AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 「Sōren」 she told me that ‟ the world is like a mirror„

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 25 Fév - 23:43
Scénario Inventé
Nom  Ieyasu いえやす
Prénom Sōren  ゾーレン
âge vingt-trois ans
Date de naissance 12 novembre
Ville de naissance Sapporo 札幌
origine japonaise
groupe citoyen
Avez-vous fréquenté RPS? Non
sexualité bisexuelle
situation mère célibataire
Qualités loyale – endurante –  enjouée – intuitive –  protectrice  – discrète – humble
Défauts secrète – manipulatrice – possessive –  bornée –  rancunière  – sans gêne – autoritaire
Couleur préférée Vert opaline
Boisson favorite  Thé matcha
Permis de conduire  oui
revenus et métier   Fortunée depuis qu'elle a été désigné comme la légataire universelle d'un grand héritage qu'elle a presque gardé instact (elle a fait de nombreuse donation anonyme). Policière infiltrée, unite spéciale d’enquête japonaise. Chanteuse et hôtesse dans un bar-café qui se trouve être le point de repère pour tout type de trafic. Sinon, le jour, elle est fleuriste.
Son parcours scolaire est rythmé de conseil de discipline et d’expulsion régulier, cinq fois au collège et deux fois au lycée (elle s’est calmée depuis sa rencontre avec Daddy-Long-Legs), pour absence répétée, fauteuse de trouble à l’ordre, bagarre multiple, complice de bizutage. Si lors des contrôles continus, elle s’amusait à collection les zéro (sauf en classe de musique), pour les examens semestriels elle s’inscrivait en haut classement. Cela ne l’a pas empêché de redoubler une année de secondaire.
Son seul diplôme est celui du baccalauréat, elle a passé l’école de police mais pour certaine raison, elle n’a jamais été diplômée officiellement. Elle n’a jamais songé à entrer à l’université, tout comme elle n’a jamais réellement eu de rêve. La seule chose qui la motive c’est de retrouver son amie et depuis, ses enfants. Une fois son boulot terminé, elle ne sait pas quoi faire, peut-être entrer dans une école de musique et devenir pianiste. Après tout, elle a encore la carte de visite de ce pianiste renommé qui lui a proposé, à la fin d’une compétition, de le contacter si elle ambitionnait de rester dans le milieu.
Casier judiciaire rempli de petites infractions (pour l’essentiel, des vols en tout genre, petits trafics et la détention de faux-papier). Bien connu des policiers du quartier, ces derniers ont même abandonné l’idée de toujours la ramener au poste de police, réglant ça à l’amiable (service communautaire) plutôt que voir un jour une sœur de l’orphelinat faire une énième syncope.
Appétit d’ogre, elle a toujours faim et même après un repas bien conséquent. Elle s’amuse à participer aux compétitions de rue, du plus gros mangeur, ou encore les défis dans les restaurants qui offrent un repas gratuit sous des conditions précises (manger en 20 minutes, 10kg de viande, ou un bol de soupe très épicé) et quand elle a de l’argent à dépenser, il va pour les buffets à volonté. À ce sujet, plusieurs restaurateurs lui ont demandé tacitement de ne plus revenir dans leur établissement.
Pianiste talentueuse, elle peut reproduire des œuvres qu’elle n’a entendu qu’une fois, si bien qu’elle ne sait absolument pas lire une partition (du moins, elle a juste les bases). Oreille absolue qui se combine à une excellente mémoire auditive, une sorte de don mais elle reste modeste sur ses compétences.
 Régulièrement, elle s’entraîne pour ne pas perdre ses réflexes car même si son métier de chanteuse et d’hôtesse ne sollicite pas sa force physique, ce n’est pas le cas de sa couverture. Elle traque les têtes de gang pour délivrer les informations à la police (ce qui est rare car trop contraignant), ou pour les éliminer elle-même. La justice ne l’anime pas, elle veut juste retrouver dans ce gros bordel, une précieuse amie. Elle pourrait abandonner sa couverture si ce n’était pas pour son Daddy-Long-Legs qui se trouve être un ancien inspecteur de police.
Dotée d’une maladresse légendaire dans son petit quotidien, elle se blesse facilement. Elle peut trébucher sur un sol plat, se couper régulièrement avec du papier, faire tomber un verre qu’elle tenait pourtant fermement, oublier que la plaque de cuisson est encore brulante et poser sa main dessus. Une tête en l’air en somme, mais jusque-là, elle ne s’est blessée qu’elle-même.
Elle n’est jamais tombée amoureuse, sa relation avec son amie était bien trop compliquée pour en être une et celle avec celui qu’elle surnomme Daddy-Long-Legs, bien trop particulière pour se restreindre qu’à cette simple catégorie. Elle se considère comme une personne « dont on ne peut tomber amoureux par un simple coup de foudre ». Pas assez fragile pour être protéger, trop indépendante pour se reposer sur quelqu'un, bien trop compliquée pour être une le genre de fille qu’on aime facilement.
Elle s’amuse à contredire les gens pour le simple plaisir de les contredire, à envahir l’espace vital des gens et même à y squatter, à raconter des blagues auxquels personne ne rigole vraiment, à inventer des histoires complètement loufoques, à sauter dans les flaques d’eau pour ennuyer les autres passants, à mettre des pichenettes sans raison, à se moquer des autres sans raison, à jouer les pots-de-colle juste pour faire chier. Juste une gamine de vingt-trois ans, pas plus mature que ses enfants.
Maman de trois enfants, les aînés sont des jumeaux qui vont fêter l’été prochain leurs trois ans, tandis que le dernier est un petit garçon de un an qu’elle a retrouvé abandonnée dans une ruelle. Parce qu’elle n’a aucune famille, elle confie de temps à autre ses enfants à une de ses amies qui vit à la campagne.

La vie est un théâtre où nous sommes tous acteurs
« Entre nous, c'était salement romantique »
« Ramasse, elle est encore bonne » dit-elle en pointant la cigarette toute juste jetée, encore fumante. Tu soupires en décollant ton dos de ce mur de brique rouge pour aller ramasser l’objet et le lui tendre.  Elle prend une taffe et te tend la cigarette que tu déclines. « Elle est sale », ta réponse la fit rire et tu reçu en guise de punition à ton refus, une pichenette. Tu la foudroies du regard, ce qui la fit rire davantage et tu reçus de nouveau un coup, tu grognes, te contentant de te frotter le front avec mou. Avec elle, impossible d’avoir le dernier mot. « Tu crois être plus propre ? Et moi, j’suis quoi alors ? » La voyant lever le bras, tu esquives mais elle attrape ton bras pour y entourer le sien et t’entraîner dans l’avenue principale, bondée de monde. « Le borgne t’a trouvé  ta prochaine cible et il est plein aux as cette fois. » Elle glisse dans ta poche un morceau de papier où était griffonnée l’adresse ta prochaine victime, comme à chaque fois. Tu connaissais le plan, une routine, te présenter comme une domestique ou t’introduire en douce pour dérober tout objet brillant ou précieux. « Et la planque ? Si les sœurs tombent encore dessus, elles vont finir par nous expulser. » Elle s’arrête et te force à faire de même, tu la regardes dubitative et de nouveau, elle te fait une pichenette sur le front. Elle t’agace à te traiter comme un môme, mais tu n’en dis pas un mot ou un second allait très vite suivre si tu le faisais, tu étais la cadette et tu lui devais le respect. « T’inquiètes. J’ai mis pas mal de côté en revendant tes butins, on s’trouvera un appart et à nous la liberté ! J’en peux plus des messes. » Dans l’histoire, y ‘avait une chose qui te chagrinait, le piano sur lequel tu passais tes journée à pianoter quand ta comparse ne t’entraînait pas dans ses magouilles louches. « Encore ce piano ? Pff. J’t’en achèterais un ! T’en fais pas pour ça, enfin concentre-toi sur ta mission. » Ton sourire se crispe mais tu lui fais confiance, comme tu as l’habitude de faire depuis toujours. Dans ce monde, il n’a que elle et toi, sans elle tu serais personne, sans elle tu ne serais rien. Elle représentait tout ce que tu n’avais plus, une mère, une sœur, une moitié.  Une voiture s’arrête à votre niveau et klaxonne, la vitre se baisse et ton amie agite sa main. « J’te laisse, bosse bien. » Tu baragouines des mots incompréhensibles avant de continuer ton chemin, dépliant le fameux papier qu’elle avait glissé tantôt. Tu connaissais les environs, c’était à deux stations de métro, dans le quartier le plus friqué de la capitale.

Parce que la gouvernante avait refusé de t’engager, sous prétexte que tu faisais bien trop jeune pour être une étudiante, ce qui était plus que vrai puisque tu n’étais qu’une collégienne, tu avais décidé de te faufiler dans la villa en escaladant le mur arrière. Il avait suffi d’une fenêtre ouverte pour que tu t’introduises à l’intérieur de ce qui ressemblait être un bureau.  Les murs étaient cachés par une vaste bibliothèque où étaient soigneusement rangée des livres, parfois des photographies, des trophées et de petits objets décoratifs. Tu remplissais tes poches et ton sac des objets que tu trouvais et qui semblait avoir de la valeur. Remarquant une sorte de levier cacher derrière un livre que tu voulais attraper, tu tires dessus sans te douter que cela déclencherait un mécanisme qui t’ouvrir l’accès à une petite salle cachée, tout aussi décorée que la principale. Ce qui attire ton attention fut le magnifique piano à queue qui trônait au centre de la pièce,  comme hypnotisée tu t’avances vers l’instrument, et d’une main tremblante tu touches du bout du doigt le vernis blanc et froid de celui-ci. Posant tes affaires contre l’un des pieds du piano, tu t’assois et positionnes tes pieds sur les pédales.  C’était la première fois que tu voyais d’aussi près un tel piano, doucement, tu appuies sur la touche la et le son cristallin qui en résonne t’émerveille ; il était complètement différent de ce à quoi tu t’étais habituée. Profitant de l’absence de la gouvernante, que tu avais vu sortir avant d’entrer, et de l’isolation de la petite pièce, tu commençais un petit récital. Tu commençais par les petites pièces populaires avant de t’attaquer à des compositeurs plus connus, tu ouvrais le bal avec l’opus 66 de Chopin, Fantaisie Impompu. Un don du ciel, disait souvent la Sœur, tu avais appris seule, sans avoir un seul cours mais il te suffisait d’entendre un morceau une fois pour que tes doigts, puisse rejouer le morceau. « Que fais-tu ici ? » Tu sursautes, manquant de tomber à la renverse quand tu découvres cet homme adossé contre la porte secrète. Depuis quand était-il là, tu l’ignorais mais tu savais qu’il était le propriétaire des lieux, c’était l’homme sur les photographies. Tu attrapes ton sac comme pour le protéger mais il n’y avait qu’une seule issue à cette pièce et il l’a barrait. C’était la première fois que tu échouais et que tu te retrouvais dans une telle situation, la panique t’empêche de penser. « Joue », sa voix est ferme et clair, tu te raidis. Il s’approche de toi et plaque tes mains contre les touches d’ivoire.

Après les cours, tu te glissais de la même façon dans cette maison située dans les quartiers les plus riches de la capitale. Entrant par la fenêtre délibérément laissée ouverte, tu ne t’attardes plus sur les livres qui recouvrent les multiples rangées d’étagère, saisissant le même, tu actionnes derrière, le levier secret. Entrant dans la pièce, tu découvres l’homme assis confortablement dans son fauteuil, derrière son bureau, n train de lire le journal, sans même te jeter un regard. « Je n’ai pas eu le temps d’écouter tout le disque, juste la première pièce des Miroirs de Ravel, Noctuelles. » Tu t’installes devant le piano, ajuste le siège avant de faire pianoter tes doigts sur les touches blanches et noires du clavier mais il t’arrête. « J’ai appris que tu avais encore échoué à tes examens du semestre, nous allons les travailler. » Tu le dévisages, surprise, loin de deviner que ce n’était que le début de cette relation particulière qui allait te lier à lui. Un Daddy-Long-Legs, un amant, un maître.  

En trouvant en lui tout ce qui pouvait être de plus étranges et contradictoires, tu perdis ton amie. Un jour, elle disparut sans dire un mot, ne laissant que de petits cailloux blanc derrière elle qui conduisait vers l’envers du décor, les bas-fonds de la société. Même si tu refusais à l’accepter, tu savais qu’elle était au cœur d’un réseau illégal. « Tu voudrais la retrouver ? » Tu ne te doutais pas qu’il ferait de toi, sa suivante. Un agent en couverture.


*

« ALORS, D’UNE PART, QUE n’est pas contraire aux bonnes mœurs la cause de la libéralité dont l’auteur entend maintenir la relation adultère qu’il entretient avec le bénéficiaire ; que la cour d’appel a décidé que le testament du 12 novembre 2013, Monsieur Seo Mamura instituant Mademoiselle Ieyasu Soren, légataire universelle, était nul pour contrariété aux bonnes mœurs puisque, par ce testament, Seo Mamura entendait seulement rémunérer Mademoiselle Ieyasu Soren de ses faveurs ; qu’en statuant ainsi, la cour d’appel a violé les articles de la loi. » Le juge prononce la décision, mais elle ne fait pas l’unanimité car tu sens sur toi, le regard haineux de la femme et du fils de cet homme qui t’avait sauvé de cette misérable vie. Tu ne cherchais pas à réparer les malentendus, à te justifier, car rien ne pourrait réconforter ces deux personnes, ni même toi. Qu’importe comment le monde te voyait, une maîtresse ou pire encore, tu voulais garder tes souvenirs intacts, immaculés de cette animosité, ils étaient beaucoup plus précieux que ce qu’il allait te léguer.


*

« Dans ce monde, il n’y a que toi et moi, tu le sais… alors pourquoi es-tu partie ? » Ta voix se meurt tandis que tes doigts fins se crispent autour de son cou et se serrent autour, mais elle a le regard défait et ne te voit pas, ils regardent ailleurs, peut-être un autre univers qui s’ouvrait à elle. Tu la repousses et son corps se fracasse contre le mur mais elle reste encore debout. Tu attrapes tout ce qui tombe sous ta main, la lampe, les assiettes, les verres, la chaise, mais rien ne la touche, rien ne le fais tressaillir, elle a ce sourire stupide étiré sur ses lèvres gercés. Tu hurles, une fois, deux fois, trois fois jusqu’à ce que ta voix se meurt dans un grognement sourd. Elle reste immobile, quand de nouveau elle s’articule, c’est pour sortir de sa poche un paquet de cigarette et sortir un clope. Tu bondis sur elle et jettes la cigarette, avant de la gifler. « Quand vas-tu reprendre tes esprits ? » Tes mains lui attrapent ses épaules, tu la secoues mais elle ne réagit pas, se contentant de sourire, le regard ailleurs, même tes ongles plantés dans sa chair ne lui fait rien, alors qu’en est-il de tes mots ?  Tu te laisses tomber, à genou devant elle, ton éternel bourreau, ton arrache cœur. Les éclats de verre te lacèrent le genou, mais ce n’est rien comparé à ce qu’elle t’infligeait. « Pourquoi tu m’fais ça ? Te réparer pour que tu disparaisses et lorsqu’il t’aura de nouveau brisé, tu me reviens dans cet état… » Tu attrapes sa manche en cuir, mais elle ne bouge pas. Tu l’aimais autant que tu la détestais, si elle n’était pas ton seul point d’attache, tu l’aurais effacé depuis longtemps de ton passé, de ton présent et de ton avenir. Tu l’aurais fait si tu n’étais pas la seule personne qui lui restait, la seule personne qui la comprenait, la seule personne qu’elle pouvait appeler encore affectueusement son chez-elle. Orphelines, cette étiquette vous a étouffé toute votre vie, et encore aujourd’hui, les gens continuaient à vous pointer du doigt pour cela. « Je suis censée faire quoi de toi ? Je ne peux pas vivre merde. » Ta main cherche la sienne et tes doigts s’entrelacent aux siens, tandis que tu poses ta tête contre son abdomen. Ses vêtements empestent la cigarette, l’alcool avec des substances dont tu ignorais le nom et cela était bien ainsi. « Si t’veux mourir, meurs ! Mais meurs seule, imbécile. Fallait-il que tu les impliques? » Tu penses à ces deux enfants endormis dans leur berceau de fortune, à même le sol, tu avais fait leur connaissance aujourd’hui, en découvrant ton amie sur le seuil de ta porte. Son silence te rendait dingue, soupirant longuement, tu te lèves et lui empoigne le poignet, la traînant jusque dans la salle de bain, attrapant le pommeau de douche tu pousses l’épave humaine dans la baignoire avant de lui asperger d’eau froide dessus, qu’importe qu’elle soit vêtue. « Ces enfants, ce sont les tiens. » Manquant de lâcher le pommeau, tu restes abrutie devant elle, elle qui sortait de son silence pour te balancer ces mots. Lorsqu’elle ancra son regard dans le tien, tu savais qu’elle ne plaisantait pas, qu’elle l’avait vraiment fait. Le cri des enfants t’empêche de commettre l’irréparable, exaspéré tu plantes son poings dans le miroir, te moquant bien du sang qui ruisselait des plaies. « Donne-moi son numéro, tout de suite », tu commences à la fouiller et elle se laisse faire, s’emmurant de nouveau dans son silence. Tes mains tremblantes, tes mouvements sont saccadés et le cri des bébés éveillés te rend presque hystérique. « Je te laisse dix minutes pour décuver, ne pense pas t’en sortir comme ça. Plus jamais tu ne remettras les pieds là-bas. Il va te tuer s’il l’apprend. » Plus jamais tu ne la revis, elle avait de nouveau disparu de ta vie. Elle était ce fantôme qui ne cessait d’hanter ton passé et qui impitoyablement et égoïstement revenait dans le présent pour te détruire davantage. La supplier servait à rien, elle ne t’écoutait jamais, après tout, c’était l’ainée et tu n’étais que la cadette. Elle est comme ton obsession, si tu as décidé de jouer les agents doubles, ce n’était pas par conviction d’une nécessité de justice dans ce bas-monde, juste pour la retrouver elle et l’arracher de toute cette noirceur.

Maintenant que tu as des personnages à protéger, le jeu se complique et l’étau se resserre. Tu perds pieds, ton identité se trouble et ta conviction vacille ; tu ne sais plus à quel monde tu appartiens.


The world is like a mirror. If you spit and curse at it, the world will spit and curse back at you. If you laugh, I’m sure the world will follow and laugh with you, too. If you can make this shitty world follow you and laugh, you’ve taken your revenge.


   
Code:
<span class="botinsym">▲</span> <font color="#e98ab0">Nom Kim Yong Sun ➦ Solar [MAMAMOO]</font> [u]»[/u] Ieyasu Soren

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 25 Fév - 23:44
Salut voisine. Et si on jouait au jeu, faisons taire à tout jamais les enfants ?

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 740 Yen (¥) : 31 Avatar : Myoui sweetie mina [TWICE] Schizophrène? :

Celle qui est bonne a interner, Tsuyu, celui qui est resté a l'école trop longtemps Ichigo et celui qui trop son nez dans les livres Ho Seok

Age : 20 ans Date de naissance : 16/10/1996 Astrologie : balance Métier : Etre jeune, jolie et seksy Année : 2e année Résidant à : Chuo Planning :

►UC



►UC


Navigation :

▲ Bitch, mode d'emploi
One black night getting dark dirty naughty
Call me baby


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 0:03
Ouuuuuuuh la magnifique solar quel choix magnifique. Et très joli prénom au passage

Bienvenueuh parmi nous ♥

Hwaitin' pour le reste de ta fiche

Pseudo : exodus Mes messages : 1068 Yen (¥) : 248 Avatar : minho Schizophrène? :





orion ft. hwanhee, hoshi ft. kihyun, zelo ft. suho, yoseob ft. chanyeol, jumpei ft. jaebum, shoya ft. changkyun .


#ryotsu 4 the win
Age : vingt et un ans Date de naissance : 02/06/1994 Astrologie : Chien (狗) Taureau (♉) Métier : Idole. membre des Colorful Diamonds Année : n°3 Résidant à : Avec les C.Diamonds à Shibuya Planning :




Kikumaru Natsu est née à tokyo au japon le 02 juin 1994. Natsu est le fils de Kikumaru Hisoka, un quart arrière de l'équipe national de football du Japon et de Kikumaru Aiko, l'actrice célèbre. membre des CD il est le  leader rap et chanteur du groupe. représenté par la couleur: noir ou onyx.





Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc at sagittis erat. Nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. Curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. Proin non quam id justo vestibulum






☐ essayer d'obtenir le pardon de ryoma. ☐ comprendre le bordel dans ta tête ☐ taquinner shun en faisant exprès de monopoliser miyuki devant lui pour faire travailler sa jalousie #petit demon va ☐ allé passer une séance au gym avec sho. on gonfle les muscles! ☐ envoyer un texto à ryoma d'un numéro inconnu qui dit '' j'ai planqué le cadavre '' pour le faire bien flipper x) ☐ to do en cours. ☐ s to do en cours.


#elf de bois #king of the forest

Navigation :

when I saw him it went crazy and when he smile at me it felt like my heart skipped a beat. my heart is a traitor judas.



kawaii yet? (prés') ɤ love me (liens) ɤ on my planet (liste des rp) ɤ booty call (téléphone) ɤ fan mail! (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 0:52
ta célébrité elle est trop mimi :0238:
bienvenue :♡ et fighting pour ta fiche!

Usagi Momiji
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1051 Yen (¥) : 435 Avatar : seon yein (sunyoul) from up10tion Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Yanagi Emrys ft. jae (day6) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : 20 ans Date de naissance : 06/11/1996 Astrologie : scorpion Métier : petit voyou à pleins temps, particularisé en hapslap Année : deuxième année Résidant à : chez mes parents ou au campus. Planning :



il est gentil, faut juste pas lui donner à manger après minuit. no! try not! do or not do, there is no try cette chose, c'est bien lui dire à tora que les gens ne sont pas des animaux que l'on peut adopter. faire regretter à kellian de vouloir être mon ami expliquer à mon père que c'était une excuse pour ne pas sortir avec sa prétendante tabasser un pauvre innocent revoir les star wars et mater le dernier bosser mes devoirs et lire mes bouquins La villa familiale des parents





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation :



ça commence par il était une fois et ça termine par ils vécurent tous heureux. no joke, les contes de fée s'est pour les gosses en manquent d'aventure. moi j'n'ai pas l'time.



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 9:08
bienvenue miss :0238: bon courage pour les anecdotes (a)
& nous sommes là si besoin, alors n'hésite pas à nous embêter :-041-:


may the force be with you
❝you don't know the power of the dark side ★ La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.❞
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 9:15
Bienvenue :-0141-: !! Excellent choix avec Solar *w*
Puis bon courage pour le peu qu'il te reste à faire :-0121-:

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 10:00
MAMAMOO ** pile quand j'ai regardé leur nouveau mv ultra-fun blblblbl je les aime mes chéries :-031-: :-031-: :-031-: :-031-: :-031-: Bienvenue par ici, excellent choix d'avatar :-047-:

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 10:49
Sae Hon ; tu vas servir à alimenter le feu de ma BBQ party surtout. :-046-:

Katreeya ; je te dis pas la misère qu’il ma fallut pour trouver un prénom !  :0229:  Merci en tout cas :DD

Natsu ; Huhu, merci à toi beau Minho  :0268:

Momoji ; oyeaah, me reste plus que ça ! même sans question je peux t’embêter ? :3 /jesorsj’aicompris/  :0252:

Amori ; contente de voir qu’elle plaît autant  :-0126-:  ; merci pour cet encouragement, je vais bien en avoir besoin.

Tora ; nan mais Mamamoo c’est la vie ! Je t’ordonne de violer la touche replay ou F5   :0194:

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2158 Yen (¥) : 707 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 11:03
bien sûr, tu peux m'embêter quand tu veux :-041-:
je flood pas, amuses-toi bien :0238:


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 11:16
j'aime bien ton pseudo :D
en tout cas bienvenue à toi et have fun pour la suite ♥

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 13:38
Berry ; ne regrette pas tes mots alors ♥ :0268:

Yeo jin ; huhu, merci à toi :DD ! Ayé, j'ai terminé mes anedoctes :0252:

Jang Percy
La petite princesse cycy
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 500 Yen (¥) : 219 Avatar : shin ho seok (wonho) from monsta x Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) ϟ kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) ϟ serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) ϟ Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) ϟ Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) ϟ Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) ϟ Matsui Junya ft. yoseob (beast) ϟ heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) ϟ Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) ϟ Yanagi Emrys ft. jae (day6) ϟ Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) ϟ Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) ϟ Wu Yulian ft. luhan ϟ Kamiya Yûgi ft. mino (winner) ϟ Kirisame Setsuna ft. N (vixx) ϟ Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) ϟ Bakugo A. King ft. sanha (astro) ϟ Byun Bae ft. winwin (nct) ϟ Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 19 ans Date de naissance : 01/01/1997 Métier : idole, membre et visuel des « beautiful soul » qui vont débuter bientôt. Année : 1ère année Résidant à : l'appartement des beautiful soul. Planning :



m'entraîner davantage avant les débuts officielles des beautiful soul ϟ prendre shoya en photo quand il ne s'y attend pas ϟ éviter de trop en faire avec ae ri, elle va croire que je l'apprécie ϟ prouver à mon père que je peux être un artiste ϟ mais d'abord, je dois savoir chanter et danser comme les gars ϟ changer de téléphone portable pour un nouveau model ϟ il s'est tatoué « Life is C between B and D » sur la cuisse, traduit par « life is choice between birth and death » ϟ il aurait deux autres tatouages, un sur le pied, l'autre au niveau de la fesse ϟ revenir aux bonnes vieilles habitudes maintenant que les vacances sont terminées ϟ m'habituer à ma nouvelle couleur de cheveux ϟ préparer notre comeback avec les gars ϟ me rapprocher de shoya ϟ




Navigation : i just wanna be a soldier (présentation) ϟ mystery lover (liens) ϟ drip drop (rp) ϟ phone




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 14:49
quand est-ce qu'elle a accouché ? D: *n'a pas bien lu ou comprend rien*
mais sinon tout semble bon! je te valide la miss :0238: bon jeu ~

Hey te voilà validé mon enfant!
Bienvenue sur Royal Private Schools te voilà validé! Surtout amuse toi parmi nous sans te prendre la tête! Et maintenant que tu as fait le plus "chiant" participe au forum pour des moments agréable, foufous et funny garantit! =3 Voici quelques trucs qu'il te faudra faire rapidement pour être totalement complet! Déjà première chose remplir ton profil (très important!), ta fiche de relation et ta fiche de rps (obligatoire bien sûr), ton Espace multimédia (Facultatif, si tu en demande un il faut le remplir!) . Pense a te Recenser et a demander un rp . N'hésite pas à faire un tour dans le bon coin pour trouver des liens importants ou en chercher. Le flood! t'ouvres également ses portes, alors rejoint nous~~♥ Puis n'hésite pas à faire le tour du forum et nous dire si tu as des questions.


❝don't cry, no lie❞

maybe i can never fly like the flower petals over there. i can’t become like those with wings. maybe i can’t touch the sky, but i want to stretch my arm. i want to run just a little bit. i want to stay, i want to dream a little more. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 15:04
Blbllblblbl. Je n’ai peut-être pas été très clair, désolée T.T
« Ces enfants, ce sont les tiens. » L’amie lui dit qu’elle les a enregistré à l’état civil comme était ceux de Sōren et non comme était les siens. Aux yeux de la loi, la mère est Sōren, mais biologiquement, ils sont ceux de son amie.
J'espère que c'est plus limpide de cette façon  :0238:  en tout cas, merci pour cette validation rapiiiide  :0200:

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 1:47
 

「Sōren」 she told me that ‟ the world is like a mirror„

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 「Sōren」 she told me that ‟ the world is like a mirror„
» Eren Jaeger // You told me about the outside world
» Préval Acte II; par Jean Erich René !
» Une bourgeoisie déracinée ! Par Jean Erich René
» René Civil devant le tribunal criminel
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum :: Les fiches perso/lien/rp-