AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 On récolte ce que l'on sème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 22 Fév - 1:19



On récolte ce que l'on sème
Seiki & Shun

Tenue ✘ Les mains enfoncées dans mes poches, je rumine encore et encore. Quoi que "ruminer" est un piètre mot face à la rage qui m'anime réellement depuis que mes yeux se sont posé sur eux. La soirée avait plutôt bien commencé pourtant, à la radio comme pratiquement chaque soir de la semaine, animant ma propre émission musical. Ça n'a peut être rien d'extrêmement glorieux mais j'aime divertir les gens et contrairement au reste de la bande, je n'ai aucune envie de jouer les acteurs. Peut-être parce que je suis très mauvais pour réellement mentir et caché ce que je pense réellement, même si j'arrive plutôt bien à cacher mes sentiments pour Miyuki. Bref, la radio c'est un véritable passe temps. Si Nat aime jouer au football, moi je préfère animer mon émission. Et je me suis arranger avec le patron pour passer en soirée, que ça n'empiète pas sur mon emploi du temps pour la Angel. Ouais, la soirée avait vraiment bien commencé. Du moins jusqu'au moment où Seiki, c'est mis à jouer avec mes pieds. Ce gars c'est une plaie et je ne dis pas seulement ça parce qu'il n'a pas arrêté de me gaver avec Eri, mais parce qu'on a une ex en commun: Yuriko. Une chique fille que j'ai rencontrée à Lycée et qui est aujourd'hui présidente de mon fanclub, une vraie jade dans toute sa splendeur. Ils sont sorti ensemble un peu après qu'on ait cassé d'un commun accord, mais se crétin ne se comportait pas bien avec elle. Du coup, c'est assez mal passé à l'époque, j'ai un peu de mal à supporter les connards égocentrique et irrespectueux. Autant dire que savoir qu'il fréquente de temps en temps ma petite sœur n'est pas pour me faire plaisir, encore moins quand il s'en vante par texto. Je me suis juré depuis Raphael, d'essayé de laisser Eri vivre un peu, même si c'est loin d'être facile pour moi. Et en gentil grand frère que je suis, je garde un œil discret sur elle.

J'aurai sans doute mieux fait de fermer les yeux ce soir. En sortant de la radio, j'avais envie de crème glacé. Ça me prend de temps en temps, surtout les soirs où je sais que je vais passer une partie de la nuit à composer. Et comme j'ai des projets solos en routes, je suis en pleine période de créativité. J'ai le cerveau en ébullition. C'est sur le chemin du konbini le plus proche de notre appartement que je les ai aperçus se promenant, main dans la main, revenant sans aucun doute  du restaurant où ils fêtaient de cet enfoiré de Seiki. Et la moutarde m'est naturellement monté au nez, plus encore quand les ai suivis jusqu'à la RPS et que je les ai vu s'embrasser l'air de rien. A vrai dire, j'en ai pas vraiment voulu à Eri, parce qu'elle a tendance a craqué sur le premier venu. Puis je la connais par cœur, mais lui, il a osé la touché malgré mes mise en garde. Et bien que je lui aie promis d'être un peu moins sur son dos, c'est la rage qui a pris le dessus.

A quelques mètres derrière Seiki, je le suis depuis qu'il a abandonné ma petite sœur devant le campus, me repassant en boucle la scène. Furieux, j'attends juste le bon moment pour passer à l'action, pour mettre les points sur les "i" avec lui, pour lui faire part de ma façon de penser concernant son petit jeu malsain. Je me souviens encore des larmes de son ex quand elle s'est confiée à moi, tout comme je me souviens parfaitement de son comportement vis-à-vis d'elle lors de la dernière sortie en boite qu'on a fait ensemble. Je refuse qu'il joue avec Eri comme il a pu jouer avec Yuri. Et ma sœur est bien trop naïve que pour voir la vérité en face, si je lui raconte bêtement l'histoire. Sans le quitter des yeux, je remarque une ruelle tranquille un peu plus loin, alors j'accélère le pas pour le rattraper et au moment de passer juste devant, je l'y pousse violemment. « Je peux savoir à quoi tu joues avec MA sœur, sale fils de chien?!! » Sans lui laisser le temps de me répondre, je lui colle une droite dans la mâchoire. « J'AI PAS ÉTÉ SUFFISAMMENT CLAIR??… TU VIRES TES PATTES D'ERI, C'EST PAS UN JOUET!!! PUTAIN! » J'ai tellement les nerfs contre lui que je ne sens même pas la douleur du coup, qui ne doit pourtant pas faire chatouille. La mâchoire ce n'est pas franchement le meilleur endroit, j'aurais du viser le nez.  A vrai dire, je me contre fiche de tout, du fait qu'on pourrait m'entendre lui hurler dessus, de ce que les média pourraient dire, de ce que l'agence pourrait me faire pour me punir. Ouais, parce que pour l'agence, il ne faut surtout pas entacher sa réputation. Alors se battre, c'est largement à rayer dans la liste des choses autorisées. Mais à l'instant, c'est franchement le cadet de mes soucis. Je rêve juste de lui faire regretter d'être né, cadeau d'anniversaire personnalisé.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 1 Mar - 19:35



On récolte ce que l'on sème
Seiki & Shun


Tenue ✘ Je sais, sur le coup, j’avais fait mon gros lâche. J’aurais voulu rester, entendre sa réponse après que je l’ai embrassé. Mais j’avoue avoir craint sa réponse. Si elle ne m’avait pas repoussé sur le coup, ça ne voulait rien dire pour autant. Parce que le soir où nous avons couché ensemble, j’avais cru que cela signifiait quelque chose. Quelle ne fut pas ma surprise en ne la trouvant pas au matin. Bref, du coup, j’ai préféré tourné les talons. C’est à peine si je l’avais regardé aussi. Je pensais l’être, mais je ne suis pas prêt à l’entendre finalement. Les mains dans les poches de mon pantalon, je prends le chemin inverse pour rejoindre mon ami. Je le textote rapidement pour lui faire savoir que je suis en chemin. Il habite à quelques pâtés de maison, alors je peux y aller à pied sans problème. La nuit est plutôt bien avancée. Ou alors, est-ce à cause de ce mauvais temps qu’on a du mal à voir en face de soi ? J’entends quelques passants. A cette heure, la plupart sont soit dans des bars, restaurants, ou emmitouflés chez eux. Je regarde l’heure. Effectivement.

Si j’avais prêté plus d’attention, j’aurais entendu les pas précipités du grand-frère d’Eri. Mais voilà, est-ce qu’on s’attend à se faire tabasser à chaque coin de rue ? C’est donc tranquillement et sans aucune conscience du danger qui me guette, que j’avance dans les rues. Je sens quelqu’un me pousser sur le côté et je perds l’équilibre. Je me rattrape de justesse au mur en brique. C’est qui le bâtard qui m’a pris pour une feuille ? Je me relève, prêt à en découdre avec l’inconnu quand je reconnais Shun. Il a l’air genre hyper hyper furax. C’est limite si ses yeux ne sortent pas de leur orbite. J’ai à peine le temps de comprendre les mots qui sortent de sa bouche que je me reçois un bon coup de poing en pleine mâchoire. Je voltige sur le côté, et me penche en avant, sous le choc. La main sur la bouche, je sens le sang perlait dessus. Il ne m’a pas loupé. Je me relève, furieux à mon tour. Mais il ne me laisse pas le temps de répondre qu’il déverse sa haine. Putain mais quand est-ce qu’il va intégrer que je ne joue pas avec Eri ? Comme par hasard, il a fallu qu’ils nous surprennent à un moment qu’il ne devait pas voir. De rage – et parce que j’ai super mal à la mâchoire – j’avance vers lui et lui fous aussi une droite en plein visage. Mais pour ma part, je vise plutôt le nez. La mâchoire, ça fait trop mal. Au moins le nez ça amorti. « T’ES SERIEU PUTAIN !? T’AS PAS ENCORE COMPRIS QUE J’ETAIS TOUT CE QU’IL Y A DE PLUS SERIEUX AVEC ELLE ? » Sérieusement, pourquoi il me déteste comme ça ? Si c’est à cause de Yuriko, sa réaction est exagérée. Je n’ai jamais aimé cette fille, mais je ne l’ai jamais trompé ou quoi. On doit faire peur, deux imbéciles à se taper dessus.
©TENNESSEE.


♥:
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 28 Mar - 13:19



On récolte ce que l'on sème
Seiki & Shun

Tenue ✘ Un craquement sinistre résonne à mon oreille et la douleur prend aussitôt place sur mon visage dès que son point rencontre mon nez, en réponse à mon propre coup sur sa mâchoire. Le goût métallique du sang inonde presque aussi vite ma bouche alors que totalement éclater mon nez se met à pisser le sang. Si c'est loin d'être la première fois que ça arrive, c'est toujours aussi douloureux et l'espace d'un instant j'en viens limite à regretter d'avoir commencer tout ce cirque, mais le fait est que la douleur me rend plus furieux encore. Déjà que juste penser à ma petite sœur et au cœur brisé qu'elle aurait une fois que Seiki aurait fini de jouer avec elle, me foutait dans une rage folle, là c'est encore pire. Grognant douloureusement, je titube quelques instants jusqu'à m'appuyer d'une main contre le mur, juste le temps de reprendre un minimum mon équilibre. Crachant une partie du liquide poisseux qui me coule dans la gorge, je sens les battements effrénés de mon cœur pulser dans mon visage. Je jette un vague coup d'œil à ma veste qui est taché de mon propre sang, c'est qu'il ne m'a pas raté le bougre. Ses paroles, aussi dure que les miennes, me font levé un regard noir vers lui qui doit être du plus bel effet avec le sang qui coule librement sur mon menton. Pour peu, je dois limite passer pour un gars tout droit sorti d'un film de zombie. A peu de chose près, parce que je ne suis pas certain que les zombies soient aussi furieux que je ne le suis à cet instant. Sans le quitter des yeux, j'essuie du dos de la main, ou du moins j'essaie, le liquide carmin. Non mais sérieux, d'abord Raphaël et maintenant lui… Pourquoi c'est toujours mon nez qui prend? L'agence va encore en faire un foin pas possible. Me redressant, je m'éloigne du mur dans sa direction, me jurant de lui faire regretter. « SERIEUX? TOI? Si tu penses que je vais te laisser fricoter avec ma sœur, tu te fourres le doigt dans l'œil, jusqu'au coude. T'ES PIRE QU'UN RAT MORT!! » Faisant fi de mon nez qui me fait un mal de chien, je me jette à nouveau sur lui, agrippant ses épaules pour balancer mon genoux dans ses côtes. Ça aussi ses douloureux et pour le moment, lui faire mal est la seule chose que je désir, au diable l'agence et les qu'en dira-t-on lorsque la presse à scandale se fera un plaisir malsain de relayé l'information, trouvant monts et merveilles d'explications loufoques à cette bagarre. Qu'on dise ce qu'on veut, je me contre fout. J'ai juste envie de lui faire regretter d'être né et d'avoir un jour poser les yeux sur ma petite sœur.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 3 Avr - 17:31



On récolte ce que l'on sème
Seiki & Shun


Tenue ✘ Je secoue la main avec laquelle je lui ai explosé le nez, faisant goutter le sang qui a giclé. Je fais bouger mes doigts, de sorte à faire partir un peu la douleur. On a l'air vraiment fin. Moi, me servant du mur comme béquille et lui, sur le sol, le nez en sang. J'espère que ça lui aura remis les idées en place, parce que je n'ai vraiment pas envie de me battre avec le grand frère de Shun. Parce que, mine de rien, je l'apprécie ce type. Et puis parce que c'est le frère d'Eri. Qu'est-ce qu'elle va penser de moi si je me mets à cogner son frère ? Je me tiens la mâchoire, priant pour qu'il reste couché un long moment. Shun et moi cela fait déjà quelques années que nous nous connaissons. Pourtant, on ne peut pas dire que ce soit le grand amour. Je veux dire, à cause de notre ex en commun, Shun ne m'apprécie pas beaucoup et je ne sais pas pour quelles raisons. Okay, c'est moi qui l'ai quitté. Mais ce n'est pas comme si je m'étais comporté comme un salaud fini avec elle, si ? Et puis, en quoi ça le concerne ? Il n'était pas dans notre couple et Yuriko a pu lui raconter tout ce qu'elle voulait. Sa ma version, c'est tellement plus facile de cracher sur les gens. Je masse ma mâchoire, observant Shun se relever. Il pisse le sang mais il a toujours cette lueur de haine dans les yeux. Putain, j'ai mérité quoi pour m'attirer ses foudres ? Est-ce qu'Eri lui a dit quelque chose sur moi ou quoi ? Je veux bien comprendre qu'il se comporte comme le grand frère protecteur. Mais il y a quand même des limites à ne pas dépasser ! Je le laisse débiter ses conneries. Il ne sait pas à quel point c'est compliqué entre Eri et moi. Mais je ne suis absolument pas le même qu'avec Yuriko. J'ai vraiment envie que ça marche entre nous et personnellement, c'est souvent Eri qui refuse de discuter. Mais ça ne le concerne pas, il n'a pas à savoir les détails de notre relation. Je le vois avancer vers moi en titubant. Je recule un peu, mais il m'attrape par les épaules. La seconde d'après, j'ai le souffle coupé. Recroquevillé, je pose la main sur mon ventre, crachant un peu de sang de ma gencive ensanglantée. « Sérieusement, avec tout le respect que je te dois, t'es vraiment un connard. Où est-ce que t'as vu que je fricotais avec ta soeur ? Si je m'en foutais, y'a longtemps que j'aurais couché avec elle et que je me serais barré! » Bon, je ne lui dis pas qu'on a déjà couché ensemble. Parce que je pense qu'il va vraiment m'en remettre une autre. Mais le mot est dit. Si elle n'était qu'une fille de plus, je ne serais pas là à me prendre la tête continuellement avec elle pour savoir où est-ce qu'on va tous les deux. Je me redresse du mieux que je peux et l'immobilise contre le mur. Je reprends doucement mon souffle. « Je comprends pas c'est quoi ton problème avec moi. En tout cas, t'as pas peur qu'un type se pointe et te prenne en photo ? Ca ferait tâche quand même. »
©TENNESSEE.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 30 Avr - 14:48



On récolte ce que l'on sème
Seiki & Shun

Tenue ✘ Entre Seiki et moi ça a toujours été tendu, il ne faut pas se leurrer. Si je l'appréciais vaguement au début, le fait que Yuriko soit venue s'en plaindre, m'a franchement refroidi vis-à-vis de lui alors le voir fréquenter ma sœur ne m'enchante pas du tout, loin de là même. Je sais parfaitement qu'Eri a la sale manie de s'enticher du premier mec qui lui accorde un peu d'attention et j'ai pas du tout l'intention de le laisser en profiter. J'ai beau être Shun des Colorful Diamonds, je suis avant toutes choses son grand frère et c'est a moi de veiller a ce qu'elle ne tombe pas sur le genre de mec minable comme celui qui se tient non loin de moi. Je veux le meilleur pour ma sœur et pour le moment, il est totalement aux antipodes de ce que je veux pour elle. Tout ce qu'il va réussir à faire c'est la tirer vers le bas, comme il l'a déjà fait avec Yuri, parce que tout bousiller sur son passage c'est la seule chose qu'il sait faire. Eri va s'en mordre les doigts et c'est moi qui serai là, à la réconforter, à lui faire comprendre qu'elle est magnifique et que ce sont les mecs qui sont de vrais crétins. J'ai pas envie de la voir pleurer, pas envie la voir être triste, pas envie qu'elle se sous-estime, pas envie de la voir brisée à cause d'un connard dans son genre. Alors oui, j'ai les nerfs et j'ai juste envie de lui péter les dents, de lui faire mal, même si je dois entacher ma réputation. Je veux qu'il dégage, qu'il se tienne loin d'elle, parce que les beaux discoures qu'il lui serre, je les connais par cœur.

Le voir main dans la main avec Eri m'a vraiment fichu en rogne. Je sais qu'il ne mérite peut-être pas tant de haine, mais pour le coup me servir de lui comme punching-ball me fait un bien fou, surtout après tout ce temps passé à faire attention à mon image. Le premier coup de poing a fait céder le barrage et maintenant j'ai juste besoin de lui foutre sur la gueule tout ce que je peux. Crachant au sol une partie du sang qui coule dans ma gorge, je lève sur lui un regard furieux et les gestes s'enchaînent d'eux même. Titubant vers lui à cause de la douleur de mon nez, j'agrippe ses épaules et lui flanque un coup de genou directement dans les côtes. Le voir se plier en deux sous le coup, le souffle coupé, fait remonter en moi des souvenir d'une autre époque. Celle de New-York, bien avant les Colorful. « Je t'interdis formellement de parler de ma sœur en ces termes. » S'il veut rester en vie, Seiki a plutôt intérêt à éviter de parler de ce qu'il pourrait ou aurait pu faire à Eri. Parce que parler de ça ne fait que me donner encore plus envie de lui foutre mon poing dans la gueule, une fois encore. Posant les doigts sur mon nez, la douleur me fait grogner. Il m'a pas raté le bougre, je vais avoir pas mal de soucis avec le manager, même si c'est loin d'être ma principal préoccupation pour le moment. Du regard je ne lâche pas le brun, même quand je le vois se relever et venir vers moi. En moins de temps que je ne l'imagine, je me retrouve plaqué au mur, coincé entre les briques froide et le mec qui tourne autour de ma petite sœur. Je grimace d'inconfort, mais même ça c'est douloureux, alors je me contente de fixé mon regard haineux sur le sien. « Tu ne comprends pas? Mais c'est juste toi le problème. Toi, que je ne peux pas sentir. Je ne veux pas que tu fréquentes ma sœur. Je dois te faire un dessin pour que tu comprennes mieux? » Y a pas mille façon de le dire. Je ne l'aime pas. C'est un fait. Je ne veux pas qu'il s'approche d'Eri. Y a des tas d'autres filles, pourquoi il faut qu'il choisisse justement ma sœur? Je hausse comme je peux un sourcil. Qu'on me prenne en photo? Là? Maintenant? Il se paie ma tête? Je lui adresse un rictus moqueur. « Sérieusement? Si tu savais ce que je peux en avoir à foutre que le monde entier sache qu'on s'est foutu sur la gueule, dans une ruelle sombre… Quoi que, si tu continues à me coller comme ça, ils pourraient se faire des idées. C'est sur que ma réputation va en prendre un coup, mais c'est un mal pour un bien. Imagine si Eri tombe sur ce genre de photo… » Je suis un peu fatigué. Entre les répétitions, les cours et la radio, la journée à été plutôt longues et l'adrénaline qui retombe doucement avec la fraîcheur du mur dans mon dos. Ajouté à sa la douleur de mon nez, bah c'est un peu le chaos dans mon esprit.
©TENNESSEE.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 14:46
 

On récolte ce que l'on sème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Raven - On récolte que ce qu'on sème [HOT]
» Qui parle sème, qui écoute récolte (pv Eris)
» Qui sème le vent, récolte la tempête… et des heures de colle ! [PV]
» Qui sème le riz récolte des amis.
» La récolte des algues.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-