AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 la campagne : entre glamour et crottin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 18 Fév - 21:50

Tenue + Jin n'avait pas vraiment réalisé dans quel merdier il s'était foutu en enfilant cette espèce de salopette bleue délavée que le propriétaire de la ferme lui avait prêté pour éviter qu'il ne se salisse, ce n'est que quand il se retrouva face à l'étendu de terre et de crottin qu'il comprit qu'il allait passer une sale journée. L'odeur était terrible, qui aurait cru que des vaches pouvaient sentir aussi mauvais ? Comment faisait le propriétaire pour vivre toute l'année là-dedans ? Oui, Jin commençait déjà à se plaindre et surtout à regretter d'avoir voulu jouer le jeu. Une précieuse, voilà ce qu'il était et il y avait de quoi, mais il assumait, la vie à la campagne ce n'était pas son truc mais alors vraiment pas. Mais alors que faisait-il là ? Et bien c'était une question qu'il fallait poser à ses colocataires qui avaient eu la brillante idée de l'inscrire.

« Rappelle moi de tous les faire payer une fois notre retour ! » Dit-il à Yeojin en s'essuyant le front presque de fatigue alors qu'il n'avait encore rien fait. Il n'avait pas peur de bosser mais l'ampleur de la tâche l'épuisait déjà, nettoyer les champs, retirer le crottin, nourrir les animaux, planter, labourer, et sûrement d'autres tâches qu'ils devraient effectuer sans broncher. Il ne savait même pas comment faire, c'était un gosse de la ville mais ça ne devait pas être bien compliqué, il fallait juste se motiver et essayer. « Les femmes d'abord ! » Une tentative une peu ratée pour détendre l'atmosphère et amuser la galerie, dans les films c'était un truc qui marchait à tous les coups, mais bizarrement lorsque ça sortait de la bouche de Jin c'était plus sarcastique qu'autre chose.

On était loin du parfait petit week-end de Saint-Valentin classique, et ce n'était pas plus mal parce qu'il s’imaginait très mal faire quoi que ce soit de romantique avec Yeojin, il frissonna rien qu'à l'idée. « Et si on commençait par un truc simple ? » Enfin quelque chose qui avait l'air d'être simple. « Genre nourrir les vaches ? » Celles-ci se trouvaient dans un enclos à l'abri, il suffisait de rapprocher les bottes de paille qui devaient peser 100kg, de prendre des pioches puis de mettre le foin dans les mangeoires.


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 22 Fév - 14:21

Je ne suis, généralement, pas une femme qui hait les personnes pour une raison absurde ou même sans raison. Je trouve que c’est une perte de temps que de détester les personnes sans qu’il n’y ait de raison valable. Toutefois il y a des circonstances qui poussent à détester les personnes même pour des causes aberrantes, à les maudire au point de promettre de les planter sur un pic, comme c’est le cas actuellement. Je hais la plupart de mes colocataires et dès que je serai de retour je promets que ma vengeance sera terrible. Je sors de mes pensées sanglantes quand une voix que je connais m’interpelle. Levant les yeux vers cette dite personne, je souris narquoisement en hochant vigoureusement de la tête. « Rappelle-moi de les planter comme des brochettes avec un râteau de campagne » répondis-je en prenant un air désespéré. Non mais sincèrement, quelle idée de les avoir envoyé tous les deux à la campagne pour une prétendument bonne cause et le jour de la St Valentin, comme par hasard. Regardant les alentours je pousse un long et terrible soupir ne trouvant rien de comique à cette situation et ne pouvant même pas imiter un sourire alors que Jin essayait de rendre l’atmosphère plus amusante. Je me racle plusieurs fois la gorge quand il propose de s’occuper des vaches, une chose facile selon lui. J’ai certes vécu sur une île mais ce n’est pas pour autant que j’avais une ferme et des vaches, je n’ai jamais, ô grand jamais, touché une vache, ni même labouré la terre, bref je n’ai jamais fait fermière et je doute l’avoir été dans une vie passée. « Lançons nous dans l’aventure il faut bien commencer par quelque chose ». Je m’avance vers les deux fourches face à nous et en donne une à Jin. « Le fermier dans son pré, Le fermier dans son pré, Ohé ! Ohé ! Ohé ! Le fermier dans son pré ». J’avance vers les bottes de foin essayant de chanter une chanson allant avec la situation. Je pique la fourche dans une des bottes, celle-ci semblant très facile à transporter, mais alors que je tente de la soulever je me prends le bout de la fourche sous le coup du rebond de celle-ci. « Putain », c’est sorti tout seul, je jure, « c’est quoi ce foin qui pèse deux tonnes. C’est impossible à prendre avec une fourche ! ».


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 27 Fév - 23:12

Tenue + Un râteau de campagne ? Oui, oui, oui, Jin se voyait très bien l'aider à les achever à grand coup de pelle dans leur tronche. Enfin jusque là, ils allaient devoir se prêter au jeu, oui vous l'avez bien entendu, Jin acceptait de se plier aux règles. Chose très rare mais en même temps qu'avaient-ils de mieux à faire dans ce trou paumé ? A choisir Jin préférait être dans les champs avec les vaches et le crottin plutôt qu'enfermer dans une maison avec des vieux. « Sauf si tu préfères t'occuper des vieux ? » Lui proposa t'il après l'avoir entendu se racler la gorge signe qu'elle n'avait sûrement pas très envie de faire quoi que ce soit. Bon honnêtement Jin n'avait rien contre les personnes âgées mais il n'avait pas du tout la patience pour s'en occuper et encore moins pour les écouter parler et raconter leur vie ô combien passionnante. Au moins avec les vaches il ne prenait pas trop de risque, ce n'était pas connu pour être très bavard et ça sentait sûrement meilleur.

Finalement son idée semblait faire l'unanimité et même enthousiasmer Yeojin qui lui tendit une fourche gaiement en chantant une chanson totalement inconnue à son répertoire. « On dirait que rien ne peut entamer ta bonne humeur. » Faux. Le juron qu'elle lâcha en tentant de bouger une botte de foin lui prouva le contraire. Il ne put s'empêcher de ricaner face à sa réaction. « Ou pas. » Il lui passa devant et tenta de pousser la botte de foin mais en vain. Pour le coup il aurait mieux fait de se la fermer au lieu de rigoler parce qu'il n'était franchement pas mieux qu'elle. « Même à deux je ne le sens pas trop ! » Au moins il était honnête, il n'avait pas le gabarit pour ça et elle encore moins, et puis tant qu'à faire s'ils pouvaient éviter de se tuer le dos ce serait bien. Le propriétaire aurait été sympa de les aider ou de leur expliquer un peu plus en détail ce qu'il fallait faire au lieu de faire dans les grandes lignes. Jin regarda autour d'eux, il n'y avait rien qui semblait pouvoir être en mesure de les aider, enfin rien sauf... « T'aurais pas ton permis tracteur par hasard ? » Lui demanda t'il en regardant le tracteur dans le fond de la grange, il ignorait le nom de cette partie devant mais il savait que ça permettait de soulever des bottes de paille et ça, ça pourrait les aider à la déplacer à l'endroit souhaité.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 28 Fév - 21:15

Sincèrement je ne sais même pas, à l’heure actuelle, si je préfère m’occuper des personnes âgées ou des vaches. Je doute que cela soit bien compliqué, concernant les personnes âgées en tout cas, mais en même temps ne les connaissant pas et sachant qu’ils vivent à la campagne, reculés de toute forme d’être humain, je doute qu’ils soient si faciles que ça et puis autant commencer par le plus dur n’est-ce pas ? « ça ira pour le moment, occupons-nous de ces chères vaches » dis-je en essayant de me pousser vers l’avant et d’être de bonne humeur. Je fis un petit sourire à Jin pour lui confirmer que rien, en effet, ne pouvait détruire ma bonne humeur, enfin rien, peut-être ai-je parlé trop vite puisque la seconde d’après mon mécontentement surgit spontanément. Je lui lance un regard un peu noir quand il se met à rire mais très vite c’est à mon tour de ricaner quand il essaie lui aussi de soulever la botte de foin, mais en vain. A ce rythme on est certain d’y arriver avant la nuit tombée, c’est certain. « Il faut une force herculéenne pour prendre cette botte ! On va jamais y arriver, je me demande comment eux ils font », non parce que sincèrement c’est impossible à porter même avec une très grande force je doute que cela soit faisable. J’aimerai bien les voir à l’œuvre pour voir s’ils s’en sortent, non pas que je souhaite me venger mais étant plus âgés que nous et donc ayant sûrement moins de capacités physiques, je doute qu’ils puissent à eux seuls se débrouiller. Jin eut alors une merveilleuse idée, utiliser le tracteur mise dans la grange. Ça sert sûrement à ça cette chose, le seul souci est que je doute que l’un de nous sache comment manipuler un tel engin. « Hum j’ai mon permis voiture ça compte ? Ecoute on peut tenter non ? Ça ne doit pas être si compliqué que ça, c’est comme une voiture avec quelques petits trucs en plus, moi je propose d’essayer ». A nos risques et périls, mais autant tenter le diable au lieu de rester comme deux idiots là, à attendre de trouver une autre illumination.  


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 6 Mar - 21:01

Tenue + Au moins ils se marraient, du moins un peu, c'était plutôt drôle de les voir galérer à bouger une simple botte de foin -pesant certes son poids- et puis si des fermiers pouvaient y arriver, pourquoi pas eux ? Peut-être parce qu'ils venaient de la ville et ne réfléchissaient pas assez ! Pour le coup Jin assumait totalement sa débilité en la matière mais il faisait l'effort de chercher une solution, non sans laisser le même regard noir à Yeojin après qu'elle se soit aussi moqué de lui pour avoir essayé de bouger cette botte. Honnêtement ils n'arriveraient à rien à ce rythme là, mieux valait faire appel aux grands moyens, et ce tracteur semblait être la seule chose utile pour les aider dans le coin. Au moins ils en étaient au même niveau, ils avaient tout les deux le permis voiture, à deux il seraient sûrement capable de faire quelque chose d'utile. « J'ai le mien aussi et je ne pense pas qu'il faille le permis poids lourd, c'est qu'un tracteur ! » Au pire, la police n'était pas dans le coin pour les arrêter. « Je pense qu'on ne prend pas trop de risques à tenter le coup ! » Dit-il en grimpant dans la machine. « Mais dans le doute, éloigne-toi ! » Prudence était mère de sûreté et pour le coup son idée fut plutôt bonne parce que sa première gaffe fut de démarrer l'engin et de tenter de le faire sans remarquer que le levier était resté en position marche à arrière. Un bruit sourd se fit entendre et Jin cessa aussitôt tout mouvement, il avait reculé contre le mur de la grange fait de tôle. L'avantage de la tôle c'est que c'était plutôt résistant, la mauvaise c'est que ça se froissait facilement. « Aucun commentaire. » Fit-il en regardant la jolie trace qu'il venait de faire contre la paroi de la grande, bon il n'était officiellement pas fait pour ce genre de tâche. « Bon on échange les rôles, je te guide, tu conduis ! » Là encore il préférait reconnaître qu'il était totalement incompétent plutôt que de prendre le risque de faire encore une gaffe.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 10 Mar - 20:27

Je ne sais pas si l’idée de conduire un engin que nous n’avons jamais conduit est une bonne idée, surtout avec une taille pareille. Bien sûr, je me doute bien que le permis poids lourd ne soit pas nécessaire comme Jin l’a si bien mentionné mais je doute aussi qu’avec notre simple permis on v y arriver, mais autant essayer et tenter le diable. Si l’on doit mourir ainsi alors ainsi soit-il. Jin se propose de conduire le tracteur et je le laisse faire, « ok si tu veux, mais sois prudent, on ne sait pas de quoi c’est capable un tracteur ». Pour le moment il n’y a eu aucun mort à la une des journaux, tué par un tracteur, mais ça ne serait tardé, surtout avec nous deux. Je le regarde faire, d’un air quelque peu anxieux et pousse un petit cri quand je vois le tracteur partir en arrière, fonçant dans le mur en tôle, laissant ainsi une énorme trace. Si on voulait être discret je pense que ce n’est plus possible. « Oh my gosh ! J’espère qu’on ne va pas se faire tuer par les propriétaires sauf si on arrive à déplacer des bottes de foin pour cacher ce désastre . . . » dis-je en grimaçant. Ce qui est fait est fait, tant pis. Je lui fais un clin d’œil en lui signifiant qu’il peut compter sur moi, enfin normalement il devrait pouvoir le faire. Je monte donc dans le tracteur et avant même de démarrer je regarde autour de moi pour m’imprégner des différents instruments. Ok, ça m’a l’air plutôt facile, faut juste que je fasse attention et que je sois prudente. Je finis par démarrer, en douceur. Je m’en sors, pour le moment assez bien, en tout cas mieux que Jin. « Ahah ! Regarde donc la professionnelle ! Heureusement que tu m’as, sinon tu aurais été bien emmerdé ». Je dis ça d’une voix très confiante mais au moment où je le dis, j’appuie sur quelque chose et le manche du tracteur s’avance vers Jin, manquant de le prendre au passage. Heureusement je parviens très vite à maitriser la bête. « Ok . . . ok » dis-je le cœur battant, craignant soudainement pour la vie de Jin, « ça va ? Tu es toujours vivant ». Non, non, je ne viens pas de manquer de le tuer, pas du tout, loin de là. « C’est bon je maitrise, j’y vais, j’y vais », dis-je en avançant prudemment le tracteur vers la botte de foin. Vais-je y arriver ? Telle est la question. Je le sens vraiment pas.


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 8:55
 

la campagne : entre glamour et crottin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réplique de Mirlande Manigat avec l'ouverture de sa campagne à Solino
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum :: Les évents terminés :: l'amour est dans le pré :: the love story-