AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Coeur coeur paillette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 14 Fév - 0:24
tenue. ∆ On avait décidé de s’inscrire ensemble pour le fun, parce qu’on s’ennuyait et aussi dans le but de faire des vidéos et de montrer aux gens que l’on pouvait passer la saint valentin en faisant une bonne action et en innovent pas mal. Surtout en innovent pas mal. Filmant plus ou moins le trajet en bus, assis à côté de Noa, sans trop parler, dans un silence pas trop pesant, je regardais la route tout en soupirant. N’ayant mis qu’un seul de mes appareils, du côté droit pour pouvoir entendre Noa si elle me parlait, je me tournais vers elle avant de poser mon menton sur son épaule. « On est bientôt arrivé non ? J’ai envie de me dégourdir les jambes. » Je baillais longuement en même temps. Moins de dix minutes plus tard on était enfin arrivé. Sourire aux lèvres, je mis mon second appareil au cas où, avant de sortir, les sacs dans les bras, ne la laissant rien porter. C’était beau, verdoyant, ça sentait bon la nature, l’air pur, la fraicheur, tout ce que vous voulez. C’était en un seul mot : splendide. « On a bien fait de s’inscrire je crois. Le cadre est vraiment magnifique. » susurrai-je doucement en posant mes affaires. Cherchant dans le sac, je pris une écharpe avant de l’enrouler doucement autour de son cou. « J’ai retenu que tu avais souvent froid. Même si c’est beau, il n’en reste pas moins que la campagne est plus froide que la ville là. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 14 Fév - 0:45
tenue. ∆ C’était plus fort que moi, mais les trajets en véhicule avaient la fâcheuse manie de m’endormir. Je luttais contre mes paupières qui n’arrêtaient pas d’obéir aux lois de la gravité, ou tout simplement au sommeil. Le moindre mouvement qu’il pouvait faire, même tourner la tête, me faisait légèrement tressaillir mais ne m’empêchait pas de fermer un instant les yeux. Cette lutte dura pendant un tier du voyage, vers la fin, j’étais absorbée par le paysage qui se découpait devant moi. « On est bientôt arrivé non ? J’ai envie de me dégourdir les jambes. » Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre, je n’étais pas plus renseigner que lui malheureusement. La même question taquinait mes lèvres, mais sincèrement, je me contentais d’attendre. Chaque chose en son temps, autant profiter de la tranquillité du trajet. Ne le laissant pas dans un silence gêné, je me contentais de lever le bras pour ébouriffer sa petite tignasse rouge, avant d’incliner ma tête et la poser sur la sienne. « Bientôt » murmurai-je, de la même façon qu’un parent répondait à son enfant, un peu impatient ou juste armé d’une centaine de question du même genre. Le véhicule s’arrête, et je me redresse, toute la fatigue qui me faisait somnoler s’évanouissait d’un coup. « On a bien fait de s’inscrire je crois. Le cadre est vraiment magnifique. » J’acquiesçais vigoureusement la tête, tout en l’imitant. Une fois sorti, je ne m’attendais pas à ce qu’il m’ait préparé une écharpe. « C’est... C’est gentil » murmurai-je, touchée et un peu déstabilisée. Je passais ma main dans mes cheveux, comme pour dissimuler ma gêne ou ne faisant que la manifester davantage, avant d’enfouir le bas de mon visage dans l’écharpe, espérant plutôt qu’elle me cache. « Allons déposer nos affaires dans nos chambres avant de sortir faire le tour ! » Je prenais les devants, tirant ma valise vers le cottage devant lequel le véhicule nous avait arrêté.


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 15 Fév - 22:15
tenue.« C’est... C’est gentil » Souriant doucement, je lui fis un clin d’œil. « Allons déposer nos affaires dans nos chambres avant de sortir faire le tour ! » « Oui. Laisse moi prendre tes affaires. » Sans même attendre sa réponse, je pris son sac ainsi que le mien. Les portant sans trop de souci, je partis en direction de la petite auberge. Restant à deux pas devant elle, histoire de ne pas trop la laisser seul, je poussais la porte pour qu’elle puisse entrer. Une fois passé, je fermais la porte pour pas que la chaleur ne s’en aille. Lui souriant, je demandais alors notre chambre. Prenant la clé en écoutant les instructions, à savoir où se trouvait la chambre, je remerciais la personne avant de partir dans un couloir. Ouvrant la porte de notre fameuse chambre je la laissais passer avant d’entrer et fermer la porte derrière moi. « C’est cosy je trouve. Typiquement japonais, j’aime beaucoup ce style de chambre. » Dis-je en posant les sacs sur la table tout en regardant celle-ci, fouillant un peu, pour finir dans la salle de bains. Ça me rappelait notre nuit au love hôtel. Bien que je ne me souvienne toujours de rien, on c’était retrouvé nus dans une chambre. Chassant cette image de ma tête, je me tournais vers elle avant de brancher le chauffage de la chambre. « Comme ça quand on rentrera tout à l’heure, tu n’auras pas froid. » Je réglais la température sur vingt-cinq. Ça devrait suffire non ? C’était déjà beaucoup. Mais au moins, elle n’aura pas froid. « Tu ne veux pas mettre une couche de plus avant de sortir Noa ? Il fait froid dehors je trouve. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 16 Fév - 18:00
tenue. ∆ Autant j’aimais mener à la baguette le petit monde qui m’entourait, en ligne de front figurait mes braves grand-frères,  en réclamant mille et une attention, autant je n’avais pas l’habitude de voir s’ajouter dans cette ligne, Shuhei. J’arrivais devant notre chambre savoir avoir rien à porter, sans avoir rien à faire non plus, si ce n’était respirer, marcher et répondre ; car déjà, il s’attelait à tout préparer pour mon confort. Pour le coup, j’avais plus que l’impression d’être une princesse en compagnie de son serviteur, ou alors une diva assistée de son manager. Le rôle est tentant mais voilà que je l’endossais sans réellement avoir posé candidature, c’était étrange voire limite inconfortable mais je me gardais d’en faire la remarque, bien vite fascinée par la pièce. « Bien sûr que c’est typiquement japonais puisqu’on est encore au Japon. Enfin en son fin fond, ça change vraiment de Tokyo » murmurai-je en m’amusant à faire coulisser les portes qui salle principale d’une petite pièce qui servait d’entrepôt aux futons et couvertures. À vrai dire, j’aimais ce genre de maison et si c’était encore plus traditionnelle, ce serait tout juste parfait. Si je pouvais, j’aimerais en faire construire une à Tokyo, pour contraster avec les constructions occidentales voire aujourd’hui mondiaux. «  Tu ne veux pas mettre une couche de plus avant de sortir Noa ? Il fait froid dehors je trouve. » Parfois, je me demandais si ce n’était pas un de mes frères perdus, j’avais presque l’impression d’entendre Hinata parler. « Je vais finir par ressembler à un esquimau à côté de toi  » rétorquai-je en grimaçant, j’avais prévu trois manteaux bien épais dont l’un appartenait à Raiju au cas où le temps refroidissait drastiquement, mais pour le moment, ça allait.  D’ailleurs, en pensant à Hinata, je plonge mes mains au fond de mes poches pour en sortir mon téléphone et lui envoie un message classique : j’espère que t’es bien rentré ~ ! Je ne serais pas là du week-end TT3TT mais ne t’envoles pas sans me faire un bisou è.é ! Attends-moi. Ouvrant mon sac, je sortis un bonnet pour pas qu’il chipote davantage. « Sortons !  »


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 17 Fév - 15:03
tenue.« Bien sûr que c’est typiquement japonais puisqu’on est encore au Japon. Enfin en son fin fond, ça change vraiment de Tokyo » « Oui, mais pas mal d’auberges ce modernisent et perdent ce côté-là. » C’était surement à cause de la mondialisation. Mais c’était cool de trouver ce genre d’endroit. En tout cas, même si le cadre était joli, il faisait froid dehors. Et ce n’était pas le moment pour elle d’attraper froid. Elle semblait être frileuse. Même si être frileuse ne voulait pas dire attraper froid à chaque fois. « Je vais finir par ressembler à un esquimau à côté de toi » « Mais non. Tu veux que je me couvre moi aussi ? » C’était une proposition comme une autre. Je ne voulais pas qu’elle se braque ou quoi. Ce n’était pas le but. La voyant sortir son téléphone pour écrire ce qui semblait être un sms, je la laissais faire. « Sortons ! » Relevant le regard vers elle, je souris doucement en hochant la tête. Récupérant quelques affaires dont j’avais besoin, j’ouvris la porte, la laissant passer avant de fermer derrière moi. Quittant la petite auberge, j’arrangeais ma veste en soupirant un peu. « Que veux-tu faire ? Ou fait le tour du pâté ? Y’a des champs plus loin. On trouvera peut-être des animaux ? » Pourquoi faire les animaux ? J’en savais rien, mais à Tokyo on en voyait pas des masses donc…


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 17 Fév - 20:20
tenue. ∆ À sa suggestion, je ne pus m’empêcher de pouffer de rire, ne cherchant même pas à plaquer ma main contre ma bouche pour feindre une pseudo-pudeur. « T’es bête, on va ressembler à des esquimaux venus tout droit de la ville. » J’arrange mon bonnet, passant mes mains pour bien l’ajuster histoire de ne pas finir avec un sac à nœud à la fin de la journée. Je ne l’attendis pas pour quitter la chambre et l’auberge, bien trop excitée pour tenir en place. Complètement dépaysagée, je ne pus m’empêcher de grimacer en mon pied s’enfonçant dans une sorte de gadoue immonde. Heureusement que je n’étais pas venue en converse, mais avec des chaussures de randonnée qui traînait dans mon armoire depuis un moment. Plutôt que ronchonner sur cette légère mésaventure, je me dépêchais de frotter ma godasse sur l’herbe. « Que veux-tu faire ? Ou fait le tour du pâté ? Y’a des champs plus loin. On trouvera peut-être des animaux ?  »  Je me retourne, oubliant vite la boue sur mes chaussures.  Sincèrement, tout me convenait et parce qu’on restait ici plusieurs jours, on avait largement le temps de faire tout ce qui pouvait nous passer par la tête. « Allons surprendre les animaux dans ce cas !  »  Ma voix monte d’une octave, le détaillant du regard de bas en haut pour voir s’il s’était décidé à se transformer, tout seul, en esquimaux, mon regard s’attarde un peu. « Tes lacets !  » Je pointe du doigt la ficelle défait, avec un sourire amusé. Regardant autour de moi, je finis par prendre les devants, je me dirigeais déjà d’un pas presque sautillant vers les champs. Pas besoin d’un sens de l’orientation aiguisé pour savoir où trouver la verdure et le village. Fredonnant la chanson qui passait tantôt dans le bus, cette fois, je faisais mine de rien attention où je posais mes pieds.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 19 Fév - 16:33
tenue.« T’es bête, on va ressembler à des esquimaux venus tout droit de la ville. » « Et alors ? C’est mignon les esquimaux ! Puis y’a que des vieux ici, ils s’en moquent. Ils diront qu’on est bien couvert. » Ou pas ? Je n’en savais rien, je me trouvais même un peu stupide de toujours vouloir la protéger. En temps normal, je ne serais peut-être pas si avenant. Mais… Malgré tout, tout avait changé depuis ce soir-là. Cette nuit-là. Ah, tout ça c’était trop bizarre, mieux valait pas que j’y pense et que je me focalise dessus. J’étais foutu sinon. Et puis, elle ne semblait pas y penser elle, alors… « Allons surprendre les animaux dans ce cas ! » « Yep ! Je prends mon appareil photo ! » J’allais pas manquer ça quand même ! Fallait que je partage un peu pour mes fans. Attrapant l’appareil pour passer le cordon de celui-ci autour de mon cou, je mis mes chaussures avant de quitter l’auberge en traficotant pour brancher l’appareil et commencer à filmer. « Tes lacets ! » Baissant le regard rapidement sur mes chaussures, je trifouillais encore la caméra tout en continuant de marcher. « Attends, Noa, tu peux me les faire s’il te plait ? » mon appareil avait un souci, impossible de m’arrêter de le régler sinon ça allait me prendre la tête. Est-ce qu’elle m’avait entendu ? Ou elle était déjà trop loin pour m’entendre ?


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 21 Fév - 0:01
tenue. ∆En entendant sa voix, ou plutôt sa requête, je m’arrête et je pivote sur talon pour le voir à la ramasse. Décidemment, tous ces stéréotypes qui disaient que les femmes mettaient plus de temps à se préparer que les hommes devraient être revus, il était bien trop lent ! Traînant légèrement des pieds, je le rejoins, curieuse de savoir ce qu’il fabriquait avec son appareil photo. « Faire tes lacets ? » demandais-je pas certaine d’avoir bien entendu ce qu’il m’avait demandé à l’instant, baissant le regard pour regarder ses chaussures, je ne pouvais m’empêcher de soupirer, avec un sourire amusé. Me baissant sans pour autant poser genou à terre, je nouais les lacets de mon ami. « Princesse, vos souliers sont lacés. Une autre requête avant que nous continuons notre route, peut-être ? »

Je me fichais clairement de lui, me redressant pour ensuite exécuter une arabesque grotesque en guise de salutation, je l’attendis cette fois, arrêtée en vérité par le sms que je venais de recevoir de mon frère ainé qui me demandait où est-ce que je me trouvais : à la campagne, au beau milieu de nulle part ! Je n’avais pas réellement eu le temps de lui parler de mes projets, je m’étais inscrite avec Shuhei sur un coup de tête, l’idée de prendre l’air de la campagne me plaisait bien et accompagnée, c’était tout juste parfait. « On peut y aller princesse ? » Cette fois-ci, je l’attendais lui, me retenant de reprendre de nouveau les devants.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 23 Fév - 18:32
tenue.« Faire tes lacets ?  » « Hum. » Marmonnai-je faiblement, pas sûr qu’elle l’entende. J’vais les yeux rivés sur l’appareil photo, impossible de les décoller de l’écran. La voyant se baisser pour les faire, je clignais des yeux pour la regarder faire et stopper mon activité sur l’appareil. Elle était tout de même belle comme ça. « Princesse, vos souliers sont lacés. Une autre requête avant que nous continuons notre route, peut-être ?» Rougissant à ce surnom, je toussais un peu avant de baisser les mains pour mieux la voir, alors qu’elle faisait une sorte d’arabesque. Comme si j’étais… une princesse. Mais… J’étais un homme ! « Mais… Je suis un homme. » Dis-je incrédule. Pourquoi elle disait que j’étais une fille ? « Tu devrais m’appeler prince. C’est plus joli. Et puis e suis un homme. As-tu oublié ? Je suis si nul que ça ? » Demandai-je en fronçant les sourcils. Je ne me souvenais toujours pas. Est-ce qu’on avait… ? Je n’en savais rien. C’était triste de ne pas ce souvenir… Retournant sur l’appareil en la voyant écrire un message, je soupirais en le réparant enfin. Mon dieu, c’était chiant quand ça commençait à boguer. « On peut y aller princesse ? » Mais… ! Encore ?! « D’accord mon prince, nous pouvons y aller. » Plissant le nez, je me mis à son niveau, lui emboitant le pas avant de lui donner un coup de hanche l’air de rien. « Avec qui tu échanges des messages ? » La curiosité c’était mal. « Un homme dans ton cœur ? »


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 24 Fév - 18:28
tenue. ∆ Parce qu’il semblait réellement prendre au sérieux ce surnom stupide, j’avais encore plus envie de l’ennuyer avec. Homme ou femme, cela suffisait juste à pointer le fait que la personne aimait se faire servir plutôt que faire les choses elle-même. Enfin, une petite boutade qui semblait piquer sa fierté d’homme. « Tu devrais m’appeler prince. C’est plus joli. Et puis e suis un homme. As-tu oublié ? Je suis si nul que ça ? » Je ne pus m’empêcher de pouffer de rire, portant le dos de ma main contre la bouche afin de ne pas le vexer davantage. Si nul que ça, faisait-il référence à cette fameuse nuit ? N’en avoir aucun souvenir devait vraiment le frustrer, j’avais presque oublié l’incident et rien que le fait d’y penser me fit plisser le nez. « D’accord mon prince, nous pouvons y aller. » Je me retins de lui rire de nouveau, non pas qu’il était particulièrement drôle du moins, il semblait toujours ne pas digérer son nouveau titre. Un petit coup de hanche et je manque de buter contre un caillou. « Avec qui tu échanges des messages ? » Il avait donc remarqué ? Est-ce que ça le dérangeait ? J’hausse les épaules. « Un homme dans ton cœur ? » Un sourire moqueur vint se loger sur mes lèvres, la réponse fusa « ça se voit autant ? ». Je ne comptais pas lui servir la réponse sur un plateau doré, c’était le genre de question chelou que je ne tenais absolument pas à répondre, pas que mon doute sur le fait qu’il repense aux derniers évènements m’était confirmé. Le genre de question bizarre qui tend à laisser des portes ouvertes lorsqu’on n’y faisait pas attention quoi, mais plutôt que de la prudence, je m’amusais davantage à la taquiner.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 20:53
tenue.« Ça se voit autant ? » Pinçant mes lèvres, je gonflais légèrement mes joues avant d’hausser les épaules. « Bof. Je te vois occupée avec le téléphone, d’habitude tu n’es jamais sur ton téléphone c’est pour ça. » D’une part c’était vrai, mais aussi, parce que bizarrement, je remarquais maintenant ce genre de petit détails complètement stupide. Je n’étais pas non plus dupe. Je crois ? Je ne voulais pas répondre trop bêtement et rentrer dans son jeu. Elle allait croire que je l’aimais. Je ne l’aimais pas… Je crois ? Je n’en savais rien. Je pensais simplement à cette nuit que nous avions eue… Je n’arrivais pas à l’enlever de ma tête… Etait-ce normal ? Apparemment, elle, elle s’en fichait. Reniflant, je me tournais pour regarder les alentours avant de pointer du doigt un champ plus loin ou semblait avoir des… moutons ? Ou un truc du genre. De loin pas facile, mais ça semblait être ça vu la taille. Ou des chèvres ? Allait savoir. « On va là-bas ? » Je commençais à filmer, sans parler, avant de tourner l’objectif vers elle en la poquant de mon doigt pour qu’elle regarde vers l’appareil photo. « On se demande ou je suis et avec qui. Le suspense est à son comble. » Ou pas. C’était la combientième de vidéo que je faisais avec Noa ? Les gens allaient se demander à force pourquoi on faisait autant de vlog ensemble. C’était cool tout simplement.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 22:40
tenue. ∆  Sa petite remarque m’arrache un sourire, je n’avais pas l’impression d’être davantage sur mon smartphone que les autres fois puisque j’envoyais régulièrement des messages à mon grand-frère, l’inondant presque lorsqu’il était à bord de son avion. C’était presque la faute de ce dernier si j’étais autant accro à mon téléphone, depuis qu’il était pilote, on ne se voyait pas assez suffisamment à mon goût. Rangeant au fond de ma poche, mon précieux téléphone, je tire sur la joue droite de mon ami. « Sois pas jaloux ~ Ayé ! J’ai rangé ! Je n’y retoucherais pas ….. jusqu’au prochain sms », je ne pouvais pas m’empêcher de le taquiner. Laissant durer le suspense un instant, je finis par rajouter « Je plaisante va... Tu veux p’te ton écharpe ? T’arrêtes pas de renifler. » Fouillant dans mes poches, je sors un paquet de mouchoir et habillement malgré les gants, je réussi à extirper un mouchoir et je le lui en tends un. Désignant la masse blanche qui se dessinait non loin, je reconnaissais mine de rien des moutons. « On va là-bas ? » Je plussoie par un hochement de tête sa décision, à vrai dire je ne trouvais rien à redire puisque je ne savais strictement pas où on allait. Que ce soit un peu plus à gauche, ou à droite, tout me convenait au final. « On se demande ou je suis et avec qui. Le suspense est à son comble. » C’est davantage sa voix que son doigt sur mes épaisseurs de vêtement qui attira mon attention. « Lexa pour changer. Enfin, une Lexa paumée au fin fond de la campagne avec une vue magnifique sur un troupeau de moutoon ! Je tiens à rajouter que c'est Dreamybird qui m'y a trainé... ! » désigna du doigt les animaux tranquilles. « Je sais pas pour toi, mais j’ai l’impression de refaire ma classe découverte de la ferme… qui date de la primaire. Ça te dirait de les voir de plus près ?  »


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 28 Fév - 10:44
tenue.« Sois pas jaloux ~ Ayé ! J’ai rangé ! Je n’y retoucherais pas ….. jusqu’au prochain sms » Je ne pus m’empêcher de sourire. Elle me cherchait exprès non ? « Je plaisante va... Tu veux p’te ton écharpe ? T’arrêtes pas de renifler. » Oh ? C’est vrai que je reniflais, mais ce n’était pas la faute du manque de l’écharpe ou quoi que ce soit. La regardant prendre un mouchoir en papier, je le pris en souriant. « Merci. Mais je renifle souvent, même l’été. Ne t’inquiète pas pour moi. » J’en profitais pour me moucher rapidement avant de mettre le mouchoir dans ma poche tout en soupirant. Me mettant à filmer, tout en nous dirigeant vers ce qui semblait être des moutons. J’en profitais d’ailleurs, pour la filmer elle, pour montrer bien évidemment avec qui j’étais. « Lexa pour changer. Enfin, une Lexa paumée au fin fond de la campagne avec une vue magnifique sur un troupeau de moutoon ! Je tiens à rajouter que c'est Dreamybird qui m'y a trainé... ! » « Quoi ?! » C’était sorti tout seul. Protestation ! « Je sais pas pour toi, mais j’ai l’impression de refaire ma classe découverte de la ferme… qui date de la primaire. Ça te dirait de les voir de plus près ? » Hein ? La regardant, surprise, je penchais la tête sur le côté. La classe découverte ? C’était quoi ? J’essayais de réfléchir, mais trou noir… Je ne me souvenais de rien. Déglutissant longuement je me grattais la joue tout en me sentant stupide. « Ah… Oui ! C’est vrai. » Pourquoi je mentais ? Je n’en savais rien. « Ouais, allons voir les moutons, en espérant qu’ils soient gentils. » Tournant la caméra, j’en profitais pour filmer les quelques fleurs qui étaient au sol, déjà présentes, montrant le panorama pour les abonnés.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 28 Fév - 20:38
tenue. ∆  Ne pas l’attendre et prendre les devants étaient en quelque sorte devenues une habitude, pas seulement avec lui mais avec tout le monde en général. Prendre mon temps, c’était une chose que je ne savais pas faire et que je ne concevais que difficilement. « Ouais, allons voir les moutons, en espérant qu’ils soient gentils. » Je me stoppe, n’avait-il jamais vu ce genre de bêbête auparavant ? Un sourire amusé fend mes lèves « à moins que tu les ennuies… ils n’ont pas raison d’être agressif, enfin les seuls moutons que j’ai vu c’est en étant de l’autre côté d’un enclos. » À vrai dire, je n’étais pas plus renseignée en la matière, juste que peut-être, je pouvais faire la différence entre un mouton et une chèvre. Lors des classes découvertes, la rencontre avec le mouton dure même pas dix minutes, on avait passé plus de temps à faire joujou avec la terre, arracher les fruits, goûter les fraises et courir après les poules. Glissant prudemment sur une mini-pente, je me retourne pour tendre la main vers mon compagnon de voyage. « Attrape ma main et puis, lève les yeux de ton appareil, tu risques de tomber sinon. »  On y était presque, plus de deux cent mètres de champ à parcourir.


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 29 Fév - 0:04
tenue.« à moins que tu les ennuies… ils n’ont pas raison d’être agressif, enfin les seuls moutons que j’ai vu c’est en étant de l’autre côté d’un enclos. » Je n’avais pas souvenir d’avoir vu des moutons de près dans ma vie. Mais aujourd’hui ça serait à nouveau le cas, si dans le passé ça m’était arrivé. Et j’espérais que comme venait de le dire Noa, ils étaient gentils. Je ne voulais pas courir pour fuir, ou tout autre chose. Ça serait dommage tout de même… Soupirant quelque peu, je filmais tout ce que je pouvais, enthousiaste, un peu trop même. « Je ne vais pas les ennuyer, promis. » Le sourire élargie, je la regardais, alors qu’elle était un peu plus en avant de moi. De dos, elle était tout de même mignonne. « Attrape ma main et puis, lève les yeux de ton appareil, tu risques de tomber sinon. » Relevant le regard vers sa main, je l’attrapais avant de baisser le regard sur l’écran de mon appareil photo, histoire de ne pas filmer la descente. Mon pied, se posant sur un caillou, je me sentis, partir en avant. Sans avoir le temps de réagir et de gérer, je percutais Noa avant de rouler au sol le long de la petite pente. Mon appareil quittant mes mains, je me stoppais quelques secondes plus tard, et plus loin. « Aïe… » les yeux fermés, je les ouvris pour voir le visage de Noa tout près de moi. Ne bougeant pas, le cœur s’emballant, je la fixais longuement. « Ca…. Va ? Rien de cassé ? » Dis-je doucement en posant ma main sur son visage pour enlever l’herbe qu’elle avait dans les cheveux. Je pouvais sentir son souffle sur ma peau… Chaud et doux. Bougeant à peine, allongé à moitié sur elle, je clignais des yeux avant de me rendre compte que mon autre main était… Sur un de ses seins. Mes joues devinrent alors rouge tomates.


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 29 Fév - 0:34
tenue. ∆  Ma main se glisse sur son visage qui n’était qu’à quelques centimètres voire moins, qu’importe. « Ça va, tu ne prends pas trop tes aises ?  » La voix est taquine mais mon regard l’est beaucoup moins malgré le demi-sourire qui étire mes lèvres. Comment ne pas m’énerver quand je lui avais dit de faire attention ? Parfois, il était frustrant, et ce sentiment était tenace que j’en oubliais presque sa main posé sur mon sein. Une de mes mains lui saisit le col et l’autre sa manche de manière ferme, mes réflexes de judoka refaisaient alors surface puisqu’il semblait bien trop rouge et gêné pour penser à bouger. Relevant ma jambe, je le propulsais en avant en planant mon pied sous son ventre, demi tomo nage. « Absolument rien de casser et toi à présent ?  » demandais-je en restant au sol, tournant sur le dos pour changer de poser et le regarder à allonger. Il devait certainement me voir à l’envers en plus d’avoir les idées toute chamboulées, le pauvre. Prenant légèrement appui sur mes coudes et me tortillant un peu pour avoir mon visage juste au-dessus du sien, je déposais un baiser sur son front, comme pour me faire pardonner. « On est quittes. » Un sourire moqueur retrouva son apparition sur mes lèvres, mon regard quitte le sien en même temps que je cherche l’appareil photo des yeux.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 2 Mar - 1:43
tenue.« Ça va, tu ne prends pas trop tes aises ? » Qu’est-ce que je pouvais répondre à ça franchement ? Rien. Mais j’étais pas fautif ! Je n’avais pas fait exprès… Ma main c’était placé là par mégarde ? Toute seule ? Comme un aimant ? Non, si je sortais ça elle allait me prendre pour un fou, ce n’était pas le but non plus. Sans avoir le temps de répondre quoi que ce soit, je me pris une sorte de prise de catch ou de je ne sais pas trop quoi dans la face. Ruminant en gémissant, je regardais le ciel en plissant le nez. Je méritais surement ce que je venais de vivre… « Absolument rien de casser et toi à présent ? » Je levais le pouce en l’air comme seul guide de réponse. Ma fierté, que je n’avais pas des masses, venait quand même d’en prendre un coup. Je venais de me faire catchiser par une femme. La honte. Heureusement que seuls les moutons nous voyaient là… La voyant s’approcher de moi, je la laissais faire avant de recevoir un bisou sur mon front. « On est quittes. » Ben voyons. Je reniflais doucement avant de me lever à mon tour. « T’as de la chance que je sois cool. Mais on est quitte oui. » Je me tordais un peu pour faire craquer mon dos avant de chercher mon appareil photo. « J’espère qu’il n’est pas cassé…Il est pratiquement neuf… » Je soupirais un peu. « Tu fais des arts martiaux sinon ? » Ouais, autant demander vu la prise que je venais de me prendre.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 0:58
tenue. ∆  « T’as de la chance que je sois cool. Mais on est quitte oui. » Je ne pus m’empêcher de rire, ne comprenant pas ce qu’il pouvait y avoir de particulièrement cool. Secouant mes cheveux pour dégager un peu la terre et lui quelques épis d’herbe qui s’étaient accroché, je m’attardais ensuite à faire disparaitre la terre de mes vêtements qui jusque-là étaient en plus d’être propre, étaient neufs. Loin de m’attacher à ce genre de détail, je notais dans un coin de ma tête qu’il me fallait penser à essuyer avec un peu d’eau et de savon. « J’espère qu’il n’est pas cassé…Il est pratiquement neuf… » Ce genre d’appareil était coûteux malheureusement, et même s’il était défaillant, on avait toujours nos téléphones pour filmer mais la qualité était différente en plus d’une autonomie raccourcis. « Il est là-bas, sur ta gauche, tu le vois ? » murmurais-je en apercevant l’appareil à quatre-cinq pas de Shuhei. « Tu fais des arts martiaux sinon ? » Maintenant que j’y pense, mes réflexes de judoka avaient repris le dessus et il en avait malheureusement fait l’expérience. Un peu gênée en y repensant avec un peu de recul, je passais ma main sur ma nuque, la frottant un peu. « Oui, du judo ~ du coup, si quelqu'un t'embête, tu peux m'appeler ! », forcément sur cette déclaration, je repensais fatalement à la raison qui m’avait poussé à arrêter, mais je chassais bien vite le souvenir. « J’espère que la chute n’a pas été trop douloureuse », il m’avait l’air plutôt coriace le Dreamybird.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 17:25
tenue.« Il est là-bas, sur ta gauche, tu le vois ? » Me tournant en suivant son doigt du regard, je cherchais par terre, avant de le voir. M’avançant assez rapidement, je le pris pour vérifier qu’il aille bien. C’était peut-être surement le fait qu’on soit dans de l’herbe, mais hormis le fait qu’il était tout sale, il allait parfaitement bien. Il marchait, puisqu’il continuait de filmer, et les boutons semblaient tous marcher. Bon. Coupant le tout, abandonnant le vlog, parce que je ne voulais pas prendre le risque de le casser pour de bon je le passais autour de mon cou. « Merci. Il semble allait bien. » Je soupirais longuement avant de me rapprocher d’elle et lui demander si elle faisait des arts martiaux. Non parce que pour faire la prise qu’elle m’avait faite, fallait s’y connaitre un peu non ? Ou alors ce n’était pas du tout le cas ? Peut-être des cours d’auto-défense un truc du genre ? « Oui, du judo ~ du coup, si quelqu'un t'embête, tu peux m'appeler ! » Haussant un sourcil je la regardais. Elle était sérieuse ? Je devais faire appel à elle si j’avais un souci ? Je n’étais pas le genre de garçon qui avait une fierté mal placée ou quoi que ce soit, j’étais surement même un peu trop gentil… mais… Non merci. Se faire aider par une fille, ça le faisait moyennement. De toute façon, le lycée était fini depuis longtemps. Plus personne ne m’embêtait à la fac. « J’espère que la chute n’a pas été trop douloureuse » Je souris doucement. « Non c’est bon t’inquiète pas. Plus de surprise que de mal. Je ne m’attendais pas à ce que tu me fasses ça en fait. » Une claque aurait été plus normale, mais non les prises de judo étaient mieux pour Noa. Soupirant, je regardais vers les moutons m’approchant finalement d’eux après notre péripétie. « Ils sont mignons quand même. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 19:14
tenue. ∆ Malgré son sourire, j’avais l’impression qu’il avait toujours du mal à digérer que je l’ai envoyé voltigé plus loin. Peut-être étais-je paranoïaque, mais j’avais oublié un instant que les hommes avaient cette fierté, une sorte de syndrome du prince. Fallait que j’apprenne à refreiner mes reflexes, un jour, ça me jouerait des tours. «Non c’est bon t’inquiète pas. Plus de surprise que de mal. Je ne m’attendais pas à ce que tu me fasses ça en fait. » Tirant un peu sur l’écharpe prêté par Shuhei pour me couvrir le bas du visage et dissimuler ma gêne, je me contentais de me marmonner « les réflexes, désolée. » En plus d’avoir repris depuis quelque temps la discipline, j’étais plus qu’au taquet. «Ils sont mignons quand même. » Aussi mignons qu’ils puissent être, je ne pouvais pas m’empêcher de maintenir une distance avec l’un d’eux qui était terriblement gros et touffu. Il avait une masse de laine sur lui, son berger avait-il décidé d’entrer dans le livre des records ? Faisant quelques pas que le côté pour essayer de lui échapper, ce dernier me suivait. « Peut-être les petits, mais pas celui-ci… Shuhei » murmurais-je perplexe, ne pouvait m’empêcher de l’appeler avec un timbre légèrement en détresse. Je recule et il avance, je m’arrête et il s’arrête. Le jeu se répète à plusieurs reprises, jusqu’à ce que lorsque je m’arrête, il continue de trottiner vers moi. « Je les préférais dans leur enclos je pense.. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 7 Mar - 10:51
tenue.« les réflexes, désolée. » Je souris sans rien répondre. Les réflexes oui… C’était presque flippant ses réflexes mais bon, je n’allais pas lui en vouloir. Après tout j’avais eu ma main sur son sein. Rien que d’y penser, ça me faisait rougir. Pas que mais c’était la première fois que je touchais un sein. Bon peut-être la seconde fois. Je ne me souvenais pas de cette nuit-là, alors… Qui sait. Nous amusant avec les moutons, enfin, surtout à les regarder manger et faire les fous entre eux pour les plus jeunes, je tentais de caresser l’un d’eux. La laine était épaisse et agréable au touché. C’est dingue comme… les gens ont pu penser à le leur tondre et en faire des habits pour nous. Fallait y penser quoi. « Peut-être les petits, mais pas celui-ci… Shuhei » Me tournant vers elle sous cette voix légèrement en détresse pour voir le mouton s’amuser avec Noa. Il n’avait pas l’air si méchant non ? « Je les préférais dans leur enclos je pense.. » M’approchant d’elle, je regardais le mouton qui trottinait vers elle avant de la prendre par la main. « Viens. » Sans attendre réellement son avis, je la tirais un peu pour qu’on s’éloigne de lui, allant vers les agneaux plus loin. « Regarde, eux ils sont mignons. En plus ils ont l’air d’être super câlin. » Je tendais ma main vers l’un d’eux, ma main se faisait déjà renifler et lécher par l’animal. Ça pouvait paraitre dégoutant pour certains mais personnellement ça ne me dérangeait pas. Les animaux aussi avaient le droit de nous montrer leur affection. L’autre mouton nous fixait. Peut-être parce qu’il était seul ? Reclus ? Je ne savais pas. Abandonnant Noa, je m’approchais doucement du mouton avant de tendre ma main pour caresser sa tête. Prenant un coup de tête dans celle-ci, je me reculais alors qu’il me fonçait dessus. « Ok, t’avais raison. » Shuhei zero, le mouton, un.


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 7 Mar - 13:22
tenue. ∆  Si la présence de Shuhei face aux tas de laine me paraissait soudainement réconfortante, ce sentiment fut vite effacé et remplacé par un mélange d’exaspération et d’amusement. «Ok, t’avais raison. » J’avais envie de lui rétorquer que j’avais toujours raison, mais je me gardai de le lui dire car ce n’était pas une affirmation au présent de vérité général. Et puis, par sa bêtise, le petit mouton qui avait attiré l’attention de son ami ne fut plus seul, vite rejoint par ses camarades tout aussi blancs. « Je rêve où il nous encercle ? » Oh mon dieu, que venait-il de provoquer ? Ou bien, ce mouton était stupide et venait d’un beuglement faire appel à des renforts, ou bien Shuhei était devenu l’attraction de ces bêbêtes. Ma main attrapa un pan de son manteau pour le faire reculer, la fuite semblait être la seule solution à moins d’organiser des négociations pacifiques en langue non connu. « Dis-moi, ta popularité…. Elle est aussi avec les animaux ? » Je faisais référence à toutes ses filles qui laissaient un message sur sa chaîne, oui j’ai stalké, car on ne se voyait pas trop sur le campus pour que je m’en fasse réellement une idée. Dans cette masse de mouton qui se réunissaient au fur et à mesure, sous un effet mouton où chacun voulait voir ce que son poto allait faire, se fraya un bélier. « Euh..… Sauf si t’as une autre idée que celle de vouloir faire ami-ami avec l’un d’entre eux… fuyons ? »


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 8 Mar - 20:38
tenue.« Je rêve où il nous encercle ? » Non, elle ne rêvait pas, ou alors nous étions deux à rêver. Mais j‘en doutais très fortement. La solidarité animale, pouvait faire vraiment flipper quand même. « Dis-moi, ta popularité…. Elle est aussi avec les animaux ? » Me tournant vers elle, tout en pinçant mes lèvres, je penchais la tête en réfléchissant deux secondes. « A part dresser les serpents, je n’y connais rien en mouton… alors ma popularité avec eux ne doit pas être tip top. » Mais bon, les gens en général avaient plus peur des serpents que des moutons… Je n’allais quand même pas, avoir peur de fichu mouton alors que j’avais des serpents chez moi… C’était le monde à l’envers quand même. « Euh..… Sauf si t’as une autre idée que celle de vouloir faire ami-ami avec l’un d’entre eux… fuyons ? » Clignant des yeux en regardant une nouvelle fois les moutons, je l’attrapais par la main pour commencer à partir, en douceur. Pas que mais un mouton qui court, ben ça court vite ! « Tout en douceur. La prochaine fois, on n’ira pas dans la nature, on ne veut pas de nous. » C’était surement un message subliminal allez savoir. Reculant doucement, je guettais les animaux avant de commencer à courir en les voyant faire de même. Bordel. On était sérieusement en train de se faire courser par une horde de mouton méchant là ? « Je propose qu’on grimpe un arbre ! Ou tu peux courir longtemps ?! » Dis-je en lui tirant le bras, essayant de courir à son allure pour ne pas lui déboiter le dis bras.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 8 Mar - 21:13
tenue. ∆ Dresser des serpents ? L’activité m’intéressait mais ce n’était pas vraiment l’occasion rêvée pour poser les multiples questions qui me traversaient l’esprit. « Tu es sacré, roi des moutons en ce jour ! » pouffais-je de rire, malgré la gravité de la situation car aussi blanc étaient ces moutons, ils semblaient loin d’être aussi innocent ou naïf à la couleur associée à leur laine. « Ce serait cool de fêter cela, vivant par contre. » Il m’attrapa la main et nous filions en flèche. Sauf que nous n’étions pas les seuls à courir, car aussitôt, ils nous poursuivaient tel des poulets. Quel crime avions-nous commis ? Aucune idée. «Tout en douceur. La prochaine fois, on n’ira pas dans la nature, on ne veut pas de nous. » Je grimaçais, pour autant, je ne comptais pas baisser les bras. Que la nature le veuille ou non, je comptais bien continuer mes explorations… mais pas aujourd’hui. « Où voudrais-tu qu’on aille la prochaine fois ? Sous la mer ? » En fait, je n’arrivais toujours pas à réaliser que nous nous faisions pourchasser par des moutons, c’était tellement surréaliste comme scène. « Je suis sûre que t’as tapé dans l’œil de la mauvaise femelle, c’pour ça que le bélier n’est pas content ! » Courir me faisait du bien malgré tout, ce n’était pas forcément les bonnes chaussures et je n’avais pas l’habitude de me faire tirer, mais je trouvais l’air de la campagne mystérieusement vivifiant. «Je propose qu’on grimpe un arbre ! Ou tu peux courir longtemps ?! » Oh, il était mignon de s’inquiéter ainsi pour moi, pour autant, je ne savais pas si c’était une bonne situation que de courir sans savoir où nous allions. Et si on se retrouvait au bord d’un précipice à cause de ces moutons puants ? L’idée m’effrayait un peu. « Si tu es capable de m’apprendre à grimper en trente secondes, je suis partante ! » Je gardais mon entrain habituel, je serais sa main dans la mienne. « Comparé à la classe découverte, je t’avoue que…. Je préfère cette journée » Un sourire amusé étira mes lèvres, je commençais à manquer de souffle à force de parler.



Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 11 Mar - 22:14
tenue.« Tu es sacré, roi des moutons en ce jour ! » J‘aurais préféré éviter ce statut. C’était sa faute de base si le mouton avait pas l’air content. Moi tout allait bien avant qu’elle ne m’appelle à la rescousse ! « Ce serait cool de fêter cela, vivant par contre. » Ouais, ben j’espérais ne pas me faire tuer par des moutons. Ça serait dramatique quand même. Cause de la mort, tué par des moutons. La honte. Je préférais encore mourir en tombant du trottoir. Ça faisait moins la honte. En attendant on devait s’en aller, fuir pour ne pas se faire charger par ces bêtes vêtu de laine. « Je suis sûre que t’as tapé dans l’œil de la mauvaise femelle, c’pour ça que le bélier n’est pas content ! » « J’ai bon dos, quand on sait que le premier à avoir ennuyé c’est toi. Tout a commencé par toi. Ils étaient tout sages avec moi au départ. C’est ton mouton-là qui a tout fait foirer. » Je courais un peu plus vite, en tenant sa main avant de proposer de monter dans un arbre. Un mouton ça ne grimper pas les arbres, alors il n’y avait pas de raison pour avoir un quelconque souci en hauteur non ? « Si tu es capable de m’apprendre à grimper en trente secondes, je suis partante ! Comparé à la classe découverte, je t’avoue que…. Je préfère cette journée. » Je souris amusé avant de m’arrêter devant un arbre. « Ah ouais ? On en parlera là-haut. » Me baissant, je lui fis signe de poser son pied sur mes deux mains liées pour qu’elle prenne appuie. « Pose bien tes mains sur l’arbre et attrape la branche dès que tu peux. » Une fois les mains sur l’arbre je la soulevais d’un coup avant de la monter aussi haut que possible. Ça pouvait paraitre surprenant mais oui. J’étais assez musclé. Une fois en haut je montais à mon tour sans aucun souci ayant l’habitude de ce genre d’activité. « Voilà. On ne craint plus rien. »


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 20:51
 

Coeur coeur paillette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Coup de coeur, coeur de gueule
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-