AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hostage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 6 Juin - 12:55
Hostage
Tenue Ϟ Intérieurement, tu te maudissais de laisser ta chance passer, mais ce n’était pas la première fois que tu le faisais. Des opportunités, tu en avais toujours voire trop avec le temps que tu perdais avec un looser pareil et pourtant, non, tu préférais laisser passer pour la énième fois ta chance. Pas prête pour avoir une conversation sérieuse et surtout pas prête de foutre en l’air tout ce qu’il pouvait y avoir entre vous. Cela pouvait ressembler à un pari comme un autre, beaucoup moins risqué mais émotionnellement, tu n’étais pas sûre de le vouloir non plus. Il ne comprendrait pas, il était blond et aussi con que ces pieds. T’affalant sur le tatami, posant ton bras sur tes yeux, tu maudissais mine de rien ta stupidité. De tous les crétins qu’il pouvait y avoir sur terre, t’avais choisi le pire de tous, le plus ignorant et le plus chiant qui plus est. « Ça arrive la grosse. » Incapable de profiter du silence, que le monstre soit passif, tu t’amusais à lui donner t’agiter, à lui donner de léger coup de pied ou alors à le poker de ta main. « Dis. Tu regrettes autant que cela de m’avoir suivi jusqu’ici ? » L’heure du jeu question-réponse était passé, mais l’interrogation venait tout juste de te traverser l’esprit. En vérité, la question était générale, comme si tu lui demandait tout court, s’il ne regrettait pas parfois tout le temps que vous passiez ensemble, à vous tirer dans les pattes tout en riant. Un peu lâche sur les bords, tu changes vite de sujet. « Il est long, le service est déplorable… Et si on lui faisait un petit tour ? » Tu bascules sur le côté, pour être face à lui tout en étant allongé, le sourire amusé. Tu n’avais pas de proposition particulière, mais lui ne manquait généralement pas de ressources en la matière.



Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 12 Juin - 18:31
Hostage
Tenue Ϟ   « Dis. Tu regrettes autant que cela de m’avoir suivi jusqu’ici ? » tu soupirais déjà à cette question. Pourquoi elle la posait, alors qu’elle connaissait déjà la réponse ? Franchement. « Oui. Enfin. Ça va. Dans cette chambre miteuse, c’est mieux que dehors. » Fallait bien que tu positives un peu quand même… Parce que sinon t’allais finir par déprimer et te tirer une balle dans la tête. Bon t’exagérais un peu, mais voilà, c’était bien là, le fond de ta pensée sur la chose, pour dire… « Il est long, le service est déplorable… Et si on lui faisait un petit tour ? » « C’est toi qui nous a embarqué là-dedans, j’te signal. La faute à qui. »[/color] Tu soupires en la fixant quelque peu. « Puis si c’est pour se retrouver encore à traire des vaches, va te faire foutre. » c’est que ça t’avait marqué. Non mais c’était quoi ce monde de campagnard là. Toi t’étais fait pour la ville, la vraie, la dure. Pas ce truc rempli de déchets pouilleux, et pauvre. Allongé, tu t’étirais franchement en poussant un long soupire. « J’ai envie de dormir. Je ne bouge pas. » Si elle voulait se barrer se promener, elle pouvait, elle. Mais toi, non tu voulais flemmarder. Et ne pas te perdre dans la cambrousse. Tu fermais les yeux avant de la pousser pour qu’elle arrête de te regarder avec ses yeux de merlan fris. Tu n’avais pas envie d’avoir un trou dans la tête à force d’être fixé. La porte s’ouvrant, tu souris. « Tu vois, les pouilleux ont amené la bouffe. Posez ça par terre, et partez. » Tu offrais même un signe de la main pour qu’il dégage, le tout sans ouvrir les yeux. La porte se refermait déjà. L’odeur de la bouffe semblait alléchante.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 12 Juin - 19:22
Hostage
Tenue Ϟ Plus insensible que lui, tu meurs. C’était limite impossible de lui poser des questions sérieuses puisqu’il ne savait pas le faire. Il avait l’esprit tellement tordu et focalisé sur sa petite personne que c’était limite impossible pour lui faire la distinction lorsque tu plaisantais ou non. D’un autre côté, tant mieux, tu ne cherchais pas vraiment sa pitié. « C’est toi qui nous a embarqué là-dedans, j’te signal. La faute à qui. » Un sourire fend ton visage, tu tends la main pour lui pincer la joue affectueusement bien qu’il risque de le prendre autrement, le connaissant. « J’ai le pressentiment que tu vas me faire ce discours en boucle, jusqu’au mois prochain et p’te.. ressasser ça à noël si ton cerveau ne pète pas d’ici là », mentalement tu te préparais à ce qu’il enregistre sa voix pour te la répéter en boucle, que sur le coup, t’avais fauté : ne jamais faire de reproche, quand on a contribué à son propre malheur. « Puis si c’est pour se retrouver encore à traire des vaches, va te faire foutre. » Pouffant de rire sans retenue, tu te pliais en deux sous cette remarque. Tu avais proposé de faire un tour, pas forcément d’aller jusqu’au champ où se trouvait les vaches et leur dire bonne nuit. « Pourquoi on irait traire des vaches à cette heure-ci de la nuit ? T’es con parfois », discrètement, tu continuais à rire de sa bêtise. « J’ai envie de dormir. Je ne bouge pas. » Le trouvant presque chou lorsqu’il fuyait ton regard en fermant les yeux. Ce qu’il pouvait t’exaspérer mais étrangement, t’en redemandait aussi. « Tu vois, les pouilleux ont amené la bouffe. Posez ça par terre, et partez. » Tu te redressais, t’essayant en tailleur, secouant la tête devant sa méchanceté gratuite. Enfin, c’était sa façon de s’exprimer et lui, il aimait choquer ses interlocuteurs. « T’avais pas dit que tu n’avais pas faim ? » Tu avanças vers toi, ton plateau, attrapant tes baguettes tu piquais discrètement dans celui de ton comparse, faisant en sorte que ce ne soit absolument visible. Histoire de ne pas te faire prendre, tu mangeais également dans ton assiette, mais la sienne surtout.



Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 17 Juin - 11:21
Hostage
Tenue Ϟ   « J’ai le pressentiment que tu vas me faire ce discours en boucle, jusqu’au mois prochain et p’te.. ressasser ça à noël si ton cerveau ne pète pas d’ici là » Tu souriais de toutes tes dents. « J’ai la rancune mauvaise tu le sais. » Pas avec elle. Ce n’était pas nouveau. Si pour tout le monde tu pouvais te montrer un vrai connard, avec elle c’était pas du tout le cas. Tu pouvais tout lui pardonner, même si tu n’oubliais rien. C’était ça votre relation après tout. Vous étiez proches à votre façon et c’est ce qui te plaisait. De toute façon, tu ne voyais même plus ta vie sans Dana. C’était un peu ta main gauche. En tout cas tu ne voulais pas sortir, si c’était pour traire des vaches. Ce n’était pas ton délire. Tu ne voulais pas te retrouver à nouveau embarquer dans un délire chelou. Non mais vraiment… C’était… Rien que d’y penser t’avais envie de fuir. T’en avais fait des choses dégueulasse mais putain traire une vache. Le monde des pouilleux, c’était vraiment la chose ou t’avais du mal à faire n’importe quoi. « Pourquoi on irait traire des vaches à cette heure-ci de la nuit ? T’es con parfois » « On sait jamais avec toi ! » Elle était pire que toi pour le coup. Bref, la bouffe arrivait. Enfin, elle pourrait manger et te foutre la paix. Elle semblait crever de faim. « T’avais pas dit que tu n’avais pas faim ? » « L’appétit vient en mangeant. Tu ne sais pas ça. » Tu soufflais en t’approchant du plat pour renifler les odeurs. Ça ne semblait pas trop dégueulasse. Tu te penchais un peu plus sur les plats pour mieux sentir avant de te redresser. « Vas y goûte la première. Je n’ai pas envie de me faire empoisonner par de la bouffe de campagnard. » Manquerait plus que ça tiens. Que tu crèves ici.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 18 Juin - 19:08
Hostage
Tenue Ϟ Au fond, tu espérais qu’il tombe de sommeil, qu’il se désintéresse au repas bien fumant. Ce n’était pas ton rôle que de le forcer à manger, il pouvait très bien s’en charger lui-même. « L’appétit vient en mangeant. Tu ne sais pas ça. » Tu grimaces et tu continues à chiper dans son assiette, alternant avec la tienne sans aucun stress. « Vas y goûte la première. Je n’ai pas envie de me faire empoisonner par de la bouffe de campagnard. » Maintenant qu’il donnait son vert, tu n’avais plus à faire attention au bruit que tu pouvais faire en mâchouillant la viande. Il était d’une telle sensibilité, que tu en profitais volontiers pour piquer sans honte les meilleurs bouts de son assiette. Ça avait de ses avantages que monsieur râles de tout, se méfie même de sa propre ombre. « Si tu veux, attends que je vérifie minutieusement. Ce serait tellement dommage que tu finisses avec un maux de ventre ou dans un linceul blanc » lanças-tu en ricanant doucement, avalant les morceaux qui disparaissaient un par un dans ta bouche. Il faisait bien de te traiter de grosse, vu comment tu étais capable de manger pour trois, mais en restant aussi fébrile qu’une brindille physiquement. Mais quand il s’agissait de Toshiro, tu ne pouvais pas t’empêcher de vouloir se préoccuper de ses affaires. Tu ne pouvais pas l’affamer comme tu le ferais sans état d’âme avec d’autres. Juste parce que c’était lui, qu’il était à lui seul, l’exception. « Mange, ce n’est pas mauvais du tout. » Tu pousses son plateau vers lui, et tu te concentres sur le tien à présent. Silencieusement et rapidement, tu mangeais ta nourriture en restant sagement accroupi. Tu ne pensais pas à grand-chose, ni même à ce que vous alliez faire demain. Tu fixais un point dans le vide.



Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 6 Juil - 12:04
Hostage
Tenue Ϟ  « Si tu veux, attends que je vérifie minutieusement. Ce serait tellement dommage que tu finisses avec un maux de ventre ou dans un linceul blanc » Tu attendais. Et tu voyais bien que cette garce prenait les meilleurs bouts. Tu l’avais toujours su de toute façon. A chaque fois que tu lui demandais de goûter, elle prenait les plus gros morceaux. Cette espèce de grosse baleine là. Glouton sur patte. Ce n’était pas possible. Pourtant, tu ne disais rien, tu la laissais simplement faire. Parce que c’était Dana. Et parce que cette grosse baleine avait besoin de remplir un peu sa chair malgré tout. « Je ne te ferai pas ce rêve-là. D’être mort. Tu serais trop joyeuse. » Tu le savais. Elle ne pleurerait pas. Elle ferait la fête sur ta tombe cette gueuse. En tout cas, tu l’imaginais comme ça et pas autrement. Tu ne l’a voyais pas être triste. Au pire, tu n’avais qu’à lui demandé d’être cap d’être joyeuse et heureuse sans toi, pour ne pas qu’elle pleure. Mais ça ce n’était qu’une pensée égoïste te laissant croire qu’elle pourrait l’être. « Mange, ce n’est pas mauvais du tout. » Tu attrapais ton plateau, tes baguettes et tu mangeais en soupirant. Le silence s’installait, mais ça ne te dérangeait pas. Ce n’était pas un silence accablant, monstrueux et pesant. Vous aviez l’habitude de faire les cons, mais vous aviez aussi l’habitude de pouvoir rester ensemble sans forcément communiquer. Tu remplissais ton ventre, tu mourrais moins de faim tout à coup. Tu te sentais bien. Posant tes baguettes une fois le ventre bien remplit, tu poussas ton plateau vers Dana. « Tiens tu peux finir, j’ai plus faim. » Sous ses paroles, tu te laissais tomber sur le futon pour t’étirer et croiser les bras derrière la tête. Attrapant ton téléphone d’une main, tu checkais un peu ce qu’il se passait en dehors de la campagne. La vie avait l’air si intéressant tout à coup à Tokyo. Ah ça te manquait un peu. « Demain on rentre. Je ne reste pas un jour de plus ici. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 12 Juil - 23:36
Hostage
Tenue Ϟ La mort, tu n’y avais pas tellement réfléchi car si rien ne semblait pouvoir vous séparer, il y avait cette grande dame de noir vêtue qui pourrait compromettre vos rires. À part elle, personne. Alors tu t’imaginais très difficilement d’être triste, pourquoi le serais-tu ? Il sera toujours avec toi. Et puis, même s’il ne l’était plus, ça n’allait pas arrêter ton horloge. La vie continuait, avec ou sans lui, c’était ainsi. C’est ce que répétais tes ascendants car jusqu’à présent, le mot séparation, tu n’en  connaissais que vaguement la définition grâce à ton dictionnaire. «Tiens tu peux finir, j’ai plus faim. » Tu l’observes un instant avant de repousser le plateau vers lui, tu n’étais pas sa poubelle ambulante, son aspirateur de nourriture. « Termine-le toi-même, j’ai mieux à faire », et sur ces mots, tu avalas tes dernières bouchées avant de t’étirer longuement sur place. Tu avais bien mangé et tu étais bien repu, c’était indéniable. « Demain on rentre. Je ne reste pas un jour de plus ici. » Quel enfant, si sensible à ce qui pouvait l’entourer. Tu rirais bien dans ton coin, en repensant à vos petites aventures. Tu te lèves un instant, pour finalement t’allonger à l’opposée, de sorte à avoir son visage à côté du tien,, visage que tu voyais à l’envers. « Que voudrais-tu qu’on fasse en rentrant ? Je ne te savais pas si pressé de revoir les pouilleux de ville » demanda-tu en réutilisant avec amusement ses termes et expressions. Au fond, c’était juste un gamin avec une sacré cuillère en argent et un cerveau complètement pété. Non pas avec de la drogue ou l’alcool, il était naturellement con et tu t’épatais à le constater jour après jour, le subissant malgré tout. « Le shopping, oublie. Tu peux le faire seul. Je t’appelle un prteur s’il faut, mais je refuse de bouger pour ça », tu le mettais en garde. Il était pire qu’une fille dès qu’il s’agissait de faire des achats.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 29 Juil - 16:23
Hostage
Tenue Ϟ  « Termine-le toi-même, j’ai mieux à faire » Ton nez se plissa sous ses paroles. Quelle rabat-joie mon dieu. « A part t’empiffrer je vois pas ce que tu as de mieux à faire. » Ta langue claque ton palais. Ce n’est pas vrai. Ce qu’elle pouvait être chiante quand elle s’y mettait. Elle qui bouffait toujours comme trente là, aujourd’hui elle avait décidé de te casser les burnes jusqu’au bout. Comme quoi. La vie n’était pas de tout repos. Encore moins avec Danashiri à tes côtés. Soit. Tant pis. Toi tout ce que tu voulais, c’était vite partir de là. Demain, était un autre jour. Vous partirez de là, pour sûr. « Que voudrais-tu qu’on fasse en rentrant ? Je ne te savais pas si pressé de revoir les pouilleux de ville » Tu la regardais avant de tout pousser, les plateaux, pour les virer de là, et t’allonger à ton tour. Tu ne voulais pas revoir les pouilleux de la ville, mais tu ne voulais pas pour autant rester avec les pouilleux de la campagne. « Les pouilleux citadin, sont plus intéressant que les pouilleux paysans. » Tu trouvais ta remarque très intéressante. Tout ce que tu disais de toute façon était intéressant et super. « Le shopping, oublie. Tu peux le faire seul. Je t’appelle un porteur s’il faut, mais je refuse de bouger pour ça » Un soupire s’échappa de tes lèvres. « Je me demande si t’es une fille parfois. » Ouais, non, parce qu’elle n’aimait rien de ce que les filles pouvaient aimer. Alors forcément tu te posais des questions à la longue. « Je sais pas ce que je veux faire, je verrais le moment venu. » T’avais surtout pas envie de réfléchir là. T’étais bien allongé, tu t’endormais un peu. Et puis tu étais aussi le genre de mec à vivre au jour le jour. T’aimais bien prévoir les choses à la dernière minute.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 30 Juil - 15:15
Hostage
Tenue Ϟ Vos conversations tournent souvent en rond, il fallait l’avouer qu’il ne pensait pas beaucoup ou n’allait pas jusqu’au fond des choses. Cela t’amusait, car vous pouviez tourner autour du pot, il avait toujours en stock, sa réparti des plus douteuses. Il pouvait répliquer de tout et rien, comme s’il avait toujours raison. « Les pouilleux citadin, sont plus intéressant que les pouilleux paysans. » Il en parlait comme de la vermine à exterminer, mais ce soir, il semblait les affectionner pour qu’il puisse émettre une préférence entre les rats des champs et les rats des villes. Tout cela te dépassait, mais tu l’écoutais toujours et étrangement. Ce n’était jamais lassant, en général. Fallait le supporter, s’y habituer. « Je me demande si t’es une fille parfois. » Un rire cristallin échappe tes lippes. « Je me demande si t’es un mec parfois » répliques-tu, sans le moindre complexe, lui retournant sa phrase avec simplicité. Si elle n’aimait pas faire des folies dans les boutiques, elle n’était pas une fille. Alors, le contraire pouvait s’appliquer. Lui, monsieur shopping et parano de propreté. « Je sais pas ce que je veux faire, je verrais le moment venu. » C’était toujours ainsi, il finissait par en faire à sa tête et t’embarquer dedans, sans que tu ne puisses refuser. Il était, dans ton quotidien, ta priorité. Le savait-il ? Certainement. Mais le pourquoi du comment, il l’ignorait. « Si tu pouvais éviter de te décider à la dernière minute, ça m’arrangerait. Pour que j’ai le temps d’improviser demain. » Demain, ils allaient se quitter et prendre des chemins différents pour une fois. En termes d’heure, ils étaient fourré ensemble partout. Et depuis qu’ils allaient à la fac, c’était pire. Elle le voyait plus qu’elle rencontrait ses amis et sa famille réunie. « Repas de famille, tu sais que mon père t’aime. Beaucoup. » Ironie.



Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 23 Aoû - 10:53
Hostage
Tenue Ϟ  « Je me demande si t’es un mec parfois » Tu roulais des yeux en entendant cela. Tu étais le mec le plus viril de l’univers y’avait pas à dire. C’est juste elle qui répondait ça car tu venais de la vexer sur sa féminité. Ni plus ni moins. Ce n’était pas bien grave de toute façon. Tu ne cherchais pas non plus à la couvrir d’éloge ce n’était pas ton style. « Si tu pouvais éviter de te décider à la dernière minute, ça m’arrangerait. Pour que j’ai le temps d’improviser demain. » D’improviser ? Pourquoi elle voulait improviser demain ? Y’avait quoi demain ? Tu te posais la question, silencieusement. « Repas de famille, tu sais que mon père t’aime. Beaucoup. » Tu roulais des yeux en souriant en coin. C’est vrai, c’était l’amour fou entre vos deux familles. Vous étiez les deux seuls à se côtoyer avec autant de ferveur. Les deux seuls à passer trop de temps ensemble pour certains. Tu ne voyais pas l’inconvénient toi. T’appréciais Dana. Tu ne te voyais pas faire ta vie sans elle. C’était un peu ta chose, mais une chose que t’aimais quoi. Pinçant sa joue tu souris doucement. « Tu veux que je m’incruste au repas ? J’suis sûr ça leur fera plaisir. » Tu savais que c’était l’inverse mais soit. Ce n’était pas ton problème ça. Dès que tu pouvais t’amuser, alors t’étais de la partie, ni plus ni moins. Basculant sur le dos, tu fixais le plafond en croisant les bras derrière ta tête. « Et si on en profitait pour annoncer à ton père qu’on se mariait ? J’aimerai bien voir sa tête. » T’étais vraiment prêt à faire des choses loufoques juste pour faire chier, choquer et autre. Et le père de Dana n’était pas exclu de la partie pour le coup.


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 20:44
 

Hostage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Hostage
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-