AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 folie passagère, mais juste passagère ∆ feat hong baek hyun ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 31 Jan - 18:20

folie passagère, mais juste passagère.
feat hong baek hyun.

 



tenue ∆ Miyuki fixait l'horloge suspendu au mur depuis trois longues minutes. Trois minutes, c'est beaucoup mine de rien. Très long. Surtout quand l'heure fatidique approchait pour annoncer la fin des cours ! Comme si fixer ce fichu cadre aller changer quelque chose… Non vraiment pas, mais qui sait. Peut-être se découvrirait-elle des pouvoirs surnaturels à la X-Men et compagnie ? Ce n'était pas encore pour aujourd'hui en tout cas. Et c'est sans décrocher son œil du cadran qu'une sonnette libératrice retentit, relâchant un soupir d'aise de ses lèvres alors que son corps tout entier se laissait retomber contre le dos de sa chaise. Quel combat psychologique. Ca pouvait tuer des gens ! Elle s'estimait chanceuse d'être encore en vie ! Et alors que ses camarades lui glissaient des au revoir et des petites tapes à l'épaule, la belle se rappela soudain de ne pas trainer ! Oui, parce qu'il y avait Baek Hyun qui l'attendait à l'entrée. Ils avaient prévu de se voir après les cours. Rien d'étonnant à cela… Il s'agissait quand même de l'un de ses meilleurs amis. L'un des plus anciens si l'on remontait à l'époque où ils s'envoyaient encore des lettres et des cartes postales… La belle époque.

Comme toujours, l'étourdie qu'elle était manqua de se prendre les pieds dans une chaise voisine, pour peu que son sac à main fasse aussi des siennes, retombant le long de son bras à la renverse. Il y eut peu de monde pour assister à ça, mais ce n'était plus tant une gêne, à force. Ils étaient tous habitués…Une mimique sur ses lèvres, la brunette se dépêcha de quitter la salle pour rejoindre son casier et y abandonner quelques cahiers encombrants. Spontanément, elle jeta un œil sur son téléphone pour y inspecter ses messages et s'inspecta rapidement au travers du reflet afin de s'assurer que tout était en ordre chez elle. Pas d'épi, pas de trace de mascara, rien de bizarre en soit. Il ne s'agissait que de Baek Hyun, mais quand même. Elle n'était pas dans la mode pour rien et elle tenait à rester constamment élégante, même à l'université ! Pressant le pas jusqu'à l'entrée du bâtiment, Miyuki composa le numéro de son ami tout en slalomant aux côtés des étudiants pour ne pas leur rentrer dedans. Un sourire d'imbécile finie illuminait son visage, malgré son souffle court, elle avait hâte de le voir. Vraiment hâte. Ils étaient un peu pareil sur certains points. C'était peut-être pour ça qu'ils s'entendaient aussi bien. « J'arrive j'arrive ! Et je serais à l'heure, tu vas voir ! » La dernière fois elle l'avait fait poireauter une bonne vingtaine de minutes parce qu'elle s'était tapé la discute avec un gars qu'elle supposait gay… tout comme lui. Elle était une amie tellement dévouée qu'elle recherchait constamment l'âme-sœur à sa place ! Oui, puisqu'il ne bougeait pas son popotin pour changer les choses ! Ca faisait quoi ? Trois ans qu'il était à Royal maintenant ? Il n'était jamais sorti avec qui que ce soit. Elle qui tombait sans arrêt amoureuse… c'était un crime qu'il ne profite pas de ce sentiment non plus ! La brunette était résolue à le convaincre de s'accepter comme il était. Gay et fier de l'être !

Elle n'hésita alors pas lorsqu'elle le retrouva à leur point de rendez-vous pour lui sauter au cou, lui servant d'amortisseur, au préalable. Sa respiration était saccadée, mais maintenant qu'elle jetait un dernier coup d’œil à sa montre, Miyuki pouvait se vanter d'être arrivée avec plus d'avance que prévue. Se fichant bien des regards tout autour d'eux, la belle laissa échapper un rire gêné au moment où elle se décolla de lui. Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle avait en tête ! On ne comptait plus le nombre de virées shoppings qu'ils partageaient ensemble, mais cette fois-ci ce n'était le centre commercial qu'elle convoitait. C'était tout le quartier de minato qu'elle souhaitait sillonner. « T'as une drôle de mine… Tu vas bien j'espère ? » Peut-être qu'il avait la fièvre et qu'il n'osait tout simplement pas la laisser en plan. Elle le soupçonnait bien capable d'une telle chose. Baek Hyun était toujours là pour elle, peu importe la situation. Il était l'ami le plus adorable qu'elle connaissait. Soucieuse de son état, sa main vint délicatement se poser sur son front pour y juger le degré de température. Mais non, rien d'anormal. Peut-être qu'il avait mal ailleurs… « J'ai combien de doigts ? » lui demanda t-elle en brandissant sa main sous ses yeux. Ben ouais, c'était peut-être plus grave qu'on y croyait...


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 31 Jan - 20:20

folie passagère, mais juste passagère.
feat Yoshida Miyuki.

 



tenue ∆ Plusieurs fois par semaines, les clubs étaient d'actualités. J'avais longuement hésité avant d'intégrer un club. Tout simplement parce qu'au départ, j'avais tenu à me concentrer sur les cours et le travail alors ajouter un club en plus de ça. Mais il y a quelques semaines, je m'étais laissé tenter par le club de football. Et je dois dire que c'était plutôt une bonne idée... A une chose prêt. Les douches communes... Sérieusement ! Dans une école, en 2016, les douches communes ! Je déteste ça..
Oui, à défaut de ce que l'on pourrait penser, je n'apprécie pas de me laver avec d'autres mecs. Surtout quand ils sont bien mieux foutu que je ne le suis.
Comme chaque fois que je sortais du club de foot, je prenais une douche plus que rapide, évitant les regards des autres joueurs et fonçais dans les vestiaires.
Je n'ai qu'une chose à l'esprit: m'habiller, récupérer mon sac et aller attendre Miyuki devant l'université. Comme la plupart du temps, nous avions décidé de nous rejoindre pour faire une énième journée de shopping. Sérieusement, j'ai fais plus de shopping avec Miyuki en trois ans ici que durant mes années en Corée du Sud. J'ignore si toutes les femmes sont comme ça mais elle semblait adorer ça. Et moi ? Je suivais sans pour autant réellement apprécier l'activité. En fait, du moment que je suis avec elle, on peut faire tout et n'importe quoi.
Encore présent dans les vestiaires, je m'occupais de sécher un peu ma tignasse décoloré pour éviter de sortir et d'attraper un quelconque microbe. Il ne manquerait plus que ça. Je soupirais bruyamment quand celle-ci fût enfin sèche. Quarante minutes alors que je n'ai pas énormément de centimètre sur le crâne. Mes vêtements enfilés, je remettais en place ma montre et ne perdait pas de temps à fermer ma veste.
Sac sur le dos, je sortais des vestiaires après avoir adressé un signe de tête aux autres joueurs encore présents derrière moi.
A peine sorti des vestiaires, la sonnerie stridente de mon portable interrompu mes pas. A tout les coups, Miyuki allait me dire qu'elle allait être en retard. Combien de fois m'avait-elle fait attendre comme une andouille ? Même la pluie avait eu raison de moi, une fois.
Après avoir fouillé la totalité de mes poches, je finissais par trouver l'objet bruyant et, d'un glissement de doigt sur l'écran, apportait le téléphone à mon oreille.

« J'arrive j'arrive ! Et je serais à l'heure, tu vas voir ! »

Bizarrement, j'en doutais clairement. Toutefois, je me mit tout simplement à rire, avouant tout simplement que je l'attendais dans tout les cas.
Quoi qu'il en soit, après avoir raccroché, je rejoignais notre point de rendez-vous. Je m'adossais au mur le plus proche, bras croisés et la tête légèrement posé contre le mur.
Et contre toute attente, je vois arriver Miyuki, à l'heure mais je n'eu tout simplement pas le temps de lui dire quoi que ce soit qu'elle me saute dans les bras. J'ai uniquement le temps d'ouvrir les bras pour ne pas lui donner des coups de coudes dans la poitrine au passage.
J'avais alors éclaté de rire, trop habituer à ses élans d'affections. Enfin, je serai peut-être plus heureux de recevoir ses étreintes si elle ne me voyait pas comme un homosexuelle. Non pas que je sois homophobe ou autre mais bon dieu, je ne suis pas gay. C'est aussi simple que ça ! J'aime les femmes, leurs poitrines et tout ce qu'il va avec. Mais ça, ça semble passer au dessus de la tête de tout le monde.
Elle finit par me laisser, quitter mes bras dans un rire gêné.

« T'as une drôle de mine… Tu vas bien j'espère ? J'ai combien de doigts ? »

Une drôle de mine ? Je venais lever l'une de mes mains, touchant ma joue. Je me sentais très bien. Levant les yeux vers sa paume posé sur mon front, je fronçais légèrement les sourcils. J'allais très bien, pourtant. De ce fait, j'agite légèrement la tête.Je me met à rire, tapotant légèrement son poignet pour qu'elle puisse libérer mon front et ne plus s'inquiéter de ma santé. Je me redressais finalement. Si on voulait rentrer avant minuit, je préférerais partir tout de suite.

- Je vais très bien. J'ai pas une drôle de mine. Bon, je viens du club de foot, c'est peut-être la température entre mon corps et la douche. Je ne sais pas trop. Tu as combien de doigt ? Dix comme tout le monde ? On devrait y aller sinon on aura pas le temps de faire la montagne de boutique où tu veux aller !

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 1 Fév - 0:32

folie passagère, mais juste passagère.
feat hong baek hyun.

 



tenue ∆ « Ah oui… ? » Elle prononça ses quelques mots d'une moue boudeuse. Pas qu'elle aurait préféré qu'il ait quelque chose ou mal quelque part. D'habitude, elle ne se trompait jamais ! Mais peut-être était-ce à cause du foot, ou de la douche comme il le supposait. Elle ne pouvait qu'applaudir le fait qu'il avait enfin rejoint un club. Au départ, elle avait longtemps cru que c'était à cause de sa sexualité… A croire qu'il finissait peu à peu par s'assumer. Ou tout du moins, c'était ce qu'elle croyait. Et comme il la rappela bien vite à l'ordre, son sourire se fit que plus large lorsqu'il évoqua la montagne de boutique qui les attendaient. Voilà un homme qui savait parler aux femmes ! « T'es vraiment le meilleur tu sais ? Il y a un endroit où j'aimerai aller… Tu verras sur place ! » Pétillante et pleine d'énergie, elle n'avait pas attendue pour l'empoigner par le bras et l'attirer dans sa démarche. Cette dernière heure de cours avait été d'un tel ennui qu'elle profitait maintenant de sa liberté pour exprimer toute sa gaieté. En même temps ce n'était pas compliqué en présence de Baek Hyun. Il était vraiment facile à vivre et tellement gentil. Le bon copain par excellence ! Parfois elle se disait qu'il aurait été un chouette petit-ami, mais elle n'y songeait jamais réellement. Question de bon sens. Cela ne se faisait tout simplement pas. Ils partageaient déjà tellement de bons moments tous les deux qu'elle ne voyait pas ce qu'elle ferait de plus avec lui… A part des ébats amoureux, bien entendu. Mais même ça, elle ne l'imaginait pas non plus ! Le pauvre ne lui en touchait jamais un traite mot alors qu'elle n'hésitait jamais à lui raconter lorsqu'elle tombait amoureuse d'un nouveau garçon. Miyuki n'allait jamais jusqu'à lui raconter les détails, mais sa première fois, elle avait été obligé de le lui signaler. Il avait été tellement surprit qu'il s'était étouffé en buvant un verre d'eau… Sacré Baek Hyun. Il l'amusait. C'était vraiment ce qu'elle appréciait chez lui. Il était drôle. « Bon alors tu poses pas de question. Aujourd'hui on va zapper le shopping. Y'a un truc qu'il faut qu'on essaye ! » Elle ne lui avait pas donné plus de détails au moment où ils pénétrèrent dans le bus. Cela allait prendre plusieurs minutes le temps qu'ils arrivent à cause des possibles embouteillages… Mais comme elle n'était pas une grande sportive, la brunette préférait se traîner plutôt que de marcher et de traverser tout le quartier ! Saisissant deux places de libre en fond de rangée, la nippone fit signe à son ami d'aller se poser là-bas, pressant le pas derrière lui, et le poussant gentiment pour qu'il se dépêche. Quelque part aussi, pour le taquiner et c'était bon enfant. Lorsqu'ils furent installés, c'est tout naturellement qu'elle ressortit son téléphone et ses écouteurs, dont un qu'elle offrit à Baek Hyun. « Tiens. C'est toi qui choisis. » lui fit-elle savoir alors que son visage se rapprochait malicieusement du sien. Elle savait pertinemment ce qu'il allait mettre. Du moins elle s'en doutait.

Le trajet débuta alors, et la belle ne tarda pas à poser sa tête sur l'épaule du jeune homme. Il y avait quelque chose de paisible et de rassurant dans ces moments-là. Outre le fait qu'elle ne se le permettait uniquement parce qu'il était gay, elle appréciait aussi ces instants calmes où il n'y avait qu'eux deux, et la musique en fond sonore. Elle referma les yeux et se concentra sur les paroles et les notes de la musique. Quiconque aurait pu les prendre pour un jeune couple à ce moment-là, mais il n'en était rien. Elle ne se doutait pas que le bonheur était à porté de main. Au bout du compte, c'est un mouvement un peu trop brusque qui la sortit de ses songes. Elle constata s'être réellement assoupie alors que son ami avait les yeux grands ouverts. Si ça se trouve il en avait profité pour la prendre en photo ! Elle était persuadée qu'il détenait tout un tas de dossier sur son compte. La jeune femme se redressa alors pour le toiser d'un regard suspicieux. « Tu n'as pas fais ce que je crois ? » Allait-il au moins comprendre où elle voulait en venir ? Qui sait. Son regard se reporta bien assez vite sur la vitre et un soupir lui échappa lorsqu'elle constata qu'ils avaient encore de la route devant eux. « Tu crois qu'on va rester bloqué encore longtemps ? » Sur ses paroles, elle tourna la tête et réalisa qu'une grand-mère se tenait debout près des portes automatiques. Choquée que personne ne se soit dévoué pour lui léguer sa place, elle n'y pensa pas à deux fois lorsqu'elle se leva sans prévenir pour aller rejoindre la mamie. Bientôt, ce n'était plus des hommes, mais des vieilles peaux qu'elle présenterait à Baek Hyun ! La belle affaire. « Hé tu veux bien qu'elle se mette à côté de toi ? Ca me fait de la peine, à son âge… » Sauf qu'elle ne lui le laissa guère le choix, puisqu'elle attrapa la main de la vieille dame pour l'attirer jusqu'à leur banquette. Elle n'avait plus de siège à présent. Mais bizarrement, il y eut beaucoup plus de jolis garçons pour l'encercler maintenant qu'elle était « seule » !


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 1 Fév - 12:39

folie passagère, mais juste passagère.
feat Yoshida Miyuki.

 



tenue ∆ J'étais sûr d'aller bien. Bon, elle avait tout de même raison d'insister étant donné que je ne disais jamais lorsque je n'allais pas bien. Maladie ou non. Disons que je préfère m'intéresser aux autres plutôt que de moi. Quoi qu'il en soit, à ce moment précis, je me sentais aussi bien qu'en temps normal. Alors il n'y avait pas du tout lieu de s’inquiéter de quoi que ce soit.

« T'es vraiment le meilleur tu sais ? Il y a un endroit où j'aimerai aller… Tu verras sur place ! Bon alors tu poses pas de question. Aujourd'hui on va zapper le shopping. Y'a un truc qu'il faut qu'on essaye ! »

Le meilleur. Combien de fois m'avait-elle dit ça. Et pourtant, je continuais à hausser les épaules à ce commentaire. En revanche, elle n'avait pas donné de lieu de destination. Et ça, c'est plus qu'effrayant. Etant donné que je connais Miyuki mieux que quiconque, je sais déjà que je vais peut-être le regretter. A peine sa phrase fini, la voilà qu'elle m'empoigne le bras pour nous mettre en route vers l'arrêt de bus. Étais-ce si loin que ça ?

- Je suis le meilleur, ouais. Pourtant, je suis célibataire ! Je ne pense pas que ça soit vrai du coup.

Nous entrâmes tout les deux dans le bus, elle derrière moi à ne pas cesser de me pousser pour atteindre l'arrière plus rapidement. Après avoir rejoins les sièges, je m'installais près de la fenêtre, laissant Miyuki s'installer tout naturellement. D'ailleurs, comme à son habitude, elle glisse son portable entre mes doigts et s'installe sur mon épaule. A chaque fois que nous prenons le bus ou un quelconque transport en commun, elle s'installe comme ça. Très honnêtement, ça ne me dérange pas. Pas du tout mais ça me fait toujours quelque chose de drôle... Un sentiment bizarre. La musique choisi, toujours la même, la tête de Miyuki se fit plus lourde sur mon épaule, signe qu'elle avait fini par s'endormir. Quelle andouille à toujours s'endormir n'importe où.
Je quittais la fenêtre des yeux et posait ceux-ci sur son visage endormi avant de lever les yeux au ciel. Pourquoi m'avoir fait un physique d'homosexuelle ? Impossible de se détacher de cette image et de faire quoi que ce soit envers la personne qu'on aime. C'est déprimant pour moi.
Toutefois, autre chose me tire de mes rêveries. Comme à chaque fois qu'elle s'endormait, j'attrapais mon téléphone portable, ôtait le flash par sécurité et prenait tout simplement des photos.
Pile au moment où le bus s'arrête brusquement, elle se réveille et j'ai à peine le temps de ranger mon portable. Pas question de me faire attraper.

« Tu n'as pas fais ce que je crois ? »

Impossible de cacher le sourire en coin qui se dessine rapidement sur mon visage. Chopé ? Pas du tout. J'affiche alors une expression pleine d'innocence, chose qui me va bien trop bien si vous voulez mon avis. Je lève légèrement les paumes, sourire aux lèvres.

- Je ne vois pas du tout de quoi tu parles. Qu'est ce que tu as fais ? Tu t'endors toujours n'importe où. Je pourrais te faire n'importe quoi que tu ne te réveillerais pas.

Pour parfaire mon jeu d'acteur, je haussais légèrement les épaules. Je possédais un nombre incalculable de chose sur elle et si j'étais réellement horrible, je pourrais tout laisser échapper à la moindre crasse. Je connais énormément de chose. Même la perte de sa virginité qui m'avait obligé à être à deux doigts de me noyer. A sa question sur le temps que l'on passe encore ici, j'en ai réellement aucune idée. Tout simplement parce que je ne savais pas où nous allions. De ce fait, il m'était tout simplement impossible de voir si nous étions proche ou non.

« Hé tu veux bien qu'elle se mette à côté de toi ? Ca me fait de la peine, à son âge… »

Fronçant les sourcils sans comprendre où elle veut en venir, elle n'attends même pas ma réponse et va chercher la vieille dame qui se tenait debout. J'écarquille légèrement les yeux dans sa direction avant de me pencher en avant. Je viens croiser mes bras sur le siège présent devant moi tandis que la vieille dame s'installe à la place de Miyuki. J'adresse un sourire poli à la personne présente à coté de moi.
En soit, ça ne me pose pas réellement de problème mais ce qui m'énerve légèrement, c'est la montagne de mec qui se rue autour d'elle.
Lorsque Miyuki ne regarde pas dans ma direction, je les fusille tout simplement du regard.

- C'est la meilleure ça..

Marmonnais-je avant de m'adosser à mon siège et de reposer mon regard vers la fenêtre. Je ne boudais pas mais je n'appréciais pas les vautours qui tournaient autour d'elle à la seconde où elle se trouve toute seule. Je viens poser mon coude sur le rebord de la fenêtre pour poser mon menton sur ma paume alors que le bus finit par reprendre sa route.
Je m'attendais à ce que l'on ne me parle pas mais quand on tapote mon avant bras, je détourne les yeux pour voir la vieille dame me sourire. Pitié, ne me dite pas qu'après les mecs, c'est les cougars...

"Vous voulez rejoindre votre petite-amie ? Ça ne me dérange pas, vous savez."

Ma petite amie. Si seulement, j'agite tout simplement la tête. Ça ne me posait pas de problème qu'elle soit à coté de moi. Je lui adresse toujours un sourire avant de me concentrer sur la route. Pitié que ça passe plus vite.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 1 Fév - 20:06

folie passagère, mais juste passagère.
feat hong baek hyun.

 



tenue ∆ « Tss ! Je pourrais presque croire que tu en pinces pour moi… Puis je me suis pas endormie d'abord. J'ai simplement… piqué du nez. Ca arrive à tout le monde. » Ca arrivait surtout à elle, oui. Si elle s'endormait aussi facilement dans un lieu public, c'était bien parce qu'elle se sentait en sûreté en présence de Baek Hyun. Sinon, trouillarde comme elle était, elle n'y parviendrait pas ! Le pire, c'est qu'il était aussi peureux qu'elle, donc il ne risquait pas de s'endormir. La brunette pouvait lui reprocher ces clichés à son insu, elle ne se gênerait pas dans le cas inverse pour lui gribouiller le visage, ce genre de chose… Mais puisque l'occasion ne se présentait jamais, elle attendait le jour où elle mettrait son plan à l’œuvre ! Il n'était pas prévenu bien sûr. Sinon ce n'était pas drôle… D'ailleurs elle ne lui en toucha pas un mot lorsqu'elle entreprit la vaillante tâche de léguer sa place à une pauvre grand-mère. Elle savait pertinemment que ça ne dérangerait pas son ami. C'était Baek Hyun après tout. Plus gentil, tu meurs. Elle en oubliait parfois qu'il pouvait ne pas être d'accord. Et s'il disait plus souvent non, elle y réfléchirait certainement à deux fois avant d'agir. Quoiqu'il en soit, elle se repositionna là où était la vieille dame, près des portes automatiques. De nouveau arrivants ne tardèrent pas à l'encercler et elle sentit une petite pointe angoisse grimper. Pas qu'elle était spécialement mal à l'aise en présence d'inconnus, mais à cause de sa petite taille, elle ne voyait plus Baek Hyun et cela la déstabilisait. Le bus reprit le chemin de la route et pendant un instant elle manqua de tomber à la renverse, ou tout du moins contre le torse d'un homme qui la gratifia d'un sourire en coin. Ah ouais génial. Ça arrivait dans les films ce genre de situation, sauf qu'il n'y avait pas eu de coup de foudre pour sa part. Oui, et c'était plutôt déconcertant pour une fois qu'elle se montrait gênée. Elle tenta alors vainement de contourner les autres individus, tachant de ne pas leur marcher sur les pieds, surtout à cause des talons qu'elle portait.

Elle avait fini par entrevoir la frimousse de son ami et lui fit signe d'approcher. Tant bien que mal elle s'évertua à rejoindre l'allée centrale et elle sentit une main se glisser sous sa jupe. Réagissant au quart de tour, la brunette émit un petit cri avant de réaliser qu'il s'agissait d'un pauvre enfant qui jouait avec son vaisseau spatial. Ce dernier papillonna des yeux d'un air incrédule. Elle comprit rapidement puisque ça n'avait été qu'un jouet. Soulagée, la jeune femme porta sa main à sa poitrine avant de revenir vers son ami qui s'était manifestement levé. Elle ne tarda pas à l’agripper de toute ses forces, ses bras encerclant son corps mince mais néanmoins musclé avec plus d'intensité qu'à son habitude. La petite grand-mère qui se tenait non loin de là n'hésita d'ailleurs pas pour leur souffler ces quelques mots… Du moins, elle parut plus s'adresser à Baek Hyun qu'autre chose. « Vous voyez. Elle, ça la dérangeait. » Surprise, Miyuki leva ses yeux en l'air et chercha une réponse plausible dans le regard de son meilleur ami. « Qu'est-ce que ça veut dire? Elle avait manqué un épisode manifestement… Mais heureusement, le bus ne tarda pas à s'arrêter de nouveau, ce qui soulagea la brunette qui n'appréciait pas les trop grandes foules. En même temps, il s'agissait des heures de pointes… De ce fait elle trouva plus judicieux de descendre maintenant, au risque de finir étouffé à l'intérieur de cette marée humaine. « On va descendre ici. Viens. dit-elle simplement en attrapant sa main pour ne pas le perdre. Elle eut le sentiment de revivre lorsqu'ils furent sorti de là ! Tout compte fait, ses idées n'étaient pas toujours bonnes à prendre. Ils rentreraient en taxi, c'était certain ! « Woaah de l'air frais ! J'ai cru que j'allais mourir, pas toi ? » Elle pouvait au moins garantir que la mamie irait bien maintenant qu'elle avait hérité de la banquette. Puis plus malicieusement, elle offrit un léger coup de coude à son ami, sa voix se faisant tout aussi taquine. «  Mais dis, t'aurais pas pris du muscle toi ? C'est des pectoraux que j'ai senti ! » Pas qu'elle en doutait avant, mais c'était plutôt difficile à imaginer jusqu'à présent. Le sport semblait réellement le changer en un autre homme. En tout cas, elle ne s'était pas imaginé qu'il se mettrait aussi sérieusement à la muscu… Quelque chose ou quelqu'un le motivait ? « Bon ok, je vais te dire où est-ce qu'on va… Le Ice Bar, t'en as entendu parler non ? J'ai envie d'essayer ! Ca fait trop longtemps que je veux essayer ! » Oui oui, elle parlait bien d'un bar et non pas d'un bout de tissu. Ce n'était pas une blague !


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 10 Fév - 10:31
Presque croire que j'en pince pour elle. La situation est presque ironique en sachant le nombre de photo d'elle que j'ai dans mon portable. Non pas que je sois un gros paparazzi mais plutôt que je prends le plus de photo possible pour pouvoir être sûr d'avoir de gros dossier un jour.
Elle se mit rapidement à vouloir se défendre. Piquer du nez, c'est possible mais à ce moment précis, c'était un peu comme si elle se mettait à ronfler et je ne suis pas stupide. Elle dormait. Point.
Mais je n'ai tout simplement rien eu le temps de dire étant donné qu'elle s'éclipsa pour laisser sa place à une vieille dame. Vieille dame qui d'ailleurs ne manqua pas de me demander si je n'étais pas mécontent que ma « petite-amie » ne soit plus à coté de moi. Lorsque enfin le bus est tout prêt de notre destination, je me lève tout simplement et m'aventure dans l'allée centrale. Mais à peine avais-je rejoins l'allée centrale que Miyuki s'agrippe soudainement à moi, encerclant mon corps avec une certaine force. Sans trop en comprendre la raison, mes bras s'étaient automatiquement entouré à son corps pour la soutenir si elle venait à tomber ou je ne sais pas. En temps normal, j'avais elle ne s'agrippe aussi fortement sauf en cas de film d'horreur trop prenant, et encore.
J'allais d'ailleurs lui demander ce qu'il se passait pour qu'elle s'attache autant mais la vieille dame me prend bien trop vite au dépourvu. Gros sous-entendu dans la voix, je me met à sourire, amusé par la situation dans laquelle nous étions tout les deux.
Le bus s'arrêta brusquement, m'obligeant à tenir l'une des poignets pour pouvoir ne pas nous voir s'écrouler au sol sous le freinage de fou du chauffeur.

- Je te suis.

Main dans la main, nous descendions alors. Les portes franchis, je prenais une profonde inspiration. Je n'avais jamais été très friands des foules. Bien au contraire, je me sentais rapidement trop oppressé, enfermé lorsque le nombre de personne était important dans un lieu trop restreint.
Toutefois, Miyuki semblait partager mon avis puisqu'elle manifesta rapidement l'envie de mourir qu'elle avait ressenti dans l'habitacle. Un second coup de coude et voilà que les taquineries reprenaient. Miyuki et son sourire taquin me gratifiant d'un compliment caché face à mon torse bien plus dessiné qu'au départ.
Il fallait avouer qu'au départ, je n'étais pas des plus musclés. Aujourd'hui encore, on pense vraiment que je suis une tige, tout fin, sans rien de bien visible. Pourtant, depuis que je me suis mis à la musculation et que je m'y met un peu plus sérieusement... Je dois bien avouer que je suis fier des muscles que j'ai pu développer.
Je croisais finalement les bras sur mon torse, un sourire toujours amusé sur les lèvres.

- J'ai pris du muscle, oui. Merci de l'avoir remarqué ! Je fais pas de la musculation pour le plaisir de soulever des poids. Oui, ce sont des pectoraux que tu as senti, douterais tu de ma musculature, jeune fille ?

Bon, je comprenais très bien. On se connaissait depuis tellement de temps que j'ai parfois l'impression de toujours être un gamin de dix ans qui parle à une enfant du même âge. De ce fait, je comprends tout à fait qu'elle soit un peu surprise de sentir des muscles auparavant totalement inexistant. Toutefois, j'aimerais bien une chose venant d'elle. Déjà qu'elle arrête de vouloir me mettre en couple avec tout les mecs qui passent mais aussi qu'elle me voit bien plus comme un homme que comme un ami homosexuel, ce que je ne suis pas d'ailleurs.
J'avais d'ailleurs déclaré que le but de la musculation n'était pas juste de soulever quelque chose. En fait, mon intégration à la musculation et au club de foot n'avait pas été fait sans réfléchir. Certes, j'aime le sport mais pas de là à m'y jeter corps et âme.
Miyuki reprit donc la parole, m'indiquant enfin où nous allions finir ce soir. Ice Bar, je n'en avais pas entendu parler où peut-être uniquement de nom. Il faut dire que je suis rapidement emmené ici et là. L'avantage, ou la malédiction, de ne pas savoir dire non. Un simple non est fort compliqué pour moi. Tout simplement parce que je veux faire plaisir à tout le monde dans la mesure du possible. Aussi, Miyuki en est témoin, il m'est difficile de dire non si je n'ai pas de raison réellement valable.

- Ça me dit quelque chose. Mais je ne crois pas y être déjà allé auparavant.

Et quand bien même j'y étais déjà allé, Miyuki et sa persévérance à toute épreuve ne me permettrait pas de refuser d'y retourner. Aussi, je hoche alors la tête, souriant comme à mon habitude.

- Ok, allons y alors !

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 19 Fév - 17:18

folie passagère, mais juste passagère.
feat hong baek hyun.

 



tenue ∆ Elle était heureuse à ses côtés. Il était tellement gentil et prévenant. Vraiment, elle ne réalisait pas la chance qu'elle avait. Ne réalisait vraiment pas tout les sacrifices qu'il avait eu à faire pour la rejoindre, elle, et juste elle. Peut-être était-ce trop gros pour le croire ? Et pourtant Miyuki n'était pas de ces filles rationnelles. Au contraire, elle espérait toujours intimement qu'un prince charmant l'attendrait au pied de la fenêtre, ou de son immeuble, plutôt. Les trop longues années passées à se côtoyer par courriers ou en réalité faisaient qu'elle ne le soupçonnait absolument pas. Elle était aveugle, tout simplement. Et elle n'avait pas d'autres idées farfelues que de lui trouver l'âme-sœur. Qui sait, dans ce bar, puisqu'il pouvait être partout ! Pour quelle raison se bâtissait-il un corps d'Appolon si ce n'était pas pour plaire à quelqu'un ? «Ah. J'ai saisi... En fait, il y a quelqu'un qui te plaît ! Petit cachottier ! Ok ok je ne poserai pas de question, promis !! Tu m'en parleras quand tu seras prêt ? » Tant pis pour sa mission d'entremetteuse. S'il y avait déjà un inconnu à la clé, c'était tout bénef pour lui après tout !

Une fois la destination approuvée, la belle ne se gêna guère pour glisser un bras contre celui de son meilleur ami. Elle était de bonne humeur comme toujours, et souriait aux anges. Le quartier de Minato se situait à quelques pattés de là, et bien qu'elle tua le temps en s'efforçant à plusieurs reprises de le pousser soit dans les buissons, soit en direction de la route, elle ne le fit que pour rigoler ! Bien entendu, pour l'embêter plus qu'autre chose. Ainsi elle pouvait juger de la force qu'il avait accumulé au fil de ses entraînements ! C'était une petite vicieuse qui cachait bien son jeu, certes. Et lorsqu'ils furent arrivés à destination, la nippone prit bien le temps de lire les instructions à la porte, avant de pousser celle-ci. « T'y crois toi ? Il fait en dessous de zéro degré à l'intérieur ! » Plus stupéfaite qu'autre chose, elle ne s'était pas attendu à ce que le bar porte aussi bien son nom ! La publicité mensongère ne semblait pas de mise. « Ok, ben allons-y ! » s'encouragea t-elle en frissonnant d'avance. Et à peine posa t-elle un pied à l'intérieur qu'un terrible frisson la parcouru. Malgré ses gambettes à l'air, elle était bien heureuse de porter des bas en laine. Histoire de se féliciter de ne pas être entièrement venue à poil ! Heureusement, on ne tarda guère à les accueillir, les priant d'entrer rapidement alors qu'on les dirigeaient dans une pièce qui ressemblait aux vestiaires des entrées de boîtes de nuit. « Bienvenue à l'Ice Bar ! C'est pour deux personnes ? » Miyuki répondit un espèce de oui , frigorifiée, au moment où la personne leur réclama leurs mensurations afin qu'on leur apporte des combinaisons appropriés pour supporter le froid ambiant. Se débarrassant du nécessaire, la brunette leur confia son manteau et ses chaussures lorsque vint le moment fatidique d'aller enfiler la chose de l'autre côté de la pièce. «Bon ben... je te dis à tout de suite ! » déclara t-elle toute pétillante, en lui offrant un clin d’œil complice. Elle n'eut pas trop de difficulté à enfiler la combinaison puisqu'on l'aida à la tâche, en plus de lui apporter des chaussures à la bonne taille pour ses petits pieds déjà endoloris par le froid. Vraiment, elle en avait de ces idées ! Elle espérait que Baek Hyun ne le lui ferait pas payer un jour. Dès lors qu'elle fut prête, elle le rejoignit à l'allée principale et poussa un petit rire, à le voir sapé ainsi, tout comme elle. Ils faisaient la paire, nul doute ! « Tu es prêt à découvrir la vie d'un igloo ? ». Elle avait hâte de découvrir à quel point tout était de glace à l'intérieur.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 23 Fév - 8:59

folie passagère, mais juste passagère.
feat Yoshida Miyuki.

 





tenue ∆ Il y avait plusieurs raisons concernant mon besoin de faire de la musculation. Certaines concernaient uniquement le fait que je commençais à en avoir tout simplement marre d'avoir un corps de gringalet mais aussi parce que...d'après ce que j'avais vu chez Miyuki et son coeur d'artichaut, la plupart des hommes devant lesquels elle font sont loin de peser quarante kilos tout mouillé. Mais ça, ce n'est pas quelque chose que j'allais finir par lui dire.

«Ah. J'ai saisi... En fait, il y a quelqu'un qui te plaît ! Petit cachottier ! Ok ok je ne poserai pas de question, promis !! Tu m'en parleras quand tu seras prêt ? »

Je m'étais finalement arrêté de marcher, levant les bras en l'air avant de les laisser retomber le long de mes jambes. Sérieusement, c'était trop demandé qu'on ne s'intéresse pas à ma vie sentimentale ? Miyuki, et ça depuis trop longtemps, ne cessait de vouloir me caser avec quelqu'un. En temps normal, ça ne me poserait pas réellement de problème mais depuis qu'elle me pense homosexuelle... Ce sont les hommes qu'elle ne cesse de me présenter encore et encore.

- Quelqu'un me plaît, oui. Alors arrête de vouloir me caser avec n'importe qui, j'ai déjà quelqu'un en vue.

Je décidais d'entrer dans son jeu. Si ça pouvait au moins m'empêcher d'être présenter à tout les homosexuels du coin... Durant tout le long de notre route, Miyuki ne cessa pas une seule seconde de vouloir me jeter à droite et à gauche. Chose qui d'ailleurs fut totalement inutile car même avec toute ses forces, elle n'arrivait à me bouger que de quelques centimètres, si ce n'est plus.
Bien entendu, je n'avais pas du tout fais la même chose. Tout simplement parce que si je la poussais, elle se casserait la figure et serait sûrement rattraper par un mec qui passe. Et BOUM, coeur d'artichaut, le retour. Pas question.
Nous finissions par arriver devant l'ice bar. La décoration était plutôt pas mal et les instructions nous laissaient rapidement comprendre que nous allions bien vite avoir froid à l'intérieur.

- T'y crois toi ? Il fait en dessous de zéro degré à l'intérieur ! »

En dessous de zéro... Mon dieu. Frileux comme je suis, je me doute que je vais choper un rhume à peine entrée. Nous finissons enfin par entrer et le long frisson qui parcourt mon dos me laisse rapidement comprendre que la température n'est réellement pas une blague. Il fait tellement froid que je suis obligé de réfugier mes paumes profondément dans les poches de ma veste.

« Bienvenue à l'Ice Bar ! C'est pour deux personnes ? »

Je n'eus pas le temps de répondre que Miyuki marmonne un oui plus froid que les autres, je me glisse derrière elle et, après avoir sorti mes mains de mes poches, je viens frotter gentiment ses bras. Le but étant de l'aider à se réchauffer un peu.
Bien vite nous nous séparons pour rejoindre nos vestiaires respectifs. J'ôte ainsi la totalité de mes vêtements pour enfiler la combinaison prêté par le staff de l'ice bar. Il faut dire que ça n'avait rien de bien glamour. Bien au contraire. Toutefois, j'étais bien content de voir revenir Miyuki avec la combinaison tout aussi non sexy que la mienne.
Je me mis à rire à mon tour, elle avait l'air réellement toute petite dans ces vêtements.

« Tu es prêt à découvrir la vie d'un igloo ? »

Très honnêtement: Non. Je n'ai pas envie de me geler dans cet endroit mais je dois dire que ça risque aussi d'être amusant. Comme toujours, j'ai deux avis sur les activités que je fais ou que les autres me demandent de faire. Il y a mon avis normal, qui pourrait trouver ça plus qu'amusant et l'avis raisonnable qui s'invite souvent. On me demande d'aller dans un Ice bar à moins quarante dégrées ? Je dirais oui mais au fond, je me gèlerais entièrement.

- Tu voulais découvrir la vie des inuits ? Yah ! On pouvait faire ça dans le réfrigérateur ! Il y aurait eu la place pour toi, dedans, tu sais !

Je me mettais rapidement à rire, attrapant finalement son bras pour ensuite nous diriger enfin à l'intérieur même du ice bar.


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 3:14
 

folie passagère, mais juste passagère ∆ feat hong baek hyun ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (m) hong baek hyun feat lee hyun woo.
» L'hystérie est passagère, mais la folie est éternelle. ( Julia ♥ & Esther )
» Temps de peinture
» Folie 2 - Mais où on est là !? [Pv Lian]
» mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-