AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (fb in russia) home, sweet home.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 29 Fév - 13:28

home, sweet home.
AYUMI & SUKI. #SISTERS




Les ruelles aux espaces démesurés, propres à St Pétersbourg, suffisaient amplement à éveiller l'âme enfantine sommeillant en la jeune fille. Cette dernière ne savait guère si cela était dût à l'impact de l'atmosphère ambiante, mais elle ne pouvait s'empêcher de trépigner d'impatience depuis ce fameux jour où son aînée lui annonça leur départ imminent envers les contrées de leurs racines, au profit du repos annuel leur étant accordé à tous durant cette période hivernale. Le cadre paraissait si différent aux yeux de la brune, puisque celle-ci était dorénavant habituée à l'ambiance tokyoïte depuis de nombreuses années à présent. Cependant, Ayumi ne dénigrait pas le fait que ce séjour demeurait une occasion à saisir afin de renouer avec ses origines, les traditions du père Petrov, ses idéologies, ainsi que le simple fait de scruter les visages de ses proches précédemment abandonnés depuis son départ. Un cadre tellement grandiose, qu'elle ne savait absolument plus où donner de la tête. Et c'est avec une once de surprise, que la demoiselle constatait les changements plus ou moins radicaux de ces dernières années, que ce soit son habitude de mêler vocabulaire nippon au russe, - bien qu'elle semble moins compétente avec ce dernier -, ou encore le froid abominable qui ne pouvait se comparer à l'hiver au pays du soleil levant. Oui, bien des choses ne se ressemblent point, ce qui ne faisait qu'attiser l'excitation de la métisse ; ainsi, la présence de sa chère et tendre sœur aînée à ses côtés au cours de ce périple, ne garantissait pas une quelconque amélioration au sein de la situation. Par ailleurs, la cadette ne pouvait épargner quelques remarques exprimant son admiration ; car après tout, elle ne demeurait qu'une enfant, malgré le temps la poussant à grandir contre son gré. « Suki, Suki ! Regarde ! » s'écria-t-elle, s'appropriant alors l'un des bras de son acolyte afin de l'inciter à faire perdurer son regard sur l'un de ces temples que l'on ne présente plus en Russie, illuminé de couleurs de feu. Ayumi ne se faisait guère prier afin de dénicher son téléphone portable du creux de sa poche, capturant ensuite un nombre incalculable de photographies qu'elle partagera sans aucun doute sur divers réseaux sociaux à son actif. Ayumi, c'était cela ; une personne bien trop dynamique afin d'être stoppée, une gamine aux yeux assoiffés de merveilles.

Les périodes festives possédaient toujours le don d'égayer la lycéenne, sans relâche. La veille de Noël, plus communément nommée sotcelnik en ces lieux, n'était nul doute que l'un des moments favorisés au cours de l'année par la plus jeune. « Même les magasins sont tous bien décorés ! Aah, je veux tout acheter, mais je crois que maman n'approuverait pas réellement cette idée... » Un ton élevé, des gestes élancés, voilà la clé afin d'attirer les regards curieux et perturbés des passants Russes. La lycéenne se résignait à calmer ses ardeurs le temps de parcourir quelques mètres au sein du centre-ville sans le moindre encombrement, emprisonnant sa lèvre inférieure entre ses dents, ce qui paraissait quelque peu efficace. En plus d'imaginer la chef de famille lui passer un savon, pour s'être laissée emportée au cœur d'une pulsion incontrôlable. La jeune fille ne pouvait plus user de ses charmes afin de feinter les réactions de ses semblables, car même ici, ces derniers ne la connaissaient que trop bien. Ce n'était pas une première fois pour elle, ni pour ses sœurs depuis qu'elles aient pu quitter leur pays natal, cependant, cela demeurait une expérience fort enrichissante et amusante pour chacune d'entre elles. Cette fratrie plus ou moins atypique, était synonyme d'innombrable éclats de rires, une pointe de chamailleries grotesques. Un amour et une haine digne de ces familles nombreuses. A ces simples songes, Ayumi ne pouvait stopper ce maigre rictus au coin de sa bouche rosée. « Tu penses que l'on aura le temps de tout faire ? Et dis, on pourra aller à Moscou, hein ? » Tout étudiant, lycéen, savait que ces précieux jours loin des salles de classe et des professeurs exigeants étaient toujours sacrés. Néanmoins, ce temps que tous chérissait au plus profond de leur âme, avait tendance à défiler au rythme d'une vitesse folle. Pour cette anodine raison, la métisse s'était toujours promise de profiter du présent autant qu'elle le pouvait, et de saisir ainsi, les quelques opportunités bienvenues pouvant croiser sa route.  

© ACIDBRAIN

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 8 Mar - 16:55
d a y o n e. Un sentiment de plénitude envahit la jolie russe du plus profond de son corps, de son être. Son regard pétillant parcourant l’espace autour d’elle n’a d’égale que la joie enfantine que fait preuve sa cadette. Cela faisait longtemps, trop longtemps qu’elle n’avait pas foulé le sol russe de ses propres pieds. Depuis ses douze ans, elle n’avait affaire qu’au coup de téléphone et photo que sa famille paternelle lui envoyait et un manque immense se faisait ressentir à chaque fois. Depuis son départ pour Tokyo, elle n’était venue que cinq fois ici, pas assez à son gout et toujours de façon très express. De ce fait, elle n’avait jamais vraiment le temps de savourer sa Russie natale. Elle se sentait presque revivre, le froid, propre à cette terre enneigée, la chaleur des paysages qui contraste avec la température, le bruit et la vie typiquement russe. Rien à voir avec Tokyo. C’était autre chose, quelque chose de presque fascinant. C’était ce qu’il lui fallait. Alors non, elle ne regrettait absolument pas d’avoir emmené sa cadette avec elle, pour un retour au source et des vacances de fin d’année bien méritées. Elle avait offert ce voyage en avance à l’occasion d’un cadeau de noël, deux billets aller-retour pour St Pétersbourg pour une durée d’une semaine et trois jours. De toute façon, cette année, noël avait été éclaté, les sœurs Aiko avaient décidés d’offrir un voyage pour cette période à leur parent, direction Hawai. Quant à Kiyumi, l’ainée de la fratrie, elle travaillait en cette période mais elle leur avait promis de venir les rejoindre dès qu’elle le pouvait. Alors c’est comme ça qu’elles se sont toute les deux retrouvées ici. Elle en avait besoin et Ayumi aussi, de pouvoir découvrir ses origines à son âge, la sortir du monde de Tokyo et ses environs. Elle sourit, le regard aimant, telle une mère qui couvre son enfant, sur sa cadette. Elle a l’air d’apprécié au vu de son comportement qui attire pas mal de regards étrangers. Elle n’est pas gênée, pas le moins du monde par son comportement. Si d’extérieur, elle a l’air calme, Ayumi représente très bien son for intérieur. Elle se laisse entraîner dans la folie de sa petite sœur pour déposer son regard sur le monument qu’elle lui montre. Elles sont là, deux gamines, les yeux pétillants posés sur ce monument –bien qu’elle soit russe, ne lui demander pas de cité tous les monuments, elle ne les connait pas pour autant. Instinctivement, elle sort son iphone et vole quelques clichés bien cadrés de cette vue magnifique avant de sortir son appareil photo qu’elle garde précieusement dans sa pochette, près de son ventre. Clic, clic, elle prenait des photos en rafale du monument.

« .non, je ne pense pas, en effet. » lui glisse-t-elle en rangeant son appareil photo dans la pochette. Ce n’était que la première journée, elles n’étaient arrivées que la veille et Suki sentait déjà que la semaine allait être longue et clairement éprouvante. Reprenant son portable dans les mains avant de suivre sa cadette. « .et puis, tu les mettrais ou ? » hein, toute ses choses qui ne serviront à rien mais qui trouveront quand même utilité à tes yeux, tu les mettras ou Mimi ? elle firent quelques pas et Suki ne put s’empêcher de prendre quelque cliché de la place de St Petersbourg. Le froid lui mord les joues. Un sourire aux lèvres, elle écoute sa sœur. Moscou ? Comment dire … Un voyage en Russie n’est pas un voyage en Russie si on ne passe par Moscou. Suki passe son bras autour des épaules d’Ayumi. « .t’inquiète on aura le temps, je nous ai prévu un billet de train aller et retour pour trois jours pour Moscou. On part le 26, à sept heures du matin. D’ici là, on se fait cette place et ses magasins, demain on va voir la famille et on fête Noël avec eux et après on va à Moscou. » elle énonce le plan, rêveuse et excitée de pouvoir revoir sa famille –si bien qu’elle espère que cette journée passe rapidement pour pouvoir les voir. Suki passa son bras autour de celui d’Ayumi et l’entraîna sur la rue principale. Les odeurs de nourriture typiquement russe vinrent lui chatouiller les sens. Son ventre ronronne de gourmandise. « .tu veux manger quelque chose avant de commencer ? » elle regarde l’heure sur son portable, il est encore tôt mais quand on connait l’espèce que les sœurs Aiko représente, toute heure est bonne pour manger.
 

(fb in russia) home, sweet home.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» Home, sweet home. . . [PV: Deino, Sai, Naomie, Milla]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-