais que je suis toujours disponible pour toi. » Je ne pus m’empêcher de glousser face à son clin d’œil, décollant mon bras de la table, je lui fis ok de la main « Ça marche ! N’oublie pas de m’appeler sans faute alors, au risque de devoir rediscuter de tout cela mais de façon mon sympathique » répondis-je en rajoutant un clin d’œil, enfin un quasi-clin d’œil vu qu’il fut raté, j’y arrivais une fois sur deux, même mon neveu faisait cela mieux que moi. «Humm ça sent bon. » Je l’imitais aussitôt pour profiter de l’odeur qui émanait de la cuisine, acquiesçant et partageant son avis. Un détail m’apparut soudainement à la vue du serveur qui discutait tranquillement avec la gérante à la caisse. « D’ailleurs, on n’a pas vérifié s’il faisait ces trucs là… Manger en quinze minutes un large bol de nouille bien épicé pour qu’il soit offert par la maison. » Cela faisait longtemps que je n’avais pas mis les pieds dans un restaurant de ramen, mais il fut un temps où j’étais une cliente assez régulière et particulièrement gourmande de ce genre de défi pour pouvoir économiser mon argent de poche. D’ailleurs, ce n’était pas seulement mon seul fait puisque c’était tout le club de judo qui s’amusait à relever ce genre de pari, devenant alors la hantise des restaurateurs. « S’il y a… serais-tu prêt à relever le défi ? Je pense qu’on peut toujours encore changer…. après tout, ce serait pour un plus large bol, nion ? »


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 20 Avr - 15:02
Tenue.« De l’oignon avec juste de la sauce, t’es sérieux ? Je ne pourrais trop pas. » « Ben voui, je suis sérieux. Mais c’est surement une question d’habitude. » Non ? J’avais pratiquement toujours connu ça alors…J’en savais trop rien moi. « Je saurais quoi t’offrir en août alors » Hein ? Je la regardais avec de gros yeux ronds. Quoi ? Elle comptait m’offrir des oignons ? Ah non c’est pas à moi qu’il faut les offrir, mais à ma maman… C’est elle qui cuisinait, pas moi… Pas que je sois un fils feignant, mais je ne cuisinais pas ce genre de chose pour ma part… Ou mon grand frère… On m’avait surement un peu trop couvé en fait… Faut dire que dans le fond ma vie n’avait commencé pour moi il n’y a que cinq ans… N’ayant aucun souvenir d’antan… Autant dire que je pouvais aisément comprendre que mes parents soient un peu trop protecteurs avec moi. « Mais c’est pas à moi que tu devrais l’offrir. Mais à ma mère. Elle sera très contente et te dira de rester à la maison, pour goûter ses oignons fris. » Bon ça ferait tout de même bizarre qu’une fille vienne chez mes parents et offre des oignons à ma mère, sachant que je n’ai jamais ramené de fille à la maison, mais soit. J’étais grand maintenant… Et puis techniquement, il ne se passait rien entre nous… Techniquement. Me demandant ce que je faisais après le repas, je lui annonçais la chose, je n’allais pas pouvoir rester avec elle après. « Ça marche ! N’oublie pas de m’appeler sans faute alors, au risque de devoir rediscuter de tout cela mais de façon mon sympathique » Je relevais le regard vers elle, l’observant quelques instants avant de sourire. « Oki d’oki. » Dis-je en levant ma main à mon tour pour faire le signe ok de mon index et mon pouce lié dans un rond parfait. « D’ailleurs, on n’a pas vérifié s’il faisait ces trucs là… Manger en quinze minutes un large bol de nouille bien épicé pour qu’il soit offert par la maison. » ah… Elle aimait ce genre de chose ? Vraiment ? Je n’avais encore jamais fait ce genre de truc de ma vie en fait … Alors… « S’il y a… serais-tu prêt à relever le défi ? Je pense qu’on peut toujours encore changer…. après tout, ce serait pour un plus large bol, nion ? » Elle avait l’air de réellement le vouloir… Je me mordillais la langue tout en hochant la tête. « D’accord. On a qu’à faire ça. » Levant le bras en faisant signe au serveur de venir je demandais s’il y avait possibilité de faire ce qu’elle demandait. Apparemment il y avait. Passant alors nos commandes à des bols bien plus grands. J’allais surement perdre mais soit. « Tu as l’habitude de faire ça ? »


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 30 Avr - 20:18
Tenue. ∆ L’idée de devoir manger une assiette d’oignon frit me dit spontanément secouer la tête, je déclinais toute invitation à ce genre de dégustation. Même avec toute la bonne volonté, je ne serais pas capable d’en manger plus d’un et de lui dire, dans les yeux, à cette chère maman, que son plat était appétissant. C’était impossible, c’était bien au-dessus de mes forces. Je pouvais mentir à n’importe qui mais pas une mère, pour quelle raison ? J’en étais pas certaine, mais peut-être parce que j’avais perdu la mienne bien trop vite. Mais la conversation poursuivait son fil et je lui proposais de relever un de ces défis qu’on voyait dans certains restaurants donc celui-ci. Ce qui m’amusa, en plus de la perspective qu’à la fin du repas, j’allais certainement devoir rouler jusqu’à la maison, c’était l’expression naïf qui se lisait sur son visage. «D’accord. On a qu’à faire ça. » C’était une force tranquille en soi, de mémoire, je ne l’avais jamais vu réellement bavard et imposer ses idées. Il était plutôt du genre tranquille, à accepter les choses comme elle venait, de façon limite introverti. C’était comme s’il était dans sa bulle. Si sur les vidéos on le voyait sérieux et passionné, dans la vraie vie, c’était le garçon en face de moi, qui avait cet air un peu rêveur, ou paumé. Cet aspect de sa personnalité m’avait et continue toujours de me laisser perplexe car au final, c’était plutôt difficile de lire dans ses pensées. Il intériorisait beaucoup. Du moins, c’était la petite réflexion que je me faisais, en l’observant présentement en train de discuter et changer notre commande. «Tu as l’habitude de faire ça ? » Me calant au fond de mon siège et croisant les jambes, touchant accidentellement la sienne au passage, je répondis à sa question avec un sourire enjoué. «Avant oui, mais plus maintenant. Ne me dis pas que c’est ta première fois ? » Loin de moi toute intention de me moquer de lui, nullement, car s’il ne connaissait pas les règles du jeu, il allait commencer avec une certaine pénalité. Plutôt qu’il se fasse arnaquer par les restaurateurs, je m’engageais à lui expliquer les conditions.



Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 20 Mai - 9:54
Tenue.« Avant oui, mais plus maintenant. Ne me dis pas que c’est ta première fois ? » Comment devais-je lui dire que malheureusement, oui, c’était bel et bien ma première fois… Ou alors je n’en avais strictement pas souvenir ? Le fait d’avoir un trou noir dans ma vie m’handicapait de plus en plus sur certaines choses. J’avais beau avoir retrouvé un jumeau, quand bien même je ne l’ai jamais cherché ne le savant pas, mais maintenant qu’il était venu à moi, tout ce que je savais c’était que j’avais une vraie famille c’est tout. Mes souvenirs n’étaient pas revenus, et j’appréhendais. Je voulais me souvenir, comme je ne voulais pas me souvenir. Si j’avais oublié, n’était-ce pas pour une raison valable ? J’étais perplexe à cette idée. Même si de plus en plus je venais à avoir « honte » de ça. Personne ne le savait, parce que ce n’était pas quelque chose que j’annonçais comme ça. Mais je n’avais jamais aimé être le centre d’attention. Parler de moi, tout ça. Non ce n’était vraiment pas pour moi. « Désolé. Mais oui, c’est ma première fois. Je risque de te faire perdre… » Parce qu’en plus je ne mangeais pas énormément… Enfin si elle gagnait ça serait déjà un bon début non ? Mieux que deux perdants. « Mais je vais faire de mon mieux hein. J’vais tout avaler sans prendre le temps de mâcher. Rien interdit d’aller vomir après ? » Parce qu’à mon avis c’est ce que j’allais faire une fois le bol fini. Vomir. « Tu savais qu’avant en empire Romain, il était bon de vomir après le repas, pour dire que c’était très bon ? » Oui, c’est stupide, mais quand j’avais lu ça, ça m’avait bien fait rire. Parce qu’ils devaient avoir faim après… Et puis manger pour vomir, je ne voyais pas l’intérêt non plus.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 4 Juin - 16:10
Tenue. ∆ Bien trop distraite ou faisant preuve d’une certaine insensibilité, je ne remarquais toujours pas le malaise grandissant par moment de mon camarade. À vrai dire, même si je pouvais remarquer cette étrange lueur angoissé dans son regard, je ne pourrais y poser de mot ou d’interprétation. La raison étant que je ne le connaissais pas suffisamment pour deviner quelle genre de souffrance il avait pu et continuait d’endurer silencieusement. Après tout, nous avons tous des parties de nous que nous voulions cacher, alors même si je remarquais sa détresse… peut-être que je feindrais de ne pas l’apercevoir. Et pour le coup, je ne pouvais pas compter sur l’alcool pour délier sa langue, pas après ce très mauvais coup. « T’excuses pas voyons, au pire on paiera ! Il faut bien un gagnant et un perdant quelque part. » Lui faisant un clin d’œil, je suivais discrètement du regard le serveur qui, à défaut d’apporter nos prochains bols surdimensionné, préparait le jeu en posant entre nous un minuteur. «Mais je vais faire de mon mieux hein. J’vais tout avaler sans prendre le temps de mâcher. Rien interdit d’aller vomir après ? » Je ne cachais absolument pas mon scepticisme face à cette soudaine interrogation, encore fallait-il que cela en soit une. «Ne va pas te rendre malade pour un défi » répondis-je d’un ton néanmoins enjoué, cherchant sans réellement le vouloir, à le provoquer. «Tu savais qu’avant en empire Romain, il était bon de vomir après le repas, pour dire que c’était très bon ? » Volontairement, je lui donnais un coup de pied sous la table, juste pour le surprendre non pas pour le blesser. Il fallait qu’il se relax tout de même, il prenait les choses vite à cœur et à sa façon. « Serais-tu en train de préparer une excuse à ta défaite ? » Le ton restait le même, je le taquinais mais je ne continuais pas davantage car le serveur arrivait avec nos deux bols géants bien fumant. En plus de devoir affronter la quantité, il fallait qu’on fasse face à la chaleur. Enfin, on n’était pas obligé de commencer tout de suite, mais dans les deux prochaines minutes au moins au risque de se voir accuser de vouloir tricher, ou de vouloir grappiller du temps d’une certaine façon. « Je ne sais pas si la proprio partage la vision des romains, mais on le saura très vite ! Je savais que certains aimaient qu’on rote mais j’ai jamais entendu pareille coutume… enfin. Photo et on se lance ? »



Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 4 Juil - 22:58
Tenue.« T’excuses pas voyons, au pire on paiera ! Il faut bien un gagnant et un perdant quelque part. » Elle avait raison. Il faut un perdant et un gagnant. Et je sais très bien que sur ce coup-là, je serais à coup sûr le perdant. Je n’avais jamais fait ce genre de concours, alors… Et puis manger aussi vite que ça… J’allais finir malade… Ou j’allais imploser et mourir. J’hésitais sur l’option. Je pouvais aussi vomir au pire. C’était une option recevable, je présume, non ? « Ne va pas te rendre malade pour un défi » Je souriais doucement. « Non, ne t’inquiète pas. En plus je ne suis jamais malade. » Du moins d’habitude… Et puis, je ne mange pas énormément de base… On verra bien ce que ça donnera. Parlant d’ailleurs, de la coutume romaine de l’époque, je reçu un coup de pied qui me fit sursauter. Ça faisait mal ! « Serais-tu en train de préparer une excuse à ta défaite ? » « Non du tout ! Je vais avoir un bleu, prends tes responsabilités ! » Je la « menaçais » bien évidemment, ce n’était pas du tout sérieux. Le serveur arrivant, il posa nos commandes avant de s’en aller. La fumée m’enivrait de l’odeur du plat. Ça sentait bon. « Je ne sais pas si la proprio partage la vision des romains, mais on le saura très vite ! Je savais que certains aimaient qu’on rote mais je n’ai jamais entendu pareille coutume… enfin. Photo et on se lance ? » « Je l’ai appris sur facebook avec les pages pubs. » Parfois ça avait du bon de traîner sur facebook, quand on s’ennuie. Sortant mon appareil photo, je souriais naïvement. « Moi, je film. »[/color] Je posais l’appareil sur la table en vérifiant que l’angle soit bon avant de lancer la lecture. J’attendais qu’elle prenne la photo avant de me pencher sur mon plat pour tremper les lèvres. « C’est chaud haha. » Mais c’était faisable. Enfin…


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 15:30
 

Why are you naked ? And me too ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NAKED (13/03 12h20)
» COMPLETELY NAKED ~ ft. syssoï
» ONE GIRL COMPLETLY NAKED~ ft. connor
» 05. The naked truth
» I feel naked ► 14/07 - 10:47
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-