AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Coeur coeur paillette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 12 Mar - 15:38
tenue. ∆ «J’ai bon dos, quand on sait que le premier à avoir ennuyé c’est toi. Tout a commencé par toi. Ils étaient tout sages avec moi au départ. C’est ton mouton-là qui a tout fait foirer. » L’air indigné, les yeux ronds, la bouche entrouverte, je ne m’estimais absolument pas responsable de la situation ! Certes il y avait un de ces moutons qui m’étaient légèrement hostile, mais ce n’était pas moi qui a tenté de pactiser avec l’adversaire en désignant le plus rageux d’entre eux.. sympathique. Enfin, je n’avais pas vraiment le temps de contre-argumenter, il me fallait courir en évitant de trébucher sur le petit caillou fourbe. M’arrêtant, profitant de cette courte pause pour reprendre mon souffle, tout en jetant des regards anxieux, au cas où un mouton éclaireur les aurait rattrapés. «Ah ouais ? On en parlera là-haut. » Je levais les yeux pour observer l’arbre, cela faisait longtemps que je n’avais pas grimpé à un arbre, la dernière fois devait être en primaire ou peut-être au tout début du collège. « Pose bien tes mains sur l’arbre et attrape la branche dès que tu peux. » Je fronçais légèrement les sourcils, un peu inquiète, mais je lui faisais confiance et je m’exécutais, attrapant la branche bien épaisse avant de m’y hisser dessus. Nul besoin que je tende la main à Shuhei, il me rattrapa bien vite, montant même sur une branche plus haute que la mienne. Maintenant que j’étais sur ce fichu arbre, j’avais envie de continuer cette petite ascension. « Tu crois qu’on peut monter jusqu’à la cime ? Comme Katniss dans son second Hunger Game ? »



Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 12 Mar - 15:54
tenue.« Tu crois qu’on peut monter jusqu’à la cime ? Comme Katniss dans son second Hunger Game ? » Relevant le regard, pour voir le reste de l’arbre, je restais quelques secondes silencieux en méditant le pour ou le contre. Pour ma part il n’y aurait aucun souci à le monter, mais pour elle… Je ne voulais pas non plus finir cette journée à l’hôpital parce qu’elle aurait cassé une branche et aurait atterrit au sol en se brisant dieu sait quoi. Plissant le nez, j’haussais les épaules en me penchant vers elle. « Yep. Mais je ne sais pas pour toi… Faudrait que tu me suives en posant tes pieds là où je les ai posés. » dis-je en lui tendant le bras pour qu’elle attrape ma main et monte à la branche ou j’étais. Une fois sa main prise, sans rien lui dire je la tirais d’un coup sec vers moi pour de mon autre main l’attraper à la taille et la plaquer vivement contre moi, butant alors mon dos contre le tronc. Souriant en coin je lui fis un clin d’œil avant de lâcher une fois sur la branche. « Je vais t’apprendre à faire le singe. Tu vas voir, c’est trop cool. » Susurrai-je avant de me mettre debout sur la branche. Commençant à monter, je tentais d’y aller doucement pour qu’elle observe et fasse comme moi. Une fois sur la branche du dessus je me penchais en la laissant faire. « Ne stresse pas. Je tends ma main pour t’attraper si tu glisses. » Dis-je alors on faisant pendre mon bras.  


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 12 Mar - 16:45
tenue. ∆ « Yep. Mais je ne sais pas pour toi… Faudrait que tu me suives en posant tes pieds là où je les ai posés. » Ce genre de phrase me rappelait un souvenir d’enfance bien lointain, les fois où Hinata me disait la même chose pour éviter que le disparaisse soudainement sous la neige. Marcher dans ses pas pour être en mesure de le suivre, et délibérément, il faisait de petits pas pour que le puisse le suivre. « Oui Maman ~ » gloussais-je doucement, lui donnant la même réponse que celle que je donnais à mon Oni-san à l’époque. Rien n’avait changé depuis cette époque, juste que j’étais plus grande, moins rondouillette et pas avec lui. Je m’abstenais de lâcher un cri lorsqu’il me tira brusque contre lui, la soudaine proximité m’embarrassait et je déglutissais difficile pour le coup avant de tenter de retrouver mes esprits. Après tout, ce n’était que Shuhei… pas question de le trouver soudainement, plus cool ou je ne sais quoi. « Je vais t’apprendre à faire le singe. Tu vas voir, c’est trop cool. » « C’est l’année du singe qui plus est, c’est parfait » articulais-je avec effort, car plutôt que m’emmurer dans un silence de timide maladive, il me fallait parler, quitte à débiter les choses plus inutiles ou idiotes. Tout se calma lorsqu’il se hissa sur la branche au-dessus. « Ne stresse pas. Je tends ma main pour t’attraper si tu glisses. » Soufflant sur la mèche qui me barrait le visage, car je préférais avoir mes mains posés sur le tronc, j’eu un rire nerveux. « Souhaite-moi plutôt de réussir » Tentant de l’imiter comme je l’avais tout juste vu faire, je réussissais à monter d’une branche plus haut, me serrant à lui de peur de glisser car le vide, ça attirait vachement. Les lois de la gravité quoi. « Oh, regarde, les moutons sont là ! » De haut, la scène semblait encore plus surréaliste car ces derniers semblaient presque décrire un cercle parfait. Les moutons continuaient d’arriver, mais toujours pas de berger.



Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 13 Mar - 11:39
tenue.« C’est l’année du singe qui plus est, c’est parfait » Fronçant les sourcils, je ris doucement. C’est vrai c’était l’année du singe. « Ça risque de nous porter bonheur alors. » Du moins j’osais l’espérer pour elle. J’étais agile et douée pour grimper les choses, c’était mon dada je faisais ça depuis tellement d’années…Pour l’instant je montais d’un cran alors que je me penchais pour l’aider au cas où. « Souhaite-moi plutôt de réussir » Je souris doucement en lui faisant un clin d’œil avant de l’avoir contre moi. La serrant doucement je gardais mon bras autour de sa taille alors qu’elle se posait à mes côtés sur la branche. « Oh, regarde, les moutons sont là ! » Baissant mon regard, je les regardais avant de soupirer. « J’espère qu’ils sont aussi stupides qu’on le dit… Et qu’ils vont retourner dans le champ… » marmonnai-je en soupirant. Pas que mais je n’avais pas forcément envie de passer la journée dans l’arbre. Me tournant vers elle, je souris doucement en la fixant d’un air taquin. « Tu ne m’as même pas offert de chocolat. Je suis déçu. » Je lui donnais un faible coup de coude avant de rire. « Je devrais te jeter dans la horde de mouton pour le coup. » Bien évidemment je rigolais. Je n’allais pas faire ça quand même.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 13 Mar - 13:39
tenue. ∆ «J’espère qu’ils sont aussi stupides qu’on le dit… Et qu’ils vont retourner dans le champ… » Je le scrute, cherchant dans son regard s’il ne plaisantait pas, mais voyant que son souhait était sincère, je ne pus m’empêcher de rire aux éclats, portant le dos de ma main contre ma bouche pour me retenir de rire davantage. « S’ils sont stupides…. Je doute qu’ils retournent sagement dans leur champ, baka. » Le baka était tout de même dit affectueusement, d’une voix plus douce afin de ne pas le vexer non plus. «Tu ne m’as même pas offert de chocolat. Je suis déçu. » Oups, j’avais oublié ce détail mais nous étions parti non pas pour fêter la saint-valentin mais profiter du voyage qui s’y organisait en vue de celui-ci, non ? Les garçons et les chocolats, c’était pire que les filles. «Je devrais te jeter dans la horde de mouton pour le coup. » Même s’il plaisantait, j’empoignais plus ferment ses manches. Je n’avais pas envie de faire un baptême de l’air précipité. « Hmm. Si tu ouvres mon sac, la première poche, tu trouveras ce que tu cherches » dis-je avec un sourire taquin. Je pensais plutôt les lui donner en pique-niquant dans un champ mais vu qu’il le demandait, je n’allais pas le faire attendre longuement. Sur un arbre, c’était plutôt original. « Tu n’as pas intérêt à te plaindre de leur forme ! ils doivent avoir fondu en plus de cela…. »



Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 14 Mar - 14:13
tenue.« S’ils sont stupides…. Je doute qu’ils retournent sagement dans leur champ, baka. » Bon elle avait raison. Les moutons n’étaient pas très intelligents, alors pourquoi ils retourneraient de là où ils étaient ? Fallait que le berger se dépêche de venir… Histoire qu’on puisse sortir de là-haut quand le soleil commencera à décliner. Il allait faire froid et Noa allait finir en glaçon. Je lui pinçais la joue l’air de rien avant de lui faire la remarque qu’elle ne m’avait même pas offert du chocolat. « Hmm. Si tu ouvres mon sac, la première poche, tu trouveras ce que tu cherches » Mordillant mes lèvres et sans répondre, je regardais son sac, commençant alors à ouvrir la dite poche. « Tu n’as pas intérêt à te plaindre de leur forme ! ils doivent avoir fondu en plus de cela…. » Riant légèrement, je sortis les chocolat avant de les regarder et la prendre par les épaules. « Ils sont tout beaux. Tu les as faits ou tu les as achetés ? » Demandai-je en lui faisant un bisou sur la joue pour la remercier. Ouvrant le paquet, j’en piquais un avant de sourire. « Ils sont bons. Merci Noa. » Je soupirais en lui tendant le paquet. Elle en voulait peut-être un qui sait. Entendant du bruit en bas, je regardais avant de voir le berger arriver doucement. Agé, il prenait son temps. Le chien aboyant, il fit alors partir les moutons petit à petit. « On aurait dû aboyer. Ils auraient peut-être eu peur. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 14 Mar - 22:53
tenue. ∆ « Je les ai fait moi-même ! » murmurai-je avec un sourire qui s’étirait presque à mes oreilles, tellement j’étais ravie de recevoir un tel compliment. Peut-être que si je n’avais plus la foi à continuer mes études en économie-gestion, j’envisagerais une reconversion dans l’art du chocolat. Pour le coup, j’étais fière de moi, surtout après le temps que j’avais préparé pour les faire, sans compter le chocolat gâché mais bien dégusté. «Ils sont bons. Merci Noa. » Je déclinais sa proposition en agitant la main, j’en avais assez mangé pour le mois et puis, j’étais fâchée avec ma balance depuis quelques semaines. « Tant mieux, parce que je ne te raterais pas pour la white day »glissais-je sur un ton taquin, feintant un moment un semblant de fermeté avant de rire doucement. Parce que perché sur un arbre, en ayant pour seul équipement de secours, Shuhei, je n’osais vraiment pas me décoller de lui, pas même pour regarder le berger arriver, accompagné de son chien. «On aurait dû aboyer. Ils auraient peut-être eu peur. » Pas sûr qu’ils aient été dupe, tu te contentais de pouffer doucement de rire. « En tout cas, tout ce que je sais, c’est qu’on a bien l’air stupide à se retrouver perché pour échapper à des moutons… En attendant, faudrait bien redescendre ? À moins, qu’on passe la fin de journée sur cette branche. » Si pour le moment je n’avais pas froid, ça n’allait pas tarder si je restais aussi longtemps sans bouger, sans compter que la sueur de notre petite course rafraichissait drôlement. Mais passer la nuit ici, impossible. « On devrait prendre une photo mine de rien. C’est pour tous les jours qu’on a une vue d’un coucher de soleil, sur un branche d’arbre » murmurai-je en commençant à chercher au fond de mes poches, mon téléphone introuvable.



Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 15 Mar - 21:28
tenue.« Je les ai fait moi-même ! » Un sourire s’étira sur mes lèvres. C’était plaisant d’entendre qu’elle avait fait elle-même les chocolats qu’elle m’avait offert. Elle y avait mis son cœur. C’était agréable oui. « C’est la première année que tu le fais, ou tu le fais chaque année ? » Pas que j’étais réellement curieux sur la chose, mais je voulais en quelque sorte en apprendre un peu plus sur elle, alors autant débuter avec ce que je pouvais. « Tant mieux, parce que je ne te raterais pas pour la white day » Je la regardais avant de lui caresser la tête l’air de rien. « Je ne t’oublierai pas ne t’inquiète pas, tu peux dormir en paix jusqu’au quatorze mars. » Je la rassurai l’air de rien. Je n’oubliais pas le white day, jamais. Pas que je sois un habitué mais… depuis quelques années oui, on m’offrait du chocolat à la saint Valentin en général, alors j’étais plus ou moins obligé de répondre… enfin, pas à toute… Voyant le berger venir récupérer ses moutons avec le chien, je lançais alors en riant qu’on aurait dû aboyer pour faire fuir les bêtes à laines. « En tout cas, tout ce que je sais, c’est qu’on a bien l’air stupide à se retrouver perché pour échapper à des moutons… En attendant, faudrait bien redescendre ? À moins, qu’on passe la fin de journée sur cette branche. » La journée sur cette branche ? On allait vite s’ennuyer et surtout avoir mal aux fesses. Parce que l’épaisseur de la branche n’était pas des plus agréables non plus. « On devrait prendre une photo mine de rien. C’est pour tous les jours qu’on a une vue d’un coucher de soleil, sur un branche d’arbre » La voyant chercher j‘haussais un sourcil. « Tu ne trouves pas ton téléphone ? » Je cherchais le mien avant de le trouver bel et bien dans ma poche, ce qui me rassurait. « Tu l’as peut être tombé en courant ? Tu veux que j’aille voir ? Ou tu veux qu’on descende tous les deux ? »


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 15 Mar - 22:36
tenue. ∆ Peut-être que je devrais lui préciser que certains des chocolats étaient piégés ? L’idée me trotta à l’esprit quelques instants avant de disparaître, quand il me posa sa question, à savoir si c’était la première fois que j’en faisais. Je le voyais arriver gros comme une montagne, plutôt que de m’arracher un rire, je commençais à le prendre un peu plus au sérieux. « Hmm. Tu ne devrais pas plutôt me demander si je n’ai pas déjà offert de chocolat pour la Saint Valentin à un garçon ? » Je lui retournais la question, toujours pas décidée à lui répondre, laissant durer ce semblant de suspens entre nous. Je n’allais pas lui servir la réponse sur un plateau doré, non ? J’enchaînais sur autre chose, lui laissant ce détail lui triturer l’esprit pour le moment. «Tu ne trouves pas ton téléphone ? » Je secouais la poche, incapable de retrouver mon smartphone, pourtant je le mettais toujours dans la même poche, mais niet. «Tu l’as peut être tombé en courant ? Tu veux que j’aille voir ? Ou tu veux qu’on descende tous les deux ? » De nouveau, je secouais la tête. « Descendons ensemble, je ne me vois pas rester ici… il n’y a plus de mouton à fuir » murmurais-je d’un ton allègre, bien que soucieuse d’avoir perdu mon bien. « Et t’imagines si tu n’arrivais plus à retrouver l’arbre ? Je serais bloquée sur cette branche, toute seule… ! » L’idée de passer la nuit, enlacé au tronc de l’arbre n’était pas le genre de perspective que je voulais imaginer. Par contre, si monter semblait facile.. Redescendre s’avérait beaucoup plus stressant. « C’est dans des moments comme ça que je voudrais être un koala »



Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 17 Mar - 13:44
tenue.« Hmm. Tu ne devrais pas plutôt me demander si je n’ai pas déjà offert de chocolat pour la Saint Valentin à un garçon ? » Euh… Je restais un peu idiot sous sa question. Pourquoi je devrais demander ? Etait-ce quelque chose qui réellement m’intéressait ? Non pas vraiment. Et puis vu notre âge, je me doutais bien qu’elle avait dû déjà offrir des chocolats à des garçons… Si elle m’en offrait à moi, un simple ami, alors forcément… « La réponse est évidente, il n’y a pas besoin de question… Tu m’offres des chocolats alors qu’on est ami. Je ne suis pas le premier ça se voit. Après faire soit même le chocolat… C’est autre chose. Il parait que ça prend du temps. Et que certaines filles ratent même le chocolat. » Je fronçais les sourcils en imaginant la chose avant de sourire. J’étais content d’être un homme finalement. Ayant perdu son téléphone je proposais de descendre pour aller le chercher, sauf si elle voulait venir avec moi. « Descendons ensemble, je ne me vois pas rester ici… il n’y a plus de mouton à fuir. Et t’imagines si tu n’arrivais plus à retrouver l’arbre ? Je serais bloquée sur cette branche, toute seule… ! » Je souris doucement. Comment pourrais-je perdre l’arbre ? Si y’avait bien quelqu’un ici avec le sens de l’orientation c’était moi. Avec tout ce que j’avais passé comme temps en forêt avec aniki. « C’est dans des moments comme ça que je voudrais être un koala » Fourrageant ses cheveux je lui fis signe de monter sur mon dos. « Allez monte, accroche toi bien et profite. » Je lui fis un clin d’œil tout en l’aidant à bien s’accrocher à mon dos. Passant bien ses jambes autour de ma taille, je me levais a faisant légèrement sauter pour la remonter avant de descendre de l’arbre. « J’ai l’habitude d’avoir des sacs sur mon dos, alors porter quelqu’un ne me dérange pas plus que ça. » Dis-je en descendant avec précaution avant d’arriver en bas bien rapidement. La posant au sol, je clignais des yeux en pointant du doigt le sol. « Regarde ! Il est là ton téléphone. Tu as dû le tomber en montant. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 21 Mar - 1:33
tenue. ∆  Non mais je ne pensais sérieusement pas à ce que je disais en formulant mon désir de devenir ce petit mammifère gris. Il n’y avait que Shuhei pour me prendre au sérieux, et jusqu’à qu’il m’indique vraiment de monter sur son dos, je pensais vraiment qu’il plaisantait. Et même une fois accroché à lui, en mode kaola à l’envers, j’en revenais même pas, mon dieu que suis-je en train de faire ? «J’ai l’habitude d’avoir des sacs sur mon dos, alors porter quelqu’un ne me dérange pas plus que ça. » Je ne pus m’empêcher de rire silencieusement, s’il m’avait porté lorsque j’avais mes petits kilos en trop, je n’étais pas certaine qu’il tienne le même discours et encore fallait-il qu’on se soit rencontré. « Entre un sac et une personne, il y a tout de même une différence… T’es sûr de toi ? Je veux bien te faire confiance mais... Tout de même, je ne faisais que plaisanter » murmurai-je pas très assurée, évitant de baisser mon regard vers le vide et serrant davantage mon emprise autour de son cou sans trop en faire non plus, il risquait de ne plus respirer sinon. Je n’ai pas vraiment eu le temps de faire une crise de confiance, qu’on arrivait déjà sur la terre ferme. « Regarde ! Il est là ton téléphone. Tu as dû le tomber en montant. » Me dirigeant vers l’endroit qu’il désignait, je récupérais mon téléphone et le rallumais, pas d’écran fissuré, juste la coque qui était un peu amoché. « Merci Shuhei » dis-je en lui donnant un léger coup de coude avant de mettre mon téléphone dans mon sac et réajuster celui-ci sur mon dos. « Il serait temps de rentrer non ? Surtout que pour le coup… je ne sais plus où se trouve le sentier On doit être arrivé par ce coin-là, non ? À moins que je me trompe...  » Le sens de l’orientation et moi, ça faisait un peu deux mais cela ne m’empêchait pas de voyager, ça pimentait juste le voyage et faisait rire mes abonnés.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 22 Mar - 21:21
tenue.« Entre un sac et une personne, il y a tout de même une différence… T’es sûr de toi ? Je veux bien te faire confiance mais... Tout de même, je ne faisais que plaisanter » « Mais non ne t’inquiète pas. Tu es toute légère en plus. » Ce qui était vrai, je ne disais pas ça pour la rassurer ou quoi. Elle était vraiment légère. Un petit coucou pour moi. Du coup je ne pris pas bien longtemps pour descendre de cet arbre. Suffisait que je sois un peu prudent et assez minutieux et le tour était joué. Sans aucun souci, je la déposais au sol avant de trouver son téléphone portable, au pied de l’arbre. Elle avait dû le tomber en montant tout à l’heure. Ça arrivait, au moins, on l’avait retrouvé. « Merci Shuhei » Je souris simplement en guise de réponse. « Il serait temps de rentrer non ? Surtout que pour le coup… je ne sais plus où se trouve le sentier On doit être arrivé par ce coin-là, non ? À moins que je me trompe... » Amusé de la voir si perdu, je pointais du doigt là ou se trouvait le sentier. « C’est là-bas. Tu n’as pas le sens de l’orientation non ? » Je fourrageais ses cheveux avant de partir en direction du sentier. « Enfin, en attendant soyons prudent… ça serait bête de retomber sur la horde de moutons enragée… » Et de devoir à nouveau fuir comme deux idiots… Oui, non fallait éviter. Lui attrapant la main, je marchais de façon précautionneuse et surtout le regard porté au loin histoire de voir si des moutons étaient en visu ou pas. Une fois sur le sentier, je relâchais un peu mes gardes, pas de trace de mouton c’était bon signe. On pouvait déjà voir au loin l’auberge où on devait passer la nuit. « J’ai faim… »


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 2 Avr - 18:09
tenue. ∆   «C’est là-bas. Tu n’as pas le sens de l’orientation non ? » Tandis qu’il s’amusait à me décoiffer pour la énième fois de la journée, je me contentais de grogner, claquer mes dents contre mon palais. Pas question de lui répondre et confirmer ses doutes ou les 1% qui le saisissaient encore. De cette façon, je pourrais rester secrète, encore fallait-il que je puisse cacher quoi que ce soit, si ce n’est qu’une seule et unique chose. « Enfin, en attendant soyons prudent… ça serait bête de retomber sur la horde de moutons enragée… » J’haussais les épaules, après les moutons enragés, que restait-il d’autre ? Les vaches constipés, les lapins crétins, les boucs émissaires et encore… Je n’étais pas certaines de vouloir tous les rencontrer de toute façon, lui tout comme moi avions eu notre dose de la journée. « Au pire, on sera suffisamment échauffé pour courir encore plus vite » murmurais-je,  le regard baissé vers sa main qui attrapait la mienne. De nous deux, c’était lui qui risquait de tomber, après tout, qui était celui qui avait chuté tantôt ? Mais je ne dis rien, cela ne me dérangeait pas, bien au contraire, c’était plus agréable ainsi. « J’ai faim… » J'acquiesçais et mon ventre en faisait de même, commençant à gargouiller silencieusement mais ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne se manifeste davantage.  « Argh. Pas ta faute j’ai aussi faim » bougonnais-je en gonflant mes joues et en le tirant vers moi juste pour le déstabiliser. « Quel genre de plat t’attends-tu à te voir servir une fois là-bas ? » Non, je ne me faisais absolument pas du mal, c’était davantage la curiosité qui parlait. Il aimait de tout en général, pour autant, chacun avait ses envies selon la situation. « J’aimerais une bonne soupe pour le coup,  du genre un bouillon de poulet ! »


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 4 Avr - 12:14
tenue. Au pire, on sera suffisamment échauffé pour courir encore plus vite » « Oui surement. Enfin ça dépend. Heureusement que les humains n’existaient pas pendant l’ère des dinosaures. Enfin, ça aurait pu être cool aussi comme cohabitation… » et ça aurait pu être enrichissant et fantastique de pouvoir voir des dinosaures. Sauf bien évidemment ceux qui mangeaient de la viande. Mais bon on vivait bien avec des prédateurs tels que les lions, tigres, et j’en passe. Alors pourquoi pas avec des dinosaures ? On s’habituait bien à tout. Soit en attendant pour ma part j’avais faim et je ne manquais pas de lui en faire part. Il me tardait d’arriver et de pouvoir manger un morceau. « Argh. Pas ta faute j’ai aussi faim » Je souris doucement. Par ma faute ? Oups. Et en plus elle me tirait vers elle. Manquant de tomber, ne m’y attendant pas, je la poussais à mon tour l’air de rien. Doucement ceci dit. Je ne voulais pas non plus lui faire de mal. « Quel genre de plat t’attends-tu à te voir servir une fois là-bas ? » Hum… Bonne question ça. « Un truc bien campagnard ? Genre soupe, tout ça ? » Ou peut-être un truc bien consistant ? J’imaginais un truc bien épais, bien chaud pour tenir au corps. Quand bien même ce soit le soir et qu’il faille dormir… « J’aimerais une bonne soupe pour le coup, du genre un bouillon de poulet ! » Un bouillon de poulet, j’aimais bien. C’était cool le poulet. « S’il faut on aura un bouillon de mouton avec tout ce qu’il y a comme mouton ici. » Je me retenais de rire un instant avant de vraiment rire. C’est vrai quoi… Je n’avais pas vu un seul poulet pour l’instant. Mais que des moutons ! Arrivant enfin vers l’auberge, je pressais le pas en soupirant. Il commençait à faire de plus en plus frais en plus. Entrant dans la bâtisse, j’humais l’air qui sentait très bon. Me tournant vers le type de l’accueil je souris longuement. « Vous savez ce que l’on va manger ? » J’étais curieux. « Une soupe de champignons et légumes, un bol de riz et des accompagnements avec de l’agneau. » Tiens j’avais raison ! JE lui donnais un coup de coude. « On peut être servit dans notre chambre ? » Le monsieur hocha la tête. Le remerciant je fis signe à Noa de me suivre.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 10 Avr - 19:41
tenue. ∆ «S’il faut on aura un bouillon de mouton avec tout ce qu’il y a comme mouton ici. » L’idée d’avoir dans mon assiette un de ces moutons casse-pieds me plaisait autant que cela me dégoûtait. Dans un esprit immature, j’aurais certainement pris plaisir à tondre et humilier dans la foulée ces pauvres bêtes, mais après ce mini-marathon, je ne pouvais plus calculer ces herbivores loin d’être aussi doux. Les voir dans ma soupe ? Je n’étais pas certaine de pouvoir en avaler une seule bouchée. « Oh pitié, ce serait le comble…Je ne peux plus les voir pour le moment. Je crois que je vais en faire des cauchemars. » Il me fallait du temps pour réconcilier les deux images que je me faisais de ces créatures et pour le moment, le souvenir était bien trop vif pour que je puisse prendre un quelconque recul. Tandis qu’il riait, je croisais les doigts pour que les pronostics de Shuhei soient erronés. « Je la sens trop mal cette histoire soudainement » murmurais-je en me raclant la gorge nerveusement tandis que nous arrivions devant ‘auberge, qui plus que jamais, me semblait angoissante. « Je veux du poulet, du poulet, du poulet » marmonais-je silencieusement de mon côté, n’arrivant pas à étirer un sourire à quiconque tellement cela commençait à me stresser surtout lorsqu’il posa la question au standardiste. «Une soupe de champignons et légumes, un bol de riz et des accompagnements avec de l’agneau. » Le coup de coude qu’il me donna ne suffisait pas à me faire oublier les paroles du jeune homme, en guise de représailles, je lui pinçais de mes doigts sa petite bouée inexistante, n’attrapant que de la peau. Tant pis, cela faisait encore plus mal. « Avoue que manger le gosse de nos poursuivants te fait tripper ! » chouinais-je avant de pousser un long soupire. « Mine de rien, je plains ces pauvres bêtes… Toute l’année ils sont choyés... dans le but de finir dans une assiette. » Me déchaussant, je me laissais tomber sur le sol recouvert de tatami, ne prenant même pas la peine de sortir un futon ou quoique ce soit, après tout, nous n’allions pas tarder à manger. « Diiiis….je peux voir les photos que tu as prise ? » demandais-je en levant mes bras pour qu’il passe son appareil.



Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 12 Avr - 20:55
tenue.« Oh pitié, ce serait le comble…Je ne peux plus les voir pour le moment. Je crois que je vais en faire des cauchemars. » Je ne pus m’empêcher de rire. Elle allait faire des cauchemars sur des pauvres petits moutons ? Les gens préféraient compter les moutons pour pouvoir s’endormir, à présent Noa allait compter des poulets pour pouvoir s’endormir plutôt. « Tu vas compter les poulets ce soir pour t’endormir ? » Je faisais de l’humour et me moquais un peu d’elle pour le coup. « Je la sens trop mal cette histoire soudainement » ah bon ? Haha. « Je veux du poulet, du poulet, du poulet » Je la regardais en souriant attendant le verdict final, et il y avait tout sauf du poulet. En fait il y avait surtout de l’agneau, l’enfant de notre cher et tendre mouton le méchant là-bas. Les pauvres, mine de rien. La sentant me pincer la taille je me décalais en lui retirant la main. Qu’est-ce qu’elle me faisait cette chipie. « Avoue que manger le gosse de nos poursuivants te fait tripper ! » Je posais ma main sur ma bouche en faisant un faux rire. « On apportera les os aux moutons là-bas pour le remercier. » C’était clairement méchant et je me sentais même mal d’avoir dit ça. C’était un peu… Horrible. « Mine de rien, je plains ces pauvres bêtes… Toute l’année ils sont choyés... dans le but de finir dans une assiette. » « Tu aurais dit pareil s’il nous avait dit qu’on mangeait du poulet ? » J’haussais un sourcil en haussant les épaules. Elle avait raison, mais je ne préférais pas y penser. Sinon j’allais finir végétarien. Sans tarder on partit dans notre chambre. Histoire de nous reposer un peu avant le diner. « Diiiis….je peux voir les photos que tu as prise ? » Attrapant mon appareil photo, je lui donnais avant de prendre un futon et le jeter au sol à côté d’elle. Me laissant tomber dessus je soupirais longuement avant d’enlever mes appareils des oreilles et les éteindre. Les posant plus loin je passais un bras derrière ma tête. « Y’en a qui te plaise ? » Dis-je en bâillant longuement.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 13 Avr - 11:10
tenue. ∆  « Tu aurais dit pareil s’il nous avait dit qu’on mangeait du poulet ? » Plissant les yeux, allant même jusqu’à le fusiller du regard d’avoir osé retourner la phrase en utilisant le poulet, je finis par rire. Je réalisais le ridicule de ma phrase, mais tout de même, je ne portais pas le même appétit pour les deux animaux, surtout pour le mouton depuis notre mésaventure. « Ce sont deux choses différentes voyons » répliquai-je en feignant l’agacement avant d’hausser les épaules, « dans tous les cas…  il va me rester au travers de la gorge cet agneau. » Quand j’imaginais l’adulte qu’il aurait été, un vrai enfoiré, peut-être que c’était mieux qu’il me serve à me nourrir, enfin tout était sujet à débat entre la consommation et les animaux. Dans tous les cas, je n’étais pas prête à me mettre en symbiose avec mère nature. Dans tous les cas, nous étions partis pour déguster de l’agneau et je me changeais les idées en lui demandant son appareil photo, appareil qu’il tendit. Appuyant sur le petit bouton indiquant la galerie, mon regard se glissa vers mon ami qui s’installa sur son futon. «Y’en a qui te plaise ? » Parce qu’il bailla sans mettre sa main devant la bouche, je le fis à sa place, le faisant alors imiter un indien. « Tu ne devrais pas dormir avec tes vêtements sales sur ton futon » murmurais-je bien que je savais qu’il ne m’entendait pas et qu’en plus de cela, j’avais le regard rivé vers l’écran de son appareil, le tendant suffisamment haut au-dessus de moi pour qu’il puisse regarder en même temps. J’aimais toutes les photos qu’il prenait en général, grimaçant lorsque je me voyais dans l’une d’entre elles. « Celle-ci » pointais-je de l’index, avant de tourner ma tête vers lui et lui répéter les mots en articulant pour qu’il puisse lire sur mes lèvres ce que je lui disais. Je répétais cette action à chaque prise qui me plaisait. « Il faudrait que tu me les envois, j’en ferais un album. » C’était ma lubie de ces dernières années, faire des albums photos, laisser des traces derrière moi une fois que je partirais. Enfin, j’avais largement le temps. « N’oublie pas, d’accord ? » Posant l’appareil sur le futon de Shuhei, je m’étirais un peu avant de m’allonger sur le côté, face à lui pour lui dire « Ils sont trop lents… je crois que je fais faire une petite sieste, réveille-moi quand tu les entends arriver, ok ? » Je n’attendis pas qu’il me réponde pour lui tourner le dos et attraper mon sac pour y poser ma tête dessus en guise d’oreiller.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 28 Avr - 21:23
tenue.« Ce sont deux choses différentes voyons. dans tous les cas… il va me rester au travers de la gorge cet agneau. » Le sourire aux lèvres, j’hochais la tête d’une façon qui voulait dire clairement que je me moquais d’elle. Comme si ce n’était pas la même chose. Mais je restais comme elle, les agneaux, et moutons là, allait rester en travers de ma gorge. Enfin, les vivants, pas ceux qu’on allait manger. Eux, je m’en foutais, ils allaient me nourrir et faire stopper mon ventre de crier famine haha. « Au moins on pourra dire qu’on a passé une saint valentin drôle. » C’était toujours ça non ? Allant dans la chambre, je me laissais tomber sur le futon avant d’enlever mes appareils pour les éteindre. Je n’avais pas beaucoup de pile, et puis je n’étais qu’avec elle, je savais lire sur les lèvres, alors c’était tout à mon avantage, je n’aurais pas trop de souci à comprendre si je pouvais voir ses lèvres. « Tu ne devrais pas dormir avec tes vêtements sales sur ton futon » Bon ok, je ne l’avais pas vu parler, mais j’avais compris qu’elle avait parlé. Ses joues avaient bougé de ce que j’avais vu. La laissant s’asseoir à côté de moi, je la regardais quelques secondes avant de sourire et regarder les photos. La voyant pointer du doigt une photo je me tournais, pour relever mon regard vers sa bouche. « Il faudrait que tu me les envois, j’en ferais un album. » J’hochais la tête. « Je te les enverrais une fois chez moi. » Soit demain en quelque sorte. « N’oublie pas, d’accord ? » « T’inquiète pas. » Marmonnai-je alors qu’elle posait l’appareil photo sur le futon. La voyant s’allongeait, je la suivais du regard. « Ils sont trop lents… je crois que je fais faire une petite sieste, réveille-moi quand tu les entends arriver, ok ? » Avant même que je ne puisse répondre, elle me tourna le dos. L’observant sans bouger, je la scrutais de haut en bas. Noa, était tout de même belle, oui, même de dos. Attrapant mon téléphone sans un bruit, je la pris en photo, sachant que ça ne faisait pas de bruit, contrairement à mon appareil photo. Le posant je m’allongeais à mon tour tout en bâillant. Fixant le plafond, je fermais les yeux quelques secondes avant de les rouvrir et prendre mon téléphone pour jouer dessus. J’allais m’endormir sinon. En fait, rester allongé, me donnait déjà envie de dormir. Me relevant, je bâillais encore plus. Ecoutant autour de moi, je me trouvais stupide. Comme si j’allais entendre quoi que ce soit… Attrapant un appareil, je l’enfilais à mon oreille droite histoire de les entendre arriver. Un bon quart d’heure plus tard, ils arrivèrent. Sans un bruit, je me levais pour prendre le plateau et le poser au sol. La regardant je la poquais. « Noa ? C’est prêt. » Marmonnai-je avant de me pencher vers elle et souffler sur son visage.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 21 Mai - 21:18
tenue. ∆ Je n’étais pas de celle qui aimait particulièrement les siestes, une sensation de perte de temps désagréable s’y accompagnait pour autant, dès que je fermis les yeux, je plongeais presque instantanément dans un sommeil comateux. Je l’entendais s’agiter mais s’ajoutais dans mon esprit, une touche de fantaisie, je rêvais doucement dans un univers où pulsion et sentiment prenait forme et couleur et les mots restaient coincés au fond de ma gorge. Notre chambre confortable se transforma soudainement en un aquarium, plus le rêve se déroulait et plus il prenait la forme d’un cauchemar, j’avais l’impression d’étouffer, doucement, lentement, j’agonisais. « Noa ? C’est prêt. » Je sursaute, en sueur et me redresse en grommelant, poussant un râle tout en passant ma main dans mes cheveux pour les ébouriffer et dissimuler tout cela. « Il fait... froid » soufflais-je en frottant mes avant-bras de mes mains avant que je frotte mes doigts glacés entre eux. J’aurais dû faire plus attention, et puis fichue cauchemar. « Hmm. Ça a l’air délicieux » dis-je rapidement en regardant le plateau, bien que l’appétit pour le moment ne fût pas encore au rendez-vous, c’était ma façon pour changer de conversation. Le plat était encore bien fumant, donnant un indice sur le fait qu’il devait même être brulant. « Chiche de voir qui tient le mieux à a chaleur ? Genre en garant un morceau dans la bouche ? Celui qui fait du bruit, se prend une pichenette ? » Ponctuant ma phrase d’un sourire, j’attachais rapidement mes cheveux en une queue de cheval histoire que ma tignasse brune ne me gêne pas non plus. « Sauf si tu veux parier autre chose. » Ça ne me dérangeait pas plus que cela, mais fallait dire que j’étais incapable de manger quelque chose tranquillement, encore moins lorsque je n’étais pas seule.



Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 7 Juin - 15:24
tenue.« Il fait... froid » Oh ? Je trouvais qu’il faisait bon… Elle avait si froid que ça ? Elle avait toujours froid, c’était à la fois fascinant et spéciale. Me levant rapidement sans rien dire, j’augmentais les boutons du chauffage pour qu’elle n’ait plus froid bien longtemps. Je préférais à la rigueur enlever une couche de vêtement que la voir crever de froid devant moi. La pauvre. « Hmm. Ça a l’air délicieux » « Oui, enfin, j’espère que le mouton ne sera pas trop fort. Parait que c’est fort comme viande. Jusqu’au bout ça va nous embêter. » Je la taquinais aussi dans un sens. Mais je me doutais que ça allait être bon. Toute viande avait sa particularité. Mais elles étaient toutes bonnes. « Chiche de voir qui tient le mieux à a chaleur ? Genre en garant un morceau dans la bouche ? Celui qui fait du bruit, se prend une pichenette ? » Haussant un sourcil, je la regardais, en mettant quelques secondes avant de comprendre réellement ce qu’elle était en train de me demander. Mais c’est bon j’avais compris. « Sauf si tu veux parier autre chose. » Je souris doucement. « Non, non, c’est bon. On va faire ce que tu proposes. » Même si pour sûr, on allait se cramer la langue et le palais. Mais pas bien grave, ce n’était l’instant que de quelques jours. Après ça allait partir. Attrapant mes baguettes je soupirais en attrapant un morceau de viande sans pour autant le sortir du plat, histoire de le garder encore un peu au chaud. « C’est bon tu es prête ? » je la regardais faire avant de sourire un peu plus. Je tiendrai bon. Pour sûr. Une fois prête, en même temps, je mis mon morceau dans la bouche, plissant le nez sous la brûlure que j’étais en train de subir. Ça faisait un mal de chien et j’avais envie de boire. Mais je ne bougeais pas, le tout sans la quitter du regard.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 12 Juin - 17:02
tenue. ∆  Sincèrement, si j’étais lui j’aurais pensé que la nana devant moi est complètement weird. Il jouait le jeu et ne rechignait absolument pas à mes demandes, aussi extravagantes que débiles soient-elles. Si lui semblait indifférent, pour le coup, c’était moi qui étais surprise par sa sérénité.  Parfois, je me disais que si j’avais un pouvoir magique, je l’utiliserais bien contre lui pour savoir ce qu’il pense par exemple. Le pauvre, à la fin du petit voyage, il allait certainement me blacklister. « Non, non, c’est bon. On va faire ce que tu proposes. » Il était d’une patience, que parfois, je me demandais si jamais on se retrouvait à rencontrer un fakir, s’il était prêt à marcher sur le tapis de clou. D’une certaine façon, je le trouvais mignon et j’aimais bien cette facette de lui, une véritable force tranquille. « T’es sûr ? T’es pas obligé tu sais.. je ne veux pas t’entendre dire à tes fans que je tyrannise » m’esclaffais-en imitant de mes deux mains, le tyrannosaure. J’étais sérieuse, pour avoir fréquenté de trop près des bully, la limite entre rire et non, était parfois trop bizarre. « C’est bon tu es prête ? [/color]» Parfois, je me disais que j’étais stupide, de proposer de tel pari, mais bon, vu qu’il n’y’en avait pas l’un pour rattraper l’autre, on était bien foutue. « Un dernier mot p’te ? J’aurais juste envie de dire que t’es bête. » Un sourire narquois illumine mon visage, « un, deux… trois ! » Le jeu commençait et aussitôt, poker face. Je le dévisageais, attendant que monsieur cède mais c’était le feu des enfers que j’avais en bouche. « POUARH. COMMENT TU FAIS ? » Ma voix sonnait dans les aigus tandis que je me précipitais à avaler mon verre d’eau fraîchement préparé, mais cela ne suffissait pas. J’avais les papilles en feu. « Arrrrgh. » murmurais-je en éventant ma pauvre langue. « Un souhait, de vainqueur à vaincue ? »


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 26 Juin - 9:50
tenue.« T’es sûr ? T’es pas obligé tu sais.. je ne veux pas t’entendre dire à tes fans que je tyrannise » C’était une bonne idée. Je pourrais le leur dire. Leur annoncé que Noa me tyrannisait souvent et me faisait manger comme quatre dès qu’on se voyait mais aussi, qu’elle m’abimait dès qu’elle en avait l’occasion. Pauvre langue. Et palais. Bref, j’allais souffrir. « C’est une chouette idée, merci de me l’avoir soufflé. » Je lui tirais la langue en faisant un petit clin d’œil. Enfin pour le coup on allait vraiment souffrir. Est-ce que j’allais en ressortir vivant ? Bonne question. J’allais souffrir pendant quelques temps à coup sûr. « Un dernier mot p’te ? J’aurais juste envie de dire que t’es bête. un, deux… trois ! » C’était elle la bête héhé. Le morceau en bouche, je souffrais en silence, prenant sur moi, dans une sorte de self control que je ne me connaissais pas. Comme si j’avais l’habitude de faire ce genre de chose. Un gout de déjà vu ? Je trouvais ça bizarre. « POUARH. COMMENT TU FAIS ? » Elle avait perdu. Je souris doucement avant d’avaler mon morceau et tirer doucement la langue. J’avais toute la bouche en feu. Attrapant de l’eau, je bus doucement pour soulager les brûlures. ]« Bonne question. » Mais c’était bizarre comme sensation. « Un souhait, de vainqueur à vaincue ? » Hm… Je réfléchissais longuement en la fixant, comme pour chercher l’inspiration. Qu’est-ce que je pouvais bien lui demander. Oh je sais ! « Un massage ! Des épaules. J’espère que tu n’es pas une fille brute. » Je pouffais en disant ça, plus pour la taquiner qu’autre chose. Je me doutais, je l’espère, si elle acceptait, qu’elle n’était pas raide et sèche dans ce genre de chose. Sinon mes épaules allaient finir dans un état pire qu’au départ.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 2 Juil - 16:57
tenue. ∆  La mine dépitée, je ne manquais pas de manifester mon humeur grincheuse d’avoir perdu dans un défi que j’avais moi-même proposé. Évidemment, j’exagérais pour chercher sa compassion, sa clémence à mon égard. Ouvertement, je ne demandais qu’à profiter et abuser de sa gentillesse parce que j’étais mauvaise perdante et parce que lui était une bonne poire. Du moins, derrière son expression impassible, ce côté force tranquille, j’étais sûre qu’il avait un côté coquet caché et bien dissimulé. « Un massage ! Des épaules. J’espère que tu n’es pas une fille brute. » Clairement, mon sourire frivole disparu laissant place à une grimace. Après avoir sacrifié ma pauvre langue, je devais à présent faire don de mes précieux doigts.  Si j’étais bonne dans ce domaine ? J’en avais aucune idée, mais il parait que je ne manquais pas de forcer quand il s’agissait d’appuyer comme une frappa-dingue sur les endroits un peu douloureux et qui ne demandait qu’à être massé. « I dunno, tu veux tester peut-être ? » demandais-je en faisant articuler mes doigts avec des mouvements similaires à ces petites choses velues, les araignées.  « Tu n’as que ça en vœu ? », non pas que je cherchais à me défaire de cette activité.. mais si. J’étais plutôt flemmarde dans mon genre et absolument pas habitué à ce genre de contact. Ni avec lui, ni avec mes frères, ni avec personnes. « Mangeons, mangeons.. avant que ça ne refroidisse trop, on verra ça… plus tard », comment ça je changeais de sujet de conversation ? ça se voyait autant ? J’étais loin d’être du genre à être très discrète en réalité. On lisait facilement ce que je pensais, et ce, à mon plus grand dam. Aussitôt, j’attrapais mes baguettes pour goûter le riz encore fumant mais loin d’être aussi brûlant que le morceau de mouton que j’avais goûté.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 6 Juil - 0:56
tenue.« I dunno, tu veux tester peut-être ? » Pourquoi tout à coup, je n’avais plus trop envie qu’elle me fasse un massage des épaules. Bon, elle faisait ça pour me taquiner, je le savais bien. Mais tout de même… « Tu n’as que ça en vœu ? » Un petit quelque chose me disait qu’elle ne voulait pas me faire le massage. Pas que je connaisse entièrement Noa, mais c’était l’appréhension que j’avais en tout cas. Je lui fis un doux sourire avant de lui tirer la langue. « Non, je ne veux pas d’autre vœux. Mais franchement, ne le fait pas si tu n’en as pas envie. Tu sais très bien que je ne vais pas me vexer ou autre. » Ce n’était pas mon style. Et puis franchement, je n’allais pas mourir pour si peu ; Bon, j’avais perdu ma langue dans la bataille, mais elle allait s’en remettre d’ici quelque jours de toute façon. « Mangeons, mangeons.. avant que ça ne refroidisse trop, on verra ça… plus tard » C’était aussi gros qu’une maison… Elle n’en avait pas envie. Peut-être qu’elle était nulle dans ce genre de chose ? Ou alors qu’elle n’aimait pas ce genre de contact ? Pourtant, je n’avais pas remarqué un quelconque blocage sur ce plan là. Ou alors je m’étais fait des films, aveuglés par le fait qu’on ait pu se réveiller dans le même lit nus tous les deux. « Déstresse je te dis. Tu n’es pas obligée si tu ne veux pas, hum. » Je voulais tout de même la rassurer. Mon but n’était pas de la rendre anxieuse… Non bien au contraire… Attrapant ma cuillère, je mangeais tranquillement en prenant le temps de souffler. Je m’étais brûlé une fois, je ne comptais pas le faire une seconde fois. « C’est bon mine de rien. » Ce qui était vrai. Je piochais par ci par là dans les plats, sans trop avoir faim.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 30 Juil - 14:42
tenue. ∆  Sa nonchalance me surprenait car d’une certaine façon, je constatais pour la énième fois le fait qu’il soit aussi simple à vivre, aussi tranquille et dans sa petite bulle hermétique que rien ne semblait pouvoir déranger. « Déstresse je te dis. Tu n’es pas obligée si tu ne veux pas, hum. »  Il était tout de même bizarre, un drôle d’oiseau venu de je ne sais quelle île ou univers. Car c’était, d’une certaine façon un peu flippant. Peut-être que mes mots n’avaient pas de réel impact sur lui ? Que ce n’était que du vent, quelque chose dont il s’accommodait car il ne pouvait faire outre ? « Si cela ne te dérange pas que je ne le fasse pas, c’est que cela ne te tenais pas vraiment à cœur » répliquais-je, en haussant mes épaules, légèrement enraidies. C’était normal d’insister pour une chose qu’on désirait, mais lui semblait pouvoir se passer de tout. Il n’était pas gourmand, il semblait loin d’être avide. Jamais, je n’aurais trouvé aussi aisé que de se défiler de quelque chose. Mais parce que ça l’était, trop facile, qu’au lieu de m’arrêté à là, ma petite tête réfléchissait à pourquoi un comportement aussi, relaxé. « C’est bon mine de rien. » à réfléchir et l’observer discrètement, j’en avais oublié mon repas. Buvant une nouvelle gorgée d’eau, je goûtais correctement mon repas. « Délicieux même. Enfin, j’ai la langue encore trop dégourdi pour savourer pleinement. »


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 20:16
 

Coeur coeur paillette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Coup de coeur, coeur de gueule
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-